Fermer le menu
 

Tristan Nitot : « Firefox bénéficie même aux gens qui n'utilisent que Safari ! »

Stéphane Moussie | | 14:41 |  26

Firefox fête ses 10 ans. La version 1.0 du navigateur libre est arrivée sur Windows, Mac et Linux le 9 novembre 2004. Nous avons interrogé Tristan Nitot, fondateur de Mozilla Europe et maintenant évangéliste, sur cette décennie sur Mac en particulier.

Tristan Nitot au Mobile World Congress 2013. Photo MacGeneration CC BY.

MacGeneration : Quel est le bilan des 10 premières années de Firefox sur Mac ?

Tristan Nitot : Que ce soit sur Mac ou sur un autre système d'exploitation, je suis ravi que nous fêtions les 10 ans de Firefox. Il faut se souvenir à cette occasion dans quelles conditions a été lancé Firefox : Internet Explorer avait 92% de parts de marché et n'était plus développé, alors que tous les sites Web étaient « optimisés » pour — en fait limités à — lui. C'était une situation inacceptable pour tous ceux qui avaient entrevu les possibilités du Web. Une poignée de Mozilliens (une douzaine d'employés en Californie et des bénévoles en Europe et au Japon) a décidé de prendre son destin numérique en main et de créer Firefox, lancé en version 1.0 début novembre 2004.

Depuis, Firefox a connu le succès, il a forcé les développeurs Web à adopter les standards du W3C, et a donc permis au Web d'aller à nouveau de l'avant, avec l'adoption de technologies par Mozilla, puis par ses concurrents comme les extensions, la 3D dans le navigateur avec WebGL, ou le JavaScript compilé à la volée.

Qu'a apporté Firefox sur Mac spécifiquement ?

Mozilla, il faut le rappeler, est une fondation à but non lucratif. Si nous faisons un navigateur comme Firefox, ça n'est pas pour gagner le plus d'argent possible, même si c'est nécessaire pour faire tourner l'organisation. Firefox est un outil au service de la mission de Mozilla, qui est de servir l'utilisateur en lui donnant le contrôle de sa vie en ligne.

La personnalisation est une des façons de faire cela, et c'était une évidence de rendre Firefox extensible. Ce qui est intéressant, c'est que la présence de Firefox sur le marché pousse ses concurrents à s'améliorer. Ainsi, on a vu Safari adopter, certes plus timidement, la notion d'extensions. Donc la présence de Firefox bénéficie même aux gens qui n'utilisent que Safari !

Mais de façon plus importante, Firefox, en forçant les développeurs Web à utiliser les standards du W3C, a permis l'émergence de nouveaux navigateurs, dont Safari et Chrome.

Il faut se souvenir du temps où les sites compatibles avec Safari et IE pour Mac étaient rares et où la navigation sur le Web depuis un Mac était très frustrante à cause de cela. Je crois que l'on peut dire qu'en donnant la possibilité d'utiliser le Web sans avoir besoin d'une machine Windows, Firefox a aidé, d'une certaine façon, au grand retour du Mac tel qu'on peut le constater actuellement, aidant aussi au libre choix du système d'exploitation pour chacun, ce qui est une excellente chose.

Alors que les principaux navigateurs sont à la fois disponibles sur OS X et iOS, Firefox fait toujours figure d'exception en boudant iOS.

C'est vrai. Il faut se souvenir qu'Apple ne permet pas aux éditeurs de navigateurs de fournir leur propre moteur JavaScript. Du coup, il est impossible de proposer Firefox sur iOS, à moins de faire comme Google qui, sous le nom de Chrome, propose en fait une simple interface sur le moteur de Safari.

Cette situation n'est-elle pas préjudiciable pour la part de marché de Firefox sur mobile, mais aussi sur bureau ? Le fait qu'iOS s'ouvre petit à petit, notamment avec le système d'extensions d'iOS 8, laisse-t-il entrevoir une arrivée de Firefox à moyen ou long terme ?

Nous évaluons régulièrement l'intérêt qu'il pourrait y avoir à proposer des logiciels pour iOS, mais compte tenu de ce que j'ai expliqué plus haut, Mozilla ne compte pas pour l'instant se lancer dans de tels investissements.

Photo Jesús Corrius CC BY

Firefox met plus de temps que Chrome pour adopter les nouveautés d'OS X (Retina, barres de défilement, Handoff...). Comment vous expliquez cela ?

Faire un navigateur multiplateforme est très complexe et donc coûteux, et Mozilla a des ressources financières moindres comparées à ses concurrents que sont Google et Apple. On notera que même Apple a arrêté de faire Safari pour Windows. ;-)

Par contre, nous suivons de près les nouveautés d'OS X que nous implémentons aussi vite que possible. Tout en poussant sur des sujets qui nous paraissent tout aussi importants que les standards du Web, où nous sommes précurseurs, là où d'autres acteurs, bien plus gros, sont parfois en retard, par exemple sur WebRTC (API d'échange — messages, VoIP, envoi de fichiers — via le navigateur, sans plugin).

Cette lenteur n'est-elle pas une raison de la baisse de part de marché de Firefox au profit de Chrome ?

Je crois que la principale raison derrière l'adoption de Chrome, c'est son budget marketing, en plus de ses qualités intrinsèques. Ça ne nous empêche pas de continuer à investir massivement dans Firefox, ce qui porte ses fruits, puisque depuis une semaine Firefox est plus rapide que ses concurrents en JavaScript, y compris sur leurs propres benchmarks (Mozilla a récemment annoncé de meilleures performances face à Chrome et Safari, ndr).

Comment voyez-vous Firefox dans 10 ans ?

Ailleurs que sur l'ordinateur de bureau. Comme le disait Steve Jobs en 2010 (lire : Steve Jobs : le PC est un camion, ndr), les PC sont comme les pick-up trucks, ces camionnettes que l'on trouvait dans les fermes et qui ont été remplacés par des voitures quand les gens ont migré vers les villes. Steve Jobs rajoutait : « Les ordinateurs personnels sont comme ces camionnettes. On va encore en voir, ils seront encore très utiles, mais ils seront utilisés par une minorité ». Avec Firefox OS, notre système d'exploitation mobile fait pour faire tourner des applications Web, Mozilla prépare l'après-PC, en s'appuyant sur Gecko, le moteur de Firefox.

Image de une Mozilla Europe CC BY

Catégories: 

Les derniers dossiers

Ailleurs sur le Web


26 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar Le docteur 11/11/2014 - 11:23

Pas un mot sur la suite Mozilla. Pas sympa.

Soit! Firefox a lancé un phénomène, mais on l'a lancé sur une contre-vérité : Firefox soit disant "plus léger" que la suite Mozilla.

Non, seulement c'était faux (pour le code, je ne sais pas, mais pour l'usager c'était net), mais pendant longtemps c'était l'inverse qui était vrai.

Mais ça a marché. Firefox était joli, sympa avec sa petite mascotte, mais sa "supériorité" il ne la devait qu'à de la com', pas à une supériorité intrinsèque. Sa vraie supériorité, ça a surtout été sa gestion des extensions plus simples que sous la suite Mozilla.

Firefox, c'est ce qui montre qu'on peut raconter n'importe quoi, tant que ça tape sur l'imagination (c'est plus restreint à l'usage, donc c'est plus léger) collective, ça marche. On vit dans un monde irrationnel, il faut le savoir.

avatar avt_92 11/11/2014 - 11:45

La supériorité de Firefox (firebird) ca a été la gestion multi onglet offrant une nouvelle expérience à l'utilisateur
Après la suite mozilla ou tout est intégré, je pense que cela n’intéressait pas les utilisateurs, tout simplement.

avatar Le docteur 11/11/2014 - 15:06

Reste qu'on pouvait aussi l'utiliser comme un simple navigateur. Le problème de cette suite sous Windows (problème éludé sur Mac et pas aussi perceptible sous Linux) était ses problèmes de rapidité au démarrage. Ca n'a pas changé avec Firefox, jusqu'à ce qu'arrivent des machines capables d'effacer cette lenteur par leur puissance. Ca a longtemps été la croix et la bannière sur des machines portables d'avoir Firefox comme navigateur par défaut, surtout si on ouvrait de temps à autre des fichiers html ou des archives enregistrés sur le disque.

On peut se contrefoutre de l'éditeur Web ou du Mail et utiliser la suite comme un navigateur et d'ailleurs les derniers Firefox et Seamonkey continuent à démarrer à la même vitesse (avec même un léger avantage à SeaMonkey). Pour les onglets, j'ai un doute.

Reste que ce que "veut" l'utilisateur est toujours une énigme et est rarement cohérent.



avatar gattuz 11/11/2014 - 12:02 via iGeneration pour iOS

J'aime beaucoup firefox, que j'utilise en navigateur principal sur iMac.

avatar Leborde 11/11/2014 - 12:04 (edité)

Moi je dis, ce n'est pas un panda roux; ça l'est hayne rinarte argenté.

http://www.youtube.com/watch?v=LdrBK6XiPLY

avatar Macuserman 11/11/2014 - 12:11 via iGeneration pour iOS

Euuuh et la quantité phénoménale de RAM que bouffe Firefox on en parle ou pas ?!
Parce que c'est bien beau de faire adopter les standards à la mords moi le nœud mais si ensuite il faut 4Go dédiés à FF je m'en contre balance ^^
J'aime beaucoup FF mais franchement ils abusent niveau optimisation mémoire.

avatar mac-a-dames 11/11/2014 - 12:21 via iGeneration pour iOS

@Macuserman :
Pas plus que Chrome une fois que tu additionnes ses dizaines de processus (Google sait que ca passe mieux de voir plusieurs petits processus qu'un seul gros, pourtant les deux consomment pareil voire plus pour Chrome)

avatar Grug 11/11/2014 - 15:55

Safari aussi d'ailleurs ;)

avatar trolloloI 11/11/2014 - 13:31 (edité)

Macuserman
"les standards à la mords moi le nœud"

C'te troll tout en finesse.

avatar Heka 11/11/2014 - 12:19

Firefox est sans aucun doute l'une des plus belles aventures de l'open source.

avatar bompi 11/11/2014 - 12:51

Pour la consommation de RAM, surveiller les extensions. AdBlock semble en rajouter quelques louches. Depuis que je l'ai enlevé, Firefox est moins gourmand (mais gourmand quand même...)

avatar MiniMac 11/11/2014 - 12:55 via iGeneration pour iOS

Depuis quelques mois firefox est devenu très très lent donc inutilisable …!

avatar trolloloI 11/11/2014 - 16:31

Si c'tait le cas on en aurait entendu parler ailleurs quand un commentaire sur macg !

avatar Erravid 11/11/2014 - 22:25

Petit conseil pour faire retrouver à votre Firefox une nouvelle jeunesse :

https://support.mozilla.org/fr/kb/reinitialiser-firefox-corriger-facilem...

"Si vous avez des problèmes avec Firefox, une réinitialisation du navigateur peut vous aider. La fonctionnalité de réinitialisation corrige de nombreux problèmes en restaurant les paramètres d'origine de Firefox tout en sauvegardant des informations essentielles comme vos marque-pages et les onglets ouverts."

avatar alan1bangkok 12/11/2014 - 09:29

Firefox et chrome sont gourmands...
Mais Chrome lui ne rame pas
Le choix est vite fait ce d'autant que Safari suce goulument...

avatar Macuserman 11/11/2014 - 14:33 via iGeneration pour iOS

Je dis ca parce que les standards changent toutes les 14.7 secondes... Selon les bons vouloir des uns ou des autres.

Voilà c'est surtout ca. FF rame.

avatar joneskind 11/11/2014 - 17:10 via iGeneration pour iOS

@Macuserman :

Non, les standards ne changent pas. Y en a simplement de nouveaux qui s'ajoutent. Et c'est très bien.

Par contre ce qui me gonfle c'est qu'il faille encore, en 2014, écrire le code pour chaque navigateur alors que la fonction est la même (c'est le cas de toutes les fonctions avancées en HTML5 par exemple).

Y a pas moyen de mettre tout le monde d'accord pour que les navigateurs comprennent tous que je veux faire un clip-path ou une transition sans avoir besoin d'écrire 4 fois la même ligne à un WebKit-bidule ou Mozilla-truc près ?

L'important dans un navigateur c'est le moteur il me semble non ? Avec leurs gamineries il font surtout chier les développeurs et personne d'autre.

Ça existe un outil capable de traduire du code à la volée pour son équivalent Firefox, IE, Safari et Chrome ?

avatar Bardyl 11/11/2014 - 17:55 (edité)

N'importe quel IDE digne de ce nom est capable de te signaler que t'as oublié tel ou tel préfixe sur tel ou tel attribut CSS.

avatar joneskind 11/11/2014 - 21:05 via iGeneration pour iOS

@Bardyl :

C'est pas ce que je demande.

avatar Domsware 11/11/2014 - 21:40 via iGeneration pour iOS

@joneskind :
Avec LESS et SASS par exemple on peut faire ce que tu souhaites via des mixins.

Néanmoins en 2014 c'est plus que jamais le souk le développement web. On est revenu quelques années en arrière où il fallait tester pour chaque navigateur.

avatar joneskind 12/11/2014 - 00:39

@Domsware

Merci !

avatar Guimouzo 12/11/2014 - 10:05 (edité)

Ou encore mieux, avec Autoprefixer !
https://github.com/postcss/autoprefixer

avatar vince29 15/11/2014 - 13:11 (edité)

jquery pour uniformiser le javascript et
compass/sass (http://compass-style.org/) pour les css

Pour ceux qui utilisent visual studio (version pro ou +), installer web extensions comme cela vous pourrez éditer le css côté client et ce sera répercuté côté serveur

avatar Danielroibert 12/11/2014 - 05:04 via iGeneration pour iPad

@Macuserman

les standards don't on parole ici sont définit par certains organismes bien identifiés.
lls sont tres important. Depuis que ces standards sont de mieux en mieux respecté, je constate en temps que programmer, des progrès formidables en terme de compatibilité entre browser. Cela permet de fournir de plus beaux produits pour moins de travail, et tout Le monde y gagne.

avatar jackhal 16/11/2014 - 15:46 (edité)

Comme d'hab, du bon gros bullshit.
"[il y a 10 ans] tous les sites Web étaient « optimisés » pour — en fait limités à — [Internet Explorer]"
De 1999 à 2004, je travaillais dans des agences Web et quasiment tous nos clients nous demandaient une compatibilité avec Netscape Navigator 6 (après sa sortie, bien sûr) et parfois Opera, IE Mac... intranets mis à part.

"Firefox a connu le succès, il a forcé les développeurs Web à adopter les standards du W3C, et a donc permis au Web d'aller à nouveau de l'avant, avec l'adoption de technologies par Mozilla, puis par ses concurrents comme les extensions, la 3D dans le navigateur avec WebGL, ou le JavaScript compilé à la volée."
Bien sûr on oublie complètement Safari au passage, sortit avant Firefox et dont le lead developer (Dave Hyatt) a été employé de Netscape et n'est autre qu'un a co-fondateur de Firefox.
Mozilla a longtemps communiqué sur ses travaux concernant le Javascript compilé à la volée. Mais il a fallu attendre FF3.5 pour que le JIT soit disponible publiquement. Pour Safari c'était la version 4 et Chrome en avait un dès sa sortie.
Chrome 1 : 02/09/2008
Safari 4 : 08/06/2009
FF3.5 : 30/06/2009
Mmmh... ça casse un peu le coté innovant de Mozilla et des autres qui ne feraient que suivre.
La 3D avec WebGL est arrivée avec Chrome le 9 février 2011, puis dans FF4 le 22 mars 2011. Là encore, pour le coté "prem's" c'est raté.

"Mais de façon plus importante, Firefox, en forçant les développeurs Web à utiliser les standards du W3C, a permis l'émergence de nouveaux navigateurs, dont Safari et Chrome."
Bah non, comme je l'ai déjà écrit, Safari est sortit avant Firefox, et c'est Netscape 6 qui a donné une vraie assise aux standards définis par le W3C.

"Il faut se souvenir du temps où les sites compatibles avec Safari et IE pour Mac étaient rares et où la navigation sur le Web depuis un Mac était très frustrante à cause de cela. "
IE pour Mac, oui. Mais Safari... ???

"Je crois que l'on peut dire qu'en donnant la possibilité d'utiliser le Web sans avoir besoin d'une machine Windows, Firefox a aidé, d'une certaine façon, au grand retour du Mac tel qu'on peut le constater actuellement"
Mais oui, mais oui... dans tes rêves.

"Il faut se souvenir qu'Apple ne permet pas aux éditeurs de navigateurs de fournir leur propre moteur JavaScript. Du coup, il est impossible de proposer Firefox sur iOS, à moins de faire comme Google qui, sous le nom de Chrome, propose en fait une simple interface sur le moteur de Safari."
Oui il faut utiliser WebKit mais il reste des marges de manoeuvre. Par exemple pour la partie réseau, cache etc. Chrome implémentait SPDY avant que Safari ne le supporte.
Et ça c'est que pour l'aspect technique, chose dont l'utilisateur se fiche un peu.

"Nous évaluons régulièrement l'intérêt qu'il pourrait y avoir à proposer des logiciels pour iOS, mais compte tenu de ce que j'ai expliqué plus haut, Mozilla ne compte pas pour l'instant se lancer dans de tels investissements."
...et c'est une erreur.
Firefox pour iOS n'aurait pas demandé tant de travail que ça semble-t-il (puisqu'un type tout seul développe le très bon iCab) et aurait permis de ne pas se couper d'un gros marché. Mais plus que l'idée de gagner des parts de marché, il fallait surtout ne pas en perdre en permettant de synchroniser les données desktop / mobile.
Pour ça il y a eu une appli signée Mozilla, Firefox Home. Bien peu pratique et à sens unique puisqu'on pouvait retrouver sa navigation desktop mais comme la navigation mobile se faisait via Safari...
Et puis ça n'a pas duré longtemps : http://www.01net.com/editorial/517157/firefox-home-disponible-pour-liphone/
mi 2012 : https://blog.mozilla.org/services/2012/08/31/retiring-firefox-home/
Alors, par manque de ressources pour développer un navigateur sous iOS, Mozilla s'est dit : "Pourquoi ne pas développer un OS mobile ? Ca c'est facile et rapide." Bien vu.
Je serais curieux de savoir... y a-t-il plus d'utilisateurs d'Opera sous iOS (bien qu'Opera ne soit pas un franc succès) ou d'utilisateurs de FF OS ?
Je ne dis pas que c'est une mauvaise idée d'avoir créé un OS mobile, au contraire même. Mais passer à coté d'iOS est une grosse erreur. C'est l'une des raisons pour lesquelles je ne peux pas envisager d'utiliser FF.

"Par contre, nous suivons de près les nouveautés d'OS X que nous implémentons aussi vite que possible."
...comme la transparence de la barre de titre dans les Nightly de FF ? (https://pbs.twimg.com/media/B2bhRomCAAAFU_X.jpg:large)
Malheureusement c'est une transparence sur ce qui est derrière la fenêtre et non sur le prolongement du contenu de la page comme Safari. C'est mieux que rien quand même. Mais c'est pénible ces imperfections et trucs à moitié faits. Comme les menu déroulants ("select" en HTML) qui s'ouvrent toujours vers le bas "à la Windows".

Pages