Mac Apple Silicon : les questions que l'on se pose avant le keynote !

Christophe Laporte |

C‘est donc ce mardi 10 novembre que Tim Cook présentera les premiers Mac équipés de processeurs Apple Silicon. Il ne faut pas minimiser cet événement, qui entrera dans le grand livre de l’histoire du Mac. Mais de quelle manière, et avec quels ordinateurs ?

Bien sûr, l'histoire du Mac est émaillée de nombreux événements d'importance qu'il est impossible de rappeler ici. Mais depuis le début du siècle, les deux seuls d'une magnitude similaire à ce qui nous attend mardi prochain sont la commercialisation de Mac OS X en 2001, et bien sûr le passage des PowerPC à Intel en 2005.

Il n'est d'ailleurs pas innocent que le constructeur ait décidé de basculer vers ses puces Apple Silicon avec un macOS Big Sur qui inaugure une nouvelle numérotation (macOS 11). Apple cherche par tous les moyens à marquer une rupture et inscrire le Mac dans une nouvelle dynamique (lire : Mac Apple Silicon : comment Apple prépare le grand saut avec macOS Big Sur !).

Et puisque c‘est un événement historique, Apple s‘apprête à consacrer un special event rien que pour ses « camions ». Ce n‘est pas tous les jours que le Mac a droit à son heure de gloire. Et pour une fois, le secret est relativement bien gardé sur les annonces qui seront faites durant l'événement « One more thing ».

On sait, ou on croit savoir, que ce sont les MacBook Air et les MacBook Pro qui seront les premiers à entamer cette rupture technologique. Rien d’étonnant à cela, il s‘agit des deux best sellers de la gamme actuelle, et aussi ceux qui peuvent le plus bénéficier de cette transition.


avatar Nathalex | 

Et en termes de coût ? Il n’y a pas qu’un CPU dans un ordi mais si on parle de carte mère plus simple....

avatar Florent Morin | 

@Nathalex

C’est de la mémoire partagée directement sur le SoC, pas de la RAM externe. D’où les excellentes performances. Et une conception probablement plus optimisée. Et donc peut-être plus simple.

Sachant que tout est fabriqué par Apple, ça apporte moins de contraintes.

avatar YetOneOtherGit | 

@FloMo

"C’est de la mémoire partagée directement sur le SoC, pas de la RAM externe."

elle n’est pas dans le die du SOC mais sous le SOC

https://en.wikipedia.org/wiki/Package_on_package

avatar reborn | 

En vrai je comprend pas le focus sur l’A14 et l’A14X.
Apple a clairement précisé qu’une gamme de SoC spécifiquement conçu pour le mac serait developpé

avatar cecile_aelita | 

@reborn

Au même titre que les gammes « X » des puces Apple sont dédiées aux iPad, ça ne les empêche pas d’utiliser aussi d’autre puces dans la gamme iPad (iPad 5 - puce A9 / iPad 6 et 7 - puce A10 et iPad 8 et air 3 - puce A12).
On peut donc imaginer une gamme d’ordinateurs avec des puces spécifiques (genre iMac Pro, Mac Pro etc ...) et une gamme avec moins de besoins qui utiliserait les puces déjà surpuissante pour l’utilisateur lambda (type Ax)🙂.

avatar Florent Morin | 

@romainB84

On parle de puces A14, A14X et A14T.

Je vois bien les X pour appareils transportables. Avec des puces optimisées pour l’autonomie.

Et les T pour les ordinateurs fixes. Qui ont moins de puces basse consommation et plus de puces puissantes.

avatar cecile_aelita | 

@FloMo

Tout à fait !
C’est exactement ce que j’ai voulu dire 😉!

avatar fte | 

@FloMo

Je préfèrerais l’inverse. T pour Transportable et X pour fiXe. Ça serait plus mnémotechnique.

avatar fousfous | 

@fte

T pour travail? Non en vrai je comprend pas pourquoi T.
Pour ce qui est de ta crainte sur la puissance avec le passage ARM, Apple a une avance considérable comparé à qualcom par exemple, c'est pour ça que les ordinateurs avec processeur qualcom sont lent et pas les futurs Max ARM.

avatar cecile_aelita | 

@fousfous

T pour machinToch
T pour ordinaTeur
T pour porTable
T pour markeTing
T pour puissanT
T pour compuTer
T pour ....
Ma liste peut être treeeeeeeees longue lol
Ou alors on se diT que la leTTre ne veuT rien dire 😁.

avatar RonDex | 

@romainB84

Heu... Apple est une société américaine, et non française !

avatar cecile_aelita | 

@RonDex

?
Tu veux dire parce que j’ai mis des mots en français pour montrer que la lettre ne veut juste rien dire?
Ok ok ... on est reparti :
T pour compuTer
T pour Transportable
T pour markeTing
T pour Transistor
T pour poTent
T pour effecTive
Lol ça marche aussi 😂!
Maintenant on essaie de trouver le sens de la lettre Z dans A12Z?
Le sens de la puce H et W dans les puces H1 et W1 etc etc 😁?

avatar raoolito | 

@romainB84

T pour.. Trump ?
ok je >>>>

avatar cecile_aelita | 

@raoolito

« T pour.. Trump ?
ok je sors »

Bah comme lui 😂

avatar raoolito | 

@romainB84

:D

avatar lepoulpebaleine | 

@raoolito

Pas possible, il est au golf !

avatar fte | 

@fousfous

"ta crainte"

Je n’ai aucune crainte.

J’observe juste que tout les journalistes comparent les futur Mac arm avec les Mac Intel, ce que tient d’une certaine logique, mais Intel n’est que le second et Apple ne brille pas par la puissance globale de ses gammes.

Ce qui m’intéressera, ce seront les usages réels de logiciels arm vs AMD.

Et surtout, j’espère voir beaucoup plus de logiciels Windows et Linux supporter de futurs appareils arm chez Microsoft, Lenovo ou même ASUS tiens, pourquoi pas, nativement.

Je ne retournerai pas sur Mac dans un futur proche, probablement pas dans un futur moyen. Ce n’est pas là qu’arm m’intéresse.

avatar Bounty23 | 

@fte

Apple ne brille pas par la puissance de ses gammes ?

On en parle des produits iOS ? Ils sont les plus puissants du marché justement parce qu’Apple développe un maximum de composants dessus.

Si pour Microsoft ça ne fonctionne pas c’est parce qu’ils n’ont pas l’expérience d’Apple. Ils n’ont même pas été fichu de faire perdurer leurs Windows Phone, alors porter un OS entier sur une plateforme ARM quand le parc n’informatisiez utilise en entreprise est déjà bien installé... aucun avantage pour eux. Ils ont tenté un truc maladroit qui a foiré car ils ne se sont pas donnés les moyens de réussir.

Je n’ai aucun doute sur les capacités futur de ces Mac.

avatar fte | 

@Bounty23

"On en parle des produits iOS ?"

Non.

On parle des Mac ici.

avatar fousfous | 

@fte

Apple brille par la puissance de ses machines des qu'elles ont un processeur Apple. Suffit de regarder que l'iPhone le moins chère est plus puissant que les plus chères des téléphones android.

avatar fte | 

@fousfous

"Suffit de regarder que l'iPhone le moins chère est plus puissant que les plus chères des téléphones android."

D’un part il est question de Mac ici, je n’imagine pas un Mac Pro avec un processeur d’iPhone.

D’autre part l’écart entre le plus puissant iPhone et le plus puisant Android, qu’importe le prix, est moindre que l’écart entre le plus puissant CPU desktop Intel et le plus puissant CPU desktop AMD. On parle d’écart générationel, pas de claque dans la face.

Suffit pas de regarder, non.

Il faut bien plus que seulement un saut de génération pour être comparable à Intel, et comparable à Intel n’a guère d’intérêt.

avatar fousfous | 

@fte

On parle de Mac basé sur la même architecture que les iPhone ou les iPad. Et ceux-ci ont atteint la puissance des Mac actuels, donc la comparaison est totalement justifiée.
Quand Apple fait ses propres processeurs, ça donne une machine très puissante, c'est ce qu'il faut retenir.

avatar fte | 

@fousfous

"Et ceux-ci ont atteint la puissance des Mac actuels, donc la comparaison est totalement justifiée."

Pas en usages réels, non. Il n’y a que la spéculation qui est justifiée.

Je n’ai rien contre la spéculation. Ca ne m’intéresse juste pas.

On verra en usages réels, lorsque les machines existeront.

Mais à nouveau, si ce n’est que pour faire ce qui existe déjà, qui ça va intéresser ? Si ce n’est que pour faire ce que le second Intel fait déjà, qui ça va intéresser ?

Ma question sera donc celle-là : quel sera l’USP (unique selling point) de ces nouvelles machines ? Puissance, je n’y crois pas une seconde. Autonomie, possible. Quoi d’autre ?

Je pense que la semaine prochaine va être un gros reality check pour beaucoup de gens ici. J’aimerais beaucoup être surpris note bien, mais j’ai un énorme doute quant à mon niveau d’étonnement prochain.

avatar Brice21 | 

@fte

"quel sera l’USP (unique selling point) "

Une croissance plus véloce de la vitesse dans les années à venir.

Connectivité : 5G, Wifi 6, Thunderbold 4, Bluetooth 5

Technologies intégrées : Secure Enclave (sans T2), Face ID (en plus de Touch ID), Neural Engine et Lidar, WebCam HD, Cameras derrière l’écran comme l’IPad

Et bien sur meilleur rapport puissance/autonomie, plus de ventilateur sur les portables, la possibilité de nouveaux form factor (voir la carte mère du MacBook 12), ...

avatar fte | 

@Brice21

Zéro USP dans toute cette liste, just sayin’.

avatar raoolito | 

@fte

" D’autre part l’écart entre le plus puissant iPhone et le plus puisant Android, qu’importe le prix, est moindre que l’écart entre le plus puissant CPU desktop Intel et le plus puissant CPU desktop AMD. On parle d’écart générationel, pas de claque dans la face."

qui a parlé de machines mono proc de bureau ?
Et votre plus puissant CPU intel tient-il la barre face à 50 ARM A14T fonctionnant en parallele ?

avatar fte | 

@raoolito

"Et votre plus puissant CPU intel tient-il la barre face à 50 ARM A14T fonctionnant en parallele ?"

Et bien on verra quand un Mac avec 50 CPU sera disponible. D’ici là, c’est du vent.

avatar Gladjessca | 

Et Mac OS Big Sur dans un iPad ?

avatar cecile_aelita | 

@Gladjessca

🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣

avatar Bounty23 | 

Bientôt des mac avec annoncés une journée d’autonomie ? 🥳

avatar fte | 

Dans le fond, je réalise que je ne me pose pas de question sur ces nouveaux Mac. Je m’en fiche assez royalement.

Il y aurait cependant une question qui me vient, à la lecture de ces divers articles sur les Mac arm. Tout causent performance. Et Intel. Ce que je me demande, ce n’est pas performance et Intel... c’est performance et AMD.

J’ai acheté un notebook pour ma fille, pour ses études supérieures. Lenovo AMD. Il fout une branlée à mon notebook (Lenovo) Intel.

Après, c’est un questionnement très académique. La puissance ne sera effective vraiment que lorsque des applications natives seront disponibles et que l’on pourra comparer des usages réels...

Je termine par la seule vraie question que je me pose. Ce n’est pas la première tentative de migrer une catégorie d’appareils vers arm, et jusqu’à maintenant ça n’a guère été convaincant. J’espère que ce sera convaincant chez Apple, et que ça aura des répercussions. J’espère des Surface-like arm convaincantes, avec des logiciels Windows natifs, et une généralisation du support de ces deux architectures tant coté Windows que Linux. D’où ma question : l’impulsion donnée par Apple permettra-t-elle d’amorcer ce mouvement sur mes deux plateformes de choix ? J’aime la variété, plus de choix c’est bien.

avatar reborn | 

@fte

Oui, selon Jean-Louis Gassée
Et les gros projets open source qu’Apple rend compatible ARM.

Par contre les perfs et l’autonomie ce ne sont pas les seul avantages de l’Silicon.

Et au delà de ça je dirais qu’avec AMD la puissance c’est bien mais cela reste une architecture PC x86 classique avec le CPU au centre de tout...
Où sont les innovations et la flexibilité d’un SoC custom ?

Parlons du soft aussi. Quand je vois qu’un iPad avec un A10 de 2016 humilie une surface go 2 sortie en 2020.. 🤦‍♂️

Même dans le cas où Apple fait jeu égal avec la concurrence sur le plan des perfs, la proposition d’Apple resterait largement supérieur en terme l’expérience.

avatar fte | 

@reborn

"Et au delà de ça je dirais qu’avec AMD la puissance c’est bien mais cela reste une architecture PC x86 classique avec le CPU au centre de tout...
Où sont les innovations et la flexibilité d’un SoC custom ?"

AMD n’est pas vraiment meilleur qu’il y a quelques années avant Zen. Je pense qu’ils ont changé leur fusil d’épaule, et qu’ils ont décidé - ce qu’il ne faisaient pas avant - de faire la course à la performance.

L’effet concret est visible sur le CPU depuis quelques générations, et on commence à en voir l’effet sur les GPU... En outre AMD a acheté Xilinx...

x86 ou non, je m’en fiche.

Je ne rêve pas la nuit de SoC custom innovants... ce ne sont que des SoC avec les limitations des SoC. Par contre des chipsets CPU - GPU - FPGA bien intégrés au niveau hardware et software, ça m’intéresse beaucoup plus. L’intégration plus étroite CPU - GPU a déjà commencé avec Zen 3 et RDNA2... que va-t-on voir les prochaines générations hardware chez AMD ?

avatar reborn | 

@fte

"x86 ou non, je m’en fiche"

Je ne faisais que répondre à ta question en fin de commentaire sur l’espoir de voir ARM émerger...

Par contre des chipsets CPU - GPU - FPGA bien intégrés au niveau hardware et software, ça m’intéresse beaucoup plus

C’est aussi la voie qu’Apple suit.

avatar fousfous | 

Personnellement je vois bien arriver un MacBook Air 13" avec le design du MacBook 12". Ça aurait du sens d'avoir la machine d'entrée de gamme sans ventilateur et le MBA serait enfin plus fin qu'un MBP!

Pour ce qui est de l'autonomie je ne trouve pas d'intérêt à avoir une autonomie XXL, 10 ou 12h c'est largement suffisant pour tenir la journée de travail.
Sur un ordinateur portable ça me semble plus intéressant de diminuer le poids et de le rendre plus transportable.

avatar frankm | 

Ils vont bien montrer avec un produit de rêve.
Qu’ils se passent d’Intel.
Ils vont bien montrer leur avance.
Comparer par ci par là.
Une autonomie jamais vue serait un énorme coup de fusil.
A mon avis ils vont se lâcher sans retenue.

avatar fte | 

@frankm

"A mon avis ils vont se lâcher sans retenue."

A mon avis tu seras déçu.

avatar imrfreeze | 

Je ne peux pas imaginer qu’Apple sorte ces nouvelles machines sans un design revu. La design team a eu des années pour penser le design de ces machines et c’est vraiment l’occasion de marquer le coup ! Sans parler du fait qu’une Keynote virtuelle leur est dédiée.

On peut aussi parier sur une nouvelle Apple TV je pense ! Mais son design, peu importe ! 😊

avatar vincentn | 

Tu as deux écoles. Dans les deux cas tu commences par ton best seller du moment. Ici la gamme des MacBook 13", en 2005, c'était l'iMac.

— La première s'est de renverser la table, le fameux Grand Soir. Nouvelle architecture, nouveau design, nouveaux usages… Pour cela, il faut que toutes les planètes soient alignées.
La nouvelle architecture, Apple l'a. Elle se développera donc sur une base d'architecture du A14, complétée par les spécificités et possibilités de la plateforme Mac et des ordinateurs portables ou de bureau en général.
Ram, SSD, Thunderbolt 4, Wifi 6, Ethernet 10 G, MagSafe, etc. pas de soucis. 5G, ils sont encore dépendant de Qualcomm, mais pourquoi pas. Webcam 1080p ou 4K, Face ID, sur un iMac OK, sur un MacBook, il faut encore diminuer leurs épaisseurs. MiniLED pour l'écran, en revanche, pas encore prêt pour une sortie de masse en cette fin d'année. L'année prochaine, oui.
Le nouveau design, nouveau process industriel, ils ont tout ce qu'il faut en interne pour le faire.
Bref, les planètes ne sont pas complètement alignées en ce mois de novembre.

— L'autre école, c'est de faire, certes une transition la plus rapide possible, mais aussi la plus rassurante. C'est ce qu'avait fait Apple en 2005-2006. Certes une transition vers Intel en 210 jours mais débutée par l'iMac, qui conservait son même design tout en étant plus performant. Pour la majorité des gens, impossible de faire la différence entre un iMac G5 et un iMac Intel. Ils étaient sur un Mac, tout simplement. Avec le Mac mini, même topo.
Les premiers changements apparurent avec les MacBook, où le design a enfin évolué, tout comme l'architecture. Puis le Mac Pro. Et enfin un nouveau design alu pour l'iMac afin d'harmoniser la gamme d'un point de vue design. Il a fallu un peu plus d'un an après la fin de la transition effective pour voir de véritables nouvelles machines et nouveaux usages, avec le MacBook Air.

Que va donc faire Apple maintenant ? Quel choix ? Vu le début de cette transition et des annonces d'Apple (DTK, etc.), on va probablement suivre la même logique que la précédente, de 2005-2006 :

- Focus et communication sur les gains immédiats et à venir de la nouvelle architecture. Transition transparente pour les usagers, que du bonus pour eux.
- Transition globale d'ici fin 2021 des produits Apple vers l'architecture A14 et supérieur (iPhone, iPad, AppleTV, Apple Watch et bien sûr Mac) qui va devenir le socle, la base pour les années à venir et les futurs OS. À part les HomePod et un modèle d'AppleWatch SE, toutes les machines seront sous une version du A14 a minima à la fin de l'année prochaine.

- En novembre, nouvelle architecture pour leurs bestsellers, les MacBook, mais même design.
- Nouveau design pour l'iMac, qui s'appuiera sur les forces de la nouvelle architecture basée sur l'A14 et empruntera certaines choses aux iPad/iPhone (FaceID ?, …). Les Mac mini suivront.
- Puis viendra d'ici la fin d'année 2021 le Mac Pro et de nouveaux MacBook, cette fois-ci avec un nouveau design et probablement basés sur une architecture A15. Et dans la foulée ou en même temps, des appareils proposant de nouveaux usages/fonctionnalités (comme a pu l'être le MacBook Air en son temps).

- Et enfin, vers 2024-2025, macOS ne supportera plus l'architecture Intel, comme Snow Leopard en 2009 avait retiré le support du PowerPC à l'époque. Et iOS 18 en 2025 ne supportera a minima que les processeurs A14 et dérivés.

avatar imrfreeze | 

@vincentn

Très intéressante ton analyse et tes prédictions.

J’avoue que l’argument de l’écran est séduisant : peut être vaut-il mieux attendre d’avoir ce composant maître sous la main pour faire la transition de désign

avatar reborn | 

@vincentn

5 à 7 ans je dirais pour le support des mac Intel. Je vois pas Apple faire un gros 🖕 à ceux qui on investit 50k dans un mac pro.

avatar Hasgarn | 

@reborn

Vu la facilité à démonter la bête, je ne serais pas surpris qu’on propose même un changement de carte mère avec Apple Silicon.

avatar cecile_aelita | 

@reborn

Je ne connais pas ton âge ni depuis quand tu es sur osX, mais je me souviens des derniers MacBook G4 présenté en 2006... snow léopard sorti en 2009 à été le dernier OS supportent les G4 (3 ans) 🙂.

avatar raoolito | 

@romainB84

+1
par contre 7 ans ce sera sans doute le support pour avoir tous les mac intel obsoletes...

avatar cecile_aelita | 

@raoolito

C’est possible mais il y a une différence entre une machine « compatible » et « optimisée » pour Mac OS.
Parce que c’est une évidence (c’est presque ridicule de l’écrire!!) que Mac OS sera optimisé pour arm et non pas pour x86. Et c’est logique... je l’aurais mauvaise d’acheter une machine en 2022 et me dire qu’elle est - optimisée avec le software que les machine sortie 4 ans plus tôt ^^.
Et c’est la définition de « optimiser » ... soit c’est pour arm soit c’est pour x86, mais ça ne peut pas être pour les deux (sauf si il y a 2 OS en parallèle mais c’est évident que Apple va mettre le moins de tune possible sur la table pour des machines qui ne sont plus commercialisées.
Donc oui les MacBook Pro de début 2020 seront sûrement encore éligibles avec Mac OS pendant des années ... mais on sera loin d’une « optimisation »... si c’est pour revivre l’iPad 2 sur iOS 9 ou l’iPhone 4 sur iOS 7 -> ca donne envie lol!!😅

avatar imrfreeze | 

La comparaison que certains font avec AMD ne tient pas la route, sauf à la rigueur pour comparer les performances brutes. Là où les processeur Apple vont se différencier - et encore, niveau puissance, on peut dire qu’ils sont déjà très puissants - c’est sur tout le reste : le Neural Engine et toutes les parties spécialisées du processeur faites par Apple pour Apple. Les autres constructeurs ne pourront simplement pas s’aligner sur les avantages qu’apporteront graduellement ces nouvelles puces, puisqu’ils n’ont pas la maîtrise du processeur.

avatar fte | 

@imrfreeze

"Les autres constructeurs ne pourront simplement pas s’aligner sur les avantages qu’apporteront graduellement ces nouvelles puces, puisqu’ils n’ont pas la maîtrise du processeur."

Cette phrase ne veut rien dire et ne repose sur aucune réalité industrielle.

avatar reborn | 

@fte

C’est pourtant le cas, et c’est d’ailleurs ce qui va pousser Microsoft à accéler sur l’ARM et les SoC de Qualcomm.

Il a résumé en une phrase les propos de Gassée (et bien d’autres). Refuser de voir ça c’est être dans le déni..

Tu crois qu’ils vont être content les OEM quand ils constateront que l’expérience qu’ils proposent avec leurs machines est à la ramasse fasse aux nouveaux ordinateur d’Apple ?

Je comprend que t’en a rien a faire des macs et de l’arm mais ça ne devrait pas t’empêcher d’être lucide 🤷‍♂️

avatar imrfreeze | 

@reborn
😉
C’est effectivement être dans le déni de dire que cela ne repose sur « aucune réalité industrielle » vu que cette réalité industrielle fait déjà tourner les fonctions avancées des iPhone et iPad...
Ce n’est pourtant pas compliqué à comprendre : Apple peut implémenter littéralement d’une année à l’autre dans ses puces toutes les fonctions utiles qu’elle estime nécessaire pour servir l’idée qu’elle a et surtout le logiciel qui sera amené à faire tourner cette idée ; les autres ne peuvent pas s’aligner par principe sur ce point précis. Ils sont un peu comme des constructeurs Android dépendant des fonctions que Google voudra bien mettre dans son OS, mais c’est pire encore pour eux puisque Google est lui meme dépendant du point de vue matériel des fonctions qui seront ou non implémentées dans le processeur qui fait tourner Android.
L’intégration d’Apple est sur ces points imbattables’ et au regard de l’augmentation continue de la puissance de leurs processeurs par ailleurs (on part de loin !!) l’avenir paraît radieux chez la pomme.

avatar reborn | 

@imrfreeze

+1

Pages

CONNEXION UTILISATEUR