Les Mac sont plus nombreux chez IBM mais plus discrets

Florian Innocente |

Depuis cet été, le Mac est complètement pris en charge par les services informatiques d'IBM, qui offrent le choix entre Windows et OS X aux salariés. L'un des responsables de ce programme en a dressé un premier bilan, plutôt positif. Avant que cette évolution dans la politique d'équipement du groupe ne soit officialisée, 15 000 Mac étaient utilisés, apportés par leurs propriétaires amateurs de cette plateforme.

Fletcher Previn, IBM

Fletcher Previn, VP of Workplace-as-a-Service chez IBM, a révélé devant un public de 1 000 administrateurs système Mac réunis pour la JAMF Nation User Conference, que son entreprise déployait maintenant 1 900 Mac par semaine et que 130 000 Mac et appareils iOS étaient utilisés. IBM compte environ 380 000 employés dans le monde.

Confronté à une demande suffisamment significative pour pouvoir choisir des Mac, IBM a discuté avec Apple et s'est rendu compte que cette dernière parvenait à gérer un nombre conséquent d'appareils sans y consacrer des ressources de même proportion.

IBM a alors validé l'idée de proposer par défaut le choix entre du Mac et du PC, et de gérer les machines à la Pomme comme on le fait pour les appareils mobiles. C'est à dire sur un principe de self service. L'utilisateur s'occupe lui-même de configurer sa machine — il la reçoit dans son emballage — tout en restant dans les clous imposés par son service informatique.

Au premier démarrage, il va faire son choix parmi les logiciels autorisés et tout installer lui-même. S'il a besoin par exemple de la suite Office, il la récupère et en coulisses le service informatique s'occupe des licences. Cette liberté de personnalisation de son environnement applicatif est donnée à tout moment et pas seulement lors de la configuration initiale. Les administrateurs système s'épargnent aussi la confection d'images de chaque machine, et c'est un OS X tout ce qu'il y a de plus banal qui est installé sur ces postes.

Autre observation faite par Fletcher Previn, le coût initial d'un PC reste, encore aujourd'hui, inférieur mais le Mac conserve de sa valeur 3 ou 4 ans plus tard : « Pour chaque Mac acheté, IBM fait des économies ».

Economies aussi de personnel. Reprenant des chiffres de Gartner, Fletcher Previn a déclaré que le ratio optimal d'administrateur/employés était de 1 pour 70, tandis que la moyenne constatée tournait autour de 1 pour 242. Chez IBM, auprès des utilisateurs de Mac, il est de 1 responsable pour 5 400 utilisateurs. Ils ne sont que 24 à gérer ce parc. Enfin, cette équipe est moins sollicitée : 5% des utilisateurs de Mac font appel à eux pour résoudre des problèmes, contre 40% pour les utilisateurs sur PC.

Tags
#IBM
avatar madaniso | 

Moi ce que je trouve un peu dommage c'est que le choix pc était très limité aussi avec HP. Qu'ils relancent le truc l'année prochaine avec surface book et on verra les résultats lol

avatar Lopokova Lydia | 

@madaniso

Attendons de voir les réactions du marché à cette offre hybride pour savoir si l'emballement dépasse la neogeekosphére :-)

avatar narugi | 

@Lopokova Lydia :
Je crois que tous les modèles sont en rupture de stock pour la Surface Book

avatar Lopokova Lydia | 

@narugi

ça ne veut pas dire grand chose le bilan se fera plus tard.

Très intéressant à suivre ;-)

avatar JLG01 | 

@Lopokova Lydia :
du parc, c'est loin d'être marginal, surtout par comparaison avec la place des ordinateurs à la pomme dans le monde.

avatar Lopokova Lydia | 

@JLG01

Excuses moi mais je ne vois pa où tu veux en venir avec cette remarque dont la portée m'échappe

avatar Sostène Cambrut | 

@madaniso

Le problème de la Surface Book c'est pas le hardware, c'est Windows.

J'utilise Windows 10 sur une machine personnelle pour jouer et sur laquelle je fais super attention, et elle a déjà eu plus de bugs inexplicables que j'en ai sous Yosemite. Et sur les Windows 7 du boulot, qui sont malmenée par mes élèves, c'est encore pire. À côté de ça les Mac mini de 2011 sous Mavericks (pour des raisons de compatibilité avec la CS) n'ont jamais le moindre pépin.

La seule raison pour laquelle on conserve du PC c'est parce que le programme nous impose de former nos élèves à certains logiciels qui ne tournent pas sur Mac.

avatar en ballade | 

@Sostène Cambrut :
Tout le monde te croit quand tu parles des problèmes de Windows 10. Tu faisais partie des fans qui trouvait que la daube de Yosemite n'avait aucun problème.

avatar patrick86 | 

@en ballade :

"Tout le monde te croit quand tu parles des problèmes de Windows 10. Tu faisais partie des fans qui trouvait que la daube de Yosemite n'avait aucun problème."

A lire vos propos réguliers ici, on pourrait vous rétorquer exactement l'inverse.

avatar Sostène Cambrut | 

@en ballade

Oh mais j'en ai rien à foutre qu'on me croit ou pas pour tout te dire, ça ne changera rien à mon expérience, et je suis pas sur un forum Mac pour convaincre qui que ce soit de la supériorité d'un OS sur un autre.

Ensuite j'ai toujours dit que Yosemite s'était de la merde et que Wîdows 8 était très bien.

avatar Hideyasu | 

@madaniso :
C'est pas le hard la différence entre Mac et PC mais le logiciel, la surface Book ne changera rien.

avatar Lopokova Lydia | 

"le Mac conserve de sa valeur 3 ou 4 ans plus tard"

Un des point important que les valeurs oublient toujours, les produits Appel sont quasiment les seul à conserver une valeur de revente sur le marché de seconde main qui ne soit pas anecdotique.

MacGe vient de redonner une jeunesse à iOccasion

avatar Lopokova Lydia | 

Pour l'anecdote au delà de ces chiffres un petit retentit, je suis passé à Armons au printemps dernier j'étais surpris de constater qu'il n'y avait quasiment que des produits Apple pour les portables, les tablettes et les smartphone.

Assez amusant d'être au coeur de big-blue et de e voir quasiment que des produit Apple quand on a vécu les années 80 :-)

avatar marc_os | 

@ Lopokova Lydia :
C'est où ou quoi « Armons » où tu est passé au printemps dernier ?

avatar Lopokova Lydia | 

@marc_Os

Armonk ;-)

avatar Oracle | 

C'est très intéressant ce genre de statistiques, évidemment il faudrait avoir un échantillon sur d'autres contextes pour confirmer la tendance, mais c'est quand même intéressant.

Quant à leur démarche de dire "laissons faire les utilisateurs" je trouve cela génial, perso j'en rêve...

avatar Trillot Bernard | 

J'ai passé (à peu près)ma vie professionnelle avec PC DOS/Windows et ma vie personnelle avec Mac et ça fait longtemps que j'ai remarqué que le PC coutait vite plus cher que le Mac, à l'usage, c'est à dire en intégrant tous les couts et en les annualisant.
Le cout de la main d'oeuvre du service informatique, le cout de l'arrêt de travail lors des nombreuses pannes/plantages et le fait que très vite les machines ralentissaient...

Mais je pensais que cela avait un peu changé depuis quelques années avec un Windows plus stable. Apparemment non.

avatar Sostène Cambrut | 

@Trillot Bernard

En entreprise, l'excuse "j'ai pas pu bosser parce que mon ordinateur a planté à cause d'un virus" est devenue régulière et recevable. Et comme ça nous est tous arrivé au moins une fois c'est bien difficile de détecter les abus.

Le fait est qu'un PC n'est plus fiable dès qu'il est connecté à internet ou qu'on peut y brancher une clé USB. Et ce manque de fiabilité se paye cher sur le long terme.

Mais si les entreprises passaient sur Mac, y aurait plus de boulot pour le service informatique, le même service qui a imposé Windows à tous les étages...

Fort heureusement le BYOD et une population de mieux en mieux informées contribuent à faire bouger les choses.

avatar Sostène Cambrut | 

Nan mais arrêtez quoi. Le Mac c'est cher et c'est pas fait pour l'entreprise. IBM c'est une boîte minuscule. Nous à la Cogip on est tous sur PC.

Mouahahah cette bonne blague.

Les autoproclamés vrais professionnels qui traînent ici me font quand même bien marrer.

Je sors le popcorn en attendant leurs explications fumeuses.

avatar Lopokova Lydia | 

@Sostène Cambrât

"Les autoproclamés vrais professionnels"

On a beaucoup d'indépendants ou de TPE des secteurs de création média qui ont historiquement été des fidèles inconditionnel d'Apple particulièrement au heures difficiles et qui ne supporte pas de voir Apple les considérer comme quantité négligeable.

Pour eux hors suite Adobe, Final-Cut et autre logiciels de création média nul vrai professionnel.

Il n'imagine pas une seconde qu'un professionnel puisse être très productif en utilisant un Mac Book 2015, ça les dépasse, qu'un professionnel puisse ne jamais faire évoluer sa machine ... pour eux tout ça ce n'est pas des vrais professionnels.

Bref, tout ce qui ne leur ressemble pas n'est pas sérieux :-)

avatar Hoppy | 

@Sostène Cambrut :
Les professionnels font dodo, garde les popcorns pour demain.

avatar WeetA | 

Il y a de plus en plus de Mac chez IBM et ce n'est pas fini car tout le monde n'y a pas encore droit (ex. admins de delivery)

avatar IGerard | 

Je suis fan Apple et n'ai que du matos Apple à la maison

Je peux pester sur ce Visual Studio tellement mal foutu, j'utilise pas mal Xcode en même temps sur le code C... Sur mon Mac perso..

Mais je reste surpris par ces problèmes sur PC, nous n'en avons pas tant que ça dans l'entreprise où je bosse...

avatar Lopokova Lydia | 

@IGerard

Effectivement toujours surpris que le goût pour les produits OS X imposé chez certains un dégoût outré des autres OS.

Depuis pas mal de temps MS propose des OS sérieux et fonctionnels (Avec évidement quelques gros faux pas sur certaines itération qu'il suffit d'éviter)

avatar Duga95 | 

Ou peut être l'inverse ....
Le dégoût de certains OS ayant imposé le passage sur un OS X.

Ce qui expliquerait pas mal de choses.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR