Apple désespère-t-elle le Mac ?

Christophe Laporte |

Il n’y a eu aucune nouveauté sur le front (matériel) du Mac lors de la conférence des développeurs. Ce n’est pas une surprise en soi, les dernières rumeurs laissaient entendre qu’il n’y aurait rien à se mettre sous la dent lors de la grande messe des développeurs. De ce point de vue, il a fallu se contenter de nouveaux bracelets pour Apple Watch et de nouveaux étuis pour iPhone (plutôt jolis par ailleurs).

Jusqu’à présent, l’année a été calme d’un point de vue matériel. Les seules nouveautés à ce jour sont une nouvelle couleur pour les iPhone 8 et un nouvel iPad entrée de gamme. À cette liste, on pourra ajouter en début de semaine prochaine le HomePod qui fera ses grands débuts en France.

Des premiers semestres toujours plus calmes

Il s’agit d’une tendance de fond. Sur le plan hardware, les premiers semestres de l’année sont de plus en plus ennuyeux. Si l’on comprend aisément qu’Apple garde les meilleurs créneaux (les fêtes de fin d’année) pour sa gamme de smartphones, on comprend moins pourquoi elle n’occupe pas davantage le terrain au premier semestre avec ses produits « secondaires ». Désolé de briser le coeur à certains, mais la plupart des appareils équipés de macOS appartiennent à cette catégorie.

Le constat n’est pas nouveau, mais paradoxalement, la nouvelle campagne de publicité d’Apple, Behind the Mac sortie cette semaine a été pour certains la goutte qui a fait déborder le vase. Ils sont nombreux à souhaiter ardemment qu’Apple montre son amour du Mac en sortant de nouveaux modèles, plutôt qu’en faisant des campagnes de publicité. Les plus cyniques auront sans doute remarqué que ce qu’Apple sait faire le mieux en ce moment, ou du moins là où elle est le plus prolifique, c’est pour faire des réclames. Elle doit en sortir plus d’une par jour. En absence de nouveautés, il faut bien occuper le terrain...

Une gamme à l’abandon

Si l’on met de côté l’iMac Pro qui a vu le jour en fin d’année dernière, toutes les machines de la gamme sont au catalogue depuis plus d’un an. Le MacBook Air, le MacBook Pro et l’iMac ont été revus en juin dernier. Le Mac Pro a connu pour sa part de petits changements en avril dernier. Mais le « maillot jaune » de la longévité revient au Mac mini, qui n’a plus été mis à jour depuis 1 339 jours !

Jason Snell, dans une de ses chroniques sarcastiques, a bien résumé la situation du "petit" ordinateur d'Apple. Il est non seulement complètement dépassé sur le plan technologique, mais il n’est même plus mini, le comparant avec un NUC d’Intel qu’il a transformé en hackintosh.

Le blogger attend désespérément un nouveau Mac mini pour pouvoir remplacer son hackintosh qui lui sert de petit serveur. En ce qui concerne l’embonpoint de son ordinateur, Apple est capable de faire beaucoup mieux, l’Apple TV en est l’illustration parfaite.

Reste que les arguments expliquant pourquoi Apple ne met pas à jour plus fréquemment ses ordinateurs sont connus et peuvent jusqu’à un certain point s’entendre. Les processeurs Intel font des sauts de puce. Et il n’est pas dit que des révisions mineures aient un impact significatif sur les ventes d’Apple.

Certains espèrent qu’une transition vers ARM pousserait Apple à proposer des mises à jour annuelles comme elle le fait pour l’iPhone. En vérité, rien n’est moins certain. Si Apple met à jour chaque année ses téléphones, les mises à jour d’iPad sont plus irrégulières. Et celles de l’iPod touch ont le mérite de montrer que le Mac n’est pas un cas isolé.

Cette absence de mise à jour régulière exaspère également Quentin Carnicelli, développeur chez Rogue Amoeba, qui estime qu’Apple n’a pas tenu parole, suite à son mea culpa au sujet du Mac Pro l’année dernière. À l’époque, Apple avait tenu à rassurer ses utilisateurs professionnels concernant le devenir de ses ordinateurs (lire : Mac Pro, clients professionnels… le grand mea culpa d'Apple).

Et Apple est étonnamment rassurante concernant ses « camions ». Lors de la WWDC, Craig Federighi a pris cinq minutes pour clamer son amour du Mac et assurer que celui-ci n’allait pas être annexé par iOS (lire : Dix enseignements à retenir de la WWDC 2018) . Beaucoup de paroles, mais au final peu d’actes !

Si toutes les composantes de la gamme Mac étaient parfaites, il n’y aurait rien à redire, mais à ce jour, plusieurs modèles mériteraient au moins une révision. D’un côté, il y a ceux qui sont dépassés techniquement comme le MacBook Air ou le Mac mini. De l’autre, il y a des modèles qui trainent des problèmes plus ou moins importants et pour lesquels une mise à jour ne serait pas du luxe. On pense au MacBook Pro et ses problèmes de clavier ou au MacBook qui deviendrait autrement plus intéressant s’il combinait un port USB-C et Thunderbolt.

En attendant, il faudra probablement patienter jusqu’à la rentrée pour voir de nouveaux Mac prendre le chemin des Apple Store. Bien entendu, on ne demande qu’une chose : qu’Apple nous donne tort !


avatar Yacc | 

@webHAL1

« IBM n'a pas pu arrêter l'ascension de Microsoft. »

Il l’ont même initiée ???

avatar JoTaPé | 

"A part dans le luxe,...". Voilà, c'est dit. La plupart des utilisateurs de Mac que je connais achètent la marque, le flacon, le sigle. Ce qu'il y a dedans, ils n'en ont aucune notion, pire même, ils naviguent avec Firefox ou Chrome, font du webmail et rédigent ou calculent avec les outils Google.
Pire encore, parmi cette élite intellectuelle, d'affaires, médecins et autres nombre sont ceux qui, bien évidemment sont passés au iPhone après la déroute Blackberry, image oblige, mais leur ordinateur à la maison est un PC, comme au bureau.

avatar Yacc | 

@JoTaPé

Que de mépris pour ceux qui ne sont pas comme toi ?

« La plupart des utilisateurs de Mac que je connais achètent la marque, le flacon, le sigle.»

Et en quoi est-ce condamnable s’ils y trouvent matière à plaisir ?

« Ce qu'il y a dedans, ils n'en ont aucune notion »

Et alors ? Où diable est-ce un pb ou une faute impardonnable ?

« pire même, ils naviguent avec Firefox ou Chrome, font du webmail et rédigent ou calculent avec les outils Google. »

Là encore en quoi est-ce condamnable ?

Tu es un Fouquier-Tinville aux petits pieds voulant régenter les goûts d’autrui ? ?

avatar JoTaPé | 

Mais tu te trompes totalement. Je ne méprise personne, je regarde autour de moi et constate, c'est tout. Les gens dont je parle achètent du Mac comme du Chanel, du Dior et autres, même un peu moins "luxe", mais le paraître a son prix.
Bien évidemment, ils ne vont pas exprimer une éventuelle insatisfaction de leurs achats sous peine de passer pour des imbéciles.
Ici (Am. Latine) le iMac entrée de gamme 1T HDD, c'est €1400, le 21" 4K, Fusion Drive : 2000€.
Et ça se vend ! Même qu'assez souvent, ça revient en magasin pour changer pour un SSD.
Et donc, en ce qui concerne les Macs, le marketing Apple est au top puisque sans aucun effort de développement, ces machines se vendent.
De nouveau, le matériel importe peu, ce qui me désole le plus c'est ce macOS obèse, construit sur des bases de données obsolètes que même des bricoles en AppleScript arrivent à mettre en rideau. Ce n'est pas sérieux, ce n'est pas ce que j'ai connu d'Apple.

avatar Yacc | 

@JoTaPé

« Je ne méprise personne »

Si ce n’est pas du mépris c’est quand même bien imité ?

avatar JoTaPé | 

Quand tu auras un instant, tu me diras quelle est cette "cible" d'Apple avec ses Macs, qui les achètent? où sont-ils ?

avatar Yacc | 

@JoTaPé

Par exemple j’étais récemment à un meetup du framework symfony, dans l’assistance constituée que de Dev au moins 80% de Mac.

Mais il ne produisent évidemment rien avec ?

avatar JoTaPé | 

Pour résumer : Apple ne fait pas bouger ses Macs et il a raison puisque, malgré tout, ils se vendent bien et rapportent beaucoup.
Ceci dit, on ne me dit toujours pas qui achète ces machines :-)

avatar Bigdidou | 

@JoTaPé

"Ne serait-ce que l'entrée de gamme des Macs, on voit bien que la cible première semble bien être l'individu peu éduqué qui achète la marque"

"Ceci dit, on ne me dit toujours pas qui achète ces machines :-)"

Dans mon entourage : un patron d'un gros service d'urgences parisien (il veut un ordi léger tout terrain mais butte sur certaines limitation d'iOS en terme des gestion des périphériques externes), des PH de psychiatrie et d'addictologie (ce petites bêtes passe partout sortent dans tous les staffs), des internes de toute spécialités.

Assurément des gens frustes et peu éduqués, tout dans le bling.

Tu doutes de rien, toi.

avatar JoTaPé | 

@Bigdidou; j'ai été un peu court : "... peu éduqués en ce qui concerne l'informatique". Ok pour les MacBook qui sont d'excellents "notebooks" et qui à ce titre, n'ont ni besoin de connectique ni d'évolution pour ce qu'on en fait.
En écrivant ce que tu cites, je pensais surtout aux iMacs.

avatar pocketalex | 

@JoTaPé

"En écrivant ce que tu cites, je pensais surtout aux iMacs."

Je suis sur iMac Pro, je ne vais pas encenser la machine car elle a comme toute machine des critiques à recevoir (évolutivité RAM et CG nulle, cout élevé même si c'est principalement du aux composants à l'intérieur et non à une "taxe Apple"), mais je ne vais pas la descendre non plus !!!

j'en suis TRES satisfait.

Comme dit ci dessus, le cout est élevé mais c'est le prix des composants dedans qui monte la note (un Xeon coute cher, 64Go de RAM coutent cher, 1To de SSD coute cher, un écran 27" IPS P3 5k pixels coute cher, une CG haut de gamme coute cher, etc) et la config bourrine de malade.
Photoshop, Lightroom, After Effects, C4D, Première Pro, Blender et plein d'autres logiciels tournent à fond de ballon.

Une config PC équivalente ne sera, pour le coup, pas beaucoup moins chère, si ce n'est au même prix. Montez une config PC avec un xeon W ou son équivalent, un core i9 (1000€), 64Go de RAM (700€), 1To de SSD nVme à 3Go/s (400€), une Radeon Vega (700€) ou une GTX 1080 (700€), une carte TB3, une carte 10GbE, une carte mère haut de gamme (150€), une alim qui tient la route (100€) un écran haut de gamme 27" 5k (1000€ à lui tout seul), le boitier et le reste, on arrive à 4500/5000 en core i, et plus de 5500/6000 en Xeon, soit l'équivalent d'un iMac Pro équivalent (mais offrant 4x TB3)...

J'en ai autant pour l'iMac actuel. C'est une machine vendue un peu cher, une bonne config c'est 3500€ (core i7 7700K, 64Go RAM, 512Go SSD, Radeon 580) et à 3500€, on peut faire un PC (ou un hackintosh) en i7 8700K, monter le SSD à 750Go (512 + 250) et passer sur une GTX1080.

C'est mieux mais ce n'est pas non plus le délire "4x mieux pour moitié prix", on a un peu plus de CPU, un peu plus de GPU, un peu plus de stockage, ou pour faire court, pour un PC équivalent (même CPU, même stockage, Radeon 580) la Mac va couter un peu plus cher.

Bref, rien de nouveau à l'horizon, les Mac ont toujours été un peu plus cher qu'un PC équivalent, c'est encore le cas en 2018, et on trouve encore et toujours des gars qui viennent dans les forums nous expliquer que vu que le Mac est "un peu moins bien", c'est la catastrophe internationale.

Perso je ne trouve pas. Le surcout est là mais il l'a toujours été chez Apple, et on l'a toujours reproché, et c'est pas "2x plus cher", juste un peu plus. Et ce que l'on peut perdre d'un coté (un peu de CPU, ou un peu de CG, ou un peu de stockage interne) est compensé, par exemple par les multiples ports TB3 qui peuvent s'avérer bien plus utiles à l'usage que 10% de CPU en plus. Ce n'est donc pas une "arnaque" ni un mauvais achat.

Et à l'usage, les logiciels tourneront tout aussi bien (Suite Adobe, suite office, navigateurs, logiciel de code), et tu es sur Mac, ce qui pour beaucoup d'utilisateurs est un énorme avantage, tout du moins un énorme confort de travail. Seuls quelques domaines spécialisés seront plus à l'aise sur PC, mais ces utilisateurs là y sont déjà.

avatar JoTaPé | 

@Pocketalex; "Le surcout est là mais il l'a toujours été chez Apple, et on l'a toujours reproché".
Je ne suis pas de ceux-là, mais les temps ont changé. J'ai utilisé du MacPro dans les années 2000 (imagerie/déconvolution) et cette machine sous OS X était supérieure à toute autre selon les benchmarks de l'application (Huygens). J'ai aussi utilisé XServe+Xserve RAID et le possible surcoût était bien compensé par la tranquillité que nous procurait cet environnement.
Je me vois mal aujourd'hui acheter du Mac, machines fermées, pour des applications scientifiques et côté serveur il n'y a plus rien.
Côté surcoût, il faut quand même signaler que vu la stratégie machine fermée, il est quasiment indispensable d'acheter un AppleCare avec une machine neuve.

avatar pocketalex | 

@JoTaPé

J'ai grandes craintes que vu les métiers que tu décris, le Mac ne soit malheureusement plus la plateforme de premier choix...

Il me semble que le futur Mac Pro sera surement le dernier coup d'essai susceptible de t'intéresser, c'est chaud....

L'iMac Pro est génial, mais c'est clairement une machine plutôt destiné à des besoins de grande puissance ponctuelle (monteur, motion designer, etc) et non une machine taillée pour tourner à fond de ballon 24/24 pendant des jours et des jours.
Peut-être en est elle capable, l'évacuation de la chaleur me semble extrêmement bien gérée, mais si l'on regarde la conception de cette machine avec du recul, ce n'est clairement pas ce qui ressort en premier.

qui plus est, ce n'est pas une machine que l'on peut mettre en rack dans une armoire, donc pas forcément la meilleure idée de l'utiliser pour tes usages, mais cela reste une excellente solution desktop, crois moi.

Autre point noir te concernant, l'évolutivité.

Bref, il me semble clairement que tout va se jouer dans la sortie du futur Mac Pro, et j'espère que cette nouvelle machine permettra à toi et à d'autres de revenir concrètement au Mac... Sinon ce sera de nouvelles aventure ailleurs. Dommage.

avatar Yacc | 

@pocketalex

Notre camarade n’a pas intégré que la course à la puissance ne concerne aujourd’hui que quelques niches de marché ?

Nous sommes dans une époque où la très grande majorité des usages mêmes dans le cadre professionnel se satisfont de la puissance offerte par des machines ayant cinq ans ?

Le temps où la puissance était inférieure à la réalité des besoins pour tous les usages est révolue.

C’est d’ailleurs un des gros pb pour tous les acteurs du marché.

Hors machines de gammers et stations de travail, la course à la puissance ne fait plus vendre ?

avatar Yacc | 

@JoTaPé

« peu éduqués en ce qui concerne l'informatique »

Comme les centaines de milliers de dev travaillant sur Mac ?

Et pas seulement pour cibler les plateformes Apple ?

Loin s’en faut

avatar Yacc | 

@JoTaPé

Une des grandes opportunités sur le segment professionnel qu’a saisie Apple c’est le secteur ayant connu la plus forte croissance de ces deux dernières décennies : Le web et l’internet.

Sur ce secteur qui a explosé le Mac est très largement représenté sur quasiment toutes les fonctions.

Bien plus intéressant que le segment année 90 dit alors du Digital Media Création qui est lui en grande perte de vitesse.

avatar CR_B | 

Pour les specs en fait ce que vous avez du mal a comprendre c'est qu'en fait on s'en fout.
Je sais très bien ce qu'il y a dans les pc, mais sauf niche 32Go c'est superflux (sauf si le but c'est d'afficher la plus grosse).
Les quad core c'est bien mais pour une portable ça n'affiche pas forcement le meilleur rapport perf/conso.
En fait je ne dis pas que apple a raison sur tout mais l’étalage de spec c'est l’apanage des pc vendu a Mme michu chez carroufclerc.

Le but pour moi c'est d'avoir un portable agréable a utiliser et c'est le cas, et c'est tout a bénéfice du client.

Pour la ram aussi, dans le fond quel est l'avantage d'avoir 32Go quand tu as un SSD qui sort quasimen 2Go/s.

Les proc sont retrocompatibles oui mais si tu li les test et que le gain est inferieur a 1% je ne vois meme pas l'interet d'en parler, et intel augmente le nombre de core parce qu'amd les chauffe tres serieusement mais dans les cpu basse consommation il n'y a pas encore eu de changement significatifs.

Je persiste mais le seul marché ou apple est en retard c'est sur les mac mini & pro

avatar Jacti | 

@CR_B Je ne me fiche pas d'avoir 32 Go de RAM (c'est ce que j'ai dans mon iMac retina) avec l'emploi d'instruments virtuels si je veux des performances et ne pas utiliser le streaming. J'ai un piano virtuel Bösendorfer qui, à lui seul, prend déjà 2 Go en mémoire (4 échantillons par touche à cause de la dynamique). Le SSD c'est pour la rapidité pas pour le volume (j'ai besoin des 2) ou alors c'est encore cher. Pour un SSD de 2 To il faut compter environ 500 euros.

avatar pocketalex | 

@Jacti

2To SSD à 500€, c'est du SSD SATA.

Apple propose dans ses portables des SSD nVme, et Mac comme PC, ces SSD coutent bien plus cher (compte 700€ minimum, plutôt 800€)

avatar fte | 

@CR_B

"Je pense que le recul d'apple est intéressant :
- ca permet de fiabiliser les machines"

Non. Pour fiabiliser, il faut corriger les erreurs de design ou les faiblesses. Apple renouvelle peu, corrige peu, conserve les mêmes faiblesses plusieurs générations de machines.

"- ca peut rassurer l'acheteur sur la pérennité de son achat"

Un client qui a payé est acquis, on s’en fiche pas mal de rassurer.

"- ca simplifie le support logiciel."

Non. Les processeurs Intel sont fameux pour la compatibilité montante sans faille depuis des lustres et des lustres. Le support logiciel de multiples plateformes chipset/CPU est - toutes choses étant relatives - simple.

Ça simplifie par contre grandement la logistique du SAV avec bien moins de variantes à stocker. C’est très clairement au seul bénéfice d’Apple.

Sérieusement. Tant de monde ici semble enchanté qu’Apple soit tellement profitable avec le Mac, comparativement aux constructeurs concurrents. Il y a des raisons pour cela, et aucune n’est au bénéfice des clients...

avatar Yacc | 

@fte

« et aucune n’est au bénéfice des clients... »

Ne tombes pas dans le piège de croire que les intérêts du client sont réductibles à ceux d’un microcosme représenté ici.

Les Mac continuent d’avoir de très hauts scores dans les enquêtes sérieuses de satisfaction client et on ne peut balayer cela d’un revers de manche.

Nos critères ne sont pas universels ?

avatar JoTaPé | 

De nouveau, qui sont ces clients, leur classe sociale, leur utilisation du Mac ? …

avatar Yacc | 

@JoTaPé

Je suis sur smartphone là pas simple de se lancer dans un truc long.

Pour faire simple : ceux qui sont sensibles au Lifestyle proposé par Apple depuis des décennies et issus des visions du plus grand créateur de mode de son temps aka Steve Jobs ?

Et c’est bien plus sérieux que tu ne peux le croire ?

avatar JoTaPé | 

@Yacc, oui, tu as raison sauf que, de nouveau, S. Jobs imposait des normes de haute couture, pas celles de la mode ni du prêt-à porter qu'est devenu macOS aujourd'hui, mal fini.

avatar Yacc | 

@JoTaPé

relis ton histoire ?

avatar pocketalex | 

@CRB

J'ai deux Mac : un iMac Pro entrée de gamme (mais avec 64Go de RAM) à mon taf et un Macbook12" sur lequel je suis en train de bosser, sur ma terrasse, entouré de plantes grassouillettes, sous un soleil un peu masqué de nuages mais qui devraient partir, avec un petit café, sur une compo After Effect 4K (en même temps que je fais un rendu pour une autre compo 4K)

Je ne me sens aucunement "lesé" sur aucun point, et surtout pas des points "techniques"

Mais peut-être que je suis dans l'erreur, je ne sais pas. Il semble que d'autres savent pour moi.

avatar Yacc | 

@albanet

« Bah oui faut être con pour vouloir acheter une machine à 2500€ avec du hardware à jour ! »

Ou n’avoir strictement rien à faire de la fiche technique du produit, ce qui est le cas de l’écrasante majorité des cibles.

avatar pocketalex | 

@Yacc

"Ou n’avoir strictement rien à faire de la fiche technique du produit"

ou peut-être que la fiche produit n'est pas si importante, ou si "lésante" que ça ???

Les machines Apple souffrent de CPU à la ramasse ? Non. Manque de RAM ? Non. Des supports de stockage qui ralentissent les bécanes ? Ah ben non, au contraire, ils offrent les meilleurs SSD. Des écrans nuls ? Non, c'est retina et IPS. Des E/S à la rue ? TB2, TB3, USB3 ... ça va plutôt bien ....

Bref, j'arrête là, c'est du dit et redit.

avatar pocketalex | 

@yacc

"Ou n’avoir strictement rien à faire de la fiche technique du produit, ce qui est le cas de l’écrasante majorité des cibles."

Ce qu'un Geek ne comprend pas, c'est que la majorité des outils de travail tournent tout aussi bien sur un CPU récent, sur celui d'avant ou sur celui d'avant avant

Ce n'est pas parce qu'un PC offre une gen de CPU que c'est mieux. C'est 5% mieux dans les benchs, mais les benchs ne sont pas forcément représentatifs d'une utilisation normale, et dans une utilisation normale, la différence est quasi négligeable.

Idem pour les CPU offrant 6 ou 8 coeurs. C'est bien si l'on utilise des logiciels qui exploitent ces coeurs supplémentaires, sinon c'est kif. Donc au mieux tu gagnes quelques minutes par ci par là, au pire ça change rien

Idem pour la CG, qui n'est exploitée que partiellement, si ce n'est pas du tout, dans la majorité des logiciels (ici un plug in, là un codec). Il faut aller dans des domaines spécifiques (CAO, 3D, jeux vidéos) pour tirer pleinement parti des CG... et voir une différence, sinon c'est kif.

Ce sont les deux seuls points sur lesquels le Mac est à critiquer, pour le reste, un bon Mac est aussi bien doté sinon plus qu'un PC, le meilleur exemple est la Surface Pro et son SSD de merde, si bien qu'en core-M c'est un veau de première, là ou le Macbook 12" est un avion.

Bref, la fiche technique, point primordial et vital pour certains, est bien souvent une fumisterie dont se fiche éperdument la majorité des utilisateurs. Il faut que la machine tourne, bien, vite, confortable, et à part certains modèles entrée de chez entrée de gamme chez Apple (mac mini et iMac), tout le reste, l'ensemble de la gamme, offre des performances et des conditions de travails plus que confortables.

Et c'est ça qu'on achète. Et on a bien raison.

avatar webHAL1 | 

@pocketalex
« [...] à part certains modèles entrée de chez entrée de gamme chez Apple (mac mini et iMac) »

Je suis en très grande partie d'accord avec ton analyse, cependant le point ci-dessus n'est, à mon avis, pas négligeable. Malheureusement il empêche le client lambda de se dire "je n'ai pas besoin de me préoccuper de la fiche technique lorsque j'achète un Mac, n'importe quel modèle me garantira des performances confortables"...! ?

avatar Yacc | 

« Reste que les arguments expliquant pourquoi Apple ne met pas à jour plus fréquemment ses ordinateurs sont connus et peuvent jusqu’à un certain point s’entendre. »

Le seul argument qui me semble pertinent est le rapport coût/bénéfice.

L’offre actuelles est commercialement une des plus performante de l’histoire du Mac, même si cela peut laisser dubitatif, c’est là un fait qui devrait donner à réfléchir ?

avatar Yacc | 

« Le blogger attend désespérément un nouveau Mac mini »

Les chances qu’il l’attende longtemps ne sont pas négligeable, tant se segment de produits tend à se marginaliser sur le marché des ordinateurs personnel.

avatar Bigdidou | 

@Yacc

"Les chances qu’il l’attende longtemps ne sont pas négligeable, tant se segment de produits tend à se marginaliser sur le marché des ordinateurs personnel."

Et c'est d'autant plus surprenant que c'est quelqu'un qui est sensé le savoir. S'il y a quelque chose d'improbable, c'est la résurrection du mini...
C'est là que je suis d'accord avec toi sur le grand décalage entre l'Apple telle que ses geeks canal historique la fantasment et celle qu'elle est réellement.

avatar Yacc | 

@Bigdidou

"geeks canal historique"

Il y a ici bien plus de neo-geek, que de geek canal historique :-)

Dans la seconde catégorie je ne vois que Oomu et Ocam en fait, mais j'en oublis sans doute.

Le geek canal historique est cultivé, trés éduqué tendance Ivy League, MIT, Berkley ...

La paupérisation de la culture geek est une horreur ;-)

avatar Zoupinou | 

@Yacc

Canal historique j’en suis aussi ! Quasi préhistorique même. Je m’amuse des commentaires sur Apple depuis un moment.

avatar konoplyanka06 | 

@Yacc

Le niveau sur MacGeneration était en effet plus élevé.
C’est de la faute à Tim Cook. Les spécialistes en informatique sont en train de délaisser le Mac et lui il fait le ? ?

avatar JoTaPé | 

Tu sors de Harvard ? :-)
Il est vrai qu'en dehors, quelle misère !...

avatar Yacc | 

@JoTaPé

« Tu sors de Harvard ? »

Nope, pourquoi ?

Mais mon alma mater n’a pas à rougir de la comparaison ?

avatar Yacc | 

Sur une autre news, Un Type Vrai a je trouve remarquablement résumé la situation en des termes imagés :


"mais si elle scie en même temps la branche sur laquelle elle est assise"

En l'occurence, Apple scie des brindilles devenues inutiles pour son business.

Il se trouve qu'on peut être assis sur une de ces brindilles, nous (c'est ce que je comprends des propos d'Oomu et aussi de ma situation).

Mais il ne faut pas confondre la brindille avec une branche (Oomu quand il s'énerve et parle de la fin du mac) ou même le tronc (vision Circé, Apple va mourir si ma brindille est abîmée)

Mais ce sentiment partagé (et relativisé à différent niveaux) vient d'un CHANGEMENT de stratégie de la part d'Apple.

Et donc au contraire, ça prouve qu'Apple a une vision et un avenir pour le mac.

En effet, si ce n'était pas la cas, on aurait conservé nos excellents MBP et Mac Pro de 2013 avec des update matérielle à al marge (et finalement, sur notre brindille, c'est ce qu'on voulait)

Mais Apple vise plutôt à faire grossir la branche mac et pour cela, il fallait se séparer de nous.

avatar Yacc | 

Et pour rappel :

Sur l’exercice 2017 l’activité Mac d’Apple a généré un CA de 25 850 M$, soit 11,3% du CA de l’entreprise en vendant 19,25 M d’unités soit un CA/Unité de 1 342 $.

En comparaison :

• La division Personal System d’HP c-à-d celle vendant des PC et assimilés à un CA de 33 374 M$, en vendant 55,2 M d’unités soit un CA/Unité de 605 $.
o Apple fait 77% du CA de l’activité PC d’HP avec ses Mac.
o Apple réalise un EBIT 5,7 fois supérieur à celui de l’activité PC d’HP avec ses Mac.

• La division PCSD de Lenovo c-à-d celle vendant des PC et assimilés à un CA de 32 378 M$, en vendant 54,7 M d’unités soit un CA/Unité de 590 $.
o Apple fait 79% du CA de l’activité PC de Lenovo avec ses Mac.
o Apple réalise un EBIT 13,7 fois supérieur à celui de l’activité PC de Lenovo avec ses Mac. (L'activité est à peine rentable avec un ratio d'EBIT de 1,6%)

• La division CSG de Dell c-à-d celle vendant des PC et assimilés à un CA de 36 754 M$, en vendant 39,8 M d’unités soit un CA/Unité de 923 $.
o Apple fait 70% du CA de l’activité PC de Dell avec ses Mac.
o Apple réalise un EBIT 3,7 fois supérieur à celui de l’activité PC de Dell avec ses Mac.

L’EBIT cumulé d’HP, Lenovo et Dell est quasiment deux fois moindre que celui généré par le Mac !

Bref l’activité Mac d’Apple est de loin la plus saine et prospère de l’industrie, la PDM du Mac est à son plus haut historique, le volume de vente en unités est le deuxième plus haut après 2015.

Tous les signes d’une activité chancelante dont une entreprise rêve de se séparer, mais seulement dans les délires de Circé.

Aucun CEO sain d’esprit ne détruirait une telle activité.

Après bien évidement le marché de l’ordinateur individuel n’est plus un eldorado pour aucun de ses acteurs, les croissances y sont faibles et les possibilités de conquête de PDM limité pour Apple.

Donc oui il ne s’agit pas là du segment sur lequel un industriel va faire porter le maximum de ses efforts, mais de là à le laisser mourir comme le clame ad-nauseam Circé il y a un pas que seul ses délires permettent de franchir .

avatar Benitochoco | 

Je pense que personne ne t'a lu, ni moi d'ailleurs ;-)

avatar Yacc | 

@Benitochoco

Dommage pour toi, tu y trouverais des informations factuelles qui évitent de raconter n'importe quoi :-)

Mais tu préfères peut-être raconter n'importe quoi sans tenir compte des faits ?

c'est très à la mode en ces temps de post-vérité.

avatar Kaserskin | 

@Benitochoco

Moi j’ai lu et apprécié son commentaire ;;-))

avatar zoubi2 | 

Moi aussi :-)

avatar Yacc | 

@Benitochoco

Et comme je suis sympa, je te fais un digest. :
• Les ventes de Mac sont à un sommet sur le dernier exercice, il n’est qu’en 2015 qu’il c’est vendu plus de Mac.
• Les PDM du Mac sont au sommet en 2017.
• Le Mac réalise entre 70% et 79% du chiffre d’affaire des activités PC de Lenovo, HP ou Dell.
• La profitabilité de l’activité Mac est deux fois supérieur à celle cumulée de Lenovo, HP et Dell.

Bref, tous les signe d’une situation désespérante et d'un industriel faisant n'importe quoi
?

avatar CorbeilleNews | 

@Yacc

On ne dis pas qu'ils font n'importe quoi, financièrement je pense qu'ils sont très bons mais les choix techniques faits sont faits pour la masse et on ne peut même plus les faire évoluer sans passer par eux et à l'achat.

Sans compter les nombreuses misères qui n'incitent pas à acheter un mac portable à 2000 euros et risquer qu'il soit bon pour la poubelle dans 2-3 ans car plus sous garantie et ce ne serait-ce que pour un chip mémoire a 50 ou un ssd à 150 !!!

La liberté n'a pas de prix, hors de question de se barrer la route et de dépendre de cette marque. Certains pro l'ont bien compris, leur business n'est plus compatible avec celui d'Apple !

avatar Yacc | 

@CorbeilleNews

Je ne cesse de le répéter, si on est plus dans les cibles d'Apple il faut aller voir ailleurs où il y a largement de quoi trouver son bonheur.

avatar JoTaPé | 

C'est qui les "cibles d'Apple", en ne considérant que le domaine Mac, sujet de l'article ?

avatar Yacc | 

@JoTaPé

Peut-être pas toi, mais ceux qui ont acheté 58M de Mac sur les trois dernières années ?

Il est assez clair qu’Apple se focalise sur une part du marché porteuse pour eux et que beaucoup de ceux qui sont ici ne sont visiblement plus dans les cibles.

Apple est clairement sur les segments porteurs que ce soit pour les particuliers ou les professionnels.

C’est ce qui leur permet de bien mieux réussir en termes de business que ses trois principaux concurrents sur le marché.

avatar JoTaPé | 

J'aurais apprécié une définition plus claire de ces "cibles".

Pages

CONNEXION UTILISATEUR