Le Bitcoin plombe l'économie du Salvador

Félix Cattafesta |

Au Salvador, la spectaculaire chute du Bitcoin inquiète. La cryptomonnaie numéro 1 est récemment passée sous la barre des 30 000 dollars, bien loin de son record historique de 68 000 dollars en novembre 2021. Si cette dégringolade effraye, c'est parce que le Bitcoin est une des monnaies officielles du pays : les analystes doutent des capacités du Salvador à rembourser sa dette.

Maquette de Bitcoin City, présentée par le président du Salvador Nayib Bukele sur son compte Twitter.

Pour le président du Salvador, l'adoption du Bitcoin en septembre 2021 était une bonne occasion de refléter l'image d'un pays moderne via de grands projets comme la création de « Bitcoin City », une ville dédiée au minage ou encore de « Bitcoin Beach », un village balnéaire où les commerces font la part belle aux cryptos. L'autre monnaie du Salvador étant le dollar, l'adoption du Bitcoin était aussi un bon moyen pour le gouvernement de se détacher des États-Unis tout en ayant un meilleur contrôle sur sa politique financière.

Si la nouvelle a tant fait parler à l'époque, c'est parce qu'elle est également très risquée. La décision avait immédiatement alarmé le FMI, qui a demandé aux autorités de « réduire le champ d'application de la loi Bitcoin en supprimant son cours légal ». En effet, le cours très volatil de cette nouvelle monnaie influence directement les caisses de l'état.

Plus de six mois après son adoption, c'est la question du remboursement de la dette qui inquiète. Le Salvador va devoir rembourser 800 millions de dollars en janvier 2023, ce qu'il ne sera pas en mesure de faire si le cours du Bitcoin ne repart pas : il se retrouverait alors en cessation de paiements. Une épée de Damoclès qui ne semble pas inquiéter plus que ça le président du pays, qui a annoncé sur Twitter avoir réinvesti plus de 15 millions de dollars suite à la chute des cours.

Bien que le président croie dur comme fer que la cryptomonnaie va remonter, les analystes sont moins optimistes. Entre la guerre en Ukraine, le COVID-19 en Chine et un resserrement de la politique monétaire aux États-Unis, les investisseurs ont tendance à fuir les actifs volatils.

Plusieurs agences de crédit ont abaissé la note du Salvador, une donnée sur laquelle se base le marché pour évaluer la probabilité d'un défaut de paiement de la dette. Plus la note est faible, plus le pays est considéré comme à risque et doit payer des taux d'intérêt élevés à ses créanciers. Les agences Fitch et Moody's ont attribué la note de « CCC » au Salvador, une des notes les plus basses qui impose des taux particulièrement importants.

Au Salvador, la cryptomonnaie n'intéresse pas vraiment les citoyens malgré plusieurs campagnes de communication. D'après une étude, seule une part minime de la population s'en servirait encore plusieurs mois après son lancement, tandis qu'une entreprise sur cinq accepterait les transactions en Bitcoin.


Tags
avatar lmouillart | 

"Le bitcoin permet cela", non avec le bitcoin le marché est propriétaire et arbitre de la valeur de l'actif financier. L'acteur en ayant une partie d'autant plus si il est minoriataire ne décide de rien.
CF la baisse du Bitcoin, liée à la baisse des bourses US, liée à la hausse des taux directeurs de l'USD, choisi par la FED.
L'illusion d'avoir une monnaie anonyme et indépendante est une illusion, celle-ci n'étant ni une monnaie, ni anonyme ni indépendante...

avatar madaniso | 

Le Bitcoin n'est pas anonyme mais on ne peut pas vous gelez vos comptes de BTC contrairement à votre compte en banque actuel.

Et l'exemple donné si dessus par @bhelden est très bon. On a l'habitude de taper sur les pays peu démocratiques mais le fait que dans un pays développé comme le Canada, on puisse vous geler vos comptes comme ça en quelques semaines a du faire prendre conscience à un certain nombres de gens, de la fragilité de leur situation.

avatar lmouillart | 

Vu que la majorité des personnes est tout de même très novice en ce qui concerne la high-tech, et les techniques d'ingénierie sociale / piratage technique. Il est quand même plus probable pour ma mamie de se faire pirater un de ses terminaux de traitement de bitcoin, le perdre ou de décéder avant de transmettre quoi que ce soit ... que d'avoir son compte saisi.

Néanmoins si ça fait plaisir à des gens d'acheter des produits financiers type bitcoin pour se prémunir des monnaies, libre à eux, mais autant acheter des actions c'est plus utile pour l'économie.

avatar jackhal | 

"Néanmoins si ça fait plaisir à des gens d'acheter des produits financiers type bitcoin pour se prémunir des monnaies, libre à eux, mais autant acheter des actions c'est plus utile pour l'économie."

Les actions sont généralement des titres de propriété qu'on se revend un peu à la manière d'un casino, et ça n'a pas vraiment d'intérêt "pour l'économie".
Les rares cas où ça a vraiment de l'intérêt, c'est pour les sociétés qui ont besoin d'argent pour se développer et qui font des augmentations de capital. Là il y a un vrai investissement avec prise de risque, on confie son argent pour aider une entreprise à se développer, on se retrouve avec des pertes à chaque AK, mais c'est parce qu'on croit dans une entreprise et qu'on pense qu'elle va finir par gagner beaucoup d'argent quand elle aura développé ses produit ou réussi à se transformer avec l'argent qu'on lui apporte.

Le reste du temps, ça sert surtout à lier un patrimoine à l'activité économique (avec un coté rentier : on fait trimer les travailleurs pour les actionnaires qui sont chacun un peu les patrons), mais ça ne sert pas au développement des entreprises. Il y a plutôt un coté sangsue et néfaste. Par exemple, en France il a eu une période où nos entreprises étaient de bons placements, parce qu'elles cherchaient surtout à satisfaire les actionnaires : délocalisations pour baisser le coût du travail, et sous-investissements parce qu'on privilégiait la rémunération des actionnaires au détriment de l'investissement dans l'appareil productif. Du coup les actionnaires sont contents, et rémunère bien le PDG, qui continue à casser la boite sur le long terme.
C'est surtout ce genre de choses qui se produit.

avatar KidKernel | 

@madaniso

---- On a l'habitude de taper sur les pays peu démocratiques mais le fait que dans un pays développé comme le Canada, on puisse vous geler vos comptes comme ça en quelques semaines a du faire prendre conscience à un certain nombres de gens, de la fragilité de leur situation. ----

Encore une fois je ne vois pas l'enjeu. Pouvez-vous expliquer?

avatar Thaasophobia | 

@lmouillart
"non avec le bitcoin le marché est propriétaire et arbitre de la valeur de l'actif financier"

1. Quelle diff avec les autres actifs comme les commodities, ou les actions ?
C'est toujours le marché qui "arbitre la valeur de l'actif"

2. Je ne comprends pas aussi la notion de "propriété" du Bitcoin par le "Marché".
Merci de préciser votre point de vue.

"L'illusion d'avoir une monnaie anonyme et indépendante est une illusion"
Oui, une illusion est... une illusion 🤨

"celle-ci n'étant ni une monnaie, ni anonyme ni indépendante..."

1. Est-ce que Bitcoin est une monnaie ?
Pas plus que l'EURO ou le DOLLARD, mais rien ne vous empêche de penser le contraire.

2. Est-ce que Bitcoin est anonyme ?
NON, il est pseudonyme. Si vous souhaitez utiliser une monnaie annonyme, utilisez plutôt les "fiat" comme le Dollard ou l'EURO.

3. Est-ce que Bitcoin est "Indépendante" ?
Dans quel sens ?
Indépendante d'une banque centrale ? alors OUI...
Ou bien, indépendante des fluctuations des marchés ?
Vous voulez sans doute parler de "décorrélation" alors PAS VRAIMENT mais c'est une question de context. Un autre débat.

avatar Abd Salam | 

@Thaasophobia

c’est pas plutôt ceux qui contrôlent le marché qui arbitrent ?

avatar Thaasophobia | 

@Abd Salam

"c’est pas plutôt ceux qui contrôlent le marché qui arbitrent ?"

"Arbitrer" c'est faire un choix entre deux possibilités:
Acheter ou Vendre un actif ou bien,
Acheter l'Actif #1 plutôt que l'Actif #2.

De ces arbitrages en découllent le prix des actifs par la balance du prix de l'offre versus celui de la demande.

Ceux qui controllent le marché n'arbitrent pas le prix, ils définissent les règles de fonctionnement.
Les investisseurs arbitrerons entre les marchés en fonction de leur attractivité d'investissement...

Comme les règles du BITCOIN sont figées dans un algorithm inviolable, personne ne contrôle le BITCOIN. En revanche, son prix évolue en fonction de la demande d'investissemt... des investisseurs.

Ces derniers jours, le BITCOIN perd de la valeur car les investisseurs vendent leurs positions pour investir sur d'autre supports plus en ligne avec leur strategie d'investissement. Ils se protègent contre la tempête financière qui pointe à l'horizon, donc coupent leurs positions sur des actifs risqués... comme le BITCOIN.

Donc ça n'a rien à voir avec le fait que la FED contrôlerait le BITCOIN.

avatar Abd Salam | 

@Thaasophobia

arbitrer ; c’est contrôler.

avatar Thaasophobia | 

@Abd Salam

Ok je comprends votre confusion.

En Francais, effectivement, "Arbitrer" signifie
-> Décider par son intervention de l'évolution d'une situation politique = Contrôle

Mais sur les marchés, l'utilisation (abusive) du terme "Arbitrer" vient de l'adjectif "Arbitraire", dans le sens ou l'on prend une décision d'investissement arbitraire
-> Autorité qui s'exerce sans autre règle que le bon plaisir.

On évalue plusieurs possibilités d'investissements pour choisir celle qui nous convient le mieux.
Il n'y a pas de notion de controle du marché.

avatar Abd Salam | 

@Thaasophobia

c’est pas la question (initiale).

Je n’adhère pas à la légende de droite du marché qui fait les choses lui-même, tout seul, comme un grand !

Ça c’est juste les drouâtards qui aiment bien faire comme s’ils n’avaient pas de préférences, pas de buts, pas de desiderata ! c’est pas eux ! c’est le marché !

avatar Thaasophobia | 

@Abd Salam

Je ne fais pas de politique donc je n'ai pas de dogmes ni de doctrines.
Selon moi, utiliser des étiquettes rend impossible la réflexion donc la bonne compréhension d'un problème.

Votre point est relativement simple a débatre en fait.

Est ce l'économie qui dirige la polique d'un pays ou l'inverse ?
Par exemple, est ce que les décisions du gouvernement pour amméliorer le Pouvoir d'Achat (actes Politiques) sont ils la cause ou conséquence de l'inflation en cours de nos jours...

Ma réponse (apolique) et qu'évidement, les marchés se conduisent eux-mêmes et que la politique ne peut que rien faire d'autre que de adapter sa position par rapport à l'economie.

avatar Abd Salam | 

@Thaasophobia

merci pour ta position politique !

avatar Thaasophobia | 

@Abd Salam
merci pour ta position politique !

Ok mais plus encore... Que pensez vous de mon exemple ?
Est ce que dans vos doctrines vous trouvez une réponse simple et sensée mais qui s'oppose à mon point de vue?

avatar Abd Salam | 

D’abord comme je l’ai déjà dit, je pense que ta réponse initiale était totalement politique ! éclairante sur tes doctrines.
Ensuite, on parle pas de ma doctrine mais de la tienne !
Il suffit pas de dire : je suis apolitique dans un système politique pour créer une situation impossible (être apolitique).

Le capitalisme est une idéologie ! tout comme le libéralisme est une idéologie politique (ou une variété de courants politiques).
Gérer les atouts et les faiblesses économiques d’un pays, c’est faire de la politique.

n.b. : je n’ai pas voulu répéter ce qui a été dit sur «l’interdépendance» entre le politique et l’économie ; Bigdidou a expliqué cela mieux que moi.

p.s : la droite aime bien prendre ses avis doctrinaux, ses préférences idéologiques et ses intérêts particuliers comme étant non pas un point de vue situé et partisan mais l’incarnation de l’objectivité et la neutralité faite chair !

avatar Bigdidou | 

@Thaasophobia

« Je ne fais pas de politique donc je n'ai pas de dogmes ni de doctrines. »

Ça n’est pas réservé à la politique ;)

« Est ce l'économie qui dirige la polique d'un pays ou l'inverse ? »

Les deux, c’est une relation d’interdépendance.
La politique est contrainte par l’économie, elle peut être mise à son service et l’économie peut être mise au service d’une politique (par exemple par des mesures fiscales, ou en jouant sur les taux d’intérêts, et que sais-je encore…).
Il me semble que cette interdépendance est parfaitement illustrée par la façon dont la Russie a maintenu le rouble..
Du coup, il me semble que si on n’a aucun contrôle de sa monnaie, ça fuit tout par terre et on n’a plus non plus de contrôle sur ses politiques.

avatar lmouillart | 

2. Je ne comprends pas aussi la notion de "propriété" du Bitcoin par le "Marché".
Merci de préciser votre point de vue.

-> Si on exclut les bitcoins non encore minés, l'ensemble des autres bitcoins est possédé par les acteurs du marché. Cet ensemble d'acteurs est donc propriétaire de l'ensemble des bitcoins en circulation. Pas le Salvador, comme proposé ici à l'image de "Russie et le Canada qu’être propriétaire a 100% de son argent"

1. Est-ce que Bitcoin est une monnaie ?
Pas plus que l'EURO ou le DOLLARD, mais rien ne vous empêche de penser le contraire.

Ce n'est pas ce que je pense c'est la définition du G20, d'où sort la votre ?

3. Est-ce que Bitcoin est "Indépendante" ?
" Indépendante d'une banque centrale ? alors OUI..."

Indépendante d'une banque centrale => possible*.
Indépendante des banques centrales => non.
*l'actualité montre que les crypto sont énormément liées aux cotations US qui sont énormément liées à la politique monétaire de la FED et ce d'autant plus que les ruptures de la politique des grosses banques centrales est forte.
Comme dit plus haut, les illusions sont des illusions... Penser être sur un marché décorrélé des autres alors qu'il est totalement intégré en est une.

avatar Thaasophobia | 

@lmouillart

"1. Est-ce que Bitcoin est une monnaie ?
Pas plus que l'EURO ou le DOLLARD, mais rien ne vous empêche de penser le contraire.
Ce n'est pas ce que je pense c'est la définition du G20, d'où sort la votre ?"

-> Je ne trouve pas la définition du G20, avez vous un lien ?

Ma référence vient du Dictionnaire.
Dictionnaires Le Robert
monnaie
2. Instrument de mesure et de conservation de la valeur, moyen légal d'échange des biens (➙ argent ; monétaire).
Monnaie métallique.
Monnaie fiduciaire, de papier (billets).
Monnaie électronique (➙ monétique).
Unité de valeur admise et utilisée dans un pays, un ensemble de pays.

Sinon vous avez aussi celui de nos cours d'éconnomie:
Quels sont les 3 fonctions de la monnaie ?
La monnaie est un bien qui remplit trois fonctions : unité de compte, réserve de valeur et moyen d'échange. Elle peut prendre des formes très diverses, depuis le coquillage jusqu'à des écritures sur des comptes.

Le Dollard, L'Euro cochent les toutes les cases. Quelles sont celles que ne cochent pas le BITCOIN ?

"Penser être sur un marché décorrélé des autres alors qu'il est totalement intégré en est une."
Le cours du BITCOIN montre une forte corrélation avec celui du Dollard... pour le moment, et jusqu'à ce que cela change, comme cela est arrivé pour l'OR et bien d'autres actifs financiers dans le passé.
Par ailleurs, la corrélation du cours d'un actif n'a jamais signifié que la FED contrôle cet actif et que cet actif soit "totalement intégré au Dollard"

avatar lmouillart | 

https://www.fatf-gafi.org/media/fatf/documents/recommendations/pdfs/FATF%20Recommendations%202012.pdf page 133 : "Virtual Asset A virtual asset is a digital representation of value that can be digitally traded, or transferred, and can be used for payment or investment purposes. Virtual assets do not include digital representations of fiat currencies, securities and other financial assets that are already covered elsewhere in the FATF Recommendations"

Recommandation reprise donc naturellement dans le code monétaire et financier
https://www.legifrance.gouv.fr/codes/article_lc/LEGIARTI000038509570/

Souvent les textes de loi, encore plus repris au niveau international, restent supérieurs aux définitions du Robert.

"Le cours du BITCOIN montre une forte corrélation avec celui du Dollard... pour le moment, et jusqu'à ce que cela change, comme cela est arrivé pour l'OR et bien d'autres actifs financiers dans le passé." Tant que les grosses économies : USA, EU, RPC seront debout, elles donneront le la dans la finance et par extension les crypto. Et qui est le chef d'ochestre ? Leurs banques centrales.

avatar Thaasophobia | 

@lmouillart
Je connais ce document.
Vous me donnez la définition d'un "Virtual Asset" et non de ce qu'est une monnaie.

La définition d'une monnaie d'après votre source (p127):
Money or value transfer service
- Money or value transfer services (MVTS) refers to financial services that involve the acceptance of cash, cheques, other monetary instruments or other stores of value and the payment of a corresponding sum in cash or other form to a beneficiary by means of a communication, message, transfer [...].

Par ailleurs, il n'est dit nul part qu'un "Virtual Asset" ne peut pas être une monnaie.
Donc je maintiens mon point. D'après le G20, le BITCOIN est une monnaie.

Tant que les grosses économies : USA, EU, RPC seront debout, elles donneront le la dans la finance et par extension les crypto. Et qui est le chef d'ochestre ? Leurs banques centrales.
Oui... "Tant que"... D'où l'émergence des Cryptos.

Alors que le commerce international existe depuis plus de 6000 ans, la première Banque centrale n'a été créée il n'y a que 300 ans, et le modèle d'Econnomie de bulles financières (due aux manipulations des monnaie par les banques centrales) ne date vraiment que d'une 20 d'années.
Résultat : en 2022, $300 Trillion de dette mondiale pour un marché éconnomique global de $28.5 Trillion (par an !)...

Pas sûr que le modèle soit adapté au monde (digital) de demain.

C'est sur ce constat que les Crypto sont passées de $0.01 à plus de $40k pour celle dont on parle.
C'est sur ce constat que S.N. a créé le BITCOIN : Pour pouvoir disposer d'une MONNAIE non controlée par les Banques Centrales (sic).

avatar R-APPLE-R | 

@bhelden

Hihi le Luna j’ai mis un ordre à 0.5 au cas ou donc si ça remonte ça fera un x40 c’est un parie comme les courses de chevaux 🤣

avatar jackhal | 

J'ai l'impression que ton bourrin est en train de faire une crise cardiaque sur le champ de courses 🤨

avatar R-APPLE-R | 

@jackhal

Oui la c’est du casino clairement 😆 1% que ça remonte ça se joue comme tout mais avec modération
En tout cas c’est clairement le temps d’accumuler du Bitcoin si c’est pas déjà fait vous me remercierez plus tard 🤫

avatar KidKernel | 

@ bhelden

---- On a vu avec la Russie et le Canada qu’être propriétaire a 100% de son argent était ultra important voir vital (!) ----

Je ne comprend pas bien ce que le Canada vient faire là? Pouvez-vous m'expliquer?

avatar madaniso | 

@KidKernel

Vous avez suivi le convoi de la liberté au Canada ? Comme les manifestants étaient des conducteurs de camion souvent à leur compte, ils pouvaient faire une grêve illimité. Au bout de 3 semaines, Trudeau a donc menacer de geler toutes leurs comptes bancaires pour qu'ils dégagent. Ce n'est pas ma vision d'une démocratie saine.

https://www.20minutes.fr/monde/3236175-20220215-convoi-liberte-manifestants-canadiens-risquent-gel-comptes-bancaires-oui

avatar KidKernel | 

@madaniso

Parcequ'avoir des gens qui bloquent les institutions démocratiques comme le parlement et sénat c'est démocratique? Moi j'appelle ça du trumpiste. En passant, c'était loin d'être un convoi de la liberté et si vous étiez ici, vous sauriez que 90% de la population était content que finalement Trudeau y a mis un terme et la seul plainte que nous avions c'est pourquoi il a attendu si longtemps pour le faire. Les autres 10% sont des gens qui sont abonnés au compte twitter de Trump avant son évictions. Venez vivre ici et arrêtez de dire n'importe quoi.

avatar Dimemas | 

comme c'est bizarre !
Bien fait pour leur tronche

avatar Alex Giannelli | 

@Dimemas

🤨

avatar v1nce29 | 

Ça pourrait être pire, ils auraient pu choisir les nft.

avatar fousfous | 

Je pense que le président (ou dictateur?) et certaines élites locales avaient à gagner à passer au bitcoin, notamment pour échapper au gel des avoirs si sanctions américaines il devait y avoir.
Bon et y'avait sûrement moyen de se faire un bon paquet d'argent sur le dos de la population.

avatar Thaasophobia | 

@fousfous

"Bon et y'avait sûrement moyen de se faire un bon paquet d'argent sur le dos de la population."

Et revoilà la théorie du Complot...
Il faudra un jour que vous commenciez à étayer vos points par faits tangibles !

Un peu d'audace, que diable !
Vous valez certainement mieux que ça.

avatar Bigdidou | 

@fousfous

« notamment pour échapper au gel des avoirs si sanctions américaines il devait y avoir. »

C’est vrai qu’on lit de plus en plus ce genre d’affirmations dans les forums.
Je me demande bien quelles représentations délirantes de ce que sont ces « avoirs » (des oligarques russes ou potentats divers), de leurs natures et fonctions pour qu’ils puissent imaginer qu’on peut les convertir en BTC…

avatar v1nce29 | 

J'imagine que ces avoirs peuvent prendre la forme de comptes bancaires (et/ou dépôt d'or ) au sein de la réserve fédérale américaine.
Dans ce cas-là, il est assez facile d'imaginer qu'ils puissent être confisqués par les US ou de se les faire voler.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Cyber-braquage_de_la_banque_centrale_du_Bangladesh

avatar Bigdidou | 

@v1nce29

« J'imagine que ces avoirs peuvent prendre la forme de comptes bancaires (et/ou dépôt d'or ) au sein de la réserve fédérale américaine. »

Pourquoi diable les oligarques russes feraient une chose pareille ?

Il y a beaucoup d’immobilier, d’avions, de bateaux, de diverses choses qui génèrent du cash, des œuvres d’art….

avatar madaniso | 

@fousfous

Vu l'Etat de notre démocratie, je pense qu'on a aucune leçon à faire aux autres pays

avatar fornorst | 

@madaniso

C’est vraiment mal connaître l’histoire que de dire ça, qui plus est quelques semaines après une élection libre durant laquelle tous les candidats ont pu s’exprimer. Je ne connais pas beaucoup de démocratie qui vont au delà de ça.
Que le mode de scrutin de notre modèle de démocratie ne vous plaise pas est une chose mais ça ne remet pas du tout en cause le fait d’être en démocratie : tous les partis sont autorisés à se présenter, tous les partis ont l’opportunité de s’exprimer et tous les citoyens en âge de voter ont pu s’exprimer librement. Qu’est ce qui vous fait donc penser que notre démocratie soit si mal en point que ça ?

avatar madaniso | 

@fornorst

On a eu 12 fois le même candidat et 3 candidats très différents ont plus de 20% des votes. Cela veut dire que ces gens là (RN/LFI) seront totalement ignorés pendant 5 ans.

On a un parti unique à l'extrême centre qui ne laisse aucune alternative possible. Bel exemple de démocratie :)

avatar fornorst | 

@madaniso

Ah tiens je ne connaissais pas le terme « extrême centre », ça doit être nouveau 🤦‍♂️

Mais je te rappelle tout de même qu’en 40 ans, on a eu 2 présidents de droite (Jacques Chirac en 1995 et 2002 et Nicolas Sarkozy en 2007), 2 présidents de gauche (François Mitterrand en 1981 et 1988 er François Hollande en 2012) et 1 président du centre (Emmanuelle Macron en 2017 et 2022). Pour une démocratie qui ne laisse pas la place aux autres, je trouve à l’inverse qu’on se renouvelle plutôt pas mal !

De plus, en 1981, il y avait 4 candidats au dessus de 15%. En 1988, 3 candidats au dessus de 15% (et un 4ème à 14.4%). En 1995, encore 4 candidats au delà de 15%. 3 en 2002 puis encore 3 en 2007, 3 en 2012, 3 en 2017 (avec un 4ème à 14.8%) et enfin 3 en 2022. Je n’ai donc pas l’impression d’un grand changement en 40 ans de ce point de vue.

Pourquoi notre démocratie se porterait donc mal ? Sincèrement ? Tu n’as pas l’impression de te laisser aveugler par certains discours qui voudraient nous faire voir des problèmes là où il n’y en a pas ?

avatar Thaasophobia | 

@fornorst

Merci.

avatar madaniso | 

@fornorst

Tout les présidents que vous avez cité étaient les mêmes. Ils ont bossé dans la même direction.

Mitterrand et Hollande ont finalement fait une politique de droite, Chirac de centre, et Sarkozy malgré ses grandes annonces, a fait comme les autres.

La preuve, tout ces courants se retrouvent aujourd'hui autour de Macron

Le terme extrême centre est justement un terme utilisé par Macron pendant la présidentielle :)

avatar fornorst | 

@madaniso

Ah ok, merci je n’avais effectivement pas entendu ce terme. Que ce soit le PR qui l’ait dit ne le rend pas moins déplorable à mon sens, en banalisant justement ces extrêmes.

Par contre, comparer la politique de nationalisation de François Mitterand a une politique de droite, faut vraiment être de sacrément mauvaise foi pour le dire 😅
Je ne vois pas vraiment Jean Luc Mélenchon faire bien plus à gauche que ça ! C’est de son époque et il en a vu les problèmes, dommage qu’il semble les avoir oubliés ;)

avatar v1nce29 | 

Donc on a le choix entre eau tiède, eau pas très chaude et eau pas très froide

avatar fousfous | 

@madaniso

La corruption en France est faible, regarde certains pays et tu comprendras d'où vient le problème.

avatar madaniso | 

@fousfous

Pour dire ça, vous devez bien faire la politique de l'autruche :)

avatar fousfous | 

@madaniso

Si tu veux voir ce que c'est que la corruption, regarde la Russie.

avatar madaniso | 

@fousfous

La phrase automatique :)

avatar Thaasophobia | 

@madaniso

Ben il a raison...
Indice corruption:
France 71/100 (clean) soit 22e sur 180
Russie 29/100 (very poor) soit 138e sur 180

CORRUPTION PERCEPTIONS INDEX 2021

avatar jean512 | 

McKinsey ça ne vous dit rien apparement, ni les traitements contre le covid interdits

avatar Thaasophobia | 

@jean512

Je ne m'intéresse qu'aux faits ou études indépendantes..
Pas aux rumeurs non démontrées ni aux théories du complot.

A moins que vous m'expliquiez quels problèmes posent McKinsey ou les traitements contre le covid interdits.

avatar madaniso | 

@jean512

Laissons les dans leur illusion :)

Pages

CONNEXION UTILISATEUR