Skyfall et Solace, deux nouvelles failles dans les processeurs

Nicolas Furno |

Meltdown et Spectre, les deux failles processeur découvertes au début du mois, ne vous ont pas suffi ? Voici Skyfall et Solace, deux nouvelles failles de sécurité dénichées dans les processeurs modernes. On ne sait encore quasiment rien à leur sujet, mais un site officiel a été lancé hier pour annoncer leur existence et indiquer que l’on en saura plus quand les failles auront été corrigées.

Il ne s’agit pas du même Skyfall. Cliquer pour agrandir
Il ne s’agit pas du même Skyfall. Cliquer pour agrandir

On sait néanmoins que ces deux nouvelles failles sont basées sur les mêmes mécanismes que Meltdown et Spectre, en particulier sur l’exécution spéculative qui sert à accélérer les processeurs. De la même manière, la correction devra être effectuée en même temps au niveau du système d’exploitation et des processeurs eux-mêmes.

Il n’est guère surprenant que les deux premières failles ne soient pas les seules. Les constructeurs de processeurs n’ont jamais vraiment sécurisé l’exécution spéculative depuis son apparition dans les années 1990. C’est quelque chose qu’ils devront tous faire à l’avenir, mais en attendant, il reste probablement de multiples failles de sécurité encore à découvrir…


avatar clho | 

On va se retrouver avec des processeurs ayant les performances des années 90 avec tout ça...

C'est flippant toutes ces failles mais rassurant de les découvrir avant qu'elles soient exploitées

avatar simnico971 | 

@clho

Ça, personne n'en sait rien...

avatar ce78 | 

Il est probable qu'elles soient exploitées, par certains services avec trois lettres, dont un N, un S et un A. J'ai toujours pensé que les failles étaient dans les couches basses, le processus de démarrage (EFI ou BIOS) et le matériel. Ce n'est d'ailleurs pas un hasard si l'iMac Pro bétonne cette phase (enfin, on pense qu'il la bétonne).

D'ailleurs, c'est exactement pareil sur les smartphone. Plus personne ne parle de la faille en dessous de la couche L7. Mais elle repose sur les couches basses de télécommunication, qui permettent aux appareils d'adresser leur signal à travers le réseau vers les bons destinataires... et de facturer. Cette couche ISO a été conçue bien avant l'apparition de l'informatique mobile, et c'est un gruyère ouvert à tous vents...

avatar C1rc3@0rc | 

Plutot debut 2000 en fait, pour le niveau de performance cote x86... mais oui, c'est ce que je dis depuis un moment, et un de mes principaux sujets de critique contre les x86 d'intel depuis des années.

Avec Spectre et Meltdown (qu'on peut qualifier de "meta backdoor") on en est qu'au debut et je le repete encore une fois, 2018 ça va etre grandiose et terrifiant dans tout ce qu'on va apprendre en terme de backdoor et failles dans le materiel, protocoles reseaux et OS... Les mauvaises semaines vont continuer de s'enchainer...

La seule chose vraiment positive c'est que face a ce reveil aussi brutal que les revelations de Snowden, la population va peut etre finir par demander des comptes aux agences de securité US et leurs complices de l'OTAN et commencer a regarder les alterations democratiques et atteintes anti-democratiques envers les constitutions de nos nations.
Parce quand on arrive a maintenir des annees des backdoor dans les processeurs du niveau de Spectre et qu'on réclame en plus - administrativement - des droits d'acces aux données informatiques locales, y a quand meme un gros probleme.

Accessoirement, il faut s'attendre a un effondrement des cryptomonnaies, parce qu'elles dependent de la puissance de calculs des PC ainsi que d'un ralentissement massif de l'economie dans les prochains mois (elle depend aussi de la puissance informatique mine de rien) et on parle meme pas de la finance, surtout speculative, qui vit de la puissance de calcul des Xeon pour capter la moindre fluctuations ephemere du cours d'une action... S'il doit y avoir un krack financier, il pourrait bien venir de la.

Bon ceci dit, il faut aussi se mefier des "infos". Deja beaucoup d'arnarques surfant sur Meltdown et Spectre pousse les gens non informés sur des vraies arnaques et site de phishing.
Il y a plein de petits malins qui exploitent la peur et l'ignorance et l'episode de la rupture d'embargo sur Spectre a encore ouvert des vannes aux arnaques.
Pour l'instant Skyfall c'est cense etre un exploit de spectre... mais tant que les details n'auront pas ete publies et expertises... mefiance.

avatar JohnDevil | 

+1000

avatar Bigdidou | 

@C1rc3@0rc

« Accessoirement, il faut s'attendre a un effondrement des cryptomonnaies, parce qu'elles dependent de la puissance de calculs des PC ainsi que d'un ralentissement massif de l'economie dans les prochains mois »

Effondrement ou au contraire envolée du fait de la raréfaction, ou du moins de l’augmentation de la difficulté de l’accès à la ressource (pour le Bitcoin) ?
En tout cas, on imagine très bien un retard au déploiement de ces technologies, c’est sûr.

En tout cas, je trouve très malin et pertinent d’avoir posé le problème.

Il y a globalement certainement des choses passionnantes à écrire et à lire sur les conséquences en cascade dont certaines probablement très inattendues ou peu imaginables pour le commun des mortels d’une diminution globale de 30% de la puissance de calcul des serveurs.
Une sorte de futurologie décliniste.

avatar C1rc3@0rc | 

Envolée ? ce serait tres étonnant. Les transaction de cryptomonnaies reposent sur la puissance de calcul du reseau P2P pour les valider.
Moins il y a de puissance disponible par rapport a la masse de transaction, plus le temps de validation des transactions augmente.

Je vais rapidement decrire le scenario:

- seuil nº 1 (rapport nombre de transactions / puissance de calcul disponible), le délai devient trop long pour les activités spéculatives, les spéculateurs quittent la cryptomonnaie pour une autre, plus réactive ou un autre produit. Ils vendent en masse et allongent de fait le temps de transaction

- seuil nº2 le délai devient trop long pour les transactions commerciales (achats/ventes de biens), le commerçant et le client migrent sur un autre système de paiement et vendent, ce qui allonge le temps de transaction

- seuil nº 3, la il concerne les épargnants, ceux qui gardent et investissent a long terme. Ils se foutent des délais transactionnels, mais par contre ils s’inquiètent de voir le cours baisser du fait de la désertion de la plateforme. Jusqu’à quel point ont ils confiance dans la monnaie? Car in fine avec ceux qui font des transactions commerciales, ils constituent la valeur et la réalité de la cryptomonnaie.

Alors bien sur on peut se dire que la chute de performance des processeurs est temporaire et que ce retour en arrière va être absorbé d'ici 5 ans.
Seulement un produit financier c'est soit une valeur refuge ultra-stable comme l'or (rare) ou un système très dynamique reposant sur la masse de transactions, masse qui repose sur la confiance des acteurs.

Les cryptomonnaies sont certainement la forme transactionnelle la plus robuste aujourd'hui, mais elles reposent entièrement sur le nombre et la puissance des PC qui sont dédies a la validation des transactions.
Et ça (en fait le minage pour être précis) c'est une faille aussi grosse que le fonctionnement des banques centrales avec les monnaies flottantes (dollars, euro, yen,..).

Donc les cryptomonnaies prennent de la valeur au fur et a mesure que la masse d'utilisateurs augmente et qu'elles se rapprochent de leur masse finale (qui est arbitraire et les définit). Mais si les transactions sont trop ralenties je vois pas comment elles pourraient prendre de la valeur, au contraire.

Si on considère le bitcoin, il repose aujourd'hui a 70% sur des fermes de calcul situées en Chine, au pieds des barrages électriques.
On se trouve face a une hérésie puisque le principe de répartition P2P est violé et tend vers un système centralisé de fait.
Ça veut dire que si la Chine interdit le travail sur le bitcoin et ferme ces centres de calcul, bloque l'internet, ... 70% de la puissance transactionnelle disparaît aussi vite.

Avec Meltdown on va avoir une chute de la puissance transactionnelle moins importante, car aujourd'hui cette puissance repose plus sur des composants dédiées et des GPU que sur des x86, mais il va tout de même y avoir une grosse chute de la puissance et donc un ralentissement.
Reste donc a savoir quel sera sont impact final et pendant combien de temps.

Cela est d'ailleurs vrai pour tous les systèmes reposant sur une blockchain et le transactionnel chiffre de manière plus générale. La grande robustesse d'un système P2P repose sur sa distribution et son éloignement d'un modèle centralisé...

avatar Paquito06 | 

@clho

“C'est flippant toutes ces failles mais rassurant de les découvrir avant qu'elles soient exploitées”

On ne sait jamais ce qui est detourne ou exploite jusqu’a ce que les medias en parlent. Tous les processeurs depuis 20 ans sont peut etre veroles, avec une dizaine de faille chacun, sur deskrop comme sur mobile. Qui peut apporter la preuve que non? Personne. Il faut attendre les bonnes nouvelles au jour le jour.

avatar marc_os | 

@ Paquito06
« Qui peut apporter la preuve que non? Personne »
Argumentation à la base même de toute théorie du complot.
On ne sait pas, alors on préfère parfois imaginer tout un tas de choses*.
C'est bien pour cela qu'en justice, tout personne est considérée comme innocente tant que sa culpabilité n'a pas été prouvée. On peut aisément prouver que vous étiez à tel endroit si cet endroit est public et sous vidéo-surveillance. Mais où étais-je le 6 juin 2015 à 23h15 ? Aucune idée. J'étais probablement dans mon lit ou devant un film, mais je n'ai aucun moyen de le prouver !

(*) Au moyen-âge on avait les lutins et autres farfadets pour expliquer ce qui ne pouvait l'être alors, faute de connaissances scientifiques suffisantes.

avatar C1rc3@0rc | 

@marc_os

En justice oui, et en democratie... administrativement non. et dans une dictature non plus.

Par exemple en France l'utilisateur est legalement responsable de la securisation de son acces Wifi et si un pirate s'introduit sur son Wifi, c'est l'utilisateur qui est coupable et doit demontrer son innocence. C'est la presomption de culpabilite.

On a la meme avec Hadopi: non seulement il y a presomption de culpabilite mais en plus on a pas acces aux donnees de l'accusation...
Et cela se generalise depuis...la presidence de Sarkozy en France, et l'administration Bush aux USA.

Dans le cas de Spectre ou Meltdown, ce sont des backdoor qui offrent un acces qui ne laisse pas de trace, le graal de tout espion ou pirate.
Et leurs "exploitations" possibles sont vraiment tres larges, donc d'une part le mécanisme est connu comme insecure depuis sa creation et c'est pour cela qu'il a ete recommande de l'accompagner de mesures de protections, non mise en oeuvre.
Et ensuite des backdoor de ce niveau qui se retrouvent pendant des annees sur des dizaines de generations de processeurs, de classes et d'usage différents et surtout touchant des architectures que tout oppose... soit les ingenieurs et chercheurs réputés les meilleurs au monde et les plus intelligents sont en fait des crétins irresponsables, soit il y a une volonté concertée derrière tout cela.

avatar Paquito06 | 

@marc_os

C’est juste. Mais sans aller jusqu’a la theorie du complot (je n’en suis pas), on peut bien se poser la question de savoir s’il y a bien davantage de failles qui ne sont pas rendues publiques. Le complot serait de dire que c’est fait expres et tout a ete orchestre par le FBI et la Coree du Nord ?
Pour ce qui est du:
“En justice, tout personne est considérée comme innocente tant que sa culpabilité n'a pas été prouvée”
Ca depend de quel cote de l’Atlantique on se place ?

avatar fte | 

@marc_os

"mais je n'ai aucun moyen de le prouver !"

Si tu avais un smartphone Android, tu peux demander à Google où tu étais. Ils savent. ;)

avatar frankm | 

Toutes les avancées technologique des processeurs vont être anéanties par les correctifs de sécurité.

avatar C1rc3@0rc | 

Lorsqu'on regarde ce qu'annonce les gros utilisateurs et acteurs du serveur et du PC, comme Microsoft par exemple, concernant Meltdown, on constate globalement que leurs estimations constate une perte de 50% de performances sur x86...
Sachant qu'on constate depuis pres de 10 ans que le x86 gagne au mieux 5% par génération, ça situe le niveau de performance auquel on peut s'attendre a la fin 2018...

En terme de conséquences et de possibilités d’évolutions, lorsqu'on connait un minimum les architectures des processeurs, il apparait que la sortie de crise pour le x86(Intel/AMD) et les ARM/Power n'est de loin pas la meme.
Les methodes de "securisations" des x86 existants (et en phase de production, car autant les x86 existant et en arrivée sont porteurs de Meltdown et Spectre) sont limitées et vont conduire a un effondrement irreversibles des performances.

Pour les POWER et ARM, c'est assez différent et surtout a terme on peut compenser la perte de performance a l’exécution en optimisant le logiciel lors de sa production (compilation). Ça va demander beaucoup de travail, mais c'est rattrapable.

Par contre, tout ce qui tourne avec des machines virtuelles (VM) et de l’exécution dynamique va en prendre une grand coup (Java, moteurs Javascript, etc...). Ici la constatation est implacable et lié precisement a la capacité du processeur a optimiser l'execution...

De meme tout ce qui repose sur du multicore "auto-gere", donc qui ne beneficie pas d'une programmation parallèle native (compilateur et architecture vraiment parallèle) au travers d'un langage etudié pour cela, va énormément souffrir. C'est tres logique puisque ici encore le travail qui n'est pas fait (et pas faisable avec le x86 a fortiori) en amont par le développeur etait fait par l'ordonnanceur du processeur a l'execution...

Bref, un bon conseil: c'est pas le moment d'investir dans une nouvelle machine...

avatar PiRMeZuR | 

@C1rc3@0rc

Beaucoup d’extrapolation, peut-être pour masquer un manque de compétence dans le domaine ? Ça nous arrive à tous.

avatar marc_os | 

@PiRMeZuR
Surtout à ceux qui savent tout sur tout. ;-)

avatar Brice21 | 

@C1rc3@0rc

Le minage est massivement fait sur des ASIC dédiés, donc aucune probabilité que ta prose se réalise. Mais alors aucune. En fait tu n’y connaît rien mais ça ne t’empêche pas de t’étaler sur n’importe quel sujet. C’est bien, tu n’as pas peur du ridicule.

avatar pagaupa | 

@frankm

Le 6s va devenir un bouzin! Mdr!

avatar glaglasven | 

Quelqu'un d'assez éclairer pour me conseiller entre acheter une nouvelle tour maintenant ou attendre la prochaine génération de processeur qui évitera des pertes de performances sur ces failles ?

avatar Giloup92 | 

@glaglasven
Je présume que tu t’en sers pour jouer à des jeux gourmands en puissance de processeur.

avatar glaglasven | 

@Giloup92

Non c'est de la puissance de calcul pour du machine learning, je ne joue pas

avatar C1rc3@0rc | 

@glaglasven

Attend fin 2019 / debut 2020.

Tous les processeurs actuels sont dans la panade et c'est que le debut des revelations.

Spectre ça fait 8 mois que les boites info bossent dessus pour colmater les brèches et y a toujours rien de fiable. Par contre la baisse des performances elle est magistrale.

Il va falloir concevoir de nouveaux processeurs qui dans un premier temps vont tenter de securiser la mémoire, mais a terme il faudra revoir le concept de re-ordonnancement predictif et reporter l'optimisation sur le complilateur et le programmeur... avec une autre architecture.

En bref, il faut compter 2 ans pour que les producteurs de processeur produisent des processeurs "vaccinés" contre Spectre et Meltdown.

avatar glaglasven | 

@C1rc3@0rc

Merci pour tes informations

avatar marc_os | 

@glaglasven
Renonce !
Quand les failles actuelles auront été bouchées, on en découvrira d'autres dans les nouveaux processeurs censés être blindés ultra sécurisés et tout et tout.

avatar fte | 

@glaglasven

Éclairez-nous sur vos usages et besoins, nous vous éclairerons sur les outils pour ce faire.

avatar glaglasven | 

@fte

Étant développeur, que ce soit pour des app ou du machine learning d'une manière générale, j'ai besoin de puissance graphique et processeur pour non seulement la programmation, mais aussi pour les simulations sur abaqus ou CatiaV5

avatar fte | 

@glaglasven

Ah ah, ok. Vu la question initiale si succincte et totalement pas documentée, je m’attendais à un usage cucul la praline. Bin non.

Tu penses sérieusement qu’une question si incomplètement formulée recevra, dans un tel forum, une réponse sérieuse et documentée, utile pour prendre une décision d’équipement valable pour tes usages en réalité assez pointus ?

Je ne peux pas te répondre en l’état. Je n’ai pas les infos nécessaires à une vraie réponse.

avatar Giloup92 | 

Y a-t-il moyen de neutraliser cette exécution spéculative ?

avatar macfredx | 

Au risque de perdre encore plus de performances qu'avec les correctifs ? (c'est une vrai question, je ne suis pas du tout spécialiste en la matière... )

avatar C1rc3@0rc | 

Ça depend de l'architecture. Sur x86, le système de ré-ordonnancement prédictif est quasi le seul responsable du gain de performances depuis 10 ans.
Le supprimer c'est revenir quasi aux Pentium IV

Sur les architectures RISC c'est moins dramatique, mais ca va demander plus de boulot et de competence pour re-ecrire et optimiser les soft. Et aussi de disposer d'un compilateur qui exploite vraiment de l'IA pour optimiser le code.

Pour l'instant si on parle de Spectre, il n'y a quasi aucune pertes de performances puisque le colmatage s'evertue a securiser le navigateur Web histoire que Kevin le scriptkiddy ne s'amuse pas avec la "proof-of-concept" publié. Ça veut dire que les autres exploitations sont pas desactivées...

Pour Meltdown, donc qui ne concerne que le x86, la perte de performances des patch se situe selon les machines et l'usage entre 30% et 65%.

Et comme le système de re-ordonnancement prédictif est au coeur du silicium, on peut pas simplement le désactiver (enfin si en partie mais c'est complexe )

avatar Nesus | 

@Giloup92

Éteindre son ordinateur...

avatar Ginger bread | 

Nouveau vecteur d attaque

avatar occam | 

Génial pour Intel, juste au moment où ils annoncent que non seulement leur microcode anti-Meltdown pour processeurs Haswell et Broadwell les fait tourner comme un moulin tibétain, mais encore que ça fout en l'air aussi les procs Ivy Bridge, Sandy Bridge, Skylake, Kaby Lake.
https://newsroom.intel.com/news/firmware-updates-and-initial-performance-data-for-data-center-systems/

À l'époque où le télégramme était encore un mode de communication connu de tous, le psychologue Murray Banks définissait l'essence de l'humour juif par ce télégramme :
“Start worrying. Details to follow.”

C'est sous cette rubrique désormais que l'on devrait classifier ces jours-ci toute nouvelle relative aux processeurs Intel :
“Start worrying. Details to follow.”

avatar lecureuil | 

@macgé: y a t-il des problèmes/failles/bugs connus pour les processeurs Coffee Lake ?

avatar tbr | 

Je fouille dans mes cartons pour retrouver mon vieux Spectr...um

avatar XiliX | 

@tbr
"Je fouille dans mes cartons pour retrouver mon vieux Spectr...um"

ah ah...
J'ai un peu plus de choix entre l'Amiga 1200, Sinclair QL ou le ZX 81 (16ko de RAM svp) :D

avatar tbr | 

@XiliX

« ah ah...
J'ai un peu plus de choix entre l'Amiga 1200, Sinclair QL ou le ZX 81 (16ko de RAM svp) :D »

En fait, j’ai pas voulu faire de liste de tout ce qui traîne dans mes cartons ou bien je dois (presque) ouvrir une boutique à Montgallet. ?

Sortez les bouliers, internet, la tech, cay le mal !

avatar melaure | 

@XiliX

Du 68000 au G3, j'ai aussi de quoi faire sans ces failles ;)

Et cette époque était plus excitante que la grisaille actuelle ;)

Et puis qui va essayer de hacker du 68000 ou du Power de toutes façon ... ?

avatar marc_os | 

@tbr
Moi j'ai encore mon vieux SE 30, et même un IIci. Je crois qu'ils ne sont pas touchés ;-)
Et le G4 ?

avatar thend | 

Il me tarde de pouvoir acheter cette nouvelle génération de processeurs Meltdown, Spectre, Skyfall, Solace Not Inside© !!

Dans un socket révolutionnairement inédit évidemment, sinon ça fait pas rêver.

avatar lesurfeurfou | 

Les entreprises de la tech ont-elles perdus le contrôle ?

avatar marc_os | 

@lesurfeurfou
C'est comme pour le « bogue de l'an 2000 ».
Ça n'en était pas vraiment un, juste une limitation due à la taille réduite de la mémoire disponible, aussi bien en RAM que pour le stockage. Il fallait tout optimiser, et quand les dates étaient stockées sous forme de caractères, ça faisait économiser 2 octets par date, soit des quantités énormes dans le cas de bases de données bancaires par exemple, avec des millions de comptes.
Dans les années 90, les questions de sécurité ne se posaient pas du tout de la même manière qu'aujourd'hui, pour la simple raison qu'Internet en était encore qu'à ses balbutiements. De plus, la fréquence des processeurs était encore relativement faible, et la priorité absolue était à l'optimisation des performances !

avatar scanmb | 

@lesurfeurfou

Avec tous ses trous de sécurité, Intel va se faire racheter par « entremont » ! à la limite du « leerdamer ».

avatar arnaud06 | 

Vous allez peut être trouvé cela cynique, mais il y a tellement de faille de sécurité dans les systèmes informatiques en général que j’en suis à me demander quel intérêt d’essayer de se protéger, sachant que quelqu’un de bien outillé pourra exploiter les innombrables failles non publiques ...

Après ça dissuade les amateurs, mais la confiance qu’on pouvait accorder à Apple par exemple avec leur chiffrage bout en bout parait plus comme un fétu de faille destiné à détourner l’attention du grand public.

avatar Giloup92 | 

@arnaud06
Il y a belle lurette que je ne crois à la sécurité informatique. Si vous avez quelque chose de sensible, ne le mettez pas sur un ordinateur et dans tous les cas ayez une solution de secours qui marche en cas de piratage.

avatar C1rc3@0rc | 

@arnaud06

« sachant que quelqu’un de bien outillé pourra exploiter les innombrables failles non publiques ...»

Pourquoi utiliser le futur?

Il y a dix ans on bossait sur des serveurs ou l'on avait installé des machines virtuelles pour isoler les applications serveurs de manière a éviter une corruption externe (virus), la lecture de la mémoire, et si une machine etait compromise, on la supprimait et on en lançait une nouvelle... on perdait un peu en performance mais le truc était doublement monitoré et tous les tests etaient OK, meme l'audit externe. Puis on vu deux gars venant d'une boite de securité pas tres connue a l'epoque mandatés par le client et les mecs nous on fait comprendre que l'acces aux données pouvait se faire quand meme. On a pas eu les details, mais on cru que c'etait au niveau du systeme de virtualisation... Il etait fort probable qu'il s'agissait de Spectre en fait...

«Après ça dissuade les amateurs, mais la confiance qu’on pouvait accorder à Apple par exemple avec leur chiffrage bout en bout parait plus comme un fétu de faille destiné à détourner l’attention du grand public.»

Quand j'etais etudiant inge, lors d'un stage, un collègue développait un soft de com securisé. Un peu bourrin le gars, il te verrouille de bout en bout avec un niveau de chiffrement... massif. Il a ete rappelé a l'ordre par qui de droit venu lui expliquer qu'a l'epoque les services de renseignements et l'armee autorisaient un niveau de chiffrement 10 fois plus bas. La bonne nouvelle pour lui c'est que la version modifiée était plus rapide.

Pour info, tout ce qui est commercialisés en systeme informatique en AmeriqueS, et par conséquent dans la zone OTAN doit etre declaré conforme par la CIA, la NSA et l'armee... Apple est une societe americaine, dont le second marché est americain et la conception se fait aux USA.

avatar JohnDevil | 

+1000

avatar Matlouf | 

Si vous voulez, je peux proposer des noms pour les prochaines failles de sécurité (je ne prends pas cher, gratuit pour la 10e faille) :
- Thunderball
- Octopussy,
- Goldfinger,
- FromRussiaWithLove,
etc.

avatar Fennec72 | 

@Matlouf

Pour solace, il y a le Bond « Quantum of solace ».

Donc, à part Meldown, ça se tient.

avatar C1rc3@0rc | 

Je crois qu'on peut aller sur la parodie vu le niveau atteint:

- International Man of Mystery
- The Spy Who Shagged Me
- Goldmember

ou plus franchouillard:
- Cairo, Nest of Spies
- Lost in Rio

Une pensee emue pour Snowden dans sa retraite en Russie et Julian Assange toujours reclus dans une petite pièce sordide dans l'ambassade d'Equateur a Londres depuis 2012.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR