Fermer le menu
 

Test d’Antidote 9, a brand new correcteur orthographique

Anthony Nelzin-... | | 11:00 |  44

Antidote Prisme avait introduit la notion de « prisme », un outil d’analyse logique et stylistique du texte. Entièrement réécrit pour OS X et porté sur GNU/Linux, Antidote RX intégrait dix dictionnaires et dix guides linguistiques. Antidote HD se parait d’une nouvelle interface et améliorait très largement son correcteur. Antidote 8 séparait correction orthographique et correction typographique tout en offrant un plus grand degré de personnalisation.

On pouvait donc s’attendre à ce que Druide continue tranquillement sur sa lancée, et se contente d’ajouter quelques centaines de mots et quelques guides supplémentaires à la neuvième version de son assistant d’écriture. Mais l’éditeur québécois a préféré nous surprendre, en intégrant à Antidote rien de moins qu’une nouvelle langue, l’anglais.

Anglais ou français, choisissez votre poison

Antidote 9 sait donc corriger la langue de Shakespeare. Ce bilinguisme ne s’arrête toutefois pas au correcteur, Antidote n’étant pas seulement un correcteur. Tout ce qui était disponible en français l’est aujourd’hui en anglais, des menus aux dictionnaires en passant par les guides. Tout, sauf le dictionnaire des antonymes et le Visuel intégré, qui demanderont quelques années de travail en plus des cinq que Druide a déjà consacrées à cette entreprise ambitieuse.

Antidote 8 à gauche, Antidote 9 à droite. L'interface a été rafraîchie : plus lisible, elle n'est pas plus lourde malgré l'intégration d'une nouvelle langue.
Antidote 8 à gauche, Antidote 9 à droite. L'interface a été rafraîchie : plus lisible, elle n'est pas plus lourde malgré l'intégration d'une nouvelle langue. Cliquez pour agrandir.

Car l’éditeur québécois a revu le fonctionnement de son application au point d’en réécrire une bonne partie : les langues prennent désormais la forme de modules indépendants des fonctions. Un Américain ou un Australien peut ainsi acheter une version purement anglophone d’Antidote, de la même manière qu’un Français ou un Belge peut acheter une version purement francophone du correcteur. Dans un cas comme dans l’autre, la licence monoposte vaut 99,99 €.

Les langues prennent désormais la forme de modules, à la manière du Visuel intégré.
Les langues prennent désormais la forme de modules, à la manière du Visuel intégré.

Mais un bilingue ou un traducteur peut utiliser les deux langues à la fois : le module de langue supplémentaire vaut environ 49 € s’il est acheté ultérieurement, environ 35 € s’il est acheté en même temps. Le Visuel intégré est lui aussi disponible sous la forme d’un module pour un peu moins de 15 € supplémentaires, et Druide propose deux offres de mises à jour pour les utilisateurs d’anciennes versions. La « mise à niveau totale » d’Antidote 8 vers Antidote 9 en français avec le module anglais est ainsi proposée à environ 70 €.

L’application passe de l’une à l’autre des langues aussi naturellement qu’un auteur peut le faire. Ainsi, le correcteur est désormais flanqué d’une marge permettant de vérifier la bonne détection des langues. Il est bien difficile de le mettre en défaut avec des citations ou des blocs de texte, mais il ignore pour le moment les mots noyés au milieu d’une phrase. « Pour le moment », car Druide promet qu’une future mise à jour gratuite lui permettra de reconnaître les changements de langue à l’intérieur d’une phrase.

Le correcteur est désormais flanqué d’une marge, qui indique les passages en anglais (1), ou les citations et dialogues (2). Cliquez sur la marge pour sélectionner la phrase en regard. La correction s’effectue de manière linéaire, Antidote passant naturellement d’une langue à l’autre (3). Pour le moment toutefois, il est incapable de détecter les changements de langue à l’intérieur d’une phrase, et signalera donc comme un erreur des mots français dans une phrase en anglais, et vice-versa.
Le correcteur est désormais flanqué d’une marge, qui indique les passages en anglais (1), ou les citations et dialogues (2). Cliquez sur la marge pour sélectionner la phrase en regard. La correction s’effectue de manière linéaire, Antidote passant naturellement d’une langue à l’autre (3). Pour le moment toutefois, il est incapable de détecter les changements de langue à l’intérieur d’une phrase, et signalera donc comme un erreur des mots français dans une phrase en anglais, et vice-versa.

La correction peut s’effectuer de manière linéaire, même s’il est possible de se concentrer sur une langue plutôt que l’autre, notamment dans les différentes catégories d’inspection. On sent toutefois que les deux langues ne sont pas tout à fait traitées sur un pied d’égalité : le correcteur sera sans doute un peu plus utile à un francophone devant écrire en anglais qu’à un anglophone devant écrire en français. Il met ainsi un point d’honneur à signaler les faux-amis (actually, change, regard…), les erreurs fréquentes (I have 15 years…), et quelques pièges classiques (possessif, who/whom…).

De la même manière qu’il permet de choisir entre les « différents » français et d’ignorer les rectifications de 1990, Antidote 9 offre de nombreux réglages spécifiques à la langue anglaise. Il permet ainsi de choisir entre l’anglais américain, l’anglais canadien, l’anglais britannique, et l’orthographe étymologiste d’Oxford (-ize au lieu de -ise). Il peut même convenir aux partisans de la serial comma, sans pour autant l’imposer, ce qui en fait un correcteur anglais complet.

Les préférences linguistiques pour l'anglais.
Les préférences linguistiques pour l'anglais.

Mais ce sont encore dans les guides et le dictionnaire que les deux langues cohabitent le mieux. La barre latérale, redessinée pour une meilleure lisibilité, est désormais dotée d’onglets permettant simplement de passer d’une langue à l’autre. Mieux, Antidote le fait automatiquement lorsque c’est pertinent : tapez « fluid », et il vous propose les mots correspondants en français, ajoutez un « l », et seuls des mots anglais peuvent correspondre. Un simple raccourci, ⇧⌘L, permet sinon de changer de langue.

Le raccourci ⇧⌘L permet de passer d'une langue à l'autre dans le champ de recherche. Antidote le fait automatiquement lorsque c'est pertinent.
Le raccourci ⇧⌘L permet de passer d'une langue à l'autre dans le champ de recherche. Antidote le fait automatiquement lorsque c'est pertinent.

Les dictionnaires recensent 94 000 mots anglais, contre 127 000 mots français, et comportent notamment 150 000 transcriptions phonétiques. Les guides comptent quant à eux 350 articles — et s’il manque encore les « points de langue » rédigés par les linguistes de Druide, ils seront intégrés au fur des questions posées par les utilisateurs et à mesure des mises à jour gratuites. On pourrait encore dire que les dictionnaires personnels acceptent les mots anglais et que l’Anti-Oups vérifie les courriels anglais, mais vous vous en doutiez.

9
10
Antidote 9 Compatibilité

Antidote 9 est compatible avec OS X Mavericks, OS X Yosemite, et OS X El Capitan. Le correcteur s’intègre aux applications de la suite Microsoft Office, à LibreOffice et Nisus Writer, à Adobe InDesign et Quark XPress, ainsi qu’à la plupart des navigateurs et à bien d’autres applications de traitement de texte. Les choses sont un peu plus compliquées avec Pages, Keynote, et Numbers :

  • il est totalement compatible avec Pages 4, Keynote 5, et Numbers 2, même sous OS X El Capitan ;
  • il n’est que partiellement compatible avec Pages 5, Keynote 6, et Numbers 3 sous OS X El Capitan : l’intégration directe est bloquée par SIP, mais vous pouvez toujours envoyer le texte vers Antidote par le biais du menu Services.

Enfin, l’Anti-Oups! s’intègre à Mail, Outlook, Postbox, et Thunderbird. Par ailleurs, Antidote 9 est compatible avec Windows 7+ et de nombreuses distributions GNU/Linux (mais seules Ubuntu 14.04+ et Fedora 21+ sont prises en charge par Druide).


  • Présentation plus claire et plus moderne

  • Intégration réussie de l’anglais

  • Qualité de la correction

  • Reprise de la correction sur les longs documents

  • Richesse des outils d’analyse, des dictionnaires et des guides


  • Ne peut toujours rien faire face à quelques fautes flagrantes (« des paumes mûres », par exemple)

  • Dans l’absolu, l’intégration de l’anglais est encore incomplète

  • Incompatibilité avec Pages et TextEdit (mais il s’agit d’une limite du SIP d’OS X El Capitan)


Les derniers dossiers

Ailleurs sur le Web


44 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar ArchiArchibald jeu, 26/11/2015 - 11:27

Le jour où ils proposeront enfin Antidote sur l'App Store de mon Mac, alors je serai vraiment satisfait de ce logiciel. Quand vous dites qu'il n'est pas compatible avec le dernier Pages, et que vous les dédouanez en disant que cela vient du SIP d'OSX El Capitan, vous devriez préciser également que s'ils dégnaient passer par l'App Store, ça simplifierait la vie des utilisateurs et permettrait cette intégration.
J'ai fait la mise à niveau d'Antidote, mais ça me fait franchement ch..r que ça ne passe toujours pas par l'App Store. D'autant que lorsque l'on change fréquemment de Mac, leur système de licence est un enfer.

avatar gwen jeu, 26/11/2015 - 11:48 via iGeneration pour iOS

@ArchiArchibald :
J'attend également cette version MacAppStore.

Pour moi cette version est une catastrophe car elle ne marche que sous Mail. Pour tous les autres logiciels il faut obligatoirement faire du copier coller. Lamentable.

avatar jipeca jeu, 26/11/2015 - 12:01

c'est plutot a Apple qu'il faudrait dire merci. Y a plus rien qui tourne dans cette boite et le MAS est une merde innommable. On l'a e,core vu il y a quelques jours, et quoi qu'ils disent ce n'est pas totalement fini. Et SIP...
Depuis 10,7 ça va de mal en pis.



avatar Apollo11 jeu, 26/11/2015 - 19:41

Antidote fonctionne avec Office, LibreOffice et autres.

Il fonctionne sans problème sur Windows et Linux.

Faudrait peut-être regarder du côté de Apple...

avatar aureliodalba@gm... jeu, 07/01/2016 - 23:43

antidote est inutilisable avec PAGES 5.6,
sans intégration, il ne sert à rien.

avatar Pancrasse jeu, 26/11/2015 - 11:36 (edité)

@Anthony Nelzin
Que vaut cette dernière version par rapport à ProLexis ? Merci d'avance.

avatar Mr Bob jeu, 26/11/2015 - 11:39 via iGeneration pour iOS

Il faudrait qu'ils fassent quelque chose aussi pour le message d'erreur pour l'incompatibilité avec les nouvelles versions de Mail, pour les bêta-testeur. C'est casse bonbons.

avatar Titov jeu, 26/11/2015 - 11:41

Je ne vois pas trop le changement de fonctionnement avec Antidote 8.

Il y a trop souvent des erreurs sur Safar et Maili, le logiciel n'ayant pas reçu de texte. Attende de mise à jour...

Il ne fonctionne pas sur Page mais quel professionnel utilise encore Page d'Apple. Il fonctionne parfaitement avec Word et Libre Office.

La vrai nouveauté c'est l'anglais. J'ai fait la mise à jour car je la fais depuis des années mais cette fois-ci pas de révolution, pas de modification importante.

avatar Sostène Cambrut jeu, 26/11/2015 - 11:56

@Titov

Professionnel de quoi au juste ? Je suis enseignant et j'utilise Pages pour rédiger mes cours illustrés et Ulysses pour rédiger mes syllabus et les sortir en ePub. Word pour le professionnel que je suis c'est de la merde. Trop lourd et contre-intuitif. Mais je me garde bien d'en faire une généralité. Ouvre toi un peu l'esprit, ça te fera du bien tu verras.

avatar jipeca jeu, 26/11/2015 - 18:21

Ben voilà, vous avez parfaitement cerné le problème. Pages c'est très bien, mais très vite limité. Dire que vous faites du boulot professionnel avec n'est pas réellement ce qui décrit ce que vous en faites. Vous vous en servez pour votre profession, et c'est très bien, c'est exactement le type de travail pour lequel il est conçu.
Pas d'offense, croyez-le bien.

Comme je comprends tout à fait que Word (que je n'aime pas, soi doit en passant) qui est une usine à gaz, je l'admets parfaitement, ne conviendrait pas à ce que vous faites. Trop lourd, et vous ne vous serviriez que de 30 % de ses capacités.
Mais il convient à un travail professionnel pour lequel Pages est - beaucoup - trop limité.

Pas la peine de s'énerver là dessus, c'est une évidence.

Professionnel c'est quoi au juste ? Ben ce n'est pas ce que vous faites, de la mise en page simple, avec des modèles. Ce qui n'est en rien réducteur, mais qu'apparemment beaucoup prennent comme tel. Et pour ceux-là, il faudrait apprendre a réagir un peu moins puérilement.

Ça ne va pas plus loin que ça.

avatar supermars jeu, 26/11/2015 - 12:14 via iGeneration pour iOS

@Titov :
Personnellement, tous les jours je l'utilise (Pages) pour mon travail

avatar sambucus jeu, 26/11/2015 - 18:45 via iGeneration pour iOS

@Titov :
Il n'y a pas que les professionnels qui l'utilisent, les privés aussi. C'est un logiciel extrêmement patient avec les personnes en délicatesse avec l'orthographe. Je connais des jeunes gens qui ont beaucoup progressé grâce à lui, des plus âgés aussi. Les dictionnaires (définitions, synonymes…) aident beaucoup à enrichir le vocabulaire courant.

avatar Le docteur jeu, 26/11/2015 - 20:32 (edité)

@Titov
Quels professionnels ? Les profs, par exemple.
Si j'ai une thèse à faire, je la ferai sans doute sur Nisus, effectivement, mais pour des cours bien mis en page, c'est impec et c'est intégré.

Ca me fait marrer les gens qui traduisent "professionnels" par "entreprises" ou "administrations".

avatar Moonwalker jeu, 26/11/2015 - 12:03 (edité)

Ah ! Voilà venu le temps du reportage annuel sur Antidote.

De peu d'effet, si on en croit le niveau orthographique des forums.

avatar lll mer, 16/12/2015 - 22:48

89€ pour la version la moins onéreuse, c'est le prix du Grevisse ! Si en plus ça ne marche que sur certains logiciels, alors je crois que j'attendrai la prochaine version, en espérant un changement de la politique.

Comment le logiciel peut-il avoir 9/10 avec de tels défauts ?

avatar Patrick R jeu, 17/12/2015 - 00:16

Quel rapport entre le Grevisse (consultatif en tant que source d'information) et un correcteur (directement actif dans vos textes) ?
Quant à la note, aucune idée...
Et à propos des défauts, auxquels faites-vous allusion ?
N.B. : Je ne défends pas ce logiciel en particulier, mais que j'aimerais comprendre votre remarque...

avatar CNNN jeu, 26/11/2015 - 15:20 via iGeneration pour iOS

Exemple d'erreur non corrigée :
L'horaire vous conviendrez ?

C'est grave quand même surtout à 100€ le logiciel ... !!!!

avatar andr3 jeu, 26/11/2015 - 13:00

Paru achetu :-D

Bon, bloque à part, Druide a enfin sorti la correction anglaise en plus du français et donc, j'ai pris les deux.

Intégration plus que correcte avec mes softs habituels (mail, ms office, ...).

avatar Titov jeu, 26/11/2015 - 13:05

@Sostène Cambrât
@supermars

Je suis avocat. Tous mes actes de procédure et contrats et modèles étaient rédigés sur Pages 09. J'ai utilisé Pages depuis l'abandon par Apple d'AppleWorks que j'utilisais depuis l'abandon par Apple de MacWrite II.

Pages était tellement plus facile et intuitif à utiliser que Word. Un vrai outil de travail.

Puis est venu Pages 5 qui a tout cassé pour être parfaitement compatible avec Pages iOS. Je ne pouvais plus ouvrir les anciens modèles Pages et l'existence de Pages 09 et Pages 5 était un bordel sans nom.

Je suis revenu à Word 2011 puis Word 2016. C'est toujours une usine à gaz mais je peux créer des modèles dans un dossier à part (Pages 5 le fait que depuis la dernière MAJ, plus d'un an après sa sortie!), je peux ouvrir des documents Word âgés de 10 ans (quid avec Pages?) et Antidote fonctionne avec Word... What else ?

avatar Léo 27 jeu, 26/11/2015 - 13:45

Je partage l'avis de Titov sur l'utilisation de Pages en milieu professionnel. J'ai eu aussi de grosses difficultés avec Pages 5, tous mes documents antérieurs à la version '09 étant devenus subitement impossibles à ouvrir... Or, pour travailler à nouveau sur ces fichiers, il fallait au préalable les mettre à jour avec une ancienne version de Pages '09, qui elle-même ne s'ouvrait plus sur mon Mac avec Yosemite. Bref, des dizaines de fichiers importants devenus inaccessibles !

Il a fallu attendre presque deux ans, avec la dernière mise à jour du logiciel, pour enfin pouvoir importer et retrouver ces anciens documents. Un tel défaut de rétrocompatibilité des fichiers est en effet guère rassurant pour une utilisation professionnelle...

avatar Filou53 jeu, 26/11/2015 - 14:43

Pour moi qui ne suis pas un utilisateur professionnel,
je trouve que 99 euros c'est un payer un peu cher...
Et pourtant, j'aimerais améliorer mon orthographe mais à ce tarif là ... :-(

avatar legallou jeu, 26/11/2015 - 18:43 (edité)

Pour ne pas avoir les ennuis que vous citez avec Pages et ne pas avoir la lourdeur de Word, j'ai abandonné Pages et je suis passé à NisusWriter Pro.

avatar Jeckill13 jeu, 26/11/2015 - 18:46 via iGeneration pour iOS

Et est il compatible avec les logiciels de mise en page InDesign ou XPress ?

avatar LeComFou jeu, 26/11/2015 - 21:43 via iGeneration pour iOS

Une bonne idée cadeau au futur stagiaire chez Macg :D

avatar Crist'o jeu, 26/11/2015 - 23:05 via iGeneration pour iOS

Pages, très très bien ! Autre suggestion de cadeau, la très réussie Scrivener, pour du rédactionnel plus exigeant et à l'élaboration plus longue (projets et dossiers à l'infini, gestion de contenu, publication...). Une merveille et peu onéreuse !

avatar mahers ven, 27/11/2015 - 05:41 (edité)

Personnellement, je suis plus que satisfait. Je n'ai pas encore trouvé de concurrent valable à Antidote et sincèrement, je ne vois pas pourquoi je chercherais. Certes, tous les logiciels qui demandent une entrée de texte éventuelle ne sont pas intégrés avec Antidote, mais ma foi, je ne suis pas encore mort d'épuisement à effectuer un copier-coller.

avatar fondoeil ven, 27/11/2015 - 07:57 via iGeneration pour iOS (edité)

Modéré par la rédaction (AZ — et si on arrêtait de raconter n'importe quoi ?)

avatar NewtonMessagePad ven, 27/11/2015 - 09:47 via iGeneration pour iOS

Quand on lit les commentaires, on se dit qu'il y a un sacré marché pour les correcteurs d'orthographe ;)

avatar Patrick R ven, 27/11/2015 - 19:13 (edité)

Pour ceux qui ont des difficultés avec Pages 5, vous pouvez conserver Pages 4 sous Yosemite et même le faire cohabiter avec Pages 5.
J'ai les deux, mais il est vrai que je préfère utiliser Pages 4.
Ni l'un ni l'autre ne sont des logiciels de PAO mais ils conviennent pour des mises en page simples et sont bien plus conviviaux que MSWord. Et on n'est pas obligé de les utiliser sous forme d'abonnement !

avatar Polope sam, 28/11/2015 - 23:10

Ce qui me paraît incohérent, c'est le nombre de mots recensés par chaque dictionnaire :

94.000 en anglais, c'est ridiculement insuffisant. L' Oxford English Dictionary en recense 600.000 ! (voir le site « oed.com » )

127.000 mots français ? D'où sortent-ils ? Le Grand Robert n'en compte que 100.000
Ou alors, il s'agit de 127.000 formes :
Par exemple, pour une entrée telle que "maraîcher", on peut comptabiliser 5 formes : le verbe, le substantif au masculin, au féminin, au masculin pluriel et au féminin pluriel.

avatar Patrick R dim, 29/11/2015 - 10:58

@Polope : Je pense qu'il y a confusion entre graphie et mot.
En français et pour reprendre votre exemple, à la graphie « maraîcher » correspond :
- Le nom maraîcher sous ses quatre flexions (masc. sing., masc. plu., fém.sing., fém. plu.)
- L’adjectif maraîcher sous ses quatre flexions.
Il n'existe pas de verbe « maraîcher » (Je maraîche ?).
Soit deux entrées d'un dictionnaire.

Dans le cas d'un verbe, l'infinitif constitue une seule entrée. Certains comptabilisent séparément la forme réfléchie (voir, se voir) d'autres considèrent qu'il s'agit du même verbe et ne comptent qu'une entrée. Ce qui fait passer le nombre de verbes d'environ 8 500 à environ 12 500 !
Par ailleurs, le nombre de mots qui sont intégrés aux dictionnaires et qui appartiennent à des langages professionnels, notamment des ribambelles de néologismes, peut faire varier considérablement le total.
Il faut s'entendre sur ce que signifie « dictionnaire de définitions ».
Soit il s'agit d'une référence de la langue française et alors il ne contient que les mots « officiels ».
Soit il s'agit d'un outil pour expliquer (tenter de…) les mots qu'un lecteur est susceptible de rencontrer dans un texte et alors il peut contenir beaucoup plus de néologismes et d'éléments de jargons professionnels. Voire des barbarismes.

avatar Polope dim, 29/11/2015 - 20:07

@Patrick R : mille excuses, "maraîcher" n'est pas un verbe.

Mais j'insiste sur la pauvreté d'un dictionnaire de la langue anglaise qui ce comporte que 94.000 entrées. Aucun intérêt. Je me passerai donc, comme je me suis toujours passé, d'Antidote, nouvelle version ou pas. Dès que je lance mon navigateur, deux onglets s'ouvrent :
< thefreedictionary.com > pour la langue anglaise, et
< cnrtl.fr> pour le français
J'ai rarement besoin d'autre chose, sinon du GDT québécois pour les termes techniques.

avatar Patrick R lun, 30/11/2015 - 00:52 (edité)

@Polope : Je ne suis pas certain qu'un dictionnaire de 94 000 entrées soit "pauvre".
Mais ici, il s'agit d'un correcteur et on ne peut le comparer à la consultation d'un dictionnaire en ligne.
Que ce soit pour Antidote ou pour un autre correcteur.
Les fonctions, les utilisations et le temps nécessaire pour corriger des textes sont vraiment très différents.
Si vous rédigez des textes, vous n'allez pas changer et ouvrir (ou revenir sur) votre navigateur en permanence ou alors vous passerez vos jours et vos nuits à rédiger !
Et ce ne sera toujours que la version en ligne d'un dictionnaire indépendant du texte, donc qui ne tient pas compte du contexte d'utilisation, de la syntaxe, voire de la sémantique.
Je ne fais pas ici l'apologie des correcteurs mais j'ai l'impression que vous parlez d'un sujet différent…

avatar Polope lun, 30/11/2015 - 16:58

Vous avez raison, je parle d'un sujet différent. En pratique (pratique quotidienne), le correcteur orthographique de WORD me suffit, pour vérifier à ma place si j'ai commis des fautes du genre "événement/évènement", "charrette/charette", etc. Le contexte, la syntaxe, la sémantique, c'est mon boulot, et je n'ai pas besoin d'un correcteur "grammatical" qui me dira que dans la phrase : "Dans le jardin jouaient des enfants" le verbe "jouaient" n'est pas accordé avec le sujet "jardin" (exemple véridique.) Par contre, les dictionnaires en ligne me sont indispensables, même si je ne les consulte que 3 ou 4 fois par jour, pour vérifier une définition, lire des citations d'auteurs contenant le mot que j'ai besoin d'utiliser, et le plus souvent, chercher des synonymes. Et pour ça, le CNRTL est parfait (et gratuit, contrairement au Grand Robert.)

avatar Yoskiz jeu, 17/12/2015 - 14:12 via iGeneration pour iOS

Bonjour,
Comment s'installe les modules complémentaires que l'on achète ultérieurement ?
J'ai la version 9 en FR et je viens d'acheter le mode Anglais.
Sur la page de téléchargement je vois Antidote 9 FR/EN c'est un paquet unique téléchargeable ?

Il faut désinstaller Antidote 9 FR et réinstaller la version FR/EN ?

Étant pas devant mon Mac je ne peux pas vérifier...
Merci !

avatar Yoskiz jeu, 17/12/2015 - 14:15 via iGeneration pour iOS

Bonjour,
Comment s'installe les modules complémentaires que l'on achète ultérieurement ?
J'ai la version 9 en FR et je viens d'acheter le mode Anglais.
Sur la page de téléchargement je vois Antidote 9 FR/EN c'est un paquet unique téléchargeable ?

Il faut désinstaller Antidote 9 FR et réinstaller la version FR/EN ?

Étant pas devant mon Mac je ne peux pas vérifier...
Merci !

avatar Titov jeu, 17/12/2015 - 14:27 (edité)

@Yoskiz

Je pense que tu peux installer Antidote 9 FR/EN qui prendra la place de ton ancien Antidote 9 FR

Si tu as deux Antidotes 9, vire celui qui est en trop

avatar Yoskiz jeu, 17/12/2015 - 17:42 via iGeneration pour iOS

@Titov :
Merci pour ta réponse

Dans le mail il y a lien pour télécharger le module Anglais que j'avais pas vu... je pense que ça devrait aller normalement.

avatar Lecitadin lun, 01/02/2016 - 22:41 (edité)

Mouais... Il aurait fallu parler de la correction de la typographie des documents avec le Robert, qui est totalement merdique.

Le logiciel sous Mac est d'une lenteur effroyable, et l'interface digne des années 1990 (aussi pire que l'interface du dictionnaire Robert version CD, qui était une horreur de non-convivialité).

Très décevant, je pensais qu'Antidote (qui demeure un solide correcteur automatique) allait avoir de la concurrence sérieuse...

À éviter.

avatar Patrick R lun, 01/02/2016 - 23:57

Il me semble que la concurrence existe.
Il y a Le Robert Correcteur, à un niveau de prix proche (même un peu moins cher) et si vous cherchez dans les produits professionnels, il y a ProLexis qui est utilisé par quasiment toute la presse francophone, la plupart des éditeurs, toutes les institutions européennes, tous les services gouvernementaux canadiens ainsi que le Sénat canadien. Et bien sûr aussi l'Assemblée nationale et le Sénat français. Mais bon, c'est une autre gamme de coût.

avatar loungeclaus jeu, 28/04/2016 - 00:34 (edité)

J'avais Antidote HD il y a 1-2 années, très bon programme pour les corrections (le meilleur !), mais avec un GROS hic, sa programmation.

Ce foutu programme est à l'origine de tous mes problèmes de crash d'autres programmes, j'ai perdu beaucoup de temps à trouver le problème, et apparemment c'était Antidote....

avatar Patrick R jeu, 28/04/2016 - 01:02 (edité)

@loungeclaus : Et alors, vous avez contacté leur service technique et avez-vous reçu rapidement la solution à votre problème ?

avatar Titov jeu, 28/04/2016 - 09:06

Je trouve qu'Antidote 9 fonctionne assez mal avec Mail sur Le Capitan.

Apple a tellement bridé les interactions entre les applications qu'un excellent logiciel comme Antidote ne fonctionne plus correctement malgré les multiples mises à jour.

Antidote ne fonctionne plus avec Pages et au mieux il ralentit Mail s'il ne le fait pas planter.

Je ne jette pas la pierre à la société Druide qui est obligée de passer sous les fourches caudines d'Apple qui à chaque mise à jour de son système change les règles du jeu.

avatar legallou jeu, 28/04/2016 - 14:04

J'ai résolu ses problèmes en abandonnant Mail et Pages. J'utilise Postbox et Nisus Writer Pro.