Interview : WebRTC, le standard de communication prometteur encore méconnu

Stéphane Moussie |

À minuit débutera le WebRTCfest, un hackathon en ligne autour du standard de communication WebRTC. Arnaud Budkiewicz, l'organisateur de cet événement, également évangéliste WebRTC, membre du W3C et cofondateur de Bistri (une entreprise spécialisée dans ce domaine), nous explique l'intérêt de cette technologie et son état d'avancement.

MacGeneration : Qu'est-ce que WebRTC ? S'agit-il d'un concurrent direct de Skype, FaceTime et Hangouts ?

Arnaud Budkiewicz : WebRTC est le tout premier standard élaboré au W3C et à l’IETF pour normaliser les communications en temps réel peer-to-peer. Concrètement, il couvre les appels vidéos, audio, et les échanges de données. Destiné au départ aux navigateurs, les développeurs se sont déjà emparés du code open source pour réaliser les implémentations sur iOS, Android et Linux qui fonctionnent avec Chrome, Firefox et Opera.

Skype, FaceTime et Hangouts sont d’excellents produits propriétaires, mais dont le fonctionnement reste totalement obscur. À l’inverse, WebRTC est une technologie qui permet de réaliser les principales fonctionnalités de ces produits, au cœur même d’autres applications ou sites internet.

Qui soutient et développe cette technologie ?

On doit l’initiative à Google, rapidement rejoint au sein des groupes de travail de standardisation par Mozilla, Voxeo, Ericsson, Intel, Cisco, Samsung, France Telecom, AT&T, Avaya, Huawei et Opera. Par itérations successives, l’écriture du standard avance. Il est publié sur le site du W3C et son code sur Google Code.

Où en est la prise en charge de WebRTC dans les navigateurs aujourd'hui ?

Chrome, Firefox et Opera, soit 85% des navigateurs, le prennent en charge. Pour Internet Explorer et Safari, l’implémentation est en cours. Pour un statut détaillé, vous pouvez consulter cette page web.

Concernant Apple en particulier, Safari ne supporte toujours pas WebRTC. Pensez-vous qu'Apple va supporter cette technologie à l'avenir alors qu'elle dispose déjà de FaceTime ? L'absence de prise en charge par Safari ne constitue-t-elle pas un frein important à l'essor de WebRTC ?

Comme à son habitude, Apple ne communique sur ses produits qu’une fois disponibles, mais plusieurs représentants sont maintenant membres du Working Group au W3C. Nous avons bon espoir qu’ils fassent l’implémentation en 2015. Avec le succès des produits mobiles Apple, le besoin est avant tout sur la version iOS de Safari, surtout que contrairement à OS X où il existe des plug-ins permettant d’activer WebRTC sur Safari, il est impossible de toucher à Safari sur iOS. Les versions iOS de Chrome et Opera ne sont que des interfaces graphiques construites au-dessus des WebView de Safari.

Un appel vidéo WebRTC entre Chrome et Firefox réalisé début 2013.

Depuis juin, Hangouts fonctionne nativement dans Chrome grâce à WebRTC, mais les autres navigateurs ont toujours besoin d'un plug-in. Mozilla a récemment lancé Firefox Hello, un service de communication basé sur WebRTC qui ne fonctionne qu'avec Firefox. Où est l'interopérabilité promue par Mozilla et Google en 2013 ? Va-t-on se retrouver dans une situation où, chacun implémentant WebRTC à sa sauce, les plug-ins seront toujours indispensables ?

Le travail sur l’interopérabilité des implémentations Chrome / Firefox a été effectivement achevé en février 2013. Depuis lors, si vous développez un service basé sur WebRTC, à peu de frais, il fonctionne donc indifféremment sur 3 des 5 navigateurs majeurs. À ce jour, les plug-ins ne sont nécessaires que sur Safari et Internet Explorer car l’implémentation sur ces navigateurs n’est pas encore achevée.

Il faut bien comprendre que le standard n’adresse pas la signalisation, c’est-à-dire la mise en relation des utilisateurs entre eux. Vous pouvez utiliser XMPP, SIP, ou même en imaginer un nouveau, plus simple et plus adapté si le besoin est minimum, basé sur NodeJS par exemple. Après plusieurs années de travail, chaque co-auteur du WebRTC en fait maintenant la promotion avec l’angle qui lui est propre. Google le fait avec son produit phare Hangouts, tandis que Mozilla a dû s’adosser à plusieurs partenaires, dont TokBox, pour pouvoir proposer gratuitement à tous leurs utilisateurs de tester le service et à tous les développeurs d’intégrer cette solution qui présente l’avantage d’adresser la question de la signalisation.

En quoi va consister votre challenge sur WebRTC ?

WebRTC est un standard encore méconnu des développeurs, alors qu’il devrait faire partie intégrante de la prochaine version de HTML. WebRTCfest propose aux développeurs de réaliser des challenges, soit avec les briques open source de base, soit en utilisant des solutions proposées par les plateformes qui permettent de s’affranchir de la complexité de l’intégration sur mobile grâce à des SDK, et des difficultés de la partie serveur, signalisation et ICE qui permet de faire passer les flux peer-to-peer au travers des firewalls. Il est aussi intéressant de faire travailler les développeurs sur les communications avec autre chose que des smartphones ou des ordinateurs portables, comme des dongles Android, des drones, des Arduinos, des lunettes…

WebRTCfest est totalement indépendant de tout intérêt privé. C'est une initiative bénévole, tout comme les Meetups que j’organise à Paris et à San Francisco.


Tags
avatar jackhal | 

"Chrome, Firefox et Opera, soit 85% des navigateurs"
Faute de frappe ?
IE + Safari = 15%, c'est totalement irréaliste.

avatar iDanny | 

J'ai cru que c'était un retour aux bons vieux modems :)

http://fr.m.wikipedia.org/wiki/Réseau_téléphonique_commuté

avatar Un Type Vrai | 

Jabber ?

Bof, on m'a déjà vendu du rêve.

avatar fl0rent | 

+100

C'est toujours la même histoire, ils font croire qu'ils veulent créer un truc ouvert, pour tout le monde, pour ensuite faire des minis guerres d'orgueil qui aboutissent à des sous projets de sous projets que personne n'utilisent.

avatar brunitou2 | 

Je suis comme Saint-Thomas... Je continue de rêver à une app de messagerie universelle (entendez par là, mobile et ordis, multi-plateformes). (Qui a dit "FB Messenger"?;) En attendant, chez moi c'est iMessages et sms pour les quelques amis qui n'ont pas iOS ou OS/X, càd peu de monde. Qu'il est loin le temps de Trillian...

CONNEXION UTILISATEUR