Parallels Desktop 17.1 améliore sa gestion de macOS Monterey et Windows 11

Stéphane Moussie |

Une semaine et demi après la sortie de Windows 11 et à quelques encablures de celle de macOS Monterey, Parallels Desktop 17 se met à jour pour mieux gérer ces deux nouveaux systèmes. En ce qui concerne macOS Monterey tout d'abord, la version 17.1 du logiciel de virtualisation le prend en charge de manière « complète » en tant que système d'exploitation hôte.

Une machine virtuelle Monterey exécutée sur un Mac M1 sous Monterey

Sur les Mac M1 équipés de Monterey, la gestion des machines virtuelles Monterey qui était très rudimentaire a été améliorée : on peut réaliser des copier-coller entre le client et l'hôte, et la taille par défaut du disque de la machine virtuelle (VM) est passée de 32 à 64 Go.

À la croisée des chemins, Parallels Desktop 17 virtualise macOS Monterey et Windows 11

À la croisée des chemins, Parallels Desktop 17 virtualise macOS Monterey et Windows 11

Côté Windows 11, une TPM (puce de sécurité) virtuelle est ajoutée automatiquement aux nouvelles machines virtuelles Windows. La création d'une TPM virtuelle revient pour Parallels Desktop à produire un fichier chiffré dans le bundle de la VM qui se fait passer pour une puce. Le fichier est chiffré en AES-128 bits et le logiciel met le mot de passe dans le Trousseau d'accès de macOS, ce qui évite pour l'utilisateur d'avoir à créer un nouveau mot de passe et de le taper à chaque fois qu'il démarre une VM.

D'après Parallels, la TPM virtuelle simplifie la création de nouvelles installations de Windows 11 ainsi que la mise à niveau et les mises à jour du système. Pour les nouvelles VM Windows 10 créées sur les Mac M1, une TPM virtuelle est ajoutée automatiquement. À noter que lorsqu'une TPM est ajoutée à la machine virtuelle, le démarrage sécurisé de Windows est activé automatiquement.

Enfin, Parallels Desktop 17.1 corrige de nombreux problèmes, en particulier celui qui empêchait de mettre à niveau une VM Windows 10 vers Windows 11 et des soucis graphiques dans plusieurs jeux Windows (World of Warcraft, Metal Gear Solid V…).

L'édition standard de Parallels Desktop 17 est vendue 99 € en licence perpétuelle ou 79 € en étant liée à un abonnement annuel.

VMWare n'est pas en reste avec Fusion 12.2, une mise à jour qui améliore elle aussi la prise en charge de Monterey, corrige des bugs et améliore la sécurité. Il n'est pas encore question de prise en charge officielle de Windows 11, mais c'est prévu pour bientôt. Quant aux possesseurs de Mac Apple Silicon, ils doivent encore se tourner vers la Tech Preview pour virtualiser des distributions Linux ARM et la virtualisation de macOS n'est toujours pas de la partie. Parallels Desktop garde donc son avance dans le domaine.


avatar r e m y | 

C'est également le cas de VMWare Fusion 12
https://twitter.com/VMwareFusion/status/1448680582083350535

avatar raoolito | 

@r e m y

sauf que ce n'est pas pour mac M1.

avatar r e m y | 

Tout le monde n'a pas un Mac M1 et peut être intéressé avant de passer à Monterey (voire Windows11), d'autant que si tu as besoin de Windows, il vaut mieux être sur un Mac Intel, même en virtualization.

Pour les Mac M1 la tech preview de Fusion avance également
For Fusion on Apple silicon, we continue to support our Public Tech Preview which lets users run Linux and BSD aarch64 operating systems with incredible performance, and we’ll continue do so into the new year

avatar raoolito | 

@r e m y

absolument ils ont deja eu leur article et en auront un autre à l'occasion de cette sortie
MAIS aujourd'hui-maintenant-ici nada, c'est parallel ou rien pour les Macs sous ARM
d'où l'intérêt pour l'actu de ce soft

avatar r e m y | 

Ben non... l'actu concerne aussi la virtualization pour Monterey et Windows 11, qui intéresse aussi ceux, comme moi, qui ont encore des Mac intel

Sur Parallels, comme pour Fusion, la prise en charge des Mac M1 est encore loin d'être optimale, même si elle s'améliore. Je cite l'article:
"Sur les Mac M1 équipés de Monterey, la gestion des machines virtuelles Monterey qui était très rudimentaire a été améliorée : on peut réaliser des copier-coller entre le client et l'hôte, et la taille par défaut du disque de la machine virtuelle (VM) est passée de 32 à 64 Go."

avatar raoolito | 

@r e m y

donc on ne peut pas préciser que vmware ne tourne pas sur M1?
nan mais tout ce barda c'est parce que j'ai apporté une precision hein?

avatar Amaczing | 

@raoolito

Faites vous un câlin sous la tente ⛺️
Et ça ira mieux !

avatar raoolito | 

@Amaczing

😘

avatar raoolito | 

@r e m y

"si tu as besoin de Windows, il vaut mieux être sur un Mac Intel,"

ceux qui ne veulent peuvent pas tenter windows ARM ont désormais l'option de transformer bootcamp en système principal sur leur becane et passer doucement leurs softs en version windows. d'ici 5ans les machines actuellement en vente seront obsolètes

avatar dvd | 

Avec l'annonce des futurs macbook pro m1 ce sera le clou dans le cercueil des portables Intel sous Mac os. L'intérêt que je vous à ces machines x86 c'est de les transformer, soit nativement ou en virtualisant, en PC Windows...

avatar raoolito | 

@dvd

l'ayant deja vecu avec mon feu-imac 24 de 2006, je confirme
il a vécu pendant 6 ans sous windows 7 puis 8.1
c'est préférable à un OS qui n'est plus mis à jour et surtout qui n'est plus suivi par les logiciels

avatar vincentbls | 

Attention lors du transfert d’une VM Windows 11 sur un nouveau Mac : https://kb.parallels.com/en/122702

avatar esclandre77 | 

De toute façon mac c'est de la grosse daube. Dell c'est les best

avatar raoolito | 

@esclandre77

pfff
Lenovo c'est ce qui se fait de mieux !

CONNEXION UTILISATEUR