Retrait de Dash : « je ne voulais pas que cette affaire fasse autant de bruit »

Stéphane Moussie |

L'affaire opposant Bogdan Popescu à Apple sur le retrait de Dash du Mac App Store et de la fermeture de son compte développeur s'éclaircit après de nouvelles précisions données par celui-ci.

Dash est une application très prisée des développeurs rassemblant des ressources sur de nombreux langages et technologies.

Accusé de centaines d'avis frauduleux sur la boutique, il avait dans un premier temps indiqué avoir donné un coup de main il y a plusieurs années à un proche en payant son compte développeur, tout en assurant ne pas être au courant que les deux comptes étaient liés, et a fortiori tout ignorer de l'activité du compte incriminé.

Une affirmation qui prenait du plomb dans l'aile après la découverte du second compte en question ; Bogdan Popescu avait promu certaines de ses apps (iGuard, moveAddict) sur son site web et son compte Twitter, entre autres.

Finalement, le développeur a communiqué à iMore la chronologie de son cheminement sur le Mac App Store. Il révèle en particulier que c'est sa mère, qui a commencé à créer des applications en 2013, qui possédait le fameux second compte :

Je pensais que je pouvais laisser ma famille en dehors de ça, mais après le communiqué d'Apple des internautes ont continué de creuser [il parle de la découverte du second compte, ndr], m'obligeant à raconter l'histoire dans son intégralité.

Bien que ce soit sa mère la responsable du compte mis en cause, il assure toujours qu'il n'était pas au courant de sa gestion frauduleuse : « j'ai arrêté de suivre ce qu'elle faisait après un moment. »

« Je ne voulais pas que cette affaire fasse autant de bruit, regrette Bogdan Popescu, qui s'est fait connaître de Phil Schiller. Quand Apple a fermé mon compte, je voulais seulement le signaler à mes clients afin qu'ils puissent migrer vers la version de Dash [hors du Mac App Store]. »

Si l'affaire est maintenant plus claire et semble toucher à sa fin, il reste une inconnue. Le développeur affirme avoir collaboré avec Apple en préparant un billet de blog rétablissant la vérité, comme le lui avait demandé un responsable de la boutique, mais l'entreprise n'aurait donné aucune suite à son brouillon. Quelques jours plus tard, Bogdan Popescu découvrait dans la presse la version des faits de Cupertino. Apple a-t-elle changé d'avis après coup ? Le développeur élude-t-il un élément ?


avatar LolYangccool | 

Sa mère ? Mouais, je sais pas qui est sa mère mais dit comme ça ça me parait gros...
Mais comme on dit, plus c'est gros, mieux ça passe. :p

avatar SugarWater | 

N'est pas Taylor Swift qui veut

avatar Shralldam | 

Ça va devenir la nouvelle insulte à la mode : "Ta mère elle pipeaute les évaluations sur le Mac App Store".

avatar bobdu87 | 

Combien as tu touché mon ami??????????????????????

avatar tekikou | 

Le mec s'enfonce de jours en jours.

avatar bonnepoire | 

Je pense aux mecs qui insultaient Apple la news précédente. Heureusement que ce genre de compte est bloqué pour nous protéger.

avatar jlovama | 

@bonnepoire

"Heureusement que ce genre de compte est bloqué pour nous protéger."

Et donc, un peu de censure bien ciblée et contrôlée, ça peut aussi être… bénéfique ?!!

Rien de perso, je faisais juste le lien avec les commentaires sur l'affaire du DNS Orange ;-P

Histoire de tacler tous les loups toujours prompts à hurler au complot à l'audition/lecture de certains mots clés, et ceux toujours prompts à hurler avec :-)

So long...

avatar Nicolas R. | 

Mes premières impressions étaient bonnes : à chaque news je trouve ce mec encore plus louche. Je lui ferais jamais confiance pour gérer mon app...
C'était pas "un ami" avant ? Maintenant sa mère ?

avatar reborn | 

@SpleenXXX :
Dash 2 en 1, c'est sa mère et son ami en même temps..

avatar Nicolas R. | 

T'as fait ma nuit. Je vais m'endormir sur cette très mauvaise blague ><

avatar Mr Bob | 

@reborn :
Oh nan là c'est trop, je signale ce commentaire !

avatar Mahpoul22 | 

@reborn

Commentaire au top.

avatar r e m y | 

Attention, il n'a jamais parlé d'un "ami". C'est dans les infos en français que ce terme a été utilisé.
Lui a parlé de "relative" (donc quelqu'un de sa famille) en en parlant au féminin "her"...

Donc qu'il révèle qu'il s'agit de sa mère reste cohérent... même si ça semble gros.

avatar Nicolas R. | 

Au temps pour moi. L'information avait été erronée. Comme tu dis c'est trop gros quand même.

avatar Paquito06 | 

@r e m y :
Merci, en effet le poids des mots disparait avec les traductions...

avatar occam | 

J’attendais que vous rapportiez le compte-rendu de iMore.com sur l’affaire Kapeli. Car il devient clair que l’affaire concerne en premier lieu les errements des protagonistes de Kapeli.com, et non pas l’app Dash elle-même.

Avant que la discussion ne dégénère comme elle l’a fait précédemment, il serait bon de lire les détails fournis par Rene Ritchie ainsi que le fil des commentaires chez iMore.

Les conclusions de Marco Arment et de Brett Simmons, qui ont soutenu Kapeli quand il apparaissait comme la victime d’une décision arbitraire d’Apple, me semblent assez justes et pondérées :

https://marco.org/2016/10/10/dash-app-removal
« I’m glad our community assumed the best of another developer and pressured Apple to justify this severe action. We should now accept that they have… I’m guessing Popescu and Apple couldn’t reach an agreement over the wording of the public story, but I think what Apple asked for in that phone call was extremely reasonable.
It’s also notable that Apple investigated this and tried to resolve it as well as they did. »

http://inessential.com/2016/10/10/dash_and_apples_statement
« So it’s likely we won’t ever know more than we do right now.
Apple’s statement is consistent with Apple’s doing the right thing, though. There’s a very good chance that they are.
While Apple’s culture of opacity continues to bother me — enough so that I won’t put any of my own apps on an app store — I can’t say for sure that this is a case where they’ve mistreated a developer. »

J’avais écrit il y a quelques jours qu’Apple venait de jeter un cordage à Kapeli, et qu’il appartenait à ce dernier de le saisir. John Gruber, avec son sens aigu de la formule qui tue, vient d’aller au bout de cette image :
« I think Apple already threw him his lifeline and he decided to tie it around his neck. »

avatar awk | 

@occam

« I think Apple already threw him his lifeline and he decided to tie it around his neck. »

Rude :-(

avatar occam | 

Rude, mais pertinent.
Si j'en juge par toutes les informations que j'ai pu assembler sur l'affaire, sur le web et, by proxy, ailleurs.

Je n'ai aucune preuve, aucune certitude, je n'ai que des probabilités. L'issue offerte par Apple dans le cadre de la conversation téléphonique rendue publique semblait la meilleure possible. J'ignore ce qui a empêche l'une ou l'autre partie d'y donner suite, mais les indices disponibles à ce jour me font penser que ce serait plutôt Kapeli qui aurait raté la dernière barque.

avatar awk | 

@occam :
Le rude ne qualifiait pas le propos mais ce qu'il décrivait comme démarche;-)

avatar Paquito06 | 

D'un cote Apple communique peu mais de l'autre on a un mec qui n'est pas franc du gosier. Pourquoi ne pas avoir tout dit depuis le debut? Il savait. Et maintenant il met ca sur le dos de sa mere? Elle a 30 ans ou 60 pour gerer un compte Apple? Je pense qu'Apple n'est pas entre dans les details sans peut etre connaitre l'histoire de A a Z mais avait suffisament de preuves toutefois pour fermer le compte. Bref, next episode.

avatar marc_os | 

@Paquito06 :
Quoi, y a un âge limite pur développer ?

avatar Paquito06 | 

@marc_os :
Pas du tout, mais c'est suspect. On te cree un compte pour te montrer comment ca fonctionne mais tu sais quand meme developper. Je pense que tous les developpeurs savent se servir d'un Apple ID et d'un ordinateur s'ils sont developpeurs.

avatar noooty | 

Il devrait penser faire autre chose de son boulot, comme gérer les produits avariés dans des magasins.

avatar pacou | 

Cette affaire est la preuve que l'empressement médiatique est un mauvais système.
La première réaction de MacG a été de défendre le pauvre développeur contre le méchant censeur Apple.

On découvre finalement que ce n'est pas si binaire.

Comme quoi il faudrait que le journalisme cesse d'être dans l'instantanéité et refasse son boulot d'enquête avant publication.

Il y a deux niveaux de publication en journalisme : le fait pur (genre dépêche AFP) où on annonce juste (l'application machin est retirée du store) puis l'enquête puis la publication étayée.

Vous avez trop tendance à donner votre avis avant enquête, ça fait du buzz, mais au final le message est brouillé. Je ne sais pas dans cette affaire si Robin MacG peut être fier d'avoir participé à ce spectacle.

Amicalement.

avatar rolmeyer | 

@pacou :
Pffff c'est pas nouveau. Puteaux Grégory les affaires ou la presse s'est précipité sont légion.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR