Apple accélérerait son expansion hors de la Silicon Valley

Nicolas Furno |

On parle souvent de la dépendance d’Apple à la Chine, où tous ses appareils sont produits, moins de sa dépendance à la Silicon Valley, où ils sont tous conçus. Dans sa dernière newsletter, Mark Gurman revient sur ce sujet et évoque les plans de l’entreprise pour réduire cette dépendance, vécue de plus en plus comme un problème pour attirer les meilleurs talents. Selon le journaliste de Bloomberg, Apple accélérerait ainsi son expansion hors de Californie, en ouvrant de multiples bureaux et campus dans le reste des États-Unis et même du monde.

L’Apple Park, l’immense campus d’Apple construit à Cupertino, symbole de sa politique de centralisation qui serait en perte de vitesse (photo Daniel L. Lu, (CC BY-SA 4.0)).

Le phénomène n’est pas nouveau et cela fait des années maintenant qu’Apple crée des branches et antennes partout dans le monde. Nous avions établi il y a quelques années une carte alors exhaustive de toutes les installations de recherche et développement de l’entreprise de Tim Cook. Depuis, la firme a continué à s’étendre et si l’on en croit Mark Gurman, elle passe désormais à la vitesse supérieure.

Les dirigeants d’Apple seraient désormais tous convaincus que se restreindre à la Silicon Valley devient un inconvénient pour la firme. Des employés actuels se plaindraient de ne pas gagner suffisamment pour vivre dans cette région où le niveau de vie est l’un des plus élevés au monde, alors même que les salaires versés par Apple sont dans le haut du panier. Des employés auraient quitté l’entreprise pour cette raison et les recruteurs auraient du mal à trouver les bons profils, notamment sur le plan de la diversité.

Face à ces difficultés, les dirigeants actuels d’Apple seraient d’accord pour casser l’hégémonie de Cupertino et ouvrir encore plus de bureaux hors de la région. Outre les avantages en termes de recrutement, ce serait aussi l’occasion de faire des économies importantes, les salaires pouvant être moins élevés ailleurs. Plusieurs cadres d’Apple auraient poussé ce changement de politique depuis des années, selon le journaliste :

  • Johny Srouji, le responsable des puces maison, aurait contribué à créer des bureaux en Floride, dans le Massachusetts et au Texas, mais aussi en Israël, son pays d’origine, en Asie et plus récemment en Allemagne, dans l’Oregon et à San Diego ;
  • Eddy Cue, à la tête des services en ligne, aurait poussé pour ouvrir plusieurs antennes à Los Angeles et un bureau à Nashville (deux haut-lieux de création musicale et cinématographique) ;
  • Jeff Williams, responsable des opérations chez Apple, aurait poussé en interne à une plus grande ouverture pour réduire les coûts de fonctionnement de l’entreprise ;
  • Deirdre O’Brien, responsable des ressources humaines, serait une grande avocate de l’ouverture en faveur d’une plus grande diversité de recrutement.

Face aux demandes des employés et à celles des responsables, Apple aurait ainsi changé de politique et se serait lancée dans une vaste politique d’ouverture. On en a vu quelques signes dernièrement, à l’image de l’immense campus prévu à Austin, Texas, où 10 000 personnes pourront travailler à terme ; ou de celui de Caroline du Nord, qui accueillera au minimum 3 000 personnes. Ces deux installations vont coûter deux milliards de dollars à la firme, mais ce n’est qu’une petite partie d’un investissement massif, surtout aux États-Unis.

Le futur campus d’Apple à Austin, prévu pour ouvrir en 2022.

Mark Gurman rappelle aussi que le plan de retour au bureau, un programme hybride avec deux jours de télétravail possibles par semaine, fait grincer beaucoup de dents. Certains employés sont déçus de ne pas pouvoir rester en télétravail et ce phénomène serait renforcé pour tous ceux qui doivent revenir dans la Silicon Valley. Même si l’entreprise ne semble pas prête à négocier son programme hybride, elle pourrait se rapprocher physiquement de ses employés, en tout cas en Amérique du Nord.


avatar ancampolo | 

Construire cette immense batiment aussi design soit pour avoir 50% de tes employés en tele travail…Cook a du se dire oops….mais c’est pas grave il a construit son arche pride au milieux c’était le plus important pour la symbolique

avatar Amaczing | 

@ancampolo

hate speech detected

avatar borongaj | 

@Amaczing

Extremist censor detected.

avatar Amaczing | 

@borongaj

😌 c’est mignon de défendre ton semblable 😙

avatar borongaj | 

@Amaczing

Tu es d’un ridicule…

avatar ohmydog | 

@ancampolo

C’est vrai que le lien avec l’arche est évident… encore un propos malsain qui n’a pas vraiment sa place ici.

avatar Mrleblanc101 | 

@ancampolo

50% des employés en télétravail ? Mais de quoi tu parle... 0% des employés seront a télétravail. On parle de 2 jours par semaine à distance, mais 100% des employés au bureau au minimum 3 jours par semaine, et plus pour une grande partie d'entre eux. On peux pense à l'équipe hardware ou les projets spéciaux.

avatar frankm | 

Sans parler qu’un jour ils auront bien le big one tremblement de terre tant promis qui cassera tout !

avatar laraigneegypsymontealagouttiere | 

@frankm

On découvrira un jour que la soucoupe peut décoller et s’installer ailleurs en cas de menace ;)

C’etait donc ça le projet titan et non une voiture ;)

avatar raoolito | 

@laraigneegypsymontealagouttiere

vous aller disparaître à jamais
ne jamais diffuser ce genre d'information, ILS nous écoutent
dommage on vous aimait bien 🤩

avatar Paquito06 | 

Y a aucune grande boite pour rester en Cali only. Chaque ville de plus de 200k habitants aux US a des burlingues Microsoft, Google, FB… c’est ouf d’ailleurs, mais pourquoi pas Apple 🥸

avatar 8enoit | 

Attention au syndrome usine à gaz. Faire fonctionner de concert tout cela va être un fameux défi.

avatar mapiolca | 

J’ai un peu du mal avec la diversité dans le recrutement… non pas que ce soit une mauvaise chose, mais si on a deux profils identiques, et qu’on doit en choisir un pour la diversité, comment on sait si ce n’est pas de la discrimination dans un sens ou dans l’autre ? Alors même que c’est ce qu’on veut combattre ?!

avatar iftwst | 

@mapiolca

Oui. Ou Comment faire passer la compétence au second plan. Car c’est le SEUL vrai critère.

Ce gars est bon pour le poste ? Alors on le prend. Qu’il soit blanc noir jaune ou bleu. Oui même les schtroumpfs.

avatar lmouillart | 

Un recrutement est par nature discriminant. La question est plutôt de savoir quel type d'équipe doit être constituée. En particulier dans de grandes sociétés avoir des clones : même profils, même écoles, ... constitue plus un frein qu'un atout.

avatar marc_os | 

@ mapiolca
>J’ai un peu du mal avec la diversité dans le recrutement… non pas que ce soit une mauvaise chose, mais si on a deux profils identiques, et qu’on doit en choisir un pour la diversité, comment on sait si ce n’est pas de la discrimination dans un sens ou dans l’autre ?

LA belle excuse qu'on nous balance à chaque fois qu'on ne veut pas voir de personnes handicapées. La France est d'ailleurs maitre dans le domaine, on ne voit quasiment jamais de personne à handicap dans la rue. Et qu'une personne en fauteuil roulant ne cherche pas à prendre le métro parisien, c'est quasiment mission impossible.

LA belle excuse quand on parle d'autres catégories de personnes discriminées dans le monde du travail, comme par exemple les femmes.

Faudrait surtout pas faire de discrimination positive mais laisser tous ces types des RH discriminier en rond en toute quiétude.

Je dirais juste une chose : « écœurant ».

avatar mapiolca | 

@marc_os

Je ne comprend pas ton commentaire, il est en rapport avec ma question ?

avatar Alex Giannelli | 

@mapiolca

Je fais partie de ceux qui pensent que la discrimination positive reste une discrimination qui n'a, très souvent, aucun sens appliqué au monde réel.

avatar unixorn | 

> les bons profils, notamment sur le plan de la diversité

Si ces profils étaient bons, il n'y aurait pas besoin de pousser artificiellement sur d'autres critères. Apple n'a "bizarrement" aucun mal à recruter des blancs et des asiatiques (qui comme par hasard ne sont pas comptés comme faisant partie de "la diversité"), tous faisant partie d'un groupe ayant trois chiffres à une mesure qu'on ne citera pas, mais galère pour ceux dont cette mesure moyenne n'en comporte que deux... On est cependant vraiment peiné de ne pas bénéficier d'une fonction de congolexicomatisation des lois du marché sur la puce KFC1 de l'iRiot, donc j'espère qu'Apple va recruter le plus de divers possibles au plus vite.

avatar marc_os | 

@ unixorn

> Si ces profils étaient bons

Et bien figurez vous qu'il y en a de bons.
Mais c'est sûr que quand on est né noir dans le bronx ou "basané" dans le quartier du Pont rompu, les chances au départ sont un peu écornées par rapport à ceux qui sont nés dans les beaux quartiers.
De plus, même si on arrive baséné du 93 avec de beaux diplômes, on n'aura aucune chance. Ne pas confondre avec les personnes "de la diversité" qu'on peut croiser dans les services informatiques de certaines banques : Ce sont des enfants "de bonne famille". Nés par exemple à Alger, mais avec une formation en école d'ingénieur en France, et une famille qui fait partie du sérail. Dans ces services, personne ne vient du 93.
La discrimination dans les banques que j'ai "visitées" en tant que prestataire est surtout sociale.

Conclusion, votre sous-entendu qu'il n'y aurait pas de « bon profils » dans la diversité est juste puante.

avatar BingoBob | 

10 000 nouveaux employés sur le campus d’Austin, c’est énorme ! Quels sont les projets titanesque qu’Apple développe en ce moment ? À part l’Apple car si elle sort un jour…

Combien de personnes peuvent venir travailler dans le nouveau campus tout rond à moitié vide depuis le Covid ?

avatar Grēgórios | 

@BingoBob

D’après la rumeur, Apple travaillerait sur de nouveaux emojis.

avatar airmax95 | 

Hahahaha comment faire passer le début de la delocalisation de poste dans des pays moins chers. Trop fort Apple. J en doute pas que certains talent veulent pas venir mais aussi c est comment couper les coûts comme tout le monde a long terme....

avatar pagaupa | 

« Son expansion hors de lasilicon valley »...
J’adore l’expression. Chez les autres on appelle ça des délocalisations, mais pas pour Apple...😂😂😂

avatar Paquito06 | 

@pagaupa

"« Son expansion hors de lasilicon valley »...
J’adore l’expression. Chez les autres on appelle ça des délocalisations, mais pas pour Apple...😂😂😂"

Tu fermes un site A pour ouvrir un site B, tu delocalises. Tu gardes un site A ouvert et ouvres un site B, on parle d’expansion 😏

CONNEXION UTILISATEUR