Dell rachète Dell

Florian Innocente |


Dell a annoncé officiellement une stratégie de rachat de ses actions par son fondateur, associé principalement au fond d'investissement Silver Lake. Ce qui signifie à court terme pour Dell un arrêt de sa cotation en bourse et un fonctionnement plus à l'abri des regards. L'opération est valorisée à 24,4 milliards de dollars (18 milliards d'euros), avec une action achetée aux actionnaires à hauteur de 13,65$ (+25% sur son cours de la mi janvier au moment où les premières rumeurs sont sorties dans la presse).

Il s'agit de l'épilogue de discussions menées depuis août dernier, précise le communiqué de presse, lorsque Michael Dell a proposé de cette nouvelle stratégie à son conseil d'administration. Il restera le PDG de l'entreprise et dispose d'une part majoritaire dans le capital (14%).

Des banques mais aussi et surtout Microsoft sont parties prenantes de ce montage financier. Microsoft contribue à hauteur d'un prêt de 2 milliards de dollars (1,48 milliard d'euros) mais son rôle dans la gouvernance de l'entreprise n'est pas détaillé. Dell est actuellement le troisième fabricant de PC au monde derrière HP et Lenovo (avec -20% sur les ventes du dernier trimestre comparé à celui de 2011, selon IDC), son action a perdu la moitié de sa valeur depuis le retour de Michael Dell aux commandes en janvier 2007.



Le groupe de Steve Ballmer a fait une déclaration brève et laconique dans laquelle il est fait état d'une volonté de « soutenir des partenaires » engagés dans l'innovation et dont les produits et services s'appuient sur la plateforme Microsoft. Il avait été dit durant ces discussions que Microsoft attendait de son partenaire qu'il utilise davantage encore Windows (lire Dell : le rôle de Microsoft au coeur des discussions).

A noter à propos de Silver Lake qu'il a déjà été en affaires avec Microsoft. Ce fond détenait 70 % de Skype, revendu pour 8,5 milliards de dollars en mai 2011.

Tags
#dell
avatar marveyhumus | 
Et dire qu'il donnait des conseils à steve jobs à l'époque où Apple n'allait pas bien..
avatar skynext | 
@marveyhumus : Je croit qu'il étaient amis
avatar patrick86 | 
Mais si seulement Apple avait aussi cette merveilleuse idée !! Sortir de la bourse pour s'éloigner du pouvoir néfaste des actionnaires et des spéculateurs psychopathes. Peut être ce ne sera pas toujours un rêve, qui sait…
avatar SimR69 | 
@marveyhumus C'était surtout pour répondre à une interview où on lui avait demandé ce qu'il ferait si il était à la place du PDG d'Apple : fermer boutique et rendre l'argent aux actionnaires. Il n'a pas *conseillé* à Apple de faire ça, il a simplement dit qu'il ferait ça si lui, avec son style et sa personnalité, était à leur place. Ça veut peut-être simplement dire qu'il n'aime pas prendre des risques ^^ Quoi qu'il en soit, c'est tout de même ironique que ce soit lui qui se retrouve finalement à « rendre l'argent aux actionnaires ».
avatar Fulvio | 
Ah, le vieux dossier du conseil à Steve Jobs, sorti dès le premier commentaire :D
avatar joneskind | 
@Fulvio : J'ai pensé la même chose. À chaque fois on y a droit. En même temps ça fait partie de ses phrases magiques qu'on oublie pas. Celle de Ballmer sur le succès de l'iPhone est aussi à se pisser dessus de rire. Sinon je pense que c'est une bonne nouvelle qu'une grosse société sorte de la bourse. J'aimerai que ça se généralise. La bourse est un système tellement foireux, avec des conséquences parfois désastreuses (la spéculation sur les denrées alimentaires en tête). C'est pas pour faire mon Anti-capitaliste primaire mais quand même.
avatar melaure | 
@patrick86, chaque année Apple consacre un peu d'argent a du rachat d'action. Mais ce n'est pas massif comme Dell.
avatar Benz Hine | 
Et si on a des actions DELL qu'on veut pas lâcher ? Ils font comment ? ils nous les braquent ?
avatar JPTK | 
C'est ça.
avatar Fulvio | 
@Benz Hine Je pense que si 12 petits porteurs refusent de lâcher 57 actions en tout et pour tout, il s'en moqueront comme d'une guigne.
avatar patrick86 | 
@ melaure: A bon ? C'est déjà une bonne chose alors. :)
avatar Applesoft | 
@Benz Hine: Si 95% des actionnaires acceptent de les vendre, tu seras à ton tour obligé de les vendre : procédure de "squeeze out" Autrement, tu pourras les garder. Mais l'offre de rachat ne tient que si Dell a la garantie de racheter TOUTES les actions bien évidemment. @Fulvio: Non ils s'en moquent pas de se retrouver "collé" avec des petits porteurs. Le but essentiel est de retirer Dell de la cotation pour échapper à la règlementation boursière qui est très contraignante et d'avoir les mains totalement libres pour faire ce qu'ils veulent faire. C'est simple, si Dell rafle pas toutes les actions sur le marché, l'offre est retirée.
avatar k43l | 
En même temps tout le monde ressort la phrase de Dell mais en soit, ce n'est pas un mauvais conseil... Cela permet d'éviter la d'appréciation in-expliquer ou inexplicable. Quand il reviendra en bourse et en forme, la plus value sera substantielle. @Benz Hine Si tu veux refuse le rachat, tu es obliger de vendre au prix du cours et de force cette fois. Donc ta tout intérêt de vendre :D
avatar Applesoft | 
@k43l: '@Benz Hine Si tu veux refuse le rachat, tu es obliger de vendre au prix du cours et de force cette fois. Donc ta tout intérêt de vendre :D' Non, tu vends au même prix que pour les autres. Y'a une réglementation boursière qui empêche justement de se retrouver à des cas où tu es coincé. L'offre concerne tout le monde et ce, dans les mêmes conditions pour tout le monde, c'est le principe pour éviter que les petits actionnaires soient floués.
avatar poulpe63 | 
Good news :) Même si leurs produits ne sont pas parfaits (des séries foireuses,etc...) certains tiennent bien la route : j'ai deux écranDell 2005FPW achetés... en 2005 et qui marchent toujour parfaitement, sans pixel mort, dalle IPS, pivot, hub USB2, DVI/VGA (pas DHCP, néanmoins).
avatar sopcaja | 
@K43L Ah bon, ce n'était pas un mauvais conseil..? Dans ce cas pourquoi Michael Dell ne ferme pas ses boutiques , et rend l'argent aux actionnaires.. pour sa société visiblement en difficulté.. Bref, il se foutait de la gueule du monde avec cette déclaration, sinon il l'appliquerait pour sa propre société
avatar Almux | 
@sopcaja Bon! Dell ne va pas, non-plus, aussi mal que ça: 3e constructeur de PC... tout de même, cela représente un certain volume. Par contre, la comparaison avec Apple, bien sûr, ne tient plus la route... c'est clair.
avatar Applesoft | 
@innocente: Un point qui mérite d'être clarifié dans ton article : "Il restera le PDG de l'entreprise et dispose d'une part majoritaire dans le capital (14%).". C'est pas ça tout à fait... Aujourd'hui M. Dell possède 15,7% des actions de Dell sur le marché (et non plus 14% car depuis un certain temps, il a continué à racheter des actions sur le marché via le cash de sa holding personnelle MSD Capital) - http://msdcapital.com/index.htm Donc, aujourd'hui, Dell n'est pas un actionnaire majoritaire, il est un actionnaire de référence, ou alors si on veut le plus gros actionnaire minoritaire. En revanche, suite à l'opération, M. Dell deviendra l'actionnaire majoritaire. Et là, je suis désolé mais je vais rentrer un peu plus dans les détails pour qu'on comprenne bien. Excuses d'avance si c'est pas clair ! :) Une société va en effet racheter Dell pour 24,4 milliards $. La question est de savoir qui allonge les 24,4 milliards et qui sont les actionnaires de cette société ? Cette nouvelle société va être très endettée puisque 4 banques prêtent 15 milliards et Microsoft apporte aussi 2 milliards de prêt. Il reste donc pour les actionnaires à financer 7,4 milliards en actions (equity dans le jargon) pour cette société. Ces 7,4 milliards d'equity se composeront de la manière suivante : - M. Dell apporte 15,7% de ses actions à cette société (ça fait 3,6 milliards $) + 700 millions de sa poche via sa holding MSD Capital = 4,3 milliards $ - Le fonds Silver Lake apporte 1 milliard en cash Par cette opération, M. Dell devient majoritaire dans le capital de cette nouvelle société qui a pour but de racheter le groupe Dell. Et là, tu me dis qu'il manque environ 2 milliards pour financer les 7,4 milliards d'equity que j'ai évoqués. Bon, là ça devient un peu plus corsé à expliquer. En fait, le groupe Dell a du cash net pour un peu plus de 2 milliards $. Ce cash net va être utilisé pour "combler" les 2 milliards restants grosso merdo.
avatar Applesoft | 
@sopcaja: @K43L Ah bon, ce n'était pas un mauvais conseil..? Dans ce cas pourquoi Michael Dell ne ferme pas ses boutiques , et rend l'argent aux actionnaires.. pour sa société visiblement en difficulté.. Bref, il se foutait de la gueule du monde avec cette déclaration, sinon il l'appliquerait pour sa propre société - Mais c'est bien ce que fait Dell si tu n'as pas compris : il leur propose un prix garanti à +30% au moins sur le cours de Bourse d'avant la rumeur. Dell rend l'argent aux actionnaires qui vont très probablement dire "merci Michael, on allait pas continuer à se faire plumer par le cours qui dévisse, donc on accepte avec un grand sourire ton offre, on laisse pas passer l'occasion, et bonne chance à toi pour la suite des événements !" :)
avatar sopcaja | 
@Applesoft Sauf qu'il ne ferme pas ses boutiques comme il le conseillait au PDG d'Apple :) Nuance de taille ;)
avatar MA8306 | 
Ils ont raison de quitter le NASDAQ
avatar florian1003 | 
J'aime le titre.
avatar sekhmet | 
Apple devrait faire pareil avec son cash et on parlerait plus de la bourse, ils seraient libre de faire ce qu'ils veulent sans se faire emmerder par des analystes.
avatar zoubi2 | 
@Applesoft: J'ai presque l'impression d'avoir presque tout compris... :) Mais finalement... C'est quoi le but de la manip?
avatar Applesoft | 
@zoubi2 : Le but de la manip ? Y'en a plusieurs : - M. Dell et ses associés ont l'occasion de faire une belle operation financière. Dell met plus de 4 milliards sur la table et peut au moins doubler la mise grâce à la magie de l'endettement qui permet de jouer l'effet de levier. Les 2/3 du financement pour le rachat sont de la dette, le 1/3 restant c'est Dell et Silver Lake sous forme d'actions. Les cash flows (fric généré par le groupe Dell sur l'opérationnel) permettent de rembourser la dette. Tu comprends, en gros, c'est comme si Dell rachetait la boîte pour 1/3 de sa valeur ... Seule contrainte inhérente à cette opération : tu ne verses aucun dividende aux actionnaires jusqu'à la revente car le cash généré par le groupe sert à rembourser les banques. Donc le jackpot pour Dell et Silverlake, c'est pas avant quelques années. - ça permet à M. Dell de passer d'actionnaire minoritaire à actionnaire majoritaire et de reprendre le contrôle du groupe comme avant. Il doit se faire chier à gérer son argent comme un banquier, il va retrouver un vrai projet autour de Dell. Quant on a goûté au plaisir de diriger son groupe avec succès, rien ne peut remplacer cela ! - ça peut permettre éventuellement à Microsoft de choper Dell une fois l'opération terminée. Il faut noter le revers de la médaille : le groupe Dell sera TRÈS endetté car il y aura une énorme dette qui aura servi à financer le rachat. A partir de là, tout foirage dans les résultats du groupe aura des conséquences bien plus graves.
avatar java2412 | 
On est a cb de leverage ratio? (Net Debt/ LTM Ebitda) Pensait pas que des deals avec une trentaine de % d'équity se faisaient encore... Et les banques vont les refourger a qui la dette lbo sur le 2ndaire? ya encore des CLO qui achètent?

CONNEXION UTILISATEUR