WebRTC s’installe dans la 34e Safari Technology Preview

Anthony Nelzin-Santos |

Dans macOS High Sierra, Safari prendra nativement en charge WebRTC, le standard de communication en temps réel. Mais dès aujourd’hui, il prend place dans le menu Développement de Safari Technology Preview, cette version plus avancée que celle intégrée au système mais plus stable que les nightly builds.

Au passage, Apple a réglé de nombreux bugs de sa nouvelle implémentation de WebRTC, et désactivé l’ancienne (que l’on peut toujours restaurer dans le menu des fonctions expérimentales). Vous pouvez tester WebRTC avec plusieurs services, dont talky.io, avec lequel vous pourrez créer une conférence vidéo en quelques clics, sans inscription ni plug-in.

Différents acteurs utilisant différentes implémentations de WebRTC, certaines messageries demandent encore d’installer un plug-in, comme Skype ou Hangouts. La stabilisation du standard devrait toutefois permettre de parvenir rapidement à une interopérabilité parfaite. Outre macOS High Sierra, iOS 11 prendra aussi en charge WebRTC et donc les appels audio et vidéo dans Safari.


avatar Stéphane Moussie | 
?
avatar namlook | 
avatar C1rc3@0rc | 

WebRTC a un element positif majeur: standard ouvert et libre d'un systeme de communication basé sur l'architecture P2P.
Il faut le rappeller, l'architecture P2P est l'architecture "naturelle" d'Internet et la plus efficace qui soit en terme de performances et charge reseau. Mais c'est aussi la moins controlable.

Apres cela il faut bien se rendre compte que WebRTC est en concurrence directe face aux outils d'Apple (Messages), de Microsofts (Skype), de Google (la y en a une platee), Facebook,...

Il faut aussi considerer que ces systemes de communications proprietaires, basés sur une architecture centralisée rigide sont evidement soumis aux injonctions de surveillances des USA et de leurs alliés (vassaux?) ainsi que par consequence espionable par n'importe quel boite de "renseignement" travaillant pour le privé ou des institutions (espionnage industriel, economique, politique,..)

On peut comprendre que face a ces 2 contraintes, les entreprises mettent du temps a integrer WebRTC et que l'on va certainement trouver beaucoup de failles dans les realisations de WebRTC.
Ceci dit, WebRTC se trouvant encapsulé dans le navigateur, il est d'autant plus facile a cibler pour les espions et cela de maniere automatique.

La question de se pose alors que Google vient de reconnaitre officielement que les email sont (etaient) systematiquement lu et analysé de savoir si l'on peut esperer un jour avoir un systeme de com qui garantisse la confidentialité. Aujourd'hui, on est quasi-certain que cela n'existe pas et que WebRTC est caviardé comme les autres. De fait, autant l'utiliser en lieu et place des solutions proprietaires.

avatar vince29 | 

FLAC, opus. Allez Apple encore un effort, rajoutez le AV1.

CONNEXION UTILISATEUR