Skylake intégralement dévoilé : à quoi s'attendre dans les Mac ?

Stéphane Moussie |

Après avoir présenté début août deux processeurs de bureau, Intel vient de dévoiler l'intégralité de sa sixième génération de processeurs Core, Skylake. Il s'agit de « la gamme la plus large » jamais sortie, selon le fondeur, et on veut bien le croire.

Qu'il s'agisse d'un portable super fin comme le MacBook ou d'un puissant ordinateur de bureau comme l'iMac Retina, chaque type d'ordinateur a sa puce Skylake. À quoi faut-il s'attendre dans les prochains Mac ? On fait le tour des possibilités.

MacBook (Core m 4,5 W)

Intel segmente désormais sa gamme de processeurs Core m, celle utilisée par le MacBook, de la même façon que les processeurs Core i. Il y a ainsi les puces Core m3, Core m5 et Core m7. Cette segmentation est avant tout marketing, puisqu'il n'y a rien qui différencie le Core m5 haut de gamme du Core m7, si ce n'est leurs fréquences. Il est loin le temps où les processeurs x7 étaient synonymes de processeurs à quatre cœurs.

Cliquer pour agrandir

Par rapport à Broadwell, Intel annonce un gain de performance de 10 à 20 % pour le CPU et jusqu'à 40 % pour le GPU. Et pour affirmer son leadership face aux processeurs ARM qui représentent une menace à moyen terme, le fondeur indique que le Core m7-6Y75 est environ deux fois plus performant que le processeur A8X de l'iPad Air 2.

Pour arriver à ce résultat, Intel a opposé les deux processeurs sur les benchmarks TabletMark et WebXPRT. Le premier est réalisé par BAPCo, un consortium dont Intel fait partie. Quant au second, il est sponsorisé par Intel, qui en est par ailleurs le « principal développeur ». La comparaison avec l'iPad Air 2 est donc à prendre avec des pincettes.

Compte tenu du fait que les puces Skylake remplacent poste pour poste les Broadwell, la prochaine gamme de MacBook est limpide. Les constructeurs peuvent personnaliser légèrement la fréquence de base des Core m — ce que fait Apple avec les Broadwell (fréquence entre parenthèses dans le tableau). Si la Pomme conserve une gamme avec deux machines, elle fera très certainement en sorte que celle vendue plus cher ait une fréquence de base supérieure.

Nouvelle gamme potentielle en jaune (la fréquence entre parenthèse est celle modifiée par Apple) - Cliquer pour agrandir

MacBook Air (Core U 15 W)

Avant de parler des futurs processeurs du MacBook Air, il faut déjà faire un point sur les GPU, Intel ayant eu la magnifique idée de changer leur dénomination, ce qui ne facilite évidemment pas la comparaison. Il faut principalement retenir que le successeur du HD 6000 est l'Iris 540, celui de l'Iris 6100 est l'Iris 550 et celui de l'Iris Pro 6200... n'est pas annoncé.

Graphique Ars Technica - Cliquer pour agrandir

Pour le MacBook Air, Apple a deux possibilités. Soit elle choisit une puce avec un CPU à la fréquence significativement plus élevée qu'aujourd'hui (2,3 ou 2,4 GHz de base contre 1,6 aujourd'hui), mais équipée d'un GPU moins puissant. Soit elle choisit une puce avec un CPU à la fréquence pas beaucoup plus élevée (1,8 ou 2 GHz), mais équipée d'un GPU équivalent. Même chose pour le processeur i7 en option.

Cliquer pour agrandir

Au vu des choix opérés jusqu'à aujourd'hui par Cupertino avec le MacBook Air, on penche pour l'adoption d'une puce avec un GPU dans la lignée du HD 6000, mais c'est une supposition.

Nouvelle gamme potentielle en jaune

MacBook Pro 13" (Core U 28 W)

Pour le MacBook Pro 13", c'est plus simple, la gamme Skylake-U 28 W étant restreinte et remplaçant strictement celle Broadwell.

Cliquer pour agrandir

Les prochains MacBook Pro 13" devraient avoir un processeur avec une fréquence supérieure de 200 MHz et un GPU Iris Graphics 550, successeur direct de l'Iris Graphics 6100 actuel.

Nouvelle gamme potentielle en jaune - Cliquer pour agrandir

MacBook Pro 15" (Core HQ 47 W)

Apple a l'embarras du choix pour le MacBook Pro 15". Il y a bien sûr les remplaçants directs des i7-HQ utilisés actuellement, mais aussi les i7-HK qui sont susceptibles d'être intégrés. Les processeurs K ont comme particularité d'être « déverrouillés », autrement dit overclockables. Enfin, il y a les Xeon E3, qui sont des Core i7 avec prise en charge de la mémoire ECC.

Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir

Tous ces processeurs ont des fréquences largement supérieures par rapport à ceux actuels... mais un GPU en retrait. Le HD Graphics 530 est même inférieur à l'Iris Graphics 550 du MacBook Pro 13". Si la firme de Cupertino opte pour ces processeurs, il faut espérer que le MacBook Pro 15" d'entrée de gamme regagne une carte graphique dédiée. À moins qu'elle attende le remplaçant de l'Iris Pro 6200.

Une des nouvelles gammes potentielles en jaune

iMac

La gamme actuelle d'iMac est hétéroclite. Le 21" d'entrée de gamme utilise un processeur 15 W, les modèles supérieurs des 65 W et les iMac 27" (y compris les Retina) des 84 W. Il n'y a pas de processeur Skylake 84 W, mais il y a des 91, 65 et 35 W. Autant de possibilités pour Apple.

On s'attend à ce que les iMac 27", et en particulier les Retina, conservent des puces puissantes, et donc à un TDP élevé (91 W). Pour le reste, Cupertino peut aussi bien piocher dans les 65 W que les 35.

Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir

Mac mini

Enfin, le Mac mini emprunte, lui, traditionnellement des processeurs de portables. La gamme actuelle est composée d'un processeur de MacBook Air (15 W) en entrée de gamme et de MacBook Pro (28 W) pour les configurations supérieures. À l'instar de l'iMac, le choix est donc très vaste pour le Mac mini.

Quel calendrier ?

Si Intel a présenté aujourd'hui l'intégralité de ses processeurs Skylake, ils ne sont en revanche pas tous disponibles dès maintenant.

Les Core m sont maintenant à disposition des fabricants, ce qui signifie que si elle le veut, Apple peut sortir une mise à jour du MacBook d'ici un mois ou deux.

Les Core-U sans GPU Iris sont d'ores et déjà disponibles pour les constructeurs, mais ceux avec Iris n'arriveront pas avant début 2016. En fonction du choix d'Apple, le MacBook Air peut être renouvelé d'ici la fin de l'année ou bien début 2016. Le MacBook Pro 13" devra, lui, attendre l'année prochaine quoiqu'il arrive.

Concernant le MacBook Pro 15", Apple a la possibilité de le mettre à jour d'ici la fin de l'année, à moins qu'elle attende les GPU Iris Pro prévues pour début 2016.

Enfin, les processeurs de bureau sortiront tous d'ici la fin de l'année. Un renouvellement de la gamme d'iMac dans les trois prochains mois est donc possible.

avatar Vanton | 

Je nous trouve bien impétueux de nous attendre à des mises à jour des Mac...

avatar benji2227 | 

Donc une mise à jour des iMac en septembre? Ou octobre?

avatar Mickaël Bazoge | 
Je te collerais des A10 là-dedans et hop, fini les noms compliqués à rallonge et bye bye Intel.
avatar Vanton | 

@MickaëlBazoge :
Ça a bien dû les titiller pour le MacBook...

avatar JoKer | 

Je veux bien, mais comment ça se passe pour l'émulation des logiciels intel ?
Et pour les machines qui ont besoin de grosses performances ?

avatar ErGo_404 | 

Vu comme le macbook galère parfois pour la partie graphique avec les Core M actuels, j'imagine bien avec des ARMs...

D'autre part, changer d'architecture reviendrait à beaucoup de changements logiciels, chose qui pourrait coûter très cher à Apple.

Ca n'empêche pas que ça sera plus envisageable d'ici quelques années.

avatar oomu | 

"D'autre part, changer d'architecture reviendrait à beaucoup de changements logiciels, chose qui pourrait coûter très cher à Apple."

bof.

Apple le fit avec le saut à intel, alors que de très importants logiciels se basaient encore sur un framework difficile à porter (Carbon) et avec des outils de développement encore en mutation.

En comparaison, maintenant, Apple a presque terminé avec Carbon, tout est Cocoa (avec déjà une déclinaison un peu plus moderne pour arm : cocoa touch) mais surtout Xcode et l'App Store permettent de faire migrer de force une très grande majorité des logiciels. En tout cas suffisamment pour rendre des éventuels mac arm utilisable du jour au lendemain.

Donc, avec les outils et contrôles actuels dont dispose Apple, elle pourrait faire une nouvelle migration d'architecture, encore plus rapide que le saut à intel.

Après, techniquement, je ne pense pas que ça serait une bonne chose. Pas avec les processeurs ARM actuels.

avatar JoKer | 

Je me réjoui de voir les suites d'Adobe ou de Microsoft passer sur ARM...

Certains logiciels d'Adobe demanderaient une réécriture quasiment complète.

Il faudrait au minimum un émulateur pour que les logiciels intel tournent sur ARM.
Mais niveau puissance... es-ce qu'un jour cela pourra suivre ?

avatar Un Type Vrai | 

Pour Microsoft, je pense qu'Office pour ARM existe en interne...

avatar Vanton | 

@Un Type Vrai :
Dans la mesure où il est dispo pour iPad et qu'il a été dispo pour Surface RT, y a aucun doute là dessus...

avatar JoKer | 

Je me suis que peu intéressé à la version pour iPad, mais il me semble qu'on est très loin de la version pour Mac, non ?

avatar k43l | 

Existait. Depuis que Windows RT c'est fini et qu'ils développent leur appli universelle il ne regarde plus la spécification ARM ou x86.

La suite logique serait que si le Macbook passe à l'ARM, El Capitan et suivant soit compatible iOS et apple store dans un premier temps.

avatar oomu | 

Adobe accumule 25 (c'est bien ça?) d'améliorations, fonctionnalités et supports de standards, format et accélérations vidéo.. ce n'est pas rien.

la "Grande Réécriture", c'est romantique, c'est beau, avec des étoiles plein les yeux, mais en pratique vous demandez de mettre à l'écart des années d'un travail qui portent ses fruits: il est très difficile de dire que Adobe CC n'est pas un outil incroyablement complet et permettant de faire de belles choses.

Pourquoi tout jeter en l'air parce que ARM et Rêve de Geek ? Même Os X a repris des pans de ce qui était utile de Os 9.

A mon sens, à une certaine taille, il est injuste de hurler sur la pauvre société qu'elle est une honte de pas tout refaire. Mieux vaut s'intéresser à de nouveaux projets, + jeunes, + léger et rebâtir avec eux une nouvelle approche.

avatar JoKer | 

Ce que tu sous-entends c'est que des logiciels qui utiliser encore des bouts de code en Carbon pourraient tourner sur ARM ?

Pour ma part l'important c'est que les logiciels que j'utilise continuent de fonctionner et soient performant.
Que se soit ARM, intel ou un autre, peu importe.

Mais il est impossible que le Mac change de processeur et laisse des gros logiciels dernière.

Sans émulateur intel et sans puissance pour concurrencer les Xéon, Apple ne va pas sortir des Mac ARM, mais une autre gamme de produit en parallèle aux Mac, qui finiront peut-être par les remplacer.

avatar oomu | 

"Ce que tu sous-entends c'est que des logiciels qui utiliser encore des bouts de code en Carbon pourraient tourner sur ARM ?"

tiens oui, je ne sais pas vraiment la part de Carbon dans Adobe CC.

"Pour ma part l'important c'est que les logiciels que j'utilise continuent de fonctionner et soient performant.
Que se soit ARM, intel ou un autre, peu importe."

oui.

"Mais il est impossible que le Mac change de processeur et laisse des gros logiciels dernière."

ben... Apple est capable de tout. La bascule a intel fut violente.

Mais avec l'App Store et Cocoa, apple est en meilleure situation : un énorme pan des logiciels populaires sur mac est sous le contrôle d'Apple et de les forcer à une recompilation/réécriture avec l'aide de Xcode..

Ce qui ne signifie PAS que c'est mieux pour vous et moi. (par exemple, sans ZBrush sur mon mac, ben je meure, point, fin, arrêt).

avatar oomu | 

"Il faudrait au minimum un émulateur pour que les logiciels intel tournent
sur ARM.
Mais niveau puissance... es-ce qu'un jour cela pourra suivre ?
"

un arm n'est pas assez puissant pour émuler un intel sans des hurlements d'horreur des utilisateurs.

le passage du PPC à intel, c'était tolérable parce que, malheureusement, le PPC avec l'abandon de motorola et IBM n'avait plus de déclinaison "desktop" moderne. Intel avait rattrapé puis largement dépassé le G4 et G5.

avatar levincefr | 

@oomu :
Oui et depuis on a vu le succès arriver. Change de crèmerie et le grand public retournera sur windows. Comme beaucoup de pro d'ailleurs.

avatar oomu | 

les pros les pros... donnez leurs de bonnes machines, un bon support et des logiciels et ils seront là...

après hein.. au bout d'un moment, faut bien que j'aille la où sont les programmes. Pour l'heure c'est prématuré de annoncer encore une énième mort des pros.

mais le mac pro.. matin quelle machine !
(et la station sgi octane, matin, quelle machine c'était !)

avatar 2DSP | 

@MickaëlBazoge :
J'avoue... j'ai jamais compris leur trip avec les noms compliqué.
Il aurait pu simplifier (lettre)(chiffre)(sigle) avec en premier la gamme (m, i, e, etc...) ensuite la puissance (3, 5, 7, etc...) et enfin la génération (BW pour Broadwell, SL pour Skylake, etc...). On aurait eu, par exemple des processus m5SL ou i7SL et on aurait juste eu besoin de préciser entre parenthèse les fréquences exactes et le nombre de cœurs.

avatar oomu | 

le même trip que sur HP, Nvidia, Lenovo, AMD etc:

vous empêcher d'avoir des éléments de comparaisons simples et fiables d'années en années, de gammes en gammes.

Ainsi, si vous scrutez les sites de ventes de HP ou les documents techniques d'intel sur ses procs, vous remarquerez ceci : on retrouve jamais les exacts même critères d'une page à une autre, d'un produit à un autre.

Quand vous commencez à piger les gammes, HOP TOUT CHANGE HAHAHA ! (technique du "j'te retire le tapis de sous tes pieds")

Nvidia fait cela régulièrement. Au final cela sert les grossistes et revendeurs quand vous faites un appel d'offre. Le client final ou grand public n'est qu'une victime collatéral d'une guerre sans pitié : bluffer l'acheteur grand compte.

avatar oomu | 

un ARM n'est pas encore équivalent à toutes les fonctions spécialisées d'un processeur intel de bureau.

avatar iJoke | 

Si le core m est "seulement" 2x plus puissant que le a8x, ca veut dire qu'avec le a9x les arm seront aussi puissants...
Ils sont pas malins d'utiliser cet argument

avatar poulpe63 | 

le core M (une "daube" chez Intel, surtout la partie graphique) est dual core, alors que le A8x est tri-core.
De plus, le A8x tourne à 1,5 GHz (il me semble) contrairement au core M qui est à 1,2 GHz
Donc, à moins de passer à un hexa-core et à 2 GHz, j'ai du mal à voir un A9x "battre" un pauvre core M.
(ça ne m'empêche pas d'espérer un gros boost de performance de l'A9x, surtout pour l'ipad)

avatar Un Type Vrai | 

"un puissant ordinateur de bureau comme l'iMac Retina"

Ouch !

avatar mac_adam | 

Un type vrai ? T'as le gland recouvert de vraie peau de zob ?

Pages

CONNEXION UTILISATEUR