DxO PhotoLab 4 : une nouvelle optimisation des RAW dopée à l'IA

Stéphane Moussie |

Un an après une amélioration des outils de son logiciel photo, DxO remet le cap sur ce qui a fait sa réputation, à savoir le dématriçage et le débruitage des fichiers RAW. Dès à présent disponible, DxO PhotoLab 4 introduit DeepPRIME, un nouvel algorithme qui tire parti de l'apprentissage profond (deep learning, un domaine de l'intelligence artificielle) pour des résultats encore meilleurs.

DeepPRIME : avant / après (image DxO)

DeepPRIME a été « entraîné » à l'aide d'analyses effectuées sur des millions d'images. L'éditeur français a fait apprendre à son algorithme les relations entre les fichiers bruts produits par les appareils photo et les images optimisées après développement (traitement de la distorsion, du bruit, du vignettage, des aberrations chromatiques…).

DxO met en avant le fait que DeepPRIME combine le dématriçage, qui consiste à recréer les couleurs complètes à partir des pixels d’un capteur, et le débruitage, qui réduit le bruit numérique, en une seule étape, ce qui évite les artefacts produits par la succession de ces deux étapes. Ce nouvel algorithme est censé améliorer de manière « spectaculaire » la qualité des photos, en particulier celles prises en basse lumière, ou avec des pixels de petite taille ou encore avec de vieux appareils photo.

Comparatif réalisé par DxO

Par rapport à son prédécesseur PRIME, DeepPRIME offre un gain d’environ 2 valeurs de sensibilité ISO à qualité comparable, selon l'éditeur. Lors d'une présentation faite à la presse avec des clichés pris en basse lumière, DxO a également pointé la supériorité de son algorithme sur ceux de la concurrence, en l'occurrence Lightroom Classic 2020 et Capture One (les fichiers sont d'ailleurs disponibles librement sur le site de l'éditeur si vous voulez faire des essais vous-même).

Comparatif maison : DxO PhotoLab 4 / Lightroom Classic
Comparatif maison : DxO PhotoLab 4 / Lightroom Classic

Avec mes propres photos, la comparaison directe avec Lightroom Classic n'est pas forcément évidente, car les deux logiciels n'appliquent pas les mêmes modifications automatiques. Néanmoins, force est de reconnaître que si l'on se contente de quelques clics sur les outils clés de l'un comme de l'autre, DxO PhotoLab 4 génère les photos de meilleure qualité. On peut pousser le débruitage DeepPRIME assez fort sans pour autant créer l'effet aquarelle dont pâti Lightroom Classic. De plus, Lightroom applique parfois sur des photos intentionnellement sombres des réglages de tonalité automatique complètement à côté de la plaque.

À côté de cela, DxO a amélioré le flux de travail de plusieurs façons. Dans la palette d'outils, on accède plus facilement aux réglages voulus grâce à des filtres, un champ de recherche et un système de favoris.

Des améliorations attendues de longue date font enfin leur apparition : on peut ajouter un filigrane (texte et/ou image) sur les images exportées ; et un historique des modifications est conservé, ce qui permet de revenir plusieurs étapes en arrière si besoin. En outre, on peut renommer les images par lots et faire des copier-coller sélectif de réglages sur plusieurs photos similaires.

Les prix de DxO PhotoLab 4 sont les mêmes que d'habitude : jusqu'au 19 novembre, l'édition Essential est vendue 99 € au lieu de 129 € et l'édition Elite 149 € au lieu de 199 €. C'est uniquement cette dernière qui comprend le fameux algorithme DeepPRIME ainsi que d'autres fonctions qui font tout l'intérêt de DxO PhotoLab 4. Les détenteurs d’une version précédente peuvent faire la mise à niveau à un tarif préférentiel. Une version d’essai complète, valable un mois, est disponible sur le site de DxO.

Interrogé sur une éventuelle adaptation à Apple Silicon, l'éditeur nous a répondu qu'il n'avait pour l'instant rien prévu de spécifique pour la nouvelle architecture du Mac. Il compte sur le fait que son logiciel tournera par le biais de Rosetta.

Tags
avatar frankynov | 

Tiens est-ce que ce logiciel possède une bibliothèque ?
Je tourne sous luminar, mais il pousse beaucoup trop avec sa mauvaise optimisation. Mais j’aime beaucoup pouvoir parcourir facilement mes raws dans un dossier ainsi que faire des presets, qui arrivent à des résultats assez rapidement. Pour un photographe non professionnel du dimanche vous conseillez ?

avatar Hebus_Wan | 

@frankynov

Il n y pas de catalogueur comme LR ou Luminar. Mais il y a la « photothèque » pour naviguer sur ton disque et gérer tes images directement dans l application.

avatar Wilthek | 

@frankynov

Oui la version 3 permet de gérer un semblant de catalogue ... une « photothèque » pas du niveau de LR mais correcte.

avatar oboulot | 

@Wilthek

Salut. En quoi luminar est il intrusif selon toi ?

avatar Wilthek | 

@oboulot

Il modifie bcp de paramètres en mode auto et fini par donner toujours la même tonalité aux photos avec un aspect pas forcément naturel.. ce n’est peut être pas le terme approprié...

avatar occam | 

@Wilthek

"le module RAW refuse les appareils Fuji et s’est arrêté à l’iPhone X ! Or on peut faire des RAW (DNG) correcte depuis un moment sur iPhone avec des apps spécifiques dont l’excellent Halide !!"

Inexact.

1. DxO ne « refuse » nullement les appareils Fuji. Simplement, les fichiers RAW issus de capteurs X-Trans ne sont pas pris en charge. (C'est également le cas d'autres logiciels.) DxO l'avait annoncé de longue date, et en a indiqué les raisons :
https://support.dxo.com/hc/en-us/articles/115012469587-Why-DxO-PhotoLab-...

2. Les fichiers d'appareils Fuji à capteur Bayer, comme les GFX, X-T100, X-T200 sont pris en charge par DxO. (Il faut préciser pour les non-Fujiphiles que les GFX sont des appareils numériques moyen format parmi les plus conséquents.)
Qui plus est, DxO prend en charge toute la gamme de focales GF, du grand angle 23mm au télé 250mm.

3. Sur le fil du forum DxO où vous avez fait état de vos doléances, la représentante de la compagnie a déclaré sans ambages que le traitement des fichiers iPhone 11 (ainsi que les XR, XS qui devaient suivre) avaient été repoussés car insatisfaisants. Les raisons de cette remise sur le métier sont multiples, mais il est incorrect à ce stade d'affirmer que DxO se serait « arrêté à l’iPhone X». Il faudra revenir sur ce point.

avatar Wilthek | 

@occam

👍🏼

avatar occam | 

@Wilthek

"C’est purement de l’espionnage à ce stade !
Vous allez voir mes posts sur d’autres forums et vous m’ordonner de réaliser des modifications quite à me faire passer pour un menteur."

Si vous considérez comme « espionnage » le fait d’être présent sur les forums accessibles au public de l’éditeur d’un logiciel que j’utilise quotidiennement, dont chaque nouvelle version m’intéresse, et dont MacG vient également de rendre compte, vous avez un sérieux problème de perception.

Je ne vous ordonne rien du tout. Serais-je, par l’absurde, en état de le faire que je n’en aurais pas la moindre envie.
Quant à vous faire passer pour un menteur, je ne vois pas ce qui vous permet d’avancer cette accusation, tout aussi absurde.

Libre à vous de vous plaindre à la rédaction de MacG si vous vous sentez lésé en quoi que ce soit.
J’attends leur prise de position en toute sérénité.

Je vous remercie d’avoir ajouté une nouvelle page à mon florilège de la comédie humaine.

avatar Wilthek | 

@occam

👍🏼

avatar YSO | 

@Wilthek

Si tu es sur Fuji, abandonne LR et ça sur Capture One Pro ; version complète (pour toute marques) ou la spéciale Fuji. Le rendu est bien meilleur.
Tu trouveras sur YouTube un bon nombre d’utilisateurs de boîtiers Fuji qui ont franchi le pas 😉

avatar Wilthek | 

@YSO

En fait j’ai abandonné (avec tristesse) mon x100s...

avatar Cric | 

@YSO

Quand je vois ce qu’on peut faire avec C1 Express que j’utilise gratuitement avec mon vieux Fuji, je n’imagine pas ce qu’on peut faire avec la version Pro...

J’ai testé On1 que j’étais prêt à acheter, impossible d’arriver à un résultat aussi naturel que C1E, même en utilisant les fonctionnalités avancées.

🎩 Capture One

avatar pomme-z | 

Les dernières versions de Lightrooom ont largement améliorés les défauts de traitements des RAF fuji ces deux dernières années. Je ne serais pas aussi tranché. Lightroom reste un très bon logiciel complet, accessible et à conseiller.

avatar occam | 

@frankynov

"Tiens est-ce que ce logiciel possède une bibliothèque ?"

Essayez Photo Mechanic Plus.
https://home.camerabits.com/tour-photo-mechanic-plus/

Photo Mechanic est un logiciel bien établi, d'une remarquable stabilité. La version 6 vient d'être augmentée d'une fonction de gestion de bibliothèque, la variante Plus, assez performante. Elle est actuellement en offre de lancement. Version d'essai illimitée pendant 30 jours. Elle mérite d'en faire le tour.
macOS 10.11.6 – 10.15.x, Windows 8, Windows 10
Rien n'est encore annoncé au sujet de Big Sur. Camera Bits est un dev à l'ancienne, qui n'annonce ses produits qu'une fois prêts et testés.

avatar huexley | 

J'ai pas trouvé les bruts du surfeur sur leur site, mais la version LR m'a l'air d'être quand même trop mauvaise pour être vraie.

avatar estebane94 | 

Effectivement on peut faire dire n'importe quoi à ce genre de comparaison même si DxO a toujours été très bon dans le traitement du bruit. Cependant, en faire un argument de vente aujourd'hui... j'ai du mal à comprendre la démarche vu qu'aujourd'hui les capteurs des boitiers gèrent très bien le bruit numérique. Pour peu qu'on utilise un boitier pro...aucun intérêt sauf besoin spécifique et là LR gère ça très bien (editing pour du numérique et du print). Je gère au minimum une centaine de clichés par jour et DxO est trop contraignant...gestion de flux, plug-ins disponibles, etc...ils ont encore du boulot

avatar Stéphane Moussie | 
@huexley : les fichiers de démo sont ici : https://www.dxo.com/fr/dxo-photolab/new-features/
avatar Mac Hiavel | 

La version 4 Élite ne s’ouvre pas chez moi (« l’application a quitté inopinément ») même après redémarrage.

avatar Mac Hiavel | 

@Mac Hiavel

Bon je me réponds à moi-même : il y a un bogue avec la base de données de certains utilisateurs. La solution de DxO : renommer la base de données en ajoutant l'extension .old au fichier suivant:
~/Bibliothèque/DxO PhotoLab v4/DOPDatabaseV4.dopdata

Ça fonctionne.

avatar love_leeloo | 

y a toujours le bug pour pouvoir l'utiliser ad vitam avec la version d'essai ou bien ils en ont profité pour corriger ?

avatar Patrick_C | 

Deux questionnements sur DXO:
- certains ont parlé d’un semblant de catalogue. Est ce que DXO s’intègre avec le catalogue Photo. Dans ce cas là, une partie du problème est géré
- gestion de RAW issu d’Anafi (Parrot): ils ne semblent pas pressés de les supporter (contrairement à ceux de DJI). Est-ce que certains ont trouvé un moyen de gérer ces DNG avec DXO?

avatar kinon | 

La différence en rapidité de Deep Prime est énorme car prise en compte de la carte graphique (mon Imac fin 2017, i7 radéon pro 575 4Go) 21 seconde pour traiter une image 45Mpix.
Le résultat est bluffant principalement par la suppression des artéfacts.
Auparavant avec Prime le débruitage était très bon mais les artéfacts non corrigés rendait les images en très haute sensibilité très artificielles car on ne voyait plus que ces zones abimées non corrigées.

Maintenant on peut même pousser un peu plus le débruitage sans cet effet désagréable.

avatar kekule | 

@occam
"Sur le fil du forum DxO ... la représentante de la compagnie a déclaré sans ambages que le traitement des fichiers iPhone 11 (ainsi que les XR, XS qui devaient suivre) avaient été repoussés car insatisfaisants."
Hello,
Je n'ai pas réussi à trouver cette déclaration dans le forum DxO.
Aurais tu encore le lien correspondant ?
Merci d'avance.

avatar kekule | 

Finalement j'ai trouvé le lien.
Le message a été publié le 3 juin, et depuis....rien !
Le voici :
https://feedback.dxo.com/t/support-for-more-applie-iphones/9224/9

avatar AKZ | 

J’ai été bluffé par le débruitage des raw dans Photolab 4 et je l’ai acheté et directement et adopté pour récupérer d’anciennes photos d’architecture.

CONNEXION UTILISATEUR