The Omni Group prépare OmniFocus pour le web et bien d'autres choses

Florian Innocente |

Vétéran parmi les vétérans (25 ans au compteur), l'éditeur The Omni Group fait un point sur ses projets 2018. Avec des outils comme OmniFocus ou OmniPlan, il est de ces éditeurs 100 % Mac qui ont su aussi se faire une place sur iOS, sans tirer les prix vers le bas (il faut compter plusieurs dizaines d'euros pour les versions iPhone/iPad de ses titres, lire aussi Toutes les applications d’Omni Group seront gratuites (avec des micro-paiements)). 

Le gros morceau pour 2018 va être la version 3 d'OmniFocus, le gestionnaire de tâches et de projets, avec en particulier le lancement d'OmniFocus pour le web. Il ne s'agira pas d'un service autonome, prend soin de souligner Ken Case, cofondateur de The Omni Group, mais d'un compagnon aux applications macOS et iOS lorsqu'on se trouve par exemple sur une machine Windows.

Cette version sera assez limitée dans ses fonctions, ce ne sera pas une réplique des apps sur le web. On pourra uniquement consulter des bases précédemment créées sur macOS ou iOS et synchronisées vers le web ; voir les tâches listées avec leurs notes et dates d'échéance.

Les modifications possibles porteront sur les noms de ces tâches, les dates et sur la validation de leur réalisation. On pourra également en créer de nouvelles depuis son navigateur web. L'accès à cet autre OmniFocus sera payant (pas encore de prix ni de date).

Bien d'autres changements sont prévus pour ce logiciel qui existe depuis maintenant 10 ans. Premier d'entre eux, le remplacement annoncé des "contextes" par des "tags", une méthode de classement des différentes actions à réaliser que l'éditeur juge beaucoup plus souple et plus compréhensible pour l'utilisateur qui n'est pas versé dans les subtilités de la méthode GTD.

Ensuite, la manière dont on programme les dates d'échéance en fonction du type d'action et de sa récurrence va changer. OmniFocus 3 va prendre l'utilisateur par la main, pour l'aider à plus rapidement définir le planning d'une tâche. Plutôt que de proposer d'emblée toutes sortes d'options. Il ne proposera que celles pertinentes avec le contexte.

Cet effort de simplification va se poursuivre sur l'interface : on pourra ainsi sélectionner et agir sur plusieurs actions en même temps, accéder aux détails les plus importants d'une action plutôt que de tout avoir sous les yeux (un tap supplémentaire affichera la vue détaillée).

Des changements d'interface dans la version 3

Nouveauté tout aussi intéressante : l'arrivée d'un soupçon de travail collaboratif avec le partage d'une tâche entre deux utilisateur d'OmniFocus. Comme on partage un événement de calendrier, on partagera une tâche et en verra l'évolution. Chacun aura tout loisir de l'insérer là où le souhaite parmi ses projets. Autre évolution attendue, l'ajout du système d'automatisation maison qu'utilisent déjà OmniGraffle et OmniOutliner sur Mac. Enfin, les notifications vont s'enrichir de plus d'informations contextuelles et des réglages supplémentaires sont promis, comme le détaille abondamment Ken Case dans son billet.

Les nouvelles notifications

Enfin, The Omni Group travaille à ajouter ce même système d'automatisation à OmniPlan, mais avant cela il y aura d'autres petites améliorations intégrées dans l'application (un Inspecteur résumant les données clefs d'un projet ; la personnalisation du Dashboard ; du mieux avec le publier/s'abonner…).


avatar Yappaka | 

Ça m’a l’air bien tout ça, mais ça leur prend des plombes... longtemps que je suis passé à Wunderlist puis Todoist.

CONNEXION UTILISATEUR