Pour le prix d'un Surface Laptop, qu'est-ce qu'on a chez Apple ?

Florian Innocente |

On s'attendait à ce que Microsoft lance un concurrent des Chromebooks, c'est finalement un adversaire des MacBook et MacBook Pro qui est arrivé avec le "Surface Laptop". Après tout c'est dans la logique des choses. La stratégie matérielle de Microsoft consiste à lancer ses propres ordinateurs dans le segment haut de gamme. Dans le cas présent, avec l'annonce conjointe de Windows 10 S qui sera préinstallé sur ce Laptop, il laisse les autres fabricants de PC se dépatouiller avec les petits portables pas chers destinés à contrer Chrome OS.

Cliquer pour agrandir

Cette compétition et comparaison avec Apple n'est pas créée de toutes pièces par les médias. Hier, avec le Surface Laptop, comme auparavant avec le Surface Book ou précédemment au fil de nombreuses pubs comparatives, Microsoft a nommé son principal concurrent. Au vu de la gamme maintenant bien étoffée des ordinateurs Surface, on peut supposer que quelques dents grincent aussi chez ses amis. Cependant, Apple demeure l'adversaire idéal, celui qu'il faut dépasser.

Plus rapide, plus endurant, plus léger, plus fin… c'est à l'aune des portables d'Apple que Microsoft a comparé son Surface Laptop Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir

On le voit aussi dans la famille que Microsoft a maintenant constituée sous sa marque "Surface", il s'agit à chaque fois de machines milieu/haut de gamme. Le Studio avec son faux air d'iMac démarre à 3 000 $, le Surface Book est à 2 400 $ minimum et la moins chère des Surface Pro coûte 750 $. Chacun ayant son lot d'options pour alourdir encore la note (4 200 $ pour un Studio rempli à ras bord).

Surface Book, Surface Studio et Surface Pro

La présentation de ce Surface Laptop fut à la fois décevante et intéressante. Décevante car ce portable, en dépit de quelques surprises comme son revêtement textile et l'emploi d'une nouvelle mouture de Windows partiellement bridée, ne contient rien qui puisse le distinguer franchement de ce qui existe dans l'univers PC ou chez Apple.

Microsoft a même fait preuve d'une surprenante réserve en laissant de côté l'USB-C alors qu'il se répand depuis quelques mois jusque sur les smartphones Android. Un mix des deux formats de prises USB aurait été un pied de nez à Apple, en particulier sur du matériel de ce prix.

De très classiques ports USB et mini DisplayPort. La forme incrustée dans la tranche, tout à droite, est là pour les antennes Wi-Fi et Bluetooth, comme sur les téléphones (crédit Mashable) Cliquer pour agrandir

La fabrication du Laptop paraît soignée d'après ceux qui ont pu le toucher. On n'en attendait pas moins de Microsoft, il a déjà prouvé qu'il savait faire de beaux et bons matériels. Il ne s'agit pas de faire original pour le seul plaisir d'épater la galerie (la charnière du Surface Book en est un bon exemple). Mais disons que les derniers MacBook Pro ont su briser la monotonie avec la création de la Touch Bar (et avant cela celle du Trackpad Force Touch). Chez Lenovo ou d'autres il y a aussi des portables qui sortent un peu du lot.

Quitte à devoir amender cette opinion plus tard, on pourrait dire aujourd'hui que Microsoft a fait un portable en suivant une recette tirée d'un livre de cuisine traditionnelle, sans trop oser bousculer la liste des ingrédients.

L'annonce n'en reste pas moins intéressante parce qu'il s'agit justement de Microsoft. Parce qu'avec ce produit plus classique il marche plus franchement encore sur les plates-bandes de ses partenaires les fabricants. Parce qu'il investit franchement dans le secteur du PC pour pousser Windows alors que tout le monde a les yeux rivés sur le marché du mobile. Et parce qu'il n'hésite pas à se comparer ostensiblement à Apple.

Portable Microsoft vs portables Apple

Justement, comment se positionne ce Surface Laptop face à la gamme des portables d'Apple ? Puisque la clientèle visée en premier lieu est courtisée des deux côtés : les étudiants avec quelque argent en réserve et leurs enseignants (cette machine ne leur est pas réservée exclusivement, tout le monde peut la précommander avant sa sortie entre juin et août selon le modèle).

Nous avons repris les quatre configurations par défaut proposées en France : deux à base de Core i5 et deux sur Core i7. Une seule couleur est disponible, le gris (Platinium). Au début, les États-Unis auront la primeur des quatre coloris mais ce choix est en partie une illusion. Trois coloris ne sont associés qu'à une seule et même configuration. À noter aussi que le Stylet Surface marche sur l'écran tactile, mais il est vendu en option (64,99 €).

Pour chaque Surface Laptop nous avons choisi les portables Apple, en configuration standard, qui sont vendus au même tarif ou le plus près possible. Nous avons arrondi tous les tarifs à l'euro supérieur pour faciliter la comparaison. Sachez aussi que les étudiants et professeurs ont 10 % de remise sur les Surface Laptop (Apple fait grosso modo la même chose).

Les Laptop Surface sont dotés de processeurs Intel "Kaby Lake" de dernière génération, la 7e. Chez Apple on en est, au mieux, à la sixième avec "Skylake" sur les MacBook Pro. Ces dernières années, les progrès mesurés d'Intel sur les performances de ses processeurs ont montré que l'on n'assistait plus à des bonds significatifs d'une génération à l'autre. En tout cas Microsoft est à jour et Panos Panay, le responsable des produits Surface, a promis une rapidité supérieure des Laptop Core i7 sur les MacBook Pro Core i7. Enfin, ces portables Microsoft sont apparemment aussi fermés que chez Apple pour ce qui de leur évolution possible après achat.

Surface Laptop contre MacBook et MacBook Air

Les deux Surface Laptop Core i5 sont vendus 1 150 € et 1 450 €, avec respectivement 4 et 8 Go de RAM, 128 et 256 Go de SSD. À ces prix là chez Apple, on a le choix par exemple entre un MacBook Air 13" (1 100 € avec 8 Go/128 Go) et un MacBook 12" à 1 450 € (8 Go/256 Go). Microsoft a logé ses deux machines pile dans ce segment des ultra-légers d'Apple et il promet une autonomie sensiblement supérieure, de l'ordre de 2h 30 à 3h 30 min sur son concurrent. Ce n'est pas rien.

Cliquer pour agrandir

Le MacBook Air, à peine plus lourd, a pour lui une connectique plus variée mais il date en termes de processeur, de définition d'écran (presque deux fois inférieure) et de puce graphique. C'était une cible facile pour Microsoft.

Le MacBook 12", vendu au même prix que le second Laptop, pourrait souffrir avec sa puce Core m3. Il se rattrape avec un écran au piqué équivalent, un port USB-C versatile (même s'il n'est pas Thunderbolt 3), son poids qui passe sous le kilogramme et le confort de son Trackpad Force Touch (pour le clavier les avis sont plus partagés). L'autonomie, à l'inverse, est a priori bien meilleure chez Microsoft.

Sur le papier, la gamme Core i5 des Laptop a des arguments à faire valoir pour qui n'est pas attaché à un système d'exploitation et qui apprécie les écrans tactiles.

Surface Laptop contre MacBook et MacBook Pro

Le premier des deux Surface Laptop à Core i7 est vendu 1 800 €, exactement le tarif du second MacBook 12". Ce dernier l'emporte sur la capacité de stockage deux fois plus importante avec ses 512 Go. Toutefois, son moteur a, là encore, de bonnes chances de tourner beaucoup moins vite que celui du Laptop. L'autonomie aussi est meilleure chez Microsoft. Reste que ces 14h30 revendiqués ont été obtenus avec le Laptop Core i5, est-ce que le i7 peut amoindrir ces valeurs ? À voir.

Cliquer pour agrandir

Le plus proche concurrent de ce Laptop de milieu de gamme semble être le nouveau MacBook Pro 13" sans Touch Bar (on exclut volontairement le "vieux" MacBook Pro 13" qu'Apple pousse vers la sortie). On peut s'attendre à des performances du même ordre, ils ont des capacités RAM et SSD identiques, un poids similaire et une définition écran du même tonneau. Le MacBook Pro coûte 100 € de moins (1 700 €).

Si l'on est plutôt versé dans Windows, en plus de l'écran tactile et d'une autonomie a priori bien meilleure, l'offre de Microsoft tient bien la route. En outre Apple ne peut faire jouer la particularité de sa Touch Bar.

Cliquer pour agrandir

Surface Laptop contre MacBook Pro Touch Bar

Le deuxième Laptop en Core i7 coûte 2 500 € avec 16 Go de RAM et 512 Go de SSD. En face on pourrait lui opposer l'ancien MacBook Pro 15" à seulement 2 250 € mais restons sur du matériel récent avec un encombrement et un poids propres aux 13".

Cliquer pour agrandir

À 2 200 €, le 13" Touch Bar haut de gamme d'Apple est bien mieux placé par son prix, il a sa barre tactile, le Touch ID et une connectique complètement tournée vers l'avenir. Son processeur est toujours un Core i5 mais sur des opérations monocœur, ses 2,9 GHz pourraient tenir la route face au i7 à 2,5 GHz de son adversaire.

Reste que le Laptop a d'emblée 16 Go de RAM. Pour la même chose on passe à 2 440 € sur le MacBook Pro. Pour un Core i7 (3,3 GHz/3,6 GHz) c'est 2 560 € et pour avoir les deux comme en face, c'est 2 800 €. On est loin devant le Laptop : 300 € de plus. Enfin il y a toujours cette autonomie chez Microsoft a priori bien meilleure sur le papier.

Conclusion

De prime abord ce Surface Laptop ne provoque pas d'étincelles lorsqu'on regarde ses lignes et ses caractéristiques. Il fait assez conservateur et ne se dévergonde qu'avec cette fine moquette dont on se demande comme elle vieillira. Pour autant, Microsoft n'a pas tort de tenter une confrontation avec les portables d'Apple.

Le Surface Laptop n'a pas de connectique USB-C, pas même un port caché dans un coin pour entamer la transition (lire Microsoft a envisagé d’ajouter de l’USB-C au Surface Laptop) mais il y a des milliers de périphériques compatibles avec son format d'USB et ce robinet ne va pas se fermer brutalement dans les prochains mois.

Cliquer pour agrandir

Dans le même temps, le MacBook et les MacBook Pro 2016 ont été vilipendés par certains pour être allés trop loin et trop vite sur ce point de l'USB. Soyons justes, passées les premières bourrasques il apparaît que ces MacBook Pro ont trouvé leur clientèle si l'on en juge par les ventes de Mac ces deux derniers trimestres.

Chaque portable a sa valeur ajoutée : l'écran tactile chez Microsoft (et une autonomie alléchante), la Touch Bar et l'USB-C chez Apple. D'un côté comme de l'autre ces choix peuvent être aussi bien appréciés que décriés, ce sont deux philosophies qui s'affrontent. L'une n'étant pas irrémédiablement meilleure que l'autre. D'aucuns diraient qu'il manque un portable venant s'intercaler entre les deux, avec un pied dans le passé et un autre dans l'avenir.

En attendant d'en savoir plus sur les performances de ce Surface Laptop, Microsoft semble avoir fait un portable assez classique dans ses prestations techniques et modérément original dans son design. Une offre rassurante pour un amateur de Windows qui cherche une machine vendue par une grande marque, avec laquelle on ne se cassera pas la tête. À la rigueur, c'est peut-être plus du côté de Windows 10 S (FAQ), de sa dépendance aux applications distribuées par le Windows Store, ou du verrouillage du navigateur Edge, que les contraintes seront les plus marquées. Heureusement les premiers clients pourront passer gratuitement à Windows 10 Pro jusqu'à la fin 2017, après ce sera 49 $.

Cliquer pour agrandir

avatar rolmeyer | 

Pour en être à ma deuxième Surface pro 4, les prix des config haut de gamme sont complètement délirants. Tout ça pour du core i7 c'est du U les gars à 15 watts soit comme le macbook sans TB. Vendre un bicore gamme U au prix d'un MBP quadcore non U2015 15 pouces à 1900 sur le refurb, c'est du n'importe quoi. Oui c'est un belle Machine mais Hp et Dell en font aussi, et pas avec des proc 15 watts. Si la première config est acceptable, arriver à 2500 euros pour un proc i7 qu'on avait déjà dans le MB Air 11.... Du coup le SurfaceBook devient intéressant, qui lui à un proc équivalent au MBP TB.

avatar sdick | 

Il n'y a plus qu'à attendre la Surface Pro 5 avec plus de connecteurs et peut être un USB C, et ce sera top :-)

avatar macinoe | 

Dites... Macg, ça fait quand même énormément de news sur Microsoft..

Non pas que je suis contre la diversité bien au contraire, mais bon objectivement MS question hardware c'est quand même marginal. Bien plus que des marques comme Lenovo, Dell, Hp ou Asus.

Je comprends que les news s'ouvrent au monde PC vu qu'il ne se passe quasiment plus rien du côté Mac. Mais bon, de là à parler exclusivement de Microsoft qui ne représente pas grand chose au niveau des ventes, je trouve ça curieux.

avatar fte | 

@macinoe

Bof. Il y a des années MacG parlait bien du Mac alors que les ventes de l'époque étaient marginales.

avatar Profhgsalles | 

Le problème est qu'ils sont dotés de windows...

avatar macfredx | 

@Profhgsalles

+1
Donc rédhibitoire pour moi.

avatar NoxDiurna | 

J'adore ce que fait MS. Mais avec cet écart de tarif minimal, je préfère rester chez Apple. Ça vient d'une personne qui vient de passer chez Dell. L'attrait principal des machines sous Windows pour moi, c'est le tarif et la performance. Si je voulais une machine faite par un joaillier, Je resterai chez Apple sans hésiter.

avatar dvd | 

quand on lit les avis sur w10 on a l'impression que ce sont des avis sur Windows 95.

avatar asheden | 

@dvd

W10 est quand même un bel OS. Après il faut aussi faire avec les haters ^^

avatar dvd | 

je suis d'accord avec toi. w10, que j'utilise régulièrement s'est vraiment amélioré. Apple devrait piquer certaines bonnes idées.

avatar pocketalex | 

tout à fait d'accord, mais laquelle ?

la base de registre qui enfle avec le temps ? les doubles réglages ? les mises à jour forcées qui interviennent au pire moment ?

avatar fte | 

@pocketalex

Windows 8 puis 10 ont introduit des mécanismes de nettoyage de la base de registre. Les utilitaires de nettoyage ne trouvent que très peu de choses à nettoyer, et toujours récent donc pas encore nettoyé par Windows, au point que j'ai cesser de m'en inquiéter.

Doubles réglages, ma foi, Windows reste un peu fouilli. C'est clair. Ce n'est pas gênant au quotidien cependant. Ponctuellement.

Les mises à jour forcées se sont calmées depuis les dernières updates majeures il semble à la lecture des forums. Je n'en ai jamais souffert, mais c'est moi.

avatar Ghaleon111 | 

Il se croit dans le passé pocketlatex a l'époque de vista et seven, faudrait lui dire qu'on est en 2017 ^^

avatar Maitre muqueux | 

C'est vraiment pas mal, quel dommage qu'ils n'aient pas été jusqu'au bout du concept en mettant un port USB c à la place de l'usb classique.

avatar asheden | 

@Maitre muqueux

C'est précisément ce qu'on reproche à Apple vis à vis de leur dernier MacBook Pro et en particulier sur MacG. À se demander si il arrive aux gens d'être satisfait

avatar Maitre muqueux | 

@asheden

Apple n'en n'a mis qu'un seul sur le MacBook, c'est la le reproche.
Sur les MacBook Pro il aurait été malin de mettre les deux...

avatar asheden | 

@Maitre muqueux

Il n'y en a pas qu'un. Les autres sont des ports Thunderbolt 3 parfaitement compatible avec les équipements aux connectiques USB Type C. D'ailleurs je peux te le confirmer puisque j'ai la version 13 pouces TouchBar. C'est un excellent Mac mais il aurait dû en prix de départ, coûter le prix du Mbp 2016 sans TouchBar. 2000€ c'est quand même excessif mais ça reste un superbe ordinateur. Ça respire le premium de partout. Même la TouchBar qui n'est pas non plus révolutionnaire est superbement implémentée. C'est propre

avatar dtb06 | 

Quand on voit les parts de marché d'Apple sur les Macs par rapport à l'iPhone, on sait très bien qu'Apple n'a plus qu'un ou deux ans avant qu'Apple arrête toute sa gamme d'ordinateurs. C'est vraiment d'une logique infaillible, ça leur coûte trop cher.

avatar gsf | 

tu crois qu'ils perdent de l'argent sur les mac ? Franchement ça m'étonnerai et vu leur trésor de guerre je les vois pas stopper leur métier historique pour faire que du téléphone et du service...

avatar pocketalex | 

@dtb06 :

quand on voit des commentaires comme le tient totalement à coté de la plaque, on comprends mieux certains résultats électoraux

avatar LLS | 

...et pour la qualité d'un MAC, on a quoi chez MS? ?

avatar zoubi2 | 

@dtb06

"ça leur coûte trop cher"

Ah bon ? J'avais cru comprendre que, au contraire, le Mac leur rapportait quelques M$.... Je ne parle pas du chiffre d'affaires, hein, mais bien du bénéfice...
Mais bon, vous devez être un économiste distingué. Moi je suis nul et aimerais bien empocher qques M$ supplémentaires.

avatar amonbophis | 

intéressant comme article, mais il y a un énorme oubli : les écrans macbook sont RETINA (sauf le macbook air) alors que les écrans de ces surface laptop ne le sont pas!
Il faut corriger l'article en ce sens et les conclusions : cela fait une grosse différence en terme de rapport qualité/prix. à utiliser tous les jours une écran non retina sous windows, mes yeux vont mieux une fois sur mon macbook pro

avatar 142xe14 | 

Pourriez-vous m'expliquer très clairement ce qu'est un écran rétina et ses particularité par rapport a un écran non rétina? Je n'ai jamais vraiment compris cette histoire, il s'agit pour moi d'un terme purement marketing utilisé par Apple pour qualifier un de leurs écranzs comme étant de bonne qualité. Sauf que des écrans de bonne qualité chez leurs concurrents, on en trouve aussi, malgré le fait qu'il n'ont pas l'appellation rétina...

avatar macinoe | 

Il n'y a pas de définition scientifique, c'est un terme purement marqueting.

Quand Apple dit qu'un écran est retina, ça ne veut rien dire étant donné qu'il n'existe pas de définition précise et quantifiable.

Et en plus comme c'est un terme utilisé uniquement par Apple, D'autres marque peuvent faire des écrans de qualité et de définition bien supérieur à ceux d'Apple tout en ne pouvant pas utiliser la terminologie "Retina"

C'est du flan.

Pour info ce surface laptop a une densité de poxel de 201 ppp contre 128 pour le MBA 13" et 226 pour le MB 12"

avatar pocketalex | 

@amonbophis :

Faux !

"Retina", si on élargit le concept et qu'on le vulgarise, en gros, c'est afficher un espace de travail classique et connu, exemple 1920x1080, sur une dalle haute résolution, qui a donc plus de pixels que 1920x1080.

Généralement, le rétina, c'est @2x, donc 2x plus de pixels en largeur et 2x plus en hauteur

Mon 1920x1080, en @2x, il est affiché depuis une dalle 3840x2160 (plus communément appelé dalle 4K / écran 4K ... car environ 4000 pixels en largeur)

Mais en fait, comme on dispose de plein de tout petit pixels à peine visible à l'oeil nu, on peut afficher différents espace de travail et pas forcément garder un rapport @2x. Le résultat sera "interpollé" mais bien souvent cela reste peu visible à l'oeil nu

Bref, si on reste dans les généralités, un écran retina, c'est un écran qui utilise une dalle haute résolution pour afficher un espace de travail tout en faisant disparaitre la "pixélisation"
Les éléments visuels à l'écran (fentres caractères, etc) sont lissés et le rendu est proche d'une impression papier.

Le retina c'est donc un gain en qualité et en confort

Les pixels de la dalle sont tellement petits qu'ils sont quasi invisible à l'oeil nu, c'est pour cela qu'un écran "retina" n'est pas utilisé dans sa résolution, sinon tout serait microscopique

Donc si on regarde ces nouveaux laptop microsoft, on a du 2256x1504 sur 13"

C'et bien évidemment une haute résolution, et Windows ne sera jamais affiché en 2256x1504, mais dans plutot dans un espace de travail plus proche de ce que l'on connait sur un 13", soit environ du 1280x800, enfin un truc dans ces eaux là
en @2x ça donne du 1128x752, ça veux dire que l'on pourra naviguer autour de ça en interpollé

On est complètement en présence d'un écran retina

avatar pocketalex | 

Depuis tout à l'heure, on parle technique (nombre de pixels, dalle, espace de travail lissé,etc) mais il y a une composante importante à ne pas oublier, c'est l'aspect logiciel

Avoir une dalle haute résolution, c'est bien, la gérer correctement c'est autre chose

Et dans cet exercice, Apple est impeccable là où Microsoft est catastrophique

Windows gère la haute résolution depuis windows XP, mais il le gère très mal et si les choses se sont améliorées dans le temps, il reste encore pas mal de soucis

Il y a pas longtemps, on a du revoir nos templates de newsletter pour nos clients, car sous Windows 10, les images de 700 pixels de large gérées par windows en "retina" se retrouvaient à 700,5 pixels dans Chrome, et 700,5 pixel, c'est 701 pixel et quand on a une structure html au pixel près, si tu en rajoutes un, tu exploses tout et le design est sans dessus dessous

Tout ça parceque Windows gère mal sa sauce, mais je peux aussi ressortir l'immense masse de logiciels qui ne prennent pas en charge la haute résolution et dont les éléments de l'interface sont affichés "1 pixel pour 1 pixel" et deviennent donc microscopiques et donc quasi inutilisables

Le retina sous windows, c'est pas le retina sous Mac OS ou tout est parfaitement géré, c'est une aventure en terre inconnue avec souvent bien des mauvaises surprises

avatar Ghaleon111 | 

Alors pourquoi je n'ai rien de microscopique sur windows ? ah oui c'est vrai que sur windows on peut modifier la taille du texte et de tous les éléments et qui fonctionne dans tous les logiciels et pas sur osx et ton retina n'a pas un meilleur affichage que sur windows (j'ai les deux écrans sous les yeux)

avatar fte | 

@Ghaleon111

C'est par ce que tu n'utilise pas d'apps anciennes ou pas adaptées.

Le fautif dans cette gestion très imparfaite n'est pas tant Windows que les apps anciennes maintenue pas les grands efforts de compatibilité ascendante de Microsoft.

Apple se fout littéralement de péter des applications, sur macOS et sur iOS. Microsoft ne s'en fout pas. J'utilise une app d'électronique vieille de 2005 et qui tourne nickel sur un Win10 virtualisé (je me méfie). Du jamais vu chez Apple.

Mais c'est plus facile d'accuser Microsoft je suppose.

avatar Malum | 

Conclusion pour le 3è modèle
Une connectique inférieure pour le MS
un prix supérieur de 100 (dire que nos amis hurlaient au loup pour le prix d'Apple). là c'est un must. On attend le déchaînement furieux de nos amis contre ce prix insupportable (au fait le stylet n'est pas offert, un coup de gueule des Pathétiques ?) la connectique misérable et en retrait par rapport aux nouveautés
un écran tactile inergonomique (seule plus value pour ceux qui veulent ce mode de travail bras tendu)

Ce portable avec sa surface en tissu qui peut dérouter et sans doute rebuter certains, est une bonne nouvelle. Il recadre nos amis en ce qui concerne les prix. Ils vont bien nous trouver toutes les explications de la terre que pour MS c'est justifié à cause du processeur, quant à l'autonomie l'article nous donne un chiffre fournit par MS mais on attend les tests de CR et on a vu que ces tests démontraient des autonomies bien supérieures à celle du constructeur concernant Apple et d'autres tests nous ont démontré que seul Apple respectait l'autonomie déclarée quand les autres testés, non seulement avait une autonomie annoncée inférieure mais que les tests donnaient parfois 50 % de moins.

La vie est de plus en plus intenable pour nos amis :
les ventes de MacBook pro sont flamboyantes malgré leurs déclarations, Apple fait des ventes en général excellentes, ce nouveau MS démontre que les prix d'Apple ne sont pas si extravagants que cela, que MS ne paraît pas, et de loin, si novateur etc.
Oui la vie est dure.

enfin vous remarquerez le ton tout doux de l'article quand on parle du prix, alors qu'il était très agressif quand il s'agissait du prix du MacBook Pro qui était considéré comme une faute impardonnable, un abus mortel etc.

avatar bwaaazaaah | 

Alors j'aimerai vraiment voir un pc sous Windows 10 tenir 14h car j'y crois vraiment pas ou alors 14 heures d'autonomie en veille prolongée... j'avais un vaio duo 11 avec une seconde batterie et sous Windows 8.1 et les deux batteries pleinement chargées j'arrivais à tenir entre 7 et 8 heures mais quand je l'ai passer sous Windows 10 même en mode économie de batterie, rétro éclairage à 20% et wifi, Bluetooth, nfc,..., enfin tout quoi... je tenais même pas 4h avec les deux batteries...
Après si ça vient de l'optimisation et du blocage hors Windows store je pense qu'un mac sous iOS 10 devrais avoir une autonomie de 18 à 20h alors...

avatar fte | 

@bwaaazaaah

Dell XPS 13. Utilisation normale, code, YouTube, pas mal de web, toshop, bonne luminosité, l'engin tient un peu plus de 7 heures.

En ajustant les réglages d'énergie et matériels - c'est un brin technique mais rien d'extravagant non plus -, et en restant doux sur la luminosité de l'écran, il monte à 12 heures d'utilisation normale. Principal réglage, réduction de la fréquence de croisière du CPU/GPU. Assez efficace l'underclocking. Et c'est possible sur Windows, au moins. En limitant l'usage on peut sûrement aller plus loin encore, si on veut vraiment.

avatar kitetrip | 

En tout cas, force est de reconnaitre que Microsoft a fait des gros efforts sur le design de son Surface Book.

avatar Pobla Picossa | 

J'ai un Macbook 12 et il m'arrive régulièrement de toucher l'écran, comme je le ferais avec mon iPad. Bon, bien entendu, lorsque je le touche, rien ne se passe :-)
A mon avis, lorsque l'ordi est placé à proximité, il est devenu naturel d'interagir avec les doigts sur l'écran, même vertical.
Ce n'est pas le cas sur un grand écran desktop, placé plus loin et demandant de plus grands efforts du bras.

J'ai eu un Surface Pro 4 pendant quelques temps et je trouvais naturel d'intéragir avec le doigt ou le stylet directement sur l'écran. D'ailleurs, j'ai un peu la nostalgie de cette machine en ce moment, même si à l'époque je ne l'avais globalement pas aimée. je n'avais pas pris le temps de m'y habituer.

Par contre, la TouchBar ne me tente vraiment pas...

avatar fte | 

@Pobla Picossa

Sur Windows, je me surprend à utiliser l'écran tactile pour quelques fonctions particulières.

Je change d'application (fenêtre devrais-je dire) assez souvent en tendant les doigts vers la barre de tâches. Le menu start est très agréable au bout du doigt également, on voit qu'il est pensé pour. Je l'utilise également très ponctuellement pour fermer certains dialogues, et de temps en temps pour scroller.

C'est à peu près tout, mais c'est déjà beaucoup plus que ce que j'imaginais... son absence me manquerait maintenant.

avatar Chanteloux | 

Enfin des usagers qui savent de quoi ils parlent, sur un sujet sur lequel on entend trop de théories, fatigantes et répétitives...Ça nous change des commentateurs bruyants, bornés et coupés de la réalité.

avatar asheden | 

@Chanteloux

Mais c'est surtout qu'il n'y a pas de comparaison à faire entre MacOS et Windows 10. Quand les troll et les fanboy l'auront compris, on pourra déjà parler plus librement. J'ai utiliser Windows 8 en tactile. C'est sympa sans plus. Je ne sais pas ce que propose de plus Windows 10 en tactile vu que je ne l'utilise qu'à la souris mais la vérité est qu'il n'y a pas de raison de faire de Windows 10 ou d'une surface, un article de référence. Cette modularité existe déjà depuis un bon moment et ça séduit surtout une clientèle spécialisée

avatar Ghaleon111 | 

C'est ça le truc, w10 propose beaucoup plus de choses à l'usage tactile que w8

Un iPad c'est pour une clientèle spécialiser ? Non, c'est pareil pour le tactile sur w10 ou plusieurs interactions peuvent être plus rapide et agréable au doigt que de déplacer un curseur avec un trackpad comme pour l'iPad en faite

avatar rmosca | 

pareil, il m'est arrivé plusieurs fois de toucher machinalement l'écran de mon Macbook Air.

et pourtant, je suis informaticien depuis 30 ans déjà... comme quoi, les habitudes peuvent vite changer quand un geste naturel devient utile et/ou pratique.

avatar Average Joe | 

Bizarre, moi c'est typiquement un geste qui ne me vient pas quand je suis sur Mac. Je ne touche absolument jamais l'écran. Pourtant j'ai un iPhone aussi, mais il est vrai que mes Mac sont de bureau, c'est pour cela sans doute que j'ai si peu de contact avec (je touche juste le bouton d'alimentation et éventuellement je redirige l'écran en le saisissant au niveau de sa partie aluminium).

avatar pocketalex | 

il m'est arrivé la même chose avec mon macbook 12", surtout après une utilisation de l'iPad

Pour autant, cela ne fait pas de MacOs un OS pensé tactile :)

avatar Milouze | 

La gamme Surface n'a pas altéré les ventes de macs de façon mesurable, et son CA reste le même en suivant la tendance du marché. Microsofr gène surtout ses "partenaires" ici.

avatar dvd | 

en sachant que même si on utilise pas l'écran tactile, le clavier incorporé est un indéniable plus pour ce type de produit.

avatar pocketalex | 

@dvd

Je suis aussi le premier à souligner le coté pratique et utile du clavier intégré sur un laptop. En même temps, n'ayant jamais eu de laptop sans clavier intégré, je ne peux donc pas comparer et donner un jugement basé sur l'expérience, mais il est facile d'imaginer qu'un laptop sans clavier intégré, et avec un clavier virtuel à l'écran ne doit pas être une machine très pratique à utiliser.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR