Google et Facebook bloqueraient leurs apps iOS sur les Mac Apple Silicon

Nicolas Furno |

L’une des nouveautés des Mac Apple Silicon qui devraient être présentés officiellement dans quelques heures sera la possibilité de faire tourner les apps iOS. Puisque ces Mac reposent sur les mêmes puces que les iPhone et iPad, on trouvera dans le Mac App Store les apps conçues pour les appareils mobiles d’Apple. Les développeurs n’ont rien à faire, leurs apps seront proposées automatiquement aux utilisateurs de ces Mac… sauf s’ils en décident autrement.

Les développeurs peuvent en effet demander à Apple de ne pas inclure leurs apps sur le Mac App Store. D’après 9To5 Mac, plusieurs poids-lourds du secteur, dont Google et Facebook, auraient décidé d’utiliser cette possibilité pour empêcher leurs apps iOS de fonctionner sur les Mac Apple Silicon.

Fender Play, Calm et Monument Valley 2 : trois apps iOS qui tournent dans macOS Big Sur sur un Mac Apple Silicon (capture d’écran keynote WWDC 2020).

Les apps iOS du géant de la recherche et celles du plus gros réseau social au monde ne devraient pas être disponibles sur macOS Big Sur. Des services aussi populaires que Facebook, Instagram, YouTube, Google Maps ou encore Gmail devraient ainsi toujours n’être disponibles que via leurs sites web respectifs. Sauf, bien sûr, si leurs créateurs décident de créer des apps macOS dédiées, mais l’hypothèse semble peu probable à ce jour.

9To5 Mac a pu vérifier qu’il devrait y avoir d’autres absents notables parmi les apps iOS disponibles sur le Mac App Store. Le site évoque Disney+ et Amazon Prime Video, alors que l’app iOS de Netflix devrait bien être disponible pour les Mac Apple Silicon. Des jeux auraient également refusé cette mise en avant, comme Candy Crush ou Real Racing 3. Pendant le keynote de la WWDC 2020, Apple avait démontré la fonction en utilisant Monument Valley 2, qui devrait ainsi logiquement se retrouver sur la boutique.

Pourquoi refuser que son app iOS soit disponible sur les Mac Apple Silicon ? Il peut y avoir plusieurs raisons, mais la plus évidente, surtout pour les jeux et les « grosses » apps est une incompatibilité technique. Un éditeur qui a une app iOS et une autre pour macOS pourra aussi bloquer la variante mobile, pour éviter de perturber ses utilisateurs avec deux options dans la boutique d’Apple.

Pour Google et Facebook, l’explication est probablement davantage politique ou commerciale que technique1. Ces deux entreprises privilégient leur site web pour garder davantage le contrôle sur l’expérience utilisateur et gérer les publicités comme elles l’entendent, sans avoir à gérer la validation de l’App Store.


  1. Même s’il faut noter que Facebook a sorti des apps macOS pour ses messageries instantanées : Messenger et WhatsApp sont déjà présentes sur le Mac App Store et n’ont ainsi pas besoin de la version iOS.  ↩︎


avatar fte | 

@YetOneOtherGit

"tu crois un instant que les applications natives iOS vont devenir la norme sur Mac ?"

J’y crois, absolument, c’est de loin le plus probable, c’est le plus raisonnable économiquement pour les développeurs tiers, et Apple lui-même a déjà amorcé le mouvement avec des apps Big Sur qui sont des adaptations plus ou moins douteuses des apps iOS.

Après, l’improbable n’est que ça, improbable. Donc pas impossible. Il y a une infime chance que je puisse passer au travers d’un mur par effet tunnel. Mais je vais laisser d’autres se manger le mur.

avatar YetOneOtherGit | 

@fte

"J’y crois, absolument, c’est de loin le plus probable"

Je n’y crois pas un instant.

La plus grande part du marché du soft sur MacOS est détenue par des acteurs qui n’ont strictement aucun intérêt à cela.

La comptabilité iOS est pour moi un bénéfice corollaire et absolument marginal.

Toutes les offres majeures vont rapidement être disponibles en natif ARM/ MacOS et une grande part dés ce soir

Wait & See

avatar fte | 

@YetOneOtherGit

"Je n’y crois pas un instant."

Ce que tu évoques, ce sont les applications majeures historiques. Celles qui existent continueront d’exister. Sauf celle qui disparaîtrons. Pas mal d’apps pointues ont déjà disparu.

Les apps venant d’autres plateformes sont la seule source alimentant encore l’écosystème applicatif macOS. Electron, maintenant iOS. Le développement macOS natif est mort et enterré. Il ne reste que quelques apps historiques. Lesquelles seront à terme, peut-être pas toutes, remplacées par leurs déclinaisons iOS en croissance. À quoi bon maintenir deux applications, dont l’une sur une plateforme très minoritaire, quand on peut en développer une seule qui sera automatiquement compatible ?

Je ne serai absolument pas surpris lorsqu’Office iOS remplacera Office Mac.

avatar YetOneOtherGit | 

@fte

"Je ne serai absolument pas surpris lorsqu’Office iOS remplacera Office Mac."

Wait & See, je ne partage pas ta vision au regard de ce que sont les approches multi-plateformes de MS ou Adobe.

Pour le reste tu parles de choses assez marginale qui si elles doivent disparaître, disparaîtront comptabilité iOS ou pas.

Je ne vois nullement le game changer que tu sembles voir.

Quand au type d’app typiquement faite sous Electron, si elle sont en version iOS natif c’est plutôt un bénéfice

avatar YetOneOtherGit | 
avatar YetOneOtherGit | 

@fte

Dis autrement : ce qui me surprend dans tes propos et ceux d’autres ici c’est qu’ils donnent l’impression que le marché des nouvelles offres logicielles sur ordinateur individuel est très actif ce qui n’est plus le cas depuis longtemps.

Les majors et les acteurs solides du logiciel sur MacOS portent leurs applications en natif ARM/iOS.

Une grande part sera disponible dès ce soir.

La compatibilité native iOS concerne une potentielle aubaine pour les acteurs du marché mobile d’élargir potentiellement les cibles.

Cela est et restera pour moi absolument marginal.

Aucune app majeur ne sera une version iOS tournant sur MacOS.

avatar fte | 

@YetOneOtherGit

"Dis autrement : ce qui me surprend dans tes propos et ceux d’autres ici c’est qu’ils donnent l’impression que le marché des nouvelles offres logicielles sur ordinateur individuel est très actif ce qui n’est plus le cas depuis longtemps."

Tu m’as mal lu. Je dis (depuis des années) que le développement natif sur macOS est mort. Il ne reste que de la maintenance.

Oh, et les apps Adobe ne sont plus natives depuis belle lurette.

avatar YetOneOtherGit | 

@fte

"Je dis (depuis des années) que le développement natif sur macOS est mort. Il ne reste que de la maintenance.
"

C’est quasiment le cas pour toutes les plateformes d’ordinateurs personnels hors jeu, le marché des nouvelles offres est économiquement fort peu dynamique depuis longtemps déjà.

Ce ne sont pas les technologies qui changeront cela : le marché est figé aux mains de quelques acteurs et produits phare depuis des décennies.

avatar YetOneOtherGit | 

@fte

Et pour reformuler encore : je ne vois absolument pas le centre de gravité de l’offre logicielle MacOS se déplacer vers la compatibilité iOS.

Le cœur du business restera sur du natif ARM/ MacOS

avatar klouk1 | 

@fte

"Il y aura cependant une conséquence rapidement visible et qui durera longtemps : une baisse considérable de la qualité des applications."

Et pourquoi donc ? Il y a des applications iOS qui ont été portées sur Mac OS et qui sont restées de qualité

avatar fte | 

@klouk1

"Il y a des applications iOS qui ont été portées sur Mac OS et qui sont restées de qualité"

De qualité iOS. Pas de qualité macOS. Comme il y a d’excellentes applications Électron. Sauf que ce ne sont pas des applications aux standards macOS, toutes excellentes qu’elles soient. L’unité des apps macOS est de l’histoire ancienne.

Dans ce sens, la qualité va chuter drastiquement. C’est déjà le cas avec les applications de base de Catalina, sans rien installer de plus.

avatar YetOneOtherGit | 

@fte

"Dans ce sens, la qualité va chuter drastiquement."

Si tant est que les app iOS s’accapare une part conséquente des usages ce qui de mon point de vue est improbable.

avatar fte | 

@YetOneOtherGit

"Si tant est que les app iOS s’accapare une part conséquente des usages ce qui de mon point de vue est improbable."

Nombre d’applications grand public livrées partie de Big Sur sont des applications adaptées d’iOS.

L’iOSification de macOS a commencé avant Big Sur, et ça n’ira pas en s’amenuisant après Catalina.

Bizarrement, je pense que c’est une bonne chose.

L’identité de macOS n’existe plus, mais ce n’est pas Apple qui a tiré en premier. Ils ne font que suivre le mouvement, mouvement qu’ils n’auraient pas pu inverser de toute manière, mais en ramenant des apps iOS plutôt que des machins développés hors de l’écosystème Apple et fonctionnant somme tout mieux ailleurs.

Et que tu y croies ou non n’y change rien. Le réchauffement climatique est réel quelqu’en soient les causes, humaines ou non, et l’identité de macOS est décédée, Apple ou non. Paix à son âme.

avatar YetOneOtherGit | 

@fte

"L’identité de macOS n’existe plus"

Tu peux la définir ?

avatar fte | 

@YetOneOtherGit

"Tu peux la définir ?"

Justement non, plus personne ne peut.

avatar YetOneOtherGit | 

@fte

"Justement non, plus personne ne peut."

L’esprit du Mac est un gaz 💨

avatar fte | 

@YetOneOtherGit

"L’esprit du Mac est un gaz 💨"

C’est ce qui arrive aux choses qui s’évaporent.

avatar corben | 

Facebook ils mènent le mauvais combat... ils feraient mieux de se préparer face à leur nouveau plus gros ennemi: la future administration Biden

avatar MugiwaraLuffy | 

Je l'avais annoncé dès le début, c'est évident que Google ne souhaite pas qu'on ai une expérience native, hors ligne. Apple devrait utiliser un cadre légal qui porte automatiquement chaque appli, laisser les clients constater de la supériorité et ensuite Google n'aura plus le choix

avatar en chanson | 

Bref les applications iOS avec écran tactile comme les surfaces, sinon aucun intérêt pour l’expérience utilisateur. Bref Apple, 10 ans après va peux être sortit un hybride.

avatar Krysten2001 | 

@en chanson

Mais oui comme les surfaces 😂🤣 les apps avec les surfaces n’étaient pas du tout faite pour le tactile( format tablette).

avatar kitetrip | 

Encore une bonne raison pour ne pas utiliser Google et Facebook

avatar damien.thg | 

j’imagine que le tracking fait par le site web est beaucoup plus intrusif pour nous que dans les appli iOS et donc beaucoup plus rémunérateur pour eux.

Ils n’ont pas envies de perdre de la capacité à nous espionner.

avatar cecile_aelita | 

@damien.thg

Avec le bloqueur de tracker d’iOS 14 + les bloqueurs de pubs, pas sûr que ça fonctionne encore aussi bien 🙂.

avatar malcolmZ07 | 

Un conseil pour un bloquer efficace et pas au-dessus de 5euros et sans abonnement ?

avatar cecile_aelita | 

@malcolmZ07

Moi j’utilise ad guard sur iOS
Et Ghostery lite sur Mac

avatar damien.thg | 

@malcolmZ07

adguard + PiHole (un peu technique), tout gratuit.

avatar Mac Hiavel | 

Facebook, ça sert à quoi au juste ?

avatar cecile_aelita | 

@Mac Hiavel

Un réseau social utilisé par plusieurs millions de gens !
Après que tu n’apprécies pas n’empêche pas que ce n’est pas le cas des autres 😉

avatar Mike Mac | 

Plus intéressant que les absents : les applications qui seront annoncées comme déjà compilées pour Apple Silicon.

Par exemple, Davinci Resolve, dont la version 17 arrive, serait déjà prête....

Un gros morceau face à Final Cut X.

avatar armandgz123 | 

Ça serait pas mal d’avoir l’app Google photo !

avatar DarKOrange | 

« Un éditeur qui a une app iOS et une autre pour macOS pourra aussi bloquer la variante mobile, pour éviter de perturber ses utilisateurs avec deux options dans la boutique d’Apple. »

Plutôt pour faire payer 2 fois non ?

avatar klouk1 | 

@DarKOrange

"Plutôt pour faire payer 2 fois non ?"

Quand le prix d’une application sur Mac coûte 10 fois le prix de la version iOS, on hésite à acheter 2 fois (je pense aux applications d’Arturia notamment).

avatar madaniso | 

Marrant les commentaires, ça me rappelle les fans boys Windows Phone. Ils disaient qu’ils s’en foutaient de Google et Instagram. On connaît la suite.

avatar Infinity Loop | 

Facebook, Instagram, YouTube, Google Maps ou encore Gmail
Dans un sens, autant d'App ou on ne sera pas tracé.... Un mal pour un bien....

avatar DexterIsGood | 

Pour les jeux à mon avis c'est surtout pour éviter la triche qui est plus facile sur un Os ouvert comme MacOS.

avatar TotOOntHeMooN | 

Ca serait l'occasion de virer la touchbar gadget pour adjoindre un écran tactile aux Mac.

avatar Nicolas. | 

La principale raison ne serait pas plutôt les 30% de commission d'Apple, vu que ce seront les règles de l'App Store qui s'appliquent ?

Pages

CONNEXION UTILISATEUR