The Omni Group va généraliser les comptes web pour ses apps

Nicolas Furno |

Comme tous les ans, The Omni Group fait part de ses intentions pour l’année à venir en même temps qu’un bilan de la précédente. L’arrivée d’iPadOS en 2019 a contraint le créateur d’OmniFocus de changer ses plans, pour gérer toutes les nouveautés proposées par Apple, comme la gestion de plusieurs fenêtres ou encore la meilleure intégration avec iCloud Drive. De ce fait, une partie du travail prévue pour l’année dernière a été repoussée à cette année, notamment du côté de l’automatisation.

Quand toutes les apps de l’éditeur fonctionnaient sur macOS, AppleScript était sa solution par défaut pour automatiser des tâches dans ses apps. Mais iOS ne propose pas cette fonction, et c’est pourquoi The Omni Group a introduit courant 2017 sa propre solution, basée sur JavaScript. En 2020, elle sera ajoutée à OmniFocus, son gestionnaire de tâches, alors que les trois autres apps de l’entreprise (OmniOutliner, OmniGraffle et OmniPlan) la prenaient déjà en charge.

Le partage de tâches devrait aussi (enfin) arriver dans OmniFocus en 2020, tandis que l’éditeur veut renforcer les liens entre ses apps. Une mise à jour majeure de son gestionnaire de projets OmniPlan est prévue dans les prochains mois, et cette version permettra de suivre plus facilement les dépenses associées à un projet.

OmniPlan 4 permettra de suivre les dépenses associées à un projet en les affichant sur un graphique de Gantt.

La nouveauté la plus importante toutefois ne sera pas la plus visible. The Omni Group va généraliser le système de licences construit autour du web mis en place l’an dernier pour OmniFocus. Depuis l’arrivée de l’App Store d’iOS et du Mac App Store de macOS, le système que l’on avait connu depuis des années et basé sur l’achat d’une licence finale à chaque version majeure a volé en éclats. C’est pire sur iOS où l’App Store est le passage obligé pour télécharger une app, mais ce modèle a aussi largement été remis en cause sur macOS.

L’éditeur a essayé de reproduire dans le cadre de l’App Store un système de licences similaire à celui qui l’avait fait vivre pendant des années. Les apps sont proposées au téléchargement gratuitement, puis toutes les fonctions sont disponibles pendant une période donnée, et il faut ensuite payer un achat in-app pour continuer à utiliser l’app. Cela fonctionne, mais c’est extrêmement complexe pour le développeur et assez confus pour l’utilisateur.

Le système actuel de licences mis au point par The Omni Group, ici dans OmniGraffle pour iPad. Trois achats in-app sont proposés, un gratuit pour l’essai et deux payants en fonction de la version souhaitée.

Pour OmniFocus 3, il fallait trouver autre chose, puisque le gestionnaire de tâches peut aussi servir dans un navigateur web, loin des boutiques d’apps d’Apple. The Omni Group a donc créé un système centré sur le web, avec un abonnement mensuel qui débloque l’app partout. Ce mécanisme va être repris pour toutes les autres apps de l’éditeur, mais pas forcément sous la forme d’un abonnement. On pourra aussi créer un compte, acheter une app pour un prix fixe et ensuite se connecter dans cette app et l’utiliser normalement.

Cela revient à acheter une licence hors des boutiques d’Apple et l’utiliser sur des apps téléchargées via ces boutiques. Pour respecter les règles de l’App Store, ces offres ne seront sans doute pas mises en avant depuis les apps et des achats in-app devront toujours être proposés. Mais c’est une piste intéressante pour contourner les limites de la boutique et faire payer éventuellement les mises à jour majeures des apps.


avatar Biking Dutch Man | 

J’ai migré de Notebook à Omnioutliner espérons qu’ils ne passent pas à l’abonnement!

avatar Dokker | 

@Biking Dutch Man

Avant-dernier paragraphe :
« Ce mécanisme va être repris pour toutes les autres apps de l’éditeur, mais pas forcément sous la forme d’un abonnement. On pourra aussi créer un compte, acheter une app pour un prix fixe et ensuite se connecter dans cette app et l’utiliser normalement. »

avatar switch | 

"Se connecter dans cette app", donc ça suppose une connexion internet.
Et si il y a une panne d'internet ou qu'on est offline, l'appli ne fonctionne pas ?
Reste à savoir comment Apple va réagir face à ce modèle hybride avec un téléchargement gratuit depuis leurs serveurs (ou payant à vil prix pour que'Apple gagne un petit qqe chose au passage) puis un système d'abonnement mensuel/annuel sur lequel Apple ne gagnera rien.
Omni joue un jeu délicat, car s'ils se font éjecter de l'AppStore et du Mac AppStore, leur visibilité va en prendre un coup.
A terme ce genre d'applications pourrait finir en web-apps, avec connexion permanente aux serveurs de l'éditeur pour faire fonctionner le logiciel…

avatar marenostrum | 

y a aucun visibilité sur App Store. surtout pour les grosses boites. ils l'ont pas besoin de Apple pour se faire connaitre.

avatar Sorabji | 

Utilisant Omnifocus depuis des années, vu la politique claire et honnête d’Omnigroup, je ne me fais pas vraiment du souci. Voilà une politique tarifaire exemplaire (comme Tinderbox sur Mac aussi d’ailleurs) dont beaucoup de développeurs à courte vue ou âpres au gain devraient s’inspirer…

avatar joelcro | 

Faut voir ce que ça va donner leur système, ça peut être pas mal.
Un autre que je trouve pas trop mal fait c'est celui d'Agenda. Pendant un an on a les mises à jours successives et à la fin de cette année on garde le soft sur la dernière màj, totalement fonctionnel. Si l'on veut à nouveau bénéficier des màj, on repaye pour un an. Ça revient un peu à la licence perpétuelle. Un bon équilibre entre l'abonnement, où l'on perd tout quand on arrête, et la licence classique.

avatar pb23 | 

@Sorabji

Et en même temps aux prix superpremium auxquels ils vendent les applications , c’est la moindre des choses 🤑
J’ai OmniFocus qui est très bien conçu mais ça douille d’autant qu’il faut acheter licence mac + licence iOS, près de 150€...

avatar Sorabji | 

@pb23

La qualité se paie :-) Things par exemple est très bien, mais moins complet pour de la gestion de projets, notamment complexes, avec un prix assez proche d’Omnifocus. C’est vrai que l’addition de l’achat initial des licences Mac + iPhone + iPad est salée, mais le renouvellement est nettement moins cher.

CONNEXION UTILISATEUR