Fermer le menu
 

Résultats financiers T2 2017 : la machine Apple se remet en marche

Anthony Nelzin-... | | 22:40 |  85

Apple présente les résultats du deuxième trimestre de son année fiscale 2017 à un moment paradoxal : le cours de son action atteint des sommets, son « trésor de guerre » pèse 256,8 milliards de dollars, mais le souvenir du (relatif) trou d’air de l’année passée marque encore quelques investisseurs et commentateurs frileux. Il faut dire que c’est pendant le deuxième trimestre fiscal, qui correspond au premier trimestre calendaire, que la « machine Apple » a calé.

Or ce trimestre est aussi le deuxième par son importance : alors que les nouveautés se concentrent maintenant sur la fin de l’année, jusqu’à embouteiller le trimestre des fêtes, il permet de rattraper le retard accumulé et d’écouler les étrennes, dont celles obtenues au Nouvel An chinois. Autant dire que les analystes attendaient ces résultats avec impatience : ils sont heureusement à la hauteur. Avec 50,763 millions d’iPhone vendus et un chiffre d’affaires de 52,896 milliards de dollars, la machine est repartie.

Les bureaux d’Apple à Results Way (Cupertino). Image Apple.
Les bureaux d’Apple à Results Way (Cupertino). Image Apple.

En bref

Chiffre d’affaires, bénéfice, services et autres produits : en milliards de dollars. Ventes d’iPhone, d’iPad, et de Mac : en millions d’unités.

T2 2017 T2 2016 Évolution
Chiffre d’affaires 52,896 50,56 4,62 %
Bénéfice 11,029 10,52 4,83 %
Ventes d’iPhone 50,763 51,19 –0,83 %
Ventes d’iPad 8,922 10,25 –12,95 %
Ventes de Mac 4,199 4,03 4,19 %
Services 7,041 5,99 17,54 %
Autres produits 2,873 2,19 31,18 %

Chiffre d’affaires et bénéfice

Apple s’était fixé comme modeste objectif d’atteindre un chiffre d’affaires compris entre 51,5 et 53,5 milliards de dollars. La récente envolée du cours de l’action ne tient pas du hasard : la plupart des analystes s’accordaient pour dire que les résultats pencheraient du côté de la borne haute plutôt que de la borne basse. Luca Maestri, le directeur financier de la firme de Cupertino, confirme en annonçant un chiffre d’affaires de 52,896 milliards de dollars.

Ce trimestre se compare certes au pire trimestre que la société ait connu depuis 2003, et reste loin du niveau atteint en 2015, mais la courbe repart dans le bon sens (4,62 %). Dans le même temps, Apple a dégagé un bénéfice de 11,029 milliards de dollars (2,10 $ par action, 4,83 %), ce qui porte sa marge nette à 20,85 %. La société versera un dividende de 0,63 dollar par action le 18 mai prochain, son conseil d’administration ayant autorisé une augmentation du programme de « retour » aux actionnaires à hauteur de 50 milliards de dollars.

Ventes d’iPhone

Alors qu’elle avait eu du mal à répondre à la demande lors du lancement de l’iPhone 7, Apple a réussi à tenir la cadence pendant les fêtes. Le plus dur est passé, et le Nouvel An chinois ne permet plus de maintenir les ventes d’iPhone à un niveau élevé au deuxième trimestre. De fait, les ventes d’iPhone ont très légèrement baissé (–0,83 %) : entre le début du mois de janvier et la fin du mois de mars, Apple a vendu 50,763 millions de smartphones.

Le lancement d’un iPhone rouge est intervenu trop tard dans le trimestre pour avoir compté. Comme d’habitude, le panier moyen a fortement chuté après avoir atteint des sommets au premier trimestre, pour s’établir à 655 dollars. L’effet de la nouveauté du double objectif de l’iPhone 7 Plus passé (et une fois les économies dépensées), le rapport de force entre les deux modèles s’est rééquilibré, quoique la part du plus grand est plus élevée cette année que les précédentes.

Globalement, durant les deux premiers trimestres fiscaux d’Apple (d’octobre 2016 à fin mars 2017), l’iPhone 7 Plus s’est mieux vendu que les gammes d’iPhone 6 et d’iPhone 6s.

Ventes d’iPad

Et de treize ! Les ventes d’iPad baissent pour le treizième trimestre de rang, ce qui veut dire qu’elles ont désormais baissé plus longtemps qu’elles n’ont augmenté, le pic des ventes remontant à 2013. À l’époque, Apple avait vendu 22,86 millions d’iPad — elle n’en vend plus que 8,922 millions (–12,95 %).

Dans la foulée de la commercialisation de l’iPad Pro 9,7 pouces, le panier moyen avait connu une forte progression, atteignant 490 dollars. Il s’est replié à 436 dollars ce trimestre, signe que la (petite) vague de renouvellement et d’équipement s’est affaissée. L’effet du lancement de l’iPad de cinquième génération, dont le format est le plus populaire de la gamme, est l’une des données les plus attendues du prochain trimestre.

Ventes de Mac

Comment ça, « le Mac est mort » ? Loin de plonger, les ventes se maintiennent à 4,199 millions d’unités (4,19 %). Le succès des nouveaux MacBook Pro, incontestable pendant les fêtes, s’est prolongé au deuxième trimestre. La part du Mac dans l’activité d’Apple se réduit toutefois à peau de chagrin : la mise à jour du MacBook ou le renouvellement de la gamme iMac sont très attendus, mais n’auront qu’un effet limité sur le chiffre d’affaires de la société, ce qui explique qu’ils ne soient pas forcément prioritaires.

Services et autres produits

La catégorie des « services » connaît son 17e trimestre de progression, elle qui existe depuis… 17 trimestres. Avec un chiffre d’affaires de 7,041 milliards de dollars, elle confirme son statut de deuxième pilier de l’activité d’Apple, celui qui connaît la plus forte progression (17,54 %). Aucune autre catégorie ne présente aussi clairement la force de l’écosystème d’Apple : Apple Music, l’App Store, Apple Pay et iCloud sont disponibles et utilisés sur quelques centaines de millions d’appareils iOS et quelques dizaines de millions de Mac.

L’activité « services » pourrait être une société du Fortune 100 à elle seule. Le chiffre d’affaires de l’App Store est en hausse de 40% d’une année sur l’autre, le nombre de développeurs a augmenté de 26%. Les abonnements pour Apple Music et iCloud ont connu une hausse à deux chiffres ; en tout, le nombre d'abonnés aux différents services d'Apple se monte à 165 millions. Le nombre d’abonnés a augmenté de 15 millions sur le trimestre ; en fait, c’est le plus grand nombre jamais enregistré en 90 jours. Apple Pay est actuellement présent sur 45 marchés et territoires. iMessage a atteint un nouveau record avec 24 milliards de messages échangés en un jour (380 000 par secondes durant le Super Bowl) ; pour donner un ordre d’idée, le record de WhatsApp est de 63 milliards le jour de l’an.

La fortune de la catégorie fourre-tout des « autres produits » est tout aussi bonne, mais plus inconstante. Apple domine le marché (en plein essor) des écouteurs sans-fil avec Beats et les AirPods, et celui (encore incertain) des montres connectées avec l’Apple Watch. Mais ces produits connaissent des cycles très marqués, l’Apple Watch ne se vendant jamais mieux que pendant les fêtes par exemple. Ce trimestre, ces produits en marge mais de plus en plus centraux ont pesé 2,873 milliards de dollars (31,18 %).

Les revenus générés par les ventes d’Apple Watch, d’AirPods et de produits Beats seraient suffisants pour faire de cette activité une société du Fortune 500. En ce qui concerne l’Apple Watch, les ventes ont pratiquement doublé d’une année sur l’autre — mais Tim Cook n’a donné, comme toujours, aucun chiffre précis. Quant aux AirPods, la demande a largement dépassé l’offre, comme on peut encore s’en rendre compte aujourd’hui…

Pour le troisième trimestre 2017

Pas impressionné par la stagnation des ventes d’iPhone, Tim Cook se félicite des résultats de ce deuxième trimestre, « avec une croissance accélérée du chiffre d’affaires et une demande renouvelée et robuste pour l’iPhone 7 Plus ». « Nous constatons un engouement des clients pour les deux modèles d’iPhone 7 (PRODUCT)RED Special Edition », ajoute le CEO d’Apple, « et nous sommes enchantés par la dynamique de notre activité de services, qui a enregistré son meilleur chiffre d’affaires pour un trimestre de 13 semaines ». Son collègue Luca Maestri a comme d’habitude fixé le cap pour le prochain trimestre. Le directeur financier d’Apple table sur un chiffre d’affaires compris entre 43,5 et 45,5 milliards de dollars, contre 42,36 milliards l’an passé.

Source : Image de une Fabian Blank.

Catégories: 
Tags : 

Les derniers dossiers

Ailleurs sur le Web


85 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar MBAFan 02/05/2017 - 22:45 via iGeneration pour iOS

Erreur dans le chiffre "Bénéfice T2 2017"
😊

avatar Giloup92 02/05/2017 - 23:07 via iGeneration pour iOS

@MBAFan
Appuie sur le nombre pour signaler l'erreur (fait).

avatar SIMOMAX1512 02/05/2017 - 22:48 via iGeneration pour iOS

Ouch.



avatar C1rc3@0rc 03/05/2017 - 00:25

Effectivement:
- ventes d'iPhone sur la borne inferieure trimestrielle (50 - 80 millions...)
- ventes de Mac juste au-dessus du gouffre des moins de 4 millions
- vente d'iPad qui passent, il me semble historiquement, sous la borne inferieure des 9 millions

En fait c'est un trimestre catastrophiques en terme de ventes de materiels.

Si le benefice repart a la hausse ça peut signifier deux choses:
- Apple a augmenté fortement sa marge beneficiaire
- les autres activites - non-materiel - sont devenues majoritaires dans l'activite d'Apple

Avec pres de 5% de croissance sur le CA et le benefice, il semble que ce soit un peu des deux. Dans tous les cas la nouvelle est tres mauvaise pour le client et l'utilisateur. On va voir si le nouvel iPad arrive a renverser la tendance au prochain trimestre, mais Apple va devoir faire plus que de la com sur son plantage sur le Mac de bureau pour redresser le navire, parce que soit Apple abandonne le materiel et fait autre chose (banque, finance,...) ou alors faut changer radicalement l'orientation prise depuis 2012.

avatar jackhal 03/05/2017 - 06:43

N'imp.

avatar occam 03/05/2017 - 02:05 via iGeneration pour iOS

@C1rc3@0rc

Autre signal, pourtant fort bien illustré dans l'article, que les malophiles obsessifs ont du mal à saisir : l'évolution des courbes de croissance.

Ls chiffres bruts sont toujours « hénaurmes ».
Mais les secteurs matériels ne sont plus des moteurs de croissance.
Matière à réflexion si l'on songe à ce mot de Wayne Gretzky que Steve Jobs aimait citer : « I skate to where the puck is going to be, not where it has been. »
Justement : où va le puck ?

avatar C1rc3@0rc 03/05/2017 - 09:48

Perso, je suis Macophile depuis 20 ans et iPhoneu depuis le 3G,... et je me suis deja fait qualifier de "fanboy Apple" assez souvent, surtout pendant la periode ou Apple etait en convalescence. Donc c'est pas le coté macophile qui met des oeillères sur la realité a certains... ce serait plutot du fanatisme.

Ceci dit, ton analyse est tres pertinente et ta citation est tres juste.

Comme tu le demontres, le souci c'est que le client n'est pas un financier investisseur, c'est un client de materiel et de logiciel.
La vente d'iPad vient de passer sous sa borne inferieure, et cela s'inscrit dans un mouvement de chute des ventes ininterrompu depuis des des annees maintenant...ça veut dire que le client ne trouve plus son compte dans l'offre d'Apple. Pour une societe qui a fait de la tablette son credo de remplacement du PC, c'est une claque magistrale!

Et comme cela s'applique aussi aux Mac, c'est pas juste sur un produit, mais bien un probleme de politique par rapport a la demande. Depuis 2012 Apple a abandonné ses fondementaux mais le marché d'Apple reste celui de l'informatique GP avant tout. Optimiser la rentabilité, c'est bien, mais si le client n'achete plus parce que le produit lui convient pas, le produit a beau etre tres rentable, 0 meme optimisé a reste 0!
Donc Apple a de la marge pour se rattraper, mais la y a urgence.

avatar MacMarc 04/05/2017 - 13:25

Bonjour,

"La vente d'iPad vient de passer sous sa borne inferieure, et cela s'inscrit dans un mouvement de chute des ventes ininterrompu depuis des des annees maintenant...ça veut dire que le client ne trouve plus son compte dans l'offre d'Apple. Pour une societe qui a fait de la tablette son credo de remplacement du PC, c'est une claque magistrale!"

Pas nécessairement: cela s'explique aussi par la durée de vie de l'ipad.
Perso, je l'utilise beaucoup moins que le MacBook Pro, mais j'ai des amis pour qui c'est l'inverse.
Si je suis parfois tenté par un renouvellement de mon iPad 4 (qui a remplacé le premier iPad Retina parce que j'avais "l'excuse" de pouvoir le vendre d'occasion à ma soeur) , mais j'attendrai encore de trouver une bonne "excuse" pour le faire, n'ayant pas un budget infini.

Pas que les "+" des modèles plus récents ne me plaisent pas, mais juste que je n'ai pas un budget infini, et que mon iPad actuel me satisfait toujours.
Il me semble d'ailleurs que c'est la preuve que le produit est bon, si on n'a pas envie de s'en débarrasser peu de temps après.

La course au chiffres, c'est une plaie de la société dont je me passerais bien volontiers... je préfère pouvoir garder mon Mac, iPad et/ou iPhone plusieurs années sans que tout le monde prévoie la mort du produit par manque d'intérêt, que devoir remettre la main au portefeuille tous les 2 ans sous peine d'avoir l'impression de travailler avec un matériel dépassé..

avatar pocketalex 04/05/2017 - 14:59

"ça veut dire que le client ne trouve plus son compte dans l'offre d'Apple. Pour une societe qui a fait de la tablette son credo de remplacement du PC, c'est une claque magistrale!"

On se demande si des claques, il t'en faudrait pas une ou deux

ton commentaire est digne de ces décérébrés de la société de con-sommation pour qui une boite qui se porte bien est une boite qui vends ses produits à gogo, avec des consommateurs qui les changent le plus régulièrement possible

Non

L'iPad est l'une des meilleures tablettes du marché, un énorme succès commercial, et les usages d'une tablette sont bien plus simples et vite comblés que ceux d'un laptop ou d'un smartphone (et encore, tout cela est parfois très discutable).
Le marché est saturé car les utilisateurs sont majoritairement équipés, et le cycle de renouvellement des produits est très long, d'où des ventes qui se tassent, et ce pour TOUS LES ACTEURS DU MARCHÉ

Marre des adeptes de la fake news, du mensonge et de la manipulation. Après être saoulant, je pense que vous êtes aussi dangereux

avatar alfatech 03/05/2017 - 08:29 via iGeneration pour iOS

@C1rc3@0rc

"- ventes d'iPhone sur la borne inferieure trimestrielle (50 - 80 millions...)
- ventes de Mac juste au-dessus du gouffre des moins de 4 millions
- vente d'iPad qui passent, il me semble historiquement, sous la borne inferieure des 9 millions

En fait c'est un trimestre catastrophiques en terme de ventes de materiels. "

La catastrophe ici…C'est ton intervention. 9 millions d'iPad vendus en période creuse c'est juste monstrueux, Mac y compris.

avatar C1rc3@0rc 03/05/2017 - 09:53

@alfatech

Deja c'est moins de 9 millions, un cap jamais franchit!
Ensuite, non ce n'est pas monstrueux pour un produit qui est censé remplacer le Mac dans l'activité d'Apple.
L'iPad n'est plus que le double des ventes du Mac, ventes de Mac qui restent toujours proches du seuil inquietant des 4 millions, ça veut dire que si le Mac c'est 5% du marché PC, l'iPad descend sous la barre des 10%!
C'est un desaveux a la fois de la politique et de la creation. Y a des seuils d'alerte en economie, la, Apple vient d'en passer un inquietant qui implique qu'il faut changer de strategie.

avatar Manubzh 03/05/2017 - 11:04 (edité)

tout à fait d'accord avec toi !
Encore une fois, on voit que certains interprètent les chiffres à leur sauce.
Alors oui il y a une LEGERE augmentation du CA, mais en terme de ventes, c'est la berezina !

L'ipad qui sombre, l'iphone qui baisse étonnamment ! Le mac qui a probablement gagné un peu avec le nouveau MBPR parce que beaucoup ont attendu (je me demande si ce chiffre ne prend pas en compte les volumes qu'Apple a pu offrir aux client en remplacements des appareils défectueux) mais au final, quand on regarde la tendance actuelle sur le courbe, ça semble plutôt se recasser la gueule.

Attention la rédaction ! Toujours lire une graphique dans son ensemble et pas sur ses pics...

En fin de compte, apple vend moins, à part les services et les produits alternatifs, le mac mais ça a l'air d'être fini, encore une fois je soupçonne que l'augmentation du chiffres d'affaires soient liée à l'augmentation du bénéfices sur les produits vendus ....

avatar pocketalex 03/05/2017 - 12:22

Cela est du a la stratégie catastrophique d'Apple et aux mauvais produits, le tout dans un marché en forte croissance

En forte croissance ??? Oh wait !!!

avatar Manubzh 03/05/2017 - 12:55 (edité)

forte croissance ... mes fesses ouais...

avatar pocketalex 03/05/2017 - 15:13

c'était ironique

Le marché du PC et celui des tablettes est en chute libre continuelle. Pour la majorité des acteurs, c'est un choix entre des trimestres catastrophique ou l'arrêt du jeu (Toshiba, Sony, samsung, ...) et rares sont ceux qui s'en tirent à peu près correctement, souvent à grand coup de promotion

C'est dans cet univers qu'évolue Apple, et non dans un marché mirifique avec une croissance à deux chiffres

Il faut remettre les choses dans leur contexte : un marché moribond, en berne, la bérézina totale, et Apple qui consolide des résultats et ses ventes, qui continue de faire des milliards de bénéfs ... et entendre ici, encore et encore, parler de "catastrophe", de "ventes en chute libre", de "marque qui va dans le mur"

On s'est compris hein

avatar iMotep 02/05/2017 - 22:50 via iGeneration pour iOS

Pas sûr que les macs baissent leur tarifs avant longtemps :(

avatar Mrleblanc101 03/05/2017 - 00:08 via iGeneration pour iOS

@iMotep

Quand tu regarde le prix du Surface laptop, un 13" a 2200 USD soit ~2400€ TTC. Apple n'est pas si mal placé

avatar alushta 03/05/2017 - 09:19

Quand tu vois les Lenovo, HP avec des garanties 3 ans sur sur pour 1300€ pour un 15'......

avatar cbrr 02/05/2017 - 22:52 via iGeneration pour iOS

Ça reste quand même des chiffres de malades !!!
Et même pour le pire, les iPad :
"elle n’en vend plus que 8,922 millions (–12,95 %)"
J'aime bien le "plus que"
C'est quand même quasi 9 millions d'iPad vendu en 1 trimestre.
Beaucoup de fabricants aimeraient avoir de si mauvais volumes de ventes 😊👍🏻

avatar iPop 02/05/2017 - 23:01 via iGeneration pour iOS

@cbrr

On remarque le "perdu" se récupère dans les services.

avatar pocketalex 03/05/2017 - 00:22

Et pourtant

Il suffirait d'ajouter une trappe au dos de l'iPad afin d'accéder aux barettes mémoire pour les remplacer facilement, et j'en suis sur, les ventes doubleraient !!!

avatar mat 1696 03/05/2017 - 07:20 via iGeneration pour iOS

@pocketalex

Sur les Mac, oui. Mais les iPad je ne pense pas. Avec iOS et la ram de l'iPad Pro, je pense que personne "sent" le manque de ram.

Alors qu'avec un MBP, iMac ou Mac Mini en 8go de ram, on peut vite sentir le manque. Ça serait donc bien de pouvoir FACILEMENT l'augmenter, et là les ventes chez bcp de "pros" et connaisseurs augmenteraient...

avatar C1rc3@0rc 03/05/2017 - 09:58

@mat 1696

Les iPad sont bien assez puissants et reactifs. Le souci c'est surtout le manque de stockage. En 2017, 128 Go c'est une minimum. Mais Le tarif lui reste trop eleve pour cette capacité de confort. Les iPad devraient commencer a 128Go et les pro monter a 512, tout en restant sous les seuils de prix de 500 pour l'iPad GP et 700 pour le Pro. Aujourd'hui une SD card de 128 Go c'est moins de 40$...

avatar pocketalex 03/05/2017 - 10:37

@C1rc3@0rc

pour une fois que je suis d'accord avec toi, c'est pas possible, il va pleuvoir des coqs

J'irai même plus loin : brider les iPads et les iPhones est contre-productif pour Apple. Ils cherchent à pousser les utilisateurs, lors de l'achat, vers la version la plus dotée en stockage, et la plus chère, mais comme l'ensemble des consommateurs ne mettra pas 1000€ dans un smartphone et 800€ dans une tablette (plutôt 650 et 400), ils se retrouvent avec des millions d'utilisateurs qui pourraient acheter des apps tout au long de la vie de l'appareil... mais qui ne le font pas (et c'est mon cas) car manque de place

Pas sur qu'ils fassent le meilleur calcul au final

avatar Manubzh 03/05/2017 - 11:04

YES PLEASE !
ah bah voila quand tu veux ;)

Pages