Intel : fuite de plus de 20 Go de code source et de documents confidentiels

Mathieu Fouquet |

Ce n’est pas trop la forme pour Intel en ce moment : après la décision d’Apple d’abandonner les puces du fondeur californien au profit des siennes, le retard annoncé des processeurs gravés à 7 nm, et la réorganisation interne de l’entreprise, Ars Technica rapporte maintenant que plus de 20 Go de code source et de documents confidentiels appartenant à Intel ont fuité sur les réseaux.

Tweet fuite Intel

À l’origine de cette fuite, Tillie Kottmann, un développeur suisse habitué des leaks en tous genres. Selon Kottmann, cette montagne de documents Intel confidentiels lui aurait été remise par une source anonyme qui aurait réussi à s’infiltrer sur des serveurs d’Intel hébergés par Akamai (à l'aide d’un simple scan Nmap et d’un script Python).

En fouillant dans les gigaoctets de documents d’exconfidential Lake (le nom trouvé par Kottmann pour désigner cette fuite, clin d’œil aux puces Intel récentes), on peut trouver du code source pour divers projets, des outils de débogage, des documents marketing, ainsi qu’un firmware pour la future architecture Tiger Lake, entre autres. Ce contenu confidentiel semble consister en grande partie de documents distribués aux clients d’Intel, afin de permettre à ces derniers d’intégrer les technologies du fondeur dans leurs propres produits.

exconfidential Lake
La fuite partagée sur Telegram. Les 20 Go sont brièvement apparus sur Mega avant d'être promptement retirés.

Histoire de créer du suspense, Kottmann s’est empressé d’ajouter que d’autres documents encore plus juteux ne devraient pas tarder à fuiter à leur tour (ces 20 Go ne représenteraient que la première partie d’une série de grosses fuites sur Intel). Interrogé au sujet de cette brèche, Intel a pour sa part démenti l’hypothèse du piratage :

Nous sommes en train de mener l’enquête. Ces informations semblent provenir du Intel Resource and Design Center, qui héberge des informations à l’attention de nos clients, nos partenaires et d’autres tierces parties qui en ont demandé l’accès. Nous pensons qu’un individu avec des droits d’accès a téléchargé et partagé ces données.

Quoi qu’il en soit, il faudra garder l’œil ouvert dans les semaines à venir.

[MàJ 10/08]: Intel nous a contactés pour apporter quelques précisions supplémentaires :

D'après l'enquête et l'examen des documents en cours, une grande partie des informations semble avoir été précédemment disponible à partir de diverses sources web, tandis que certaines semblent provenir du centre de ressources et de conception Intel [...]. À l'heure actuelle, nous n'avons pas connaissance de l'inclusion de données relatives aux clients ou aux personnes.

Source
Image d’accroche : Magnus Engø
Tags
avatar iBaby | 

Du juteux...🙄 😏 J’en ai des bouffées de chaleur.

avatar Nesus | 

Je vois mal ce qu’il peut y avoir d’intéressant, à part pour trouver une faille de plus, évidemment...

avatar TrollMan06 | 

@Nesus

T’as un QI négatif ou quoi ?

Ça ne va pas intéressé le commun des mortels, mais la concurrence directement

avatar Nesus | 

@TrollMan06

Ah pardon, j’avais pas compris que vous aviez une boule de cristal et que vous saviez ce qu’il y a dedans. D’autant, qu’à moins que vous ayez vécu dans une grotte ces 10 dernières années, vous auriez remarqué que niveau architecture, il n’y a pas eu beaucoup d’évolution chez intel. Donc la concurrence maîtrise déjà très bien ce qu’intel fait ou non. D’ailleurs la concurrence fait mieux et souvent moins cher. Ce qu’elle ne maîtrise pas encore c’est le volume de production, mais vu qu’intel ni arrive pas non plus dès que la gravure commence à être trop fine...
En gros c’est comme si demain, Audi découvrait ce qu’allait sortir Peugeot en avance. Ouai, trop cool ! Ça va changer leur vie.

Donc qui a un QI négatif ? (Ce qui au passage ne veut absolument rien dire, vu que le QI ne reflète qu’un type de réflexion, ce qui n’a aucune incidence sur l’intelligence ou la capacité de réflexion et encore moins sur le savoir).

avatar LolYangccool | 

"j’avais pas compris que vous aviez une boule de cristal et que vous saviez ce qu’il y a dedans"
Vous semblait aussi savoir au moins en partie ce qu'il y a dans ce leak vu votre commentaire précédent :
"Je vois mal ce qu’il peut y avoir d’intéressant"
La boule de crystal semble aussi vous appartenir du coup...

avatar Sindanárië | 

20Go de juteux...
ça fait combien de bouteilles ?

avatar DG33 | 

@Sindanárië

Ça débite ça débite.

avatar YetOneOtherGit | 

Du confidentiel partagé avec les clients ça ne doit pas aller bien loin niveau secrets industriels.

avatar occam | 

Dites, vous y avez mis du temps à reprendre cette info qui fait des vagues depuis cette nuit, et qui risque d’être la nouvelle informatique du jour.

Est-ce parce que vous considérez que pour l’écosystème Apple, Intel est déjà de l’histoire ancienne ?

avatar ValentBay | 

@occam

Du passé de chez passé même. Si j’entends ne serait-ce qu’une seule personne prononcer le mot Intel pour parler peu ou prou d’Apple, elle se prendra un « Ok boomer » à la vitesse d’un Disque dur à plateau d’iMac.

avatar r e m y | 

@ValentBay

Oh ben à cette vitesse là ça va pas être trop violent... 😌

avatar ValentBay | 

@r e m y

Méfiez vous ! Je vais activer mon super pouvoir de Fusion Drive, et là ça va moins s’gausser dans les chaumières.

avatar occam | 

@ValentBay

La question s’adresse, évidemment, à la rédaction de MacG, mais puisque vous avez eu la gentillesse d’y répondre par procuration, permettez-moi de vous remercier au nom de tous les cocus du Mac actuel (encore Intel, ô misère !), qui y trouveront sans surprise la confirmation de ne même pas compter pour du beurre.
Rien ne fidélise autant un clientèle que de se savoir laissée pour compte — à condition de se faire lobotomiser préalablement.
Au fait, les kits de lobotomie, on les trouve où, sur le Store ?

avatar ValentBay | 

@occam

Je vous rejoins totalement, j’ai sacrifié une réponse sérieuse sur l’autel de la bonne rigolade.

Moi même ayant acheté un MBP fin 2018 pour une somme avoisinant les 3000 euros, je peux vous dire que je l’ai mal. Je n’aurais pas mis autant si j’avais su.

J’ai peur pour l’avenir de mon Mac. Je ne suis même pas sûr de faire la mise à jour vers MacOS 11, de peur qu’il soit déjà lésé.

avatar YetOneOtherGit | 

@ValentBay

"J’ai peur pour l’avenir de mon Mac."

Pourquoi donc ?

avatar YetOneOtherGit | 

@ValentBay

"Moi même ayant acheté un MBP fin 2018 pour une somme avoisinant les 3000 euros, je peux vous dire que je l’ai mal. Je n’aurais pas mis autant si j’avais su. "

On se calme et on respire que risques-tu d’avoir en moins sur le cycle de vie de ta machine que ce que tu pouvais espérer quand tu l’as acquise ?

avatar ValentBay | 

@YetOneOtherGit

Apple me fait peur avec sa gestion des mises aa jour sur d’anciens macs. Pas de perdre des fonctionnalités, bien sûr, mais d’être privé de nouveauté logicielle, juste parce-que ma machine [à plusieurs milliers d’euros] n’a pas un proc estampillé Apple.

Ce n’est pas une peur intestine et viscérale, bien sûr. Mais une petite crainte tout de même.

avatar YetOneOtherGit | 

@ ValentBay`

Tu risques d'avoir des frustrations sans doute :
- Celle de voir, peut-être, des machines de la même gamme que la tienne avec des gains de performances supérieur au décalage que tu pouvait envisageais avec une continuation sur x64.

- Celle de voir apparaitre de nouvelles fonctionnalités apparaitre qui sont lié à la nouvelle architecture.

Mais au niveau de ce que tu aurais put légitimement espérer si Apple n'avait pas fait ce choix de transition je ne vois rien qui pourrait ne pas advenir.

Bref l'opération est neutre pour les possesseurs actuels de machines hormis ces frustrations d'un sentiment de "ringardisation"

D'autant qu'il faudra un sacré moment avant que la base installée en Mac ARM soit supérieur à celle en x64, je ne vois vraiment de raison de paniquer ou d'échafauder encore une fois des procès d'intention du même acabit que ceux qui arguaient ici qu'Apple voulait se débarrasser de son activité Mac et misait tout sur l'iPhone.

avatar YetOneOtherGit | 

@ValentBay

"Apple me fait peur avec sa gestion des mises aa jour sur d’anciens macs. "

Nous ne sommes pas sur l’horizon de support de windows et les sortie de machines de la liste des supports sont parfois discutables mais pour Big Sur nous sommes quand même sur ça :

MacBook, 2015 and later
MacBook Air, 2013 and later
MacBook Pro, late 2013 and later
Mac Mini, 2014 and later
iMac, 2014 and later
iMac Pro (all models), 2017 and later
Mac Pro, 2013 and later

C’est somme toute raisonnable et je ne vois aucune raison pour que la transition ARM accélère les choses.

De plus on vit très bien en général avec une ou deux versions de retard sur MacoS :-)

avatar Scooby-Doo | 

@YetOneOtherGit,

« De plus on vit très bien en général avec une ou deux versions de retard sur MacoS :-) »

Sauf si grosse faille de sécurité ou logiciels n'acceptant plus les anciennes versions de Mac OS 10 !

Si Mac OS 11, c'est qu'il y a bien rupture de chez rupture !

Et je ne vois pas Apple faire dans le suivi ad vitam aeternam de Mac OS 10 !

On a vu ce qui s'est passé pendant la transition PowerPC vers Intel, tout beau tout neuf, qui déménageait la tour Eiffel en un rien de temps...

😁

avatar YetOneOtherGit | 

@Scooby-Doo

"Sauf si grosse faille de sécurité "

Les m-à-j de sécurité ne sont pas exclusives aux dernières versions 😉

avatar Scooby-Doo | 

@YetOneOtherGit,

« Les m-à-j de sécurité ne sont pas exclusives aux dernières versions »

3 ans de support des PowerPC lors de la transition vers Intel !

Vous pensez vraiment que son bel ordinateur à 3000 € sera obsolète et bon à jeter puisque invendable sur le marché de l'occasion dans 3 ans ?

😉

avatar YetOneOtherGit | 

@Scooby-Doo

"3 ans de support des PowerPC lors de la transition vers Intel !"

Encore une fois comparaison n’est pas raison.

Cf supra 😎

avatar YetOneOtherGit | 

@Scooby-Doo

"On a vu ce qui s'est passé pendant la transition PowerPC vers Intel, tout beau tout neuf, qui déménageait la tour Eiffel en un rien de temps..."

comparaison n’est pas raison la donne de cette transition est fortement différente sur quasiment tous les aspect :
- Taille de l’eco-système.
- Difficulté de portage
- Qualité des solutions Rosetta

Nous n’allons pas revivre la transition PowerPC -> x86 le paradigme est fort différent.

avatar YetOneOtherGit | 

@Scooby-Doo

"logiciels n'acceptant plus les anciennes versions de Mac OS 10 !"

De même : on vit fort bien avec une ou deux versions de retard sur ses logiciels.

C’est même très souvent une bonne pratique en production.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR