Électricité en hausse : les voitures électriques perdent l’un de leurs avantages

Nicolas Furno |

Tesla a envoyé un mail à tous ses clients hier pour les prévenir d’une augmentation du prix de la recharge dans ses Superchargeurs. Cette communication officielle est une première à ma connaissance, car les prix ont augmenté à plusieurs reprises ces dernières années et le constructeur faisait preuve d’une plus grande opacité jusque-là. Mais il faut dire que le tarif qui s’établit désormais à 0,67 € du kWh est un seuil symbolique : rouler en électrique est désormais en général plus cher qu’en thermique sur les longs trajets.

Le tarif du superchargeur de Brest : 0,67 €/kWh, comme partout en France.

La situation a bien changé depuis l’année dernière, quand j’écrivais ma série sur mon expérience avec la Model 3 de Tesla. Dans la partie dédiée à la charge, je notais ainsi un prix moyen autour de 40 centimes du kWh dans les stations Tesla, ce qui donnait pour notre voiture un coût d’environ 6,6 € pour 100 km. À la même époque, j’estimais le coût en thermique autour de 11 € pour 100 km, en me basant sur une consommation plutôt généreuse de 6,5 l/100 km et un tarif de 1,7 €/l.

Quasiment un an plus tard, cette simulation basée sur un trajet réel entre Quimper et Toulouse donne des résultats bien différents. Le prix en électrique tourne désormais autour de 10,3 € pour 100 km et avec les aides de l’État, l’essence est en réalité moins chère, autour de 1,5 €/l autour de chez moi. Ce qui donne un prix aux 100 km juste sous la barre des 10 €, sans prendre en compte les prix des stations sur les aires de service des autoroutes.

Cela ne change rien au constat que rouler en électrique coûte désormais plus cher sur les longs trajets. Il ne faut pas oublier que ma voiture est une berline particulièrement efficiente et économe sur autoroute, ce qui n’est pas le cas de tous les modèles, avec un prix au kilomètre qui peut alors exploser. Tesla n’est pas le seul à augmenter ses tarifs, c’est un mouvement général et ses concurrents ont même monté encore davantage leurs prix. C’est le cas d’Allego, par exemple, qui a prévu d’augmenter le tarif de ses bornes rapides à 0,98 € du kWh à compter du 7 octobre prochain !

Notre Model 3 en charge au superchargeur de Bègles, près de Bordeaux (image MacGeneration).

Cette augmentation des prix pour les bornes de charge rapide est liée à celle de l’électricité, qui atteint des niveaux records depuis quelques mois et cela ne devrait pas s’améliorer cet hiver. Si les particuliers peuvent être protégés, comme c’est particulièrement le cas en France, les entreprises doivent payer les prix du marché et les opérateurs de bornes les répercutent sur le tarif de l’électricité vendue à leurs clients. C’est d’autant plus important que ce secteur est encore loin d’être rentable, de multiples acteurs émergent à peine et doivent investir des sommes importantes pour créer leurs réseaux de bornes.

Notons au passage que Ionity n’a pas encore annoncé d’augmentation à ce jour et avec son tarif public à 0,69 € du kWh, il est désormais dans le cœur du marché. Aucune augmentation n’est prévue pour le moment, nous a indiqué Ionity, mais qui sait ce qui se prépare si les tarifs de l'électricité restent aussi élevés. Fastned, un concurrent qui a commencé à s’implanter en France récemment, a augmenté ses tarifs dans toute l’Europe (0,83 € du kWh), sauf dans notre pays pour le moment (on reste à l’ancien prix, 0,59 € du kWh), mais on peut aussi imaginer que cela viendra assez rapidement.

La voiture électrique perd ainsi un avantage historique face au thermique. Le temps des supercharges gratuites et illimitées chez Tesla est loin et il ne faut pas compter sur son retour. On peut espérer que les prix reviendront aux tarifs précédents si ceux de l’électricité baissent, mais cela prendra de toute manière un moment. Voilà qui tombe mal à l’heure où l’on promeut la mobilité électrique, même s’il ne faut pas perdre de vue que l’un des avantages des véhicules électriques est de charger à domicile.

Quand elle est possible, la charge à domicile reste un avantage majeur des véhicules électriques (image MacGeneration).

Si vous avez une prise accessible chez vous, vous ne paierez pas plus que le tarif standard de l’électricité, qui tourne autour de 0,17 € du kWh actuellement en France. Pour le quotidien, notre coût pour 100 km s’établit ainsi autour de 3,5 € en étant assez large, ce qui reste bien inférieur au thermique. Avec le double avantage de pouvoir charger chaque jour chez soi et de pouvoir bénéficier de tarifs encore plus bas en basculant sur les tarifs d’heure creuse. Mais même alors, les tarifs devraient augmenter l’an prochain et il reste la question des pénuries d’électricité qui pourraient survenir cet hiver.

De quoi ralentir les ventes de voitures électriques au cours des prochains mois ? Les carnets de commandes de tous les constructeurs étant encore bien plein, on ne devrait pas voir d’impact à court terme. Au-delà, tout dépend probablement du prix à venir de l’électricité et des éventuelles coupures cet hiver qui pourraient laisser une marque profonde dans les esprits. D’ailleurs, RTE qui est en charge du réseau électrique évoque la possibilité de couper les bornes de charge publiques pendant les journées les plus tendues. Ce serait sur la base du volontariat de la part de ses gestionnaires et une option serait prévue pour forcer la charge en cas d’urgence.

Malgré tout, ce serait un coup dur pour l’électromobilité si cela arrivait. Les particuliers sont encouragés cet hiver à ne charger leurs voitures que pendant la nuit, ce que la majorité des modèles sur le marché peut faire via la charge programmée.


avatar BLM | 

@Mektoub
«2 panneaux de 400Wc […]
Nous sommes à 800Wh entre 11 et 16h»
Wc et Wh sont des notions différentes.
Sur 2 m2 avec rendement de ~20% (optimal), on a 400W (réel : plutôt 150-200W; la voiture n'est pas bien orientée ;-) ). La Tesla se rechargerait en 30-40h.

avatar julien74 | 

@BLM

En plein été au midi solaire on a 75 a 80% de « rendement »: 400Wc donne 300 a 320W de puissance. En hiver….. Ben ça sera moins 🤣

avatar BLM | 

@julien74
«En plein été au midi solaire on a 75 a 80% de « rendement »
NON!
Les meilleurs panneaux solaires grand public ont des rendements à peine supérieurs à 20 % (FloMo en a donné quelques distributeurs).
C'est dans l'industrie spatiale, que l'on trouve les meilleurs panneaux solaires :
• cellules Spectrolab: 25-30%
• panneaux Sharp à jonction triple (pour optimiser l'absorption des photons) : rendement un peu supérieur à 30%

avatar julien74 | 

@BLM

Je parlais de « rendement » entre les Wc et les W. D’où mes guillemets car le rendement est entre 2 unîtes égales et la c’est pas réellement le cas.
C’est pour illustrer à des personnes qui ne savent pas, qu’un panneau solaire on ne peut lui tirer une puissance instantanée supérieure à 75% du chiffre en Wc. 400Wc ça donne 300W (et max du max quand toutes les conditions sont vérifiées (midi, 25deg, ciel dégagé) 320W).

avatar BLM | 

@julien74
«300W (et max du max quand toutes les conditions sont vérifiées (midi, 25deg, ciel dégagé) 320W).»
toujours non : aucun panneau solaire, grand public n'a un rendement de 30%

avatar julien74 | 

@BLM

Je parle de rendement entre un panneau de 405Wc et la puissance max que j’ai eu sur mes panneaux (de 405Wc) cet été ont fournis (320W). Basta.
Je parle pas de rendement des cellules solaires!!! C’est environ 20% je le sais très bien.

avatar BLM | 

@julien74
«MES panneaux (de 405Wc) cet été ont fournis (320W)»
Ah… Pardon : je n'avais pas fait attention au pluriel à "panneaux".J'étais resté sur l'idée d'une puissance élec restituée par un panneau solaire grand public de 1 m2.

avatar julien74 | 

@BLM

Mes panneaux et tous les panneaux actuels délivrent en puissance environ 75% de la valeur en Watt Crête. 80% le vent dans le dos.

avatar Fenlor | 

@FloMo

Pour ça, il faut pouvoir mettre des panneaux. Je vient de me faire refuser une étude car a priori pas assez de place sur ma toiture…..

avatar Florent Morin | 

@Fenlor

Ha mince.

Vous avez regardé du côté de Oscaro Power ?
Ils ont peut-être des solutions plus simples à aménager.

avatar Fenlor | 

@FloMo

Non je vais regarder. Je ne connais pas.
Je vais voir aussi pour des tuiles solaires, moins performantes, plus chères mais plus flexibles pour l’aménagement

avatar iftwst | 

@FloMo

Dommage que les power wall Tesla ne soit pas dispo en France (car le site Tesla ne propose plus aucune installation apparemment, juste l’abonnement à une newsletter).

Peu de solutions comportent des batteries.

C’est production et consommation instantanée ou revente d’après ce que j’ai compris.

Moi je voudrais du stockage pour disposer de cette électricité même de nuit ou par temps couvert.

avatar Florent Morin | 

@iftwst

Oscaro Power propose des batteries qui n’ont rien à envier aux Power Wall. Elles fonctionnent également en série. C’est nickel.

avatar BLM | 

@FloMo
«Aujourd’hui, on trouve du 430 Wc»
Je viens de vérifier: puisque vous citiez "Oscaro Power" je suis allé sur leur site :
1_c'est bien du watt-crête. Autrement dit, en étant juste un peu taquin ;-> … De la « merde en barre» de commercial: 1kWc correspond à la production de 1000 kWh d'énergie par… an!
• De la merde de jargon de commercial, mais jouons avec: admettons 1 moyenne de 12h d'ensoleillement par jour pendant 365j, cela fait 4380h. 1 panneau de 1 kWc produira donc l'énergie électrique avec 1 puissance moyenne de… 228W!
Donc la puissance du panneau de 430Wc est 0,430x228=98W.
• puissance moyenne ds des conditions optimales irréalisables: panneau perpendiculaire, plein ensoleillement, air propre, Tre=25C, etc.
Rq: c'est qd même l'intérêt du Watt-"crête", qui devrait s'appeler Watt-LISSÉ, c'est à dire débarrassé (par la moyenne sur 1 an) de toutes les fluctuations sources d'écart à l'idéal.
• 100W de puissance moyenne, ça n'est pas déconnant. Mais 100W, pas 430W. Sauf quand on est un commercial qui cherche à enfler le chaland.
2_Mais, bref, le seul truc qui vaille c'est la "puissance instantanée", suivie d'une intégration sur un an de la fonction décrivant les conditions d'ensoleillement.
3_ et, là, les indications techniques qui figurent sur le site de Oscaro, retombent sur les valeurs que j'annonçais :
• panneau "SunPower": 430 Wc…
• silicium monocristallin
• rendement r=22,7% (pas 43% !)
• dimensions: 1m81x1m05, d'où surface S=1,90m2
• ce qui (ds des conditions optimales) donnerait une puissance: P=CxSxr
avec C~1000W (puissance d'une rayonnement solaire sur 1m2)
P = 1000W/m2 x 1,90m2 x 0,227=430W
• pour 2m2, soit ~ 215W/m2. J'insiste: en conditions optimales.
• d'où les 98W réels tirée de la puissance crête/lissée (qu'il faut interpréter correctement)
Donc même avec (un) panneau Oscaro il vous faudra en moyenne 500h pour charger la batterie de 50kWh d'1 petit VE.

avatar Insomnia | 

@FloMo

Le solaire c’est aléatoire suivant ou tu habites et moins cher c’est pas donné à tous non plus.

avatar t10n3b | 

Ça devient de moins en moins rentable sur les recharges rapides, pour autant à domicile cela reste toujours intéressant.
Maintenant clairement pour une personne qui fait de la super charge tous les jours ce n’est plus très intéressant…

avatar Devs | 

Mdr , s’acheter une voiture électrique c’est comme quand on nous disait d’acheter des voitures diesel ça sera le même projet d’échec on en reparlera dans 10 ou 15 ans

avatar Dodo01 | 

@Devs

👍

avatar Link1993 | 

@Devs

A mon avis, ça sera kif kif plus tard avec le manque de pétrole qui arrive de toute façon...

L'électricité aura au moins l'avantage d'être moins polluant en ville.

avatar jean512 | 

Enfin bon le manque de pétrole ce n'est pas du tout pour tout de suite.
Et le thermique ça ne pollue plus rien avec les FAP et l'AD blue.

avatar Link1993 | 

@jean512

Le pique est passé ou va être passé là très prochainement quand même.

Après, oui, je ne fais pas partie de ceux qui pensent qu'il y aura effondrement. Mais y'aura rationnement un peu comme dans les années 60 :/

avatar BLM | 

@jean512
«le thermique ça ne pollue plus rien avec les FAP et l'AD blue»
Ça pollue moins mais toujours à mort: CO2, CO, micro-particules, etc.

avatar House M.D. | 

@jean512

Je vous propose de démarrer votre moteur dans votre garage fermé et de rester le plus longtemps possible. Ainsi vous pourrez nous confirmer que ça ne pollue plus (je vous laisse le choix du véhicule thermique, celui que vous voulez).

Par contre, prévoyez une personne pour surveiller vos constantes depuis l’extérieur (je ne voudrais quand même pas avoir le deuil de votre famille sur le dos…).

avatar petergab64 | 

@Devs, donc d'après ce que je lis, le passage au Diesel a été un échec !
Les professionnels roulent en Diesel pour plusieurs raisons, carburant moins cher, jusqu'à récemment la TVA était partiellement récupérable uniquement sur le Diesel. Moteurs qui durent plus longtemps avec un couple à bas régime bien meilleur. Consommation moindre.
Maintenant les constructeurs l'abandonne sur les VL, et comme les remplaçantes essence/ethanol sont bien plus chères à l'achat, cela devient impossible de le financer.

avatar Devs | 

@petergab64

Ce n’est pas ce que j’ai écrit, j’ai écrit que nos gouvernants nous ont incités à acheter des véhicules Diesel ( pas seulement les professionnels, mais tout le monde ) désormais si on a une voiture Diesel les ecolos nous traitent quasiment d’assassins et ma main à couper que ce sera pareil pour les voitures électriques , non pas qu’elles polluent mais c’est une technologie qui n’a pas d’avenir hormis pour les très riches qui peuvent s’acheter dès Tesla.

avatar Seb42 | 

@Devs

Et donc nos gouvernants qui sont, soyons honnêtes la source de tous les problèmes surtout pas les autres. Et bien ils auraient du promulguer quoi le char à voile ?
Sérieusement, Diesel soit disant un échec, puis électrique sera pareil donc il reste… la voiture à essence et tu ne crois pas que c’est déjà un échec pour la pollution ? Et même en étant sceptique sur ce point , on sait qu’on n’en a pas éternellement du pétrole.
Donc comme tout le temps on s’adaptera aux nouvelles situations.

avatar donatello | 

@Devs

La fameuse "planification"... N'oubliez pas non plus qu'on nous a refilé du GPL entre temps.

avatar petergab64 | 

&Devs
les écologistes (enfin les mouvements politiques écolos, ne mélangeons pas), attaquent le Diesel pour deux choses non avérées au départ, l'effet de serre du CO2, pas de chance le Diesel en émet moins que l'essence. Les particules fines, c'est réglé avec les filtres et ce qui reste ce sont les freins et pneus (source Science et Vie). Reste le NOx. Car les vignettes Crit'Air donnent avantage aux Diesel récents qui émettent moins de CO2... Mais comme dit plus haut, ou plus loin, il va falloir s'adapter à une autre énergie, à un moment ou à un autre. Le soucis c'est d'avoir des politiques à long terme et non à la prochaine ré-élection.

avatar Link1993 | 

@petergab64

C'est bête, parce que les particules fines reflètent une partie des rayons émis du soleil et qui limitent le réchauffement climatique !

Ok, je troll un peu quand même 😬

avatar Samy | 

@petergab64

« les vignettes Crit'Air donnent avantage aux Diesel récents qui émettent moins de CO2. »
???? Ça sort d’où cette affirmation ??
Les diesels récents ou neufs ont un crit’air 2. En région parisienne, le 31 décembre 2023 tu pourras encore acheter un diesel neuf en concession mais le 1er janvier 2024, tu ne pourras plus rouler avec !!! Seuls les crit’air 0 (100% électrique) et crit’air 1 seront autorisés à rouler sur la plage 8h-20h.
On est bien d’accord qu’à motorisation égale, un diesel récent émet moins de co2 et particules qu’un essence. Ce système crit’air est une bêtise, il se base uniquement sur l’âge des véhicules et leur motorisation sans tenir compte des émissions de polluants.

avatar fte | 

@Devs

"mais c’est une technologie qui n’a pas d’avenir"

Ah ? Pourrais-tu développer ?

avatar justlikeheaven | 

@petergab64

👍🏻

avatar rua negundo | 

@Devs

Malheureusement on peut le craindre. La classe politique adore faire des injonctions aux citoyens, si possible sur un ton culpabilisant, qui se contredisent sur le long terme. Il faut renouveler le parc

avatar marc_os | 

Remarque :
Dans le Nord, à proximité de la frontière belge, il y a des queues interminables aux stations services car les belges profitent de nos tarifs subventionnés !
Le gouvernement aurait pu quand même réserver les aides aux automobilistes immatriculés en France. C'est pas difficile de voir si la plaque d'immatriculation est française ou non !
Mais c'est sûr, pour cela il faut un être humain pour vérifier.
Or avec les stations automatiques déshumanisées...

avatar vince29 | 

Et quand c'était moins cher tu n'allais pas te servir en Belgique par hasard ?

avatar 421 | 

@vince29

C’est pour le tabac que la Belgique est avantageuse par rapport à la France ;-)

avatar ohmydog | 

@vince29

Pas sur la base d’une essence subventionnee hein…

avatar John McClane | 

@marc_os

Il me semble que serait contraire à la libre circulation des personnes dans l’espace Schengen. Mais en effet je vois moi aussi pas mal de Belges venus nous faire un petit coucou… (et un plein)

avatar ohmydog | 

@John McClane

Je ne vois pas trop le lien avec la libre circulation. Ils peuvent circuler en France, ils ne devraient juste pas bénéficier de la remise de l’Etat (financée par nos impôts)

avatar r e m y | 

Ça a déjà été expliqué plusieurs fois... en faisant leur plein en France, vu le niveau de taxes sur l'essence, ils apportent plus d'euros au budget de l'Etat français qu'ils ne lui coûtent en bénéficiant du rabais. Donc il faut au contraire les encourager à venir, ce sera autant de moins que les français devront rembourser sur ce rabais temporaire!

avatar TrollMan06 | 

@r e m y

Quelle est la marge de l’état sur le prix de l’essence ?

avatar r e m y | 

Selon le ministère de l'économie, les taxes représentent environ 60% du prix au litre
https://www.economie.gouv.fr/cedef/prix-carburants

Donc sur un litre à 1,50€, chaque fois qu'un belge met 50 litres dans son réservoir, ce sont 45€ de taxes supplémentaires qui tombent dans les caisses de l'Etat Français (45€ qu'on n'aurait pas eus si on n'avait pas attirés ces frontaliers chez nous par cette remise..., 45€ qui contribueront à rembourser la remise consentie aux français. Car pour les Français, c'est une vraie diminution de taxes)

Pour résumer :
Quand un français met 50 litres dans son réservoir, ce sont 10€ de taxes en moins pour l'Etat français (du fait de la remise)
Quand un belge met 50 litres dans son réservoir, ce sont 45€ de plus pour l'Etat français

avatar TrollMan06 | 

@r e m y

Ah oui quand même ouch

avatar julien74 | 

@r e m y

La bonne méthode serait (mais encore faudrait il que l’état soit sincère et pas profiteur), de partir à l’envers.
- de combien de milliard l’état a besoin par an pour son budget venant de la TIPP?
- combien de millions de litres sont vendus par an?
- donc ça fait x€/litre pour la TIPP. Basta. Quelque soit le prix du litre.

On en profite pour mettre une TVA à 5% (ça fera plaisir au peuple) et ça serait logique avec le fait que c’est un bien de première nécessité.

On compense en rattrapant cela par la TIPP . Mais ça revient à ma réflexion de départ « de combien l’état a besoin? » => valeur de la TIPP/l.
On arrête de mettre la TVA sur la TIPP ça nous donne l’impression qu’on se fait (bip) 2x.

Voilà c’est plus simple, nous on a l’impression de pas se faire avoir, et l’état a des revenus fixes (et non dépendant du prix du pétrole, donc potentiellement des manques dans les finances quand le baril est à 15$).

Mais les énarques préfèrent nous entuber faisant des trucs que personne ne comprend complètement.

avatar r e m y | 

Je veux juste expliquer à ceux qui voudraient fermer les frontières pour empêcher ces profiteurs de belges de venir piller notre essence, qu'il faut, au contraire, essayer d'en faire venir le plus possible. Plus il y aura de belges dans nos stations services, moins les français auront à rembourser sur la remise qui leur est consentie temporairement ( chaque belge faisant le plein, compense la remise de 4 français (et demi) par les recettes supplémentaires qu'il verse à l'Etat français).

avatar John McClane | 

@ohmydog

Oui je comprends l’idée mais c’est indissociable : c’est comme si on ne pouvait pas acheter des articles d’un magasin quand on va dans un autre pays européen.

avatar Travis_Scott | 

@marc_os

Pendant des années aux Luxembourg, l’essence a été bien moins chère qu’en France. Heureusement qu’ils n’ont pas interdit aux français d’y venir faire leur plein.

avatar julien74 | 

@Travis_Scott

Il y a une différence entre un système de taxe / TVA constant qui fait une différence de prix du litre en pays européen.
Et une réduction payée par nos impôts temporaire qui profite à des frontaliers.

Ça revient à donner un billet de 5€ à chaque voiture qui passe la frontière. Là, voilà tu te met à la douane et tu distribues 5€ à chaque voiture qui passe. Moi ça me ferait chier. Et pourtant c’est ce qu’il se passe.

avatar Gadgetboy99 | 

@julien74

Je ne suis pas d’accord avec votre commentaire. Il y a effectivement une réduction de 30 cts/L en ce moment, l’Etat gagne donc moins, mais néanmoins gagne toujours de l’argent.
Donc que des frontaliers viennent chez nous faire leur plein, c’est de l’argent en plus pour l’Etat

avatar julien74 | 

@Gadgetboy99

Mais c’est de l’argent en moins pour l’état, alors que le but est d’aider ses citoyens.
Vous trouveriez donc normal que l’état français fasse une donation de x millions au Luxembourg, Belgique, Suisse etc….
C’est pareil.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR