Prise en main de Mailbox pour OS X

Mickaël Bazoge |

Sur iOS, les clients mail sont légion, des plus simples aux plus professionnels, en passant par des propositions assez audacieuses (comme Triage par exemple). Mais sur OS X, le choix est plus limité malgré les problèmes récurrents de Mail. Il y a donc une certaine logique à voir débarquer sur Mac l'adaptation d'une réussite d'iOS, Mailbox.

Cliquer pour agrandir

Mailbox, propriété de Dropbox depuis l'année dernière, avait en avril promis une beta pour OS X, une annonce qui a immédiatement suscité beaucoup d'attente. La déclinaison pour iOS, sortie en février 2013, avait quelque peu bouleversé le petit milieu des clients e-mail alternatifs grâce à une idée toute simple : gérer ses courriels comme une liste de tâches. Original et plus productif qu'il n'y parait.

Mais avant toute chose, sachez que Mailbox ne sera d'aucune utilité pour bon nombre d'entre vous. Tous ceux qui utilisent IMAP, Exchange, POP, ou d'autres protocoles ne pourront pas gérer les messages de leurs comptes. Historiquement, Mailbox est attaché à Gmail, qui offre suffisamment de souplesse dans la création de dossiers permettant de classer les messages en attente. L'application iOS avait ajouté en décembre dernier le support des comptes iCloud, ce qui est aussi le cas de la beta pour OS X.

L'installation de Mailbox nécessite de glisser un « betacoin », en fait un GIF taggué que l'on reçoit en même temps que le message d'invitation à tester la beta. Mailbox en offre deux de plus qui permettent à l'utilisateur d'inviter à son tour deux autres participants.

Le seul support de Gmail et d'iCloud, c'est là le mur auquel vont se heurter tous ceux qui voudraient bien se passer de Mail d'Apple, et qui devront continuer à prendre leur mal en patience. Les utilisateurs qui se servent d'un de ces services (ou des deux) trouveront cependant en Mailbox un allié précieux, même si le logiciel de Dropbox reste en beta.

Gérer ses courriels à la papa…

Mailbox est d'abord et avant tout un logiciel de gestion de courriels. On y retrouve les fonctions habituelles de base, à savoir l'envoi de messages accompagnés ou non de pièces jointes, l'accès aux contacts du Carnet d'adresses d'OS X pour l'auto-complétion des adresses, l'affichage standard en vue conversation, la sauvegarde dans un dossier, auxquels se rajoutent évidemment les fonctions traditionnelles de Mailbox. En revanche, pas de gestion de règles, mais c'est assez logique étant donné la nature de Mailbox. Au delà de ces fonctions classiques, le cœur du fonctionnement du logiciel pour OS X reste en effet le même que sur iOS : gérer les messages comme des tâches à réaliser (consulter, dans le cas présent) pour faire en sorte de nettoyer complètement la boîte de réception.

Le logiciel permet de classer ses messages dans des listes temporelles : à lire plus tard le même jour, dans la soirée, demain, dans un mois, etc. Charge ensuite à l'application d'afficher à l'heure dite les messages stockés pour plus tard (qu'on se rassure, ils sont toujours disponibles dans la lecture dans le menu Later). Tout cela se déroule très simplement : il suffit de glisser un message sur la gauche ou de cliquer sur la petite icône d'horloge au centre de la fenêtre principale. Le trackpad se montre ici d'une redoutable efficacité puisque le mouvement de « glissé » d'un message, repris de l'app iOS, se montre redoutablement efficace sur un MacBook ou via un Magic Trackpad.

… et un peu plus que ça

Mailbox ne fait rien comme tout le monde, comme le prouve la prise en charge des brouillons, assez particulière. L'application pour OS X synchronise toutes les secondes le message sur lequel on travaille sur le nuage de Dropbox, afin de le retrouver ensuite sur l'app iOS (et inversement). Deux contraintes : cela signifie qu'il faut posséder un compte Dropbox, sinon le brouillon restera sur le Mac (Dropbox est de toutes manières obligatoire pour profiter de Mailbox). Et le brouillon n'apparaitra pas dans un autre logiciel mail que Mailbox. On est censé le retrouver sur iOS, mais pour cela il faudra attendre une mise à jour de l'app mobile. Autre limitation, il n'est visiblement pas possible de sauvegarder un nouveau message comme brouillon, cela ne concerne encore que les réponses aux messages reçus.

La synchronisation entre les clients iOS et OS X est une des priorités des développeurs. La fonction Snooze to Mobile (et Snooze to Desktop qui apparait sur l'app iOS) en est une illustration : il est possible de demander à Mailbox sur OS X de rappeler l'existence d'un courriel à la version iOS, et vice-versa. Le message « snooze » est alors marqué d'un point orange.

On trouve dans Mailbox la fonction Auto-Swipe, qui permet une fois activée de créer des « comportements » : en maintenant le clic sur une des icônes, on pourra décider d'archiver, de supprimer ou de placer les prochains messages d'un même destinataire ou d'une conversation dans une liste à lire plus tard. S'il existe une boîte spam, sa gestion reste malheureusement toujours problématique aussi bien sur iOS que sur OS X : aucun réglage n'est disponible, ni raccourci-clavier ou mouvement spécifique.

Autre aspect appréciable de Mailbox : même s'il ne s'agit que d'une beta — relativement stable dans cette rapide prise en main —, le logiciel s'est montré aussi véloce que sous iOS.

Mailbox pour OS X reprend donc beaucoup, et logiquement, de son homologue sous iOS. Outre les fonctions, on retrouve aussi le design de l'application qui oscille entre iOS 7 et OS X Yosemite. L'interface marque un sérieux changement par rapport au Mail de Mavericks et aussi de Yosemite. On aurait aimé un meilleur respect des canons d'OS X pour la barre du haut par exemple, qui dans Mailbox ne ressemble à rien de connu sur un Mac. Il est également impossible de redimensionner les colonnes, ce qui peut se révéler un peu problématique. L'utilisateur habitué de Mailbox ne perdra cependant pas de temps à y chercher ses petits (à moins de passer en plein écran sur un écran de 27 pouces : il sera alors noyé dans le blanc).

Il est possible de s'inscrire au programme de beta à cette adresse. Ceux qui utilisent Mailbox sur iOS et qui se sont déjà inscrits pour tester Mailbox ont dû (ou vont) recevoir une invitation. Et pour ceux qui ne veulent pas essuyer les plâtres, rappelons l'existence d'AirMail.


Tags
avatar Dimitri64500 | 

Je comprends pas cet amour pour Mailbox. A part qu'on sait tous qu'à la rédaction vous fonctionnez sur Gmail.
Pourquoi ne jamais parler des solutions pour Hotmail / Outlook ? C'est pas ici que j'ai découvert Airmail pour mon compte Hotmail avec les notifications à chaque mail...

avatar Stéphane Moussie | 
@Dimitri64500 : c'est pas sur MacG que vous avez découvert Airmail ? Pourtant on est sans aucun doute le site français qui en parle le plus (https://www.macg.co/tags/airmail). C'est sur quel site que vous l'avez découvert alors, par curiosité ? Quant aux solutions pour Hotmail/Outlook, je vous renvoie vers ce dossier : https://www.macg.co/tests/2013/12/clients-mail-quel-logiciel-pour-remplacer-mail-dapple-78994 La compatibilité avec les différents services mails est précisée pour chaque client.
avatar Dimitri64500 | 

Faites une recherche avec les termes "Gmail" et "Hotmail" (ou Outlook)
Résultat : 9 réponses pour Gmail, 1 seule pour hotmail.

avatar Stéphane Moussie | 
@Dimitri64500 : l'IMAP ça ne compte pas pour configurer un compte Outlook ? Sinon vous n'avez pas répondu à ma question. Où est-ce que vous avez entendu parler d'Airmail ?
avatar Dimitri64500 | 

J'ai peut-être pas tout compris, mais moi quand vous me parlez d'IMAP, je ne pense pas du tout à un compte Outlook. Pour moi c'est 2 choses différent, et si je me trompe merci de me corriger.

Par un ami qui utilise cette application, ça permet d'être sur son Mac et de recevoir les notifications des mails sans avoir à laisser Airmail dans le dock.

avatar ingrDxX | 

@Dimitri64500 :
Les comptes hotmails/outlook supportent l'imap ainsi que le pop je crois. parler d'imap dans une appli mail ça veut dire que hotmail/outlook seront supportés donc c'est un peu comme en parler au final. il est vrai que macg prononce plus souvent le terme gmail que outlook parcontre, mais c'est les gens qui utilisent plus gmail que nimporte quel autre service de mailing ( bande de naïfs...) donc macg s'adapte.

avatar ingrDxX | 

@ingrdxx :
Oups j'ai pas mis beaucoup de majuscules. Mes excuses par avance si il y a un français particulièrement attaché aux majuscules.

avatar Stéphane Moussie | 
@ingrDxX : voilà, explication parfaite, rien à ajouter. :-)
avatar NestorK | 

@Dimitri64500

Ah ouais ? Parce que moi, c'est bel et bien sur MacG que j'ai découvert Airmail.

Si si.

avatar No Ma'am | 

@NestorK

Idem. Ceci-dit j'utilise le Mail d'Apple.

avatar justlikeheaven (non vérifié) | 

Certainement oui !
et au vu des articles diversifiés et en profondeur que MacG propose sur de nombreux sujets tournant autour de la Pomme , les "soit disant" insatisfait feraient bien de se la jouer veilleuse ...

avatar fosterj | 

Pas de gestion du spam .. Énorme handicap

avatar magicien.net | 

Pas de mail gmail , pas de problème avec Apple mail

avatar t-bo | 

J'attend plutôt l'évolution importante d'iOS 8 et Yosemite avec la gestion des brouillons, de la continuité des messages d'un appareil à l'autre... La nouvelle version de Mail à venir semble être majeure.

avatar medvedkine | 

Mouais. Je suis passé à CloudMagic sur iOS en renfort de Mail qui gère mal certains comptes. La dernière version a encore des bugs mais est vraiment très bien. C'est la meilleure alternative que je connaisse. Mailbox j'ai fini par abandonner. Et pourtant je gère pas mal de mails au quotidien. CloudMagic permet de s'envoyer des notifications. C'est pas aussi fluide, mais le gain par rapport aux autres options a fait pencher la balance.
CloudMagic gère à la perfection tous types de compte, et en plus est bien plus rapide pour le push.

En attenant le Mail de iOS 8 (enfin la gestion de l'écriture et la consultation en même d'autres mails, depuis le temps...), c'est la meilleure option.

avatar ditek | 

Bien que je testerai cette appli pour pas rester bête, j'ai pas adhéré à Mailbox principalement du fait de l'absence de la gestion des labels / dossiers de Gmail.

L'absence des notifications push sur iOS me gênant également...

avatar greggorynque | 

@ditek :
Les labels sont gèrés, mais uniquement a l'intérieur du label principal mailbox.

avatar dumas75 | 

Et on gagne de l'espace supplémentaire gratuit sur Dropbox à l'installation de MailBox. Sympa ;-)
Installé mais je ne vais pas l'utiliser. Gmail en ligne me convient et pas envie d'en changer.
Je ne vois plus l'utilité depuis longtemps d'utiliser des applications Mails en local.

avatar MA8306 | 

Perso j'utilise Mail d'Apple mais j'aime bien votre article

avatar Kounkountchek | 

@medvedkine

J'avais entendu que pour les notifications push il fallait que tous les mails reçus passent par les serveurs de Cloudmagic. Je n'ai pas vérifié si c'est vrai mais ça m'a un peu refroidi.

avatar pat3 | 

Pour moi, ça reste un gestionnaire de mail pas fini (ni IMAP, ni gestion de spam), et je ne suis pas sûr de vouloir confier ma gestion des mails à DropBox, bien que je l'utilise intensément par ailleurs (ou peut-être parce que je l'utilise intensément…).
De plus, je ne vois pas l'intérêt de gérer des mails via un Cloud supplémentaire (risque de panne x2, le fournisseur DropBox).

J'attends aussi beaucoup de la prochaine mouture de Mail sous Yosemite.

avatar marsnet | 

Pour en revenir au soft, je trouve que la version Mac OS n'est pas mal, mais la bêta est encore pas mal bugguée . J'aime bien l'intégration des geste "swipe". J'ai abandonné la version iOS sur mon iphone car elle est moins bien intégrée à l'écosystème ( calendrier ...)

avatar thg | 

J'ai essayé AirMail, tout comme j'ai essayé d'autres clients email pour gérer mes comptes Gmail... et, rien à faire, je reviens toujours à l'interface Web.

Pourquoi ? Parce que je trouve tous ces clients compliqués à utiliser et du point de vue fonctionnalités, ils ne font rien d'autre que d'ajouter une couche sur ce qui existe déjà, rendant leur usage lourdaud et sans grand intérêt.

D'autre part, tous ces clients ne me permettent pas de voir d'un coup d'oeil l'ensemble des mails reçus comme dans l'interface web de Gmail. Sans parler des tags qui sont bien visibles dans Gmail et trop discrets voir invisibles dans tous ces clients.

De plus, les mails arrivent en vrac, alors que Gmail les classe automatiquement dans des onglets. Alors certes, je pourrais paramétrer ces clients pour qu'ils fassent à peu près la même chose, mais Gmail le fait si bien, sans aucune intervention de ma part, alors pourquoi se casser la tête ?

avatar Nicolarts | 

Dommage pour MailBox car je n'utilise pas Mail chez Gmail et in iCloud... J'ai seulement besoin IMAP. Donc je reste sur Mozilla Thunderbirt qui est très bien pour l'instant...

avatar thierry37 | 

Donc sur 23 messages, il n'y a personne ici qui utilise MailBox.
J'avais testé sur iPhone et ça m'avait pas convaincu, mais je testerai surement à l'occasion.

Y'a aucun lecteur ici, qui l'utilise intensément ?

avatar greggorynque | 

@thierry37 :
Si j'utilise mailbox comme api principale depuis le lancement et j'en suis assez convaincu. Le support des brouillons est là, il manque toujours l'IMAP et une meilleur gestion des labels, mais sinon c'est une super application

avatar Gepat | 

C'est certainement une belle appli, comme celle qui existe sur l'iPhone d'ailleurs. Mais c'est le genre de soft où on finit par passer plus de temps à gérer ses mail (classement, hiérarchie etc.) que de les traiter. Perso, j'ai Airmail qui me convient bien.

avatar kertruc | 

Pas du tout...

Pour un usage perso, c'est vraiment génial...

Ça correspond en tout cas parfaitement avec certains caractères... moi, je n'aime pas archiver... je traite, ou je jette...
Mailbox me permet de différer le traitement, et désormais ma BAL est vide en permanence... un vrai bonheur...
Sans parler de l'utilisation en gestionnaire de tâche... vraiment top...

CONNEXION UTILISATEUR