Steve Jobs : anecdotes et extraits de sa biographie

Florian Innocente |
biojobs
Les extraits de la biographie de Steve Jobs continuent de sortir peu à peu. Bonne nouvelle, on y apprend aussi des choses sur Apple et ses coulisses (lire aussi Steve Jobs : son biographe raconte son rapport à la maladie [MàJ]). L'Associated Press et The Huffington Post et le New York Times ont publié quelques passages ou relevé des anecdotes.

Android
D'après l'AP, Walter Isaacson raconte que Jobs est devenu livide en janvier 2010 lorsqu'HTC dévoila son premier téléphone Android avec des fonctions ressemblant à celles de l'iPhone. Apple se lança dans un procès et le patron d'Apple confia à son biographe que les actions de Google étaient assimilables à du «grand banditisme».

Jamais Walter Isaacson n'avait vu Jobs dans une telle colère, à l'occasion d'une conversation sur les plaintes déposée autour d'Android. «Notre plainte dit ceci : 'Google, vous avez pillé l'iPhone, vous nous avez complètement pillés'» ('Google you fucking ripped off the iPhone, wholesale ripped us off').

«J'y consacrerai jusqu'à mon dernier souffle si nécessaire, et je dépenserai jusqu'au dernier cents des 40 milliards de dollars qu'Apple a en banque pour régler ça. Je vais détruire Android, parce que c'est un produit volé. Je suis prêt à aller jusqu'à une guerre thermonucléaire».

Android encore, mais aussi Google Docs eut droit à une bordée de jurons «En dehors du moteur de recherche, les produits de Google - Android, Google Docs - sont de la merde». Jobs expliqua à Isaacson que la manière de procéder d'Apple - un écosystème "fermé" par opposition à celui d'Android - découlait d'une volonté de «faire de bons produits, pas de la merde comme Android».

Jobs, à l'occasion d'un rendez-vous avec Eric Schmidt, dit au patron de Google qu'il n'était pas intéressé par trouver un arrangement pour mettre un terme aux actions en justice «Je ne veux pas de ton argent. Même si tu me donnais 5 milliards de dollars, je n'en voudrai pas. J'ai déjà plein d'argent. Je veux que tu arrêtes d'utiliser nos idées dans Android, c'est tout ce que je veux.» Jobs aurait aussi proposé à Google de ne pas se lancer dans les OS mobiles en échange d'une place de choix sur son iPhone.

Les apps
Au départ, Jobs était opposé à l'idée de proposer des applications sur l'iPhone. L'un des membres du conseil d'administration d'Apple - Art Levinson - raconte qu'il a appelé Jobs une douzaine de fois pour le convaincre du potentiel de ces petites applications. «Au premier abord, Jobs a repoussé cette idée, en partie parce qu'il pressentait que son équipe n'avait pas la compétence nécessaire pour évaluer toutes les implications d'une politique de validation des apps de tierces-parties». Ce qui donne un autre éclairage sur la suprise affichée par les dirigeants d'Apple après l'annonce des premiers chiffres de ventes. On peut penser qu'elle était tout à fait sinçère, et ne procédait pas des habituelles techniques de com'.

iPad
Jobs aurait reçu quelques 800 mails d'utilisateurs après le lancement de l'iPad, accueilli avec une certaine tiédeur. Il en était «ennuyé et déprimé». Ce qu'il aurait confié à Isaacson le lendemain de la présentation de la tablette «Je suis un peu déprimé aujourd'hui. Quelque part ça vous donne un coup».

HP
Certains membres du conseil d'administration d'Apple auraient manifesté leur satisfaction à l'annonce d'HP d'arrêter le développement de tablettes. Un avis que ne partageait pas Jobs «Hewlett et Packard ont construit une formidable entreprise, et ils pensaient l'avoir confiée entre de bonnes mains. Mais elle est maintenant démantelée et détruite. J'espère que j'ai laissé un héritage suffisament solide pour que ça n'arrive pas à Apple».

Le nom Apple
Le choix de ce nom est arrivé à une époque où Jobs essayait différents types de régimes et à un moment, un autre basé sur la consommation de fruits. De retour d'un verger il eut cette idée d'utiliser le nom d'une pomme qu'il trouvait «amusant, évocateur et rassurant».

Jonathan Ive
Le patron du design d'Apple est décrit par Jobs comme un «partenaire spirituel, un homme qui a eu un rôle opérationnel plus important que n'importe qui d'autre chez Apple, hormis Steve Jobs lui-même. Personne chez Apple n'avait le droit de dire à Ive ce qu'il devait faire, “C'est de cette manière que j'ai prévu les choses» explique Jobs.

Tim Cook
Jobs n'a pas demandé à Tim Cook s'il accepterait de devenir son numéro 2 en prenant le titre de Directeur exécutif (Chief Operating Officer). Il l'en a simplement informé durant un vol en direction du Japon “J'ai décidé de te nommer COO». Autre appréciation de Jobs sur Cook «Je suis un bon négociateur, mais il est probablement meilleur que moi parce qu'il est un client sympa».

Barack Obama et la politique
Jobs rencontra le président américain à l'automne 2010, dans un aéroport de San Francisco. Cette entrevue avait précédemment donné lieu à une sorte de jeu du chat et de la souris. Obama était furieusement désireux de rencontrer Jobs, mais ce dernier insistait pour recevoir une invitation personnelle en bonne et due forme. Cela dura cinq jours avant que Jobs ne finisse par y aller.

Jobs fut apparemment fidèle à sa réputation : direct. «Vous êtes parti pour ne faire qu'un seul mandat». Le patron d'Apple a expliqué au président que l'administration démocrate devait être plus ouverte aux entreprises. Jobs a par exemple pointé le fait qu'il était plus facile de construire des usines en Chine qu'aux Etats-unis «la réglementation et des charges inutiles» rendent les choses difficiles (lire aussi Obama vient chercher des jobs en Californie) jugeait Jobs.

Critiques aussi sur le système éducatif américain «paralysé par les accords syndicaux […] tant que les syndicats d'enseignants ne seront pas brisés, il n'y aura aucun espoir de réforme dans l'Education». Proposition de Jobs : embaucher ou licencier les professeurs sur la base du mérite, que les écoles fonctionnent jusqu'à 18 heures et qu'elles soient ouvertes 11 mois par an. Laurene Powell Jobs et son époux étaient engagés dans diverses actions ou organisations relatives à l'éducation (entre autres thèmes).

Isaacson raconte au passage que Jobs avait invité Rupert Murdoch a dîner à la maison et de plaisanter sur le fait qu'il avait dû planquer les couteaux de la cuisine. Du fait que les opinions de sa femme allaient à l'opposé de celles du magnat australo-américain, patron de Fox News et autres médias conservateurs…

Jobs était à certaines occasion furieux de la manière dont Obama gérait sa politique, mais il lui a proposé son aide pour concevoir la communication de la campagne de 2012. Il lui avait fait la même proposition en 2008 avant d'être rébuté par le responsable de campagne du futur président, David Axelrod, estimant qu'il ne faisait pas preuve d'assez de déférence à son égard. Jobs ambitionnait de faire pour Obama un équivalent du clip républicain devenu célèbre "It's morning in America again", qui participa à la réélection de Ronald Reagan en 1984.



Bill Gates

Bill Gates a rendu visite à Jobs au printemps dernier, le second voulait voir le premier une dernière fois avant de disparaître. Les deux légendaires frères ennemis ont passé trois heures à discuter et parler de leurs souvenirs et familles respectives.

Pour autant les avis de l'un sur l'autres sont visiblement restées tranchés, écrit le Huffington Post.
Après 30 ans, Bill Gates a fini par développer un respect réticent à l'égard de Jobs. «Il n'a jamais vraiment su grand chose sur la technologie, mais il avait un instinct incroyable pour ce qui aller fonctionner». Mais Jobs en retour n'a jamais complètement apprécié les réels points forts de Gates. «Bill est fondamentalement dépourvu d'imagination et il n'a jamais rien inventé, c'est pour cela qu'il est, je pense, plus à l'aise aujourd'hui dans la philanthropie que dans la technologie. Il a purement et simplement volé les idées des autres sans aucun remord».


Gates, dans ce nouveau rôle de donateur, est plus heureux qu'il ne l'a jamais été a confié Jobs à Isaacson.

Sur le même sujet :
La biographie de Steve Jobs est annoncée le 26 octobre chez Amazon et la Fnac et le 3 novembre sur l'iBookstore.

Tags
avatar Manu | 
On a beau dire ce qu'on veut, il faut quand même remarquer une chose : Linux existe depuis pas mal de temps, Unix et le tactile également. Idem pour des outils de développement. pourtant PERSONNE n'a eu l'idée de porter toutes ces technos sur un smartphone avant que l'iphone n'arrive sur le marché ............
avatar DM75 | 
@psylo Tu es naturellement con ou tu te forces ?
avatar Arcadium | 
@Manu Le bon sens : même en imaginant que Steve Jobs n'ait jamais existé et que par une succession de liens de cause à effet improbables l'informatique personnelle n'ait jamais existé, je doute fort que nos vies auraient été "moins bonnes" : personne ne ressentirait de la frustration à l'idée de ne pas posséder d'iPad s'ils n'existaient pas, donc nos vies ne sont pas plus ou moins bonnes avec ou sans. Qu'il ait, à la limite, rendu nos vies "différentes", pourquoi pas, mais ce que je veux dire, c'est qu'il n'a pas inventé de traitement à une maladie grave ou de solution à la famine.
avatar P'tit Suisse | 
"Si on estime la marque , ou son co-fondateur, pour des raison précises, de manière normale, ça veut pas dire qu'on les idolâtres à outrance ! Oui, oui et oui ! Merci pour ces propos sensés.
avatar P'tit Suisse | 
À l'époque, vers 1985, le Mac avait des années d'avance sur MS au niveau de l'interface. En boutique, le PC s'arrachait avec ses trois lettres magiques. Le Mac faisait rire les informaticiens des boîtes internationales avec ses fenêtres et sa souris.
avatar Lemmings | 
"PS : Tous ceux qui pavoisent avec le Notification Center soit disant copié sur celui d'Android pourraient se rappeler qu'il existait déjà dans l'univers du jailbreak avant d'apparaître sur Android..." LOL WUT? ps : Les notifications existent ainsi depuis la première release d'Android. Les premières notifications de ce type en "jailbreak" sont apparues bien après...
avatar k8be (non vérifié) | 
Je ne pense pas que le Huff ai pondu une phrase pareille. Du moins, pas en francais... "Pour autant les avis de l'un sur l'autres sont visiblement restées tranchés, écrit le Huffington Post".
avatar YARK | 
Où cette histoire est démente, c'est que Schmidt a refait exactement le même coup que Gates, à savoir espionner et copier (du temps où Gates trainait du côté de Cupertino). Il n'y a qu'au niveau de l'exploitation commerciale que Schmidt a copié sur Gates en trouvant un système économique basé sur la pub en remplacement de la vente liée Windows, là aussi, la finalité étant de vendre du "gratuit"... Ah la la ! Quel monde de brutes ;-)
avatar Kelv | 
YARK : Jobs était au courant d'Android depuis le début.
avatar YARK | 
Un peu naïf le garçon ?
avatar Kelv | 
YARK : c'est du témoignage suite a des reportages, après c'est comme toi qui dit ouvertement que Schmidt était la pour espionner et voler, c'est idiot sans aucune preuve.
avatar shenmue | 
@Tap:"Clairement abusé le passage sur Android. " Pour le coup, c'est bien la chose où je trouve qu'il n'exagère pas. Faut bien revoir la chronologie des faits qui va d'E.schmidt au board d'Apple, les travaux antérieurs sur Android, la présentaiton de 'liPhone et ce que 'android va devenir à partir de ce moment. S'il n'y a pa de quoi se mettre en colère là, il n'y a aucune raisons de l'être jamais. Maintenant, c'est sûr que les fandroids n'aimeront pas qu'on dise que leur chouchou est une vlugaire copie à la base...mais c'est pourtant indéniablement les faits...Android a heureusement gagné une certaine autonomie maintenant, mais ce fut vraiment long...et le mal est fait vis à vis d'Apple...
avatar shenmue | 
@Psylo:"Accuser Android de vol, de la part d'un type qui a tout volé ailleurs et RIEN inventé de neuf, c'est juste du foutage de gueule." ça manquait celle-là...tout le monde copie Apple depuis 30 ans, mais par le plus grand des hasards eux n'ont rien inventé... Quand la haine d'apple rend tout simplement...bête.
avatar shenmue | 
@Tap:"Ca y est SJ a parlé, et les fanboys vont reprendre texto ce qu'il a dit... vraiment bravo ! Enfin, heureusement ceux qui répètent ce qu'il dit sont toujours les mêmes..." Et ceux qui dénigrent sont toujours les mêmes. Donc Android est une pure création de Google, qui n'a rien à voir avec l'iPhone Os à ses débuts, alors même que quelques mois avant, les deux projets étaient totalement disctincts. Et à par nous prendre pour des idiots tu fais quoi ?
avatar Kelv | 
Non mais Shenmue écoute toi... "Maintenant, c'est sûr que les fandroids n'aimeront pas qu'on dise que leur chouchou est une vlugaire copie à la base...mais c'est pourtant indéniablement les faits" Les faits, et genre, tu es qui pour établir des faits comme ceux là ? Les faits ça se discute pas, ton histoire elle se discute 1000 fois. Par contre, je suis d'accord avec toi: quand la haine rend tout simplement bête. Ca se voit avec toi et avec Steve Jobs et plein d'autres fanatiques dans le genre. Toi qui critiques les "fandroids" tu fais exactement au millimètre près la MEME chose qu'eux.
avatar Eurylaime | 
Si le contenu de la bio est du même tonneau que les extraits, ça achèvera de confirmer que Jobs était un connard comme on les aime (indépendamment de sa grande réussite).
avatar quentin54 | 
@Arcadium : C'est vrai l'informatique est absente des hôpitaux et ne contribuent absolument pas a sauver des vies… C'est vrai les chercheur ne trouvent pas de nouvelle chose grâces à l'aide précieuse qu'est l'informatique… Bien sur Jobs n'a rien inventé, il s'est contenter de "popularisé" la chose, mais en faisant cela il a tout de même permis des avancé gigantesque…
avatar shenmue | 
@Kelv:"Les faits, et genre, tu es qui pour établir des faits comme ceux là ?" Suffit d'avoir des yeux....de plus, les attaques en brevets et les succès juridiques d'Apple démontrent bien que Google a bien pillé des technologies d'interface d'Apple et du reste, il était impossible que Google ignora enfreindre ces brevets, tout comme ce fût le cas à l'encontre d'Oracle où des mails internes de hauts cadres de Google disent clairement qu'ils sont conscients de piller la propriété intellectuelle d'autrui. Il ne suffit pas de hurler au fanboy pour dé:onter un argument, les faits ici ne plaident pas en faveur de Google, tout simplement , tout comme les faits ne plaidaient pas en faveur de Microsoft lorsqu'ils ont présenté la première souris en 1982, et qu'on a sû ensuite que c'était Bill Gates lui même qui avait pratiqué l'espionage industriel chez Apple, demandant même aux ingés d'Apple comment fonctionnait ce "truc". Pourtant à l'éqpoue déjà, on se mouqait bien d'Apple, tout comme systématquement on se moque bien de la sortie de l'iPhone ou de l'iPAd...pour ensuite applaudir quand toute la concurrence s'en empare et pire, dire ensuite qu'Apple n'a même pas été l'élément pionnier et disrupteur (on justifie donc le vol, on joue l'hypocrite sur les technos présentées pour les adouber chez les concurrents et en plus on déni à Apple tout caractère d'invention). Sans cesse, cela a été la réécriture de l'histoire d'Apple et une bonne part de celle de la micro personelle depuis 30 ans. Alors tu m'excuseras, mais ce ne sont pas vos jérémiades qui vont m'enlever l'idée qu'Apple s'est fait bien top entubé là dessus pour ne pas avoir appris de ce genre de critiques et attitudes, des concurrents, comme des beaux esprits qui leur taillaient des croupières...
avatar Ganzolo | 
Sur le passage avec Android, je comprends totalement la réaction de Jobs. Des années de recherche et développement dans le but de prendre de l'avance sur la concurrence et au final, tout est copié en l'espace de 20 mois... Quand aux pseudos donneurs de leçons qui militent pour l'ouverture de la propriété intellectuelle, essayez 7 fois de créer quelques chose de vous même avant de parler!
avatar shenmue | 
@Ganzolo:"Sur le passage avec Android, je comprends totalement la réaction de Jobs. Des années de recherche et développement dans le but de prendre de l'avance sur la concurrence et au final, tout est copié en l'espace de 20 mois..." Ben oui, on peut en effet comprendre...le virage du dev d'Android a été à 180°. Touche copie...puis touche coller. Ce n'est pas pour rien qu'on a fait gentiment comprendre en interne à E.Schmidt qu'il n'était plus le bienvenu hein...surtout qu'en plus, Google, tout comme Microsoft à l'époque du Mac, travallait avec Apple à l'élaboration de certains services de l'iPhone donc était bien au courant de ce qui se préparait. Tout Comme Bill Gates a profité de son passage chez Apple pour repiquer un bno carton d'idées qui n'étaient pas les siennes n celles de ses équipes au départ, Google a fait exactement la même chose avec Apple. Le déni, c'ets de refuser de voir cela. Ceci dit, je suis pour la concurrence et je suis pour qu'Android perdure le plus longtemps possible car c'est aussi un moteur d'innovation maintenant, mais je déteste qu'on réécrive l'histoire (on en arrive quand même à un point où certains maintenant disant que c'est Android qui a créé le marché, qui a tout chamboulé.) Il y a quand même de fortes chances, de très très fortes chances que Google soit obligé de payer des licences un jour à Apple vu qu'il n'y a en revanche AUCUNE chance bien sûr que tous les brevets d'Apple se retrouvent invalidés (encore heureux d'ailleurs, pourquoi leurs brevets seraient tous retoqués ?) Rien que cela démontre l'aspect "fraude" des débuts, même si Google maintenant fait tout pour expurger de son OS les éléments fautifs, éléments grâce auxquel son Os mobile a pu être crédible face à l'iPhone OS (parce que s'ils avaient sorti ce qu'ils préparaient par leurs propres moyens, pour eux cela aurait été game over tout simplement).
avatar Kelv | 
Tout ça, et tu n'as rien réussi à prouver, bravo ... Moi je regarde un Android, et un iPhone, et je vois rien de semblable. Il n'y a qu'un fanboy pour en trouver, style un pauvre glissement de gauche à droite alors que c'est ce qui se fait depuis des années sur le monde linux. Je sais pas, j'ai des yeux, je regarde et ... non. Les attaques d'Apple envers les constructeurs Android ne démontrent qu'une seule chose: que Jobs avait effectivement la haine et qu'il en voulait à Android, au point de le voir détruit. Ce qui est très loin d'être une reflexion très intelligente surtout de la part de Jobs, c'est ça la colère, ça amène à rien de bon et rien de constructif. Et surtout la colère ne PROUVE rien. Donc désolé mais justement, le fait est que maintenant on connait ça de la volonté de SJ, pour moi ça ne fait que décrédibiliser les actions judiciaires, maintenant je les considérerais toutes sauf justes. Entre temps, Apple a aussi fait des crasses, mais tu t'en fous, forcément. Et vouloir "détruire" la concurrence en est bien une de plus.
avatar sebastiano | 
@mugu : Narcistique ? T'as de sérieux problèmes de français, pour un donneur de leçons !
avatar shenmue | 
Kelv:"Moi je regarde un Android, et un iPhone, et je vois rien de semblable." Il y aeu de nombreuses évolutions côté Android...mais la première version présentée était bien une copie de l'iPhone OS...il n'y a qu'une immense mauvaise foi (mais alors vraiment immense) pour ne pas le reconnaître. Et visiblement, certains tribunaux le disent aussi... Steve Jobs, n'est pas contre la concurrence, il est contre ceux qui se servent dans son garde manger comme s'ils étaient chez eux, nuance...
avatar YARK | 
Tiens j'eus dit un peu la même chose plus haut... Et pour rebondir sur Shenmue, Surtout qu'en plus, Android n'a pas le c..* propre puisque Microsoft les rackettent. Monde de rats... * Je voulais dire "cul" mais c'est pas poli.
avatar shenmue | 
http://static.igen.fr/img/2010/03/skitched-20100709-184522.jpg Android ressemblait à ça, avant que les types de chez Google ne fouinent dans les cartons d'Apple. Il n'était même pas question d'interface tactile multitouch, aucune gesture spécifique, un OS tout à fait classique, ressemblant à tous les autres Os du marché. 1 an 1/2 avant la sortie de l'iPhone, Google en est là, alors que chez Apple, cela fait déjà depuis 2001 que les premières équipes ont commencé à bossé sur le projet. Bref, il ne faut pas défendre l'indéfendable...
avatar Kelv | 
Bah le fait qu'Apple ait fait un grand bon en avant aux interfaces tactiles avec l'iPhone: je le nie pas et pour moi c'est évident. Suite à la sortie de l'iPhone, c'est évident que Google n'allait pas releaser un OS semblait d'un coup vieux. Donc ils ont gardé une UI assez identique mais ont miser plus sur du tactile comme l'iPhone, c'est ça la copie, miser sur du tactile parce que le tactile de l'iPhone était très bon?? haha, si c'est que ça alors si tu veux ... Moi j'appelle ça s'adapter a un marché qui change. Google aurait été bête sinon. Apple a toujours été bon pour les UI, Google a toujours été bon pour les usages et le web. Pour le reste, moi je vois rien, j'ai Android depuis Android 1.5, et depuis cette version à la nouvelle 4.0, ça ne ressemble à rien aux autres OS. Donc euh, les histoires de vols et de copie, c'est franchement limite, surtout venant de Jobs d'ailleurs. @YARK : Microsoft n'a pas attendu Android pour utiliser massivement ses brevets, que ça soit par du racket (menaces), ou par des interdictions. Microsoft fait ça depuis que Linux existe, c'est dire. Et a toujours fait du FUD vers Google, dans tous les domaines comme Google Apps vs Office, qui est un bon exemple d'attitude. Ce qui est détestable avec Jobs ici, c'est qu'il avait un égo surdimensionné, et vouloir détruire la concurrence est une des pires choses qu'il a pu dire. Désolé mais en l'état ce qu'il a dit, c'est de la merde.
avatar Kelv | 
"Bref, il ne faut pas défendre l'indéfendable..." L'indéfendable, c'est cette façon d'agir de Jobs, dans ce qu'il dit et dans ce qu'il comptait faire.
avatar florian1003 (non vérifié) | 
Ça me convient. J'adore le passage sur Android.
avatar sekhmet | 
Si Steve avait été sur le CA de google puis avait lancé un moteur de recherche juste après, tout le monde aurait unanimement dit que ça aurait été du vol. Eric schmidt qui comme par hasard après avoir vu tous le projet Iphone se dérouler sous ses yeux, en sort une copie, et il y a en plein de monde pour le défendre. bravo google ! vous avez réussi à monter une belle armée de fan !
avatar joneskind | 
@Arcadium "c'est qu'il n'a pas inventé de traitement à une maladie grave ou de solution à la famine." J'voudrais pas avoir l'air d'un barjo, mais je sais que l'iPad à permi à certains autistes (je veux dire atteints d'une certaine forme d'autisme) de faire d'énormes progrés de communication (je rappelle que la difficulté à communiquer, interagir avec l'exterieur est un des symptômes de l'autisme, un parmi d'autres). Alors il pas inventé un vaccin, mais il a peut-être inventé un truc comme le braille ou le langage des signes... C'est déjà pas mal. Aprés il était pas médecin, mais j'ai pas trop de doute sur le fait que son fric va aider la recherche contre le cancer...
avatar Gueven | 
On ne peut pas plus voler un concept que ce qu'à fait Google. À moins d'avoir des œillères c'est un fait indiscutable. L'utilisateur, lui n'est pas du tout réceptif à ces problèmes (sauf les fans boys). Apple défend son bien, c'est tout à fait normal. Google copie un truc qui marche, il aurait tord de ne pas le faire si rien ne l'en empêche. Voilà pourquoi Apple défend ses brevets pour empêcher Google ne plagier l'iPhone. Rien de plus normal quoi. Au même titre que Google veut aussi la part du gâteau.
avatar joneskind | 
@Kelv "Il n'y a qu'un fanboy pour en trouver, style un pauvre glissement de gauche à droite alors que c'est ce qui se fait depuis des années sur le monde linux" Rappelle-moi depuis quand existe la release tactile "du monde Linux" ? personnellement j'attends toujours mobuntu pour le mettre sur mon HTC Touch et mon Qtek. Tu ne sais visiblement pas de quoi tu parles... Et tu viens prétendre que Shenmue n'a pas d'argument? Putain mais si connaissais un peu le bonhomme t'aurais lu les milliards d'articles argumentés et illustrés qu'il a écrit pour démonter les ignorants péremptoires dans ton genre ! "Jobs avait effectivement la haine et qu'il en voulait à Android, au point de le voir détruit" Arrête un peu 2 minutes tes simagrées, ça t'ai jamais arrivé de dire de quelqu'un "j'vais le tuer !" ? Et alors tu l'as fait? Tu le pensais vraiment? Ça prouve qu'une chose, c'est que SJ était passionné par son travail.
avatar joneskind | 
Pour en revenir à l'article, les phrases sur Androïd m'ont fait rire, parce que je trouve les grincheux attachants, mais les phrases sur l'éducation m'on glacé le sang. C'est la différence entre la culture française et américaine (Canada compris) Après c'est un autre monde. Je ne savais pas qu'Al Gore faisait partie du ÇA d'Apple, ou que SJ était démocrate (même si je m'en doutais quand même beaucoup) C'est tranché, entier, cohérent avec le bonhomme. Je me demandais si j'allais acheter cette bio, en me disant que quand même c'était pas très sérieux... Mais là vous m'avez mis l'eau à la bouche!
avatar Arcadium | 
@quentin54 C'est beau l'ironie, mais Steve Jobs n'a pas eu d'impact sur l'implantation des ordinateurs dans la recherche mais uniquement dans l'informatique tout public, donc à moins de vouloir chercher des liens tortueux qui finiront de toute façon par prouver que tout est utile dans le monde, il n'a en rien changé la vie des gens sur les découvertes scientifiques. Ce que je cherchais simplement à dire, et je pense que vous pouvez le comprendre, c'est qu'on n'améliore pas la vie des gens avec des machines qui, si elles n'avaient pas existé, n'auraient manqué à personne. Que ton hôpital classe ses patients de manière informatique ou dans un simple carnet, ça ne changera rien. De la même façon, je ne pense pas qu'on puisse dire que la télévision ait amélioré la vie des gens, elle l'a changée, mais pour améliorer, il faut plus que ça. En d'autres termes : est-ce que l'informatique tout public répondait vraiment à des besoins, ou seulement à des envies ?
avatar Kelv | 
"Arrête un peu 2 minutes tes simagrées, ça t'ai jamais arrivé de dire de quelqu'un "j'vais le tuer !" ? Et alors tu l'as fait? Tu le pensais vraiment? Ça prouve qu'une chose, c'est que SJ était passionné par son travail." Effectivement, Apple n'essaie pas de détruire Android en commençant à coller des procès à HTC et Samsung qui représentent le plus gros des ventes. Donc euh... ouai, ce n'était pas que des paroles en l'air. Apple ne serait pas allé dans ce sens, je n'aurais même pas fait attention à cette phrase, aussi ridicule soit elle.
avatar VTS | 
Qui était fan de "Good artists copy, great artists steal" ? Stallman a raison un vrai connard ce mec...
avatar Manu | 
Ce qui m'amuse toujours ce sont les remarques de certains après chaque annonce d'un produit Apple. Encore récemment après le keynote du lancement de l'iPhone 4S beaucoup prédisaient un flop et critiquaient la dernière version du smartphone d'Apple. On a eu droit à plus de 15 pages de réactions. Quelques jours après pourtant, comme d'habitude, on a assisté aux mêmes scènes : des queues d'attente comme seule une sortie de l'iPhone sait en provoquer. Cela fait 30 ans qu'Apple sort des produits qui n'ont pas eu de semblables avant et qui par la suite ont servi de modèles à toute l'industrie. Apple n'a peut être rien inventé comme disent certains. Mais ce qui importe c'est qu'aucune autre Entreprise dans ce secteur technologique a su à chaque fois se réinventer comme l'a fait Apple pour assurer sa survie.
avatar Kelv | 
@Manu : IBM s'est réinventé, pendant 100 ans. Ce qui n'enlève rien au travail formidable de SJ en tant que CEO pour faire rebondir un Apple qui revenait de loin.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR