Intel présente Light Peak avec un hackintosh

Christophe Laporte |
A l'occasion de l'IDF, Intel a fait la démonstration de Light Peak, une connectique à très haut débit visant à accélérer les échanges entre deux périphériques. Cette technologie se distingue des autres en faisant appel à la fibre optique. Elle permet d'atteindre 10 Gbits/s de débit et jusqu'à 100 Gbits/s dans les dix prochaines années.



Ce câble serait suffisamment performant pour remplacer tous les types de câble existant. Dans la présentation faite par Intel, Light Peak était aussi bien utilisé pour envoyer des informations entre un ordinateur et un écran que pour connecter des disques SSD. Chose intéressante, la démonstration a été faite avec une machine, qui n'avait rien d'un Macintosh, mais qui tournait sous Mac OS X…

avatar arobasefr | 

Pour qu'ils osent de faire une démo sur un hackintosh, ça doit marcher et pas tellement illégal que ça !.............

avatar starbus | 

qui dit que c'est pas un mac.
Ya juste que l'électronique sans l'habillage, ça peut très bien être un mac.

avatar dadoo113 | 

c'est peut être un mac Pro désossé ?

avatar tabaluga72 | 

Mais la question c'est pourquoi la démonstration a été faite avec OSX et pas VISTA (ou LINUX)???

avatar Superboy58 | 

Ben ça marche pas mal du tout oui. Si tu t'y connait bien en hackintosh pas de risque de faire planter Mac OS X par une mise à jour puisqu'il existe différente parades pour l'éviter. D'autre part certaines mise à jour sont totalement inoffensive. Bon en général la première fois on plante son système de toute façon y'a pas mieux que faire l'expérience soit même et de comprendre son erreur mais rapidement on comprend mieux le système les quelques manip à faire...
Pour les débutant le mieux est de prendre du matos compatible à 100% c'est à dire les même composants qu'un vrai mac.

avatar Fabricius | 

Comme certains ici, ma première pensée est "Mais qui dit que ce n'est pas un mac ?" Je ne vois que de l'électronique, je pourrais même presque parier pour un MacPro sans la boiboite en alu !!! .

Fabricius

avatar Seb du 95 | 

Ils font peut être des prix pour des macs désossés chez Apple.
Et comme c'est la crise, Intel n'a peut être pas pu s'acheter un Mac Pro complet - c'est que ça doit coûter cher une unité de fabrication de processeurs à 22 nm.

avatar thepianiste | 

il est claire que c'est peut-être un mac pro désosser, mais il est tout à fais possible que intel aie le droit d'utiliser l'EFI d'apple sur ses machine de développement car je vois mal intel risquer de perdre apple comme client pour si peut . En plus ça fais de la pub à apple, car tout le monde se dit "pourquoi ils n'on pas utiliser windows ou linux, il doit bien y avoir une raison ..."

avatar Seb du 95 | 

En attendant 10 Gb/s c'est pas mal, mais franchement je pense que l'avenir du SSD est l'intégration au processeur central de manière à :
- optimiser les débits au maximum,
- servir de RAM non volatile.

En effet, si la RAM était de la taille d'un disque dur, rapide comme de la RAM actuelle et non volatile, alors les logiciels n'auraient plus à charger les fichiers (qui seraient tout le temps actif en mémoire), il n'y aurait plus besoin de partition de SWAP, les OS seraient tout le temps dispo à l'allumage, ........... et j'en passe.

avatar kubernan | 

MacGé, faut arrêter avec les messages subliminaux : oui ok, OS X fonctionne sur du matos non Apple :-)

avatar PA5CAL | 

@arobasefr : commentaire saugrenu.

D'une part, ce n'est pas parce que quelqu'un fait quelque chose que c'est forcément légal (par exemple, le nombre important de braquages de banque ne tend pas à autoriser ce genre d'action). Et tout dépend de ce qu'on risque en le faisant, dans le pays on l'on se trouve.

D'autre part rien n'indique qu'un accord n'existerait pas entre Apple et Intel à ce sujet, puisque ce dernier a spécialement développé le processeur des MacBook Air pour le premier.

... Tout ça en admettant qu'il s'agit bien d'un hackintosh, ce qui n'est pas vraiment prouvé.

avatar Cactaceae | 

En effet je suis complètement d'accord avec thepianiste, starbus & co. : qui vous dit que l'ordi désossé n'est pas un mac ou voir même un proto ? je pense que la rédaction de MacG devrait rectifier au moins le titre de cet article, car ça m'étonnerai fort qu'Intel utilise des "hackintosh" !

avatar arsinoe | 

Pour couper court :

Voici la photo :

http://img.clubic.com/photo/02440252.jpg

On voit bien que ça n'a rien d'un Mac.

Encore heureux que les prototypes peuvent être fabriqué avec autre chose que des composants Apple du commerce, sinon l'innovation serait complètement figée.

avatar Brewenn | 

"On voit bien que ça n'a rien d'un Mac."

Heureusement sinon ils perdraient la garantie :))))

avatar ricchy | 

Apple a sorti un MacNano, pour ça qu'ont ne le voit pas. :o)

avatar ocmey | 

Le jour où Apple sort un ordi avec les prises audio en couleur... et toslink

avatar oomu | 

quand on aura des faits on discutera.

en l'absence de faits, continuons de fantasmer.

avatar ikenavo | 

[b]+1[/b] > Seb du 95

Pour ce qui est du Mac > + 1 à thepianiste c'est quand même intel qui fabrique les cartes mères d'apple...

avatar arsinoe | 

[quote=ocmey]Le jour où Apple sort un ordi avec les prises audio en couleur... et toslink [/quote]

Intel a surement dessoudé des composants de macpro pour en ressouder 2 ou 3 sur cette carte mère... :)

Nan ? c'est pas ça ?

Je ne sais pas, j'essaye de trouver des arguments...

Vous vous rendez compte ? OSX qui tourne sur un vulgaire PC Intel...

Non ce serait vraiment trop affreux..

Eh ! faut se reveiller ! on est bientot en 2010 !
Il s'est passé un truc dans les mac, il y a 3 ans..

avatar norman | 

Ce qu'il y a dans la boîte, je ne sais pas mais la boîte elle même avec son plexi, ça ne serait pas le nouveau cube ?
Oups

avatar Jymini | 

Hackintosh... ou prototype de développement. C'est pas comme si Apple et Intel ne se connaissait pas...
C'est de toute façon pas commercialisé en l'état, ni pour la techno présenté par Intel, ni pour l'ordinateur qui sert à faire la démo.

Un prototype Apple, c'est un hackintosh ?
Un prototype Intel, c'est un hackintosh ? un hackIntel ?

avatar Pascal-007 | 

1— En tout cas, c’est de toute évidence une présentation ultra-geek. On est loin des présentations chromées de SJ ! (Mais ce n’est pas négatif en soi, c’est simplement un constat : on ne s’adresse de toute évidence pas au grand public dans cette présentation.)

2— Pour faire une présentation publique, une entreprise de la stature de Intel ne prendrait certainement pas le risque d’utiliser un OS de façon illégale, sinon bonjour les poursuites ! Et que dire de l’utilisation de l’exemple d’Intel par la suite pour justifier le détournement des licences, voire le piratage ? Ce qu’aucun éditeur de logiciel, ce qui inclut Intel, n’a intérêt à voir.

Donc, c’est certain que Intel travaille main dans la main avec Apple et que le prototype présenté est on ne peut plus approuvé par Apple.

3— Cette présentation est une bouffée d’air frais : Intel a l’habitude de faire ses présentations avec Windows comme OS. S’ils commencent à utiliser aussi Mac OS, cela va envoyer un message favorable à Apple dans le monde des fabricants de périphériques, d’une part. D’autre part, dans les présentations logicielles, cela pourrait amener les programmeurs à s’ouvrir à autre chose que Windows.

Une autre conséquence de l’utilisation de Mac OS par Intel : on peut penser que les technos Intel seront optimisées pour autre chose que Windows à l’avenir (je songe en particulier à Direct X ici). Mais de toute évidence, cela ne veut en aucun cas dire qu’Intel cesse de s’occuper du cas Windows… Ils auraient trop à perdre !

avatar Pascal-007 | 

@ocmey : pour les prises audio couleur, c’est évident que cela n’arrivera jamais. Par contre, pour le Toslink, tu es complètement à côté : la prise Toslink est offerte sur les Power Mac (devenus Mac Pro) depuis des années !

avatar peteskwal | 

Y'a pas à dire... un hackintosh, c'est vraiment moche ;-)

:D

avatar arsinoe | 

[quote=Pascal-007]Pour faire une présentation publique, une entreprise de la stature de Intel ne prendrait certainement pas le risque d’utiliser un OS de façon illégale, sinon bonjour les poursuites ! [/quote]

Encore une fois, le contrat de licence Apple et la loi sont deux choses distinctes jusqu'à preuve du contraire.

Intel a installé OSX sur cette machine qui n'est pas un ordinateur Apple, le contrat de licence est donc rompu. Cette machine est la définition même d'un hackintosh et le fait que ce soit un prototype ou qu'Intel soit plus ou moins proche d'Apple ne change strictement rien.

avatar f3nr1l | 

Même les macbook unibody ont une sortie optique intégrée dans le jack "audio out". Testé personnellement avec un Logitech Z5500 sur l'entrée SPDIF

avatar Pascal-007 | 

@ arsinoe : tu parles d’un point de vue français. Je parles en considérant les lois américaines.

avatar arsinoe | 

[quote=Pascal-007]
@ arsinoe : tu parles d’un point de vue français. [/quote]

Euhh.. non.

[quote=Pascal-007]
Je parles en considérant les lois américaines. [/quote]

Non plus.

avatar Brewenn | 

L'ont peut être fait avec le feu vert d'Apple
Et peut être pas un Mac OS X mais une beta d'un Apple OS X

avatar PA5CAL | 

@arsinoe : la licence « grand public » d'Apple n'est pas le seul contrat de licence envisageable.

Intel travaillant pour Apple, je le rappelle, il est très probable que cette firme bénéficie d'un contrat de licence spécifique lui permettant d'installer Mac OS X sur des maquettes de matériel en développement (et ce qu'on voit dans la vidéo est est une, de toute évidence).

Concernant le rapport entre le Droit et les contrats, et en particulier les contrats de licence, l'un des rôles du premier est justement de s'assurer de l'application des seconds. Et cela est valable dans toutes les législations.

En conséquence, l'installation et l'utilisation de Mac OS X présument l'acceptation préalable d'une licence, laquelle est légalement valable (dans sa totalité comme dans le détail) jusqu'à ce qu'on apporte et fasse accepter la preuve du contraire à un tribunal. À ma connaissance, ce n'est encore jamais arrivé.

Si certains s'autorisent unilatéralement à violer les termes de la licence, c'est soit parce qu'ils sont totalement inconscients, soit parce que, comme la victime (ici Apple) doit avoir connaissance de l'infraction, puis saisir la Justice alors que cette dernière est généralement lente, chère et incertaine, les contrevenants s'estiment en mesure de prendre le risque ou d'en payer le prix. Mais cela ne signifie en aucun cas qu'ils agissent de façon licite.

avatar béber1 | 

[quote]tabaluga72
Mais la question c'est pourquoi la démonstration a été faite avec OSX et pas VISTA (ou LINUX)???[/quote]

+1

avatar Pse | 

Lisez l'article sur engadget : Apple serait à l'origine du développement et du cahier des charges de cette techno...
D'où la démo sur Mac OS.

Pensez vous vraiment qu'Intel puisse faire une telle "erreur". Si mac OS est apparait ici, c'est qu'Apple est de pret ou de loin impliqué dans Light peak... Personne surtout Intel ne ferait une telle erreur à ce niveau

avatar béber1 | 

exact, on commence à mieux comprendre [quote][url=http://www.macplus.net/magplus/depeche-49320-light-peak-nouveau-standard-apple]Macplus[/url]
(...)Le fondeur a fait lors de l’IDF une démonstration d’un nouveau standard de transmission optique, Light Peak. Celle-ci consistait à lire un fichier HD depuis un disque SSD sur un moniteur haute définition, les deux périphériques étant relié par un câble Light Peak. Les plus observateurs n’auront pas manqué de relever que le tout fonctionne sous Mac OS X - et ça n’était pas un Mac qui servait à la démo !

si l’on en croit le site US Engadget : Apple et Intel travaillent ensemble sur ce nouveau standard de transmission filaire, voué à remplacer tous les types de connecteurs, que ce soit l’USB, le Firewire ou les interfaces vers les moniteurs !

D’après le site, cette coopération a débuté dès 2007 au plus haut niveau : Steve Jobs et Paul Otellini, CEO d’Intel, se sont mis d’accord pour mettre au point ce nouveau connecteur, dont le cahier des charges imposé par Apple a du nécessiter quelques nuits blanches de travail aux ingénieurs des deux entreprises. Light Peak ne devra être composé que d’un seul connecteur optique, et qui transportera toutes sortes de données sans que l’utilisateur soit obligé de jongler entre les câbles. Dans l’idée, Light Peak doit remplacer tous les connecteurs intégrés à un ordinateur, mais également à n’importe quel appareil, y compris l’iPhone.

Dès 2007, il était question qu’Apple intègre la nouveauté sur l’iPod et l’iPhone. Mais le développement a connu des ratés, et les premières machines à disposer du nouveau connecteur devraient être dévoilées à l’automne 2010, sans doute des MacBook. Une déclinaison à faible consommation est prévue pour 2011 qui devrait concerner les périphériques mobiles d’Apple, y compris… la tabllette ? En tout cas, l’affaire est à suivre de près ! [/quote]

avatar Serge 001 | 

L'auteur de l'article aurait mieux fait d'en changer le titre. Pourquoi y mettre l'accent sur le fait que le test a été réalisé sur un Hackintosh alors que ce n'est pas du tout le propos de l'article ? Résultat, trois pages de commentaires complètement HS.

CONNEXION UTILISATEUR