Steve Jobs : son biographe raconte son rapport à la maladie [MàJ]

Florian Innocente |
À quelques jours de l'arrivée en rayons de la biographie de Steve Jobs (le 2 novembre en France chez JC Lattès), la tournée médiatique de son auteur commence. La chaîne CBS diffusera ce dimanche, dans son émission 60 Minutes, une interview de Walter Isaacson, dont elle a mis un extrait sur son site.

[MàJ] : comme nous l'a signalé MacRecords, la sortie du livre a été (encore) avancée. Amazon qui avait commencé les précommandes la vendra le 26 octobre. Sur l'iBookstore elle est annoncée en téléchargement le 3 novembre et la Fnac est calée sur le même jour qu'Amazon.

Le confident de Jobs y parle de la manière dont le patron d'Apple a initialement abordé le traitement de son cancer, tout juste diagnostiqué. Malgré le fait que sa maladie était à un stade peu avancé, le patron d'Apple a refusé de subir une opération. Une intervention qui, avec le recul, aurait peut-être changé le cours des choses.



Jobs a préféré s'en remettre à toutes sortes de traitements alternatifs : spirituels, régimes, macrobiotiques, etc. Un report qui a permis à la maladie de gagner un terrain difficile à reprendre. Ce n'est qu'après neuf mois et sur l'insistance de son épouse, de sa famille et de ses proches (comme Andy Grove, ancien patron d'Intel et qui avait lui-même survécu à un cancer), que Jobs a changé d'avis.

Lorsqu'Isaacson lui a demandé les raisons de ce refus d'en passer par une intervention chirurgicale, Jobs a fait une réponse déconcertante «Je ne voulais pas que mon corps soit ouvert… je ne voulais pas qu'il soit violé de cette manière».

Isaacson s'explique cette approche pour le moins singulière, sinon stupide, d'un problème médical de premier ordre, par la volonté de Jobs de régler ce problème en faisant mine de l'ignorer «Je crois qu'il était dans l'idée que si vous ignorez quelque chose, si vous ne voulez pas que quelque chose existe, vous pouvez avoir cette sorte de pensée magique… on en a beaucoup parlé. Il voulait en parler, sur la manière dont il le regrettait… je crois qu'il pensait qu'il aurait dû être opéré plus tôt».

Dans la description du sommaire de son émission, CBS donne quelques exemples de sujets qui seront abordés. Malheureusement pas grand-chose pour l'amateur des mystères de Jobs dans son habit de patron d'Apple. On reste sur le registre du très intime et personnel. Le fait qu'il ait rencontré son père biologique avant de savoir le lien qui les unissait ; les discussions sur la vie après la mort ; les chances que Dieu existe (50/50 selon Jobs) et son refus de voir sa personnalité transformée par l'argent, alors qu'il voyait l'effet que les envolées du cours de l'action Apple pouvaient avoir sur des personnes qu'il côtoyait au quotidien.

Le contenu même de cette biographie reste auréolé de mystère. Est-ce qu'elle fera la part belle à l'intimité de Jobs ou y trouvera-t-on nombre d'anecdotes et révélations sur la manière dont il a conduit Apple. Sur ce dernier point, il y a une partie publique, avec les résultats et les réussites que l'on connaît, mais toute la mécanique mise en place et les coulisses de ce redressement sont pour une large part restées dans l'ombre.

Tags
avatar KreepLord | 
Ça m'intéresse vraiment le contenu de ce livre surtout si il est un peu épineux.
avatar lucke59 | 
Ne pas traiter un cancer de suite ... Cette idiotie lui a coûté la vie ...
avatar zoncou | 
Ce qui me choque avant tout c'est l'aspect confidentiel des informations médicales...
avatar Florian Innocente | 
[b] Ce qui me choque avant tout c'est l'aspect confidentiel des informations médicales... [/b] Lorsqu'elles proviennent du patient qui les donne lors d'entretiens à l'homme dont il a accepté qu'il écrive librement sa biographie…
avatar Preston Sturges | 
C'est spirituel. Tout le monde oublie son voyage initiatique en Inde qui a changé sa vie ou quoi ? Je comprends ce choix.
avatar lmouillart | 
@zoncou heu il est mort donc c'est un peu moins dramatique. Ce qui est interessant c'est de voir comment un grand homme un meneur féroce déterminé était dans son intimité quelqu'un de plutot fragile. Aillant eu quelques rapports proches avec différentes drogues et un parcour initiatique en inde comme beaucoup à l'époque. Comment ce férue de technologie enteté comme on le connais s'est laissé un peu embobiner par son médecin.
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Personne ne dit que l'opération présentait peut être un risque majeur à ce moment là. Croyez vous que SJ aurait refusé un geste chirurgical anodin au risque de laisser la maladie évoluer? De grâce pas de commentaires ridicules ("et si il s'était fait opéré") SJ était déjà trés bien entouré médicalement, certainement infiniment plus que pour des personnes ordinaires comme nous.
avatar netgui | 
"Une approche stupide" ? Je ne vois pas ce que ça a de stupide. Il existe des dizaines de méthodes alternatives pour soigner des maladies et pas uniquement le scalpel, seulement ca demande un peu plus d'effort et une hygiène de vie spéciale, c'est moins immédiat comme tout l'est devenu de nos jours. Encore une fois Mr Jobs su penser en dehors de la boite, ce qui a fait le succès d'Apple.
avatar trenkwill | 
@Preston Sturges : non c'est bien la preuve que tout le monde peut se faire berner par ces charlatan :-/
avatar Florian Innocente | 
[b] Encore une fois Mr Jobs su penser en dehors de la boite, ce qui a fait le succès d'Apple. [/b] Euh oui, certes, il a suivi un chemin original pour tenter de soigner sa maladie mais le côté réussite que tu sembles mettre en avant m'échappe un peu.
avatar bambougroove | 
Cette décision de ne pas se faire opérer lui appartenait et elle doit être respectée, c'est en tout cas regrettable de ne pas l'avoir fait plus tôt il s'en serait peut-être sorti ... ou pas, et il le regrette d'ailleurs d'après son biographe. Un de mes oncles est également mort d'un cancer, après avoir refusé toute intervention médicale "classique" et pas seulement dans le sens "opération", c'était son choix.
avatar hadrien01 | 
@innocente : Je pense que ce que netgui veut dire, c'est que Steve Jobs a pensé que ces techniques fonctionneraient pour son cancer. Elles fonctionnent parfois, mais pas dans ce cas (exemple, devenir végétarien si on a du cholestérol, ...). Tout peut avoir des échecs, et ça a été le cas. (Même si ça me parait surprenant qu'il ait refusé les opérations aussi longtemps)
avatar shenmue | 
@lucke59:"Ne pas traiter un cancer de suite ... Cette idiotie lui a coûté la vie ..." Sauf que le cancer qu'il avait était une tumeur rare du Pancréas, sinon il serait mort au bout de 6 mois à 1 an maximum. La première opération qu'il a subit l'a bien guéri de ce cancer (voir le discours de Standford), mais il a eu ensuite des complications, suivi d'une rechute cette fois mortelle. Alors bon, ça fait de la mousse de dire que si il avait fait ceci il ne serait pas mort, mais la réalité, c'est qu'il a fait une rechute qu'il aurait peut-être fait aussi s'il s'était soigné tout de suite. C'est moins croustillant de dire cela, mais c'est quand même plus conforme aux faits réels...
avatar shenmue | 
@Innocente:"Euh oui, certes, il a suivi un chemin original pour tenter de soigner sa maladie mais le côté réussite que tu sembles mettre en avant m'échappe un peu." Encore une fois, ce premier cancer a été soigné avec succès. Ce snt les complications qu'il a eu ensuite qui ont ensuite débouchées sur une rechute. S'il n'avait pas été guéri d'une forme rare du cancer du pancréas, il serait mort au bout d'1 an maximum, pas au bout de 8 ans. Ceci dit, ce n'est pas très malin de passer par des voies douteuses pendant 1 an, mais mettre sa mort sur le compte de cette erreur, c'est tout de même fort quand on regarde la chronologie des faits.
avatar stratovirus | 
à trenkwill : Oui, mais je pense que tu ignores de quel coté sont les charlatans aujourd'hui ! (et que tu ne connais pas les USA) Prescrire du paracétamol à un enfant est un geste criminel, (ce dernier détruit les cellules hépatiques) pour en un faire un client à vie de la pharmacie, donc, un futur allergique qui finira à 90% sur des maladies auto-imunes. Le pire de tous le charlatanisme, consiste d'abord à effectuer l'ablation des amygdales, véritable usine d'antibiotiques, pour faire simple… Et j'ajoute, les charlatans sont ceux qui permettent et tolèrent le cancer, car générateur de chiffres d'affaires, alors que la prévention est simple… pour ceux qui savent bien sûr et qui n'ont pas les oeillères des charlatans qui se cachent derrière un pseudo discours scientifique… Pour info, un cancéreux générait dans les années 80, 800 emplois dans le PNB français…
avatar spiritzone13 | 
@Preston Sturges et je rajouterai, le LSD y est pour bcp.....
avatar sabearts | 
Ne pas penser que quelqu'un comme lui est mieux entouré médicalement que nous. Il peut se payer le meilleur, ce n'est pas pour ça qu'il sait où est vraiment le meilleur. Ses régimes et ses croyances le prouvent suffisamment. Le problème des convictions, c'est de savoir jusqu'où il faut les suivre. Steve était peut-être un homme trop passionné et trop maître de tout pour penser que cela pourrait résister à sa pensée, Isaacson a sans doute raison sur ce point. Surtout, vous tous ici, n'allez jamais penser qu'un quelconque régime va vous guérir d'une telle maladie. Si une hygiène de vie peut diminuer les chances que cela vous arrive, si c'est là, c'est là. Pas de magie ici. Si on crève un pneu, le fait de rouler lentement ou de ne pas y penser ne va pas le regonfler, et le corps n'échappe pas plus aux lois de la physique ou de la biologie. Des inepties comme celles de netgui sont très à la mode mais complètement débiles. Le fait de ne pas aimer être malade ou ne plus se sentir maître de soi-même ne doit pas engendrer des délires fondés sur des rumeurs tout aussi délirantes. Aux USA ils ne manquent pas de courants alternatifs, créationnistes ou autres, on peut voir ici le gâchis que ça cause...
avatar occam | 
[quote]SJ était déjà très bien entouré médicalement, certainement infiniment plus que pour des personnes ordinaires comme nous.[/quote] Ah, non, patver, les médecins connaissent très bien le [b]"famous patient syndrome"[/b], et je l'ai vu moi-même à l'oeuvre à l'hôpital. Il faut une solide dose de courage pour contrer un patient de l'opiniâtreté légendaire d'un Steve Jobs, sachant qu'il ira très probablement voir ailleurs. Ted Kennedy a dû se battre pour obtenir une opération radicale suivie de radiothérapie et de chimio poussées, qui lui ont prolongé la vie d'une bonne année, alors qu'il souffrait d'un glioblastome multiforme avancé (tumeur maligne diffuse du cerveau) et que ses médecins ne voulaient pas prendre le risque de mutiler un patient illustre, mourant de toute façon. Les convictions anticonformistes de Steve Jobs en matière de santé et d'hygiène de vie sont fort bien documentées, et ce depuis longtemps. Il a dû être sacrément secoué pour changer de piste; malheureusement, il apparaît que c'était déjà trop tard pour le guérir.
avatar sabearts | 
@shenmue: on ne refait pas le passé, certes, mais il est quand même nettement plus probable qu'il n'ait pas eu ces problèmes ultérieurs s'il avait été opéré à temps. Renseigne-toi un peu sur les complications dont tu parles, et on en rediscute... mais bon, le passé est le passé, qu'il nous serve de leçon pour l'avenir. @stratovirus: et si tu prenais des cours de médecine ailleurs que sur doctissimo? Tes amalgames douteux me dérangent. Sais-tu seulement par quel mécanisme un EXCES de paracétamol est toxique, chez l'adulte comme l'enfant, et que ce médicament est un des moins toxiques qui soient? Tu sais, l'excès nuit en tout, et les médicaments ne font pas exception, cela n'en fait pas du poison. En outre il n'induit aucune accoutumance. Il ne rend pas allergique à d'autres choses, etc, etc. je ne sais même pas pourquoi je gaspille les touches de mon clavier à t'expliquer cela. Ce sont des discours comme les tiens qui accusent "les vaccins" de tous les maux, et sont directement issus d'une époque qui a oublié ce que la médecine moderne a apporté comme confort. C'est sûr, il y a 300 ans, les gens étaient tous en meilleure santé et il n'y avait pas de maladies graves... combien ils auraient donné pour pouvoir bénéficier de notre niveau de santé... enfin bon on sort un peu du sujet...
avatar pftlyon | 
@Innocente & @lucke59: "Ne pas traiter un cancer de suite ... Cette idiotie lui a coûté la vie ..." Tout à fait d'accord avec votre point de vue. Je suis actuellement traité pour un cancer très rare (mon deuxième, dans mon cas c'est génétique) et je peux vous assurer que un cancer il faut le traiter le plus tôt possible et taper le plus fort possible avec tous les moyens dont on dispose si on veut survivre. Mon premier cancer (rétinoblastome) m'a fait perdre un oeil et subir de la radiothérapie. Le deuxième (Léiomyosarcome) que j'ai actuellement m'a fait perdre une grosse partie motrice de ma jambe, subir de la chirurgie et de la chimiothérapie, mais je suis vivant et c'est ce qui compte! Steve a fait la grosse erreur de ne pas se faire traiter tôt et il l'a payé de sa vie. Il a fini par accepter sa maladie avec l'aide de son entourage (ce qui est loin d'être simple) et subi les divers traitements qu'il a eu (chimio, opérations...) ce qui lui a permis de survivre un temps. Quand je lis certaines réactions sur cette page je me dis que certains feraient mieux de s'abstenir de tout commentaires car ils ne savent pas de quoi ils parlent. On ne le sait jamais que lorsqu'on est soi même exposé et croyez moi ce n'est pas si simple. Ce qu'il a subi et du accepter est très dur, alors par respect pour lui et pour ceux qui y sont confrontés, merci d'essayer de prendre un peu plus de recul et de ne pas sortir des explications simplistes. Rien n'est simple
avatar negaca | 
J'aime bien lire sur internet les réactions des personnes qui adhèrent aux théories du complot médical. C'est je trouve super cool de s'imaginer que prescrire (lol ?) du paracetamol à un patient (quelque soit son âge) va immédiatement lui flinguer le foie et que c'est dangereux (sans connaitre la DL50), mais que le médecin est complice du cartel militaro-cliniquo-industrio-pharmacetique. C'est toujours un bon moment de franche rigolade et ça me fait plaisir. Surtout, ne changez pas ! sabearts : euh ok le paracetamol c'est bien, c'est simple et gentil mais c'est aussi toxique a partir de 12 000mg, il y a hépatite cytolytique aiguë par épuisement du stock de glutathion et décès qui s'en suit ... Et il existe aussi des cas de réaction anaphylactique démontrés. Donc le paracematol de maman quand y'a bobo parce que c'est rouge, ok c'est anodin, le paracetamol pour se suicider ou surdosage accidentel, c'est moins cool vu comme ça ... Et just for teh lulz : l'enfant supporte mieux le paracetamol qu'un adulte ! héhé
avatar leonzeur (non vérifié) | 
je n'ai pas lu les commentaires précédents juste pour réagir à froid après avoir lu l'article et ça m'a fait tout simplement penser à ma façon d'être..si j'apprends que je suis malade et bien je préfère ne pas me soigner..je ne veux pas vivre en faisant attention à tout pour me maintenir juste quelques mois de plus... Steve a refusé qu'on rentre dans lui même et ça aussi je le comprends ..l'horreur de la chirurgie qui insiste sur le cobaye c'est pas une belle mort ... Il a su se préserver de tout cet acharnement idiot et là où son esprit bouddhiste a gagné c'est qu'il est parti en pleine gloire, prêt pour le iNirvanha.. Après pour lui son iMarketing génial il l'a légué ....
avatar oomu | 
Il n'est pas si simple de prendre la décision d'être opéré. On peut mourir de nombreuses complications, on peut avoir des convictions personnelles, chaque type de cancer est très différent et l'opération qu'il a du subir avait un impact massif sur sa qualité de vie. Il est facile avec le recul et quand on est pas concerné d'avoir des certitudes. - Respectez les gens Félicitez vous de vivre dans une époque avec une meilleure médecine Prenez soin de rester informé et au courant de vos options
avatar trenkwill | 
@pftlyon : merci :) Il y a d'un côté la SCIENCE et les autres... Quand t'as vie est en danger, tu te range du côté de la science, des médecins, des spécialistes, etc... Pas de la 'magie' des solutions alternative, pas des charlatan, chaman, dieu et je ne sais quel fée bleue... Vous pourrez paranoier sur les grands groupe pharmaceutique, qui certes, font bcp d'argent et manque franchement de transparence, mais applique des méthode scientifique testé et prouvé. Et Jobs a fais une connerie qui lui a coûté la vie (ou en tout cas l'a raccourcie) :-/
avatar diegue | 
Sortir ces informations après sa mort me met dans une position de malaise. Ca en fait un gourou, ce que j'ai toujours dit, mais le dire ainsi après sa mort me choque. Paix à son âme.
avatar bambougroove | 
Comme dit dans un autre article, Steve Jobs a accepté cette biographie car il voulait "que ses enfants le connaissent", dans le sens d'en savoir plus sur sa vie, ses passions, ses choix, etc. que ce qu'il a pu leur transmettre de son vivant, alors ce n'est pas du tout étonnant qu'y soit traité des sujets plus personnels comme celui-ci. En revanche, si ce qui est dit dans la vidéo n'est pas contenu dans la biographie, tout comme ses propos concernant l'état physique de Steve Jobs peu avant sa mort relatées dans un autre article de MacG, c'est en effet choquant.
avatar curly bear | 
Heureusement qu'il ya des gens sensés sur MacG parce que les premières réactions étaient juste hallucinantes. Je lis en permanence des réactions anti-scientifiques. Je ne crois pas que ce soit le signe d'une société qui se porte bien, mais plutôt d'une décadence. Si quelqu'un vous propose comme seul traitement un régime macrobiotique alors que vous avez un cancer : fuyez. Après, une bonne hygiène de vie, un moral d'acier, l'amour de ses proches, tout ceci va dans le bon sens. Mais si le cancer est soignable. Soignez-vous. Sinon, profitez de vos proches. ça va parfois horriblement vite. En tout cas, je peux vous dire que dans les labo de recherche contre le cancer, on fait ce que l'on peut pour trouver des traitements et des moyens de diagnostiques fiables et rapides, avec des moyens toujours en baisse et des salaires médiocres. En face, les gourous des méthodes alternatives inventent des méthodes, sans test ni validation, sans essais clinique, sans preuve d'efficacité. Et ont moins de problèmes de fin de mois. Rappelez-vous, si ces gars vous approchent fuyez. Il y va de votre vie.
avatar OVF | 
Hey, vous ne le le ramènerez pas...
avatar zoubi2 | 
"[i]exemple, devenir végétarien si on a du cholestérol[/i]" (hadrien01) Même pas!! Trop de cholestérol = régulation du foie qui déconne. Ne manger que des légumes ne va pas empêcher le foie de trop en fabriquer. Affirmation typique des pseudo-nutritionnistes verdâtres qui ne connaissent rien au métabolisme et sa régulation. Quant à iPapy et son refus de se faire opérer et les conséquences et tout ça: Ouais, si ma tante avait de la barbe... Allez savoir!
avatar sabearts | 
@negaca Merci merci, je ne dis pas le contraire... Suis médecin quand même depuis quelques années...
avatar Dwigt | 
Même si la première opération a été un "succès", le fait qu'il ait attendu neuf mois avant de consentir à une intervention a forcément permis à la tumeur de croître et a accru les risques de métastase. Plus le dépistage est rapide, plus on peut intervenir vite, plus les chances de succès sont élevées. Ce sont simplement les statistiques. Dans ce cas, le fait que Steve Jobs ait eu des idées très arrêtées sur un point précis ne lui a pas servi. Il a eu lui-même conscience après coup que c'était une erreur et il faut aussi voir que dans les dernières années de sa vie, après la première alerte, Steve Jobs a su faire preuve de plus de pragmatisme que par le passé (la migration vers Intel, la vente de Pixar, par exemple). Merci en tout cas à pftlyon pour son message courageux, qui remet beaucoup les choses en perspective.
avatar hartgers | 
Je pense que Steve Jobs a fait un choix, le sien, celui de la foi. Bob Marley est mort de complications médicales, il aurait pu se faire amputer, il a refusé par foi. Qu'importe d'où vient cette foi, elle est respectable. Dans le discours de Stanford, Jobs explique que les choix qu'il a fait, rétrospectivement, ont eu des effets, négatifs et positifs à la fois. On ne revient pas sur ce qui a été fait, et si Jobs s'est trompé en ne guérissant pas ce cancer immédiatement, on pourrait aussi considérer qu'il s'est servi de cet état précaire pour créer ce qu'il avait à créer. Il me semble que le débat entre science et "non" science mérite d'être relativisé. Si j'étais dans un cas de cancer, je choisirais les deux. La science moderne pour éradiquer la saloperie, la médecine "douce" pour atténuer les difficultés engendrées par le traitement. La science moderne me semble nocive car elle traite souvent le mal par le mal, quant aux médicaments il ne préviennent pas des maladies. Une bonne santé et une bonne hygiène de vie évitent de nombreuses maladies communes, et ce sans aller à la pharmacie. Quant à ceux qui parlent de charlatanisme pour tout ce qui ne sort pas des laboratoires pharmaceutiques, vous ignorez peut-être que certains médecins (oui, diplômés) ont abandonné le dogme pour d'autres solutions, telles que l'aromathérapie, la médecine chinoise, etc. Aucune solution n'est parfaitement bonne en toutes situations, elles devraient même être complémentaires. Bonne soirée.
avatar Stanley Lubrik | 
"les chances que Dieu existe (50/50 selon Jobs)...." nous relate l'article. Quelqu'un a-t-il demandé à Siri si Dieu existe ? Jobs a peut-être supervisé la réponse avant de larguer le bébé, non ? Mais comme il n'a pas offert une Bible numérique nichée dans les iBooks dans tous les iGadgets, son niveau de croyance doit être encore plus faible que le pourcentage indiqué. Mais est-que ce fameux Dieu lui pardonnera ses iBidules électroniques qui détournent la jeunesse de la foi, et la confortent dans le consumérisme effréné, toute vouée qu'elle est au Veau d'or de la technophilie galopante ? D'ailleurs en matière de croyances, un paradoxe m'amuse quand je songe à ceux qui croient en Dieu mais réfutent l'existence des extras-terrestres! La logique de ceux-là m'échappe plus que celle de Jobs.... Je ne sais plus qui a dit : Je ne crois pas en Dieu, mais j'espère qu'il croit en moi...
avatar Dwigt | 
Je ne me sens pas en droit de donner de leçons à quelqu'un qui a eu un cancer. Je n'ai jamais été gravement malade, je ne sais pas comment je réagirais si j'apprenais que j'avais une telle maladie. Ce que je retiens des propos du biographe, c'est que Jobs a regretté d'avoir totalement écarté la solution de la médecine traditionnelle durant des mois. Ça n'est certes pas infaillible, ce n'est pas une panacée mais si Jobs a abordé le sujet, c'est qu'il considérait qu'il avait commis une erreur et qu'il ne voulait pas que quelqu'un dans une situation similaire fasse la même erreur que lui. La question n'est pas de se faire opérer à tout prix, la question n'est pas d'avoir recours à des médecines alternatives, la question est en fait d'écouter ce que peuvent vous dire les médecins sans prendre ça systématiquement pour un complot de l'industrie pharmaceutique ou d'estimer qu'on est soi-même au dessus d'un traitement "banal".
avatar Macuserman | 
Lire des réactions de personnes qui sont pour 99% totalement hors du monde médical et qui ne font que lire libération ou Le Point c'est sur qu'on peut pas s'attendre à autre chose que ça sur le point de vue médical de l'article. 1) Bel exemple que le "paracetamol qui lyse les hepatocytes". C'est bien sur... Pour remettre les choses en place, ça devient hepatotoxique à une dose de 3g/j pendant une bonne durée de temps. À vrai dire les gens qui tentent de se suicider avec des cocktails de médicaments ont plus de chance de se louper qu'en prenant juste du paracetamol. Pour paraphraser un médecin que je connais bien "les gens ne savent plus de suicider. Tout fout le camp". 12000mg ça fait aussi beaucoup et là on est dans la bonne bonne grosse grosse dose hein. ^^ 2) Les cancers pancréatiques sont tellement variés qu'on ne peut pas se prononcer sur le type vrai sans avoir le dossier médical. Qu'on aura jamais. Mais bien sur que les conseils des chirurgiens de l'époque lui auraient probablement sauvé la vie. Mais bon il a choisi autre chose et ça a à toujours été comme ça alors bon vent Steve. = ) 3) Chacun son truc les gars mais aromathérapie, naturopathie et toutes ces euh...euh...conn***es c'est du pipeau. Le vaccin contre le paludisme il sort pas d'extraits de cailloux et de pétunias. C'est 200 millions de $ de dons et de recherche derrière. L'espérance énorme apparue concernant le traitement du sida avec un, les ARV et deux, la génétique en voie de réussite, c'est des milliards de $ derrière. L'Avastin(R) c'est pareil. L'Influenza(R) etc c'est pareil. Les labos font leur job et ensuite le font payer. Et?! Ça choque qui dans l'assistance? Sortez du cartel les gars. Ou retournez dans les grottes avec: rage, consanguinité, arthrose, PR etc...
avatar ispeed | 
Tous les jours il y a des milliers de personnes qui meurent. La seule justice au monde ou il existe une égalité parfaite entre les riches et les pauvres.
avatar ispeed | 
Las ou il y a injustice : c'est quand ça touche un enfant :(
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Étant dans le milieu médical..... Cela me pose un problème quant au secret médical ......
avatar lmouillart | 
@palou2314 question d'un beotient, pour ce qui est Serment d'Hippocrate et secret médical les règles sont elles les mêmes outre atlantique ?
avatar Yip | 
C'était stupide en effet, surtout de la part d'un homme aussi intelligent. Et je ne peux pas laisser dire que ces techniques alternatives fonctionnent parfois. ELLES NE FONCTIONNENT PAS !! C'est colporter de faux espoirs et surtout faire perdre des chances à des personnes fragilisées devant la maladie que d'émettre de pareilles idioties. Combien sont morts à cause de telles phrases ? Exemple récent, ces femmes mortes du Sida parce-que leur pasteur leur a dit : Dieu est guérisseur, il t'a guéri... BULLSHIT ! Et le secret médical, c'est au choix du patient, il peut dire ce qu'il veut (pas le médecin par contre).
avatar FragygFred | 
A relier à son célèbre champ de distorsion de la réalité … Lui qui a su si souvent inverser la situation par la force de son caractère pensait pouvoir faire de même face à une maladie. Ceci dit, vu les stats pour ce genre de cancer, il a fait nettement mieux que la moyenne (comme à son habitude;-)
avatar Jeremy68040 | 
Repose en paix
avatar occam | 
ET BINGO! Le New York Times publie un condensé des chapitres de la bio de Jobs par Walter Isaacson concernant son rapport à la maladie: http://www.nytimes.com/2011/10/21/technology/book-offers-new-details-of-jobs-cancer-fight.html?_r=1&pagewanted=2# Il est maintenant indiscutable que, aussi bien entouré qu'il ait été, il ait pris ses décision tout seul, notamment celle de ne pas se faire opérer et d'essayer les thérapies alternatives d'abord. Au grand dépit de sa famille et de ses amis par ailleurs. On y apprend qu'à l'époque, Steve Jobs était un parmi 20 personnes au monde à avoir fait analyser la séquence ADN complète de sa tumeur comme de son génome normal. Bien sûr, nous ne sommes pas ses médecins, mais les informations rassemblées petit à petit donnent à penser que les mêmes qualités qui ont fait la grandeur de Steve Jobs en tant qu'entrepreneur, et la fortune d'Apple, ont pour une fois conduit l'homme à prendre un virage fatal. C'est bien plus que triste: c'est l'essence de la tragédie même.
avatar Anonyme (non vérifié) | 
=> http://youtu.be/HhGuXCuDb1U?hd=1 pour les médecines alternatives.
avatar sebastiano | 
Heureusement qu'il y a des types comme Macuserman pour remettre les choses a leur place. Sérieux les affirmations anti-scientifiques, vous faites pitié. Mais c'est l'époque actuelle : il faut tout critiquer, partout et tout le temps, quitte a paraitre ridicule avec des arguments foireux.
avatar philiipe | 
Il a tenu 7 ans, en menant une vie qu'il a choisi. What else ?
avatar netgui | 
@sabearts : amusant de constater que dan sont argumentation tu n'hésites pas à insulter les autres. Déjà ca pose son homme et ta crédibilité. Ceci dit, soyons plus constructif, C'est plutôt cette société moderne qui consiste a vouloir appliquer comme réponse systématique la chirurgie ou des thérapies lourdes pour "soigner". Je te recommande le très bon ouvrage de David Servan-Schreiber qui te permettra d'ouvrir un peu tes perspectives. Des milliers de gens guérissent de maladie très grave grâce à de l'Hypnose Ericksonienne ou de l'EFT et de la méditation à bon niveau, c'est un fait car on néglige trop souvent l'impact du cerveau sur l'évolution de la maladie. Maintenant, il est vrai qu'un simple régime alimentaire ne suffira pas à soigner mais c'ets un prérequis nécéssaire à la mise en place d'une thérapie cognitive par exemple. Allez, renseigne toi un peu au lieu d'avoir des oeillères. Quand Steve Jobs sort un iPhone c'ets un génie. Quand il tente une approche différente pour un cancer c'est un "débile" ? Essayons stp de trouver un juste milieu.
avatar sebastiano | 
@netgui : Ton commentaire fait peur car il écarte toute réflexion. Sous prétexte que Jobs a eu une idée géniale en informatique, il faudrait forcement approuver ses autres idées dans d'autres domaines ? C'est débile. Jobs est justement un spécialiste du monde informatique, pas de la médecine. Aux dernières nouvelles, un médecin qui soigne brillamment grâce à une approche décalée, ne sera pas forcement compétent quand il s'agira d'élaborer une solution web !
avatar hartgers | 
Bonjour, Il me semble que c'est la nature de la médecine moderne que de nier tous les acquis humains des millénaires précédents. Je ne parle pas de soigner d'un cancer avec des "cailloux", il faudrait simplement ouvrir son esprit à autre chose que les recommandations de Bayer et compagnie, qui se font, je le rappelle, de gros paquets de fric sur le dos des maladies des autres. Leur but n'est ni la bonne santé du contribuable, ni son bonheur. leur but cet le pognon, à court terme, j'en veux pour preuve les médicaments qui atterrissent sur le marché sans avoir été testés. Rien n'est ni tout blanc, ni tout noir. Si en 1 siècle de médecine on balaie une expérience ancestrale, l'humanite est tombée bien bas. À bon entendeur, salut
avatar Dwigt | 
@palou2314 Comme Florian l'avait précisé très vite dans les réactions, le secret médical n'est pas concerné car le patient a discuté de lui-même avec son biographe de sa maladie et a donc choisi de rendre ces informations publiques. Le secret médical concerne la relation médecin-patient et il est inaliénable, même après le décès du patient. Si Isaacson avait recueilli les confidences des médecins de Jobs, sans l'accord de ce dernier, et qu'il avait décidé de les publier de sa propre initiative, lui et le médecin auraient enfreint le secret médical.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR