Le superordinateur le plus puissant au monde tourne sur des processeurs ARM

Nicolas Furno |

C’est maintenant officiel, les Mac vont abandonner les processeurs x86 d’Intel au profit de processeurs « Apple Silicon » qui reposeront sur l’architecture ARM. Ce changement amène plein de questions et nous n’aurons pas toutes les réponses avant les premiers Mac commercialisés avec cette puce, ce qui est prévu pour la fin de l’année, mais Apple fait tout pour rassurer les utilisateurs.

La question des performances revient souvent quand on parle de l’architecture ARM. Il faut dire que ces processeurs ont longtemps eu la réputation d’être très efficients, mais pas très performants. Néanmoins, cela fait plusieurs années qu’Apple contredit cette réputation avec ses propres puces, qui dépassent désormais largement les processeurs pour portables d’Intel :

Si vous aviez encore un doute, vous pouvez vous tourner vers le monde des serveurs pour savoir que les processeurs ARM peuvent concurrencer l’architecture x86. Au printemps, Ampere présentait une gamme de processeurs concurrente des Xeon d’Intel. Et par un heureux hasard de calendrier, on vient d’apprendre que le superordinateur le plus puissant au monde tourne sur des processeurs ARM.

Un superordinateur (photo Sandia Labs (CC BY-NC-ND 2.0))

Le « Fugaku » est un superordinateur japonais créé par l’institut de recherche RIKEN en partenariat avec Fujitsu qui fournit justement le SoC ARM utilisé autour d’un processeur 48 cœurs A64FX. Il contiendra à terme près de 160 000 processeurs, mais les mesures de performance pour établir le record ont été effectuées avec 152 064 nœuds « seulement ». Avec un score de 415,53 pétaflops, ce superordinateur ARM ridiculise le tenant du titre, le Summit d’IBM qui se contente de 146,8 pétaflops « seulement ».

Ces chiffres sont impressionnants, mais pas forcément très parlants, tant ces superordinateurs sont éloignés de l’informatique que nous utilisons au quotidien. C’est malgré tout intéressant de constater que les processeurs ARM se retrouvent partout, de nos montres aux superordinateurs, en passant par les ordinateurs désormais.

Fugaku entrera véritablement en action l’année prochaine, mais il a déjà servi, notamment à faire des calculs liés à la pandémie récente, pour mieux connaître le virus SARS_COV-2 responsable de la maladie. Ses concepteurs rappellent que c’est aussi la première fois en neuf ans que le Japon dispose du superordinateur le plus puissant au monde. Le reste du classement est largement monopolisé par les États-Unis et la Chine.

avatar MarcMame | 

@Furious Angel

"Mouais ce genre de choses dépend pas trop du type de processeur utilisé..."

Évidemment que non mais tu passes à côté de mon propos.

avatar vincentn | 

@MarcMame

Pour les mises à jour non reversibles, à priori non. Une session de cette WWDC, explique, en très gros résumé, et même s’il manque pas mal de détails, qu’on pourrait avoir plusieurs macOS en parallèle sur Apple Silicon, et revenir à une ancienne version si problème.

avatar Serge 001 | 

@MarcMame
L’imposition d’achat sur l’App Store serait catastrophique pour moi. La majorité de mes applications n’y sont pas. Et celles qui ont aussi une version App Store sont bridées par les contraintes d’Apple.
Je serais tout de même surpris qu’on en arrive là. Si ça devait être le cas, j’espère qu’Apple a fait preuve de transparence en le signalant aux développeurs qui ont fait la demande pour un DTK. De toute façon, malgré l’interdiction d’Apple, on le saura lorsque l’information concernant ce dernier commencera à circuler entre les branches.

avatar Wilthek | 

@Serge 001

On y arrivera tout doucement ... et tout sera sur abonnement même l’ordi sera en loc’

avatar armandgz123 | 

@MarcMame

C’est exactement la question que je me pose... pour moi, c’est primordial de garder la liberté des lacs actuels, déjà que je ne supporte pas cette politique sur iPad...

avatar Scooby-Doo | 

@MarcMame,

« l’architecture ARM. Ce changement amène plein de questions. En effet et la première que je me pose : [1] Est-ce qu’Apple ne va pas enfermer macOS dans le même modèle que iOS ? [2] AppStore obligatoire... [3] Mises à jours insistantes et non réversible... [4] C’est ma grande inquiétude du moment... »

1. Mac OS X est déjà enfermé dans l'écosystème Apple ! Rien de nouveau donc. Par contre certains ont réussi avec succès à utiliser Mac OS X sur d'autres PC que ceux de Apple car Mac OS X est compatible PC et les processeurs Intel & AMD.

2. App Store obligatoire, pourquoi pas mais rien n'y oblige Apple à le faire ! Est-ce même souhaitable pour les utilisateurs finaux ? J'en doute. Par contre ce serait une bonne occasion pour Apple pour augmenter le catalogue d'applications disponibles sur l'App Store en le rendant incontournable. Les profits liés à sa marge de 30 % augmenterait en conséquence au plus grand plaisir des actionnaires à n'en point douter.

3. Les mises à jour sont en principe faites pour améliorer la stabilité ou la sécurité de votre ordinateur, pas pour vous importuner ou vous ralentir dans votre travail. Parfois cela peut créer des incompatibilités, et du coup vous avez besoin de différer certaines d'entre elles en attendant une mise à jour du logiciel incompatible. Pour Apple, ce serait tout bénéfice de pouvoir installer et gérer le parc de Mac comme celui de l'iPhone, en assurant une homogénéité maximale et ne pas se traîner des Mac ayant des versions de retard. Quid d'application ne franchissant pas le cap, je pense à l'abandon du 32 bits comme la Creative Suite 6 de Adobe qui fonctionne encore parfaitement sous la dernière version de Windows 10 2004 mais plus sur Mac OS depuis un bon moment par exemple.

4. Ne soyez pas inquiet outre mesure. Apple a une très grosse expérience en matière de transition, même brutale, question matériel ! Souvenez-vous encore de la levée de boucliers lors de l'abandon du FireWire par exemple ? Cela avait fait grand bruit à l'époque, et puis tout est rentré dans l'ordre car les utilisateurs se sont mis à niveau question matériel. Cela a un coût ! Mais rester à niveau a toujours était coûteux !

😎🙂

avatar mat83 | 

C’est peut être trop abstrait pour moi mais .. quelqu’un peut m’expliquer à quel point il faut réellement un super ordinateur avec autant de puissance pour ... par exemple, faire des calculs sur l’épidémie du COVID-19 ?

avatar DrStax | 

@mat83

Honnêtement je ne sais pas si quelqu'un saura réellement répondre ici à ta question, mais il y a plein d'article sur les super-calculateur en cherchant un peu sur google. Je pense que ça peut déja expliquer certaines choses.

avatar raoolito | 

@mat83

une personne peut contaminer 3 personnes par jours en moyenne avec le covid, mais seulement à son 3eme jour d'infection jusqu'à son dernier jours de maladie, meme si cela baisse au fur et à mesure de la regression du virus dans le corp.
pendant ce temps, les autres contaminés auront eut le temps de murir leur infection et de devenir contaminants à leur tour.
Et là, question: connaissant la proportion de gens se deplaçant entre les villes à l'interieur d'un pays, puis le nombre de gens se deplaçant au travers de la planete, en tenant compte des variables telles que météo, procédures d'isolement, âge moyen par pays et simple pourcentage d'immunité naturelle, quelle peut etre l'evolution de la pandémie à partir de mi-Avril selon ses foyers déjà connus. Optionnel: y ajouter les foyers possibles que la statistique a dors et deja pointé mais sans que l'on ait encore trouvé de cas.

vous avez deux heures.

(en gros on n'est pas si loin de la simulation nucléaire ou de la météorologie, domaines ou les superordinateurs sont rois.)

avatar mat83 | 

@raoolito

@xDave

Merci pour vos explications !
En effet je peux imaginer un peu à quel point il faut de la puissance et de l’intelligence pour ce genre de calculs et d’estimations !

Ça me fascine quand même ce qu’on est capable de créer 😳

avatar raoolito | 

@mat83

On est pourtant encore tres loin de ce que la nature a conçu ( nous, par exemple, mais aussi les soleils, nebuleuses, et j'en passe)
Je nous accorde un avantage : on est plus rapide qu'elle :)

avatar xDave | 

@mat83

de rien.

Par rapport au PC, on est dans des usages qui n'ont rien à voir.
il faut mettre les choses en contexte. Il s'agit là d'applications très spécifiques et donc d'architectures hardware tout aussi spécialisées. Ce truc est peut être une bouse pour gérer un document Word (😀 pourquoi Word ? 😁) comme un MacBookAir serait incapable de tenir de longs calculs intensifs pendant des jours entiers.

Ce qui est intéressant dans le cas d'ARM c'est que c'est une architecture ouverte et que les utilisations peuvent être ultra-spécialisées par rapport à un processeur pour un usage "générique".

Et si, évidemment on aura pas une telle puissance dans un portable ou un MacPro, on peut toutefois imaginer ce que pourrait faire Apple avec cette possibilité de "personnaliser" le processeur -et l'architecture autour-.

avatar Dimemas | 

c'était plus 2 que 3 mais oui c'est ça en effet :)

avatar Bigdidou | 

@raoolito

« vous avez deux heures. »

Facile.
Les trains se croiseront à 7h37 au moment où la baignoire commencera à déborder.

avatar raoolito | 

@Bigdidou

Vous avez acces a un super ordinateur c'est cela :) ?

avatar Scooby-Doo | 

@Bigdidou,

« Les trains se croiseront à 7h37 au moment où la baignoire commencera à déborder. »

Vous faites référence au 737 Max de Boeing en subliminal ???

Mais ils ne se sont pas croisés mais plutôt gaufrés au moment où la baignoire a commencé à déborder...

Prévision calculée sur SUNWAY TAIHULIGHT !

😁

avatar xDave | 

Très schématiquement, c'est lié à la quantité de données entrantes, la variété de ces données, le nombre de possibilités (scénario et dérives potentielles), et donc la vitesse d'exécution.

Pour le Sars on va parler de comparer des ADNs de différentes espèces, des bouts de virus, des échantillons de population avec dans le cas de pandémie des flux migratoire etc etc…

Pour de la météo, des prévisions précises à N jours impliquent des quantités de modèles (chaleur, vents, marées, topographie locale, saisons, etc…). Plus la prévision est précoce ET lointaine, plus elle est utile. +> Alerte tempête, immersion, inondation brutale, ou pour l'agriculture par exemple.

D'où la puissance de calcul et l'importance d'avoir des résultats rapidement.

(très gros résumé)

avatar Dimemas | 

oulaaaaaa il en faut de la puissance croit moi !

d'ailleurs, c'est bien mignon de caser une news comme ça pour faire valoir ARM mais c'est un peu abusé parce qu'on sent la perche tendue par la team macg pour dire :
l'ARM y a bon ! mangez en !

Sauf que ... ce super ordinateur arrive trop tard.
Là où cette news est un poil abusive (excusez moi du peu), c'est de glisser la puissance du supercalculateur pour dire qu'il a servi aux calculs et à l'étude du sras cov2 alors qu'il n'est pas fonctionnel et surtout c'est complètement faux puisque l'essentiel des calculs doit être fait en continu pour ça et que l'organisme qui a été sollicité entre autre est FOLDING@HOME qui a permis de réunir pendant tout le confinement une puissance de calcul de 2,5 exaflop !!!!!

a ce jour, folding@home a encore de quoi faire pâlir votre serveur nippon :
https://stats.foldingathome.org/os

C'est bien de donner des informations les gars, mais essayez de vous renseigner svp avant ...

avatar Scooby-Doo | 

@Dimemas,

« [...] l'ARM y a bon ! mangez en ! »

Ben non quand on vérifie les données sur le site comparatif des supercalculateurs.

Un cœur ARM est 20 % moins efficace qu'un cœur PowerPC.

Du coup on se demande pas plutôt si c'est pour prévenir les futurs acheteurs de Mac avec Apple Silicon de prendre le modèle avec un maximum de cœurs pour essayer de faire bonne figure face aux processeurs Intel.

Et puis le design des Apple Silicon sera peut-être différent avec un SoC comportant plein de trucs sympas pour accélérer le tout : encodage/décodage, chiffrage (sur T2), IA, etc...

Cela va être dur de faire la comparaison, sauf à lancer un calcul intensif sur Intel et Apple Silicon avec la version de Mac OS Big Sure la plus proche dans les deux cas pour ne pas biaiser le test.

😎

avatar Dimemas | 

oui ils sont obligé de mettre plus de coeurs ;)
Pire encore, la consommation et les perf/watt sont complètement en défaveur d'ARM

D'ailleurs en parlant de test biaisé, les test sous iOS sont surestimés et ce n'est pas inconnu...
Mais alors là on va bien rire sur le futur en effet XD

avatar Biking Dutch Man | 

@Dimemas

Avez-vous des chiffres? La consommation en watt par Tflop ce serait interessant comme comparaison.

avatar Scooby-Doo | 

@Biking Dutch Man,

« Avez-vous des chiffres? La consommation en watt par Tflop ce serait interessant comme comparaison. »

A64FX 48C :

28,334.50 kW pour 513,855 TFlop/s, soit 55 kW par TFlop/s.

IBM POWER9 22C :

10,096.00 kW pour 200,795 TFlop/s, soit 50 kW par TFlop/s.

IBM POWER9 22C est 10 % plus efficace au point de vue énergétique !

IBM POWER9 22C bat le A64FX 48C sur le plan de la puissance de calcul et l'efficacité énergétique.

Et cela aussi l'article n'en parle pas.

😉

avatar Biking Dutch Man | 

@Scooby-Doo

Merci c’est intéressant!

avatar MGA | 

@Scooby-Doo

Classement d’efficacité énergétique :

« The number nine system on the Green500 is the top-performing Fugaku supercomputer, which delivered 14.67 gigaflops per watt. It is just behind Summit in power efficiency, which achieved 14.72 gigaflops/watt. » (Top500.org) La différence n’est pas si grande que vous le laissez entendre.

avatar vince29 | 

Et sous Linux. Comme les 500 suivants (et sans doute plus)

Pages

CONNEXION UTILISATEUR