Viré de l'App Store, Dash se porte très bien

Mickaël Bazoge |

« L’affaire Dash » a occupé la une des gazettes numériques en fin d’année dernière : en supprimant des App Store cette application si prisée des développeurs, Apple a créé un véritable feuilleton à rebondissements. Bogdan Popescu, créateur du logiciel, a fini par se faire une raison et à ouvrir en open-source la version iOS.

Sur macOS, l’application est toujours disponible, mais plus depuis le Mac App Store bien sûr. On peut la télécharger directement sur le site de l’éditeur Kapeli, où elle est vendue 25 $. Popescu a partagé sur son blog un bilan des « cent premiers jours sans l’App Store » : le premier enseignement, c’est que les ventes se portent plutôt bien.

Fin 2016, Dash a connu son meilleur trimestre de l’année malgré des ventes anémiques provenant du Mac App Store, et pour cause. On apprend au passage que les ventes de l’app iOS ne représentaient pas grand chose : « Comme beaucoup d’applications iOS, [Dash] n’était pas rentable », explique le développeur. La version mobile open-source lui apporte plus de ventes pour la mouture macOS, juge-t-il.

Beaucoup des utilisateurs de Dash qui avaient acheté le logiciel depuis le Mac App Store ont franchi le Rubicon et migré leur licence vers la version directe, celle distribuée par Kapeli :

Quelques jours après avoir “délivré” le code de la version iOS, Bogdan Popescu a eu la surprise de voir que Dash était de retour sur l’App Store… malgré une licence incompatible avec la boutique d’Apple ! Il recommande d’éviter ces clones. Le logiciel continue d’être utilisé par de nombreux ingénieurs Apple, s’amuse Popescu, de qui il reçoit des coups de main régulièrement.

En conclusion, le développeur se dit heureux d’avoir retrouvé le contrôle de son activité, en s’évitant les maux de tête liés à la distribution dans les boutiques d’Apple.

avatar ataredg | 

Et une couche de plus sur la grosse tartine indigeste des griefs contre Apple ...

avatar powerjaja | 

@ataredg

Jolie métaphore ;-)

avatar deltiox | 

C'est quand même dommage de voir un développeur Apple être heureux d'avoir quitté le store d'Apple

Content pour lui mais triste de voir cette situation

Apple réveille toi, il y a des concurrents

avatar toketapouet | 

C'est vraiment chouette pour lui ?

Et la concurrence ne peut que pousser Apple à améliorer son système ou à mettre de l'eau dans son vin, ce qui est également une bonne chose ?

avatar Bigdidou | 

@toketapouet
"mettre de l'eau dans son vin, ce qui est également une bonne chose"

Une bonne chose ? Franchement, on en boit souvent, mais si tu mets de l'eau dans ton vin chez moi, tu quittes la table tout de suite, et puis c'est tout.

avatar fte | 

Je comprend très bien la politique de contrôle d'Apple sur les applications du Store. Je comprend moins les méthodes et l'arbitraire.

Parfois la qualité est douteuse, parfois Apple laisse passer des versions piratées ou des malwares, mais dans l'ensemble la boutique Apple est saine. Beaucoup plus saine que sur Android où le Store est empli d'immondices.

Les méthodes par contre... la communication est très difficile, les décisions peu documentées, lorsqu'elles le sont, et le processus prend des semaines souvent.

Je développe sur iOS depuis le premier SDK. Je suis en train de prendre des distances et je refuse maintenant les commandes d'apps iOS qui ne sont pas remarquablement intéressantes. Pour ces raisons, pour les méthodes tellement pénibles d'Apple, où l'on est coupable de médiocrité avant d'apporter la preuve que l'app à la qualité requise et suit les règles officielles et non-officielles du Store.

Les détails de l'histoire Dash sont obscures. Mais la vie est beaucoup plus confortable hors des territoires sous dictature Apple. Ça, c'est une certitude.

avatar CM-S | 

J'ai lu Daesh au début :(

avatar Domsware | 

Un bon coup de projecteur que cette publicité autour de son application.

avatar tchit | 

Ça reste un produit pour Mac. Qu'il passe pas par le Mac App Store n'est pas vraiment un échec pour Apple du coup.

avatar Kilrah757 | 

@tchit

"Ça reste un produit pour Mac. Qu'il passe pas par le Mac App Store n'est pas vraiment un échec pour Apple du coup."

A part les 30% qu'ils ne se mettent plus dans la poche au passage, et de nouveau le dommage à l'image de leur store.

Tant mieux pour le développeur.

avatar Bruno de Malaisie | 

A mettre en perspecive avec cet article de ce matin?
https://www.igen.fr/app-store/2017/01/la-justice-va-t-elle-forcer-le-jar...

avatar Piezi | 

So what?

CONNEXION UTILISATEUR