Un utilitaire active tous les appareils TB3 sur les nouveaux Mac

Nicolas Furno |

L’une des mauvaises nouvelles du passage au Thunderbolt 3 sur les nouveaux MacBook Pro, c’est que certains périphériques qui utilisaient déjà le connecteur avant la sortie des Mac sont incompatibles. La différence entre les appareils compatibles et ceux qui sont bloqués par macOS ? Une puce de contrôle Texas Instruments qui est plus récente sur les produits correctement pris en charge.

Akitio, l’un des premiers accessoiristes à avoir proposé des périphériques Thunderbolt 3. Une partie de sa gamme est ainsi considérée incompatible avec macOS et nécessitera une mise à jour matérielle. Cliquer pour agrandir
Akitio, l’un des premiers accessoiristes à avoir proposé des périphériques Thunderbolt 3. Une partie de sa gamme est ainsi considérée incompatible avec macOS et nécessitera une mise à jour matérielle. Cliquer pour agrandir

Le développeur/bricoleur KhaosT a fouiné dans macOS et il s’est aperçu que le blocage était logiciel. Le système d’Apple reconnaît la puce de contrôle présente dans un appareil Thunderbolt 3 et le bloque si ce n’est pas la bonne version. L’avantage de cette voie logicielle, c’est qu’elle peut également être contournée par cette voie et c’est exactement ce qu’il a fait.

Comme son nom l’indique, TB3 enabler contourne les restrictions mises en place par Apple et permet d’utiliser les périphériques qui ne sont pas pris en charge. Cette solution devrait fonctionner avec tous les appareils jugés incompatibles par macOS, mais le développeur prévient : on ne sait pas pourquoi Apple bloque ces produits et peut-être qu’il s’agit d’éviter un problème technique qui pourrait endommager le Mac.

Bref, n’utilisez pas cette solution à la légère, d’autant qu’elle implique de couper les protections mises en place par le système. Le script fourni permet toutefois de restaurer le paramètre par défaut, un bon moyen de revenir en arrière en cas de problème ou de doute.


avatar Un Type Vrai | 

La monde des chose est de documenter cette restriction.
Et vu que ce n'est pas un soucis matériel, Apple est forcement au courant du problème... Si problème il y a.

avatar r e m y | 

Ce qui m'étonne, c'est qu'un fabricant dont le matériel est déclaré incompatible par macOS parce qu'il n'utilise pas la puce TI qu'Apple souhaite,( alors que cette puce TI est reconnue comme respectant la norme TB3 contrairement, pour l'instant, à celle qu'exige Apple), n'arrive pas à obtenir une explication claire d'Apple quant aux raisons qui font rejeter cette puce.

Il y a certainement une raison technique, ou un défaut qu'Apple a détecté sur cette version de la puce TI, mais ils pourraient communiquer sur le sujet pour que tout le monde sache à quoi s'en tenir (y compris les fabricants de PC dont le matériel est potentiellement en risque quand un tel périphérique est branché).

Quoi qu'il en soit, personne ne sait si appliquer ce patch est dangereux ou pas... il est donc prudent de le déconseiller!

Et pour les utilisateurs Mac, il va falloir avoir la liste des contrôleurs TB3/USB C acceptés par macOS et s'assurer que les peripheriques TB3 qu'on achète intègrent bien ces puces et pas une autre, mais Apple se garde bien de donner la moindre information sur ces restrictions, ou exigences techniques.

(Ca rappelle les mauvais souvenirs des périphériques FireWire dont il fallait s'assurer de la presence d'un bridge Oxford 911 ou 913 faute de quoi la compatibilité était aléatoire...)

avatar guillaumem | 

Du même avis que Remy même un informaticien avisé ne risquerai pas cette manip sur un outil comme un MBP a 2000€...
À exécuter à ses risques et périls !

avatar r e m y | 

Le problème, si cette puce TI présente un risque pour les Mac, c'est que Windows l' accepte sans rechigner.
Un Mac démarré sous Windows via BootCamp peut utiliser de tels périphériques et donc endommager la carte-mère (si c'est bien ce qu'Apple veut nous éviter).

avatar MacGyver | 

ca bricole, ca bricole...

on se croirait sous windows 98

avatar r e m y | 

Des patches du système pour reconnaître des périphériques non officiellement supportés par Apple, ca a toujours existé sur Mac, mais c'était passé de mode ces dernières années.

Le dernier en date doit remonter à "patchburn", pour ceux qui voulaient changer le superdrive de leur iMac tournesol. (quoi que je réalise en écrivant que Trim Enabler peut aussi être rangé dans cette catégorie)

avatar byte_order | 

Le patch TB3 est un fork de Trim Enabler, d'ailleurs...

avatar ecosmeri | 

@r e m y

Et pour brancher un superdrive externe sur les mac deja doté d'un superdrive

avatar Shadokuss | 

Oui c'est un Trim Enabler like qu'il faudra pour ce TB3. Et il est probable que cela comportera peu de risques matériel majeurs, au pire un fonctionnement erratique ponctuel.

Ensuite pour le pourquoi, je pense qu'Apple là aussi n'en a rien à foutre et ne veut pas passer du temps et des ressources pour tester les matériels avec le contrôleur actuel.

C'est exactement comme pour le non-support du Trim pour les DD tiers:
Ils s'en foutent.

avatar fautedegout | 

Ben voilà on a une réponse (partielle mais réponse tout de même) :

Le "bridage" était bien logiciel.

Sacré Apple va.

avatar byte_order | 

Sans me faire l'avocat du diable, l'usage de blacklist et autre quirk list pour ignorer, désactiver, forcer un mode ou autre manip pour supporter, brider ou rejeter tel type de matériel par des pilotes noyaux n'est pas rare du tout.

La question c'est "pourquoi" Apple a blacklist ce controleur. Si Windows est capable de supporter les périphériques TB3 utilisant ce contrôleur, et qu'à priori les fabricants de ces périphériques ne sont pas l'objet d'une class action parce que cela aurait "grillé" leur PC sous Windows, j'ai du mal à comprendre pourquoi Apple n'est pas capable de faire de même.

Une explication possible est qu'ils s'en foutent, et qu'en gros ils n'ont testé leur pilote TB3 qu'avec des périphériques ultra récents utilisant le dernier contrôleur TB3 de TI, parce que celui-ci serait p'tet moins tangent par rapport à la norme (bien que le précédent a permis quand mêmes aux fabricants de passer les certifications TB3 d'Intel avec, donc bon...) ou plus bêtement parce qu'ils ont testé qu'avec ça.

D'un point de vue support poussé par les pilotes noyau, c'est hélas pas la première ni dernière fois que Apple montre qu'ils ne sont pas capables d'aller aussi loin que d'autres. Il suffit d'observer la situation d'OpenGL et d'OpenCL pour s'en rendre compte...

avatar fautedegout | 

Bien vu. C'est tout à fait ça.

avatar harisson | 

Je trouve que cette affaire n'est pas bien grave, Akitio ressortira de nouveaux produits compatibles Mac tb3 avec la puce kivabien.

avatar byte_order | 

Dites ça aux clients qui ont *déjà* acheté un périphérique TB3 qui marche avec Windows mais mais pas macOS (sur la même machine, un comble !) et qui vont devoir *racheter* un nouveau modèle simplement pour que macOS le gère également...

Marrant comment "devoir racheter" est devenu dans l'inconscient collectif un non-problème. C'est ahurissant de voir autant de gens gober la soit-disante nécessité de devoir racheter qui est forcée dans leur gosier par les mêmes qui ont intérêt (financier) au rachat...

avatar r e m y | 

Sans compter que les périphériques TB3 sont loin d'être bon marché, et que pour racheter un périphérique "kivabien", encore faudrait-il qu'Apple communique de façon transparente sur les caractéristiques exigées par macOS pour ne pas racheter un périphérique avec un autre contrôleur mais qui ne soit toujours pas celui qu'Apple accepte!

Or Apple n'indique qu'une seule chose, c'est que ses MacBook et MacBookPro sont dotés de ports thunderbolt 3 (sous entendu acceptant tous les périphériques conformes à cette norme... or ce n'est pas le cas, sauf si on démarre sous Windows via BootCamp)

avatar harisson | 

@byte_order

Je suis devenu très Apple-centric sur le plan desktop, ne possède pas encore de périphériques TB3 et j'évite de me mettre dans la tête de Windowsiens ^_^

Il y a peut-être une contrainte de sécurité qui justifie ce choix arbitraire d'Apple et je n'ai pas envie que mes futurs macs grillent "bêtement" (cf news sur la clé usb) vu les surcoûts Cookien.

avatar byte_order | 

Ah, effectivement si vous n'avez pas déjà d'équipement TB3, vous ne voyez pas de problème à devoir les "racheter". Logique.

Par ailleurs, les équipements déjà vendus sont "certifiés" TB3 et jusqu'à la preuve du contraire aucun incident de "grillage" n'est remonté par les utilisateurs qui les utilisent... sous Windows, donc, faute de support sous macOS.

Enfin, concernant le risque USB Kill, c'est pas un pauvre pilote noyau qui empêche cela mais une solide protection contre les court-jus au niveau des ports physiques. Et cela n'implique nullement Thunderbolt 3, si une telle clé existe en USB-C (et c'est *très* probable en effet), la cascade de décharges aura eu lieu bien avant que le protocole TB3 n'ai commencé à identifier le périphérique (et je vois pas pourquoi une "TB3-kill" s’embêterait à implémenter TB3 alors qu'une bête attaque purement électrique suffit).

Mais bon, si cela vous rassure de croire que si Apple fait ça c'est forcément par 1) choix 2) volontaire et 3) forcément dans l'intérêt du consommateur...

avatar harisson | 

@byte_order

"Mais bon, si cela vous rassure de croire que si Apple fait ça c'est forcément par 1) choix 2) volontaire et 3) forcément dans l'intérêt du consommateur…"

Je n'en sais strictement rien (mes connaissances sur TB3 sont, pour le moment, extrêmement superficielles /o\). J'imagine, peut-être à tort, qu'Apple a découvert un bug hardware sur cette fameuse puce TI et qu'ils n'ont pas voulu se prendre la tête à le contourner.

avatar Toinewh | 

Je penche vers une raison de sécurité. Et si cette raison est valable mais inconnue du reste des constructeurs… autant la divulguer aux intéressés capables de résoudre le problème en faisant le moins de vagues possible, et ainsi éviter un USB-C-gate en créant une autre polémique qui n'a finalement que peu d'impact.

avatar r e m y | 

Possible, mais dans ce cas, Apple devrait bloquer également ces périphériques quand on démarre le Mac sous Windows (via des pilotes BootCamp intégrant ce test d'exclusion). Or ils ne le font pas...
Comment expliquer qu'il y a un risque quand on démarre sous Sierra et plus de risque quand on démarre sous Windows???

avatar Thaasophobia | 

@r e m y

Ou pas... Si Apple se met à sécuriser Windows... pourquoi pas Linux et toutes ses variantes ?

Ce ne serait pas la première fois que des "Drivers" fonctionnent à moitié sous Win 10 (et que Microsoft ou les équipementiers ne semblent pas être concernés).
Moi je penche plutot pour la théorie de la sécurité et la position un peu binaire d'Apple ne me choque pas.

avatar ErGo_404 | 

Tout simplement parce que Bootcamp est officiellement supporté par Apple, et donc qu'une panne liée à l'utilisation de leurs drivers entraîne une obligation de leur part de gérer la garantie en cas de panne.

Sans compter l'image de marque que ça leur fait.

avatar House M.D. | 

@ErGo_404

Si je ne me trompe, les drivers BootCamp sont fourni "as is", autrement dit sans aucune garantie de fonctionnement normal.

avatar r e m y | 

Il ne s'agit pas de sécuriser Windows, mais de protéger son Mac.

BootCamp permet de demarrer un Mac sous Windows et Apple, pendant la phase d'installation, fournit des pilotes pour gérer le matériel Apple sous Windows.
Si certains periphériques Thunderbolt risquent d'endommager le Mac, et que ce fait est connu d'Apple, Apple devrait en bloquer l'usage que l'on démarre sur macOS ou sur Windows via BootCamp.

Ou alors ils se moquent qu'on grille son Mac quand on démarre sur Windows???

avatar Thaasophobia | 

@r e m y

Ce que je veux dire c'est qu'il appartient à Microsoft de prendre cette décisions.
Si Apple décide de "brider" Windows, même pour protéger le hardware, Microsoft aura beau jeux de pleindre de à qui de droit... Idem pour les distro Linux.

Apple ne gère que dans le périmètre qu'il maitrise de bout en bout.
Si vous voulez utiliser d'autres solutions, c'est possible mais ca sort du périmètre d'Apple.

Non ? j'ai faux ?

avatar r e m y | 

@Thaasophobia
Je ne sais pas si tu as tort ou raison, mais il me semble que si le problème est un risque susceptible d'endommager le matériel, c'est le constructeur du matériel qui doit faire en sorte de le protéger, quel que soit le système d'exploitation utilisé, dès lors que c'est l'un des systèmes d'exploitation officiellement supporté sur ce matériel (c'est le cas de Windows sur Mac, Apple fournissant l'assistant d'installation).

A minima, il faut alerter l'utilisateur sur le risque représenté par certains périphériques Thunderbolt3 si on les branche sur le Mac.

Mais Apple ne dit rien... ni s'il y a un quelconque risque, ni sur comment choisir ses périphériques Thunderbolt pour qu'ils soient reconnus sur MacOS et ne présentent pas de risques quand ils sont utilisés sur Windows.

avatar byte_order | 

de toute façon la seule communication officielle donnée par Apple c'est que ce type d'équipement utilisant ce contrôleur TI n'est pas supporté par macOS mais que tous les autres équipements utilisant le nouveau contrôleur de TI le sont.
Et c'est tout.

Ce que l'on sait par ailleurs c'est que ces mêmes équipements fonctionnent sous Windows. Est-ce au prix d'un risque de destruction de l'ordinateur ? Comment l'affirmer sans cas prouvant que cela arrive ? Comment affirmer que cela serait pour cela que Apple ne les supportent pas ?

A noter que ce n'est pas parce que macOS affiche "matériel non supporté" que le câble USB-C est ejecté automatiquement, par magie !
Si l'appareil externe TB3 part en vrac et balance par erreur les 50000 Volts accumulés dans des capas (on se demande quel équipement aurait besoin d'accumuler ainsi autant d'énergie sans une volonté délibérée mais bon, passons, imaginons un tazer avec caméra intégrée se connectant en TB3 pour l'hypothèse)..., ni la boite d'alerte ni le refus de support par le pilote de macOS n'empêchera rien, c'est bel et bien la protection electrique côté ordinateur, si elle existe, qui le fera, pas un bout de logiciel. Qui n'aura même pas le temps de faire quoi que ce soit *avant* qu'il soit trop tard de toute façon.

avatar 0MiguelAnge0 | 

Qu'est ce qui pourrait pousser Apple a bridé? Parce qu'ils pensent aux bonheurs des utilisateurs?! Je n'en douta pas une seconde...

avatar Link1993 | 

Dans le genre "raison inutile", je peux ressortir la possibilité d'activer le mode bureau étendu sur les iBook G4 qui avait été bloqué pour aucune raison...

avatar Un Type Vrai | 

J'ose une autre explication... Apfs (ou autre techno Apple) nécessiterait une bande passante garantie pour fonctionner (ou ca coute nettement moins cher de ne prendre en compte que le plus moderne).
Et du coup, ca explique le tout usb-c, le non sport des contrôleurs qui peuvent laguer, l'obsession de la rapidité des ssd, l'abandon des bornes airport ...

CONNEXION UTILISATEUR