La vente de Palm à HP a été du « gâchis » pour Rubinstein

Stéphane Moussie |
Jon Rubinstein, à gauche, lors de la présentation de nouveaux Palm


Jon Rubinstein, ex-responsable de la division iPod chez Apple, est revenu avec amertume sur l'acquisition de Palm, qu'il a dirigé pendant deux ans et demi, par HP. « Je ne suis pas sûr que je vendrais l'entreprise à HP », explique-t-il à FierceWireless qui l'interrogeait sur ce qu'il ferait s'il pouvait revenir dans le passé. Palm n'a en effet même pas survécu deux ans sous l'égide du premier constructeur de PC.

« Tu parles d'un gâchis. Non pas que j'avais le choix, car lorsque vous vendez une société, vous n'êtes plus en pouvoir de décider. De toute évidence, c'est le conseil d'administration et les actionnaires qui décident. Si nous avions su qu'ils [HP, ndr] allaient la fermer aussi vite sans lui laisser la chance de se développer, quel aurait été l'intérêt de vendre la société ? »


Et Rubinstein de juger que le partenariat avec Verizon « a vraiment fait mal ». En 2009, alors que Palm étant encore indépendant, l'opérateur américain Verizon, l'un des deux plus gros du pays, fait une commande énorme de Pixi Plus et de Pre Plus. Il veut faire de ce dernier son porte-étendard en 2010. Mais le Motorola Droid devance ces terminaux et s'impose comme le concurrent le plus sérieux de l'iPhone. Verizon change alors de stratégie en mettant en avant le Droid et refuse de recevoir la majorité des terminaux Palm pourtant fabriqués spécialement pour lui. Palm, qui perd plusieurs centaines de millions de dollars dans l'opération, se retrouve en position de faiblesse et se fait manger par HP (lire : Comment Palm et webOS ont sombré).

De ce fiasco, Jon Rubinstein garde une rancoeur envers les opérateurs. Il juge positif que l'industrie se soit éloignée d'eux et qu'ils soient relégués à simplement gérer leurs tuyaux — une vision que partage Apple.

Multitâche sur webOS et iOS 7


Questionné sur la ressemblance du multitâche d'iOS 7 avec celui de webOS — on retrouve un système de cartes similaire — , l'ancien patron de la division iPod explique que l'influence du système de Palm ne se limite pas aux plateformes mobiles : « Si vous regardez les notifications sur Mac OS X, ça ressemble également à webOS. [...] Il y a une longue liste de choses que nous avons réalisées qui ont été adoptées par Microsoft, Apple et Android. »


Aujourd'hui, Jon Rubinstein siège au conseil d'administration d'Amazon et de Qualcomm, deux entreprises promises à un bel avenir, selon lui.

Photo Global X CC BY

avatar Crunch Crunch | 
Jon Rubinstein était un tout proche de Steve Jobs à l'époque de NeXT (+ retour chez Apple époque iPod)... Il est parti est à trahis Apple !!! Je ne me souviens plus des détails, mais Steve Jobs était très très furieux de son départ chez Palm !!!
avatar cham | 
Verizon a bien dû signer un contrat client / fournisseur avec Palm, avec des clauses en cas de désistement après commande. Apparemment c'est surtout Palm qui n'a pas verrouillé tout ça.
avatar Francis Kuntz | 
Serieusement qu'est ce qui n'a pas ete du gachis dans ce qui a ete rachete par HP ? Compaq ? DEC ? tous mort alors qu'ils etaient ultra bon et/ou en avance (proc alpha) HP est une boite de merde comme EA.
avatar Rigat0n | 
Vous remarquerez que le multitâche de WebOS est bien plus élégant que celui d'iOS, qui est pourtant le dernier arrivé.
avatar ysengrain | 
"HP est une boite de merde comme EA." HP est devenue une sale boite au moment où la décision de cesser le développement de la HP41 a été décidé. Continuer dans cette voie aurait sans doute croisé quelque chose qui s'apparente au monde actuel. Sauf que nos chers analystes prédisaient le contraire alors ...
avatar Le docteur | 
De toute manière toute cette histoire a été un gâchis. Au lieu de moderniser un peu leur système génial, Palm a abandonné ses clients historiques pour un truc beaucoup plus lourd et incompatible avec ce qui le précédait (alors que la logithéque Palm était tout de même assez sympa). Ils ont voulu faire comme Apple avec OSX, avec une transition à la hussarde. Je vais ressortir mon T|X, tiens !
avatar rick75 | 
On récolte ce qu'on sème, n'est pas Steve qui veut.
avatar melaure | 
"Trahison", "n'est pas steve qui veut", merci les fanatiques ... Jon est probablement parti parce qu'il ne pouvait plus faire ce qu'il avait envie (sans compter le caractère de Steve) et le boulot qu'il a fait après a été excellent. On ne quitte pas Apple par hasard ou sur un simple coup de tête. Par contre il a eu de très mauvais partenaires c'est tout. Utilisant webOS depuis longtemps je reconnais son talent et je ne peux pas laisser dire n'importe quoi comme rick75 (tu as fais quoi toi ?). Il y a des équipes qui ont fait par le passé des produits excellents mais ça ne marche pas toujours (BeOS, RiscOS ou AmigaOs ...)
avatar tokamac | 
De ce que je m'en souviens, avant l'iPod Jon Rubinstein a également beaucoup géré le développement du Mac au niveau hardware, il a été Senior Vice President of Hardware Engineering chez Apple. Il a été notamment avec Jobs derrière la décision de supprimer le lecteur de disquette et les anciens ports au profit de l'USB. Mais il a été aussi foncièrement contre le passage du PowerPC à Intel, et c'est ce qui l'aurait fait quitter la société.
avatar Jimmy_ | 
melaume : +1
avatar Cowboy Funcky | 
A ceux qui citent Steve Jobs!! Lui aussi il a connu des hauts et des très bas... Dans les année 90, après la création de NeXt, il était limite un looser... C'est dure a entendre mais quand Windows 95 est sorti, SJ ramait avec NeXt... Alors Rubinstein n'a pas eu le parcours qu'il méritait mais pas sur qu'il refasse pas parler de lui...
avatar melaure | 
@tokamac, oui c'est vrai et je partageais son opinion. J'espère franchement qu'il va rebondir avec un autre excellent produit. Son talent ne doit pas être perdu !
avatar kinto | 
@Rigat0n Qui te dit qu'il est pas parti avec des idées de jon ive . Car a l'époque jon ive a désigner aussi une version d'iOS mais cc'est l'equipe de Scott qui a rafler la mise,donc étant proche de steve jobs il a très bien pu partir avec des idées de ive.
avatar Leehalt | 
@kinto Ouais ouais c'est ça. Et la vache Milka elle enveloppe le chocolat...
avatar Jean-Jacques Cortes | 
Palm aurait pu être le smartphone dominant le marché, mais Palm n'a pas modernisé son OS, longtemps bloqué à la version 3.5.x.
avatar marsnet | 
C'est pas faux de constater que l'inspiration des interfaces de l'iPhone vient pas assez souvent des OS Palm ( écran avec les apps, maintenant les cartes ...) Moi j'aimais bien mon treo.
avatar marsnet | 
.... vient *assez* souvent ....
avatar melaure | 
@kinto ou l'inverse, d'ailleurs on voit bien que pour iOS 7 a pillé une partie de webOS. Arrêtez de croire que Jobs a tout fait chez Apple (avec Ive), ce fanatisme à deux balles est à vomir ... Quand Jean-Louis Gassé s'est barré de chez Apple, il n'a pas eu besoin des idées de ses anciens collègues pour nous pondre un OS magnifique et de belles machines (pour l'époque).

CONNEXION UTILISATEUR