Yahoo! supportera le Do Not Track dans l'année

Anthony Nelzin-Santos |
StopYahoo! a annoncé que l'ensemble de ses sites web dans le monde prendront en compte le Do Not Track dans l'année. Cette fonction permet à l'internaute de spécifier s'il accepte ou non que ses informations de navigation soient utilisées par les annonceurs afin de recevoir des publicités ciblées.

Le respect de cette préférence reste néanmoins à l'entière discrétion des différents acteurs du web, et tous les navigateurs ne l'intègrent pas. Le plus rétifs sont bien entendus ceux qui vivent de la publicité, comme Google et Yahoo!. Sur fond de standardisation de ce mécanisme par le W3C et de violation plus ou moins flagrante du choix de l'utilisateur, Google avait fini par annoncer que Chrome le supporterait.

Yahoo! rejoint donc les principaux acteurs du web, dont Microsoft, Mozilla et Apple, dans le soutien à Do Not Track et au choix donné à l'utilisateur de surfer sans être absolument pisté. L'intégralité des sites de la société respectera cette préférence, y compris ses filiales spécialisées dans la statistique et la publicité.

avatar Jean Claude Dusse | 
En voilà une bonne chose !!
avatar iPapi | 
Génial
avatar Hari-seldon | 
Arf voila qui devraient pousser ces societe a voir autrement leur fond de Commerce. Car si une grosse partie des utilisateurs de google par exemple active DNT alors que vendra google aux annonceurs?
avatar Francis Kuntz | 
Do Not Track, basé sur la confiance des sites sur lesquels on surfe. Quand on voit la politique de Google qui utilisait déjà des bugs pour tracer les utilisateurs qui ne voulaient pas l'être, on voit bien l'inutilité du truc.
avatar lmouillart | 
@hari-seldon heu de la pub non ciblé ? Donc la pub ciblé passera chez Facebook, chez des petits annonceurs tiers. De plus le DNT spécifie un non tracking sur quelques techniques, par sur toutes.
avatar lytos | 
Ah les question d'ethique et de business plan. La gratuité et les bas prix se font toujours aux dépends d'autres choses. Tout le monde est bien content d'utiliseres services de Google sans payer. Mais tout coûtant de l'argent, si on amoindrie leur gagne pain, ils risquent de proposer bien moins de trucs gratuit.

CONNEXION UTILISATEUR