Fermer le menu

Mac Pro : des cartes graphiques qui font la paire

Anthony Nelzin | | 14:00 |  59

Il est évident que le Mac Pro n’est pas un ordinateur de gamer : ses deux cartes AMD FirePro ont d’abord et avant tout été conçues pour le calcul massivement parallèle. Ce qui ne veut pas dire que l’on ne peut pas jouer confortablement avec le Mac Pro, ni que ces cartes transfigurent l’utilisation des applications professionnelles. Explications avec notre modèle de test, doté de deux cartes AMD FirePro D700.

D300, D500, D700 : des cartes semblables, mais différentes

AMD n’a pas créé les cartes graphiques du Mac Pro ex nihilo : les D300, D500 et D700 tiennent des W7000, W8000 et W9000 sorties à l’été 2012. Format spécifique, sous-cadencage, dotation mémoire parfois différente, les différences entre les FirePro du Mac Pro et les FirePro du commerce sont toutefois nombreuses. La plus sensible est sans doute l’absence de la correction d’erreur ECC, qui les rapproche des cartes « grand public » d’AMD — certains utilitaires les identifient d’ailleurs comme des cartes Radeon HD 7xxx plutôt que des FirePro Wxxx.

La nomenclature de ces cartes laisse à penser qu’elles font partie d’une même famille et qu’elles ne diffèrent que par leur puissance… mais les choses sont un peu plus subtiles. Ainsi, alors que les D500 et D700 sont basées sur l’architecture Tahiti, la D300 est basée sur l’architecture Pitcairn. La différence sera négligeable voire inexistante dans certains domaines, notamment dans la « tessellation » si utile dans les jeux vidéos et le rendu 3D. Reste que de manière générale, les D500 et D700 sont plus adaptées aux applications GPGPU.

Des cartes qui (ne) font (pas tout le temps) la paire

Tous les Mac Pro sont dotés de deux cartes du même type, chacune d’entre elles disposant de sa propre interface PCIe 3.0 16x. On pourrait s’attendre à ce qu’elles fonctionnent de concert dès lors que leur puissance de calcul est requise… mais là encore, les choses sont un peu plus complexes.

AMD et Nvidia travaillent depuis des années à des cartes qui seraient aussi à l’aise dans l’affichage que dans le calcul, mais aucune ne l’est encore. En attendant une solution élégante à ce problème, Apple en a trouvé une radicale : une carte est entièrement dévolue aux opérations de calcul parallèle, l’autre s’occupe exclusivement d’affichage vidéo.

Par défaut donc, applications et jeux n’utilisent qu’une seule carte graphique. Une application peut bien entendu profiter de la puissance combinée des deux cartes, à condition d’avoir été spécifiquement adaptée pour cela. Final Cut Pro X est le parfait exemple d’une telle adaptation, exemple suivi par BlackMagic avec DaVinci Resolve, The Foundry avec Mari, et bientôt Adobe avec Photoshop et Premiere. Des applications résolument professionnelles, ces deux cartes étant pour le moment absolument inutiles au commun des mortels.

Alors que deux jeux tournent, une carte « dort » (celle dédiée au calcul), pendant que l'autre « bosse » (celle dédié à l'affichage vidéo).
Alors que deux jeux tournent, une carte « dort » (celle dédiée au calcul), pendant que l'autre « bosse » (celle dédiée à l'affichage vidéo).

Les choses sont différentes sous Windows, où les tâches sont réparties entre les cartes graphiques par la technologie Crossfire. Qui dit cartes FirePro dit normalement Crossfire Pro, mais celles du Mac Pro sont plutôt dotées du CrossfireX, comme de vulgaires cartes « grand public ». N’allez cependant pas croire que les performances sont doublées en passant sous Windows : le comportement des cartes y est bien différent, mais pas forcément meilleur.

Des cartes qui ne renâclent pas à la tâche

AMD est en effet très claire :

La technologie CrossfireX ne fonctionne qu’avec les applications Direct3D ou OpenGL en plein écran […] Les applications […] en mode fenêtré ne seront accélérées que par une seule carte.

Pour résumer grossièrement, CrossfireX est d’abord et avant tout utile aux jeux en plein écran. Dans ce cas précis, la différence de performances entre OS X et Windows est très sensible, même dans un jeu comme Starcraft II — qui n’est ni particulièrement optimisé pour Crossfire, ni particulièrement intensif.

Différence de performances entre OS X et Windows dans une partie de Starcraft II en plein écran (1080p, Extrême).
Différence de performances entre OS X et Windows dans une partie de Starcraft II en plein écran (1080p, Extrême).

Mais même sans CrossfireX, c’est-à-dire en mode fenêtré, la différence est sensible. Le Mac Pro ne change rien au fait que les jeux ont toujours mieux tourné sur Windows que sur OS X, notamment grâce à des optimisations spécifiques pour certains pilotes et pour DirectX. Et dans le cas présent, les cartes du Mac Pro ne sont franchement pas les cartes les plus adaptées au jeu.

Différence de performances entre OS X et Windows en mode fenêtré dans Starcraft II (1080p, Extrême) et Bioshock Infinite (1600 x 900, toutes options). BioShock est parfaitement fluide sous OS X, heureusement d'ailleurs. En pleine mêlée, on remarque parfois de très légers ralentissements dans Starcraft II sur OS X, jamais sur Windows.
Différence de performances entre OS X et Windows en mode fenêtré dans Starcraft II (1080p, Extrême) et Bioshock Infinite (1600 x 900, toutes options). BioShock est parfaitement fluide sous OS X, heureusement d'ailleurs. En pleine mêlée, on remarque parfois de très légers ralentissements dans Starcraft II sur OS X, jamais sur Windows.

En dehors des jeux, les différences sont minimes entre OS X et Windows. Peut-être grâce à de récentes optimisations, DaVinci Resolve tient même mieux la charge sur OS X que sur Windows. Dans les deux cas, les performances sont de toute manière de haute volée : le Mac Pro est né pour ce genre de tâches très complexes demandant toute la puissance des cartes graphiques.

Différences de performances entre OS X et Windows dans Luxmark et DaVinci Resolve. Sous Windows, Luxmark paraît légèrement mieux exploiter la deuxième carte graphique, qui semble bloquée à sa fréquence de base sur OS X — la différence est cependant négligeable. DaVinci Resolve fonctionnement globalement mieux sous OS X, sans doute parce qu’il a été récemment optimisé pour le nouveau Mac Pro. Dans tous les cas, les performances sont exceptionnelles. Clic pour agrandir

Reste que les cartes graphiques ne font pas tout. Même dans Final Cut Pro X, pourtant optimisé pour le GPGPU, le processeur reste important pour la lecture et l’exportation. Les cartes graphiques ne sont importantes que si vous ajoutez beaucoup d’effets : plus le projet est complexe, plus elles s’activent et plus la différence de fluidité et de rapidité entre un Mac Pro et un iMac « gonflé » est sensible.

Ces deux cartes ne transfigurent pas le Mac Pro, d’autant que peu d’applications sont capables de les utiliser. Mais elles lui ajoutent juste ce qu’il faut de puissance pour que des tâches autrefois pénibles deviennent soudainement fluides, et contribuent à le détacher plus nettement de l’iMac qui pouvait parfois rivaliser avec lui. En somme, elles ne lui ouvrent pas de nouvelles portes — elles lui permettent de les passer plus facilement.

Catégorie : 
Tags : 

59 Commentaires

avatar Lidiani 22/01/2014 - 14:08via iGeneration pour iPhone

Quelle est le modèle de carte testée, et qui apparaît sur les graphes ?

avatar Anthony Nelzin 22/01/2014 - 14:10

@Lidiani : les D700.

avatar Maany 22/01/2014 - 16:35

Anthony, si tu as le temps, pourrais-tu tester le benchmark pour FF XIV arr sous Windows
http://na.finalfantasyxiv.com/benchmark/

Merci d'avance :)

Maany

avatar ashurao 22/01/2014 - 14:30

Hello,

à propos du crossfire, la différence de performances entre OS X et Windows vient du fait que OS X ne gère tout simplement pas le Crossfire, il me semble. Non?

avatar samshit 22/01/2014 - 16:35

Si OSX ne gere pas le crossfire, alors quel est l'interet, de la part d'appeul, de mettre deux CG dans le mac pro ?

avatar Anthony Nelzin 22/01/2014 - 16:48

@ashuaro @samshit : que de questions dont les réponses sont dans l'article !

avatar ashurao 22/01/2014 - 22:03via iGeneration pour iPad

@Anthony

Bah, c'était pas vraiment des questions, puisque je connais déjà les réponses. C'est juste que je ne voulais pas être trop catégorique.

Honnêtement, ce Mac Pro me plaît. C'est un bijoux d'intégration. Une puissance quasi phénoménale dans un vrai mouchoir de poche. Mais l'absence de CG Nvidia est rédhibitoire, en ce qui me concerne. La bonne nouvelle, c'est que les cartes ne sont pas soudées. Il y a donc un petite espoir d'évolution.

avatar solent 22/01/2014 - 18:42

Il faudrait aussi se poser la question de quel est l'intérêt de lire un article avant de poser une question..

avatar Madalvée 22/01/2014 - 14:32

C'est très gentil de pousser l'abnégation jusqu'à acheter un Mac Pro rien que pour le tester, mais une fois la tâche accomplie n'oubliez pas de nous le faire gagner par tirage au sort un de ces dimanches…

avatar Androshit 22/01/2014 - 14:38via iGeneration pour iPad

@Madalvée

Bonne idée :)

avatar ET42 22/01/2014 - 14:53via iGeneration pour iPhone

@Madalvée :
Haha oui ! Bien essayé ;)

avatar fredseg 22/01/2014 - 15:12via iGeneration pour iPhone

@Madalvée :
J'ai cru comprendre que ce n'est pas un achat mais un prêt.

avatar hmmmr 22/01/2014 - 14:44

Interessant le graphique sous DaVinci !
Il serait interessant de voir la comparaison avec un mac pro 2012 "equivalent" (SVP :3 <3 )

avatar eseldorm 22/01/2014 - 15:04

donc apple vend a un prix pro des cartes plutot mitigees pour la gamme dans laquelle elles sont.
pas d'ecc, pas de crossfire pro, moins rapide.

autant ce sont de bonnes carte, mais au prix ou c'est vendu...
bref, apple se moque du monde et la diminution des perfs est masque par un 'hardware/software tout integre lalalala'

avatar oomu 22/01/2014 - 15:22

n'oubliez pas qu'il y en a deux

avatar eseldorm 22/01/2014 - 17:26

les deux peuvent... a la limite compenser le sous cadencement, mais en aucun cas l'ecc ni le crossfire pro... (qui est cense ameliorer le fait d'en avoir deux)

hehehe.

avatar oomu 22/01/2014 - 19:17

non

je parlais du prix.

-
et vous exagérez la baisse de fréquence. genre "à la limite", vous pouvez lire pléthore de benchmark les concernant.

l'ecc n'apporte que stabilité, mais il s'agit ici que de la vram.

-
pas de crossfire pro, mais crossfire X.

-
inutile d'en faire une maladie.

avatar John Maynard Keynes 22/01/2014 - 20:02

@eseldorm

Si ce n’est qu’à l’usage les Mac Pro font plus que séduire sa cible principale. :-)

Il y a ceux qui produise et les taquineurs d’octets et ce ne sont pas toujours les même.

Appel apporte avec ces machine un confort de travail et une productivité jamais vue dans cette gamme de prix.

avatar daxr1der 22/01/2014 - 15:15via iGeneration pour iPhone

ATI a la traine à coter de Nvidia

avatar Dexter Killer 22/01/2014 - 15:49

@ashurao

Du coup tu as un doute...Sur le crossfire et Mac OS X 10.9.1

avatar ashurao 22/01/2014 - 16:36

Oui, j'ai eu un doute, … un cours instant. Si OS X gérait le crossfire, Apple ne se priverait pas pour le crier haut et fort.
Mais bon, je peux me tromper. Dans ce cas, désolé pour les âneries que j'ai écris. :-P Tant mieux si je me trompe.

avatar Dexter Killer 22/01/2014 - 16:49

Pas de souci :)

Effectivement ça serait bien que Mac OS X le fasse.

avatar oomu 22/01/2014 - 19:17

os x ne gère PAS le crossfire. point.

avatar Dexter Killer 22/01/2014 - 19:31

Point final :)

avatar Dexter Killer 22/01/2014 - 17:21

Voici un test plus précis pour DaVinci Resolve avec deux D700. Jusqu'a par exemple 25 noeuds voir plus en 2K et 4k.

http://yakyakyak.fr/2014/01/focus-mac-pro-et-davinci-resolve/

Pages

Connexion utilisateur