Quelle politique technologique avec Joe Biden ?

Mickaël Bazoge |

À moins d'une énorme surprise judiciaire, Joe Biden prendra possession du bureau ovale de la Maison Blanche le 20 janvier prochain. Beaucoup espèrent une présidence plus apaisée qu'avec Donald Trump, mais il n'est pas dit que les grandes entreprises de la tech soient moins bousculées que ces quatre dernières années. Le futur 46e président américain a une dent contre Facebook en particulier, accusé durant la campagne de privilégier le camp d'en face.

Crédit : Michael Stokes, CC BY 2.0.

Pour mettre au point sa politique technologique, Joe Biden s'est entouré de plusieurs huiles de l'industrie. Cynthia Hogan, ancienne vice-présidente d'Apple chargée des affaires gouvernementales, fait partie de l'équipe de transition, tout comme Jessica Hertz, ancienne associée aux affaires juridiques chez Facebook. Eric Schmidt, l'ancien CEO de Google, pourrait prendre la tête d'une « task force » sur l'industrie des nouvelles technologies.

La vice-présidente Kamala Harris, sénatrice de Californie, compte parmi ses supporteurs Marc Benioff, le patron de Salesforce, et Sheryl Sandberg, numéro 2 de Facebook. Son beau-frère est le directeur juridique d'Uber. Autrement dit, la future administration Biden compte beaucoup de relais au sein de la bulle des technologies. Cela ne signifie pas pour autant que les grandes entreprises du milieu pourront se la couler douce.

Le futur président devra notamment trancher sur la question de la concurrence et in fine, celle du démantèlement. Joe Biden avait expliqué qu'il fallait regarder de très très près ce dossier, sans toutefois se prononcer de manière définitive. La gauche du parti démocrate réclame des mesures fortes, et un rapport récent de la Chambre des représentants a confirmé qu'Apple, Amazon, Facebook et Google concentraient trop de pouvoirs.

Néanmoins, beaucoup seront soulagés de ne pas avoir à jouer les pompiers au moindre tweet incendiaire du président. Arvind Krishna, le CEO d'IBM, a publié une lettre ouverte au président désigné pour le féliciter et lui faire part des doléances de l'entreprise, notamment la modernisation des infrastructures aux États-Unis, la promotion de la diversité et de l'inclusion, la lutte contre la COVID-19 grâce aux technologies.

L'acteur Sacha Baron Cohen (Borat) est en guerre contre Facebook. Il espère qu'après Donald Trump, c'est Mark Zuckerberg qui se verra montrer la porte de sortie. Un message retweeté par Bill Russo, le responsable presse de la campagne de Joe Biden…

En ce qui concerne le dossier chinois, si on n'attend pas de Joe Biden qu'il mette le feu à la table des négociations comme son prédécesseur, sur le fond les positions sont assez proches. Le nouveau président veut néanmoins mettre en place une politique plus globale avec la Chine, en liant commerce, diplomatie, technologies et changement climatique. De ce point de vue, Huawei pourrait bénéficier d'une détente relative de la Maison Blanche.

Il est probable que l'administration Biden veuille serrer la vis aux réseaux sociaux sur la modération des contenus. C'est la fameuse section 230 que Donald Trump voulait réformer, un texte qui déresponsabilise les plateformes vis à vis des contenus publiés par leurs utilisateurs — et qui leur donne une grande liberté pour diffuser fausses nouvelles et théories du complot en tout genre. L'an dernier, Joe Biden avait expliqué que « la section 230 [devait] être révoquée » voire tout simplement supprimée, une position qui a été reprise par Trump. Dans ce cas, les réseaux sociaux seraient tenus responsables des propos de leurs utilisateurs, ouvrant la voie à des poursuites judiciaires.

Autre dossier brûlant, la neutralité du net. Mise à la poubelle par la précédente administration, ce principe qui garantit un même traitement à toutes les données qui transitent dans les tuyaux des opérateurs pourrait être restauré.

avatar JokeyezFX | 

@ya2nick

Ahah 😉 ça roule, pas de problème 🤪

avatar Snoopy007 | 

@ya2nick

🍿🍿🍿

avatar anon8029 | 

"Eric Schmidt, l'ancien CEO de Google, pourrait prendre la tête d'une « task force » sur l'industrie des nouvelles technologies."

Voila, la messe est dite. pourquoi pas le PDG de Pfitzer sur une réfléxion sur les groupes pharmaceutiques ? Si les GAFA ont majoritairement financé Biden, c'est pas pour le fun.

Cette haine envers Facebook est assez pathetique quand même : Twitter est tout aussi mauvais/opaque pour la société, c'est via ce réseau que les politiques s'expriment. Même s'il est vrai qu'ils trainent nettement moins de casseroles interne.

Bientôt le choix de son reseau social en fonction de ses idées politiques ? Je vois bien les républicains sur Facebook et les démocrates sur Twitter.

Quant à Baron Cohen, c'est vraiment le genre de mec que je comprend pas : le mec se fait financer par Amazon, il utilise Twitter pour s'exprimer, qui crache en permanence sur les USA mais qui y vit... Son dernier Borath est vraiment grotesque, il pratique clairement une sorte de manipulation dans son film.

avatar Malouin | 

@anon8029

Ahhhhhh ! Yes ! cet éclaircissement manquait à la bonne compréhension de la politique américaine !

avatar Paquito06 | 

Biden seul ne sera (fera) pas grand chose sans l’aide du... Sénat.

avatar Le gabian | 

Dans 6 mois il est en ehpad 😅

avatar occam | 

@Le gabian

iPad, vous voulez dire.

avatar Le gabian | 

👍😊

avatar MacGruber | 

Vivement cet hypothétique retour à la neutralité du net...

avatar Totophe | 

C’est qui ?

avatar Steve Molle | 

Il y a autant d’enfants pauvres aux usa que chez nous ( 1 sur 5 insoutenable....)....Reste à voir si Biden servira à quelque chose dans cette paupérisation contrairement à ses deux prédécesseurs.

J’en doute mais laissons lui le bénéfice du doute justement.

A noter que Trump n’a démarré aucune guerre durant son mandat....voyons voir si Biden restera dans cette logique ou pas.

avatar Derw | 

@Steve Molle
[monavis]
On ne peut rien faire contre la paupérisation : pendant des siècles on a vécu au-dessus de nos moyens en surexploitant les colonies, les ouvriers, la nature… on commence tout juste à payer la note. La question n’est donc pas de lutter contre l’appauvrissement des sociétés occidentales, mais comment on accompagne cet appauvrissement pour limiter la casse et essayer de vivre avec les moyens dont on dispose réellement…
[/monavis]

avatar supermars | 

@Derw

Première piste lutter contre la paupérisation : arrêter d’entretenir nos super riches car ils vivent au-dessus de nos moyens. Ils ont les moyens de payer des impôts à la hauteur de leurs revenus, faut pas déconner. et si ils nous font le chantage à la fuite des capitaux, on peut leur mettre l’impôts universel comme les USA (au hasard, à partir de 10 millions d’€ de patrimoine).

Deuxième piste : arrêter de faire venir chez nous des pauvres hères, notamment ceux qui viennent des aires de civilisation incompatibles avec la nôtre. Ils nous coûtent cher en professeurs supplémentaires, policiers, tribunaux encombrés etc. Sans parler du sang, de larmes et de la déstabilisation de la société et du bridage de la liberté d’expression. Ils peuvent trouver aisément refuge dans les pays de leur culture qui ne sont pas en guerre et parfois même plus riches que la France.

Ce serait déjà un bon début.

avatar en chanson | 

@supermars

C’est quoi ta culture?

avatar supermars | 

@en chanson

Celle d’ici et pas de là-bas :-)

avatar CorbeilleNews | 

@Derw

Je ne pense pas que cela sera suffisant

Mais ceux que cela arrange s’en contente

Cela les aide peut-être à dormir, si tant est qu’ils en ait besoin 🤨

avatar Derw | 

@CorbeilleNews

???

avatar ya2nick | 

@Steve Molle

Bonsoir cher Steve Molle,

Votre commentaire ci-dessus est intéressant à lire, même si je ne suis pas complètement d’accord avec celui-ci; vous y mettez Trump et Obama dans le même panier, et vous dites que Trump n’a commencé aucune guerre, ce n’est pas faute d’avoir essayer, et pour moi une guerre commerciale est une guerre, et je pense aussi que sa gestion du mouvement Black Lives Matter pourrait presque s’y apparenter (à une guerre).

Mais ce que je remarque surtout, c’est qu’il n’y a ni insulte ni attaque contre les autres lecteurs/commentateurs.

Est-ce ce le sujet qui vous énerve moins ou vous aimez le lundi ?
(Ceci est une question réthorique pour vous faire remarquer que ce week-end vous étiez particulièrement insultant sans raison avec un peu tout le monde !)

En vous souhaitant une très bonne soirée sans débordements.

avatar marenostrum | 

c'est un sujet qu'on s'en fout en fait. et puis si t'es pas naïf, tu le sais que même celui là ne va rien changer. d'abord il aura pas le temps, mais aussi le pouvoir. le président n'est qu'un guignol dans une société démocratique.

avatar Steve Molle | 

@ya2nick

Ce sont les détritus de marcheurs qui m’exaspèrent. Le reste relève du débat.

avatar ya2nick | 

@Steve Molle

Voilà, vous redevenez insultant.
Je tiens à vous rappeler que la majorité de vos commentaires de ce week-end ne tenaient pas de ce qu’on nomme couramment un débat, que les personnes ayant voté pour Macron ne sont pas forcément des marcheurs, qu’être d’accord (sur certain sujets) avec le gouvernement n’est pas l’apanage des militants LREM et surtout que ne pas être d’accord avec vous, ne fait pas de vos contradicteurs des militants LREM (ou macronards dans votre langage).

Petit rappel: une question réthorique n’attend pas de réponse.

En vous souhaitant une dernière fois une bonne soirée sans débordement, je vais me coucher, je n’ai plus de pop-corn.

avatar Steve Molle | 

@ya2nick

Au lieu d’user de circonvolutions, assumez pleinement ce que vous pensez.

Pour le reste, je parle bien de militant lrem. Pas de vote macron repentant.

avatar ya2nick | 

@Steve Molle

Je ne vous juge pas, je ne vous connais pas. Je pense ne pas avoir les mêmes opinions que vous sur tout les sujets, mais je tiens à vous dire que certaines infos/vidéos que vous avez fourni ce week-end me révoltent tout autant que vous.

Vous me demandez d’être clair, je vais l’être: ce week-end dans les commentaires, vous avez été un véritable connard, vous insultiez systématiquement vos contradicteurs, vous étiez désobligeant dès que vous écriviez quelque chose. Je tenais simplement à vous le faire remarquer.

J’ai fini de me brosser les dents, je vais me coucher, j’ai besoin de mes 8h de sommeil pour ne pas vous ressembler 😂 (je parle du gros mot plus haut).

Je reprendrai ce fil avec plaisir à mon réveil.

PS: si je n’était pas un gros flemmard et si j’avais eu le temps, j’aurai voté Macron, au second tour c’est sûr et au premier tour certainement. Pourtant je suis plutôt de gauche 🥲

PS2: je ne pleure pas pour la gauche (quoique) mais quand j’ai un choix à faire (même si c’est entre la peste et le choléra) je le fais.

avatar Steve Molle | 

@ya2nick

J’insulte et j’insulterai toujours les militants marcheurs. C’est ce que la France a produit de plus répugnant. Même les Sarkozistes n’étaient pas si fangeux.

Le dialogue étant strictement impossible avec eux, c’est soit l’anathème soit l’indifférence.
J’ai choisi.

avatar IceWizard | 

@Steve Molle

« J’insulte et j’insulterai toujours les militants marcheurs. C’est ce que la France a produit de plus répugnant. »

Étant donné le passé de la France dans certains domaines, cette déclaration devrais beaucoup intéresser un psy sur l’ampleur de ta pathologie !

Pages

CONNEXION UTILISATEUR