Les Apple Store n'en ont pas fini avec les Mac Intel

Florian Innocente |

Tous les Apple Store à travers le monde ne sont pas fermés comme en France (lire Jour de lancement pour l'iPhone 12 mini et l'iPhone 12 Pro Max) et les équipes de vendeurs et de techniciens ont reçu les premières documentations à propos des Mac à processeurs M1.

Ce sont des supports d'information assez généraux pour le moment — pas de révélations ni de détails techniques pointus ou de fiches de démontage. Elles servent d'abord à dégrossir le sujet et offrent des arguments pour les inévitables questions qu'auront les clients ces prochains jours. Elles donnent surtout une idée sur la manière dont Apple va « vendre » sa nouvelle plateforme M1.

« Rappelez aux clients qu'il n'y a jamais eu de meilleur moment pour acheter un Mac » enjoint l'un de ces argumentaires, un propos qui doit être valable à chaque grand lancement de nouvelles gammes… Mais cette période est évidemment plus exceptionnelle que les autres avec un catalogue où se côtoient machines Intel et machines M1.

Suit le déroulé des améliorations des performances et de gains en autonomie procurées par la puce M1 et que l'on a entendu pendant le keynote, ainsi que les avantages d'une mémoire logée dans le SoC.

Puis arrive la manière de répondre aux interrogations qu'auront les clients au vu des différences entre les deux plateformes. La mémoire d'abord, bloquée à 16 Go sur les trois familles MacBook Air/Pro et Mac mini M1.

C'est un critère qui peut encourager à prolonger son bail avec les anciennes machines : « Les clients qui ont des besoins plus exigeants peuvent choisir les modèles MacBook Pro et Mac mini avec le processeur Intel qui peut être configuré jusqu'à 64 Go de mémoire » rappelle l'argumentaire. Il faut noter que dans le cas des MacBook Air, Apple n'a pas maintenu de modèle Intel au catalogue, il faut se tourner vers le refurb où les prix ont été ajustés.

Pas moyen de démarrer ces Mac M1 sur Windows, c'est assumé par Apple, et les solutions de virtualisation ne sont pas encore une issue de secours. « Pour les clients qui ont besoin de faire tourner Windows, Apple recommande les Mac intel », pas d'autre option à court terme.

Un recours aux Mac Intel qu'Apple justifie ainsi en cas d'hésitation : « Apple propose ces configurations pour les clients, les sociétés et les entreprises qui ont besoin de plus de temps pour leur transition vers les Mac avec M1 ». Rappelons qu'Apple n'a pas donné de calendrier précis pour la suite de sa migration matérielle, sinon qu'elle l'estime à deux ans.

Les similitudes entre les MacBook Air M1 et les MacBook Pro 13" M1, au niveau de leurs processeurs, risquent d'être source de confusion chez les clients. La Touch Bar réservée au Pro n'est pas mentionnée, ni la luminosité de l'écran supérieure. Apple préfère parler de performances soutenues sur la durée avec le 13" Pro (il a un ventilateur, l'Air avec M1 n'en a plus) : « Pour plus de performances, en particulier sur les tâches plus longues et plus intensives, le nouveau MacBook Pro 13" est celui qu'il faut choisir ». Et de souligner que l'autonomie est meilleure également sur le Pro que sur l'Air.

Cette considération sur les performances s'applique en cas d'hésitation entre ces MacBook Pro 13" M1, parés apparemment de toutes les vertus et les MacBook Pro 16". Certains clients professionnels pourront se satisfaire du nouveau 13" mais pour les autres, la seule solution est de continuer avec Intel :

Pour les clients qui ont besoin d'encore plus de performances, le MacBook Pro 16" est toujours le portable Mac le plus puissant et le plus capable de la gamme, et de nombreux utilisateurs professionnels continueront de le choisir pour les flux de travail professionnels en raison de son écran plus grand, de la possibilité de configurer jusqu'à 64 Go de mémoire, pour son extensibilité avec quatre ports Thunderbolt 3 et la possibilité de connecter jusqu'à deux moniteurs Pro Display XDR.

Apple n'est pas encore en mesure de cocher toutes ces cases sur un MacBook Pro 16" à processeur M1 et, par extension, de remplacer dès maintenant ses iMac (sans parler des Mac Pro). Mais elle a au moins assuré l'essentiel avec ses annonces du dernier keynote : ses Mac les plus populaires sont à peu près intégralement passés de l'autre coté.


avatar Ro. | 

Donc les benchs se trompent quand ils disent que le M1 est plus rapide que le i9 des MacBooks pro 16”...

avatar huexley | 

Tant qu'on a pas de vraies benchmarks de vrais applications… C'est le mystère le plus complet, les graphiques de Apple sont choux, mais sans échelle, ni méthodes leurs chiffres valent autant que la tête à toto.

avatar Ro. | 

@huexley

Clairement. Mais avec cet article on a la confirmation qu’Apple elle même place les 16 pouces au dessus des M1 en terme de performances

avatar victoireviclaux | 

@Ro.

C'est fort probable, il y a de plus en plus qui montrent cela. Reste à voir comment il tiendra dans le temps ces performances. Bien sûr le MacBook Pro 13" tiendra plus longtemps qu'un MacBook Air 13" avec une ventilation passive mais c'est déjà un bon progrès

avatar reborn | 

@Ro.

Il y a les perfs et ce dont le macbook est capable.

Il a plus de ports thunderbolt, prend en charge windows, plusieurs écrans externe etc.. c’est de ce point de vue là qu’il est plus "capable"

Comme Apple l’a dit, pour certains client c’est indispensable pour l’instant.

avatar melaure | 

@huexley

J’imagine l’argumentation : oui on est deux fois plus rapide que le core istroumphf qui est resté top secret chez Intel ...

D’aiileurs j’aime bien l’article du monde informatique qui flingue un peu ces annonces marketing, mais pas forcément le fond quand ils auront des données concrêtes ;)

https://www.lemondeinformatique.fr/actualites/lire-apple-survend-les-performances-de-sa-puce-arm-m1-81008.html

avatar Derw | 

@Ro.

Peut-être, mais pas forcément. Le M1 peut être plus puissant que le i9, mais ce ne sont pas les seuls composants à influer sur la puissance totale d’une machine. Moi ce que je comprends c’est que les MBP 16 Intel configurés au max (64 Go de Ram, AMD Radeon 5600) seront plus puissants grâce aux autres composantes…

avatar Ro. | 

@Derw

Héhé oui on peut aussi le comprendre comme ça !

avatar lmouillart | 

Non les benchmarks ne se trompent pas, mais ils mesurent des cas bien particuliers.
C'est aux clients et fournisseurs de voir si la réponse technique est plus ou moins adaptée à un besoin métier/loisir et choisir en fonction.

avatar YetOneOtherGit | 

@Ro.

"Donc les benchs se trompent quand ils disent que le M1 est plus rapide que le i9 des MacBooks pro 16”..."

Ce n’est pas ce que dit Apple ici.

La différence de puissance mise en avant n’est pas sur les ressources de calcul mais sur la mémoire max, la connectivité...

avatar XiliX | 

@Ro.
"Donc les benchs se trompent quand ils disent que le M1 est plus rapide que le i9 des MacBooks pro 16”..."

Pas obligatoirement avec la même configuration...
Certains clients qui ont besoin d'utiliser plus de mémoire, > 16Go, ou un eGPU par exemple, sont obligés de rester avec des machines Intel.
Il est évident pour des traitements qui nécessitent 64 Go de RAM sera plus rapide que sur une machine avec juste 16 Go de mémoire.
En revanche pour les traitements qui ne nécessitent pas autant de mémoire, je pense que le M1 s'en sort mieux que le i9.
On verra après les premières livraisons

avatar pacolapo | 

Pas forcément, ils mettent l'accent sur la quantité de RAM qui peut limiter, mais moi je vois aussi la carte graphique dédiée qui peut bien aider et qui est encore supérieur à la puce intégré dans le M1.

Ces 2 éléments la, font qu'un 16 est plus puissant, même si sur du CPU pure, peut etre que le M1 est au dessus.

avatar Mrleblanc101 | 

@Ro.

Cest pas seulement le CPU, le MacBook Pro 16" a un GPU dédié, plus de RAM, un SSD bien plus rapide

avatar Nims | 

Donc si je comprends bien, j'ai un MBP 13'' 2020 sur lequel je fais tourner Windows via Parallels. Si j'ai envie de passer sur Big Sur, il me faudra impérativement passer par la dernière version de Parallels (V.16) afin de faire tourner encore Windows sur cette machine ?

Si oui, dois-je upgrader vers Parallels 16 AVANT ou APRÈS la mise à jour de Big Sur ? Cela a-t-il une importance ?

Quant aux processeurs M, peut-on envisager qu'un jour on puisse installer une version ARM de Windows via une VM... ou est-ce mort d'avance ?!

avatar iChris015 | 

On ne pourra installer une VM Windows 10 ARM sur un Mac ARM que lorsque Microsoft fournira des licences Windows 10 ARM au grand public.
Actuellement, cette licence n'est accordée qu'aux OEM.

avatar raoolito | 

@Nims

«  il me faudra impérativement passer par la dernière version de Parallels (V.16) afin de faire tourner encore Windows sur cette machine ? »
cette question est hors sujet ici. Car on pouvait poser la meme sous catalina, mojave, maverick, high sierra, etc..
Est ce que les anciennes versions de parallel sont compatibles avec big sur ? il suffit d'aller sur le site de parallel pour le savoir.
Ici parallel parle de sa mise à jour vers le sproc M1, je pense que pour bigsur ca doit etre bon depuis un moment
https://kb.parallels.com/125039
(tout est là)

avatar Mrleblanc101 | 

@Nims

Impossible de faire marché Windows sur les nouveau Mac pour l'instant, même avec parallel

avatar corben | 

Un chiffre qui en dit long sur la transition : presque 4 milliards de dollars par an

C’est ce que Apple dépense chez Intel en puces

Donc on peut imaginer qu’ils vont mettre la pression sur les éditeurs de logiciels et qu’en 2021 ce sera terminé les Mac Intel

avatar YetOneOtherGit | 

@corben

"Donc on peut imaginer qu’ils vont mettre la pression sur les éditeurs de logiciels et qu’en 2021 ce sera terminé les Mac Intel"

Les éditeurs importants n’ont pas vraiment besoin de pression, l’importance du marché économique du Mac aujourd’hui est sans commune mesure avec ce qu’elle était lors de la précédente transition.

Il est simplement dans l’intérêt économique des éditeurs ayant une activité sérieuse sur le Mac d’effectuer un portage qui, qui plus est, est bien plus simple à effectuer de nos jours.

La base installée de Mac est actuellement estimées autour de 100M de machines, Il aura fallut attendre l'exercice 2010 pour cumuler un peu plus de 100 millions de Mac vendus depuis l'exercice 1984 soit 27 exercices.

Cela donne une idée de l’évolution de la taille du marché pour les éditeurs.

Il c’est vendu plus de Mac sous la direction de Cook que durant tout le reste de l’histoire d’Apple.

avatar pocketalex | 

@ YetOneOtherGit

"Il c’est vendu plus de Mac sous la direction de Cook que durant tout le reste de l’histoire d’Apple."

oui mais tu en as qui vont t'expliquer que c'était mieux avant 🤣

avatar SimR69 | 

Et ils vendent toujours les 13 pouces Intel à quatre ports ?

avatar marc-5 | 

@SimR69

Oui

avatar pacolapo | 

D'ailleurs, ils ne vendent plus que ceux la en Intel, les Intel 2 ports "entrée de gamme" sont M1 désormais

avatar MichelRico | 

Cet article me rappelle une question que me suis posé durant la présentation: quelle part des ventes représentent ces nouveaux M1 (ou leurs prédécesseurs) dans le total des ventes de Mac ? Ça doit être une très grosse part, quasiment tout le grand public...

avatar raoolito | 

@MichelRico

on devra confirmer mais comme ce sont les machines les plus grand publique, je dirais la majorité des mac probablement (quoique, l’imac est quand meme souvent cité comme une becane populaire)

avatar YetOneOtherGit | 

@MichelRico

"quelle part des ventes représentent ces nouveaux M1 (ou leurs prédécesseurs) dans le total des ventes de Mac ?"

Apple a clairement montré sa confiance dans la transition en commençant par équiper ces deux Laptop best seller avec le M1.

C’est clairement le cœur des ventes qui bascule.

avatar Linux Snob | 

Un acheteur de mac sur deux vient du PC. Donc j'ai l'impression que ces macs ARM visent surtout les nouveaux acheteurs. Quel intérêt pour un professionnel de prendre le risque de la transition maintenant sachant que la compatibilité de beaucoup de softs est loin d'être acquise.

Quelqu'un saurait-il où on en est à propos de R et Matlab sur les macs ARM ?

avatar raoolito | 

@Linux Snob

«  Quel intérêt pour un professionnel de prendre le risque de la transition maintenant sachant que la compatibilité de beaucoup de softs est loin d'être acquise. »

sachant qu’apple a mis à jour ses machines generalistes, le marché « pro » avec de puissantes machines dédiées ne semble pas pour cette année. Debut 2021 par contre, je parierais sur les imacs

avatar Linux Snob | 

@ raoolito

Oui, 2021 pour les imac ça semble acquis. Pour ce qui est de l'éventuel Mac pro ARM, je pense qu'on en entendra parler quand le Mac pro actuel deviendra obsolète cad dans très longtemps.

avatar iChris015 | 

Concernant R, d'après l'article de MacGeneration "Apple M1 : les apps prêtes et celles qui ne le sont pas encore" mis à jour aujourd'hui, le portage sur Mac ARM a commencé ("Le langage R n’est pas encore prêt pour les Mac Apple Silicon, mais le travail a commencé pour l’adapter.")

Concernant Matlab, je viens de faire une recherche rapide sur Google ; le portage semble prévu et semble avoir déjà débuté.

avatar Linux Snob | 

@ iChris015

Merci pour les infos. J'ai l'impression que le passage à ARM ne va pas améliorer la position du mac dans la recherche.

avatar pocketalex | 

@Linux Snob

Le recherche est exigeante niveau puissance et de plus en plus intéressée (comme tout le monde) par le ratio puissance/conso

Donc le M1, ou ses futures déclinaisons et notamment pour les stations de travail, a largement de quoi remplir ces attentes. si les promesses sont tenues

avatar calimero007 | 

C’est là que tu comprends qu’ils sont malins chez Apple.
Pas de MacBook Pro 13 M1 avec plus de 16Go de RAM afin de ne pas cannibaliser les ventes de MacBook Pro Intel

avatar YetOneOtherGit | 

@calimero007

"Pas de MacBook Pro 13 M1 avec plus de 16Go de RAM afin de ne pas cannibaliser les ventes de MacBook Pro Intel"

L’avantage d’être dirigé par des reptiliens 🙄🙄🙄

Tu as une vague idée de la proportion de machines vendues avec plus de 16Go pour étayer ta vision conspirationiste ?

Il ne te vient pas à l’idée que le 16’’ a de bien plus gros arguments à faire valoir pour se différencier que la marginale capacité à dépasser les 16Go, à commencer bêtement par sa diagonale d’écran?

avatar calimero007 | 

@YetOneOtherGit

Faut m’expliquer en quoi la vision est conspirationniste mais bon si tu le dis.....

Pour rappel le MacBook Pro est une machine à vocation pro, il vient enfin de passer dans sa version 13 pouces intel avec la possibilité de passer à 32go de RAM.

La RAM n’était pas là pour se palucher mais pour répondre à certains usages.

Des lors sortir un nouveau model limité à 16Go de RAM avec un processeur plus puissant et assez déroutant.

Ma conclusion est donc qu’il ne s’agit pas forcément d’un problème matériel mais plus d’un moyen de continuer de vendre de l’intel avant le grand remplacement.

Cela changera peut être avec l’arrivée d’un MacBook Pro 14 et plus de RAM plus tard lors de l’arrêt du 13 pouces Intel.

Apple ne sort jamais du matos « bridé »  sans raison.

Mais bon je te laisse à ta logique conspirationniste si tu préfères.

avatar YetOneOtherGit | 

@calimero007

"Faut m’expliquer en quoi la vision est conspirationniste mais bon si tu le dis....."

si tu ne vois pas :

“C’est là que tu comprends qu’ils sont malins chez Apple.
Pas de MacBook Pro 13 M1 avec plus de 16Go de RAM afin de ne pas cannibaliser les ventes de MacBook Pro Intel”

Tu imagines de façon purement conspirationiste que la limitation à 16Go a été faite sciemment pour garder de l’attractivité aux offres Intel.

C’est idiot pour les raisons suivantes:
-La limite à 16Go s’explique parfaitement sans avoir recours à ce type de faciles théories conspirationiste.
- La différenciation du Mac Pro 16’’ est largement suffisante sans avoir besoin de cette limitation à 16 Go
- La limitation à 16 Go n’impacte qu’une part absolument marginale des cibles potentiels du Mac Pro 13’’

« L’hypercritique. C’est l’excès de critique qui aboutit, aussi bien que l’ignorance la plus grossière, à des méprises. C’est l’application des procédés de la critique à des cas qui n’en sont pas justiciables. L’hypercritique est à la critique ce que la finasserie est à la finesse. Certaines gens flairent des rébus partout, même là où il n’y en a pas. Ils subtilisent sur des textes clairs au point de les rendre douteux, sous prétexte de les purger d’altérations imaginaires. Ils distinguent des traces de truquage dans des documents authentiques. État d’esprit singulier ! à force de se méfier de l’instinct de crédulité, on se prend à tout soupçonner. — Il est à remarquer que plus la critique des textes et des sources réalise de progrès positifs, plus le péril d’hypercritique augmente. En effet, lorsque la critique de toutes les sources historiques aura été correctement opérée (pour certaines périodes de l’histoire ancienne, c’est une éventualité prochaine), le bon sens commandera de s’arrêter. Mais on ne s’y résignera pas : on raffinera, comme on raffine déjà sur les textes les mieux établis, et ceux qui raffineront tomberont fatalement dans l’hypercritique. »

Charles-Victor LANGLOIS & Charles SEIGNOBOS, Introduction aux études historiques, Paris, Kimé, 1992 (1re éd., Paris, Hachette, 1898).

Un des maux de l’époque 🥺

avatar YetOneOtherGit | 

@calimero007

"Des lors sortir un nouveau model limité à 16Go de RAM avec un processeur plus puissant et assez déroutant."

Oui c’est déroutant peut-être pour toi mais cela ne l’est nullement quand on se renseigne un peu sur les raisons de la limitation à 16Go et sur la taille du marché des laptop avec plus de 16Go.

Quand tu es dérouté et ne comprends pas, tu cherches une explication reposant sur le machiavélisme et des intentions cachées triviale qui ont le mérite de ne pas te dérouter: c’est un des ressorts du conspirationisme.

Le conspirationisme c’est assoiffé sont besoins de comprendre ce qui nous déroute en trouvant des explications cachées faciles à comprendre et confortables pour éviter d’affronter la complexité du monde 🤢

avatar YetOneOtherGit | 

@calimero007

"Apple ne sort jamais du matos « bridé »  sans raison."

Ce que tu appelles “bridé” est ici un pure arbitrage coût/bénéfice:
- Sur ces machines quelle proportion vendons nous aves plus de 16Go ?
- Le choix d’inclure la RAM sur le même package que le Die du SOC limite la possibilité d’adresser ce besoin marginal.
- Donc aucun souci et la part marginale qui a besoin de plus de 16 Go de RAM se reportera en partie sur les machines Intel qui ne repose pas sur le M1.

C’est un arbitrage typique en phase de conceptualisation.

Mais bon c’est tellement plus simple d’imaginer un plan machiavélique 🙄🙄

avatar pocketalex | 

@calimero007

Tu oublies juste que le MBP 13" a une double cible

- ceux qui ont des besoins modestes ("normaux" serait même plus approprié), et qui cherche l'équivalent d'un Macbook Air mais plus endurant

- ceux qui ont des besoins de station de travail, mais qui privilégient le format 13", quitte à sacrifier en puissance CPU et GPU (pas de GPU dédié) mais à gagner en mobilité

Je me situe dans la 2e case, mais j'ai préféré opter pour le MBP 16", mais j'avoue avoir fortement hésité lors de mon choix

Il y a dans la gamme Apple deux modèles de 13" qui reflètent ces deux cibles bien différentes : un modèle très proche du MBA, et un modèle très proche du 15/16"

Les gammes qu'Apple a initié avec le M1 (mac mini, MBA, MBP 13") sont des gammes "GRAND PUBLIC"

Le MBP 13" passé en M1 est un le modèle "grand public" de la gamme, celui qui était proche du MBA

Le modèle "worksation" de la gamme MBP 13", celui proche du MBP 16" est toujours en vente aujourd'hui, en Intel, et tu peux y caser 32Go de RAM si ça te chante.

Le M1 est limité à 16Go de RAM et ce n'est absolument pas un problème. Cette quantité est parfaitement adaptée et plus que généreuse pour des usages type "famille, étudiant, mainstream" que représentent le mini (en modèle grand public), le MBA, et le MBP13 (en modèle grand public).

Critiquer la limitation à 16Go est aussi "stupide" (sincèrement désolé, je n'ai pas d'autre mot) que de se plaindre que le core i5 série U ou Y ne dispose pas de 28 coeurs, ou que le MBA ne puisse pas accueillir 128Go de RAM, ou qu'il n'y ait pas une option SSD à 16To sur ces machines grand public ...

Aucun bridage de la part d'Apple, bien au contraire des machines cohérentes, homogènes, comme sur toutes leurs gammes.

Contrairement au marché PC ou l'on trouve tout et n'importe quoi, des tour PC avec des nVidia 3090 et un HDD comme stockage principal : sur des usages pros tous les bénéfices de cette carte graphique monstrueuse sont castrés par un stockage qui flingue les performances.
On ne rigole pas, j'ai déja vu.
J'ai aussi vu des PC "jacky" (CPU surboosté) mais avec des E/S de crevard, type un port USB3
Cela donne des performances complètement naze en montage vidéo 4K ou en retouche photo pro sur de gros lots, la machine étant bridée par le port USB3
Un truc qui n'arrive pas sur Mac avec la présence de TB3 partout.

Bref, si tu as besoin de plus de 16Go de RAM, alors c'est que tu es dans des métiers très spécifiques (montage vidéo 4K, post prod, motion design, musique de haut niveau, etc) et que tu as besoin d'une station de travail, pas d'un laptop grand public

A ma connaissance, Apple vend toujours des stations de travail, donc ou est le problème ?

avatar reborn | 

@calimero007

Ça n’a pas de sens, Apple marge plus sur machine en M1 qu’en Intel..

avatar ludmer67 | 

@calimero007

« Pas de MacBook Pro 13 M1 avec plus de 16Go de RAM afin de ne pas cannibaliser les ventes de MacBook Pro Intel »

Attendons le résultat des premiers tests pour connaître le fin mot de l’histoire. Apple optimise peut-être sa RAM de manière à réduire les différence entre 16 et 32 Go (64 Go étant encore sous-exploité). Peut-être que 8 Go is the new 16 Go !...

Pourquoi Apple aurait-elle intérêt à ne pas facturer une RAM de 32 Go, en sachant qu’elle pourrait marger davantage que sur un Mac Intel qui contient un onéreux CPU Intel ?...

avatar calimero007 | 

@ludmer67

On ne peut pas raisonner avec la RAM et l’efficacité d’Apple pour avoir un système fluide avec moins de RAM comme on le fait avec iOS ou iPadOS.
Ça reste MacOS, si tu as besoin de ram pour certains usages, l’efficacité Apple n’y changera rien.
Faire du dev demande de la RAM par exemple

avatar pacolapo | 

Et si ce n'était pas juste une limite technique lié au CPU qui est tout nouveau ? comme à une certaine époque ou le chipset ne tolérait pas plus ?

Ne pas oublier que c'est le premier processeur pour Mac conçu par Apple et que certaines contraintes peuvent exister

avatar melaure | 

@pacolapo

Pas sur un processeur moderne et full 64 bits ...

avatar YetOneOtherGit | 

@pacolapo

"Et si ce n'était pas juste une limite technique lié au CPU qui est tout nouveau ?"

La RAM est sur le même packaging physique que le die du soc en deux circuits.

Offrir dans cette contrainte physique plus de 16 Go à un tarif raisonnable est aujourd’hui impossible.

Il y a aucune raison d’architecture logique limitant une architecture ARM à 16Go 😎

avatar max351 | 

@calimero007

Apple a remplacé des modèles de MBA et MBP qui étaient déjà limités à 16Go de RAM et qui n'avaient que 2 ports Thunderbolt. Il y a donc fort à parier que les modèles qui arriveront en 2021 auront des spécificités identiques aux modèles Intel restés au catalogue (32Go de RAM et 4 ports Thunderbolt).

avatar zorg008 | 

Il me semble que Tim Cook avait dit à la WWDC qu’il y avait encore quelques Mac Intel dans les cartons donc peut-être encore une ultime mise à jour de certains iMac Intel pour ceux qui voudraient conserver encore quelques années une architecture Intel sur leur Mac pour continuer à virtualiser Windows, Linux x86-64 (voire Solaris x86...). Reste à savoir quels Macs cela concernera ou si c’était encore un mensonge de Tim....

avatar reborn | 

@zorg008

Un mensonge ? Il y a eu une mise à jour de l’iMac cet été et surement que d’ici 2022 le Mac pro sera mis à jour avec des Xeons.

avatar YetOneOtherGit | 

@zorg008

"ou si c’était encore un mensonge de Tim...."

Ben voyons 🙄🙄🙄🤢

TC passe ça vie à mentir, qu’est-ce qu’il ne faut pas lire conneries ici 😩

avatar macinoe | 

Dès lors que le message est purement marketing comme pendant les keynotes, il est évident que beaucoup de libertés sont prises avec la vérité.
Tu découvres le "champ de distortion de la réalité" ?

https://itsocial.fr/articles-decideurs/le-champ-de-distorsion-de-la-realite-dapple/

Pages

CONNEXION UTILISATEUR