Steve Jobs à l'origine de plusieurs fonds d'écran Mac 🆕

Sabrina Fekih |

Steve Jobs, photographe à ses heures perdues, est l'auteur de plusieurs images qui ont illustré les fonds d'écran de Mac OS X. L'anecdote est racontée par Chris Hynes, qui a travaillé une vingtaine d'années chez Apple : « Steve Jobs aimait prendre des photos, mais ce que les gens ne savent peut-être pas c'est que certains des fonds d'écran dans Mac OS X 10.5 Leopard sont des clichés réalisés par Steve Jobs en personne ».

Jusqu'à présent abonné à un fond d'écran strié de bleu, le système d'exploitation dans sa version 10.5 s'offre non seulement une interface rafraîchie, mais aussi une nouvelle image en fond ! Cette photo en plan serré d'un champ d'herbe n'est d'ailleurs pas sans évoquer celle utilisée quelques années plus tôt dans Windows.

Sur la scène de la WWDC 2007, le fondateur et patron d'Apple expliquait : « Nous avons choisi celle-ci, nous l'avons trouvée belle ». D'autres images signées Steve Jobs sont présentes dans le système. Chrys Hynes en partage quelques unes :

Cette anecdote s'ajoute à celle qui veut que les images d'iPhoto et Aperture, utilisées un peu partout dans le système par ailleurs, étaient bien souvent des photos prises par les salariés d'Apple (dans certains cas, les personnes sur les images étaient aussi des employés et leur famille !).

Mise à jour — Pierre Dandumont rappelle sur son site que les fonds d'écran de Mac OS X — y compris les photos de Steve Jobs — ont subi plusieurs retouches au fil des versions ! Un des exemples les plus connus est le léopard des neiges (de Mac OS X Snow Leopard, bien sûr), qui entre la golden master et la finale s'est essuyé la gueule où se trouvait du sang…

Snow Leopard, GM.
Snow Leopard, version finale.
avatar Biking Dutch Man | 

La question est: était-il Nikon ou Canon avant l’iPhone?

avatar Madalvée | 

@Biking Dutch Man

Pourquoi l'iPhone aurait changé quelque chose ?

avatar armandgz123 | 

@Madalvée

Parce qu’une grande partie des utilisateurs de reflex/hybride (grand public hein) utilisent désormais un smartphone comme appareil photos (et 100% pour les utilisateurs de compacts)

avatar raoolito | 

@armandgz123

oui enfin à l'epoque, j'ai un doute que le siphone pouvaient faire de telles photos. De souvenir, on en etait loin...

avatar armandgz123 | 

@raoolito

Justement, le premier commentaire demande si SJ était plutôt Ninon ou Canon, car maintenant ce serait sûrement l’iPhone

avatar gwen | 

@Biking Dutch Man

Il photographiait tout au QuickTake ;)

avatar iPop | 

@Biking Dutch Man

Je doute que l’on puisse Photographer un léopard la bouffe ensanglantée de loin avec un iPhone...si bon soit il.

avatar occam | 

@Biking Dutch Man

Quoi qu’il en soit, Albert Watson, le photographe qui a réussi à saisir la personnalité d’un Steve Jobs en pleine maturité, rapporte comment Jobs s’intéressait aux aspects techniques de procédés photographiques que lui-même n’aurait jamais utilisés, et qu’il en saisissait la nécessité, même s’ils étaient à l’opposé de son idéal technologique.

« Jobs didn’t look immediately at Watson, but looked instead at the set-up and then focused on Watson’s 4×5 camera “like it was something dinosauric,” Watson recalls, “and he said, ‘Wow, you’re shooting film.”
“I said, ‘I don’t feel like digital is quite here yet.’
And he said, ‘I agree,’ then he turned and looked at me and said, ‘But we’ll get there.'” »

https://pdnpulse.pdnonline.com/2011/10/steve-jobs-visionary-inventor-and...

avatar Scooby-Doo | 

En tous cas, de bien belles photos...

😍

Nikon, Canon ou iPhone, voire ... Leika ou Hasselblad !

avatar Malouin | 

@Scooby-Doo

Hasselblad ? Le 4,5x6 ou le 6x6 étaient des formats trop « chiants » servis par des appareils qui nécessitaient pas mal de réglages... Chez Leica il en était tout autre !

avatar occam | 

@Malouin

Absolument faux.
Un Hasselblad de la série 500 nécessitait autant — ou aussi peu - de réglages (manuels) qu’un Leica M4 ou un Nikon F2 :
• mise au point
• réglage de la vitesse
• réglage de l’ouverture du diaphragme
and GO.

Simple, intuitif, et très confortable, grâce à l’ergonomie superbe des Hasselblad. Notamment la mise au point sur le verre dépoli était plus rapide et plus précise que celle, télémétrique, des Leica M. (De toute façon, quand j’étais journaliste, le Leica nous obligeait à nous entraîner au réglage sur hyperfocale.)

Celui qui n’a jamais tenu en main un Hasselblad ne se fait pas idée de ce qu’est un un appareil véritablement compact :
La compacité n’est pas la miniaturisation, mais la réduction du volume et surtout des proportions au minimum incompressible par rapport à la fonctionnalité prescrite.

avatar albert13 | 

@occam

Toutafé ;-)
Mais tu oublies de dire à quel point l’optique de 80 mm zeiss avait un piqué de chez piqué de la mort...
que c’était du 6X6
Jamais vu aussi fantastique quand tu voyais une dia ou un négatif on avait l’impression que tout était ciselé au cutter 😜

avatar occam | 

@albert13

😇 En vérité, je vous le dis...
Non, je n’oublie pas, mais ce n’était pas le propos.

Puisque nous y sommes pourtant, et que vous évoquez le piqué et le relief (le « Zeiss pop », comme disent les photographes anglophones), cette petite anecdote : jusqu’à l’acquisition récente d’un système PhaseOne par le photographe de notre institut, sur lequel il a adapté une optique Zeiss de reproduction, nous n’avions pas trouvé de moyen adéquat de numériser les diapos faites au Hasselblad / CF Planar 80mm il y a 30-40 ans. Les scans étaient toujours inférieurs à l’original dia. (Le vieux renard de photographe a emporté chez lui exactement deux pièces d’inventaire pour travailler à la maison pendant le confinement : son vieux Mac Pro, et le PhaseOne.)

avatar Malouin | 

@occam

Insérer un pellicule 6x6 était quand même une autre affaire ! Et je ne parle même pas des dos !

avatar Cric | 

@Scooby-Doo

Leika ?
Une cosmaunaute quadripède et photographe à ses heures 😉

avatar Matlouf | 

Tu confonds avec la chanson de Clapton.

avatar Cric | 

@Matlouf

???

avatar Leborde | 

En tout cas, un visionnaire et dirigeant hors norme, tout en restant un artisan créateur. Un peu à la Honda en fait. Des comme ça, je me demande si on en fait encore; je pense qu'on a casé le moule.

avatar Scooby-Doo | 

@Leborde,

« En tout cas, un visionnaire et dirigeant hors norme, tout en restant un artisan créateur. Un peu à la Honda en fait. Des comme ça, je me demande si on en fait encore; je pense qu'on a cassé le moule. »

Effectivement, le moule est cassé et le problème c'est qu'il n'y a pas beaucoup de grands dirigeants d'entreprise avec une véritable vision.

Mais Tim Cook a quand même fait du chemin. La boîte tourne plutôt bien. De nouveaux produits sont sortis et des rachats judicieux ont été réalisés.

Tim Cook n'est pas Steve Jobs, c'est une évidence. D'ailleurs je lui rends grâce de ne pas avoir essayé de l'imiter ou de prendre ses chaussures...

Il a son style, que cela plaise ou non, il a ce mérite.

Après, j'aurais pensé qu'avec les moyens financiers d'Apple grâce à l'excellente gestion de Tim Cook, la qualité aurait continué à s'améliorer, tant au niveau du matériel que du logiciel.

Le matériel n'a pas toujours les composants de toute dernière génération. Certains produits sont mis à jour tardivement. Et des bugs émaillent le système d'exploitation ou des logiciels phares... Mais tout de même, cela fonctionne plutôt bien pour Tim Cook il me semble.

APFS est un exemple :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Apple_File_System

🙂

avatar armandgz123 | 

@Scooby-Doo

Je crois que les appareils pas toujours équipés par rapport au derniers composants et les laggues dans les systèmes dont tu parles n’ont rien à voir avec Steve Jobs, et c’était d’ailleurs pareil à son époque...

En tout cas mon MacBook blanc était pas mal buggué, et je ne parle même pas de mon iPhone 3g qui était lent comme pas possible avec iOS 3...

avatar lll | 

"En tout cas, un visionnaire et dirigeant hors norme, tout en restant un artisan créateur"

Ha ha, n'en faisons pas trop ! S'il avait pris la photo du léopard des neiges dans la nature, je veux bien, mais je suis sûr que beaucoup de lecteurs de MacGé ont pris de plus belles photos de Kyoto et de macros d'herbe que celles présentées dans l'article. C'est un clin d'œil sympa mais je connais des patrons qui ont un œil de photographe autrement plus sensible.

avatar pim | 

@lll

Le Léo des neiges pour le choper faut être sacrément patient et sacrément malin. En tout cas si j’en crois le dernier livre de Sylvain Tesson, qui s’appelle justement « Le léopard des neiges ».

avatar Bruno de Malaisie | 

Ce Snow Léopard pourrait s’essuyer après avoir mangé quand même!!!

avatar flafarge | 

@Bruno de Malaisie

Je ne vois pas de traces de sang sur la photo de la GM ??

avatar Paquito06 | 

@flafarge

Regarde bien la gueule du snow leopard. Surtout a notre droite, a sa gauche, les levres. C’est bien rouge et apres on ne voit plus que ca.

Magnifique, SJ!

Pages

CONNEXION UTILISATEUR