La finesse nuit-elle à l’autonomie ?

Christophe Laporte |

Finesse et autonomie, est-ce antinomique ? Autrement dit, la finesse des produits Apple nuit-elle à leur autonomie ? Ce poncif revient régulièrement dès qu’on évoque la sortie d’un nouveau produit estampillé d’une pomme. Qu'en est-il vraiment ?

L’exemple des MacBook

L’année dernière, Apple a sorti le MacBook, son ordinateur le plus fin à ce jour. Le portable a ses défauts (ce n’est pas un foudre de guerre et il n’a qu’un port), mais il dispose d’un écran superbe, d’un poids plume (0,9 kg) et ne fait que 13,1 mm d’épaisseur. À ce sujet, on vous invite à lire notre re-test publié récemment.

Et son autonomie ? Apple, qui a toujours été relativement honnête sur la question, évoque une autonomie pouvant atteindre entre 9 et 10 heures dans le meilleur des cas.

Dix ans avant sa sortie, Apple commercialisait déjà un ordinateur 12” : le PowerBook G4, une machine qui avait ses aficionados en raison de son format compact... et qui pesait plus de 2 kg. Son autonomie ? Jusqu’à 5 h 30, ce qui était déjà pas mal pour l’époque.

Comparaison n’est pas raison, on peut tout objecter, mais une chose est certaine et cet exemple le montre bien : les ordinateurs Apple sont devenus plus fins et plus légers au fil du temps, plus puissants également, sans que cela ne se fasse au détriment de l’autonomie. Et c’est bien entendu valable pour le reste de l’industrie !

La batterie des iPhone n’a jamais été aussi grande

L’une des critiques qui revient donc fréquemment, c’est que la finesse se fait au détriment de la batterie. C’est assez inexact. Apple n’a de cesse de miniaturiser les composants qui gravitent autour de la batterie.

Pour le comprendre, une image vaut mieux qu’un long discours. Voici la carte mère d’un iPhone EDGE et d’un iPhone 6s et les batteries respectives des deux appareils. Les photos sont à mettre au crédit d’iFixit.

iPhone de 1re génération
iPhone 6s

Les images ne sont pas à la même échelle, mais on se rend tout de même compte des progrès de miniaturisation d’Apple. Et il va sans dire que les iPhone 2015 sont autrement plus performants et complets.

Phil Schiller ne rate jamais une occasion d'insérer ce graphique lors d'un keynote
Phil Schiller ne rate jamais une occasion de présenter ce graphique lors d'un keynote

Tout en affinant le design de ses appareils, Apple optimise également leur aménagement intérieur. La place gagnée à coup de millimètres carrés sert souvent à la batterie. On a beaucoup reproché à Apple d’avoir supprimé les batteries amovibles, mais en même temps, la batterie n’est plus un simple bloc. À ce jour, l’exemple le plus parlant est sans aucun doute le MacBook. Sa batterie est en fait constituée de plusieurs blocs disséminés à plusieurs endroits. Ces blocs sont par ailleurs étagés, épousant ainsi la forme du châssis.

Si l’on cherche à simplifier les choses, en matière d’autonomie, il y a quatre points à prendre en compte :

  • la taille de la batterie ;
  • sa densité énergétique ;
  • l’optimisation des composants que la batterie alimente ;
  • l’optimisation logicielle.

Même en simplifiant la donne au maximum, on se rend compte à quel point cette problématique est complexe. Concernant les deux derniers éléments, les progrès sont constants. Avec iOS 9, Apple a par exemple (enfin) intégré un mode économie d’énergie lorsque la batterie passe sous la barre des 20 %. Sur le plan logiciel, l’utilisateur a également un rôle important. On pense aux réglages, mais pas seulement : tous les logiciels ne sont pas égaux en matière d’optimisation. Si vous êtes par exemple un gros consommateur de Twitter, amusez-vous à utiliser trois clients différents, chacun pendant deux trois jours. Vous aurez des petites surprises, surtout avec le client officiel…

En ce qui concerne l’aspect matériel, un exemple parmi tant d’autres : les progrès effectués par les puces réseau. À son arrivée, la 4G était présentée comme énergivore. Les iPhone récents se portent mieux désormais quand ils sont connectés en 4G plutôt qu’en 3G. Lorsque l’on parle d’autonomie, on a tendance à omettre ces deux facteurs. Pourtant ils sont cruciaux. On en ajoutera volontiers un autre : la qualité du signal délivré par votre opérateur, même si l’iPhone se débrouille bien mieux qu’avant lorsque le signal réseau est faible.

Mais pour en revenir aux batteries, leur capacité a toujours progressé au fil des versions, à deux exceptions près, l’iPhone 3G et l’iPhone 6s.

La capacité des batteries augmente lorsqu’Apple change de format. C’est logique. Il y a plus de place dans un iPhone 5 que dans un 4s pour loger une grande batterie. Mais ce qu'il faut noter, c’est que la capacité progresse également avec les versions "s".

Apple profite des révisions pour utiliser des batteries plus performantes avec une meilleure densité énergétique. L’iPhone 6s fait exception. Apple a dû faire un peu de place à 3D Touch dans ses appareils. Mais grâce à l’optimisation du logiciel et des composants, l’autonomie sur les modèles 6s est quasi-identique à la génération d’avant.

Le marketing de l’autonomie d’Apple

Que ce soit pour ses tablettes, ses ordinateurs ou ses smartphones, le message d’Apple est limpide : votre produit tient la journée. C’est l’argument martelé par les dirigeants d’Apple, le fameux one day battery life. En chiffre, qu’est-ce que cela donne ? Tous les terminaux iOS et Mac portables ont une autonomie qui oscille entre 8 et 12 heures. Seule exception : l’iPhone SE qui fonctionne 13 heures en 4G.

Comme nous l’expliquions suite à la présentation de l’Apple Watch (lire : Autonomie : je veux un jour… ou six mois), il s’agit d’un message simple à faire passer. Dire que son smartphone tient 18 heures n’est pas vendeur.

D’un point de vue marketing, pour que l’argument de l’autonomie devienne intéressant, il faudrait que le smartphone puisse tenir deux ou trois jours, voire idéalement une semaine. Mais le monde a-t-il envie d’un smartphone de 400 grammes ?

Si l’autonomie ne donne pas l’impression de décoller aussi vite que les progrès des puces ARM en puissance, c’est en partie lié aux faibles progrès techniques réalisés dans le domaine des batteries.

Des investissements considérables sont menés, mais pour l’heure, la densité énergétique des appareils électroniques ne progresse pas aussi vite que la densité des transistors dans les semi-conducteurs. L’une des solutions à moyen terme, ce sont les batteries lithium-soufre qui pourraient accroitre l’autonomie de nos produits de 40 % (lire : Sony : 40 % d'autonomie supplémentaire avec des batteries lithium-soufre… en 2020). Mais d’ici là, sauf miracle, il ne faut pas s’attendre à des améliorations spectaculaires en matière d’autonomie, surtout si nos smartphones continuent à être toujours utilisés pour plus de choses.


Tags
avatar patrick86 | 

@robrob :

J'ai fait une observation. Vous comprenez ce que c'est, qu'une observation ?

avatar bugman | 

@patrick86 :
Tu veux dire qu'Apple choisi délibérément une journée d'autonomie pour ses téléphone ?
Je suppose donc que cela signifie que cela défini le volume de l'appareil (et donc de son ergonomie (sa prise en main)) ?
Si c'est le cas, je pense sincèrement que cela est une erreur.

avatar patrick86 | 

@bugman :

"Tu veux dire qu'Apple choisi délibérément une journée d'autonomie pour ses téléphone ?"

Oui, je pense que deux choses les montrent clairement :
- quasi tous ce produits actuels sont donnés pour une autonomie d'une journée [moyenne d'utilisation, bien entendu] ;
- elle insiste souvent sur ce point : "all day battery life".

"Je suppose donc que cela signifie que cela défini le volume de l'appareil (et donc de son ergonomie (sa prise en main)) ?"

L'autonomie ne définie évidemment pas à elle seule le volume de l'appareil, puisqu'il dépend également d'autres paramètres (format d'écran, divers choix de matériaux et construction, etc.) et de ce que permettent les technologies du moment.

Nul doute que si Apple pouvait pondre un iPhone totalement autonome en énergie, quelque soit ses dimensions, elle le ferait. ;-)

Mais à l'heure actuelle, il y a compromis.

avatar goretexman | 

@patrick86 :
Je te rejoins sur la base d'une journée proposée en filigrane dans la com d'Apple.

Ce qui est pénible c'est qu'au bout d'un an - un an et demi la batterie ne tient plus qu'une bonne demi journée, et même pire après 2 ans - 2 ans et demi ( batterie seulement quelques heures)
Ça c'est mon expérience perso, j'essaie de garder mes iPhone le plus longtemps possible avant d'en changer, n'en déplaise à la pomme.

Et rejoins aussi l'avis de je ne sais plus qui dans les com sur le fait que quoiqu'il en soit on en vient à recharger son smartphone toutes les nuits pendant qu'on dort.

Mais ce serait bien d'essayer de faire en sorte que lorsqu'on acquiert un nouvel iPhone qu'il est d'emblée 2 à 3 jours d'autonomie justement pour anticiper là perte d'autonomie sur le nombre des années.

En même temps il l'a remplace pour moins de 80€ en boutique, mon 5S ne valant plus grand chose ça me fait mal d'envisager cette somme pour un remplacement.

Pour être clair je l'ai acheté neuf des la sortie et maintenant le niveau de batterie s'effondre en 1h30

J'ai un powerbank qui dépanne bien et j'ai quasiment toujours une prise à disposition, mais si je n'étais pas dans ce cas ce serait très pénible, et je pense qu'au lieu de garder mon 5S et l'utiliser jusqu'à la moelle je serais déjà passé sur un 6 ou 6S

avatar Jetel | 

Je trouve votre commentaire spécieux. Je m'explique :
Le but de cet article n'est pas de justifier les choix d'apple, mais plutôt de remettre l'église au milieu du village. Apple ne tend pas vers la finesse au détriment de l'autonomie (c'est une vérité factuelle si l'on s'attarde sur les chiffres). On peut constater que l'entreprise tente toujours de conserver, voir d'améliorer (légèrement), l'autonomie de ses appareils d'une génération à l'autre.
Apple reste stable ou s'améliore au niveau de l'autonomie : en faisant jouer son expertise sur le software d'une part, et en profitant des avancées (certes lentes dans ce domaine) de la technologie d'autre part.

Néanmoins il est irréfutable qu'une taille accrue des batteries conférerait plus d'autonomie... Ce n'est simplement pas la politique des têtes dirigeantes d'Apple qui préfèrent parier sur la portabilité, la finesse (attention à la fragilité cf-i6) toutefois.
C'est une politique, qui reste bien entendu critiquable. Fort heureusement pour les mécontents, la concurrence ne suit pas (/plus) forcément Apple sur ce choix stratégique, et propose des modèles plus épais avec une plus grosse batterie (...).

Bref, l'argument qui consiste à dire que l'Autonomie est sacrifiée au dépend de la finesse est faux.
L'argument qui consiste à dire que l'Autonomie pourrait être meilleure si l'appareil était plus gros est juste. Nul besoin de sortir de saint cyr pour le comprendre.

Néanmoins il est intéressant de constater qu'en s'imposant à la fois d'accroître la finesse tout en conservant l'autonomie, Apple à acquis une expertise incontestable dans l'optimisation logicielle (cf test de comparaison capacité batterie/autonomie).

Enfin, pour ma part : j'aimerais qu'Apple cesse temporairement sa course à la finesse, tout en abandonnant les technologies du passé (jack), et puisse profiter de l'espace gagné pour agrandir la taille de la batterie sur l'i7. (Avec l'optimisation log, cela pourrait être intéressant !) W&S

avatar bgfever | 

Pour le coup le contenu de ce commentaire est bien plus explicite que le contenu de l'article !

Question : pourquoi n'abordez-vous pas ce qui risque surement de révolutionner l'autonomie sans qu'il s'agisse d'une révolution technologique sur les batteries à savoir le temps de recharge ?

Certains gros acteurs travaillent à recharger les batteries très rapidement tout en conservant leur autonomie de base. Imaginons qu'un iPhone se recharge à 70% en 2 minutes. Je crois que dans ce cas la quasi totalité du débat serait clos ... (ok pas pour le mec qui part dans le désert mais bon ...)

avatar Jetel | 

Simplement car cette promesse d'une recharge extrêmement rapide (par exemple grace aux nanotechnologies - cf la société israellienne StoreDote) ne date pas d'hier.

Je reste prudent quant au calendrier de ce genre de Startup. Néanmoins il est évident que cela va finir inéluctablement par arriver et transformer définitivement ce débat.

avatar occam | 

@Jetel :
Je rejoins bgfever pour saluer la pertinence de votre commentaire.

Vous avez raison d'insister sur l'importance de l'optimisation logicielle, une des grandes réussites d'Apple, et qui n'est jamais assez explicitée (ni même expliquée) dans les comparaisons brutes.

Je cite plus haut le comparatif du Huawei P9, qui montre bien l'importance de l'optimisation : l'iPhone 6S+ permet une utilisation bien plus longue avec une capacité de batterie inférieure de 43%. Bien sûr, on peut vouloir plus, pour moins. Mais les extrapolations linéaires et les équivalences fallacieuses faussent le débat.

avatar bugman | 

@occam :
Qu'est ce qu'une batterie plus grosse empêche une optimisation logiciel en parallèle ? Je pense qu'Apple est capable de (dans le sens créatif, pas celui de le vouloir) le faire !

avatar Rigat0n | 

@macinoe :
La terre est au centre de notre système solaire, si on veut, auquel cas le soleil tourne autour. Suffit de faire un dessin pour le prouver ! Question de référentiel :)

Sinon je suis d'accord avec toi, cet article sert à justifier par a b l'obsession malsaine d'Apple pour la finesse, et oh mon dieu que c'est dur, tant elle est injustifiable :)

avatar jessy | 

Une scientifique crée une batterie (presque) inusable par accident
20minutes.fr - Il y a 18 h
http://goo.gl/O9rrCw

avatar Jetel | 

Ca fait 15 fois que les scientifiques "guérissent" le cancer chez la souris (HUMOUR). Pourtant il y a toujours des centaines de traitements dans les bouquins de cancero ... et c'est toujours la première cause de DC. (Enfin certaines immunothérapies sont prometteuses c'est vrai - c'est beau le progrès)

Attention quand je dis HUMOUR, c'est en oubliant certains journalistes plus scientistes encore que Laurent Alexandre (il faut déjà y aller). Petite recherche sur Google ("eradication du cancer") pour ceux qui veulent décompresser un peu (...)

avatar Flash | 

Les smartphones concurrents qui tiennent deux jours easy rigolent de cette news

avatar Jetel | 

Les concepteurs de The brick qui tient 3 mois rigolent de ce commentaire ! Non? http://meetthebrick.com/eu/

avatar rmosca | 

moi je veux bien un tel de 5mm d'épaisseur de plus mais avec 5 fois plus d'autonomie...

je me demande si Apple ne se trompe pas d'objectif...

avatar rmosca | 

sans parler de la dissipation thermique...

avatar SIMOMAX1512 | 

Je vois une chose arriver, de meilleure batterie niveau densité énergétique qui vont non pas nous permettre de tenir 3-4 jours sans recharger mais de diminuer de façon drastique la taille dès batterie dans les appareils tout en gardant cette journée d'utilisation sans recharge. On aura donc des appareils encore plus légers plus fin . Ils partent du principe qu'on est habituer "conditionner" z recharger chaque nuit nos appareils . Et qu'un appareil plus fin plus léger et plus vendeur qu'un appareil avec une grosse batterie.

avatar frankm | 

Il faut créer l'iPhone 7 Fat et l'iPhone 7 Slim. Le client aurait le choix entre finesse et autonomie

avatar xDave | 

oui ça serait pas mal, on pourrait choisir selon ses goûts!

Le tout est de savoir si on préfère la fine ou l'épaisse …

;-)

avatar Kilrah757 | 

En même temps c'est pas faux, la finesse se fait bien au détriment de l'autonomie étant donné que si le Macbook était moins fin il pourrait tenir 20, 30 ou soyons fous 40h avec une batterie dimensionnée pour.

Le seul truc c'est qu'aucun constructeur ne considère ça important, ou tout du moins il cherche le compromis qui rendra le plus de clients potentiels contents et que c'est pas une brique qui tient une semaine qui va attirer les foules.

avatar k43l | 

Partant du principe que le smartphone est très bien optimisé etc... Même longueur et même largeur.

Vous préférez un tel d'une épaisseur de 6mm avec une batterie de 1800 mAh, ou un tel de 7mm avec une batterie de 2900 mAh.

Perso mon choix est vite fait !
Oui la finesse est un plus qui était nécessaire et qui etait indéniable en terme de design et préhension.
Mais comme tout ce qui est bon, au bout d'un moment on tombe dans l'excès et on dégrade son apport. Il est peut être temps de dire stop pour la finesse des smartphones !

Pour ce qui est des ordinateurs, la problématique est différente. Il y a déjà beaucoup plus d'espace. La place de la carte mère a considérablement était réduite. Il y a plus de batterie que de composant tout simplement ce qui n'était pas le cas quand on pouvait remplacer les batteries. Le seul frein désormais c'est la batterie.

Donc sur un produit qui rentre dans une poche, une veste, trop de finesse devient néfaste à son usage et la capacité de la batterie. Au contraire les ordinateurs, le frein est clairement la batterie vu que celle ci occupe près de 80% de l'espace sur un format bien plus grand qu'un smartphone.

avatar patrick86 | 

"Vous préférez un tel d'une épaisseur de 6mm avec une batterie de 1800 mAh, ou un tel de 7mm avec une batterie de 2900 mAh."

Un mobile de 6mm avec une batterie de 2900 mAh.

avatar otop | 

idiot86 :

c'est fromage ou dessert , pas les deux en meme temps.

avatar patrick86 | 

"c'est fromage ou dessert , pas les deux en meme temps."

Ni l'un ni l'autre pour moi.

avatar frankm | 

Je prends l'iPhone 7 Fat

avatar djx | 

Des solutions existent pour la batterie pour ceux que l'épaisseur et le poids ne dérangent pas : http://www.apple.com/be-fr/shop/product/MGQL2ZM/A/smart-battery-case-pour-iphone-6s-gris-anthracite?fnode=99

avatar John McClane | 

Apple oublie de préciser que lorsqu'il est couplé à une Apple Watch, l'iPhone voit son autonomie baisser drastiquement...

avatar patrick86 | 

"Apple oublie de préciser que lorsqu'il est couplé à une Apple Watch, l'iPhone voit son autonomie baisser drastiquement..."

Une explication et la solution possibles à ce problème : https://slice42.com/iphone/2015/04/chute-dautonomie-de-iphone-a-cause-de-apple-watch-une-solution-12338/

avatar Domsware | 

@John McClane

Apple oublie aussi de dire alors que couplé à n'importe quel appareil externe la batterie fond, idem lors de l'utilisation de certaines applications, idem pour certains réseaux de téléphonie...

avatar Salomoon | 

Dans mon cas c'est plutôt l'inverse que je constate. Comme j'allume moins l'écran de mon iPhone 6S Plus, j'ai clairement l'impression qu'il tient plus longtemps.
Bon après c'est pas scientifique mais plus un ressenti global et comme mon utilisation varie fort d'un jour à l'autre c'est difficile à dire.
Mais je n'ai pas de soucis d'autonomie avec ces appareils, il est rare que je termine une journée sous les 50% avec la watch (avec tous les ronds d'activité remplis) et je dépasse régulièrement les 10h d'utilisations avec mon iPhone avant qu'il ne rende l'âme (je le branche avant histoire d'éviter l'usure prématurée de la batterie) avec tout activé: 4G, bluetooth, actualisation arrière plan sauf les applis que je n'utilise que rarement.
Très satisfait je suis, donc :)

avatar rmosca | 

réponse au titre de l'article : oui, point !

article intéressant mais titre ridicule

avatar KorE | 

Article qui reflète assez bien la situation actuelle chez Macgé: beaucoup de travail pour pas grand chose.
Un iPhone plus fin = moins d'autonomie qu'un iPhone plus épais à batterie aux caractéristiques équivalentes, point barre!

avatar patrick86 | 

"Article qui reflète assez bien la situation actuelle chez Macgé: beaucoup de travail pour pas grand chose.
Un iPhone plus fin = moins d'autonomie qu'un iPhone plus épais à batterie aux caractéristiques équivalentes, point barre!"

Assez cocasse de critiquer un travail prétendument inutile, pour finir sur une conclusion digne de captain obvious. :-)

avatar Domsware | 

@KorE

Cette remarque est pertinente pour le titre mais pas pour l'article. À sa lecture on comprend bien que l'autonomie initiale voulue par Apple n'est pas diminuée par la finesse des appareils, au contraire.

avatar copie | 

Deux jours sans passer devant un prise ou sans monter dans une voiture...
Dans un désert surement, mais je doutes qu'il y ait la 4G également.
L'autonomie est le moindre de mes soucis.
Qu'Apple continu de faire de beaux design.

avatar frankm | 

J'ai les 2 jours d'autonomie avec mon iPhone 6s.
Actualisation en arrière plan désactivé et surtout un usage normal (pas scotché à l'écran)

avatar nicoplanet | 

@copie :
Merci ! Ça fait du bien de lire ça.

avatar MacGruber | 

Moi aussi je veux plus d'autonomie !

avatar ckermo80Dqy | 

Le COMPROMIS beau design/autonomie d'Apple me satisfait entièrement. Vous les prenez pour un service public ou quoi ? Ils font des choix, si ceux-ci ne vous conviennent pas, prenez des Galaxy ou autres. Du coup vous serez heureux et arrêterez de déverser votre bile et vos "rien à foutre de..." dont, justement, on se tamponne aussi. Merci.

avatar frankm | 

C'est sur que tant qu'ils vendent ils feront comme ils le pensent !

avatar ecosmeri | 

@ckermo80Dqy :
Le probleme c'est que chez apple c'est que l'on a pas le choix, si tu veux ios et ba tu n'a que l'iphone ou mac pour osx. Sur android ou windows tu as une panoplie de configuration matérielle qui permettent de satisfaire tous les besoins.

Voila pourquoi beaucoup de gens ralent sur apple, le matériel ne convient pas forcement (surtout par rapport au prix) mais on est "obligé" de rester car on veut conserver ios ou osx....

avatar iBorg | 

La finesse m'importe. Plus mon iphone est fin, mieux il se fait oublier dans ma poche.

avatar Ginger bread | 

C est vrai qu avoir un iphone qui puisse durer 3/4 jours avec une utilisation quotidienne serait un incroyable bond en avant.

avatar ddrmysti | 

La question que je me pose, c'est à partir de quel moment l'autonomie commence à nuire à l'autonomie ?

A l'époque, on avait des téléphones qui flirtaient avec un semaine d'autonomie. Non pas qu'ils avaient une grande batterie, juste qu'on ne s'en servait presque jamais. Pourtant, et je pense que c'est le cas de pas mal de monde (malgré les inévitables qui vont me dire que non, dans leur cas c'est pas vrai donc c'est vrai pour personne), je n'ai jamais autant eu de soucis de batterie vide qu'à l'époque. Pour la bonne et simple raison que moins tu recharge ton téléphone, moins tu pense à le faire. Aujourd'hui recharger son téléphone au quotidien est devenu un réflexe, qui fait qu'on y pense. Je pense que si demain on nous met des téléphones qui ne se rechargent que tous les 3 ou 4 jours, on risque d'être bien plus souvent confronté à l'oublie de recharge qu'aujourd'hui. Et c'est probablement pour ça que les constructeurs ne font pas des terminaux de 20mm d'épaisseur, car au final personne n'en voudrait tant on est habitué à recharger nos terminaux tous les jours.

avatar xDave | 

Au début on phonait moins et moins longtemps vu le prix des communications et à part jouer à des jeux merdiques du genre Snake ou morpion …… alors en effet!

Mais un peu de jus en sus ne serait pas de refus.
Le mode économie d'énergie est le bienvenue à ce propos. C'est assez étonnant.

avatar k43l | 

ça n'a rien à voir avec l'utilisation c'est juste que le tel ne consommait rien. Pas de 3g, pas de edge, définition d'écran nul, petit écran... bref c'était ta du réseau ou non. Et tu reçois un sms ou un appel.

Maintenant les écrans ont une définition de télé, il faut du réseau au minimum 3g, tu reçois des notifications pour tout et rien, ta le gps...

Bref incomparable

avatar smog | 

Avant, un téléphone servait à téléphoner, pas à faire des "jeux".
Mais vous avez raison sur vos remarques.

Ce qui me fait mal, c'est de voir que 60 millions de Français rechargent quotidiennement leur téléphone, avec sans doute les 3/4 qui envoient des SMS de cour d'école ou qui se connectent en permanence à FaceBook (lycéens par ex, je peste quand je vois toute cette énergie électrique gaspillée... C'est VRAIMENT du gaspillage...). Mais bon, je passerai pour un râleur.

Mon Motorola Moto E (oui, c'est pas très sexy, je sais), je le recharge tous les 3 ou 4 jours mais je ne suis pas scotché à mon tel toute la journée...

avatar zoubi2 | 

"Mon Motorola Moto E (oui, c'est pas très sexy, je sais), je le recharge tous les 3 ou 4 jours mais je ne suis pas scotché à mon tel toute la journée..."

Idem pareil... Quant au "sexy"... Qu'est-ce que je m'en fous !

avatar Le docteur | 

Le PowerBook 12' faisait 2 kg

avatar Oncle Sophocle | 

@Le docteur

Plutôt 2,1 kg, mais laissons les mouches libres de leur vie.

Plus : un lecteur combo ou superdrive, un port mini-VGA, un port RG 45, deux ports USB (il est vrai 12 Mb/s), un port FW400, les ports audio entrée et sortie.

Et sur mon PB G4 1,67 GHz 15 ", (longue vie à lui :-) ), USB à 480 Mb/s, FW400 et FW800, un lecteur double couche, un port DVI, une trappe d'extension et 2,6 kg.

Preuve s'il en est que la course à la finesse et au poids plume ne se fait pas sans sacrifices sur les fonctionnalités.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR