Jef Raskin, Steve Jobs et le Chœur du Tabernacle mormon

Jean-Baptiste Leheup |

Depuis 1997, l'université de Stanford, située à quelques kilomètres de Cupertino, accueille les archives d'Apple, dont Steve Jobs s'est débarrassé à son retour aux commandes de l'entreprise. Petit à petit, les chercheurs de l'établissement fouillent les cartons et numérisent des documents qui sont ensuite mis à la disposition de tous, sur le site de l'université.

Tous ces documents racontent des petits morceaux de l'histoire d'Apple, comme cette passe d'armes entre Jef Raskin et Steve Jobs, en 1979. Nous ne vous ferons pas l'offense de vous rappeler qui était Steve Jobs, mais un petit rappel peut s'imposer concernant Jef Raskin, que certains surnomment « le papa du Macintosh ».

En réalité, il est à l'origine du projet Macintosh (qui s'appelait d'ailleurs à l'origine Annie), mais son Macintosh n'avait pas grand-chose à voir avec ce que Steve Jobs en fera au fil des ans. À tel point que Raskin préfèrera quitter Apple en 1982, chassé d'un projet qu'il ne reconnaissait plus.

La suite est réservée aux membre du Club iGen.

Déjà abonné ? Se connecter
Abonnez-vous au Club iGen !