Tim Cook face à la fronde des actionnaires

Christophe Laporte |


Apple réunissait ses actionnaires la semaine dernière à l'occasion de son assemblée générale. En l'absence de Steve Jobs, c'est Tim Cook qui a présenté les comptes de la société et a répondu aux nombreuses questions des actionnaires. Au menu : Android, Apple et le business du jeu, la polémique sur les abonnements ou encore les conditions de travail des employés chez les sous-traitants d'Apple…

Des divergences entre le conseil d'administration et Apple
On peut être à la tête d'une société qui a réalisé lors de son dernier exercice un chiffre d'affaires de 65 milliards de dollars et un résultat net de 14,23 milliards de dollars et avoir une assemblée générale difficile à négocier. Récemment, plusieurs actionnaires réclamaient que le conseil d'administration se dote d'un plan B pour préparer la succession de Steve Jobs et qu'elle le rende public (lire : Des actionnaires veulent préparer l'après Steve Jobs).

Une proposition qui a trouvé d'autant plus d'écho suite à l'annonce du congé-maladie de Steve Jobs. Le conseil d'administration d'Apple, qui était hostile à cette décision pour des questions de confidentialité, a été écouté. Ce dernier, afin de rassurer les actionnaires, a quand même tenu à faire savoir qu'il menait une réflexion sur le sujet, sans en révéler le contenu. Les initiateurs de cette proposition ne comptent pas en rester là, et feront tout ce qui est en leur pouvoir pour pousser Apple à se doter d’une telle politique. Il est à noter que ce dispositif est de plus en plus à la mode dans les grandes entreprises aux États-Unis. Cette proposition a quand même obtenu un tiers des voix.

Si sur ce point, les actionnaires n’ont pas eu gain de cause, ils ont réussi à faire modifier la manière dont se déroulera dorénavant l’élection d’un nouveau membre au conseil d’administration. Celle-ci devra se faire à la majorité, une proposition à laquelle Apple était hostile. Par ailleurs, les sept membres du CA, dont Steve Jobs, ont tous été reconduits. Pour la petite histoire, ce n'est pas Steve Jobs qui a recueilli le plus de voix, mais le dernier arrivé, Ronald Sugar (lire : Apple nomme Ronald D. Sugar au conseil d'administration).

Mais il serait réducteur de résumer cette assemblée générale à ces divergences de points de vue qui certes ne sont pas mineures entre le conseil d'administration et les actionnaires. Lors de cette réunion qui se tenait sur le campus de la firme de Cupertino, Tim Cook a fait part de sa vision d'Apple et a répondu aux questions des actionnaires en compagnie de Phil Schiller et de Scott Forstall.

Deux fois plus de Mac qu'il y a trois ans
Il s'est notamment épanché sur le succès du Macintosh, dont les ventes l'année dernière ont crû de 31 % pour atteindre les 14 millions d'unités. "C'est deux fois plus qu'il y a trois ans", a-t-il fait remarquer. Autre statistique qui tient à coeur au directeur général adjoint d'Apple : le fait que chaque trimestre depuis cinq ans les ventes d'ordinateurs Apple progressent plus vite que la moyenne.

Parmi les grandes réussites de 2010, il faut retenir selon lui le succès de l'iPhone dont les ventes ont été multipliées par deux en un an. Cook a indiqué en substance que ce n'est pas donné à tout le monde de passer d'un business de 20 millions d'unités et de le doubler en si peu de temps. La remarque est tout aussi valable si ce n'est plus pour l'iPad. Parti de rien, Apple a vendu 7,6 millions de tablettes et créé un business de 5 milliards de dollars, lequel est amené à prospérer si l'on en croit la dernière invitation d'Apple envoyée à la presse.



Durant l'exercice 2010, Apple a également ouvert 44 nouvelles boutiques, franchi le cap des 10 milliards de téléchargements sur l'App Store, a dépassé la barre des 160 millions d'appareils iOS vendus et a écoulé en un trimestre plus d'un million d'Apple TV, ce qui "n'est pas mauvais pour un hobby". Autre détail important pour un actionnaire, le titre de l'action s'est apprécié de 70 % en un an, contre 20 % en moyenne pour les indices S&P.

Lors de la séance de questions / réponses, bon nombre de sujets ont été évoqués. Outre le data-center sur lequel Tim Cook a donné un certain nombre d'informations (lire : Le data-center sera lancé au printemps), il a été question notamment des réserves financières d'Apple qui dépassent les 60 milliards de dollars.

Le reversement de dividendes n'est toujours pas à l'ordre du jour chez Apple, qui préfère garder cet argent pour "faire de grandes choses" et mettre la main au porte-monnaie si l'occasion se présentait. Il a précisé par ailleurs que la pomme achetait régulièrement des petites sociétés. Pour Tim Cook, l'évolution des réserves d'Apple est un indicateur important. Cela montre qu'Apple fait bien les choses.

La discussion par la suite a porté sur la stratégie d'Apple, notamment concernant iOS et ses concurrents. Tim Cook n'a pas manqué de signaler qu'Apple était passé devant Research In Motion (RIM). Il a également souligné qu'iOS se focalise sur une expérience homogène, par opposition avec Android, qui "change l'utilisateur en gestionnaire du système".

D'autre part, il a réaffirmé qu'Apple aurait pu vendre davantage d'iPhone si il avait été possible d'en fabriquer plus et qu'il était très attaché à défendre la propriété intellectuelle de son groupe.

Android : le Windows de demain ?
Telle est la question posée par un actionnaire et à laquelle Phil Schiller a tenté de répondre. Pour le vice- président marketing d'Apple, le parallèle n'est pas possible. Apple est une entreprise différente avec d'autres produits, ajoutant qu'elle a beaucoup appris de sa propre histoire et que bon nombre d'employés qui étaient présents lors de la guerre Mac/PC sont encore là, lui le premier.

skitched

Schiller a d'abord remarqué que durant l'ère du PC, Apple était en concurrence avec des sociétés comme Compaq et IBM qui ne sont plus dans l'industrie du PC contrairement à elle. D'autre part, il estime que dans l'ère post-PC dans laquelle nous vivons, l'intégration est quelque chose de bien plus important que pour les PC de bureau. De plus selon lui, Apple possède notamment avec l'App Store une avance importante sur le plan logiciel.

Bref, pour lui, l'analogie ne tient pas même si elle est souvent reprise par la presse. Autre argument avancé : le taux de pénétration de l'iPad et de l'iPhone qui est sans commune mesure avec le Macintosh à l'époque du PC sous DOS. Tim Cook a d'ailleurs ajouté que jamais il ne s'imaginait atteindre de tels taux de pénétration faisant référence aux études indiquant que 80 % des entreprises du classement Fortune 100 testaient ou déployaient des iPad. Concernant l'iPhone, ce chiffre monte même à 88 %.

Plus de souplesse dans iOS ?
Une autre personne a regretté le manque de souplesse d’iOS, regrettant que contrairement à Android, il n’y ait pas un système d’extensions permettant de davantage personnaliser le système (personnalisation de claviers…).

Scott Forstall a indiqué qu’avec l’App Store, Apple avait "créé le meilleur modèle économique de la planète dans le monde du logiciel". Apple doit faire très attention à cela et ne pas se créer de problèmes avec ce qui semble être pour le responsable du développement d’iOS une fausse bonne idée. Il a ajouté que la rétrocompatibilité était quelque chose de très important pour Apple, rappelant que les utilisateurs ont pu continuer à utiliser leurs applications sans problème au fil du temps malgré la sortie de quatre mises à jour majeures d’iOS.

Ajouter un tel système à iOS serait très complexe et pourrait être nuisible en matière de compatibilité et de stabilité, rappelant que le Système 7 avait été pénalisé par ce type de fonctionnalités. D’autre part, ce type d’extensions pourrait être une cible de choix pour les hackers, car fortement intégré au système d’exploitation.

Apple dans le business du jeu ?
Un jeune homme a demandé si Apple n’avait pas un coup à jouer dans le domaine des consoles de jeux estimant que Microsoft et Sony tardent à commercialiser des consoles de jeux de nouvelle génération.

skitched

La réponse de Tim Cook ne s’est pas fait attendre : "nous sommes dans le business du jeu", que ce soit avec l’iPhone, l’iPad ou l’iPod touch. Cette réponse aurait été inimaginable il y a encore cinq ans. Le bras droit de Steve Jobs a déclaré qu’Apple s’est retrouvé sur ce marché un petit peu par hasard et a rajouté que la position de la firme de Cupertino était enviable.

Retour sur la polémique des abonnements
Tim Cook est revenu également sur la grosse polémique du moment, le système d’abonnement proposé à la presse qui est loin de faire l’unanimité. Les 30 % prélevés par Apple sont souvent comparés au 10 % demandés par Google pour son système Pass Média (lire : Aperçu du Pass Média de Google).

Pour Phil Schiller, "il y a beaucoup de désinformation". D’après lui, la commission de Google est effectivement de 10 % sur le web, mais montera à 30 % dès qu’il s’agit d’une transaction effectuée depuis une application fonctionnant sur un téléphone mobile. Précisons à ce jour que les plans de Google sont extrêmement flous. Le géant de l’internet a fait une annonce (opportuniste ?) pour la forme le lendemain de la communication d’Apple sur le sujet. Peter Oppenheimer a rappelé que la plate-forme de téléchargement d’Apple était tout juste rentable.

skitched

Autre aspect abordé : la viabilité économique d’un tel système pour les entreprises de presse. Pour Tim Cook, ce n’est pas un problème, car cette commission ne touche que les nouveaux clients. Les journaux et magazines peuvent faire bénéficier à leurs abonnés leurs nouveaux services sur l’App Store sans avoir à reverser une commission à Apple.

Pour Tim Cook, le vrai problème n’est pas là. Selon lui, ce que la presse digère mal, c’est le fait qu’Apple protège les données privées de ses utilisateurs : "Nous croyons que ce sont aux clients de décider s’ils veulent partager leurs données". Suite à une question d’un auditeur, Tim Cook a précisé qu’Apple ne cherchait pas à étouffer les groupes de presse et qu’au contraire Apple voulait du journalisme sur sa plate-forme.

Apple et la Chine
Enfin, il a été question des activités d’Apple en Chine (lire : La pièce de théâtre qui secoue la Silicon Valley). La semaine dernière, la firme de Cupertino a mis à jour son compte-rendu annuel des efforts qui sont faits pour garantir les bonnes pratiques de ses fournisseurs (lire : Apple met à jour son rapport sur ses fournisseurs).

Sur ce point, Tim Cook a défendu l’action d'Apple estimant que tout est mis en oeuvre pour que les ouvriers chinois travaillent dans un environnement le plus agréable possible. En matière de sécurité, Apple fait également le maximum selon lui. "Nous avons les plus hautes exigences" ajoutant qu’Apple est la société la plus transparente de l’industrie dans ses audits et dans les rapports qu’elle en fait. Elle prend connaissance des problèmes et prend des mesures pour les résoudre.

Apple Chine

Il a précisé que les enquêtes d’Apple ne se limitaient pas à ses sous-traitants, elle remonte la chaîne dans son intégralité. Il est arrivé à Apple d’arrêter de travailler avec certains fournisseurs, car ils ne prenaient pas au sérieux ses demandes sur ces points.

Tim Cook estime que les mesures prises par Apple n’aident pas uniquement Apple, mais toute l’industrie qui est obligée de prendre en compte cette nouvelle donne. Par ses actions, la firme de Cupertino est parvenue à ce que les travailleurs touchent 300 millions de dollars eu égard à des heures supplémentaires non payées notamment et à pousser les autorités à se pencher sur la question et à agir.

De tous ces changements, Tim Cook en tire une certaine forme de fierté. Un discours qui tranche avec la manière dont la presse traite le sujet. Mais qui croire ?

Image : Martin Luerssen

avatar geneosis | 
Je m'attendais plutôt à un mini-dossier sur Lion? C'est en cour de rédaction ou vous passez outre?
avatar Anthony Nelzin-Santos | 
@geneosis : euh https://www.macg.co/tags/mac-os-x-lion ?
avatar willi | 
fronde ?
avatar HAL-9000 | 
"Il a ajouté que la rétrocompatibilité était quelque chose de très important pour Apple, rappelant que les utilisateurs ont pu continuer à utiliser leurs applications sans problème au fil du temps malgré la sortie de quatre mises à jour majeures d’iOS." Alors là j'ose esperer qu'il faisait un trait d'humour suite à sa lecture de l'article sur Mac OS X Lion et les Mac à Dual Core… Il est en train de dire qu'il faut remercier Apple si l'on peut encore utiliser iOS 4 sur… iPhone 4 et 3GS uniquement pour toutes les fonctionnalités, et sur le 3G galère, 3G qui va avoir 2 ans en Mars. Donc 2 ans pour un iPhone c'est l'âge maximal, après Apple n'assure plus les MaJ de l'OS… 5 ans pour les Macs, 2 pour les iBidules. On sait à quoi s'en tenir…
avatar HAL-9000 | 
"La réponse de Tim Cook ne s’est pas fait entendre : "nous sommes dans le business du jeu", que ce soit avec l’iPhone, l’iPad ou l’iPod touch. " OK. Donc les MBP et iMac ne sont pas faits pour les jeux. Ceci est cohérent avec le matériel des derniers Macs (GPU notamment). Mais alors, pourquoi essayer de developper des plateformes de jeux gourmands en GPU sur Mac OS X ?
avatar HAL-9000 | 
"Sur ce point, Tim Cook a défendu l’action d'Apple estimant que tout est mis en oeuvre pour que les ouvriers chinois travaillent dans un environnement le plus agréable possible. En matière de sécurité, Apple fait également le maximum selon lui. "Nous avons les plus hautes exigences" Alors là je ris. On n'a pas les mêmes niveaux d'exigences lui et moi. Son niveau d'exigence est très proche de l'exigence sociale du capitalisme libéral, soit proche du néant…
avatar HAL-9000 | 
Sinon concernant le business model d'Apple, je partage plutôt l'avis de Cook… Prometteur, innovant, très rentable. Merci pour l'article Anthony.
avatar norman | 
@hal 9000 C'est ton niveau d'exigence qui est très sélectif et qui doit s'exprimer de manière différente quand tu achètes des tennis, un futal ou des condoms made in China ;-)
avatar USB09 | 
@ HAL-9000 : Va parler de retrocompatibilité a un Androphone...hein ? Quoi ?
avatar USB09 | 
@ norman : +1
avatar HAL-9000 | 
@ norman Non, juste que lors d'AG, les actionnaires sont la pour parler essentiellement "rentabilité". Tu me présentes un résultat du CA 2010 en pertes nettes mais avec du social à fond derrière, des projets sociaux, environnementaux poussés au max, je fais la gueule. Je suis actionnaire d'une société, pas actionnaire dans de la philantropie. Et inversement, tu me présentes un résultat 2010 extra, exellent rendement, etc. avec du "pipo" sur les emmissions de Gaz à effet de Serre, conditions de travail optimum, je sais très bien que c'est pour l'image et que c'est pas la priorité. Faut juste ne pas essayer de me prendre pour plus con que je ne le suis… Ton CA tu le fais grâce au rapport (coût/prix de vente), donc la Chine c'est pas annodin hein. C'est comme Total qui se dit exemplaire lors de ses AG sur le respect de l'environnement, à la pointe de ce qu'il se fait… Moi ça me fait pas rire ce bullshit, ça me désaspère juste profondemment…
avatar USB09 | 
@ HAL-9000 : Le défaut des Mac pour les jeux n'est pas du au Mac lui meme mais aux develloppeurs. un jeu comme Farcry utilisant le moteur de Crysis fut porter sur console. Difficilement mais ils y sont arrivés. Il peuvent faire de même pour les Mac SI ILS VEULENT; en gros ils s'en cognent des macs.
avatar oomu | 
@HAL-9000 [28/02/2011 16:02] il parle des logiciels qui ont été capable de suivre les migrations. l'usage des saletés d'extensions qui ont pourri os 7 à 9, de "greffons binaire" et autres mécanismes d'extensions qu'il faut maintenir pendant 150 ans sont d'abominables boulets. Microsoft en est pourri dans windows et tout cela doit, oui, _DISPARAITRE_ comme une Maladie de jeunesse de l'industrie informatique ! - les mécanismes d'extension tel que Firefox XUL ou basé javascript-html comme pour webkit (chrome, safari) sont plutôt satisfaisants car ils reposent sur essentiellement ce qu'on peut décrire comme une machine virtuelle. Ils n'infectent pas la plateforme en dessous (le système d'exploitation) et ne bride pas le constructeur de la machine (pas de compatibilité binaire à maintenir). - Je suis bien heureux qu'Apple résiste à suivre les désirs des investisseurs. La boîte reste encore fermement tenue par ses dirigeants pour rester un constructeur de bidule qui font bip avec leur propres logiciels.
avatar Clark | 
[quote]On peut être à la tête d'une société qui a réalisé lors de son dernier exercice un chiffre d'affaires de 65 milliards de dollars et un résultat net de 14,23 milliards [b]d'Apple[/b] et avoir une assemblée générale difficile à négocier.[/quote] Lapsus intéressant :p
avatar Christophe Laporte | 
corrigé merci
avatar oomu | 
Notons qu'Apple a progressivement balayé tous les mécanismes d'extensions de NeXTstep (du moins fait en sorte que l'utilisateur ne peut pas en devenir dépendant ou se les voir pervertir à son insu). Cela est passé par effectivement un bridage du hack à la cool. c'est une _bonne_ chose si on souhaite créer des outils informatique de qualité et fiable. - Si votre souhait est de bricoler sans fin l'ordinateur pour apprendre, étudier, pousser à bouts les concepts, vous pouvez toujours casser os X (quoi qu'on dise, les .plist sont éditables, le compte root existe, le kernel est extensible par ajout de code C, et j'en passe) ou basculer carrément à linux (où y a TOUT qui est dispo pour tout réinventer et apprendre). - hal9000, autre point, la licence d'exploitation de l'ipad vous annonce la couleur et vous promettant une mise à jour jusqu'à ios 4 inclus (pas le 5) gratuitement, pas au delà. (en gros la version actuelle vendue dans l'appareil + 1 ) Si vous vous en tenez au rythme presque annuel de apple, cela vous donne une estimation du temps avant qu'apple estime son travail fini sur l'ipad 1. (globalement, et oui, 2 ans et demi, même si y a aucune promesse, apple pourrait très bien sortir une mise à jour majeure + vite ou + tard). - J'ai quand même le sentiment que vous vous faites du mal, jour après jour en découvrant les choses. et pire, vous pensez nous l'apprendre. -
avatar oomu | 
voici le bout de licence en anglais sur ce que apple vous promet de fournir en mise à jour gratuites : "Apple will provide you any iPad OS software updates that it may release from time to time, up to and including the next major iPad OS software release following the versionof iPad OS software that originally shipped from Apple on your iPad, for free. For example, if your iPad originally shipped with iPad 3.x software, Apple would provide you with any iPad OS software updates it might release up to and including the iPad 4.x software release. Such updates and releases may not necessarily include all of the new software features that Apple releases for newer iPad models" en gros, au delà de l'ios 4.x, apple prévient qu'ios 5 peut être payant, et de plus apple prévient que les éventuelles mises à jour de ios n'auront peut être pas toutes les fonctions fournies pour les successeurs de l'ipad 1. bref, vous _savez_ ce qu'il en est.
avatar oomu | 
@usb09 [28/02/2011 16:24] via MacG Mobile "@ HAL-9000 : Le défaut des Mac pour les jeux n'est pas du au Mac lui meme mais aux develloppeurs. un jeu comme Farcry utilisant le moteur de Crysis fut porter sur console. Difficilement mais ils y sont arrivés. Il peuvent faire de même pour les Mac SI ILS VEULENT; en gros ils s'en cognent des macs. " le fait est, le mac n'a pas la ludothèque idéale. - Même si Microsoft a usé de stratégie déloyale (être membre d'opengl pour créer direct3D puis quitter le consortium et pouf ! imposer son propre moteur 3D propriétaire windows..) , Microsoft a cultivé le jeu vidéo sur windows et cela depuis win95 (sisi). Visual dev a été progressivement enrichi d'outils puissant pour programmer en 3d, débugger les jeux etc. pendant ce temps, faute d'industriels avec une vision à long terme, opengl fut dans le coma. La perte d'activité de SGI et le revirement de nvidia furent quasi fatals. bref, Microsoft a travaillé pour que windows soit la plateforme incontournable de création de jeux vidéo et a activement démarché les éditeurs, voir en a racheté quand ils étaient un petit peu trop loyal à une plateforme concurrente (devinez les noms). clairement, Apple ne pouvait pas procéder de même : Apple s'est mis à pousser opengl/khronos mais a mis 10 ans pour créer de rien (enfin nextstep) un outil de développement de qualité (Xcode 4) et ce dernier n'en est pas encore à intégrer des outils puissants de prototypages pour le jeu vidéo. De même, avec leur part de marché du mac, il leur était impossible d'influencer nvidia ou ati. Sony et Nintendo ne suffisent pas pour promouvoir opengl et ces 2 acteurs ne sont pas dans une logique de plateforme de toute façon. Alors, comme d'hab, apple est passé par un autre chemin : iphone/ipod/ipad sont des chevaux de troie pour réimposer opengl et se débarrasser du contrôle de l'industrie par directX parce que débutant sur un terrain vierge. et plus ios progresse, plus le mac en profite.
avatar oomu | 
Vous saurez si Apple est sérieux pour le jeux vidéo quand un Xcode 5 sera bardé d'outils opengl/quartz surpuissant et conviviaux.
avatar Mithrandir | 
@ HAL-9000 : ARRETE de t'habiller... Mais tu vas certainement m'expliquer qu'aucun de tes vêtements ne vient de Chine. Aucune des pièces détachées de ta voiture non plus. Ton PC n'est pas fabriqué en Chine. Etc...
avatar oomu | 
@mithrandir [28/02/2011 16:51] en fait, chaque pièce de mon mac a été péniblement remplacée par son équivalent fait artisanalement par des moines tibétains bienheureux et léchée ensemble par des licornes.
avatar Bibotonio | 
@ HAL-9000 : Il parlait des jeux achetés au lancement de l'AppStore et toujours parfaitement utilisables sur les iBidules actuels avec iOS 4.x...
avatar Anonyme (non vérifié) | 
[quote]Il est en train de dire qu'il faut remercier Apple si l'on peut encore utiliser iOS 4 sur… iPhone 4 et 3GS uniquement pour toutes les fonctionnalités, et sur le 3G galère, 3G qui va avoir 2 ans en Mars.[/quote] D'un coté, Apple bride certaines choses, mais surtout les performances du 3G sont complètement à la ramasse face aux modèles plus récents. Le monde de la mobilité a évolué très vite, que ce soit la puissance, l'autonomie, la qualité des capteurs (faire de la vidéo sur le 3G ? déjà que la photo est limite...) Quant au 3G qui "va avoir deux ans en Mars", vu qu'il est sorti en juillet-août 2008, il a plutôt 2 ans et demi en fait.
avatar Silverscreen | 
Quand à la question du jeu chez Apple : la question de l'actionnaire portait sur les consoles, notamment portables. Il est logique que la réponse de Tim Cook mentionne les concurrents directs des DS et autres PSP, à savoir les appareils sous iOS… Quand aux sous-traitants en Chine : 1- C'est non seulement toute l'industrie informatique qui est concernée mais, au-delà, tous les fabricants qui délocalisent en Chine 2- À cet égard, la médiatisation d'Apple a fait beaucoup pour rendre publiques les conditions de travail dans les usines Foxconn de Shengen. Apple étant très exposée, elle est effectivement plus exigeante dans ses relations avec ses sous-traitants et craint l'exposition des conditions de travail illégales. Jusqu'à preuve du contraire, rien n'a jamais filtré chez HP, Sony, Dell et consorts qui non seulement utilisent les mêmes fournisseurs mais dont certains ont basé tout leur business model sur le low-cost. Donc oui, Apple a permis, volontairement (via ses rapports public) ou non (enquêtes de journalistes sur la fabrication des iPods), d'améliorer les choses. Que soit par simple pragmatisme ou par une réelle volonté de changer les pratiques, Apple a apporté plus de transparence quand aux manières dont est fabriqué le matos high-tech en Chine que tous ses concurrents. Et en raison de son poids (volumes de commande), fait la preuve que les fournisseurs Chinois pouvaient aussi accepter de se plier à un cahier des charges social (pour les plus gros au moins). On en avait jamais eu autant avant… Maintenant que tous les hypocrites qui ne pointent qu'Apple du doigt fassent la même chose avec les fabricants de jouets, de TVs, les Adidas, Levi's et compagnie, les programmateurs indiens de chez MS et on pourra faire avancer les choses…
avatar abstract | 
@ HAL-9000 : Sa s'appelle du greenwashing mais Bon dans une SOCIETE de communication et de superficiel on peut faire passer un genocide pour du progres humain Alors le reste c'est finger in the noise. Le faciste croit que ses valeurs sont universelles aux contraires de toutes celles qu'ils ignorent...
avatar nooty | 
@ geneosis : Euh tu n'as pas lu les autres?
avatar abstract | 
@ Silverscreen : Il ne faut pas s'arreter Aux marques, tant que le pouvoir sera tenu par les milliardaires, libérer les esprits ne sera pas leur priorité (le fetichiste est boulemique ^^ ).
avatar Average Joe | 
Moi m'sieur Cook, je sais ce que vous pouvez faire de vos 60 milliards de dollars de réserve : rapatrier la production de tout votre matos à Cupertino (ou dans un endroit bien sinistré des States, il y en a quelques-uns là bas genre Detroit, ou dans le Michigan, etc.) qui seraient ravis de vous accueillir ! Ça, ce serait un projet : au moins vous pourriez surveiller de près l'activité de vos propres usines !
avatar XiliX | 
@AverageJoe Ben non... Apple a gagné beaucoup d'argent justement hors Etats Unis. L'Europe par exemple, donc pourquoi ne pas monter des usines en Europe ??? Ce sera aussi facile à surveiller aussi. Sans parler justement de la Chine...
avatar bambougroove | 
Et pourquoi pas en France ? Des endroits "sinistrés" cela ne manque pas ...
avatar Grizzzly | 
Concernant la retro compatibilité, l'iphone 3G a bientôt 3 ans et il fonctionne correctement avec iOS 4.2. Pour une société dont la marque de fabrique est l'innovation et la pointe technologique je trouve ça correct et logique.
avatar sebastiano | 
@ abstract : Pas mal le point Godwin. Et quand on veut faire de l'esprit avec une expression anglaise, on essaye au moins de ne pas faire de faute grossière ...
avatar LossId | 
Ca me fais rire les actionnaires qui ce pose la question du travail en Chine...
avatar Cekter | 
Bon en tout cas ça fait un sacré paquets d'arguments à apprendre par coeur pour les commentateurs payés par Apple :-) au boulot Daito !
avatar Gaolinn | 
HAL-9000, il te faut changer de processeur mon gars, le tien est dépassé demande à Dave, il parlait des app qui fonctionnaient sur iOS 1 et qui fonctionnent toujours sur iOS 4
avatar abstract | 
@ sebastiano : Quand on a rien à dire que de commenter les fautes d'orthographe on ne Se permet pas de prendre les autres de haut, arsehole.
avatar puccini | 
@abstract sebastiano ne faisait pas de remarque sur une faute d'orthographe, mais sur une erreur de langue : l'expression correcte est "finger in the nose" qui signifie "doigt dans le nez" et non "in the noise", qui doit être une expression pour adeptes de rock-punk-trash-métal ... ps : une remarque qui peut paraître désobligeante n'autorise pas à devenir grossier et injurieux
avatar HAL-9000 | 
La « création de valeur » de la Chine dans un iPhone est seulement de 3,6 %. http://www.latribune.fr/technos-medias/telecoms/20110216trib000601639/comment-l-iphone-d-apple-creuse-le-deficit-commercial-americain.html
avatar Bibotonio | 
@HAL-9000 [01/03/2011 13:18] OK et donc ?... Encore un article qui surfe sur le buzz autour d'Apple et de l'iPhone. le problème n'est pas tant le fait qu'il y a X % de marge ou Y % de "création de valeur de la Chine" sur l'iPhone, mais la dépréciation volontaire du Yuan par son gouvernement qui impacte _TOUS_ les pays qui sous traitent leur productions en Chine, et pas uniquement Apple. Ca commence à me gaver qu'on se focalise sur cette boite. Ya pas qu'Apple dans la vie quoi.
avatar HAL-9000 | 
Et donc, comme le sais très bien le gouvernement Chinois, si réevaluation du Yan, Apple ira faire assembler ses iBidules en Malaisie ou autre... Donc Apple se fout bien (mais ça on le savait déjà) de nous en parlant "d'améliorer les conditions et salaires des travailleurs".
avatar Psylo | 
Traduction : on ne sait pas quand la bulle internet 2.0 va exploser ni quand S.Jobs va claquer. Du coup on flippe notre race, si on vous file vos tunes maintenant, dans 5 ans on est mort et vos investissements aussi.
avatar omega2 | 
usb09 > Les développeurs peuvent porter les jeux ... si l'OS et le matériel suit. Avec des chipsets graphiques IBM et un OS loin d'être optimisé, tu auras du mal à faire tourner les jeux les plus gourmands en résolution native, autrement qu'en mode "stroboscopique" et ce même si les producteurs voulaient porter le jeux et y mettaient les grands moyens. oomu > Ios un cheval de Troie pour promouvoir OpenGL??? C'est marrant cette idée de cheval de Troie que son créateur n'a pas vu venir, qui serait un cheval de Troie pour une technologie alors qu'il n'est utilisé que "par hasard" : Apple n'a jamais cherché à promouvoir le jeux sur iphone avant de se rendre compte que certains jeux rapportaient pas mal d'argent. Alors un Apple qui promouvoie l'OpenGL par le biais de l'Iphone, c'est assez comique comme façon de voir le monde. Dis moi tu l'as acheté ou ton prisme par ce que pour transformer si joliment la réalité, il doit être de qualité. oomu > Combien de temps entre xcode 3 et xcode 4? 4 ans? Ben dit donc s'il faut attendre encore 4 ans pour avoir la preuve qu'Apple s'intéresse un minimum aux jeux en 3D, on est pas sortie de l'auberge.
avatar abstract | 
@ puccini : Les mecs dans ton genre sont comme de vieux chewing-gum sur lesquels on marche: ça ne sert a rien, ça ne lache pas l'affaire et quand on arrive peniblement a s'en depatouiller on sait qu'on a juste perdu son temps. La prochaine fois que Tu crois savoir quelque chose, dis toi juste que le reste de la planete le sait deja... Ça te rendra peut-être moins futile, moins penible, moins chewing-gum machouillé recraché Il n'y a rien d'injurieux a énoncer de simples faits.
avatar béber1 | 
[quote]HAL-9000 Et donc, comme le sais très bien le gouvernement Chinois, si réevaluation du Yan, Apple ira faire assembler ses iBidules en Malaisie ou autre... Donc Apple se fout bien (mais ça on le savait déjà) de nous en parlant "d'améliorer les conditions et salaires des travailleurs".[/quote] snif, c'est beau cet appel à la Conscience Morale et à la Vertu. Tu boycotes les produits asiatiques ou non-éthiques depuis quand?
avatar puccini | 
@abstract "Les mecs dans ton genre sont comme de vieux chewing-gum sur lesquels on marche: ça ne sert a rien, ça ne lache pas l'affaire et quand on arrive peniblement a s'en depatouiller on sait qu'on a juste perdu son temps. La prochaine fois que Tu crois savoir quelque chose, dis toi juste que le reste de la planete le sait deja... Ça te rendra peut-être moins futile, moins penible, moins chewing-gum machouillé recraché Il n'y a rien d'injurieux a énoncer de simples faits." Classe. ps : c'est pas interdit aux moins de 15 ans MacGénération ?
avatar abstract | 
@ puccini : Non ce n'est pas interdit mais ça ne t'excuse pas pour autant.

CONNEXION UTILISATEUR