En Norvège, les voitures électriques ont encore battu des records en 2021

Nicolas Furno |

La Norvège confirme en 2021 son statut d’exception mondiale, avec une part de marché des véhicules électriques qui s’approche des 2/3. Les 113  751 voitures électriques vendues sur l’année en cours d’après les chiffres officiels représentent 64,5 % du total des nouvelles voitures vendues aux particuliers. Un record mondial dans ce pays qui a débuté l’électrification de son parc automobile bien avant le reste du monde et qui le poursuit à bon rythme.

La part de voitures électriques parmi les ventes aux particuliers en Norvège ces dix dernières années (graphique MacGeneration).

La croissance des voitures électriques est ainsi fulgurante entre 2020 et 2021, avec plus de 48 % de véhicules supplémentaires vendus en un an. L’an prochain, la part de marché des voitures électriques pourrait dépasser les 80 % d’après les prévisions de l’OFV, l’organisme qui suit le marché automobile norvégien. Et si l’on ajoute les voitures hybrides, la part de marché de l’électrification frôle alors les 92 %, ce qui place le pays en bonne voie pour atteindre 100 % dès cette année :

La Norvège pourrait avoir 100 % de ventes de voitures électrifiées d

La Norvège pourrait avoir 100 % de ventes de voitures électrifiées d'ici 6 mois

Face aux hybrides et aux voitures entièrement électriques, les modèles thermiques ne représentent plus qu’une goutte d’eau en Norvège : autour de 4 % pour l’essence et autant pour le diesel. C’est la conséquence d’une politique menée depuis des années par le gouvernement en faveur de l’électrique. Les voitures sur batterie n’ont quasiment aucune taxe alors que celles avec un moteur thermique sont lourdement taxées et il y a de nombreux autres avantages à rouler en électrique, notamment la gratuité des péages urbains.

Maintenant que la transition est bien lancée, le gouvernement envisage de revenir sur certains avantages, en restaurant en particulier la TVA sur les modèles les plus chers. Il faut dire que le marché automobile norvégien a battu un record historique cette année avec 176  276 voitures vendues au particulier, un niveau jamais atteint jusque-là. Il semble que les ventes de modèles électrifiés ne remplacent pas autant de thermiques qu’elles en ajoutent de nouveaux sur les routes, ce qui n’est probablement pas l’objectif.

Ventes de voitures aux particuliers en Norvège depuis dix ans, avec la distinction pour les modèles entièrement électriques (graphique MacGeneration).

En attendant, c’est à nouveau Tesla qui bénéficie le plus de cette croissance des voitures électriques. Le constructeur américain a vendu 20 397 véhicules, ce qui en fait le numéro un devant Volkswagen et Toyota, deux poids-lourds du marché dans le pays qui se partageaient jusque-là les premières places. Et c’est sans surprise la Model 3 qui a fait l’essentiel des ventes, avec 12 058 unités, ce qui la place au premier rang devant la RAV4 de Toyota, SUV hybride du constructeur japonais.

En France, les voitures électriques sont restées sous la barre des 10 % de part de marché cette année et la Model 3 a fait son entrée dans le top 10 des voitures vendues aux particuliers, mais loin des premières places. Cela étant, le marché automobile français est bien plus important qu’en Norvège, si bien qu’en volume, Tesla a plus vendu en France.

La Model 3 entre dans le top 10 des voitures les plus vendues en France en 2021

La Model 3 entre dans le top 10 des voitures les plus vendues en France en 2021


avatar horatius | 

Faut dire que c’est plus facile quand c’est financé par le pétrole qu’on vend aux autres.

avatar david66 | 

@horatius

Tout à fait, il y a beaucoup d’hypocrisie…

avatar Thaasophobia | 

@david66

"beaucoup d’hypocrisie"
Donc vous seriez plutôt content qu'ils n'achètent que des moteurs thermiques ??

avatar oomu | 

@Thaasophobia

Nous serions plutôt content qu'on ne perde pas de vue le prix de bien des réussites.

avatar Malouin | 

@oomu

+ 1

avatar hdam1959 | 

@oomu

Certes, mais cette prise de conscience est quand même très éloignée de l’accusation d’hypocrisie.

avatar iPop | 

@david66

Au moins eux ils font l’effort, c’est tout ce qui compte : des actes, peu importe la façon dont c’est fait (même avec des pipes gratuites).
En France, dans le programme de Macron c’est 4 lignes superficielles.

avatar okgenial | 

La Norvège, c'est pas ce pays où si tu veux du soleil tu prends l'avion pour le sud ?

avatar fte | 

@horatius

Et comme on en a plus besoin soi-même, on en a encore plus à vendre aux primitifs qui fonctionnent encore en brûlant des trucs.

avatar david66 | 

@fte

Aujourd’hui, en France, une voiture électrique est en réalité une voiture électro nucléaire.

Si vous vous intéressez à la filière nucléaire n, de l’amont à l’aval, vous verrez que c’est loin d’être folichon… sans compter l’épée de Damoclès que cela fait peser sur notre tête.

avatar armandgz123 | 

@david66

Heureusement que c’est principalement nucléaire

avatar fte | 

@david66

"Aujourd’hui, en France, une voiture électrique est en réalité une voiture électro nucléaire.
Si vous vous intéressez à la filière nucléaire n, de l’amont à l’aval, vous verrez que c’est loin d’être folichon… sans compter l’épée de Damoclès que cela fait peser sur notre tête."

Certes. Scoop : aucune production énergétique n’est propre.

Mais c’est une des énergies les moins carbonée, ayant le moins d’impact écologique - hors accidents majeurs -, ayant la plus haute densité… ce n’est pas le pire.

Apres, la politique énergétique à long terme est sans doute un sujet qui mériterait d’être quelque peu retravaillé. Et la France n’est pas le plus mauvais élève. Il suffit que je compare à mon pays, dont la politique énergétique actuelle est assez lamentable (Suisse). Mon canton est moins lamentable, énergetiquement et écologiquement, mon électricité est ainsi locale, solaire et hydraulique, mais petit et donc dépendant des autres cantons.

avatar MSpock | 

@david66

L’épée de Damoclès liée au carbone fossile est encore plus menaçante pour la vie sur Terre…

avatar david66 | 

@MSpock

La filière nucléaire, à l’échelle mondiale, et à son déploiement maximum, ne pourrait jamais fournir que 8 % de l’électricité nécessaires au fonctionnement de l’humanité… je dis bien de l’électricité et non de l’énergie. Il faut donc bien trouver des solutions alternatives, même si elles sont imparfaites je vous l’accorde. Les énergies renouvelables constituent la seule. Ou bien une division par 10 des consommations électriques mais ça, en raison de la grande électrification des usages, ce n’est même pas la peine de l’envisager…

avatar v1nce29 | 

> La filière nucléaire, à l’échelle mondiale, et à son déploiement maximum, ne pourrait jamais fournir que 8 % de l’électricité nécessaires au fonctionnement de l’humanité

? Certes les avions ou les navires ne vont pas rouler avec une rallonge au cul.
Pour le reste je ne vois pas ce qui soutient votre affirmation.

avatar david66 | 

@v1nce29

Ce qui soutient mon analyse ? De vraies expertises, pas celle des « experts » des plateaux télé…

avatar oomu | 

@david66

dans le mix pour la production énergétique, le nucléaire a sa place et rôle. Et dans le cas de la France, c'est un choix bien raisonné.

avatar ech1965 | 

@MSpock la vie sur terre ... rien que ça !!!
La vie survivra au réchauffement climatique... je ne nie pas le décès d'une petite partie de la population humaine, et de quelques espèces animales/végétales qui seront remplacées par d'autres...
La terre est "programmée" pour survivre à des évenements majeurs ( tous les hydrocarbures présents sous terre que nous extrayons et brûlons depuis un moment se trouvaient à la surface de la terre sous forme de végétaux à une époque.
Certes les dinosaures ont disparus, l'humain pourrait ( quoi que, je pense qu'une minorité de "chanceux" pourra survivre). mais d'autres espèces s'adapteront et surviront

avatar MSpock | 

@ech1965

On envoie dans l’atmosphère ce qui a été enfoui en plusieurs milliards d’années.
Quand je parle de menace de la vie sur Terre, ce n’est pas quelques espèces dont les humains. Il y a des scenarii où, tu as réchauffé et augmenté suffisamment le taux de CO2 à la surface de la planète pour que le climat bascule, les puits de carbone deviennent des sources de carbone, et à la fin tu as un monde peuplé de cyanobactéries. (J´ai un peu résumé)
Donc oui effectivement, il reste de la vie sur Terre, mais difficile de parler de biodiversité…

avatar Paquito06 | 

@MSpock

“Donc oui effectivement, il reste de la vie sur Terre, mais difficile de parler de biodiversité…”

Certes, on detruit, mais on decouvre egalement. On peut encore parler biodiversite.

These experts calculate that between 0.01 and 0.1% of all species will become extinct each year. If the low estimate of the number of species out there is true - i.e. that there are around 2 million different species on our planet** - then that means between 200 and 2,000 extinctions occur every year.

Each year scientists record another 18,000 new species of plants and animals. In recent years they added about 70 new reptiles and 400 new fishes annually to the world's databases of species.

https://wwf.panda.org/discover/our_focus/biodiversity/biodiversity.cfm

avatar DahuLArthropode | 

@Paquito06

1) C’est bizarre de comparer la disparition d’espèces et la découverte d’espèces inconnues (qui ne sont pas créées à l’occasion!)

2) D’autres chiffres (Wikipedia, avec ses sources)

Démarrant approximativement il y a 100 000 ans et coïncidant avec la croissance du nombre et de la répartition des humains, l'extinction des espèces a augmenté à un taux sans précédent depuis la grande extinction du Crétacé, atteignant un taux d'extinction de 1–2,2 % des espèces dans les dernières décennies du xxe siècle (une espèce sur 1 000 tous les 1 000 ans selon l'Évaluation des écosystèmes pour le millénaire). Ce phénomène est connu sous le nom d'extinction de l'Holocène et représente la sixième,, extinction massive.

avatar hdam1959 | 

@MSpock

👍🏻

avatar cybercooll | 

@david66

C’est toujours mieux que l’éolien.

avatar marc_os | 

@ cybercooll

> C’est toujours mieux que l’éolien.

Ah bon, produire des déchets dont on ne sait que faire et qui vont empoisonner les générations futures pour des milliers d'années, c'est mieux ?
Ah bon, la technologie la plus dangereuse qui soit et qui a déjà failli rayer de la carte l'Ukraine et une bonne partie de l'Europe de l'Est, cf. Tchernobyl, c'est mieux ? Ah ouais mais nan c'est vrai, le nuage radio-actif s'était arrêté à nos frontières. Comme le covid début 2020.
Une technologie qui utilise l'eau des rivières pour son refroidissement à l'heure du réchauffement climatique et de la montée du niveau de la mer c'est mieux ?
Intéressant.

avatar david66 | 

@marc_os

C’est ça… 👍🏻

avatar oomu | 

@marc_os

on se calme, personne ne nie tout cela (et j'ai vécu le "nuage" )

L'éolien n'est pas la solution à tout
et vous ne ferez pas sans le nucléaire : c'est une énergie relativement abordable, qui génère peu de carbone, qui est maitrisé et stable; Reste que comme tout, rien est parfait et elle a un coût environnemental et social (l'extraction de l'uranium), elle comporte ses propres risques.

avatar marc_os | 

@ oomu

> le nucléaire : c'est une énergie relativement abordable

C'est la douce musique qu'on nous a balancé pendant des décennies.
Sauf qu'ils ont "oublié" de compter les frais de démantèlement.
Sauf que les accords sur l'électricité en Europe sont tellement bien foutus, que les prix montent malgré tout. Sacro sainte "loi du marché".
Sauf que la France a perdu les compétences.
Sauf que la seule énergie nucléaire qui pourrait, je dis bien pourrait, être raisonnable, ce celle utilisant des réacteurs à base de sels fondus qui ne peuvent pas s'emballer et qui sont un peu moins dangereuses que celles qu'on utilise. Car leur gros défaut, c'est de ne pas produire de plutonium, donc dès les années 50 où on y a pensé, les militaires et les Etats ont dit "niet", on a besoin de plutonium pour la bombe.
Bref.

avatar cybercooll | 

@marc_os

je suis d’accord avec toi. Par contre au delà du raisonnable, tu proposes quoi d’autre? Je pense que tout le monde est d’accord pour dire qu’il faut sortir du charbon (trop de déchets) et que l’éolien est fait pour enrichir qq intermédiaires mais ne produit rien d’autre que du béton et des pales non recyclables. On peut pas mettre de barrages de partout. Le solaire actuel produit bcp de déchets, est chinois et cher, et on ne peut pas équiper toutes les maisons de France. Les tuiles type tesla sont trop chères(et on ne connaît pas encore la durée de vie réelle, si dans 15 ans ça produit plus rien tu restes comme un con qui a juste perdu 40k€ pour économiser 10k€). Bref on fait comment sachant que la conso électrique ne va faire qu’augmenter (c’est inéluctable)?
Un minimum d’éolien pour ménager le côté psychologique des citoyens, du charbon, un peu de solaire, du nucléaire, du gaz, et on attend que les réacteurs à sel fondu ou à fusion fonctionnent?
J’ai pas de solution, mais bcp de questions.
Je sais juste qu’il faudra un peu de tout, la question c’est la répartition.
Perso, quand mes tuiles seront à remplacer dans 10 ans j’espère passer aux tuiles solaires.

avatar ech1965 | 

disons qu'il faudrait avoir le courage/les moyens de développer des technologies nucléaires moins risquées en termes de déchets et de radiations ( sels de thorium fondus par ex:) Je ne comprends toujours pas pourquoi un gars comme Besos claque son pognon pour aller dans l'espace alors qu'il aurait les moyens, seul, de développer une filière nucléaire acceptablement risquée qui lui permettrait d'alimenter ses data centers de de fournir en énergie bon marché les gens/ futurs clients de ses services.
Les centrales nucléaires actuelles sont des sous-produits de la guerre froide ( source de plutonium et accessoirement d'énergie). Les futures centrales pourraient en fait être des relais de croissantes des GAFA+Tesla qui sont pleins au as et qui on besoin de l'énergie pour la croissance de leurs marchés

avatar tupui | 

@ech1965

Le nucléaire est extrêmement réglementé. À n’en pas douter, faire du spatial doit être plus simple.

avatar cybercooll | 

@ech1965

Le spatial est debile mais fait rêver les gens. Imagine la côte de musk s’il se lançait dans du nucléaire propre…il serait pas autant idolâtré.
Bezos n’est pas là pour le bien de l’humanité, il est là pour satisfaire sa propre vanité et réaliser ses rêves. J’ai rien contre hein, mais c’est dommage.

avatar marc_os | 

@ ech1965

> Je ne comprends toujours pas pourquoi

... nos gouvernements ne poussent pas le développement de ce type de centrales mais veulent continuer avec des centrales classiques et poursuivre l'hérésie EPR.
Peut-être que la réponse est la même que lors de la guerre froide, et qu'elle est à checher du côté de la bombe nucléaire ?

avatar tupui | 

@marc_os

Faut arrêter avec les déchets… allez vous renseigner 2 secondes et regardez les nouveaux réacteurs. Ils recyclent les déchets. Faut être lucide à un moment. On a pas le choix. Regardez l’Allemagne, ils ont une puissance installée en renouvelable qui est folle et ça sert à rien car dépendant de la météo et pas pilotable.

avatar marc_os | 

@ tupui

> regardez les nouveaux réacteurs. Ils recyclent les déchets.

Ah bon ?
J'étais pas au courant que la France optait pour les réacteurs à base de "sels fondus" par exemple. Car les mini réacteurs dont a parlé Macron, ils sont me semble-t-il dérivés des technos de ceux qui équipent les sous-marins, et ils sont tout à fait classiques.
Pourriez-vous donner des références ?
Merci, ça m'intéresse vraiment.

> Regardez l’Allemagne
Regardez plutôt le rapport de RTE qui aborde aussi l'idée du tout renouvelable dont tout le monde fait comme si c'était impossible alors que les coûts de l'EPR qui explosent montrent que le nucléaire bon marché, c'est une fable pour les gogos.
- Atteindre la neutralité carbone est impossible sans un développement significatif des énergies renouvelables
- Se passer de nouveaux réacteurs nucléaires implique des rythmes de développement des énergies renouvelables plus rapides que ceux des pays européens les plus dynamiques

https://www.rte-france.com/analyses-tendances-et-prospectives/bilan-previsionnel-2050-futurs-energetiques

Regardez aussi ceux-ci :
https://www.asn.fr/l-asn-informe/actualites/rapport-de-l-asn-sur-l-etat-de-la-surete-nucleaire-et-de-la-radioprotection-en-france-en-2020
https://www.ouest-france.fr/environnement/nucleaire/nucleaire-un-rapport-confidentiel-accablant-sur-les-futurs-epr-b54a63b8-37d7-11ec-9832-1d0e4716a307
Oui, je sais, Ouest-France c'est un journal de gauchistes.

Enfin, je dirais regardez l'Ecosse qui exporte de l'électricité éolienne. (cf. l'un de mes autres commentaires ici.)

avatar tupui | 

@marc_os

Le site du CEA a beaucoup d’informations.

https://www.cea.fr/Pages/domaines-recherche/energies.aspx

Oui les réacteurs actuels ne sont pas de dernière génération car justement on a fait du lobbying contre le nucléaire et l’on a pas investit pour renouveler le parc actuel. Mais on aurait les moyens et les nouveaux réacteurs pourraient recycler les anciens déchets. Et quand on parle de déchets, il faut aussi ce rendre compte du volume que cela représente, c’est absolument rien. Et je ne parle même pas de comparer ça avec les enfouissement de pales d’éoliennes au US notamment (oui oui ça ne se recycle pas)…

Ne pas écouter les politiques parler de technique, ils ne savent pas ce qu’ils racontent (regardez un sujet que vous maîtrisez et écoutez ce qu’ils en disent… juste l’histoire du diesel vs essence: le diesel est le cycle thermodynamique qui a le meilleur rendement, c’est physique, donc on devrait financer la recherche de ce côté et non faire l’inverse en faveur de l’essence) et ne sont motiver que par des intérêts à très courts termes. Ce qui est important c’est l’allocation des financements pour les industriels/recherche (CEA, EDF, etc.) pour des technologies qui sont viable sur le vrai long termes (50-100 ans).

avatar marc_os | 

@ tupui

> Le site du CEA a beaucoup d’informations.

Vous devriez lire les sites que vous mettez en référence :

« Le CEA mène des recherches sur les réacteurs nucléaires du futur avec deux axes forts. Le premier concerne le développement de réacteurs compacts (SMR) de technologie française pour proposer un nucléaire plus flexible et pouvant s’intégrer au sein de réseaux électriques contraints. A plus long terme, le CEA s'intéresse aux réacteurs dits de 4e génération qui permettront de fermer le cycle du combustible [...] »

Or vu l'urgence climatique et le danger du nucléaire, c'est ce qui est prévu « à plus long terme » sans précisions dans le temps, donc prévu aux Calendes grecques, qui devait être abordé en priorité !
D'autant plus que la France n'est pas en avance à ce que j'ai compris au sujet des SMR, cette super idée de mettre de petits réacteurs aux portes de chacun.

Ensuite, si notre président actuel est réélu, il a bien dit sa volonté de construire d'autres EPR, ce machin qu'on n'arrive pas à terminer, et dont le seul représentant en service a été mis à l'arrêt en Chine, cette super techno qui aurait des failles de conception à ce qui a été découvert récemment, information non démentie par "les autorités" à ce que je sache... (j'ai déjà donné le lien.)

avatar tupui | 

@marc_os

J’ai lu oui, eux comme EDF serraient prêts. Ce n’est qu’une question d’argent et volonté politique aujourd’hui. La techno est là, les principales études faites.

Encore une fois ce que disent les politiques… et à quelques mois des élections n’en parlons même pas.

avatar tupui | 

@marc_os

Je préfère les sources directes pour avoir de vrai chiffres (articles de recherche, etc.) que des instances qui sont gérées par des « docteurs en sciences politiques »…

Pour la situation en direct de la production/consommation :
https://electricitymap.org/

Regarder les donnés historiques remplace tout les beaux discours du monde.

avatar max351 | 

@marc_os

"Regardez plutôt le rapport de RTE qui aborde aussi l'idée du tout renouvelable dont tout le monde fait comme si c'était impossible alors que les coûts de l'EPR qui explosent montrent que le nucléaire bon marché, c'est une fable pour les gogos."

Dans les projections de RTE, la solution la moins coûteuse est tout de même le nucléaire.

avatar marc_os | 

@ max351

> la solution la moins coûteuse est tout de même le nucléaire.

Oui, mais :
1. Vouloir faire des économies sur la sécurité, est-ce vraiment une bonne idée ? Le « quoiqu'il en coute » au sujet des aides pour faire face au COVID, ne pourrait-il pas être appliqué à notre sécurité environnementale, tant vis à vis du réchauffement climatique que de la non prolifération des déchets nucléaires qui vont poser des problèmes ad vitam eternam, ainsi que, et surtout à court terme vis à vis des centrales elles-même ?
2. Comment les coûts du futur nucléaire ont-ils été estimés afin de produire cette affirmation ? Si c'est de la même manière que les coûts ont été estimés pour les EPR*, permettez moi de douter de cette affirmation.

(*) https://fr.wikipedia.org/wiki/Réacteur_pressurisé_européen
Les chantiers de Finlande et de Flamanville, commencés respectivement en 2005 et 2007, ne sont toujours pas achevés en 2020 (EDF misait sur une durée de construction de 54 mois, soit 4,5 ans). Parallèlement, leur coût est passé de 3 à 11 milliards d'euros pour la Finlande et de 3,5 à 19 milliards d'euros pour Flamanville.
En ce qui concerne le réacteur anglais :
Début des travaux en 20161 ; le premier béton du réacteur nucléaire est prévu en 2019.
En juillet 2017, EDF annonce un surcoût de 1,5 milliard de livres ; la livraison est prévue pour fin 2025 au plus tôt.

Quant à l'argent, permettez moi de rappeler que les actionnaires du CAC 40 touchent tous les ans entre 50 et 60 milliards d'euros. Notons que le CAC 40 vient tout juste de battre tous les records. Il me semble qu'on a donc des réserves pour investir dans une énergie propre. (Et l'Ecosse gagne de l'argent avec.)

avatar max351 | 

@marc_os

"Vouloir faire des économies sur la sécurité, est-ce vraiment une bonne idée ?"

C'est l'argument qui revient souvent mais dans l'histoire il y a eu factuellement 3 accidents nucléaires dont 2 avec 0 mort. Le risque 0 n'existe pas, évidemment, mais nous avons beaucoup d'exemples dans notre quotidien de choses qui sont dangereuses et qui ne déchainent pas pour autant les passions chaque fois qu'on en parle.

"Comment les coûts du futur nucléaire ont-ils été estimés afin de produire cette affirmation ?"

C'est vous qui vous êtes appuyé sur le rapport RTE. Si les coûts du futur nucléaire n'ont pas été bien estimés, rien indique que ceux des énergies renouvelables l'aient bien été.

avatar marc_os | 

@ max351

> il y a eu factuellement 3 accidents nucléaires dont 2 avec 0 mort

Euh... dont un a fait des dizaines milliers de morts ! Je parle de Tchernobyl.

De plus les calculs de sécurité des centrales actuelles ont été faits avant le réchauffement climatique. Or les conditions climatiques vont changer de manière drastique.
Et là dire que "le risque zéro n'existe pas", c'est juste se leurrer.
Construire une centrale et la maintenir pendant au moins quarante ans, ce n'est pas comme traverser la rue !
Bref.
De plus, c'est un peu en mode "tout ou rien". Pas de mort, ou le risque de rendre impropres à la vie humaine des régions entières et potentiellement des centaines de milliers de morts.

avatar fte | 

@marc_os

"Euh... dont un a fait des dizaines milliers de morts ! Je parle de Tchernobyl."

Je ne sais pas quelle est ta source.

Moins de 40 personnes du staff de la centrale et des pompiers sont morts à cause de l’explosion ou des radiations.

Le plus pessimiste bilan pour tout le continent jusqu’à aujourd’hui monte à moins de 20’000.

Certes, c’est énorme pour un accident.

Un accident principalement conséquence d’erreurs humaines.

C’est moins que les morts prématurées d’une seule centrale à charbon dont la filtration serait défaillante (ou inexistante) ou le recyclage des boues de filtrage déficient (genre pollution des rivières ou nappes). Les centrales idoinement filtrées sont extrêmement modernes et techniques et une minuscule fraction des centrales actuelles le sont. En Europe basiquement. Ailleurs, que dalle. Oh, et les deux plus gros pollueurs EU sont allemands, sont des utility, des producteurs d’électricité… au charbon.

En Mongolie, l’estimation est que la moitié de la population de la capitale meurt de façon prématurée à cause du charbon. C’est plus d’un million de personnes.

Mais oui, suivront l’exemple allemand, remplaçons le nucléaire par du renouvelable intermittent tournant à moins de 10% de capacité en moyenne sans stockage (STEP par exemple) tampon, et charbonnons pour compenser. Excellente alternative pas dangereuse du tout.

avatar marc_os | 

@ fte

Je ne sais pas si tu sais, mais il y a eu un demi million de citoyens de l'URSS qui ont été envoyées à Tchernobyl faire le ménage. 500 000 !
Et le cancer, parfois ça met du temps, et l'administration "soviétique" n'a pas été vraiment prompte à compter toutes les victimes.
Et ... bref.

avatar fte | 

@marc_os

"Je ne sais pas si tu sais"

Sources ? Car ce qui manque, comme tu le soulignes, c’est l’information.

Je me base sur ce qui est officiellement confirmé pour ma part. Autrement je ne vais pas prétendre savoir ou prendre des décisions sur des spéculations ou croyances.

Ensuite, attribuer au nucléaire les décisions irresponsables de dirigeants, c’est très rapide et un brin faux.

avatar cybercooll | 

@tupui

De toutes les techno existantes, c’est le nucléaire qui produit le moins de déchet. Il n’y a pas de débat à ce sujet.
Le pb du nucléaire c’est l’investissement initial, le risque d’accident, le démantelage en fin de vie.
Bon un gros barrage c’est pas beaucoup mieux sur ces 3 points.

avatar tupui | 

@cybercooll

Surtout que pour les accidents les nouveaux réacteurs sont totalement autonomes et se mettent en sécurité tout seul en cas de problèmes (c’est physique).

avatar marc_os | 

@ david66

Sauf qu'au « jour d'aujourd'hui », la France réhausse son cota de production d'électricité au charbon car la belle industrie nucléaire française est incapable de fournir la quantité suffisante avec ses centrales...
Tout comme elle est incapable de terminer l'EPR qui a déjà explosé les budgets et les délais.
Pas étonnant, vu que l'industrie nucléaire a perdu ses compétences après la construction de la dernière centrale dans les années 90.

Et aujourd'hui de gentils personnages "politiques" misent tout sur le nucléaire, et l'Europe des lobbies est sur le point de la qualifier d'énergie verte, tout comme le gaz (!) pour justifier l'injustifiable.
Et pourtant, le tout renouvelable faisait partie des plans envisagé par l'institut (dont je ne me rappelle plus le nom) qui a récemment comparé toutes les alternatives, du tout nucléaire au tout renouvelable.
Sûr, dans leur étude leu tout renouvelable est la solution la plus chère.
Mais dans leurs estimations, se sont-ils basés sur les mêmes calculs - totallement erronés comme on le constate aujourd'hui - que ceux qui ont été faits pour l'EPR, ou bien sur les coûts réels, sachant que de plus ils misent sur des technos encore en développement voire inexistantes ? (cf. les mini centrales.)

avatar david66 | 

@marc_os

Nous sommes bien d’accord…

avatar cosmoboy34 | 

@marc_os

Dans la mesure où à l’heure actuelle aucune énergie renouvelable est viable h24 non aucune !!! Il faut bien fournir l’électricité. C’est quoi votre solution ? Faire du solaire et éolien uniquement et couper l’électricité la nuit ? Les frigos vont être contents ! Parer toutes nos montagnes et plaines de grandes tiges à couper tous les horizons ? Ça va être joli et les oiseaux vont apprécier ! La solution parfaite elle n’existe pas et comme dit plus haut le nucléaire s’il n’est pas parfait est le plus efficient sur le rapport coût/bénéfice/environnement. On peut parler des heures en faisant le jeu des ecolos qui n’ont sont pas. L’écologie c’est pas d’avoir une solution parfaite qui n’en est pas et de retourner à l’âge de pierre en attendant de trouver mieux, l’écologie c’est d’aller dans le bon sens, d’être pragmatique sur les enjeux et développer des solutions.

ITER ca vous parle ? Tout ca demande du développement de l’investissement et du temps. Arrêtons avec les discours pré faits des écolos qui n’en sont pas et soyons un minimum sensés sur les enjeux et solutions.

Pour info le Portugal est le pays d’Europe qui compte le plus de part d’électricité écologique (éolien solaire etc) regardez de plus près vous verrez grâce à qui ils fonctionnent…. A nous parce qu’un pays ne peut pas avoir d’indépendance énergétique en se basant seul sur l’énergie complètement verte.

Si c’est ce que vous voulez pour la france, quelle dépende du bon vouloir des pays voisins pour nous fournir de l’électricité, c’est une belle preuve d’écologie raisonnée lol

Pages

CONNEXION UTILISATEUR