Face aux Mac avec cartes dédiées, le GPU de l’Apple M1 pas ridicule pour jouer

Nicolas Furno |

On a vu plusieurs benchmarks du CPU intégré à l’Apple M1, la nouvelle puce d’Apple destinée aux Mac Apple Silicon, mais moins du GPU huit cœurs qu’elle intègre. Comme l’a noté un lecteur pendant le week-end, on trouve pourtant les résultats de mesures de performances réalisées avec l’app GFXBench Metal, spécialisée dans l’évaluation des capacités 3D d’un appareil, avec un accent porté sur les jeux.

Ces mesures, relayées également par Tom’s Hardware sont visibles à cette adresse. Elles ne disent rien des jeux qui seront compatibles ou non, mais elles sont utiles pour comparer l’Apple M1 à d’autres machines. Voici comment le GPU des nouveaux Mac Apple Silicon se situe face aux anciens Mac Intel qu’ils vont remplacer :

Résultats du test GFXBench avec Metal, l’API d’Apple, sur un Mac avec Apple M1 (bleu) et sur trois Mac Intel de dernière génération. Tous les tests sont en « offscreen », ce qui veut dire qu’ils ne dépendent pas de la définition de l’écran (chiffres en images par seconde).

Le graphique est sans appel : le GPU d’Apple laisse loin derrière les puces graphiques intégrées aux processeurs Intel que le constructeur utilisait jusque-là sur ses Mac entrée de gamme. C’est logique, la nouvelle puce d’Apple a été pensée spécifiquement pour affronter les GPU intégrés aux processeurs et faire bien mieux qu’eux. C’est même censé être le GPU intégré le plus rapide au monde, d’après le constructeur.

Mais que vaut l’Apple M1 face à une carte graphique dédiée ? Pour le savoir, nous avons comparé ces résultats au MacBook Pro 16 pouces et à l’iMac 27 pouces, à chaque fois de la génération la plus récente, à chaque fois avec leur GPU de base. Il s’agit quasiment du même, un AMD Radeon Pro 5300 en déclinaison mobile pour l’ordinateur portable et « standard » pour l’iMac, ce qui explique la différence de performances entre les deux appareils.

Résultats du test GFXBench Metal pour l’Apple M1 (bleu) et deux Mac avec carte graphique dédiée (chiffres en images par seconde).

Cette fois, l’Apple M1 cède le pas et se retrouve en retrait face aux deux Mac. Mais l’écart n’est pas aussi grand qu’on pouvait le craindre. Par rapport au MacBook Pro 16 pouces, le GPU d’Apple fait entre 4 et 12 % moins bien selon les tests. Dans les jeux, on peut ainsi s’attendre à des performances assez proches par rapport à cet ordinateur portable, mais l’iMac avec sa carte non mobile creuse l’écart et affiche autour de 33 points d’écarts sur chaque test.

C’est indéniablement moins bon, mais il faut aussi rappeler que l’Apple M1 n’essaie pas de concurrencer les GPU dédiés. C’est une puce taillée pour l’entrée de gamme qui consomme très peu — on parle d’un TDP de 10 W pour toute la puce, CPU, GPU et tous ses autres composants compris — et elle n’est pas si éloignée que cela de la puce graphique dédiée fournie par défaut avec les MacBook Pro 16 pouces. Quand on sait qu’elle affiche un TDP de 50 W et qu’elle dispose de 4 Go de mémoire dédiée, cela remet en perspective les scores obtenus par l’Apple M1.

C’est déjà un très bon résultat et le constructeur devrait avoir dans ses laboratoires un modèle plus puissant capable de rivaliser avec les GPUs dédiés. On a hâte de voir ce que cela pourrait donner…

avatar cedo | 

Faudra voir à l’usage mais ça va faire oublier les GPU Intel 😁

avatar taxtax | 

@cedo

quand on voit comme Apple domine la scène GPU sur smartphones/ Tablettes depuis un bon bout de temps, on peut partir confiant... :)

avatar cedo | 

@taxtax

Oui j’ai pas d’iPad Pro mais je connais ses performances, je pense que d’un point de vue graphique ça va être du très bon, après faut que les éditeurs suivent.. Je sais pas si c’est en lien avec Apple Arcade mais faudrait quelques Blockbusters aussi pour booster le service 👍

avatar fabm | 

La vraie question est: comment est-il possible que Intel soit aussi mauvais? C’est tout de même leur cœur de métier...

avatar prowls | 

@fabm

Probablement car Intel est en situation de quasi monopole depuis des années. Apple nous fait (re)découvrir les bienfaits de la concurrence pour le consommateur !

avatar Carbonized | 

Intel vient surtout de se prendre une raclée par AMD, les nouveaux Ryzen explosent les derniers I9.
Les derniers GPU AMD sont également des bêtes de puissance (ce n'est pas pour rien que Nvidia a du nettement baisser ses prix).

avatar DrStax | 

@Carbonized

Ceci dit Nvidia à toujours de l'avance et ne se repose pas sur ses lauriers contrairement à Intel.

avatar Ol'Dirty | 

@prowls
True.

avatar tomcdj71 | 

@fabm

Ça s’appelle « se reposer sur ses lauriers ».
« On est les maîtres du monde, incontesté et incontestable, il n’y a plus de concurrence alors allons boire un café ».
La pause café a duré trop longtemps. Déjà AMD qui est revenu tel un phénix, et maintenant Apple. La suprématie se casse la binette

avatar lmouillart | 

Non pas seulement :
Intel à sous estimé la capacité des fondeurs tiers à lui passer devant : Samsung, TSMC.
Intel à foirer l'AVX512, l'EPIC (le saut hors x32/64), l'intégration de StrongARM revendu à Marvell, la diversification dans les DGP (alors qu'ils avaient le i740, etc...), leur diversification, le passage a l'ultra mobile avec les technologies x32/64, la passage à l'ultra mobile avec moblin, etc...
Donc non ils ne se sont pas endormi sur leurs lauriers, c'est pire ! Très souvent ils ont tenté une autre piste que l'x32/64 et à chaque fois ils se sont plantés.

Ce qui les maintient en vie c'est principalement l'inertie des clients et de l'existant qui va mettre des décennies à disparaître, et leur place prépondérante dans le monde PC, qui reste la seule plateforme informatique avec grande diffusion qui est ouverte, standardisée, modulaire, ...

avatar tomcdj71 | 

@lmouillart

Bien résumé. Après je schématisais beaucoup. D’ailleurs MacG avait fait une série d’articles dessus si je me souviens bien qui détaillait tout ça. C’était fort intéressant. Mais oui, leur âge d’or est bel et bien loin pour euh (a l’échelle du temps informatique, bien sûr). Et je pense réellement que leur récent partenariat avec TSMC est clairement un énorme aveu de faiblesse. Qui l’eu cru encore il y a de ça 10 ans?

avatar YetOneOtherGit | 

@tomcdj71

"Et je pense réellement que leur récent partenariat avec TSMC est clairement un énorme aveu de faiblesse."

C’est aussi une preuve de la transformation de la chaîne de valeur, la maîtrise des processus industriel et les moyens économiques pour les faire évoluer fût longtemps une des grandes forces d’Intel.

Aujourd’hui c’est bien plus discutable.

L’avenir d’Intel est très intéressant à observer, l’entreprise doit se réinventer comme d’autres géants l’on fait dans le passé.

avatar YetOneOtherGit | 

@tomcdj71

"« On est les maîtres du monde, incontesté et incontestable, il n’y a plus de concurrence alors allons boire un café »."

Attention à ne pas enterrer Intel trop vite, il reste maitre sur le très profitable et en croissance secteur des équipements côté serveur et ont des moyens colossaux.

Mais la position à long terme est effectivement menacée s’il n’y a pas une réaction stratégique et tactique forte.

avatar Adodane | 

@fabm

Pourquoi mauvais ? Leur dernier iris Xe dépasse les deux teraflops 💁‍♀️

avatar melen | 

Il y avait des interventions de "C1rc3@0rc" il y a maintenant longtemps, lequel ne disait pas autre chose sur Intel que ce que l'on constate depuis quelques jours avec ces premiers tests.

avatar reborn | 

@melen

Il disait aussi que le mac n’avait pas d’avenir si je me souviens bien

avatar YetOneOtherGit | 

@melen

"Il y avait des interventions de "C1rc3@0rc""

Le roi de la post-vérité, il osait tout même confronté à des données chiffrées irréfutables.

Et effectivement il annonçait avec force argument spécieux l’abandon prochain de l’activité Mac par Apple contre toute logique économique🤢

Un monument historique sur MacGe 🤯

avatar JOHN³ | 

@YetOneOtherGit

On te souhaite le même destin

avatar YetOneOtherGit | 

@JOHN³

"On te souhaite le même destin"

Tiens le « on » qui montre à quelle point tu te fantasmes comme représentatif 🙄🤢

avatar YetOneOtherGit | 

@melen

Il est d'ailleurs assez amusant de noter que pour l'inénarrable C1rc3@0rc c'était la part de l'iPhone dans l'activité d'Apple qui justifiait l'abandon futur du Mac par Apple.

Alors même qu'en terme de business le Mac est depuis longtemps l'activité ordinateur personnel la plus profitable de l'industrie et de loin.

Aucun chef d'entreprise ne se séparerait d'une activité serte sans grande perspective de croissante mais hautement profitable sans discontinuer depuis de nombreuses années.

Là où cela devient paradoxale c'est que la ré-invention sur Mac par la transition ARM est le pure fruit de la force de l'activité autour d'iOS et de ses variantes d'Apple.

Sans la masse incroyable de système produit par Apple basés sur ARM, jamais l'entreprise n'aurait eu l'intérêt et les moyen de maitriser petit à petit la capacité de produire aujourd'hui la première offre conséquente d'ordinateusr intividuels ne reposant pas sur l'écosystème Intel depuis qu'Apple avait abandonné le PowerPC.

avatar Valiran | 

Ce ne sont pas les mêmes produits aussi.
l'iGPU des Intel n'est pas fait pour jouer, mais pour bureautique, multimedia, surf web. Si t'en veux plus tu prends un GPU dédié.
Le GPU du M1 n'as pas d'autre choix que d'être puissant.

avatar Ron Dex | 

Il faudrait voir ce que ça donne avec des jeux ou des applications 3D codés en Swift par ex. spécifiquement pour le processeur M1.

avatar Marcos Ickx | 

On a aussi vu des tests CineBench R23 aujourd’hui :
Apple M1
Monocœur : 990
Multicœurs : 4530

Test CineBench R23 Apple M1Monocœur : 990Multicœurs : 4530Il ne tient pas la route face à des AMD Ryzen 5 3600x et Ryzen 7 4800HS, mais c’est tout de même pas mal comparé aux puces Intel.Infos (en espagnol)https://t.co/bEhZN7vhEd pic.twitter.com/rzyaG8bSA1— Marcos Ickx (@MarcosIckx) November 16, 2020

avatar malcolmZ07 | 

C'est un peu fort de dire "il ne tient pas du tout la route", ce sont des processeur qui fonctionnent à 65-95 W et coût environ 200e seul.
Justement, ça relative énormément les scores d'AMD, intel est juste très mauvais.

avatar Marcos Ickx | 

@malcolmZ07
Oui, j’y vais fort.
Mais comme vous le dites, c’est 10 watts contre 65-95 watts.

Du coup, j’attends aussi avec impatience quels seront les scores de la puce graphique dédiée signée Apple dont les rumeurs parlent.

Mais ce sera pour 2021, peut être avec MacBook Pro 2016.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR