Une procédure de récupération des données pour les MacBook Pro 2018 et iMac Pro

Mickaël Bazoge |

La carte-mère des MacBook Pro 2018 n’intègre plus le connecteur qui permettait à Apple de récupérer les données du SSD en cas de gros souci. Une opération possible avec les MacBook Pro 2016 et 2017, mais qui pointe aux abonnés absents sur les portables lancés cette année en raison de la présence de la puce T2. De fait, les utilisateurs étaient jusqu’à présent fermement invités à sauvegarder leurs données.

Ce petit connecteur, présent ici sur la carte-mère d’un MacBook Pro 2016, n’existe plus sur les portables Pro de 2018.

Il n’est pas question de relâcher la vigilance sur les sauvegardes, mais selon 9to5Mac, Apple a mis au point une nouvelle procédure de récupération de données pour les machines équipées d’une puce T2 (les MacBook Pro 2018 donc, ainsi que l’iMac Pro).

D’après le mémo d’Apple, cette méthode peut être employée si la machine a besoin d’une réparation de sa carte-mère ; attention, celle-ci doit tout de même être « partiellement fonctionnelle ». La sauvegarde reste donc plus que jamais d’actualité. Il faut également que le système puisse être allumé.

Les réparateurs pourront utiliser un câble Thunderbolt (USB-C) vers Thunderbolt 3 (USB-C), ou un câble Thunderbolt 3 (USB-C) vers USB-A, relié à un ordinateur hôte (un disque dur externe est aussi nécessaire pour récupérer les données). Une fois le Mac en panne en mode DFU, le processus de récupération pourra débuter. L’outil développé par Apple nécessite de 10 à 20 minutes pour partitionner le disque externe, sur lequel les données de la machine à réparer seront transférées.

avatar r e m y | 

10 à 20 minutes pour partitionner le disque externe??? 😳

avatar melaure | 

@r e m y

Ce qui est magnifique c'est surtout de ne pas pouvoir effacer ses données avant de retourner une machine en panne. Votre vie privée sppartient maintenant à la pomme ...

La dictature numérique se met en place...

avatar Bigdidou | 

@melaure

"Ce qui est magnifique c'est surtout de ne pas pouvoir effacer ses données avant de retourner une machine en panne."

Ce qui exclut que ces machines soient déployées sur notre type de structure. C'est effectivement un vrai souci, même si je pense qu'en réalité c'est une précaution exagérée, les données confidentielles étant en principe chiffrées.

avatar r e m y | 

@melaure

Je m'interrogeais juste sur le temps nécessaire au partitionnement du disque externe devant recevoir la copie du SSD interne....
Même avec des formats exotiques, je n'ai jamais mis autant de temps pour formater et partitionner un disque dur externe!

D'ailleurs pourquoi partitionner? Pour cloner la structure APFS intégralement? la partition principale du container APFS devrait être suffisant, non?

avatar huexley | 

C'est tellement ridicule.

avatar simnico971 | 

Il faut que le système boote ? Sérieux ? Je vais bien prendre soin de mon disque Time Machine 😣

avatar reborn | 

@simnico971

C’est uniquement le SoC T2 (l’EFI en gros) qui doit être opérationnel

avatar simnico971 | 

@reborn

OK, encore heureux.

avatar Zephir | 

Les mauvaises langues pourraient dire que ça va aider les ventes de "time machine" ou autre disque externes ainsi que les abonnements pour donner (en payant, sic) ses données à apple en temps réel, autrement appelé icloud.
Plus rien ne m'étonne aujourd'hui mais c'est tout de même assez poilant :-)

avatar oomu | 

les mauvaises langues diront simplement que ces machines deviennent bien complexes pour un gain bien marginal.

avatar r e m y | 

@oomu

Les mêmes mauvaises langues qui imagineront que le gain marginal dont tu parles fait référence à la marge d'Apple sur ce type de matériel.... 😂

avatar oomu | 

soyons plus clair alors:

un gain bien anecdotique pour l’utilisateur.

(par exemple; le T2 etc, oui y a un gain en sécurisation, mais il était déjà très robuste avec filevault et EFI avec mot de passe. Et combien même l’ajout d’un soc dédié n’oblige en rien à faire aussi fermé, sans connecteur de secours. Le chiffrement des données rendant caduques la simple copie des données par un malandrin, un filou, un brigand.)

avatar powerjaja | 

En gros ça devient de plus en plus comme le marché de l'automobile : pour changer une ampoule, il faut ramener le véhicule chez le constructeur dont un technicien qualifié va démonter la moitié du moteur et vous facturer ça 250€.
Il est loin le temps du "do it yourself" chez Apple

avatar oomu | 

« Il est loin le temps du "do it yourself" chez Apple »

il est mort avec l’expérience formidable du imac G5.

avatar fel-x | 

En ce qui concerne les connecteurs en général, je ne serais pas opposé à un petit tutoriel ou dictionnaire!
Il me semble que ce que les uns appellent Thunderbolt 3, d’autres l’appellent USB-C...
Je ne sais pas si Thunderbolt 2 existe et porte un autre nom?
Mon connecteur Thunderbolt de l’écran Apple n’est pas compatible avec l’adaptateur USB-C vers Thunderbolt (il se click bien dedans mais l’écran n’affiche rien et le MacBook Pro 2018 ne sait même pas que j’ai connecté un écran externe).
Bref beaucoup de noms similaires et de prises visuellement identiques mais non compatibles entre elles ?!

avatar r e m y | 

@fel-x

Il y a une différence entre le protocole de communication du port (thunderbolt 3 par exemple ou USB 3 ...) et la forme du connecteur (USB C)
Donc oui, des connecteurs de même apparence visuelle peuvent être incompatibles entre eux si ils correspondent à des protocoles différents.

Le thunderbolt 2, lui, utilise des connecteurs de même forme que le protocole mini display port.

avatar pocketalex | 

@fel-x

Un tuto ou un dictionnaire... il y a Wikipedia qui detaille deja tout

Thunderbolt existe depuis 2007 et present sur les MAC et PC depuis 2010. C'est une prise multi-protocoles embarquant displayport et PCI-express, autant dire qu'en une prise, tu en remplaces un paquet. C'était le but au lancement et cela se concrétise vraiment depuis TB3

Si l'on parle de connectique, de la prise en elle-même, Thunderbolt n'a jamais eu SON connecteur propre. Il s'est toujours greffé à un connecteur existant

Pour TB1 et TB2, c'ets la prise "DisplayPort" qui a été choisie, et qui est donc devenue la prise du Thunderbolt par la suite

Pour TB3, c'est la prise USB-C qui a été choisie.

La confusion vient que le connnecteur et le protocole sont deux choses différentes, du coup tu peux avoir des machines avec une prise Displayport qui ne sera QUE du Displayport, et d'autres machines avec la meme prise mais qui sera du Thunderbolt (ou Thunderbolt 2)
Et dans la meme veine, tu peux avoir des machines avec une prise USB-C qui ne sera QUE de l'USB... et d'autres avec de l'USB-C qui sera du Thunderbolt 3

Bref, faut se renseigner à l'achat car Thunderbolt n'est PAS une prise mais un protocole, et la prise peut tres bien ne pas le proposer...
Plus clairement : un PC (ou un Mac, comme le Macbook 12") avec USB-C ne propose pas forcément Thunderbolt 3...

avatar subsole | 

Héhé ..... 10 minutes pour le formatage, c'est rien, selon Apple la sauvegarde peut prendre jusqu'à deux jours.
Tim, tu nous prendrais pas pour des cons ?

avatar pocketalex | 

@subsole

Un type qui vend des téléphones entre 850 et 1600€ ne se permettrait jamais ça !

avatar pocketalex | 

Bref, il faut maintenant soit avoir absolument un disque time machine (externe TB3 ou USB, ou resau NAS), soit travailler sur PC (beurk), soit sur un hackintosh (et donc aussi un time machine, mais cela peut etre un disque supplémentaire interne, ajouté en 2 sec, toujours présent, vu qu'avec un hackintosh, c'est possible et facile)

avatar buluhab | 

Donc pour le réparer il faut qu’il soit parfaitement fonctionnel ?
Heu 🤔🤔🤔🤕😄

CONNEXION UTILISATEUR