X.Org bientôt abandonné, et avec lui X11 sur Mac

Anthony Nelzin-Santos |

X.Org, l’implémentation libre du système de fenêtrage X11 entrera prochainement « en mode maintenance ». Sous l’impulsion de Red Hat, l’environnement de bureau Gnome abandonne X.Org au profit de Wayland, qui est appelé à devenir le principal serveur d’affichage des distributions GNU/Linux. « Une fois que nous aurons terminé », explique le directeur de Red Hat Enterprise Linux (RHEL) Desktop, « nous prévoyons de mettre X.Org en mode maintenance assez rapidement ».

Cette décision affectera macOS, qui prend en charge X.Org par l’intermédiaire du projet XQuartz. Ce framework a contribué au succès de Mac OS X : en faisant le lien entre X11 et Quartz, il faisait aussi le lien entre le monde de l’open source et celui d’Apple, et établi Mac OS X contre un système UNIX aussi puissant que familier. De nombreuses applications scientifiques, l’éditeur Gimp, ou encore la couche de compatibilité Wine, utilisaient ainsi XQuartz pour tourner sur Mac.

De Mac OS X Jaguar à Mac OS X Tiger, XQuartz utilisait l’implémentation libre XFree86, avant de passer à X.Org dans Mac OS X Leopard. Depuis OS X Mountain Lion toutefois, XQuartz n’est plus intégré au système, mais doit maintenant être téléchargé séparément. S’il est toujours maintenu, il repose sur des technologies anciennes appelées à disparaitre plus ou moins rapidement, et ne prend pas en charge les écrans Retina.

« X.Org est principalement maintenu par [Red Hat] », explique Christian Schaller, « il est peu probable qu’une nouvelle version majeure sorte une fois que nous n’y prêterons plus attention. ». « Nous garderons un œil dessus […] au moins jusqu’à la fin de la vie de RHEL 8 [NDLR : en 2029] », ajoute le directeur de RHEL Desktop, tout en invitant les développeurs GNU/Linux à passer à Wayland.

Ce que cela changera sur Mac ? Probablement pas grand-chose. Quelques applications demandent encore XQuartz, mais Gimp et Wine l’ont abandonné depuis des années. En délaissant X11 et XQuartz pour mieux se concentrer sur ses propres technologies, Apple a facilité le travail d’adaptation. Sauf surprise, XQuartz devrait tirer sa révérence en même temps que X.Org.

Tags
#X11
avatar StephanMart | 

Wayland est déjà disponible dans les distributions de Conical Ubuntu.

avatar RemyW | 

@StephanMart

Canonical tu veux dire ?

avatar StephanMart | 

@RemyW

Oui.

avatar kadok145 | 

Je ne savais même pas que ça existait encore :O Heureux que ce ne soit plus guère utilisé sur Mac ceci dit
Je me souviens l’avoir utilisé pour GIMP (qui s’appelait The GIMP à l’époque si mes souvenirs sont bons) sur Mac il y a environ 10 ans... C’était en termes d’ergonomie et d’intégration au système proche du cauchemar, même la barre des menus et les raccourcis claviers n’étaient pas intégrés et le glisser-déposer ou le copier-coller avaient un taux d’échec assez hallucinant (même pour 2009...)

avatar occam | 

« Ce que cela changera sur Mac ? Probablement pas grand-chose. »

Pas grand-chose. Juste la fin du calcul scientifique sur Mac. Fuck.

Comme je n’aime pas les jurons, je n’utilise l’explétif que pour souligner la gravité de la situation. Fuck.

Pour ceux qui ne comprendraient pas : XQuartz est, jusqu’à nouvel ordre, indispensable pour faire tourner R sur Mac. Que ce soit en mode terminal ou via RStudio.

R est l’environnement statistique essentiel dans le monde scientifique d’aujourd’hui. Il n’y a pratiquement plus de domaine scientifique ou la statistique (au sens large, du machine learning à l’analyse génomique) intervienne et où R ne soit l’environnement à la fois dominant et indispensable.

Sans une solution de rechange pour XQuartz, adieu R sur Mac. Adieu R, cela signifierait la fin du Mac dans les sciences quantitatives. Fuck.

avatar huexley | 

ouch c'est la merde…

avatar Anthony Nelzin-Santos | 
@occam : « cela signifierait la fin du Mac dans les sciences quantitatives ». Très franchement, c'est pas déjà le cas ? Je le vois autour de moi dans les sciences humaines, où le Mac dominait il y a encore dix ans. Même moi, j'utilise une machine GNU/Linux pour les quelques analyses R et les cartes que je dois tirer avec QGIS.
avatar occam | 

@Anthony

"Très franchement, c'est pas déjà le cas ?"

De plus en plus, Anthony, je le dis ici depuis quelques années. Et ce n’est pas de gaité de coeur que mes collègues renoncent au Mac.

Beaucoup sont venus au Mac quand il leur a offert une plateforme Unix puissante, stable, et bien moins chère que les workstations Unix de l’époque. Ils le quittent à regret, les décisions d’Apple dans le domaine de macOS comme du MBP, jadis la machine préférée des geeks, leur rendant la vie impossible.

Même pour R, nous nous nous attachons à nos MBP d’avant 2015, OS X étant un environnement plus agréable pour écrire et compiler des packages que ne l’était Windows.

Mais, si Apple pense assurer son avenir en donnant la priorité au développement des emoji et en délaissant le monde scientifique, grand bien leur fasse. On attire les talents que l’on mérite.

avatar oomu | 

même vécu.

avatar mimolette51 | 

Tout pareil, en science "dure" le mac devient invisible alors que relativement présent avant...

avatar macinoe | 

C'est tout simplement révélateur du fait que le mac n'est plus un choix rationnel.

avatar kadok145 | 

La dépréciation attendue d’un outil aussi ancien que X11, par ailleurs en cours de dépréciation dans le monde Linux lui-même (son origine) car voué à être remplacé par mieux, ne signifiera pas du tout « la fin du Mac dans les sciences quantitatives »... Ni la fin de R sur quelque plateforme que ce soit. Un fork ne nécessitant pas X11 sera tout simplement publié. Ou un autre outil prendra le pas.
Mais bon, un certain sens de la mesure dans les prises d’opinion est ce qui manque à beaucoup de gens aujourd’hui

avatar occam | 

@kadok145

"Un fork ne nécessitant pas X11 sera tout simplement publié. Ou un autre outil prendra le pas."

Quand il le sera, s’il l’est, j’en prendrai acte. L’expérience m’a appris à ne pas faire de plans sur la comète.

Mais bon, un certain sens des réalités et des contingences est ce qui manque à certains commentaires sur ce fil.

avatar Amaczing | 

@occam

C’est mignon 🥰 il est susceptible

avatar oomu | 

"C’est mignon 🥰 il est susceptible"

il a raison.

Les plans sur la comète sont déconseillés.

avatar oomu | 

C'est bien de croire aux Forces inhérentes de l'Univers

mais pour l'heure ce "fork" n'existe pas

tout comme n'existe pas le fork "metal" des outils opengl que j'utilise

or, au prix d'un mac (dont je comprends la valeur), ce n'est PAS rassurant.

avatar BeePotato | 

@ occam : « Juste la fin du calcul scientifique sur Mac. Fuck. »

Ben voyons.

« Pour ceux qui ne comprendraient pas : XQuartz est, jusqu’à nouvel ordre, indispensable pour faire tourner R sur Mac. Que ce soit en mode terminal ou via RStudio. »

?
Pourquoi donc ? Je ne suis pas grand utilisateur de R, mais les quelques fois où j’ai eu à l’utiliser sur Mac, j’ai fait tout ce que j’avais à faire sans aucun usage de X11.
Que ce soit en utilisant R via le terminal ou via RStudio (et RStudio lui-même n’a aucun besoin de X11 pour tourner).
Je ne doute pas qu’on puisse tomber sur des paquets pour R qui réclament X11, mais est-ce si fréquent qu’on en arrive à déclarer ça comme « indispensable pour faire tourner R » ?

« R est l’environnement statistique essentiel dans le monde scientifique d’aujourd’hui. Il n’y a pratiquement plus de domaine scientifique ou la statistique (au sens large, du machine learning à l’analyse génomique) intervienne et où R ne soit l’environnement à la fois dominant et indispensable. »

Là, c’est une énorme exagération. Il y a bien évidemment beaucoup de calcul scientifique qui se fait sans R, qui n’a rien d’irremplaçable. J’ai l’occasion de voir ça tous les jours.

Ces deux faits m’ont donc amené à ce « ben voyons » ci-dessus, face à cette prédiction de fin du monde absolument loufoque — encore plus quand on considère que la fin de XQuartz n’a pas été annoncée, mais juste évoquée comme bien possible dans un futur encore non daté mais dont tout laisse à penser qu’il n’a rien de proche.

avatar Dwigt | 

Bah oui... Le problème de base n'est pas XQuartz sur MacOS, mais surtout le fait que tout le système XWindow/X11 est en train de devenir obsolète sur les distribs Linux. Tous les projets qui utilisaient X11 vont donc devoir passer à un système plus récent comme Wayland. La question est de savoir s'il y aura à terme les mêmes passerelles entre MacOS et Wayland qu'entre MacOS et X11, et si Apple va donner un coup de main aux développeurs avant que XQuartz ne tourne plus sur une future version de MacOS.

Parce que, ensuite, il y a déjà un projet appelé XWayland qui a pour but de faire tourner X11 en surcouche de Wayland. L'entrée Wikipedia en anglais a même une comparaison plutôt amusante pour nous : "This is similar to the way XQuartz runs X applications in macOS’s native windowing system." Donc, si une solution est trouvée pour que Wayland arrive à tourner sur MacOS, on récupèrera apparemment du même coup tout ce qui est X11.

avatar koko256 | 

@Dwigt "Parce que, ensuite, il y a déjà un projet appelé XWayland qui a pour but de faire tourner X11 en surcouche de Wayland"
Sauf que celui-ci fait l'inverse (et est déjà opérationnel) : il fait tourner les applications X11 sur Wayland.

avatar BeePotato | 

@ Dwigt : « Bah oui... Le problème de base n'est pas XQuartz sur MacOS, mais surtout le fait que tout le système XWindow/X11 est en train de devenir obsolète sur les distribs Linux. »

En effet. Mais contrairement aux prévisions findumondesques de certains ici, il n’y a pas vraiment de raison qu’il disparaisse plus vite de Mac OS que des Linux.
En fait, si X.Org arrête d’évoluer, ça deviendra même plus facile de maintenir XQuartz en état de fonctionnement, puisqu’il y aura beaucoup moins de boulot pour suivre X.Org et qu’il s’agira juste de s’assurer que XQuartz reste compatible avec les nouvelles versions de Mac OS.
Enfin, le dernier clou dans le cercueil de cette histoire de « fin du Mac dans les sciences quantitatives » vient du fait que la fin prévisible de X11 côté Linux signifie que les derniers (rares) logiciels qui en dépendent encore finiront soit par être adaptés pour ne plus l’utiliser, soit par être remplacés par d’autres logiciels. Du coup, il n’y aura pas plus de dépendance à X11 pour ces mêmes logiciels en version Mac.

« Tous les projets qui utilisaient X11 vont donc devoir passer à un système plus récent comme Wayland. La question est de savoir s'il y aura à terme les mêmes passerelles entre MacOS et Wayland qu'entre MacOS et X11 »

Mais y en a-t-il vraiment besoin ?

Il y a aujourd’hui bien peu d’applications qui utilisent directement X11. La plupart utilisent des bibliothèques de plus haut niveau (GTK, Qt, Tk, etc.), qui utilisent ou ont utilisé X11 dans leur version Linux, mais dont des versions Mac OS sans usage de X11 ont déjà été créées depuis un bon moment. C’est ce qui nous permet d’utiliser tout un tas d’applications à interface graphique venues du monde Unix sans avoir à lancer un serveur X, et c’est aussi ce qui me fait paraître l’affirmation d’occam comme quoi X11 serait « indispensable pour faire tourner R sur Mac » comme très surprenante (pour faire dans l’euphémisme).

Pour la même raison, je ne vois pas en quoi un « Wayland pour Mac » serait très utile, vu qu’il devrait y avoir très peu d’applications (pour ne pas dire aucune) s’adressant directement à Wayland, tout comme on trouve très peu d’applications Mac s’adressant directement au moteur de composition de Quartz (je parle bien du moteur de composition, dont Wayland est l’équivalent, et non des autres API offertes par Quartz pour le dessin et plein d’autres choses).

avatar koko256 | 

@BeePotato

"Il y a aujourd’hui bien peu d’applications qui utilisent directement X11. La plupart utilisent des bibliothèques de plus haut niveau (GTK, Qt, Tk, etc.)"
Ceci est très juste mais il faut tout de même du travail pour porter les application de GTK-X11/Wayland à GTK-Mac (source: https://www.gtk.org/download/macos.php) et aussi pour Qt. J'ai un exemple en tête d'une application Qt dont le nouveau build ne marche plus sur Mac. Utiliser la version X11 de ces bibliothèques demande moins de travail d'adaptation.
Avec ce futur prévu (mais lointain), il faudra plus de bonnes volontés des développeurs opensource qu'avant. Selon moi, à moyen terme, Apple devrait financer un développement Wayland->Quartz/Metal/ comme elle l'a fait pour X11. Il me semble que c'est de plus obligatoire pour maintenir des applications graphiques (non web) dockerisées.

avatar BeePotato | 

@ koko256 : « il faut tout de même du travail pour porter les application de GTK-X11/Wayland à GTK-Mac (source: https://www.gtk.org/download/macos.php) »

Comme indiqué sur cette page web, le travail supplémentaire c’est juste si on veut que l’application bénéficie d’une intégration à peu près correcte (même si minimale) à Mac OS, en utilisant la barre des menus, le Dock, les Apple Events les plus basiques, etc.
Mais ce n’est pas strictement nécessaire, et si on accepte de se contenter d’un résultat aussi mal intégré qu’une application X11, il n’y a pas plus de travail à faire.

avatar koko256 | 

@BeePotato

Celle-ci me semble nécessaire tout de même:
"Find resources in your application bundle"

avatar BeePotato | 

@ koko256 : « Celle-ci me semble nécessaire tout de même: "Find resources in your application bundle" »

Non. Utile (mais pas forcément absolument nécessaire, selon l’application) quand on veut empaqueter l’application sous forme d’un bundle .app comme une application Mac OS normale. Mais rien n’oblige à faire ça, surtout si on n’a pas fait le moindre effort à côté pour adapter l’appli à Mac OS. On peut bien se contenter de compiler l’application et la lancer en appelant son exécutable depuis un terminal.

avatar koko256 | 

@BeePotato

OK. Je n'ai jamais installé d'appli que l'on de-targz directement donc je pensais que c'était impossible sans faire un bundle ou un installeur.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR