Le prix de la livraison des livres va augmenter sur Amazon

Félix Cattafesta |

Une nouvelle loi « anti-Amazon » a été adoptée mercredi soir par les députés. Celle-ci a pour but d'instaurer un tarif minimal de livraisons pour la vente en ligne de livres dans le but de pénaliser Amazon et sa livraison à 0,01 €. Elle fait suite à un premier texte publié en 2014, interdisant à l'entreprise américaine de proposer la remise de 5 % autorisée par la loi Lang en plus de la livraison gratuite. Amazon a depuis contourné le problème en facturant les envois postaux au prix d'un centime symbolique.

Image Pixabay.

La loi vise donc à rétablir une équité entre les libraires et les plateformes en ligne. Selon le Syndicat de la librairie française (SLF), l'envoi postal d'un ouvrage coûte entre 6,50 € et 7 € : ils ne peuvent pas être compétitifs face à Amazon et son énorme réseau. Quand elle sera adoptée, c'est l'Arcep et les ministères de l'Économie et de la Culture qui vont devoir définir un prix minimum pour les livraisons de livres en France. Amazon et la Fnac tablent sur 2 à 3 €, tandis que le SLF avance des tarifs allant de 3 à 5 €. Grandes enseignes et petits libraires seront alors logés à la même enseigne.

Ce texte fait évidemment débat : certains estiment que cela va pousser les Français en librairies et démocratiser le click-n-collect. En face, d'autres craignent qu'Amazon ne trouve une nouvelle pirouette. L'entreprise pourrait par exemple rendre gratuite la livraison pour l'achat d'un autre produit (des marque-pages à 0,01 € ?) et est bien mieux équipée pour livrer en 24 h. Elle gardera donc une longueur d'avance sur les libraires qui livreront pour le même prix, mais plus lentement.

En début d'année, la pandémie avait remis ce long débat sur la table et le gouvernement s'était engagé à prendre en charge les frais postaux des librairies pendant le confinement. Cela n'a pas duré, car l'État ne peut pas pérenniser ce type d'aide sans contrevenir au droit européen. De son côté, la Fnac a expliqué soutenir pleinement cette loi, qui mène vers une « consommation plus responsable et une action en faveur de l’environnement » en limitant les envois postaux.


Source
Tags
avatar ataredg | 

Acheter des livres dans les supermarchés ... ok, mais le choix est quand meme hyper limité. C'est comme se contenter de TF1 ou de Cnews à la télé ... Bref, mauvais exemple.

avatar Felixba | 

@Adodane

Partout ? Si seulement !
Exemple pour moi :
Leclerc = 27km
Intermarché = 🤷‍♂️
Carrefour = 22km
Fnac = 45km

X2 pour aller-retour (en voiture c’est déjà chiant alors j’imagine pas à dos d’âne) !

Si mes enfants ont besoin d’un livre (qui la plupart du temps n’est jamais dispo en librairie) je préfère passer par le net.

avatar Derw | 

@Felixba

« Si mes enfants ont besoin d’un livre (qui la plupart du temps n’est jamais dispo en librairie) je préfère passer par le net. »

Ça tombe bien, c’est toujours possible ! N’est-ce pas merveilleux ?

La différence c’est qu’après cette loi vous devrez payer un peu pour le déplacement généré par votre achat et la pollution qui va avec… cela restera toutefois financièrement intéressant pour vous je pense…

avatar Moonwalker | 

Tu penses mal.

Le prix imposé par l'éditeur, le prix du port imposé par la loi. Il n'y a aucune variation possible. C'est plein tarif.

Quant à l'argument de la pollution...

avatar klouk1 | 

@Adodane

"Tu as des leclerc, intermarché partout pour acheter des bouquins. "

Ah oui, c’est vrai. Reste plus qu’à se mettre à lire du Marc
Levy ou à la collection harlequin…

avatar raoolito | 

3€ ?
ok

avatar VTC | 

Quid de Amazon Prime ?

avatar Splinter | 

@VTC

Excellente question...

avatar ingmar92110 | 

@Splinter

Je dirais même plus, excellente question

avatar yipikayai | 

@VTC

Justement c est la question que je me pose, étant abonné prime pour la livraison rapide et gratuite qu en est il alors des clients ? Ils sont gentils de faire des lois mais il y a d autres sujets plus important que les envois postaux ou des écouteurs fournis avec un téléphone…

avatar Sic transit | 

Exactement : d'ailleurs tant que la fraude fiscale ne sera pas entièrement résorbée, je continuerai à me garer sur les trottoirs.

avatar Nico-1971 | 

Tribune publiée par Amazon (Frédéric Duval,
Directeur Général)
https://www.aboutamazon.fr/engagements/pour-la-lecture-et-pour-le-pouvoir-dachat

avatar MKO | 

Est-ce que le coût sera aussi augmenté pour les livraisons en point de collect Amazon ? Car c’est aussi du click and collect comme en librairie finalement…
L’avantage d’Amazon reste aussi les stocks quand je veux avoir un livre chez mon libraire il doit le commander et je dois attendre 3-4j au mieux…

avatar Moonwalker | 

Tu soulèves un point intéressant. Parce que c'est exactement ce que fait la Fnac avec son "retrait 1 jour gratuit".

avatar donatello | 

"Ouin ouin, on comprend pas pourquoi on n'a pas de champion du numérique"

avatar koko256 | 

Moi je m'en fous j'ai une Fnac immense à côté de chez moi. C'est comme la limite à 80. En métro on s'en fiche et sinon c'est avion ou autoroute (ou si vraiment nécessaire train vu qu'ils veulent nous interdire la Paris-Rennes en avion).

avatar JLG01 | 

Le vrai problème est de vraiment savoir à qui profite cette posture bolchevique.
Assurément pas aux auteurs, pas plus au libraires quoiqu’on en dise.

avatar Sic transit | 

Aucun rapport avec les auteurs – leur rémunération est calculée sur le prix de vente, pas sur les frais de livraison.

avatar gwen | 

@Sic transit

Oui, mais ils risquent de vendre moins. Entre un livre au même prix partout et qui est vendu au double de son prix pour le campagnard s’est vite vu. Ce dernier ne va plus acheter certains livres et se contentera de ce qui est disponible à côté de chez lui. Si déjà il y a un rayon livré dans une boutique proche.

C’est donc bien un manque à gagner pour certains auteurs.

avatar IceWizard | 

@JLG01

« Le vrai problème est de vraiment savoir à qui profite cette posture bolchevique.
Assurément pas aux auteurs, pas plus au libraires quoiqu’on en dise. »

Ce n’est pas une posture bolchévique, parce qu’en URSS les droits d’auteurs des livres (et des logiciels) appartenaient à l’état !

Les auteurs n’avaient droit à rien, à part une chaleureuse poignée de main et une tape sur l’épaule. Au début, Alekseï Pajitnov le créateur de Tetris a été rémunéré par des « dons » d’ordinateurs à son université ! Juste après l’effondrement de l’Union Soviétique en 1991, il est parti aux USA pour essayer de récupérer ces droits d’auteur !

avatar koko256 | 

Si je me souviens bien d'un commentaire, amazon.de n'a pas ma contrainte prix fixe ni livraison payante.

avatar gwen | 

@koko256

C’est ce que je pense. Les envois risque de se faire depuis les pays limitrophes du coup. Ça sera un manque à gagner encore plus grand pour la france au profit de l’Allemagne et de l’Espagne.

avatar MachuPicchu | 

Vive l’ebook! À moins qu’ils les interdisent?

avatar Silverscreen | 

« l'État ne peut pas pérenniser ce type d'aide sans contrevenir au droit européen. »
C’est l’histoire des 30 dernières années. La raison du sabotage systématique des entreprises d’état SNCF, Poste, EDF, GDF et cie dont les services sont devenus désastreux et l’emboitage de marques commerciales illisibles.

On est passés d’acteurs publics stratégiques pour l’infrastructure nationale qui fonctionnaient assez bien à des acteurs privés dont tout le monde appelle chaque jour au remplacement par un concurrent européen prétendument plus efficace…

avatar Sic transit | 

Concernant la SNCF, je suis comme vous persuadé que le syndicalisme endémique qui y sévit et les énormes avantages dont bénéficient ses employés n'ont absolument aucune conséquence sur la santé de cette entreprise.

avatar marc_os | 

@ Silverscreen

La vente à perte est interdite.
Et il s'agit d'une forme de vente à perte, même si elle est déguisée.

avatar bibi81 | 

La vente à perte est interdite.

Pas pour les services.

avatar IceWizard | 

@marc_os

« La vente à perte est interdite.”

Absolument pas ! C’est parfaitement autorisé. Un producteur peut fixer librement son prix.

C’est la Revente à perte par un intermédiaire qui est interdite, sauf en période de soldes.

avatar marc_os | 

@ IceWizard

Tu dit non, puis oui... 😳

Amazon ne produit rien et est bien « un intermédiaire [pour] qui [la revente à perte] est interdite ».

avatar IceWizard | 

@marc_os

« Tu dit non, puis oui... 😳 »

Tarum as golum groumpfy !

avatar Moonwalker | 

@marc_os

Le livre n'est pas revendu à perte, d'autant plus qu'il est vendu au prix légal.

Les frais de gestion sont compris dans la marge réalisée sur le livre comme chez tous les acteurs de la filière.

Amazon est libre de gérer sa logistique comme elle l'entend et tant mieux si elle est efficace.

avatar ataredg | 

Micromania devrait attaquer le gouvernement pour qu'il oblige Amazon à mettre des frais postaux sur la vente de jeux videos.
Sephora devrait attaquer le gouvernement pour qu'il oblige Amazon à mettre des frais postaux sur la vente de parfums.
Les boutiques de fringues devraient attaquer le gouvernement pour qu'il oblige Amazon à mettre des frais postaux sur la vente d'habits.
Bref, sans fin.
Merci d'avoir fait baisser notre pouvoir d'achat. En particulier celui des gens qui vivent loin des centre ville.

avatar ShokoLaNoir | 

@ataredg

c’est un bon point de vue ouais

avatar Derw | 

@ataredg

Je suis assez d’accord sur les 3 premières remarques…

Quant au pouvoir d’achat, c’est une notion trop complexe pour être traitée à l’emporte pièce en une phrase sur un forum de discussion…

avatar Moonwalker | 

Trop complexe pour toi peut-être.

Le principe est simple. Quand tu as moins d'argent à dépenser, ou quand les produits que tu achètes sont plus chers, tu as moins de pouvoir d'achat.

avatar Derw | 

@Moonwalker

Vision simpliste qui ne peut mener qu’à une réflexion simpliste…

Édit : en fait non, vous avez raison, c’est moi qui me suis mal exprimé. A la place de « Quant au pouvoir d’achat, c’est une notion trop complexe pour être traitée à l’emporte pièce en une phrase sur un forum de discussion… », j’aurais dû dire : « Quant au rapport pouvoir d’achat / choix de société, c’est une notion trop complexe pour être traitée à l’emporte pièce en une phrase sur un forum de discussion… »

avatar Tibimac | 

Une entreprise réussie et ses "concurrents" sont à la ramasse, pénalisons l’entreprise qui réussie !
La SLF et le gouvernement feraient mieux de dépenser leur énergie et leur argent à aider l’ensemble des libraires à proposer une offre de vente à distance via 1 site. Et la client pourrait choisir LA librairie dans laquelle il veut acheter parmi celle disposant de l’ouvrage voulue, ou alors la sélection sertait automatique pour sélectionner la plus proche en fontione de l’adresse de livraison. Avec bien sur toujours la possibilité du Click’n’Collect.

On nivelle par le bas en gros et c’est bien dommage.

avatar Strix | 

Ce n'est pas gouvernemental mais bon :
https://www.placedeslibraires.fr/

avatar gwen | 

@Tibimac

Il faudrait surtout revoir les tarifs postaux, notamment pour les livres.

avatar Tibimac | 

@gwen

Revoir LaPoste ouai xD Un peu plus de concurrence leur ferait le plus grand bien pour se remettre en question et s’améliorer. La banque Postale à une image à peut-être pire que celle dee Nickel, c’est dire xD

avatar r e m y | 

Un peu plus de concurrence???
Sur les colis (donc l'envoi des livres), la concurrence est déjà totale depuis quelques années...

avatar oomu | 

@Tibimac

ups
tnt
dhl
amazon (sisi)
et la myriade de bidules en marque blanche

ça ne vous suffit pas comme concurrence ?

vous ne pensez pas que la déconfiture totale de la Poste (et collissimo/chronopost) n'a aucun rapport avec la fantasmaquinsulte du Marché Libre et Concurrentiel (ce qui est DEJA LE CAS) mais une volonté politique de laisser crever ?

Mon chien ayant la rage, ben je l'ai abattu...

avatar IceWizard | 

@Tibimac

« La SLF et le gouvernement feraient mieux de dépenser leur énergie et leur argent à aider l’ensemble des libraires à proposer une offre de vente à distance via 1 site. Et la client pourrait choisir LA librairie dans laquelle il veut acheter parmi celle disposant de l’ouvrage voulue, ou alors la sélection sertait automatique pour sélectionner la plus proche en fontione de l’adresse de livraison. Avec bien sur toujours la possibilité du Click’n’Collect. »

Il y avait un projet de ce genre, mais il a été abandonné parce que .. euh pas la moindre idée en fait !

avatar oomu | 

@IceWizard

parce qu'en gros ce que vous proposez c'est de commodiser les boutiques dans une sorte de service publique standard.
Comme ce fut tenté pour les platefomes demusiques (HA!)

Or un commerce a besoin de défendre sa _spécificité_.

Le petit commerce va tenter de justifier son approche ("chez nous les bon livres du terroir"), son sens de l'accueil, un autre va investir dans le design d'un site web, un autre boutique va tenter un type de commerce innovant qui 'nest pas prévu dans la "plateforme commodisée".

La Commodisation ne peut pas fonctionner avec des petits commerces : vous leur détruirez leur spécificité et donc leur intérêt.

ET d'ailleurs, ce que vous décrivez existe déjà, c'est AMAZON ! ha ben nationalisons Amazon ! HOP !

avatar IceWizard | 

@oomu

« parce qu'en gros ce que vous proposez c'est de commodiser les boutiques dans une sorte de service publique standard. »

Hein ? Je ne propose rien, moi .. je parle d’un projet de l’état abandonné par la suite. Je ne suis pas partie prenante dans cette affaire !

avatar fosterj | 

Ebook.

avatar IceWizard | 

@fosterj

« Ebook »

C’est mon choix, oui ! Depuis de nombreuses années.

avatar oomu | 

@fosterj

Ce n'est pas mon choix, non ! Depuis de nombreuses années.

avatar ancampolo | 

Amazon va vendre plus de kindle et les libraires moins de livres…ils sont debiles ces législateurs européens

avatar ataredg | 

@ancampolo : rien a voir avec l'Europe. Les frais postaux restent gratuits à l'étranger. D'ailleurs Lireka est une startup FR créé par d'anciens d'Amazon qui vend des livres et qui offre les frais de livraison partout dans le monde et les mets à 0,01 centimes en France : https://www.lireka.com/fr

Pages

CONNEXION UTILISATEUR