Pourquoi le Mac marque des points chez les pros

Christophe Laporte |

Si Apple connait des difficultés dans le monde de l’éducation avec l’émergence des Chromebooks, ses outils n’ont jamais eu autant de succès dans le monde de l’entreprise. C’est ce qui ressort de la dernière enquête de Jamf Software, qui édite des solutions pour faciliter la gestion des produits Apple dans le monde de l’entreprise et de l’éducation.

Cette étude a été réalisée en septembre dernier avec un échantillon de 500 commerciaux pour l’entreprise, de 500 personnes travaillant dans le secondaire et le primaire et de 300 personnes travaillant dans les milieux universitaires.

Dans les entreprises sondées, le Mac est le produit d’Apple qui connait la plus forte croissance d’une année sur l’autre. Son utilisation a bondi de 68 %, contre 46 % pour l’iPhone et 36 % pour l’iPad. L’information n’est pas surprenante en elle-même. Le Mac bénéficie du travail en amont réalisé par la famille de terminaux iOS.

Ce qui est intéressant pour le Mac, c’est ses perspectives à venir. 67 % des responsables informatiques interrogés par Jamf Software estiment que le Mac va grignoter des parts de marché dans les trois prochaines années.

Plus cher à l’achat, moins sur le long terme…

Pourquoi le Mac connait-il un tel succès alors qu’il coute plus cher que le PC en entreprise ? Ce qui est intéressant dans ce phénomène - et ce n’est pas nouveau en soi - c’est que la demande pour le Mac vient des utilisateurs. Les ordinateurs Apple leur permettent de gagner en productivité ainsi qu’en créativité.

Si le Mac est plus cher à l’achat, il ne l’est pas nécessairement sur le long terme. Jam Software s’appuie sur l’étude d’IBM qui s’est massivement équipé en matériel Apple. Chaque Mac installé permet à Big Blue d’économiser 270 $.

L’un des points qui revient fréquemment dans cette étude et que certains développeurs feraient peut-être bien de prendre en considération, c’est que le Mac App Store est cité comme l’un des points forts d’OS X. La possibilité de trouver tout ce dont a besoin l’utilisateur dans un espace centralisé est un véritable plus. D’un point de vue professionnel, ça l’est d’autant plus que les applications proposées au téléchargement offrent en théorie des gages en matière de sécurité.

De manière générale, à tort ou à raison, la sécurité est un critère qui revient beaucoup. Le fait qu’un système de chiffrement comme FileVaut 2 est inclus directement dans le système est quelque chose de très apprécié.

L’entreprise : l’effet halo des années 2010 ?

Dans les années 2000, on avait connu l’effet halo. Les acheteurs d’iPod avaient tendance à se diriger naturellement vers le Mac au bout de quelque temps. On est en train d’assister à un phénomène similaire avec les terminaux iOS dans le monde de l’entreprise. Reste à savoir si ce phénomène s’inscrira dans la durée.

Le Mac, qui longtemps a été le mal-aimé de l’entreprise, progresse désormais en bonne partie grâce à son succès sur ce marché. Si le Mac bat actuellement des records de vente, c’est en partie grâce à cela. À en croire la dernière étude d’IDC, sa part de marché avoisine les 8 %. Comme le note Johny Evans pour Computerworld, la dernière fois qu’il était si haut, c’était il y a … 20 ans !


avatar Hideyasu | 

Ça ne m'étonne pas non plus, surtout l'étude d'IBM.

Windows c'est le mal, il y a toujours des problèmes quoi qu'on dise. C'est beaucoup moins simple à utiliser.

avatar zorg2000 | 

Je n'ai pas la même lecture, des résultats, 81% ont un mac parce que els users le veulent, seulement 49 % pour la productivité, le reste est très en dessous.

Un PC coûte 1000$ en entreprise tout compris, un mac commence à 2300 pour la meme chose et souvent avec un applecare en plus (pour des 15" standard). Le prix est la première raison d'achat de PC, l'étendu des logiciels la seconde. On est loin des 270$ de différence en support.

Toutes les (rares) boites que je connais en mac (qui ne sont pas des ateliers graphiques) on en plus un VM Windows ou un équivalent Citrix sous windows.
Et généralement les mac sont des machines BYOD, pas de smachines corporates, dont le support ets fait pas l'utilisateur et pas par l'IT donc coûte moins cher à l'entreprise.

Quand aux autre aventages comme le chiffrement il y a bitlocker sur PC et des milliers de soft similaires, et généralement une gamme soft largement plus étendue.
Quand au store, les iT utilisent SCCM ou landesk qui permet de deployer des applications a distance sans soucis.
des soft de store existent aussi. Ce que détestent les grosses boites ce sont des ordinateurs avec des licences pas à jour et/ou des softs non agréés dessus.

avatar k43l | 

"Quand au store, les iT utilisent SCCM ou landesk qui permet de deployer des applications a distance sans soucis."

Je reviens justement sur ce point car j'imagine mal une entreprise qui laissent ses employés utiliser chacun à sa sauce un logiciel différent ou différente version. Après peut être que c'est une habitude propre à Windows mais je ne pense pas !
Donc un peu de mal à comprendre comment le store peut être un plus pour une entreprise.

"Ce que détestent les grosses boites ce sont des ordinateurs avec des licences pas à jour et/ou des softs non agréés dessus."

On peut tout simplement se faire licencié pour faute grave sur l'utilisation de logiciel sans licence ou non agréé...

avatar Sostène Cambrut | 

@zorg2000

Le Mac commence à 2300€ ? Je sais pas ce que tu fumes mais c'est de la bonne...

Tous les Macs que j'ai vu en entreprise sont des Macs Mini quand il s'agit de postes fixes, des Air ou des MBPr 13" en portable, très rarement des 15".

Il est vraiment temps d'arrêter avec le fantasme du Mac trop cher pour l'entreprise, parce que sur le long terme la machine coûte moins cher. IBM économise 270$ par an et par utilisateur. C'est énorme.

J'ai jamais vu de ROG en entreprise personnellement. Généralement c'est plutôt des ThinkPad bien robustes.

Je me permets aussi de te rappeler que t'es en France, pas aux US, et que c'est normal d'avoir encore peu de Mac en entreprise française qui a une mentalité très conservatrice en particulier en informatique.

avatar expertpack | 

@Sostène Cambrut :
Quand tu achètes 1000 portables chez dell ou hp, ce n'est pas 1000$
Et comme 80% utilisent la suite office 365 et outlook, dans un environnement truffé d'appli windows le choix est vite fait :)

avatar zorg2000 | 

Tu as aussi office 365 sur Mac, et pleins d'autre soft proprio, a part la dernière mise a jour de pages avant tu ne pouvais rien exporter, pire j'ai encore des douments claris works, dont la version PC marche encore sur un pc actuel.

avatar MMathieu | 

Perso, je pense qu'il y a une question d'habitude qui rentre en compte aussi. Etudiant, j'utilisais un MacBook et une fois arrivé dans le monde du travail j'étais "mal à l'aise" sur windobe et ai fini par tout simplement emmener mon propre mac.

Du coup, je pensés que les réductions étudiants permettent de fidéliser les clients.

Windows a bien évolué mais je n'aurai jamais l'impression d'être aussi performant sur PC que sur Mac.

Après, les macs ne sont pas parfaits mais ils sont bien plus durables que les PCs et il est encourageant de voir que cette observation est de plus en plus répandue.

avatar Sostène Cambrut | 

@MMatthieu

Personnellement j'ai commencé à gagner de l'argent quand je suis passé sur OSX (sur un hackintosh). Ça a tout changé. Jamais je pourrais revenir en arrière. C'est un calvaire d'utiliser Windows à l'école où je bosse, quand les machines ne sont pas inutilisables pendant une demie heure à cause d'une MàJ...

avatar heret | 

la dernière fois qu’il était si haut, c’était il y a … 20 ans !
Et il y a 20 ans, Apple Computer Inc., comme son nom l'indiquait, fabriquait des ordinateurs, et non pas des gadgets pour fashion victims.

avatar bonnepoire | 

Très réducteur. Ca en dit lit sur ton niveau...

avatar Trillot | 

@heret

Je suis ravi de l'évolution de l'ensemble des appareils Apple, ça n'a rien à voir avec une mode mais avec l'utilité que j'y trouve.

Tu n'es pas obligé d'aimer mais toi, tu es surtout victime de ta connerie.

avatar thg | 

Ça me laisse sceptique.

Dans mon entourage, par exemple, tous les indépendants que je connais ont tendance à délaisser le Mac.

Quant aux pros du milieu IT qui plébiscitent OS X, c'est une blague, non ?

avatar Domsware | 

@thg :
Et bien pour moi c'est le contraire. Toutes les petites entreprises et les indépendants de mon entourage passent au Mac.

avatar bonnepoire | 

Pour moi c'est le contraire. L'iPhone et l'iPad a amené ces professionnels vers le mac. Ces gens n'ont pas de temps à perdre avec la gestion et les soucis qu'imposent windows. Ils ne peuvent pas se permettre de perdre leur outil de travail pendant ne fut-ce qu'une demi journée.

Je gère le parc d'une société et les gens sont demandeurs de Mac. Même ceux qui n'en ont jamais touché sont prets à changer leurs habitudes pour se passer des problèmes inhérents à Windows. L'argument du prix d'achat et du prix de revente est très solide pour valoriser ce choix. Reste que certains programmes reste exclusivement disponibles sou windows.

Personnellement je trouve que W10 est le premier Windows avec lequel je ne me sens pas trop frustré. Ca reste quand même une plaie à gérer. Perdre du temps à "migrer" à partir de XP puisque la migration n'existe simplement pas. Enlever les espions et les programmes inutiles dans un milieu pro (vous avez dit xbox???) et des soucis comme l'impossibilité de se connecter au bureau à distance.

avatar zorg2000 | 

Tu as des boites en Win 10 ? toutes celles que je connais sont passé a win7 a regret car XP était stoppé.

ceci dit la version entreprise est totalement paramétrable sur le serveur et n'a rien a voir avec la version grand public. De plus on ne garde jamais l'OS qui arrive avec la machine et on encapsule une version personnalisé de l'OS pour ses propres besoins.

avatar ergu | 

On dit "les pros" ou "les entreprises" - comme si ça représentait un tout cohérent avec tous les mêmes besoins, les mêmes impératifs, les mêmes contraintes...
C'est juste complètement utopique.

Ces chiffres ne veulent rien dire sans un peu de sectorisation de la cible étudiée - c'est du niveau micro-trottoir, en gros - de la roupie de sansonnet.

avatar bonnepoire | 

NON il y a des arguments qui sont invariables quels que soient le milieu professionnel: la fiabilité, l'écosystème, la gestion permanente que windows impose, le helpdesk, la migration vers une autre machine qui reste utopique, ...

avatar bugman | 

@ergu :
Pas mieux. +1

avatar bibi81 | 

Ces chiffres ne veulent rien dire sans un peu de sectorisation de la cible étudiée - c'est du niveau micro-trottoir, en gros - de la roupie de sansonnet.

Cette étude a été réalisée en septembre dernier avec un échantillon de 500 commerciaux pour l’entreprise, de 500 personnes travaillant dans le secondaire et le primaire et de 300 personnes travaillant dans les milieux universitaires.

Avec près de 800 personnes sur 1300 qui sont facilement susceptible de travailler sur Mac, il ne faut pas s'étonner du résultat de l'enquête. Les commerciaux ayant en plus une "certaine" image à avoir. La cible de l'enquête a donc particulièrement été bien choisie ;)

avatar Hideyasu | 

@bibi81 :
Ah oui et l'étude IBM n'est pas représentative ? On ne peut pas vraiment dire qu'ils ni connaissent rien.

avatar bibi81 | 

Ce n'est pas parce qu'une boîte s'équipe que toutes le font...

avatar jcbcj | 

Aux vues de la qualité déplorable de Yosemite et le Capitan, c'est sur que les clients entreprises qui ont la nostalgie de l'écran bleu windows, peuvent enfin se consoler avec l'écran gris OS X.

avatar zorg2000 | 

Clairement et c'est aussi des soucis de compatibilité, dans une des boites que je gère sur Mac on downgrade tous les mac sous yosémite car les soft entreprisent ne marchent plus sur El catastoph.

Sans parler de l'abscence de gestion de domaine (AD) qui rends la supervision et le contrôle de la flotte impossible.

Et le SAV, Dell, HP, lenovo on une intervention J+1 sur site, avec un tech ca aide, on peut retirer le disque si on doit renvoyer une machine etc....

Quand au mini, il ets exclu partout, comme le nouveau macpro question de vol de machines. Il n'a pas de verrou keyston, il faut acheter un boitier sécurisé supplémentaire

avatar patrick86 | 

"Sans parler de l'abscence de gestion de domaine (AD) qui rends la supervision et le contrôle de la flotte impossible."

Le client d'annuaires d'OS X prend en charge Active Directory. On peut d'ailleurs lui faire prendre en charge n'importe quel serveur d'annuaire étant donné qui quiconque peut développer des extensions pour ce client.

avatar Shralldam | 

@jcbcj :
Yosemite était foireux. El Capitan est très bon.

avatar bonnepoire | 

Je n'ai jamais eu de soucis sous Yosemite!

avatar patrick86 | 

"Aux vues de la qualité déplorable de Yosemite et le Capitan"

Vous exagérez largement.

Les geeks, aigris et forums exagèrent la réalité.

Oui on peut travailler avec OS X 10.10 ou 10.11

avatar zorg2000 | 

dans ma boite actuelle aucune appli ne marche correctement, que ce soit office ou les outils métiers développées pour 10.6 que personne ne veux redevelopper ou racheter.
Sous El C. il plante a mort.

avatar patrick86 | 

"dans ma boite actuelle aucune appli ne marche correctement, que ce soit office ou les outils métiers développées pour 10.6 que personne ne veux redevelopper ou racheter."

Je comprend bien, mais en l'occurence ce n'est pas El Capitan qui merde, mais des logiciels incompatibles et non suivi par leurs développeurs.

Certes, les mises à niveau annuelles d'OS X peuvent être contraignantes de ce point de vue, mais vous parlez de soft qui n'ont pas été révisé depuis 10.6. Difficile mettre toute la faute sur Apple sans être malhonnête.

Office oui, il y a un bug connu.

Ceci-dit, El Capitan n'est sorti que depuis 2 mois. La prudence quand on gère un parc de machines, qui plus est qui font tourner des apps spécifiques, préconise de ne pas se précipiter sur une mise à niveau d'un OS.

Votre propos laisse entendre que vous avez mis à jour les machines avant de tester tous vos soft sur El Capitan.

avatar YARK | 

Mouais.

Méthode Coué cet article non ?

avatar BenBg | 

Le Mac reste une machine malheureusement trop peu puissante pour faire tourner les programmes en école d'ingénieur.

avatar Domsware | 

@BenBg :
Ah et pourquoi cela ?

avatar bonnepoire | 

Je ne sais rien mais je le dis fort. Copyright Parigot.

avatar patrick86 | 

"Le Mac reste une machine malheureusement trop peu puissante pour faire tourner les programmes en école d'ingénieur."

Vous émettez là une généralisation qui n'a aucun sens.

Il y a moult spécialités d'ingénieurs avec des usages différents de l'informatique.

avatar Dumber@Redmond | 

@patrick86 :
Effectivement les photos et les vidéos de la NASA où on voit un tas de Macs prouvent bien que ce sont des machines trop peu puissantes pour les ingénieurs !
LOL

avatar Arkos | 

Perso je suis encore sur Mavericks pour travailler avec PS CS 6 sans soucis
Car sur Yosemite où El Capitan impossible
d'utiliser photomerge correctement "sois fusionner plusieurs
Photos"

avatar Big Apple | 

Perso, j'ai jamais eu aucun problème sur Mac, par contre sur PC..

avatar zorg2000 | 

Met un mac en réseau, ajoute deux ou trois couches de logiciels d'arriere plan (dameware, landesk etc...) un antivirus réseau, quelques disques montés (5 ou 6 sur des serveurs très distants), deux ou trois grosses applications, office et skype, un ou deux soft propriétaires anciesn et absolument jamais remis à jour, une grosse sécurité web, et la ton mac va pleurer de lenteur.

C'est cela que subissent les PC en entreprise.

avatar Kappy | 

Le problème, c'est surtout que Windows n'a pas besoin de ça pour pleurer. Il pleure déjà avec beaucoup moins.

avatar Flash | 

Le problème c'est que t'es resté bloqué sur Windows 95.
Windows 7 et 10 ont bien évolués depuis. Bien ta grotte ?

avatar Kappy | 

Tu te trompes, du moins en partie. Chez moi, je me suis arrêté à Windows 2000. Après je suis passé au Mac et ça a été une révélation. C'est là que j'ai compris qu'il existait des ordinateurs qui fonctionnaient.

Au boulot, j'ai eu droit à Windows XP et Windows 7. C'était mieux que 2000 et heureusement d'ailleurs. En même temps, tu me diras que c'était pas bien difficile. Mais comparé à OS X, ça restait quand même dur de devoir se taper Windows.

Heureusement, là où je bosse maintenant, j'ai pu choisir un Mac. Du coup, je me contente d'assister aux déboires de mon collègue de bureau sur Windows 7. Et je m'amuse des efforts de notre informaticien pour me convaincre que si mon Mac fonctionne tout le temps et le PC de mon collègue jamais, ce n'est qu'une question de chance et de malchance.

avatar patrick86 | 

"Et je m'amuse des efforts de notre informaticien pour me convaincre que si mon Mac fonctionne tout le temps et le PC de mon collègue jamais, ce n'est qu'une question de chance et de malchance."

Ahah! vaut mieux en rire oui

avatar Dumber@Redmond | 

@Kappy :
Ah merci ça fait chaud au cœur des remarques comme ça !
Pareil dans ma boîte, mes collègues dockent et un-dockent leurs portables avec le jingle de l'USB en bouche et qui connectent et déconnectent 5 fois parce que l'écran externe ne fonctionne plus, le casque USB déconne, tout d'un coup comme ça sans raison...
Trop drôle si ce n'était des portables Lenovo qui ne sont pas donnés...

avatar Kappy | 

@Dumber@Redmond

Mon collègue, il a un HP all-on-one z1. Il ne doit pas avoir couté loin de 2500 euros. Remarque, moi cela me fait rigoler encore plus.

Et quand tu mentionnes l'USB, ça me rappelle les PC qu'on avait dans la boîte où je bossais avant. Sur un iMac, tu as quatre ports USB et ils fonctionnent tous. Sur nos PC, on devait en avoir 12, mais il y en avait que 3 qui fonctionnaient. Et encore, il fallait chercher lesquels, parce que ça changeait.

En fait, avec le temps, Windows est passé du "Ça marche pas" au "Mais chez moi, ça marche… parfois." En tout cas, j'ai toujours eu cette impression de l'aléatoire. Confirmée, à mes yeux, par la réponse systématique du spécialiste IT quel que soit le problème: C'est normal, ça arrive, redémarre un bon coup :)

avatar Dumber@Redmond | 

@Flash :
Ils ont peut être bien évolué mais ils sont toujours à des années lumières....
Redémarrer un PC après une install en 2015, je ne trouve même plus cela drôle !
Mais c'est toujours aussi lamentable !!!
Elle est bien ta grotte où on est rester figé dans les années 80 ?

avatar bonnepoire | 

Si t'es un professionnel et que tu fais ça t'es une quille! Déjà Skype et Office sont des boulets. Pour ce qui est de la sécurité réseau et des disques "montés", tu utilises un NAS et tu oublies ton installation qui fera aussi pleurer windaube.

Une grosse sécurité web? T'as 15 ans et t'as lu des blogs c'est ça?

Avec des théories pareilles tu pourrais trouver l'assassin de kennedy!

avatar Grug | 

si tu es professionnel et que tu travailles en entreprise, c'est pas souvent toi qui bricoles ou choisis ce avec quoi tu travailles. ;)

avatar bonnepoire | 

Si l'entreprise investit dans un Mac elle ne doit pas être à un NAS près. Un Synology peut gérer un anti-virus sur le contenu de ses disques entre autres choses. Selon la taille de l'entreprise tu dois déjà avoir des NAS ou des serveurs.

Après, c'est vrai que tu as raison, c'est souvent comme tu le décris.
Mais être professionnel c'est aussi argumenter et défendre des choix techniques. Je ne pense pas avoir de la chance à ce point.

avatar zorg2000 | 

Skype et office sont la norme, les boites qui ont un mac c'est parce qu'office est dessus, pas d'office pas de mac. Quand au NAS c'est bien mais plus souvent tu as des serveurs partagés, a plus forte raison dans les multinationales.
On ne trouve pas forcément de NAS posé sur un coin de bureau mais de grosses machines hébergées dans des data center en location (et la boite ou je bosse en vends pleins d etrès très gros).

avatar bonnepoire | 

Avec quoi tu viens? Un NAS au coin du bureau...

Tu confirmes ce que j'ai écrit et tu contredis un peu ton exemple pourri.

Skype n'est en rien une norme. C'est généralisé, réinstallé et c'est tout. C'est un des systèmes de vidéo le moins sécurisé qui existe.

Office n'est plus une norme non plus. LibreOffice et compagnie sont très bien implantés. Je rédige tout en Pages, Numbers et Keynote et j'exporte en Word, Excel et Powerpoint. Ca passe comme une lettre à la poste. On ne peut plus parler de leader sinon en part de marché parce que tous les outils sont compatibles. Et si tu viens m'écrire que c'est pas parfait, rassure-toi ça ne l'est pas non plus entre les différentes versions de Office.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR