Contenus illégaux, réindustrialisation : Paris fait pression sur Bruxelles

Mickaël Bazoge |

La France pousse l'Union européenne à serrer un peu plus fort le kiki des grandes entreprises du numérique et d'internet. Cédric O, le secrétaire d'État au Numérique, a pris son bâton de pèlerin pour préparer la présidence tournante de l'Union européenne qui va échoir à l'Hexagone l'année prochaine, durant le premier semestre. D'après les informations du Financial Times, Le gouvernement fait pression pour obtenir des changements dans le Digital Services Act (DSA), un texte présenté en fin d'année dernière par la Commission, qui vise à responsabiliser les plateformes au niveau du partage des contenus.

Paris souhaite que chaque État membre puisse infliger des amendes à ces plateformes, et que chacun d'entre eux ait aussi la possibilité d'exiger le retrait de contenus illégaux. Ce sont actuellement les prérogatives des États où les entreprises ont leurs quartiers généraux, c'est à dire l'Irlande et le Luxembourg où Apple, Google, Facebook et Amazon sont localisés. Ces pays ont donc d'énormes responsabilités en matière de régulation pour l'ensemble de l'Europe.

Le risque ici c'est que les plateformes seront soumises aux contraintes de 27 régulateurs, et non plus d'un seul. Le marché unique européen en prendrait un coup derrière la tête en se présentant d'une manière aussi fragmentée. Cédric O voudrait aussi étendre la portée du DSA en y intégrant le « contenu préjudiciable et la désinformation ». « S'il n'y a pas de cadre juridique, rien n'empêche Twitter ou Facebook de censurer les discours qu'ils n'aiment pas », ajoute le secrétaire d'État qui a rencontré mercredi dernier Thierry Breton le « super commissaire » européen1 pour lui exposer les propositions françaises.

Une des difficultés du débat autour du DSA va justement être de déterminer ce qu'est un contenu illégal et « ce qui doit être préservé pour respecter la liberté d’expression », avait récemment expliqué Margrethe Vestager, la vice-présidente exécutive de la Commission en charge de la concurrence.

Bruno Le Maire, le ministre de tutelle de Cédric O, n'est pas en reste dans l'activisme, cette fois sur le plan industriel. Il réclame ainsi un plan européen pour réduire la dépendance du vieux continent aux composants électroniques venus d'Asie. « Nous pensons qu'il est essentiel de renforcer la stratégie industrielle européenne dans le but de conserver les capacités industrielles de l'Europe, de les développer dans un proche avenir et d'assurer l'indépendance stratégique de l'Europe », rapporte Reuters.

Une gageure, notamment pour la France qui a subi une désindustrialisation continue depuis des décennies pour réaliser des gains de productivité, qui s'inscrit en outre dans un contexte de pénurie de composants.


  1. Le commissaire européen est chargé du marché intérieur, du numérique, de la défense et de l'espace, de la politique industrielle (et donc de la production des vaccins).  ↩︎


avatar SaintGlinGlin | 

Ah, le bug [OG] est de retour 🤨

avatar Rémygrec | 

@SaintGlinGlin

Oui !

avatar whocancatchme | 

@SaintGlinGlin

C’est visible uniquement pour les Original Gangster

avatar SaintGlinGlin | 

@whocancatchme

🔫🔫

avatar marc_os | 

> Une gageure, notamment pour la France qui a subi une désindustrialisation continue depuis des décennies au profit de l'Asie

Ah pauvre France qui a subi tant de choses !

En vérité, il eut fallu écrire :
Une gageure, notamment en France dont le patronat a pratiqué la délocalisation à outrance et en conséquence la désindustrialisation depuis des décennies au profit de l'Asie.
Priorité en effet aux bénéfices à court ou moyen terme des actionnaires.

Mais il ne faut pas s'inquiéter, notre gouvernement ultra libéral va remettre Thomson sur pieds. Allez, on y croit !
Comme à la relocalisation de l'industrie pharmaceutique qui a subit un sort similaire.

avatar jean512 | 

Normal quand t'es en concurrence avec tes voisins polonais ou le cout du travail est ridiculement bas...
C'est beau l'Europe !

avatar bbibas | 

@jean512

Et en plus la Pologne n'a pas l'euro

avatar Sindanárië | 

@bbibas

Et en plus ils ne parlent même pas français

🍿

avatar YetOneOtherGit | 

@Sindanárië

"Et en plus ils ne parlent même pas français "

« La philosophie c’est comme la Pologne, c’est plat, c’est plein de marécages et c’est souvent envahi par les allemands »

Je l’aime bien celle la 🥰

avatar Sindanárië | 

@YetOneOtherGit

👍🏽😌👌🏽

avatar oomu | 

@YetOneOtherGit

et en plus ils sont en noir et blanc avec des appartement tout gris

avatar Sindanárië | 

@oomu

😂🤣

avatar YetOneOtherGit | 

@marc_os

"France dont le patronat a pratiqué la délocalisation"

Patronat qui a au contraire œuvré pour bouter hors de France des emplois avilissants, dangereux, abrutissant, inhumains... contre lesquels la classe ouvrière n’a eu de cesse que de lutter durant des décennies.

Le retours des usines ? Du travail à la chaîne ? Des cadences infernales ? Des métiers abrutissants ? Des accidents du travail à la pelle ? Des contre-maitres tyranniques ?

Et pourquoi pas le retour des exploitations minières et de la sidérurgie ?

Pour citer Mauris Thorez : « Rien n’est trop beau pour un fils de prolétaire »

Rêver d’emplois indigents pour sa progéniture est un terrible manque d’ambitions.

Par contre un système éducatif capable de produire des citoyens éduqués capables de remplir des tâches à forte valeur ajoutée...

avatar Derw | 

@YetOneOtherGit

« Patronat qui a au contraire œuvré pour bouter hors de France des emplois avilissants, dangereux, abrutissant, inhumains... contre lesquels la classe ouvrière n’a eu de cesse que de lutter durant des décennies. »

Non, la classe ouvrière n’a pas lutté CONTRE ce travail (elle n’était pas assez stupide pour réclamer la suppression de son seul moyen de subsistance), elle a lutté POUR ce travail avec une juste rémunération et des conditions plus acceptables.

« Le retours des usines ? Du travail à la chaîne ? Des cadences infernales ? Des métiers abrutissants ? Des accidents du travail à la pelle ? Des contre-maitres tyranniques ? »

Alors, comment dire… vos propos pourraient être pris pour du racisme : ce travail indigent n’est pas pour nous, mais pour ces pauvres asiatiques ça va, pas de soucis… et puis, personne ne réclame les cadences infernales, les accidents du travail à la pelle ni les contre-maitres tyranniques… juste les usines et les emplois qui vont avec…

« Et pourquoi pas le retour des exploitations minières et de la sidérurgie ? »

Il me semble qu’est les derniers mineurs et les derniers sidérurgistes se sont battu pour garder ces emplois…

« Rêver d’emplois indigents pour sa progéniture est un terrible manque d’ambitions. »

Si mon choix pour moi ou mes enfants se résume à un travail en usine (c’est vous qui le qualifiez d’indigent, j’ai connu des ouvriers qui en étaient fiers !) ou un RSA à glander, je choisi l’usine. D’ailleurs ce choix je l’ai fait une fois entre 2 postes de joyeux travailleurs du tertiaire qui gagne bien sa vie…

« Par contre un système éducatif capable de produire des citoyens éduqués capables de remplir des tâches à forte valeur ajoutée... »

Il faut de tout pour faire un monde et à moins de vivre dans le monde des bisounours et des princesses, on a toujours besoin d’éboueurs, d’égoutiers, d’ouvriers agricoles, de livreurs, de manutentionnaires… Sinon, on peut aussi vivre dans un monde où tous les occidentaux sont au minimum cadre sup., dans un espace protégé de la plèbe par un champ de force et où toutes les tâches « indigentes » sont reléguées à cette plèbe d’étrangers qui ne rêve que de nous égorger…

avatar YetOneOtherGit | 

@Derw

Regardes plus loin et avant, désolé de t’avoir amené sur ce long commentaire pour un propos qu’il ne fallait absolument pas prendre au premier degré 😉

avatar BordelInside | 

@YetOneOtherGit
"Patronat qui a au contraire œuvré pour bouter hors de France des emplois avilissants, dangereux, abrutissant, inhumains... "

J'ai souris.
C'est couillu comme contre-pied. ;-)

avatar YetOneOtherGit | 

@BordelInside

"C'est couillu comme contre-pied. ;-)"

Ce qui est amusant c’est la masse de réactions au premier degré à mes quelques contributions clairement caricaturales 😂

avatar Un Type Vrai | 

Ma première réaction a été de relire le pseudo pour voir si ce n'était pas un clône...
Ensuite j'ai compris le second degré.
Donc je pense que le ton n'était pas clair, désolé :)

avatar YetOneOtherGit | 

@Un Type Vrai

"Donc je pense que le ton n'était pas clair, désolé :)"

Je n’ai nullement cherché à surligner le second degré.

Une petite curiosité expérimentale 😉🖖

avatar YetOneOtherGit | 

@marc_os

"France dont le patronat a pratiqué la délocalisation"

Par contre ce qui peut largement être reproché au patronat français c’est d’être resté sur des offres à faible valeur ajoutée où la part du coût du travail pèse énormément.

Sans délocalisation les industries françaises seraient rayées de la carte sauf à avoir été capable de changer profondément de positionnement.

avatar Ron Dex | 

“Une gageure, notamment pour la France qui a subi une désindustrialisation continue depuis des décennies au profit de l'Asie”

Complètement d’accord. Les gouvernements successifs ont totalement désindustrialisé le France, et aucun n’a pris des mesures pour réindustrialiser la France.

avatar YetOneOtherGit | 

@RonDex

"des mesures pour réindustrialiser la France"

C’est ton ambition pour ta progéniture ?

Les voir travailler à la chaîne ?

L’industrie c’est soit largement automatisé et peut générateur d’emplois, soit le type d’emplois contre lesquels la classe ouvrière a lutté durant des décennies.

avatar onclebobby | 

Va bosser dans un centre d'appels, c'est l'usine du tertiaire. Demande à d'anciens salariés, au hasard, de sfr comment c'était.

avatar YetOneOtherGit | 

@onclebobby

"Va bosser dans un centre d'appels, c'est l'usine du tertiaire. "

C’est pour ça qu’il faut encourager les entreprises à délocaliser ces horreurs.

avatar DG33 | 

@YetOneOtherGit

Donc plus d’ouvriers à la chaîne, plus de télé opérateurs, plus de...
Que reste-t-il ?

Pages

CONNEXION UTILISATEUR