VMware Fusion : la Tech Preview ouverte à tous et gratuite au moins jusqu'au printemps prochain

Mickaël Bazoge |

Avec plusieurs semaines de retard sur son grand rival Parallels, Fusion, l'outil de virtualisation de VMware est désormais prêt pour les Mac M1 ! Enfin, prêt, c'est aller un peu vite en besogne puisque l'éditeur annonce une Tech Preview de son logiciel, que tous les utilisateurs pourront installer sur leurs machines équipées d'une puce Apple Silicon.

Cet aperçu public intervient après une bêta privée lancée il y a une quinzaine de jours. Cette nouvelle version de Fusion a nécessité un gros travail de fond pour adapter le logiciel à la nouvelle donne d'Apple. La bonne nouvelle, c'est que cette Tech Preview va rester active au moins jusqu'au printemps prochain.

VMware attendra l'automne prochain pour intégrer les changements apportés à cet aperçu dans la version standard de Fusion, il y a donc des chances pour que cet aperçu reste disponible gratuitement pendant un an.


avatar koko256 | 

Ça marche vraiment très bien. Par contre je n'ai pas vu comment taper une { avec un clavier français...

avatar nggigo | 

On peut faire quoi avec ça ? De la virtualisation ? Et si oui comment installer Windows 10 dessus ?

avatar MKO | 

@nggigo

Vu que Windows arm n’est pas distribué oui je me demande à quoi ça sert aussi

avatar 0MiguelAnge0 | 

@MKO

Parce que le fabuleux monde de l’informatique ne se résume pas qu’à Mac ou Windows.

Beaucoup utilisent Linux, d’autres siuhatient isoler complètement l’OS lors de certains tests où autres aventures.

avatar banabap | 

@nggigo

Windows insider pour arm, C’est pas très compliqué de récupérer la version arm.

Tape « Windows Mac arm » tu vas trouver des articles

avatar SidFik | 

@banabap

C’est plus compliqué qu’il n’y parait , le lien pour télécharger l’iso de windows 10 arm a été remplacé par windows 11 le problème étant que le fichier de l’archive est en .vhdx et vmware ne lis pas ce type de fichier

avatar CogipTelematique | 

Ça va m'être bien utile pour avoir des systèmes Linux en machine virtuelle.

avatar R-APPLE-R | 

Hors sujet : Traduction ne fonctionne pas chez moi, ça marche chez vous ?

avatar powerjaja | 

Si Microsoft ne se bouge pas pour se remettre à développer son Windows en ARM, j’ai peur que Parallels et VMware ne mettent rapidement la clé sous la porte

avatar spiral | 

@powerjaja

"j’ai peur que Parallels et VMware ne mettent rapidement la clé sous la porte"

Pour Parallels, c’est possible, mais ne t’inquiètes pas trop pour VMware, Fusion n’est clairement pas le produit qu’ils vendent le plus, leur cœur de métier c’est les marchés pro avec toute la gamme vSphere et Workspace.

avatar seliatis | 

@spiral

J’utilise Parallels pour du Linux principalement. Pas de soucis pour parallels pour ce côté. De nombreux développeur et expert cyber l’utilisent pour Linux et autres.

avatar idhem59 | 

@powerjaja

VMWare Fusion, c'est peut être 0.1% du business de VMWare (je grossis volontairement le trait évidemment).
Pas de panique pour eux, ils vont très très bien.

avatar roxanepastou | 

Coucou, j’aimerais savoir si cette version de VMware est exclusivement réservé aux Mac M1. Si oui, qu’en est-il pour les Mac Intel ?

avatar rolmeyer | 

@roxanepastou

Oui mac m1. Pour les intel tu as la version 12 actuelle, gratuite pour un usage non commercial. Compatible Big Sûr. Pour Monterey, aucune info.

avatar seliatis | 

@roxanepastou

Il suffit juste de télécharger la version intel déjà disponible

avatar gel_hydroalcoolique | 

VMWare mettre la clef sous la porte ?

Euh t’es-tu renseigne sur VMWare pour dire cela ? C’est le leader régnant quasi sans partage sur la virtualisation x86 et du poste de travail, plus une palanquée d’autres logiciels (sécurité paramétrique, PRA, PCA).

Bref Fusion doit représenter 0.1% de leur CA.

Leur grosse marotte en ce moment c’est ESXi sur ARM, car le marché serveur lorgne de plus en plus sur les processeurs ARM (Linux). Windows sur ARM, c’est la survie de MS dans le monde Serveurs. Encore 5 ans je pense pour voir tout l’écosystème x86 développé pour ARM.

CONNEXION UTILISATEUR