Le clavier papillon 2018 souffre toujours de problèmes de fiabilité

Nicolas Furno |

Le clavier papillon des MacBook Pro 2018 a été modifié avec une membrane de silicone chargée officiellement de réduire le bruit provoqué par les touches, mais officieusement d’améliorer sa fiabilité. Est-ce vraiment le cas ? Quelques mois après la sortie de cette nouvelle génération, il semble de plus en plus évident que les problèmes de fiabilité des générations précédentes ne sont pas réglés, en tout cas pas totalement.

La membrane de silicone des MacBook Pro 2018 (image iFixit)

Un mois seulement après leur commercialisation, nous évoquions des problèmes rencontrés par certains utilisateurs avec la barre d’espace. Ces soucis étaient alors plus limités, mais The Outline revient à la charge avec des dizaines de témoignages cette fois. Ils proviennent notamment des forums de MacRumors et notamment de ce sujet de plus de 600 réponses où de nombreux utilisateurs se plaignent des mêmes problèmes qu’avant, à savoir des touches qui ne répondent plus, ou bien des lettres dupliquées sans raison.

Il y a suffisamment de témoignages pour indiquer au minimum que tous les problèmes de fiabilité n’ont pas été réglés par Apple. Pour ne rien arranger, certains témoignages ajoutent que la technique de la bombe à air ne sert plus à rien, sans doute parce que la poussière qui bloque les touches est maintenant prisonnière de la membrane de silicone elle-même. Ajoutons que les problèmes de la génération 2018 semblent survenir plus tôt qu’avant, ce qui n’est pas un bon signe.

Le seul MacBook Pro 2018 utilisé à la rédaction n’a jamais souffert de problèmes de clavier pour le moment. Sur nos forums, il semble aussi que le problème ne soit pas courant. Il est sans doute trop tôt pour juger cette troisième génération de clavier papillon, mais on peut déjà affirmer qu’Apple n’a pas encore réussi à régler tous ses problèmes…


avatar en ballade | 

@pocketalex

"évolution totalement bridée et machines irréparables"

Un fan d Appl€ qui le confirme

avatar pocketalex | 

@en ballade

"Un fan d Appl€ qui le confirme"

Comme je ne suis pas dans l'insulte et dans l'invective, je me contenterai de te traiter de "bouffon"

Le mot est tellement juste, j'en suis content.

Tu es la pour cracher sur Apple, tout le temps, sur tout sujet, toute intervention, c'est ton mantra, et comme il te manque les neurones pour mener correctement cette bataille, tu plonges dans chaque intervention pour cracher ton bashing en mode 1er degré, sans aucune nuance, aucune réflexion, aucune once de début de discours un tant soi peut intelligent

Tu es aussi bête que tes propos, et tes propos sont complètement bêtes, même quand elles n'ont que 4 mots (il y en a rarement plus, de toutes façons)

L'utilisation du mot "fan" est symbolique de ta pensée binaire digne d'un enfant de 4 ans, et un enfant pas très malin en plus.

On est "fan" ou on est "hater", c'est aussi simple que ça ?

Je ne suis pas "fan" d'Apple, c'est juste la solution informatique que j'ai choisie, et pour des raisons d'efficacité professionnelle et de plaisir d'utilisation de mon outil de travail
Je pourrais faire le même travail avec un PC sous Windows, mais je me ferais bien ch.... au quotidien, et je n'irai pas aussi vite, donc pas une solution très intéressante

Mon discours se borne aux laptops, et aux laptops haut de gamme, aux stations de travail mobiles.

De plus, je propose aux utilisateurs de privilégier une solution desktop si ils le peuvent, avec un retour d'expérience. Un desktop qui peut être un hackintosh ou un iMac/iMac Pro, au choix de chacun

Je suis pas en train de dire aux gens avec un porte voix "n'achetez pas du Apple", je suis utilisateur d'Apple, utilisateur convaincu par la solution, donc pas "fan", juste "utilisateur", et pas la pour dire "tous sur Apple" ni "personne sur Apple"

Tu manques cruellement de réflexion, de recul, d'un minimum intellectuel, juste tu amuses la galerie .... ou pas. Un bouffon triste quoi

avatar pagaupa | 

@pocketalex

Certains sont là pour cracher, d’autres pour défendre l’indéfendable...c’est aussi cela la démocratie.
Nier l’autre n’a jamais fait avancer les choses.
3 versions pour le même clavier, mais bien sûr! Aucun problème!
On prend les cracheurs pour des quiches...

avatar pocketalex | 

@pagaupa

cracher pour cracher, c'est autre chose que d'arriver avec un discours critique, mais intelligent

C'est toute la différence, et je ne serai jamais tendre avec les premiers

Concernant les MBP 15" mon discours ne varie pas : le clavier collé avec souci potentiel + le prix très élevé + l'impossibilité de changer RAM ou stockage ça fait beaucoup pour moi

Je ne crache pas pour autant sur les machines qui restent, et ce serait mentir que de dire le contraire, d'excellent outil de travail, mais tout cela me fait dire à ceux qui veulent bien m'entendre de plutot considérer l'option "desktop" plutot que "laptop" en machine principale

C'est un conseil, ce n'est pas une vérité ni un aveu d'échec sur cette génération de modèle, et par ailleurs ce conseil vaut tout autant pour un Mac que pour un PC, c'est un conseil de bon sens et de retour d'expérience

Je suis, comme beaucoup de créatifs utilisant des logiciels de photo, de création visuelle, de montage vidéo et de post-production vidéo, et même de 3D (mais ce n'est pas mon métier principal), un gourmand. Plus j'ai de puissance, de vitesse et d'espace de travail généreux, mieux je bosse

Et que ce soit un Mac ou un PC, un laptop ne peut pas être aussi puissant qu'un desktop. Point barre

Le souci des i9 qui throttle, ce n'est pas un souci qui concerne le MBP 2018, c'est un souci qui concerne TOUS les laptops. idem pour le GPU, idem pour le stockage (en terme de capacité, pas de vitesse), idem pour écran : un bon 15" ne rivalisera jamais avec un 27" 5k

Bref, je parle d'expérience. Sur tous les points, si on est en recherche de performances, de confort et de capacité, un desktop est éminemment supérieur à n'importe quel laptop

Voila mon discours, c'est pas de dire Apple s'est foiré, et qu'il faut éviter les laptops Apple.

Juste que la balance des laptops actuels n'est pas fameuse pour les points détaillés, donc c'est encore plus le moment de réfléchir, lors de l'achat, à la solution desktop

je sais que ce n'est pas possible pour tout le monde, mais pour ceux qui le peuvent, sérieusement, réfléchissez y

Pour les autres, les MBP restent de formidables laptops, n'en déplaise au haters

avatar Le Gognol | 

Au sujet de la génération 2016-2017, quels sont les retours d’expériences de ceux qui ont fait une démarche suite aux problèmes de claviers ? Simple réparation, remplacement du clavier voir plus ? La nouvelle version du clavier a-t-elle été proposée ?

avatar Stéphane Moussie | 
Sur mon MBP 2016 : remplacement du top case (ensemble châssis + clavier + batterie). J'ai eu un clavier de 2e génération (2017). Ils ne peuvent pas mettre de clavier de 3e génération a priori.
avatar Hangaroa | 

Tu n'as pas eu de nouveaux problèmes avec le clavier 2017 ?

avatar Le Gognol | 

@stephmouss

Merci ! Sur la compatibilité des 2016-2017 avec le clavier 2018, je n’ai jamais trouvé une info claire et définitive sur le sujet...

avatar Hangaroa | 

Changement de top case me concernant sur un modèle 2017 au bout de 3 mois (sous apple care).. et avant le programme de remplacement.. mais les modèles 2017 (à l'époque) étaient remplacés par les mêmes claviers.. donc...

avatar jaymcfly | 

J’ai acheté y’a deux mois un MacBook Pro 13’ 2018 et pour l’instant je n’ai aucun problème (espérons que ça dure). Cependant au moindre problème, je me demande si je n’irai pas ailleurs.. même sans l’envie d’y aller.

avatar Philbee | 

Ce désastre industriel n’augure rien de bon pour la suite et les délires sociétaux du petit Timmy finiront bien par avoir raison d’Apple. J’en veux pour preuve ce témoignage accablant (que je ne me lasse pas de citer ! ?) :

https://www.telegraph.co.uk/technology/2018/09/28/former-apple-engineer-claims-tech-giant-toxic-jobs-death/

-> extrait :
« Following Mr Jobs' death, Mr Eastman claims the culture of "untested" updates for every product caused "undue strain".

"This destroyed moral and caused many of the remaining engineers who made a difference to leave after 2011," the claim said.

"Apple evolved from an honest company into a rampant and regular abuser of contract, discrimination and employment law; in addition to regularly acting without good faith in business dealings."

"Cronyism" and a dedicated effort to ignore quality issues in current and future products "became the most important projects to perpetuate the goal of ignoring the law and minimising tax »

Mr Eastman claimed that Apple was hiring managers with little technical experience to oversee the remaining engineers, who started to "disappear suddenly without warning" because of financial and pay reasons.

avatar oomu | 

ha oui, le litige avec Daniel Eastman

Je suis plus concerné avec la tentative, si avérée, de ne pas l’associer aux brevets concernés.

si c’est une pratique usuelle de la maison, les ingénieurs les plus motivés y verront une tentative de brider leur carrière.

avatar Philbee | 

D’un point de vue éthique, cette affaire ressemble assez au cas de James Damore :

Eastman parle de discrimination et une lecture attentive de ses commentaires semble corroborer l’hypothèse de choix managériaux dictés par d’autres considérations que celles basées sur les compétences du personnel.
Aussi, il parait plus que probable que nous sommes dans une situation comparable à celle de Google dans laquelle la discrimination « positive » l’emporte sur la méritocratie.
Avec les conséquences que l’on sait...

avatar weagt | 

J'ai un modèle 2018 et il m'arrive d'avoir des doublements de lettres, mais j'avais le même souci avec mon modèle 2015, j'ai en fait découvert que souvent le doublement des lettres venait du fait que les touches ayant une course plus faible sont beaucoup plus sensibles, la parade pour résoudre le problème est d'augmenter le délai avant répétition dans les préférences système / clavier.

avatar pocketalex | 

@Théaud

Si tu veux éviter le problème de répétition de lettre, je te recommande, une fois la touche appuyée, de relever le doigt

Et ce pour chaque touche appuyée, bien sur !

avatar yurt | 

De mon côté RAS

avatar pocketalex | 

@yurt

idem Macbook mi-2016.

bientôt 3 ans, un clavier dont on sent que la moindre miette peut devenir un drame, mais en même temps, aucun drame à noter malgré une utilisation intensive, et une certaine promptitude de son possesseur à grignoter tout et n'importe quoi en l'utilisant

avatar jazz678 | 

@nicolasfurno

« Il y a suffisamment de témoignages pour indiquer au minimum que tous les problèmes de fiabilité n’ont pas été réglés par Apple. »

Dans l’absolu et sans remettre en cause la crédibilité des témoignages la méthodologie est biaisée et donc ce jugement aussi puisque ces mêmes témoignages ne sont qu’à charge. Ceux qui n’ont aucun problème faisant beaucoup moins de bruit sur les forums.
Il n’est donc pas possible de se faire une idée précise de la proportion de machines 2018 sans problème de clavier vs. celles qui en ont.
..et encore moins de faire une comparaison du nombre de pannes vs. générations précédentes de MBP.

Par ailleurs Apple n’a jamais prétendu régler tous les problèmes de fiabilité avec cette nouvelle génération de claviers

avatar en ballade | 

@jazz678

"Par ailleurs Appl€n’a jamais prétendu régler tous les problèmes de fiabilité avec cette nouvelle génération de claviers"

Alzheimer?

avatar jazz678 | 

@en ballade

« Alzheimer? »

Non...mais peut-être un peu de fatigue

Je ne me souviens pas qu’Apple ait communiqué dans ce ce sens...ou l’ait mentionné quelque part.

Mais je suis prêt à un mea culpa si tu m’en fournis la preuve

avatar webHAL1 | 

@jazz678
« Dans l’absolu et sans remettre en cause la crédibilité des témoignages la méthodologie est biaisée et donc ce jugement aussi [...] »

Quelle "méthodologie" ? Ce que le rédacteur de l’article dit, c’est qu’au vu des témoignages qui s’accumulent, il est clair que tous les problèmes de fiabilité n’ont pas été réglés par Apple. C’est incontestable, et il n’est pas question de méthodologie ou de jugement.

« Par ailleurs Apple n’a jamais prétendu régler tous les problèmes de fiabilité avec cette nouvelle génération de claviers. »

Non non, c’est sûr. Ils ont sorti une troisième version du clavier "papillon" juste pour faire joli. Ce n’était en aucun cas pour régler des problèmes...

avatar jazz678 | 

@webHAL1

« Quelle "méthodologie" ? Ce que le rédacteur de l’article dit, c’est qu’au vu des témoignages qui s’accumulent, il est clair que tous les problèmes de fiabilité n’ont pas été réglés par Apple. C’est incontestable, et il n’est pas question de méthodologie ou de jugement. »

Bien sûr que si. Une méthodologie est une manière de procéder. Et à partir du moment où l’auteur tire des conclusions à partir de quelques témoignages sur le net (C’est toujours la même histoire hein..) qui vont tous dans le même sens, Il a bien suivi une méthodologie et son jugement est sa conclusion.

« Non non, c’est sûr. Ils ont sorti une troisième version du clavier "papillon" juste pour faire joli. Ce n’était en aucun cas pour régler des problèmes... »

Nous sommes tous d’accord que c’était un des objectifs. Même s’il était inavoué.
Ce que je dis c’est que personne n’est capable d’affirmer qu’Apple avait pour objectif de régler définitivement le problème.
Sachant que de toutes façons, il y aurait eu des pannes même avec cette membrane de silicone le risque 0 n’existant pas.
Comme il y en avait avec les claviers d’ancienne génération.
Ce que je dis aussi, c’est que nous n’avons aucun élément de comparaison permettant de savoir s’il y a plus ou moins qu’avant.

avatar FFshoW | 

Jusque preuve du contraire il y a un article sur MacG qui traite d'une note interne d'Apple pour ses techniciens concernant ce nouveau clavier je te file même le passage :

Ce document reconnaît explicitement que la membrane de silicone ajoutée au clavier doit empêcher des « débris » d’entrer dans le mécanisme papillon. C’est précisément ce qui posait problème sur les générations précédentes, la moindre poussière ou miette pouvait bloquer une touche, obligeant parfois à remplacer totalement le « top case », une bonne partie du boîtier.

Je te file même le lien histoire de lire l'article entier !

https://www.macg.co/mac/2018/07/macbook-pro-2018-apple-reconnait-en-interne-le-vrai-role-du-clavier-modifie-103065

avatar jazz678 | 

@FFshoW

J’ai envie de penser que ton post m’est adressé.

Très bien...
La note interne reconnaît un des rôles de la membrane au delà de la réduction du bruit. Elle ne dis pas que ça résoudrait définitivement les pannes.
Donc je maintiens ce que j’ai dit

...et j’ai reconnu le fait qu’on était tous d’accord que la membrane avait aussi ce rôle
Donc pas de débat

avatar webHAL1 | 

@jazz678
« Bien sûr que si. Une méthodologie est une manière de procéder. Et à partir du moment où l’auteur tire des conclusions à partir de quelques témoignages sur le net (C’est toujours la même histoire hein..) qui vont tous dans le même sens, Il a bien suivi une méthodologie et son jugement est sa conclusion. »

Sauf que l’auteur ne tire pas la conclusion "tous les nouveaux MacBook ont des problèmes de claviers", ce qui serait le cas s’il ne se basait que sur les témoignages dont tu parles. Il met simplement en avant le fait qu’Apple n’a pas corrigé tous les problèmes, comme des centaines de témoignages le prouvent (et non pas "quelques", comme tu essayes de le minimiser).

« Nous sommes tous d’accord que c’était un des objectifs. Même s’il était inavoué.
Ce que je dis c’est que personne n’est capable d’affirmer qu’Apple avait pour objectif de régler définitivement le problème. »

Il y a une note interne, comme le mentionne FFshoW. Donc oui, on sait.

avatar jazz678 | 

@webHAL1

« Sauf que l’auteur ne tire pas la conclusion "tous les nouveaux MacBook ont des problèmes de claviers",

Je n’ai pas dit ça non plus
Par contre il conclut « Il y a suffisamment de témoignages pour indiquer au minimum que tous les problèmes de fiabilité n’ont pas été réglés par Apple. »

Ce à quoi je répond 2 choses :
- l’objectif n’était pas de régler tous les problèmes mais de les limiter
- l’auteur tire une conclusion générale alors même qu’il (ni personne actuellement) n’est en mesure de dire si la mise en place de cette membrane a comme conséquence moins de pannes sur ces nouveaux claviers, puisqu’il n’y a aucun élément permettant de faire une comparaison

« Il met simplement en avant le fait qu’Apple n’a pas corrigé tous les problèmes, comme des centaines de témoignages le prouvent (et non pas "quelques", comme tu essayes de le minimiser). »

Sur cette 100aines de cas, plusieurs choses :
- ces nouveaux claviers étaient attendus et ont été scrutés dès leur commercialisation
Mécaniquement ça augmente le taux de médiatisation et de cas de panne rapportés de ces claviers
- on a aucune idée des machines équipées de ces nouveaux claviers qui auraient eu des problèmes de toute façon, malgré la nouvelle membrane. Ça permettrait d’avoir une idée de l’impact de celle-ci. Les claviers d’ancienne génération (non papillon) avaient aussi des pannes de ce genre.
- Ce qui aiderait à voir clair c’est d’avoir un ratio des machines (anciens et nouveaux claviers) commercialisées sur une période données et des pannes rapportées.

Je trouve juste la conclusion un peu rapide. C’est tout

avatar webHAL1 | 

@jazz678
« Ce à quoi je répond 2 choses :
- l’objectif n’était pas de régler tous les problèmes mais de les limiter »

Ah ? Et d’où tires-tu cette affirmation ? Où est-ce qu’Apple a indiqué que l’objectif était de "limiter" les problèmes et de "ne pas les régler" ?

« - l’auteur tire une conclusion générale alors même qu’il (ni personne actuellement) n’est en mesure de dire si la mise en place de cette membrane a comme conséquence moins de pannes sur ces nouveaux claviers, puisqu’il n’y a aucun élément permettant de faire une comparaison. »

L’auteur tire comme conclusion qu’Apple n’a pas réglé les problèmes sur les nouveaux claviers "papillon". Et il ajoute que les soucis semblent provenir plus rapidement que sur les anciennes générations. Dans les deux cas il se base sur des faits (des centaines de témoignages recueillis et les expériences passées avec les claviers de type "papillon". Sa conclusion est donc tout à fait valide, puisqu’elle s’appuie sur les éléments connus à ce stade.

« Sur cette 100aines de cas, plusieurs choses :
- ces nouveaux claviers étaient attendus et ont été scrutés dès leur commercialisation. »

Les nouveaux claviers ont été scrutés par les sites spécialisés. C’est une goutte d’eau en comparaison des millions de machines qu’Apple vend par trimestre, et dont la très grande majorité des acheteurs n’est absolument pas informée des changements apportés par la Pomme d’une génération de machine à l’autre.

« Mécaniquement ça augmente le taux de médiatisation et de cas de panne rapportés de ces claviers »

Et donc ? Ces centaines de cas n’ont pas eu lieu ? Là encore, à aucun moment je n’ai lu l’auteur de l’article affirmer que ces centaines de cas étaient représentatifs de l’ensemble des utilisateurs de nouveaux MacBook. Ça n’enlève rien à la validité de leur témoignages, sur lesquels on peut parfaitement se baser pour affirmer que les mêmes problèmes qu’auparavant subsistent.

« - on a aucune idée des machines équipées de ces nouveaux claviers qui auraient eu des problèmes de toute façon, malgré la nouvelle membrane. Ça permettrait d’avoir une idée de l’impact de celle-ci. Les claviers d’ancienne génération (non papillon) avaient aussi des pannes de ce genre. »

Ceci est tout simplement faux.

« Ce qui aiderait à voir clair c’est d’avoir un ratio des machines (anciens et nouveaux claviers) commercialisées sur une période données et des pannes rapportées. »

Ce que nous ne pouvons pas avoir. Et donc ? Quelle est ta proposition ? Ne surtout pas parler des soucis tant que 17 études scientifiques n’ont pas démontré de manière irréfutable le pourcentage exact de machines de chaque génération touchées ?

avatar jazz678 | 

@webHAL1

« Et d’où tires-tu cette affirmation ? Où est-ce qu’Apple a indiqué que l’objectif était de "limiter" les problèmes et de "ne pas les régler" ? »

Quelle serait ta définition de régler les problèmes ? Avoir une génération de machine exempte de la moindre panne ? Impossible si on parle de mécanique.
Simple déduction de ma part. Le risque zéro n’existant pas.
Affirmer qu’un problème de ce genre n’est pas réglé sur la base de cas rapportés sur le net n’a aucun sens sans élément de comparaison. Il s’agit évidemment de voir si ces nouveaux claviers à membrane occasionnent moins de pannes que la génération précédente.
Toutes les générations de claviers de MBP ont eu leurs lots de témoignages rapportées concernant des pannes

« L’auteur tire comme conclusion qu’Apple n’a pas réglé les problèmes sur les nouveaux claviers "papillon". Et il ajoute que les soucis semblent provenir plus rapidement que sur les anciennes générations. Dans les deux cas il se base sur des faits (des centaines de témoignages recueillis et les expériences passées avec les claviers de type "papillon". Sa conclusion est donc tout à fait valide, puisqu’elle s’appuie sur les éléments connus à ce stade. »

1- Je sais lire ?

Maintenant essayons d’avoir une démarche construite et logique(...et surtout essaye d’abandonner ce ton un brin agressif et condescendant)

2- nous sommes tous d’accord pour dire qu’Apple a modifié son clavier dans l’objectif de résoudre ces pannes sur les anciens claviers. Or l’auteur n’a pas d’élément lui permettant d’affirmer que malgré cette membrane, les pannes sont certes présentes (cf les 100aines de témoignages) mais sont soit équivalentes soit supérieures en nombre et en importance par rapport aux claviers précédents.
Dans les 2 cas que tu cites, sans cette comparaison, il est tout simplement impossible de faire ces conclusions.

3- l’auteur n’ayant pas non plus a disposition d’élément permettant de faire une comparaison notamment avec les claviers d’ancienne génération, il ne peut donc pas savoir si les pannes surviennent plus ou moins rapidement. Qu’il se base sur 100, 500 ou 10000 témoignages n’y change absolument rien.

« Les nouveaux claviers ont été scrutés par les sites spécialisés. C’est une goutte d’eau en comparaison des millions de machines qu’Apple vend par trimestre, et dont la très grande majorité des acheteurs n’est absolument pas informée des changements apportés par la Pomme d’une génération de machine à l’autre. »

Ça change quoi ?
Nous ne savons pas qui a écrit ces témoignages. Peut-être parmi eux des gens impliqués dans ces mêmes sites spécialisés que tu cites.
Ce que j’essaye de te faire comprendre est que ces claviers étaient attendus compte tenu de la médiatisation des pannes sur les anciens MBP.
Le moindre grain de sable sur les nouveaux sera donc rapporté sur le net, augmentant mathématiquement leur nombre et pouvant donner artificiellement l’impression qu’il y en a plus

« Et donc ? Ces centaines de cas n’ont pas eu lieu ? « 

Ai-je dit ça ?

« Là encore, à aucun moment je n’ai lu l’auteur de l’article affirmer que ces centaines de cas étaient représentatifs de l’ensemble des utilisateurs de nouveaux MacBook. »

Pas explicitement comme tu l’écris. Par contre il fait des conclusions d’ordre général (1- le problème n’est pas réglé 2- les problèmes semblent survenir plus tôt qu’avant) à partir de ces cas et sans avoir d’élément de comparaison.

« Ça n’enlève rien à la validité de leur témoignages, sur lesquels on peut parfaitement se baser pour affirmer que les mêmes problèmes qu’auparavant subsistent. »

Dans l’absolu tu as raison. Factuellement il y a des cas rapportés. Encore faudrait-il dépiauter les cas avérés des témoignages bidons ou exagérés.
Mais rien ne permet d’affirmer qu’il y en a autant ou plus qu’avant.

« Ceci est tout simplement faux. »

Il y a de nombreux témoignages sur le net de pb de clavier et de trackpad.

https://www.mac4ever.com/iphone/article?id=84710&app=true

https://www.commentcamarche.net/forum/affich-28569107-clavier-et-trackpad-bloque-macbook-pro

http://forum.macbidouille.com/index.php?showtopic=399377

...

« Ce que nous ne pouvons pas avoir. »

Pour l’instant il n’y a pas d’étude sérieuse pour tirer des conclusions définitives sur ces nouveaux claviers. Il y en a eu faites suivant une méthodologie qui tient la route et j’espère qu’il y en aura d’autres. Il y en a eu une de Appleinsider qui comparait les MPB 2014, 2015 et ceux de 2016

https://www.macg.co/mac/2018/04/les-claviers-papillon-des-macbook-pro-2016-et-2017-ont-du-plomb-dans-laile-102186

En passant elle prouve aussi que les MBP 2014 et 2015 avaient aussi des pannes de clavier rapportées sur le base de données avérées elles puisque provenant des Genius Bar, contrairement à ce que tu dis être faux plus haut

« Et donc ? Quelle est ta proposition ? Ne surtout pas parler des soucis tant que 17 études scientifiques n’ont pas démontré de manière irréfutable le pourcentage exact de machines de chaque génération touchées ? »

Pas besoin de 17 études. Une seule bien faite suffirait.
En attendant je trouve léger de vouloir faire dire autre chose à des témoignages rapportés sur internet

avatar webHAL1 | 

@jazz678 :
« Quelle serait ta définition de régler les problèmes ? Avoir une génération de machine exempte de la moindre panne ? Impossible si on parle de mécanique. Simple déduction de ma part. Le risque zéro n’existant pas. »

Le risque zéro n'existe pas, c'est clair. Sur les anciens claviers, les touches pouvaient très bien se bloquer. Que se passait-il alors ? Devait-on contacter Apple et faire changer l'intégralité du bloc avant de la machine, en l'immobilisant parfois plusieurs jours ou même plusieurs semaines ? Non. On ôtait la touche, et on nettoyait la poussière ou le grain de sable gênant. Laisser l'utilisateur nettoyer son clavier, n'est-ce pas une excellente manière de "régler le problème" ?

« Affirmer qu’un problème de ce genre n’est pas réglé sur la base de cas rapportés sur le net n’a aucun sens sans élément de comparaison. »

Et pourquoi cela n'aurait-il "aucun sens" ? Du moment que de nombreux témoignages s'accumulent, il me semble au contrairement que ça a totalement du sens d'affirmer que le problème n'est pas réglé.

« Il s’agit évidemment de voir si ces nouveaux claviers à membrane occasionnent moins de pannes que la génération précédente. »

Et est-ce le cas ? Personne (à part Apple, qui ne communiquera bien sûr jamais sur le sujet) ne le sait.

« Toutes les générations de claviers de MBP ont eu leurs lots de témoignages rapportées concernant des pannes. »

Il est possible de trouver pour n'importe quel produit un minimum complexe des témoignages sur Internet relatifs à des soucis et des pannes. Il faut donc tenir compte d'éléments tel que :
1. L'ampleur du nombre de témoignages. Dans le cas présents, les claviers "papillon" de troisième génération sont sorti depuis 3-4 mois.
2. L'attitude du fabricant (Apple a mis en place un programme d'échange pour les claviers "papillon").
3. Les conclusions des sites spécialisés.

« 2- nous sommes tous d’accord pour dire qu’Apple a modifié son clavier dans l’objectif de résoudre ces pannes sur les anciens claviers. »

Ah ? Eh bien je suis content de lire ça de ta part. Car ci-dessus, tu disais "l’objectif n’était pas de régler tous les problèmes mais de les limiter".

« Or l’auteur n’a pas d’élément lui permettant d’affirmer que malgré cette membrane, les pannes sont certes présentes (cf les 100aines de témoignages) mais sont soit équivalentes soit supérieures en nombre et en importance par rapport aux claviers précédents. »

Ça tombe bien, car ce n'est absolument pas ce que l'auteur affirme. À aucun moment il ne parle d'un taux de pannes équivalent ou supérieur.

« 3- l’auteur n’ayant pas non plus a disposition d’élément permettant de faire une comparaison notamment avec les claviers d’ancienne génération, il ne peut donc pas savoir si les pannes surviennent plus ou moins rapidement. Qu’il se base sur 100, 500 ou 10000 témoignages n’y change absolument rien. »

L'auteur se base sur les réactions sur Internet pour tirer sa conclusion. En l'absence d'autres éléments, ça ne me paraît pas une mauvaise approche. Mais surtout, il ne manque pas de nuancer sa conclusion en utilisant le terme "semble", qui a toute son importance. D'après ce qu'il peut en juger, en se basant sur les témoignages présents sur Internet, les pannes semblent survenir plus rapidement avec les claviers "papillon" de troisième génération. C'est peut-être dû, comme tu le disais, à une médiatisation plus élevée. Ou peut-être pas.

« Nous ne savons pas qui a écrit ces témoignages. Peut-être parmi eux des gens impliqués dans ces mêmes sites spécialisés que tu cites. »

Et ? Qu'est-ce que ça changerait, qui a écrit ces témoignages ? Soit un part du principe que la majorité d'entre eux sont de bonne foi et rédigé par des personnes faisant face à un souci extrêmement problématique sur des machines de ce tarif, soit on se dit qu'il ne s'agit que de quelques "rageux" qui s'acharnent sur cette pauvre Pomme sans défense. Et je ne vois pas ce qui permet de dire que c'est la deuxième option.

« Ce que j’essaye de te faire comprendre est que ces claviers étaient attendus compte tenu de la médiatisation des pannes sur les anciens MBP. »

Je ne remets pas en question qu'il y avait une attente, par les personnes qui s'intéressent à l'actualité informatique, qu'Apple règle le souci de frappe des claviers "papillon".

« Le moindre grain de sable sur les nouveaux sera donc rapporté sur le net, augmentant mathématiquement leur nombre et pouvant donner artificiellement l’impression qu’il y en a plus. »

Donc, lorsqu'il y a un souci sur la première version d'un produit, ce n'est pas spécialement médiatisé ? Par contre, si le souci survient sur une deuxième ou troisième génération, la médiatisation sera beaucoup plus grande ? Sur quoi te bases-tu, pour affirmer cela ? Et donc tu trouves qu'il n'y a pas eu une couverture spécialement importante pour les premiers soucis qui affectaient les claviers "papillon" de première génération, c'est ça ?

« Pas explicitement comme tu l’écris. Par contre il fait des conclusions d’ordre général (1- le problème n’est pas réglé 2- les problèmes semblent survenir plus tôt qu’avant) à partir de ces cas et sans avoir d’élément de comparaison. »

Le problème est-il réglé ? Non, donc sa conclusion est correcte.
Le souci survient-il plus tard qu'auparavant ? Ou bien semble-t-il se présenter plus rapidement ? Les seuls éléments à disposition étant des témoignages sur Internet, en se basant sur ceux-ci il semble que ça soit plus rapidement. Donc, là encore, je ne vois pas en quoi sa conclusion n'est pas pertinente.

« Dans l’absolu tu as raison. Factuellement il y a des cas rapportés. Encore faudrait-il dépiauter les cas avérés des témoignages bidons ou exagérés. »

Ah. Voilà. Les témoignages sont forcément "bidons" ou "exagérés". Car on sait bien qu'il y a dans le monde un grand nombre de personnes dont le seul plaisir est d'aller inventer des problèmes concernant Apple sur Internet. Oui oui.

« Mais rien ne permet d’affirmer qu’il y en a autant ou plus qu’avant. »

Encore une fois, l'auteur de l'a jamais affirmé.

« Il y a de nombreux témoignages sur le net de pb de clavier et de trackpad. »

Qui n'ont strictement rien à voir avec le problème qui nous occupe ici, puisqu'il faut différencier un souci de conception et un problème de production (on a déjà eu ce débat, je regrette qu'apparemment tu ne parviennes toujours pas à faire la différence). Par exemple, si tu as lu l'article de Mac4ever que tu cites, il est indiqué : "Si vous rencontrez ce problème, réinitialiser le clavier et le trackpad en fermant l'écran de l'ordinateur pendant environ une minute, puis rouvrez-le."
Ça n'a rien à voir avec les problèmes de frappe des clavier "papillon". Mais rien.

« Pour l’instant il n’y a pas d’étude sérieuse pour tirer des conclusions définitives sur ces nouveaux claviers. »

Et il n'y en aura peut-être jamais, et dans tous les cas, sans les chiffres officiels d'Apple, toutes ces études pourraient être remises en question. Donc je pose encore une fois la question : que faut-il faire ? Ne surtout pas parler des soucis, de peur de publier une information erronée ?

« En passant elle prouve aussi que les MBP 2014 et 2015 avaient aussi des pannes de clavier rapportées sur le base de données avérées elles puisque provenant des Genius Bar, contrairement à ce que tu dis être faux plus haut. »

Encore une fois, ce n'est pas comparable. Il y a parfois eu des problèmes avec les clavier à ciseaux, bien sûr (comme tu l'as très bien dit, c'est mathématiquement impossible de s'assurer une absence totale de problèmes), et donc les utilisateurs moins expérimentés se sont rendus dans des Apple Stores. Sauf que :
1. L'utilisateur pouvait nettoyer lui-même son clavier.
2. Il s'agissait parfois de problème purement logiciel, où il suffisait de réinitialiser le clavier et le trackpad (voir ci-dessus).
3. Il y a aussi très problablement eu des soucis de fabrication, mais la conception des claviers n'a pas été remise en question.
4. Apple n'a pas lancé un programme de remplacement.

« En attendant je trouve léger de vouloir faire dire autre chose à des témoignages rapportés sur internet. »

Accusation sans aucun fondement. Dans l'histoire, c'est toi qui fais tout pour minimiser et décrédibiliser ces témoignages. L'auteur de l'article ne fait que les rapporter et les commenter. Il fait preuve d'honnêteté, là où tu tentes d'utiliser la peur, l'incertitude et le doute (F.U.D. en anglais).

avatar jazz678 | 

@webHAL1

Le risque zéro n'existe pas, c'est clair. Sur les anciens claviers, les touches pouvaient très bien se bloquer. Que se passait-il alors ? Devait-on contacter Apple et faire changer l'intégralité du bloc avant de la machine, en l'immobilisant parfois plusieurs jours ou même plusieurs semaines ? Non. On ôtait la touche, et on nettoyait la poussière ou le grain de sable gênant. Laisser l'utilisateur nettoyer son clavier, n'est-ce pas une excellente manière de "régler le problème" ? »

Ah mais je suis bien d’accord c’était plus simple avant. Mais ce n’est pas le sujet

« Et pourquoi cela n'aurait-il "aucun sens" ? Du moment que de nombreux témoignages s'accumulent, il me semble au contrairement que ça a totalement du sens d'affirmer que le problème n'est pas réglé. »

Parce que ces témoignages aussi nombreux soient-ils n’ont pas de valeur de preuve compte tenu des conclusions de l’auteur.

« Et est-ce le cas ? Personne (à part Apple, qui ne communiquera bien sûr jamais sur le sujet) ne le sait. »

Personnellement je ne vois par d’autre manière de régler le problème que de réduire (on peut discuter dans quelles proportions) le nombre de pannes.

« Il est possible de trouver pour n'importe quel produit un minimum complexe des témoignages sur Internet relatifs à des soucis et des pannes. Il faut donc tenir compte d'éléments tel que :
1. L'ampleur du nombre de témoignages. Dans le cas présents, les claviers "papillon" de troisième génération sont sorti depuis 3-4 mois.
2. L'attitude du fabricant (Apple a mis en place un programme d'échange pour les claviers "papillon").
3. Les conclusions des sites spécialisés. »

Je suis d’accord. Les anciens claviers présentaient aussi des pannes. Le nouveau mécanisme papillon a été largement médiatisé et mis en avant par Apple pour que cela génère un intérêt tout particulier.
Je ne nie absolument pas les problèmes de ces claviers papillon. Ce que je dis c’est que ces témoignages n’ont pas valeur de preuve quant à la résolution ou pas des problèmes

« Ah ? Eh bien je suis content de lire ça de ta part. Car ci-dessus, tu disais "l’objectif n’était pas de régler tous les problèmes mais de les limiter »

Si on est d’accord pour dire que le zéro panne est un non sens, on peut considérer que réduire significativement le nombre de panne est déjà régler le problème. Pas de contradiction dans ce que j’ai dit

« Ça tombe bien, car ce n'est absolument pas ce que l'auteur affirme. À aucun moment il ne parle d'un taux de pannes équivalent ou supérieur. »

Il affirme par contre que le problème n’est pas réglé, càd que ces pannes sont au moins équivalentes en nombre et en importance à celles des claviers précédent. Simple logique.
Or il n’a pas d’élément pour comparer et arriver à cette conclusion
Idem sur le fait que ces pannes semblent survenir plus tôt.

« L'auteur se base sur les réactions sur Internet pour tirer sa conclusion. En l'absence d'autres éléments, ça ne me paraît pas une mauvaise approche. »

Si. Elle est mauvaise puisqu’il fait des conclusions générale par rapport à un problème qui concerne aussi les anciennes générations de clavier alors même qu’il n’a pas d’élément pour faire cette comparaison.
En science et médecine les témoignages s’apparentent à des « case reports » ou cas cliniques. Dans la hiérarchie du niveau de preuve, leur niveau est faible en comparaison aux études randomisées contrôlées. Ces témoignages n’ont qu’une valeur exploratoire (une piste pour des études plus poussées) pas confirmatoire

« Et ? Qu'est-ce que ça changerait, qui a écrit ces témoignages ? Soit un part du principe que la majorité d'entre eux sont de bonne foi et rédigé par des personnes faisant face à un souci extrêmement problématique sur des machines de ce tarif, soit on se dit qu'il ne s'agit que de quelques "rageux" qui s'acharnent sur cette pauvre Pomme sans défense. Et je ne vois pas ce qui permet de dire que c'est la deuxième option »

Ça permettrait juste d’amoindrir les biais. Imaginons qqs secondes qu’il y ait une forte proportion de témoignages bidons. Apple est une cible de choix après tout.

Donc, lorsqu'il y a un souci sur la première version d'un produit, ce n'est pas spécialement médiatisé ? Par contre, si le souci survient sur une deuxième ou troisième génération, la médiatisation sera beaucoup plus grande ? Sur quoi te bases-tu, pour affirmer cela ?

Je me base sur les faits. Une nouveauté présentée comme une innovation est systématiquement plus médiatisée. Son fonctionnement est plus scruté et surveillé.

« Et donc tu trouves qu'il n'y a pas eu une couverture spécialement importante pour les premiers soucis qui affectaient les claviers "papillon" de première génération, c'est ça ? »

Si. Par rapport aux claviers non papillons et à partir du moment où les claviers papillons marquaient une rupture technologique vs les anciens mécanismes.
La médiatisation s’est retrouvée accrue lors de la sortie des claviers à membrane parcequ’il y avait une attente concernant les pannes de la version précédente.

« Le problème est-il réglé ? Non, donc sa conclusion est correcte. »

Tout dépend de ce qu’on entend par régler le problème. Je te renvoie à mon point plus haut. Mais de toute façon il faut des éléments de comparaison.

« Le souci survient-il plus tard qu'auparavant ? Ou bien semble-t-il se présenter plus rapidement ? Les seuls éléments à disposition étant des témoignages sur Internet, en se basant sur ceux-ci il semble que ça soit plus rapidement. Donc, là encore, je ne vois pas en quoi sa conclusion n'est pas pertinente. »

Encore une fois il n’y a pas d’élément permettant de faire une comparaison vs anciens claviers puisque tous les témoignages concernent les nouveaux MBP. Sa conclusion est un non sens méthodologique.

« Ah. Voilà. Les témoignages sont forcément "bidons" ou "exagérés". »

Je n’ai pas dit forcément. Juste qu’on ne peut pas exclure qu’il y en ait.

« Car on sait bien qu'il y a dans le monde un grand nombre de personnes dont le seul plaisir est d'aller inventer des problèmes concernant Apple sur Internet. Oui oui. »

Malheureusement il y en a. Les fake News pullulent sur le net.

« Encore une fois, l'auteur de l'a jamais affirmé. »

Il le sous-entend

« Qui n'ont strictement rien à voir avec le problème qui nous occupe ici, puisqu'il faut différencier un souci de conception et un problème de production (on a déjà eu ce débat, je regrette qu'apparemment tu ne parviennes toujours pas à faire la différence). Par exemple, si tu as lu l'article de Mac4ever que tu cites, il est indiqué : "Si vous rencontrez ce problème, réinitialiser le clavier et le trackpad en fermant l'écran de l'ordinateur pendant environ une minute, puis rouvrez-le."
Ça n'a rien à voir avec les problèmes de frappe des clavier "papillon". Mais rien. »

J’ai aussi cité l’étude d’Appleinsider qui elle mentionne des problèmes de pannes mécaniques de clavier.

« Et il n'y en aura peut-être jamais,»

Et pourquoi pas? Appleinsider l’a bien fait.

« et dans tous les cas, sans les chiffres officiels d'Apple, toutes ces études pourraient être remises en question. »

Les données utilisées par Appleinsider sont des données Genius Bar.
Au contraire. Si l’étude est faite par Apple on peut logiquement se poser la question de l’indépendance des conclusions

« Donc je pose encore une fois la question : que faut-il faire ? Ne surtout pas parler des soucis, de peur de publier une information erronée ? »

Si. Il faut au contraire en parler. Mais ne pas vouloir faire dire autre chose ou plus aux données que l’on a entre les mains.

« Encore une fois, ce n'est pas comparable. Il y a parfois eu des problèmes avec les clavier à ciseaux, bien sûr (comme tu l'as très bien dit, c'est mathématiquement impossible de s'assurer une absence totale de problèmes), et donc les utilisateurs moins expérimentés se sont rendus dans des Apple Stores. Sauf que :

1. L'utilisateur pouvait nettoyer lui-même son clavier. »

Je suis d’accord mais ce n’est pas le sujet

« 2. Il s'agissait parfois de problème purement logiciel, où il suffisait de réinitialiser le clavier et le trackpad (voir ci-dessus). »

Faux. Appleinsider a considéré les problèmes mécaniques de clavier ayant nécessité un remplacement de clavier.

« 3. Il y a aussi très problablement eu des soucis de fabrication, mais la conception des claviers n'a pas été remise en question.
4. Apple n'a pas lancé un programme de remplacement. »

Ça ne remet pas en cause la pertinence de l’étude et de ses conclusions.

« Accusation sans aucun fondement. Dans l'histoire, c'est toi qui fais tout pour minimiser et décrédibiliser ces témoignages. »

Non. Pas les témoignages. Juste les conclusions de l’auteur.

« là où tu tentes d'utiliser la peur, l'incertitude et le doute (F.U.D. en anglais). »

Oh? je suis allé jusque là ?

avatar webHAL1 | 

@jazz678 :
« Ah mais je suis bien d’accord c’était plus simple avant. Mais ce n’est pas le sujet. »

Ah... tu as lancé le sujet "quel est ma définition de régler le problème", je te la donne, et maintenant ce n'est plus le sujet... OK OK...

« Parce que ces témoignages aussi nombreux soient-ils n’ont pas de valeur de preuve compte tenu des conclusions de l’auteur. »

Donc si 50 personnes disent "j'ai vu cette personne tuer cet homme", ça n'a aucune valeur ? Un témoignage ne vaut rien ? C'est très très étrange, comme façon de penser. Personnellement, si une personne affirme qu'elle a des problèmes avec un produit, et par exemple fait une vidéo pour le démontrer (comme c'est souvent le cas sur YouTube), et qu'en creusant je me rends compte que ce n'est de loin pas un cas isolé, je vais croire dans le témoignage. Apparemment tu préfères attendre que le fabricant reconnaisse officiellement le problème. C'est fort charitable de ta part envers les grandes sociétés.

« Personnellement je ne vois par d’autre manière de régler le problème que de réduire (on peut discuter dans quelles proportions) le nombre de pannes. »

Personnellement, comme je le disais ci-dessus, je vois un moyen très simple : permettre à l'utilisateur de nettoyer son clavier. Mais bon, pour toi "ce n'est pas le sujet"...

« Je ne nie absolument pas les problèmes de ces claviers papillon. Ce que je dis c’est que ces témoignages n’ont pas valeur de preuve quant à la résolution ou pas des problèmes. »

Euh... pour moi c'est étrange comme façon de raisonner. Tu reconnais qu'il y a des problèmes, mais les témoignages sont sans valeur. Pour reprendre mon exemple ci-dessus, ça reviendrait pour un juge à dire "je crois en la culpabilité de l'accusé, mais les 50 témoignages sont sans importance pour moi". Mais bref, du moment que tu es d'accord sur le fait que les claviers ne sont pas fiables, alors on est alignés.

« Si on est d’accord pour dire que le zéro panne est un non sens, on peut considérer que réduire significativement le nombre de panne est déjà régler le problème. Pas de contradiction dans ce que j’ai dit. »

Non, "réduire significativement le nombre de panne" n'est pas régler le problème. C'est diminuer le problème. Régler le problème, c'est faire en sorte :
1. Qu'il ne survienne plus du tout (virtuellement impossible).
2. Faire en sorte qu'il puisse être aisément corrigé sans une intervention incroyablement compliquée de la part du fabricant (extrêmement possible et facile à mettre en oeuvre, c'était le cas avant l'existence de claviers "papillons").

« Il affirme par contre que le problème n’est pas réglé, càd que ces pannes sont au moins équivalentes en nombre et en importance à celles des claviers précédent. Simple logique. »

Non, il utilise "semble", même si tu refuses de voir ce mot. Et il utilise les éléments à sa disposition pour tirer sa conclusion, ce qui est parfaitement cohérent. Je n'ai aucun doute sur le fait que, si par un hasard extraordinaire il s'avérerait que l'ensemble des témoignages se révèlent être bidons, il publiera un article pour en informer les lecteurs. Ce qui est exactement ce qu'on attend d'un journaliste.

« Or il n’a pas d’élément pour comparer et arriver à cette conclusion
Idem sur le fait que ces pannes semblent survenir plus tôt. »

Si, des témoignages. Sur lesquels il s'appuie. Simple logique.

« Si. Elle est mauvaise puisqu’il fait des conclusions générale par rapport à un problème qui concerne aussi les anciennes générations de clavier alors même qu’il n’a pas d’élément pour faire cette comparaison. »

Euh... il a tout l'historique sur la situation des anciens claviers. Ça me paraît être un tantinet valide.

« En science et médecine les témoignages s’apparentent à des « case reports » ou cas cliniques. Dans la hiérarchie du niveau de preuve, leur niveau est faible en comparaison aux études randomisées contrôlées. Ces témoignages n’ont qu’une valeur exploratoire (une piste pour des études plus poussées) pas confirmatoire. »

Oui, c'est super. Quand on aura des études "randomisées contrôlées", un nouvel article sera publié qui appuiera celui dont on parle ici. Pour l'instant on en a pas. C'est triste, on est bien d'accord. Mais c'est comme ça.

« Ça permettrait juste d’amoindrir les biais. Imaginons qqs secondes qu’il y ait une forte proportion de témoignages bidons. Apple est une cible de choix après tout. »

Qu'est-ce qui te permet d'affirmer qu'il y a une "forte proportion de témoignages bidons" ? Est-ce que The Outline, source de l'article, est connu pour publier des informations boiteuses ?

« Je me base sur les faits. Une nouveauté présentée comme une innovation est systématiquement plus médiatisée. Son fonctionnement est plus scruté et surveillé. »

Donc les claviers "papillon" de première génération ont été plus médiatisés, puisque c'était une nouveauté. Juste ? Et ceux de troisième génération, où la nouveauté était nettement moindre (juste une membrane en silicone) ont été moins médiatisés ? Donc ces nouveaux cas de problèmes de frappe ont toutes probabilités d'être avérés, là où on aurait pu imaginer qu'avec les anciens il y avait une sur-médiatisation.

« Si. Par rapport aux claviers non papillons et à partir du moment où les claviers papillons marquaient une rupture technologique vs les anciens mécanismes. »

Je suis content qu'on soit d'accord. Pour la première génération de clavier "papillon", on aurait pu penser que les problèmes de frappe étaient surmédiatisés. Au final, il s'est révélé que ce n'était pas le cas, Apple ayant elle même reconnu l'ampleur des soucis en mettant en place un programme de remplacement. Par conséquent, les cas rapportés de problèmes sur les troisième génération, n'ayant pas l'attrait de la nouveauté, ne sont très probablement pas surmédiatisés.

« La médiatisation s’est retrouvée accrue lors de la sortie des claviers à membrane parce qu’il y avait une attente concernant les pannes de la version précédente. »

Ah ben non. On vient de dire que la surmédiatisation était due à la nouveauté. C'est un peu facile d'utiliser cette excuse chaque fois qu'il y a des soucis... "Ah mais non, c'est de la surmédiatisation parce que c'est une nouveauté !"... puis : "Ah mais attendez, c'est de la surmédiatisation parce que ce n'est pas une nouveauté !".

« Tout dépend de ce qu’on entend par régler le problème. Je te renvoie à mon point plus haut. Mais de toute façon il faut des éléments de comparaison. »

Il n'y a aucune interprétation de ce que "régler le problème" veut dire. Ça signifie : avoir un clavier qui ne connaît pas les problèmes de frappe des générations "papillon" 1 et 2. Comme expliqué ci-dessus, ça peut être soit en trouvant un moyen miraculeux d'empêcher le problème de survenir, soit en simplement laissant l'utilisateur pouvoir corriger le souci lui-même. Dans les deux cas, le problème est réglé. Plus de polémique.

« Encore une fois il n’y a pas d’élément permettant de faire une comparaison vs anciens claviers puisque tous les témoignages concernent les nouveaux MBP. Sa conclusion est un non sens méthodologique. »

La conclusion se fait sur les claviers de type "papillon". Ils existent depuis 2015 (oui oui, plus de 3 ans que les utilisateurs rencontrent ces problèmes de frappe). Il est dont tout à fait possible de comparer les générations de claviers "papillon" entre elles. Depuis 2015, Internet n'a pas tellement changé. Il n'y a aucune raison qu'il y ait plus de témoignages en 2018 qu'en 2015, s'il y a moins de soucis.

« Je n’ai pas dit forcément. Juste qu’on ne peut pas exclure qu’il y en ait. »

On ne peut pas l'exclure. Mais pour lancer une telle accusation, il faut en apporter la preuve, et surtout des chiffres. Quel pourcentage sont bidon ? Et comment arrives-tu à ce chiffre ? Donne-moi des détails, et je serais tout à fait prêt à remettre en doute ces témoignages.

« Malheureusement il y en a. Les fake News pullulent sur le net. »

F.U.D.

« Il le sous-entend. »

Interprétation de ta part. Avec un soupçon de F.U.D.

« J’ai aussi cité l’étude d’Appleinsider qui elle mentionne des problèmes de pannes mécaniques de clavier. »

Oui. Et ces problèmes avaient forcé Apple à mettre en place un programme de remplacement et entraîné une médiatisation aussi importante ? Non. Comment cela se fait-il ?

« Et pourquoi pas? Appleinsider l’a bien fait. »

Car pour ça il faut avoir les chiffres. Appleinsider s'était basé sur des Genius Bar aux États-unis ainsi que des réparateurs agréés. Donc absolument pas des chiffres officiels exhaustifs. Je ne remets pas en cause leur travail, c'était dans tous les cas mieux que rien et ça permettait de se rendre compte que les claviers "papillon" étaient nettement moins fiables que ceux à ciseaux, mais si tu demandes une rigueur scientifique de la part d'une étude, alors celle-ci n'entre pas dans les critères.

« Les données utilisées par Appleinsider sont des données Genius Bar.
Au contraire. Si l’étude est faite par Apple on peut logiquement se poser la question de l’indépendance des conclusions. »

Oui, des Genius Bar aux États-unis ainsi que des réparateurs agréés. Ce qui représente une petite partie de l'ensemble des MacBook vendus dans le monde, et en aucun cas un échantillon représentatif (un seul pays et des Genius Bar avec lesquels Appleinsider a l'habitude de travailler).

« Si. Il faut au contraire en parler. Mais ne pas vouloir faire dire autre chose ou plus aux données que l’on a entre les mains. »

Tout à fait d'accord. Donc ce qu'on peut dire pour le moment, c'est que les problèmes de frappe ne sont pas réglés sur les claviers "papillon" de troisième génération et qu'il faut des études plus approfondies pour déterminer l'ampleur des soucis, et s'il y a une amélioration ou non comparé aux générations 1 et 2.

« Je suis d’accord mais ce n’est pas le sujet. »

Encore une fois, c'est totalement le sujet de comment il est possible de corriger les problèmes de frappe.

« Faux. Appleinsider a considéré les problèmes mécaniques de clavier ayant nécessité un remplacement de clavier. »

Vrai. J'ai utilisé le terme "parfois". Quant aux claviers à ciseaux ayant connu des problèmes mécaniques ayant nécessité un remplacement de clavier (je ne doute pas qu'il y en ait eu), je n'ai jamais entendu parler qu'Apple ait lancé un programme de remplacement. Tu as quelque chose qui démontre que c'est le cas ?

« Ça ne remet pas en cause la pertinence de l’étude et de ses conclusions. »

Non, en effet. Et donc ? Oui il y avait des soucis. Non, ces problèmes n'avaient en aucun cas l'ampleur de ceux des claviers "papillon", qui ont forcé Apple a lancer un programme de remplacement.
Tu mélanges deux choses différentes : il est question ici de régler les problèmes de frappe. Oui, il y aura d'autres problèmes, c'est inévitable. Mais c'est celui-ci dont l'ampleur est problématique.

« Non. Pas les témoignages. Juste les conclusions de l’auteur. »

Non, ton interprétation erronées des conclusions de l'auteur (voir ci-dessus). Et oui, aussi les témoignages (voir encore une fois ci-dessus).

« Oh? je suis allé jusque là ? »

Oui, et tu continues. "Vous savez, ces témoignages... peut-on vraiment se fier à ces gens-là ?!... attendons d'avoir des informations sérieuses... et puis ce journaliste, regardez ce qu'il essaye de vous faire croire..."
Je n'ai aucune doute que n'importe quel lecteur averti saura parfaitement lire cet article de la manière adéquate : les problèmes de frappe ne sont pas réglés sur les claviers "papillon" de troisième génération. Il faut des études plus approfondies pour déterminer l'ampleur des soucis, et se rendre compte s'il y a une amélioration ou non comparé aux générations 1 et 2.

avatar pagaupa | 

@webHAL1

+1

avatar en ballade | 

Juste honteux a ce niveau de prix.

avatar pagaupa | 

Du bricolage reste du bricolage...

avatar tcvffmy9 | 

aucun souci sur mon macbook pro 15' 2015 magsafe usb hdmi lol

avatar bugman | 

@Nicolas (Macg)

"...mais officieusement d’améliorer sa fiabilité. Est-ce vraiment le cas ?"

Sources fiables ?

avatar LeoCristal | 

MBP 2016 TB. La touche U après avoir dédoublé... (comme d’autres touches d’ailleurs), a finalement « bloquer » mais fonctionner toujours sans bouger, juste en appuyant un peu fort... sauf qu’un jour, la touche est sortie de son emplacement lorsque j’étais en train soulever et de refermer le MacBook.... la touche a glissé vers l’intersection et.... crack.... ça m’a brisée le bas de l’écran (ou y’a marquer MacBook Pro).... après un appel au Support, ils m’ont dit de l’emmener chez un réparateur agréé (qui est apple premium reseller) puisque aucun Apple Store a moins de 350km à la ronde.

Finalement devis réparation écran à mes frais pour le revendeur... j’appelle à nouveau Apple car pour eux au téléphone « pour ce cas particulier » vu que le problème B (écran) est dû au problème À (clavier)... ils me rassurent et cela va sûrement se régler positivement... on m’a fait attendre 4jours pour une réponse, puis demande photo... puis à nouveau 4jours (car conseiller qui suivant mon dossier en maladie... bref) Apple étant censé faire un effort ... verdict= finalement que dalle. J’ai le droit de pleurer ! J’ai halluciné 2000€ un MacBook avec un clavier qui peut casser l’écran si tu « regarde pas » si une touche sort de son emplacement à tout moment ??

avatar ideclik | 

En parlant de Mac Pro, Apple ne devait pas faire une annonce de ce côté là ?
Encore de l’enfumage !!!
MacBook Pro 2016 changé pour MacBook Pro 2017 en raison de nombreux problèmes.
Clavier avec des erreurs de saisies toutes les 2 semaines et nouveau sponsor en bombe soufflante... Amazon me propose même un abonnement tous les 3 mois en renouvèlement automatique.
La joie de se trouver avec des erreurs de frappes sur des pages de code a cause d’un clavier.
A 4000€ le joujou ça me fait bien mal à la partie arrière de mon anatomie, surtout après avoir perdu 1200€ à la revente entre le 2016 et le 2017 (remis à neuf par Apple pour la modique somme de 1000€ en sav)
Et pendant ce temps Apple rappelle 120 millions d’iPhones pour des échanges batteries à 39€ pour que mamie Paulette puisse aller sur Facebook 10 min de plus par jour.
« Think different » qu’ils disaient à l’époque...

avatar madaniso | 

J'ai un MBP 2018 pour l'instant ça va...

Au boulot, je suis à Station F (pour ceux qui connaissent) dans un immense open space et il y a un mec à l'autre bout de la pièce, il passe sa bombe à air sur son clavier au moins une ou deux fois par jour. Je sais pas si il a un stock mais c'est flippant.

avatar ysengrain | 

Mis en route il ya 10 j, 14 h de frappe par jour, aucune difficulté

avatar altifab | 

Ça va faire maintenant plusieurs années que je repousse mon achat d'un laptop haut de gamme pour remplacer mon MBP mi 2012 gonflé à bloc (16 Go RAM + 2 SSD pour un total d'1 To).
Je vais finir par prendre un PC parce que c'est pas demain la veille qu'Apple va admettre son erreur et revenir à l'ancien clavier.

avatar bugman | 

@altifab

Je pense au contraire que si ils (Apple) rencontrent beaucoup de retour SAV, ils vont vite remédier au problème.

avatar Jimmy06250 | 

Bonjour à tous, pareil pour moi je possède un MacBook Pro 15’ TouchBar de 2016 j’ai eu des problèmes avant la mise en place du programme Apple, j’avais donc appeler le service client qui m’on dis que sa ne passerais pas en garantie car il fallait que sa soit certaines touches qui ne répondais plus... j’ai donc accidentellement renverser un verre de coca sur mon MacBook ;) et fais passer ma RC avec l’assurance habitation.

Mon clavier a donc étais changer par un modèle de 2017 je présume et de nouveaux je rencontre parfois des problèmes avec certaine touches je suis obligé de les décoincés à l’aide d’un petit ustensile en plastique de nettoyer régulièrement mon MacBook alors que je fais super attention il reste posé les 3/4 du temps sur mon bureau.

Du coup j’ai rappeler les services Apple on me propose de retourner en Apple Store ou chez un APR afin de faire diagnostiquer mon clavier, et éventuellement changer les touches OUI les touches et non le clavier de mon ordinateur, sachant qu’après un bon nettoyage celui-ci est de nouveau fonctionnel, il serait temps qu’Apple réagissent on marche sur la tête en ce moment.

J’ai quand même étais jusqu’à faire des vidéos leur envoyer les devis et factures de réparation et rien aucun geste commercial ou quoi que ce soit alors que je suis un bon client avec mon amie 2 Apple Watch, 2 iPhone X, iPad 2017, MacBook Air 2015, iPad Pro et la MacBook en question je trouve quand même que c’est aberrant pour une société de cette envergure.

avatar johnios | 

j'ai un protège clavier en silicon depuis que j'ai le MacBook Pro 2017, je n'ai eu aucun problème de touche bloquée

Pages

CONNEXION UTILISATEUR