OnLive viole la loi de Shannon

Arnaud de la Grandière |
Au début du mois de juin, Steve Perlman, PDG d'OnLive, a donné une allocution à la Columbia School of Engineering and Applied Science, durant laquelle il a dévoilé une véritable petite bombe, qui pourrait bien remettre en question une loi de la physique qu'on tenait pour acquise depuis 1949, et préfigurer d'une révolution dans les communications sans fil, voire au-delà.


Lors de sa présentation à la Game Developer Conference de 2009, OnLive avait fait couler beaucoup d'encre, et suscité l'incrédulité de bien des commentateurs. La société a mis sur le marché le premier service de jeux vidéo "dans le cloud" : les images sont calculées par ses serveurs en temps réel, et "streamées" par Internet sur votre écran en quelques millièmes de seconde, tant et si bien qu'on pourrait croire que le jeu tourne en local.

Les avantages sont nombreux et indéniables : plus de temps de téléchargement, plus besoin de matériel à la pointe de la technologie, l'accès à de nombreux jeux qui ne sont pas disponibles sur Mac par ailleurs, un pack de 60 jeux en location pour 10 $ par mois, le partage instantané de vos exploits en vidéo (accessoirement la fin du piratage et du marché de l'occasion pour les éditeurs), etc. L'arrivée d'OnLive n'est d'ailleurs sûrement pas étrangère à celle de Steam sur Mac, le service de Valve a en effet intégré depuis nombre de fonctionnalités qui reproduisent celles d'OnLive, le streaming en moins.



"Ça ne marchera jamais", ont dit les cassandres, et pourtant, le service fonctionne depuis maintenant un an outre-Atlantique, et bien qu'il soit donné à n'importe qui de vérifier par lui-même la validité du principe (tous les jeux sont proposés en démonstration gratuite pendant 30 minutes), certains sont depuis restés obstinément sur cet avis : OnLive viole les lois de la physique. Lorsque nous avions publié notre premier article au sujet d'OnLive, certains de nos lecteurs affichaient d'ailleurs un scepticisme goguenard : les faits leur ont donné tort.

Certes, l'expérience dépendra de la qualité de votre connexion à internet et de la distance aux serveurs d'OnLive (jusqu'à 1600 Km) et non plus de la puissance de votre machine. Le service est accessible depuis la France, bien qu'il ne soit pas pour l'heure ouvert officiellement (OnLive a lancé un bêta test pour la Belgique, le Luxembourg et le Royaume-Uni, et nécessite des accords de routage avec les fournisseurs d'accès pour être optimal), en conséquence, ceux qui ont testé le service depuis la France rapportent de grandes disparités dans le résultat en fonction des cas (à noter que la latence de votre connexion compte plus que la bande passante). Mais indéniablement, lorsque les conditions sont réunies, OnLive fonctionne parfaitement, en dépit des dénégations théoriques qui lui sont opposées. Depuis un an, 24 heures sur 24, des millions de joueurs utilisent un service que d'autres persistent à considérer comme une pure fantaisie.

Il faut dire que Steve Perlman n'est pas le premier venu : de 1985 à 1990, il travailla chez Apple sur la création de QuickTime, qui lança l'industrie de la vidéo numérique. Parmi les autres réalisations notables de Perlman, également évoquées durant la conférence à Columbia SEAS, la fondation de la société Mova, qui a mis au point une technologie de motion capture ultraréaliste pour le visage, permettant à Hollywood de sortir de la "vallée dérangeante", la réaction de dégoût que peuvent nous inspirer les créatures humanoïdes très réalistes (du robot à l'image de synthèse), mais pas encore assez pour totalement nous leurrer. Le premier film à tirer parti de cette avancée fut L'étrange histoire de Benjamin Button, depuis rejoint par un nombre croissant d'autres œuvres.



Mova, comme OnLive, a nécessité des années de recherche et de travail acharné avant de donner ses premiers résultats, les deux sociétés se frottant à des problèmes qu'on tenait pour insolubles. Ces deux initiatives ont pu être financées par une autre société fondée par Perlman, Rearden. Ce fonds d'investissement a remis au goût du jour le capital-risque dans ce qu'il avait autrefois de plus noble : l'investissement dans des projets audacieux dont les retombées ne peuvent être envisagées qu'à long terme, mais dans le cas où ils fonctionnent le retour sur investissement est à la hauteur de la patience qu'ils nécessitent. Perlman déplore en effet que cette méthode, qui a pourtant tant réussi aux sociétés de la Silicon Valley il y a trente ans, dont Apple n'est pas des moindres, se soit effacée au profit des investissements à court terme.


Cette vidéo a été entièrement calculée par ordinateur, et préfigure des jeux tels qu'ils pourront être calculés en temps réel sur les serveurs d'OnLive


Et c'est précisément par le financement de Rearden que Perlman a pu mettre sur pied une véritable révolution technologique.



Une petite histoire de spectre

Commençons par nous pencher sur l'objet du délit : pour faire simple, la loi dynamique de Shannon détaille comment utiliser un canal de transmission à son maximum. Ce qui implique qu'il existe un seuil indépassable de données et de destinataires pour un mode de transmission donné. Ainsi, cette loi a-t-elle inscrit dans le marbre la raison pour laquelle les téléphones portables saturent facilement lorsque la densité d'utilisateurs dépasse un certain seuil. Ce qui explique que les mégalopoles ou les rassemblements massifs se transforment en zones blanches : il y a trop d'utilisateurs pour un seul et même canal d'ondes radio (nous avions déjà évoqué un autre théorème auquel Claude Shannon, le "père de la théorie de l'information", a donné son nom, dans notre une Le son numérique : hertz, bits, et toute cette sorte de choses). La portée de cette loi va évidemment bien au-delà des seules télécommunications sans fil, mais c'est bien dans ce domaine qu'elle se fait sentir de plus en plus.

Ce problème récurrent devient très ardu pour les opérateurs de téléphonie mobile, qui doivent en outre concilier des composantes contradictoires : augmenter leur équipement dans les zones à forte densité (ironiquement déjà largement fournies en couverture de service qui plus est), tout en faisant face à une grogne de plus en plus résistante à la multiplication des antennes téléphoniques. Et ça n'est pas la récente classification du téléphone mobile comme potentiellement dangereux par l'OMS qui va arranger les choses (bien que ces craintes soient scientifiquement totalement infondées).

Faute de quoi, ces zones, si bien couvertes soient-elles, ne sont plus en mesure de fournir le moindre service aux habitants. Et le problème ne va qu'en augmentant, avec la multiplication des téléphones, mais également de la consommation en bande passante provoquée par l'arrivée des smartphones. Mais la loi de Shannon a parlé, il n'y a pas de recours en dehors de la multiplication des antennes, auxquelles habitants comme opérateurs doivent se résoudre s'ils veulent continuer à tirer profit des bienfaits de la technologie moderne.

C'est là que Steve Perlman dévoile ce qui pourrait bien faire l'effet d'un tremblement de terre : Shannon avait bien apporté la bonne réponse, mais pas à la bonne question. Selon lui, ses équipes ont trouvé le moyen de s'affranchir de ce qu'on tenait jusqu'ici pour des limites indépassables de la physique. Et il ne s'agit pas là d'une découverte purement théorique, puisque l'homme affirme que la découverte a déjà été mise en expérimentation et que les premiers résultats, bien qu'encore très timides, n'en ont pas moins de quoi laisser pantois : selon lui, les installations expérimentales de Rearden fonctionnent d'ores et déjà à dix fois la limite Shannon. Mieux encore, Perlman déclare qu'il est persuadé que sa technologie peut dépasser 100 fois cette limite, et a même bon espoir d'aller jusqu'à 1000 fois !

Mais la prouesse ne s'arrête pas là, puisque la latence constatée effectivement se réduit à 1 milliseconde à quelques kilomètres, et 2 millisecondes à une cinquantaine de kilomètres, soit au-delà de la limite fixée par la courbure de la terre, ou de la portée des antennes de télévision. Perlman indique que ses équipes estiment que le procédé pourrait fonctionner jusqu'à 400 km de distance. Comme si cela ne suffisait pas, les antennes radio qui ont été mises au point pour cette technologie sont bien moins complexes que les antennes GSM, et donc bien moins coûteuses.

En somme, 20 ans après le premier appel GSM, l'invention de Rearden serait aux ondes radio ce que la fibre optique est au fil de cuivre. Soulignons également que s'il n'est pas rare que les théories scientifiques soient remises en question, en revanche ce que l'on tient pour loi résiste autrement plus à l'épreuve des faits. Cette technologie, si elle est avérée, serait donc une véritable révolution, d'autant qu'elle est susceptible de s'appliquer à toutes les ondes électromagnétiques, dont l'utilisation va de la médecine jusqu'à l'astronomie. Trop beau pour être vrai ? Comme lors de l'annonce d'OnLive, les commentaires sceptiques ont fleuri sur la toile. Mais Perlman a déjà fait ses preuves en matière de prouesse, et a démontré qu'il fallait le prendre très au sérieux. Si ces allégations s'avéraient infondées, il aurait beaucoup à y perdre : en tout état de cause, ses réussites impressionnantes ont démontré qu'au moins jusqu'ici, nous n'avions pas affaire à un charlatan.


avatar Seccotine | 
Cette loi de Shannon, une loi de la physique ? Oh tiens... c'est nouveau ça...
avatar Yohmi | 
Je ne vois pas en quoi les faits donnent tort à qui que ce soit… je fais partie des "pessimistes", parce que j’estime que la moindre latence dans un jeu le rend injouable (car désagréable, comme sur un ordinateur), et jusqu’à présent, vu qu’il ne m’a pas été possible de tester le service (je ne sais plus pour quelle raison, mais je sais que ça ne fonctionnait pas quand je l’ai testé, et je pense que maintenant où je suis je ne peux plus le faire) je reste sceptique quant à la qualité. La raison est vraiment la plus bête du monde : on nous envoie un flux vidéo HD, or, le temps qu’il soit "demandé", qu’il transite, qu’il soit décodé, et qu’il soit affiché, je ne vois pas comment on peut obtenir un résultat identique à ce que l’on obtient sur du vrai hardware. Que ça puisse fonctionner "convenablement" pour ceux qui jouent à Farmville, je n’en doute pas. Mais quand on joue à 60 images par seconde en résolution native, je continue à émettre de gros doutes, ne serait-ce que sur la qualité de compression et de couleurs (non les bande-annonce d’Apple Trailers sont très loin d’une qualité de rendu vectoriel, même en 1080p). Le succès d’un produit ne détermine pas nécessairement sa qualité, sinon Angry Birds serait réellement un excellent jeu vidéo, alors que ce n’est qu’un passe-temps fort efficace. On ne compte plus le nombre de gens qui regardent des DivX dégueulasses ou qui vont carrément sur Megavideo, ça ne veut pas pour autant dire que c’est de qualité… c’est particulièrement dégueulasse, quand même. Pareil pour le mp3… (et merci pour l’article par contre, car outre ce point là qui me fait toussoter, c’est très intéressant, surtout après les déboires que l’on a pu constater au keynote ou à la présentation de Zelda sur Wii, où l’iPhone en WiFi tout comme la Wiimote en bluetooth ne parvenaient plus à communiquer correctement à cause de la surabondance de réseaux…)
avatar Madalvée | 
La question demeure : à quoi ça sert d'avoir de tels débits pour n'y faire passer que des données futiles.
avatar loleroo | 
Article intéressant. C'est toujours le même scénario. Qu'il s'agisse de physique quantique, d'énergie libre (Nikola Tesla, puis d'autres) ou des travaux du Dr Hamer sur le cancer, on trouve le même rejet virulent de la part des tenants du paradigme en place. Les choses se compliquent davantage lorsque des intérêts économiques entrent en jeu (fusion froide, Hamer, etc.). Mais aujourd'hui, on connaît la chanson. Systématiquement, la même arrogance humaine surgit pour prétendre que c'est "impossible", "contraire aux lois de la physique", etc. C'est comme pour l'ADN. Plutôt que d'admettre que le sens de certaines parties de l'ADN nous échappe, nous décrétons avec toute la subtilité qui nous caractérise que c'est de "l'ADN poubelle", de la merde quoi.
avatar geneosis | 
@Maldavée Il ne s’agit de données futiles, mais de pognon.
avatar mickaphd | 
Etant un fervant utilisateur d'OnLive depuis la France, j'applaudis ce très bel article et très intéressant qui plus est. On aura effectivement le droit à de nombreuses personnes septiques et c'est justement ça qui est bien car OnLive ne cherche pas forcément à rameutter trop de monde : il s'agit plus d'une plateforme pour les joueurs casual que pour les vrais gamers. Qui plus est la politique des tarifs et le fait qu'il n'y ait plus de frontières entre les OS est sympa : je joue à des jeux comme Assassin's Creed Brotherhood ou Homefront que j'ai payé 8 euros. Pour ma part ou je suis ça fonctionne nikel. En bref j'ai la même conclusion qu'Arnauld : affaire à suivre et de près.
avatar dumas75 | 
//wiki//Le théorème de Nyquist-Shannon, nommé d'après Harry Nyquist et Claude Shannon, énonce que la fréquence d'échantillonnage d'un signal doit être égale ou supérieure au double de la fréquence maximale contenue dans ce signal, afin de convertir ce signal d'une forme continue à une forme discrète (discontinue dans le temps). Ce théorème est à la base de la conversion analogique-numérique des signaux.// Et bien moi je suis largué, je comprends rien mais tant mieux si on fait mieux :-)
avatar deadlocker (non vérifié) | 
Le lien entre Shannon et OnLive manque tout de même sérieusement de détails. Dans quelle mesure et comment, Onlive dépasse t-il Shannon? Serait-ce seulement une implémentation du compressive sensing ?
avatar GillesF | 
Si je me souviens bien de mes cours et si je lis bien ce que vous envoyez comme lien, la loi de shannon n'est pas une loi physique mais seulement un calcul du nombre de bits nécessaires pour coder une certaine quantité d'information. Que ce monsieur steve perlman ait trouvé un excellent codage est tout aussi intéressant mais faut quand même pas tout mélanger... Personnellement en dehors des résultats, passer par du cloud pour les jeux me dérange pour plusieurs raisons : - quand le serveur est offline ou en difficulté, impossible de jouer, idem si notre connexion fait des siennes - ca nécessite denouveau des centres avec des machines hyper puissantes et donc qui consomment énormément - j'aime choisir quelles données mettre sur internet... Pour moi du cloud à la dropbox qui duplique ce qu'on a en local, c'est bien, mais ici je suis vraiment pas emballé...
avatar simnico971 | 
Et comment ça fonctionne son "invention révolutionnaire" ?
avatar Madalvée | 
[QUOTE]OnLive viole la loi de Shannon [/QUOTE] La question est aussi : la victime présumée de ce "viol" est-elle crédible ?
avatar MacMars | 
C'est une révolution… =)
avatar Mithrandir | 
@ Yohmi : J'ai testé, et c'etait effectivement injouable...
avatar Mithrandir | 
Et c'est un peu fort d'écrire que Steam sur Mac aurait copié onLive, Steam sur Mac a copié Steam sur PC, c'est tout. Tout ça m'a l'air d'être une bulle de distorsion des réalité créée par Mr Perlman, qui a l'habitude de faire du marketing avant tout. Lag, screen tearing, image dégradée, coupures inopinées, sont le lot d'OnLive...
avatar Neopollux | 
@mithrandir et Yohmi : Pour ma part, j'ai testé sur Batman AA, sur un MacBook et avec une connexion ADSL2+, ben c'est bluffant, même après 30min de jeu. Donc je ne suis pas sceptique, ni pessimiste
avatar Anonyme (non vérifié) | 
le théorème de Shannon qui nous intéresse est celui-ci : Tout canal de transmission admet un paramètre C, appelé capacité du canal, tel que pour tout ε > 0 et pour tout R < C, il existe un code de taux R permettant la transmission du message avec un taux d’erreurs binaire de ε. Plus R est faible, plus la redondance introduite est élevée, et donc plus l'information est longue à transmettre. OnLive aurait trouvé un moyen d'avoir R > C, voir R > 10*C, tout en conservant un TEB < Epsilon.
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Un article avec un titre aguicheur mais qui ne révèle en fait rien. Quelle preuve ? Quelle démonstration ? Moi aussi je viole la loi de Shannon, la preuve ? "[Mes] installations expérimentales [] fonctionnent d'ores et déjà à dix fois la limite Shannon." Qui plus est un article qui mélange tout et n'importe quoi... sans parler des surlignages en gras du type "au-delà de la limite fixée par la courbure de la terre" qui ne veulent rien dire...
avatar hok | 
Il y a pas de rapport direct entre onlive et les problèmes de congestion des cellules. Il n'y a pas non plus de rapport direct entre shanon et son théorème avant tout mathématique et la congestion des cellules. Bref pour le moment c'est de la com.
avatar opla | 
Cela ressemble fortement à ce que Tesla avait testé et breveté, au début du XXème siècle ! Puis il avait abandonné toutes ses recherches car elles étaient trop convoitées par l'armée... Brevets qui sont d'ailleurs classifiés... par l'armée américaine. Il est bon de voir que ses idées et futures applications reviennent au goût du jour. (Pour le plus grand bien de tous)
avatar Mithrandir | 
@ Neopollux : Batman marche pas trop mal pour deux raisons: l'image est dans des tons tres homogènes, et l'action est beaucoup moins rapide en moyenne qu'un fps ou un jeu de courses. Du coup, la compression de l'image est plus efficace, et le l'âge est beaucoup moins visible. J'en ai essayé pas mal, Batman marchait pas trop mal (les 30 premières minutes sont d'ailleurs très peu interactives dans le jeu), mais Borderlands était injouable avec la même connexion, Dirt pareil, AVP pareil, et l'image de Fear 2 était immonde.
avatar Mithrandir | 
@ mithrandir : le lag
avatar Armas | 
Je suis tout a fait d'accord pour dire que ce service va fonctionner et qu'il va plaire, mais il va engendrer quelques soucis épineux : - un pas de plus vers les modèles de vente basé sur le "pay per use" qui ne sont rentable que pour les profils de joueurs réguliers qui achètent pour (pour ce cas la) plus de 120 euro par ans de contenu vidéo-ludique. - une perte totale de contrôle de l'utilisateur sur son achat. Mais surtout : - une acceleration de la saturation du réseau par des flux de donnés continus qui dépasseront largement les flux de 50 ko/sec des logiciels A/V et qui vont faire augmenter les prix de l'internet et intensifier les mesures discriminatoires d'accès au données sur le réseau (payer pour que les contenus ne soient pas bridés par les FAI : http://www.numerama.com/magazine/19229-la-commission-europeenne-enterre-la-neutralite-du-net.html). L'avenir que vous réservent Onlive, Steam, Blizzard, Activision, Ubisoft, EA Games et tant d'autres qui choisissent de verrouiller leur contenu et de dématerialiser une partie de leurs jeux sur les serveurs, c'est le choix du marche ou crève : vous choisissez d'adherer intégralement à leurs EULA abusives ou vous allez vous faire voir.
avatar sedition | 
@ ali banana cool le patronyme, soit dit en passant ;) je suis d'accord avec toi si ce n'est que tu oublies de mentionner que si : KzPF Ξ Σ co.(C-R) ⇔ π S2 tombe à l’eau et le canard se noit c'est pourtant évident !
avatar jesfr | 
G essayer just cause 2 que je possède sur xbox et bien mis à part des graphisme moins net, le jeu est exactement pareils que sur console. Pour moi c'est clairement le futur des jeux video que vous le vouliez ou non.
avatar ipascm | 
Shanon, lorsqu'il découvrait un principe, le soumettait à quelques " referees", des pointures. Ceuc-ci validaient les formules et c'était publié dans des revues. La gloire était la reconnaissance de ses pairs. Aujourd'hui, qqn trouve une formule révolutionnaire (de ce que je lis) et ...rien, à l exception d'un numéro de brevet dans la présentation. Je ne suis pas particulièrement anticapitaliste, ni un gourou de l open source, ni anti brevet, mais au vu des implications, c est assez inquiétant. Nous sommes très loin de la pensée scientifique et du partage de la connaissance... Sinon, belle conf, mais un peu vide.
avatar kubernan | 
Pas compris pourquoi cette loi serait violée par ce qu'a réalisé OnLive.
avatar Mithrandir | 
@ jesfr : Graphismes moins nets, lag, screen tearing... Pas si brillant que ça...
avatar Mithrandir | 
@ mithrandir : Et ce ne sont pas que ses trucs que j'ai lus, je les ai expérimentés aussi.
avatar Armas | 
Arf, j'hallucine, qui voit vraiment qu'on est en train de vendre de manière durable notre liberté d'action au prix d'une simplicité d'utilisation temporaire? Je comprend pas, vous avez la mémoire courte, tout le monde crachait sur Microsoft Longhorn qui a l'époque de son développement avait envisagé le contrôle total de l'écosystème de l'éditeur avec la mise en place d'un shipset de contrôle sur la machine de l'utilisateur pour gérer le contenu de son ordinateur et éradiquer le contenu "non approprié". La communauté informatique s'est opposée fortement à ce système Dès lors, la solution logique, c'était la dématérialisation. Je suis blasé.
avatar Shralldam | 
@ Madalvée : Pétédéhère !
avatar zoubi2 | 
"Le lien entre Shannon et OnLive manque tout de même sérieusement de détails" (deadlocker) "Pas compris pourquoi cette loi serait violée par ce qu'a réalisé OnLive" (kubernan) Tout à fait d'accord! J'aimerais bien avoir des nombres, des mesures, des grandeurs, des expériences, des manips, des résultats quantitatifs qui montrent que Shannon s'est planté -et que Perlman va au-delà d'une "loi physique". Pour le moment et pour ce qui me concerne, ce papier relève de "Voici".
avatar lol51 | 
Rassurez-moi, c'est un article écrit par les frères Bogdanoff ?
avatar Kalki | 
J'ai testé et ça marche très bien, c'est juste que vous avez des connexions trop lentes.
avatar ovea | 
Faut remettre les choses dans leur contexte : La conference dure 1:30 à la louche et c'est bien là où la question du dépassement des limites est posée … Après stimuler l'imagination n'est pas un mal et on a besoin de science fiction surtout quand on s'adresse à des ingénieurs qui doivent absolument être mystifiés pour développer les futures applications pour la transmission d'informations au travers des trous de ver … Sinon Batman, le jeu, et le réalisme dont il se nourri, c'est tout un univers a reconstruire et malgré tout les efforts dont elles font preuve, les reconstitutions humaines manque toujours du truc essentiel (c'est un clin d'œil) qu'on ne retrouve absolument pas dans le Pôle Express … On arrive au lieu historique où tout le monde avec un poisson jaune dans l'oreille comprend tous les langage de l'univers par traduction instantanée Bonne conference, moi j'ai lâché lâchement dès le début. Je ne crache pas sur la tournure schizoïde de l'événement mais il se fait tard.
avatar Liam128 | 
[quote]- quand le serveur est offline ou en difficulté, impossible de jouer, idem si notre connexion fait des siennes - ca nécessite denouveau des centres avec des machines hyper puissantes et donc qui consomment énormément - j'aime choisir quelles données mettre sur internet...[/quote] +1. Je ne doute pas que ça marche, encore que je trouve les arguments de Yohmi pertinents, et le modèle économique est assez tentant, mais il y a quand-même un coût "sociologique" qui me déplait fortement, et si ça règle définitivement la question de la course à la puissance côté user, c'est une autre paire de manche côté datacenter.
avatar LBX | 
@geneosis [01/07/2011 18:43] [quote]Il ne s’agit de données futiles, mais de pognon.[/quote] Ça reste des données futiles. Le pognon n'y change rien ^_^
avatar LBX | 
@Yohmi @GillesF @mithrandir @ali banana @yhanatos @Armas … Pourquoi ? Mais pourquoi ? Faut-il que vous ayez besoin d'avoir l'impression de comprendre ?
avatar NicolasO | 
La loi de Shannon c'est pas que de la physique. C'est des maths ou de l'informatique theorique, suivant le cote ou on regarde. Une version tres generale s'applique sur un canal dont on connait les proprietes theoriques. (probabilite d'inversion d'un bit) Non pas sur un vrai canal physique. L'autre suppose des proprietes physiques (bruits gaussien,...) pour le canal et prouve une borne. Ce qui serait remis en cause, c'est pas la loi de Shannon(qui est mathematiquement prouve), c'est plutot les hypotheses de la loi de Shanon, ou la facon d'utiliser un canal.
avatar NicolasO | 
Rectificatif apporte a mon message precedent.
avatar Trillot Bernard | 
A la première lecture j'ai rien compris. A la deuxième, j'ai compris que l'auteur de l'article n'a rien compris non plus. A la troisième, j'ai subodoré qu'il s'agit d'une traduction d'un article que le traducteur n'a pas compris. C'est pourquoi j'ai eu l'impression qu'on était le 1er avril. Pouvez-vous nous donner le lien de l'article initial?
avatar Le docteur | 
@Maldavée : [quote] La question est aussi : la victime présumée de ce "viol" est-elle crédible ? [/quote] Chapeau bas ! Celle-là elle est pertinent pour l'explicite et pour l'implicite !!!
avatar pol2095 | 
ça serait bien pour les portables cet été, pourquoi ça ne s'applique qu'aux jeux vidéo ?
avatar Superian | 
Ca fonctionne chez vous quand vous essayez d'acheter un jeu ? (Au hasard, Batman AA, à 9,99$). Tout va pour le mieux pour moi, jusqu'à ce que le programme me réponde que mon mot de passe est invalide au moment où je dois confirmer mon achat. :/
avatar coincoin13 | 
@Trillot Même impression pour ma part. Beaucoup d'approximations mal maitrisées.
avatar spootymilk | 
Et puis dire qu'on dépasse les lois de la physique.... Quand on parle de loi en physique c'est bien souvent de manière abusive : il s'agit plutôt de modèle qui décrivent plus ou moins précisément un phénomène et qui nous permet de prédire le comportement d'un système sans réaliser réellement l'expérience. Si on dépasse une loi, c'est qu'elle est tout simplement fausse. Ou alors comme dis dans un commentaire précédent, on ne dépasse pas la loi mais on redéfini les hypothèses de départ, donc on corrige la dite loi !
avatar TotOOntHeMooN | 
Je ne vois vraiment pas le rapport entre cette "prouesse" et Shannon. Je serais aussi intéressé pour avoir plus de détails.
avatar fishdev | 
mouais. un titre bien accrocheur pour beaucoup de vent. la loi de shannon a été demontre mathématiquement. donc de la a la violée... il serait plus juste de dire qu'elle a un défaut(hypothese de depart fausse par exemple). De plus le contenu de l'article est plutôt leger et sans rapport avec le titre. expliquer que le réseau GSM tombe en rade quand y'a du monde a cause de la limite de shannon, c'est capilo-tracté. Comme tout réseau, il a été conçu avec des capacité maximale d'utilisateur se partageant un nombre minimale de ressource (loi d'erglang). Rien de t'empêche de faire un réseau plus grand pouvant accueillir tout une ville, faut juste savoir ce que tu veux quand tu le fait et être conscient des limites.... je vois pas en quoi la loi de shannon limite le nombre d'utilisateur ou fait saturé un telephone portable. la loi décrit jus la capacité maximal d'un canal. C'est le réseau qui organise les transmissions et qui peut être saturé,pas le telephone. ce sont les specifications technique qui limite le réseau, pas le théorème physique.
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Mes aïeux, quel article ! Donc un type qui fait des images de synthèse prétend dépasser une "loi" en physique mais ne le prouve pas. Génial ! Et la preuve qu'il dit vrai c'est onlive, un service de jeu vidéo que certains prétendaient impossible mais qui marche à peu près, vu que de toute évidence le principe est bête comme chou (une grosse connexion + de gros serveurs). Mais la cerise pourrie sur le gâteau de boue c'est la petite phrase perfide : "Et ça n'est pas la récente classification du téléphone mobile comme potentiellement dangereux par l'OMS qui va arranger les choses (bien que ces craintes soient scientifiquement totalement infondées)." Hein ? Totalement infondées ? Avec un lien vers un glandu qui explique que comme les téléphones mobiles sont classés par l'OMS dans la même catégorie que les cornichons au vinaigre, ils sont parfaitement sans danger. Mais bien sûr ! Donc un organisme sans aucune crédibilité, dont la plupart des membres nagent en plein conflit d'intérêt, cet organisme même qui a juré que l'asparthame, le bisphénol ou les moteurs diésel étaient sans danger, dit que c'est cool, alors c'est cool ! Donc quand Sarkozy dit que le chômage baisse et que le figaro en déduit qu'il dit vrai puisque c'est le président, tout va bien ! Le monde est si simple quand on est rédacteur chez macgé.
avatar Orus | 
Donc la première plus grande découverte du siècle et du millénaire. Rien de moins. La face du monde va en être changé, et Steve Perlman va rentrer dans un cercle très fermé. Sinon ertains ici on des réactions hallucinantes et bien françaises. Pathétique.
avatar Liam128 | 
19man : sur ce point précis c'est une réalité : totalement infondé. Ça ne veut pas dire que ce n'est pas dangereux, mais on n'a pas de preuve que ça l'est. A l'heure actuel le consensus scientifique (et pas qu'à l'OMS hein) c'est "bah on a fait des expériences, et on n'a rien trouvé de probant. Pas de preuve de danger à l'horizon. Mais bon on continue à chercher, on vous tient au courant". Disons qu'à l'heure actuel, le danger du GSM (ou de l'aspartame, du reste), il est ni plus ni moins fondé que l'existence de Dieu. C'est du p'tèt ben qu'oui p'tèt ben qu'non.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR