Campus 2 : de nouveaux détails et un coût plus élevé

Florian Innocente |
Les coûts de construction de "Campus 2" auraient subi une belle inflation, raconte BusinessWeek. Le prochain campus d'Apple à Cupertino, qui viendra épauler le site historique d'Infinite Loop, aurait vu son enveloppe passer de moins de 3 milliards de dollars à quasiment 5 milliards (3,9 milliards d'euros), d'après les estimations de cinq sources. 1 milliard aurait même été rediscuté avec le cabinet d'architectes de Norman Foster et retiré du budget.



BusinessWeek met cette évaluation de ses contacts en regard d'un autre chiffre pour montrer son importance : les 3,9 milliards de dollars dépensés pour la construction du nouveau complexe du World Trade Center de New York.

Les travaux de terrassement de Campus 2 devraient débuter en juin prochain, affirme une autre source. Le seul déblaiement du terrain devrait prendre six mois et, inévitablement, générer une circulation 24h/24h de poids lourds. De son côté Apple avait admis en novembre dernier un retard dans son planning. Elle espérait réceptionner son bâtiment mi-2016 au lieu de 2015 (lire Apple : un délai pour la construction de Campus 2).

L'article évoque aussi des critiques. D'actionnaires qui préfèreraient voir Apple consacrer davantage d'argent aux dividendes qu'à ce fastueux projet. Puis d'architectes, qui s'étonnent encore de cette forme en anneau qui rendrait difficile le croisement des équipes et amenuiserait les capacités de modification de l'agencement des espaces. La comparaison est faite avec le prochain campus de Facebook dessiné par une autre star : Frank Gehry.

D'une surface de 40 000m2 Il a essentiellement la forme d'un immense rectangle quelque peu déstructuré pour casser la perspective à l'intérieur, abritant un seul et immense open space, parsemé d'une myriade de postes de travail ponctués de petites salles ou espaces privatifs. 2800 personnes devraient y travailler et il sera possible d'aller d'une extrémité du bâtiment à l'autre sans franchir une seule porte.







L'esthétique prendrait le pas sur l'efficacité s'agissant d'Apple, estime un architecte du cabinet NBBJ qui travaille sur les prochains bâtiments de Google et de Samsung en Californie (à voir dans Google et Apple comparés au travers de leurs futurs campus) et a fait celui de Pixar. D'après lui, c'est un « bel objet », mais il risque d'éloigner les gens plutôt que de les faire se croiser et se rencontrer.

Toutefois, ce qui vaut pour d'autres sociétés ne s'applique pas forcément à Apple. On sait que la société fonctionne sur un principe de petites équipes qui doivent se consacrer à leurs tâches et rien d'autre, et que celles affectées à des projets secrets sont volontairement isolées du groupe pour fonctionner en vase clos.



Surtout, du campus d'Apple on a vu quantité de plans des extérieurs, mais l'intérieur reste un mystère. À part quelques esquisses qui ont fuité en septembre dernier, on ne sait pour ainsi dire rien du cadre dans lequel évolueront les employés. Et ces visuels - pour peu qu'ils soient encore d'actualité - laissent entrevoir des espaces modérément cloisonnés.



Jobs, raconte aussi l'article, a naturellement fait valoir sa manie du détail lors de la conception du projet. Voulant une variété particulière d'érable pour certaines essences de bois ; que la finition des murs et plafond soit d'un lissé parfait et sans jointure apparente. Jobs s'était aussi vanté de l'utilisation de vitres courbées pour la façade circulaire.

Une première technique, selon un architecte qui travaille avec la firme allemande Seele chargée de leur fabrication et habituée à plier le verre dans les bâtiments « C'est quelque chose comme 6 kilomètres carrés de verre, d'habitude on parle plutôt en m2 ».



C'est d'ailleurs Seele qui a fabriqué les éléments pour le cube et l'escalier de l'Apple Store de New York (détails techniques en VF). Pour le campus, l'entreprise a doublé sa capacité de production et elle utilisera un procédé de pliage à froid du verre. Dans le cas contraire, en pliage à chaud, les panneaux pourraient gagner une teinte plus opaque et un effet miroir. Avec ce procédé à basse température, le verre garde toute sa transparence.

Seele a aussi conçu des machines capables de laminer le verre et d'y inclure les structures qui vont assurer sa fixation et maintenir cette forme courbée. Cette fusion des pièces garantit aussi un effet esthétique, comme l'expliquait Seele pour le cube de New York « Les fittings en titane, qui fixent les vitrages au niveau des deux joints verticaux à deux raidisseurs de verre continus, ont pour la première fois été laminés dans le verre, si bien que visuellement ils disparaissent pour ainsi dire ».

Le résultat pour New York était un Cube avec beaucoup moins de panneaux (3 par façade au lieu de 18), car plus grands et une structure métallique presque invisible pour accentuer la pureté d'ensemble du volume. L'entreprise allemande ne peut toutefois fabriquer ces panneaux que sur son sol, et les vitres du campus partiront donc d'Europe vers la Californie.



La manière dont Apple a fait baisser la note d'un milliard de dollars n'est pas connue, mais cela pourrait avoir trait aux finitions exigées par Jobs. Celui-ci avait préféré le granito au ciment pour les murs, un mélange de fragments de pierre et de marbre qui agglomérés avec du ciment donne un effet granit, que Jobs voulait voir poli comme on le fait dans les musées et les belles demeures.

Autre désir, que l'espace entre les murs n'excède pas 1/32e de pouce contre 1/8 en général dans ce type de construction. Jobs voulait également des plafonds avec une finition en béton ciré plutôt que des tuiles acoustiques plus simples. Pour garantir une fabrication sans défaut, il faudra verser le ciment à l'intérieur de moules posés au sol plutôt qu'installés sur des échafaudages comme cela se fait habituellement (mais cela laisse des marques) puis élever ces moules au plafond. Ce qui aurait laissé une personne impliquée dans le projet sans voix au vu du surcoût engagé.

Il est aussi expliqué que ce bâtiment utilisera des milliers de modules préfabriqués pour accélérer sa construction, sans quoi celle-ci prendrait 3 à 5 ans au lieu des 2 ans prévus.

L'auteur de l'article raconte enfin que sur le site du chantier, on trouve dissimulée dans une grande structure, une maquette à l'échelle 1 du futur hall d'entrée, avec ses vitres et une énorme bannière montrant un iPhone « c'est net, minimaliste et stupéfiant - un iPad de quatre étages ».

Sur le même sujet :
- Google et Apple comparés au travers de leurs futurs campus
- Nouvelle visite du futur campus d'Apple


photos Facebook : Everett Katigbak

Tags
avatar debione | 
@Benz Hine: http://www.chaux-de-fonds.ch/ http://fr.wikipedia.org/wiki/La_Chaux-de-Fond Bon je m'en vais changer de passeport, mon intégrité pourrait être remise en cause...^^
avatar debione | 
@Philactere: Tout juste, Ce n'est pas un problème d'accroissement rapide de population, mais bien d'avoir un plan directeur précis... Jusqu'à maintenant, les principales villes sont montées sur le système de zone... Toutes les grandes surfaces dans le même coin, toutes les industries dans un autre, toutes les maisons individuelles dans des quartiers précis, les barres d'immeubles encore ailleurs, le quartier des affaires etc etc... C'est ce carcan qui fait que l'on possède aujourd'hui des villes ou il faut 1h de trajet pour se rendre au travail, la même pour aller aux commissions (bordel, j'ai habité Fribourg, tu pouvait pas à fribourg même acheter une latte à toit et des vis, fallait aller dans les centres commerciaux en périphérie(donc bagnole quasi obligatoire alors que tu habites une ville)... Ce qu'il faut c'est un rezonage complet de toutes les villes, car aujourd'hui comme tu le soulignais c'est les distances entre les choses qui posent problème, et une densification des zones habitables... Remettre commerce, industrie légère et habitation ensemble et non pas séparé par des kilomètres...
avatar Benz Hine | 
@debione, faut pas m'en vouloir, je ne connais pas cette ville. Les banquiers sont sympas au moins ? :)
avatar Philactere | 
@Benz Hine : Stop les clichés... C'est une cité horlogère, pas de banquiers.
avatar Benz Hine | 
@ Philactere dire stop aux clichés en pleine histoire Cahuzac...c'est culotté ! tu as fait sciences po non ? ou tu as un dess de politiquement correct ?
avatar Philactere | 
@Benz Hine : J'ai cru comprendre que tu ne connaissait pas cette ville (et probablement pas la Suisse en générale) donc je te redis : cette ville est une ville horlogère et n'est en rien une place financière. Elle n'a donc rien a voir avec les banques (si ce n'est quelques succursales locales comme toutes les villes du monde). Donc continue les amalgames et les clichés si tu veux...
avatar JPTK | 
@Benz Hine C'est bien de s'auto congratuler avec 2 comptes différents, mais évite de le faire aussi grossièrement car là tu es ridicule.
avatar Benz Hine | 
JPTK Ce qui est ridicule c'est ta paranoïa.
avatar Lio70 | 
@JPTK Ce qu'il en restera dans 20 ou 100 ans: tu n'as pas tort!

Pages

CONNEXION UTILISATEUR