Il est toujours possible de commander et de se faire livrer sur Amazon France 🆕

Mickaël Bazoge |

Mise à jour 19/04 — Les entrepôts d'Amazon resteront fermés jusqu'au mercredi 22 avril inclus, a annoncé l'entreprise.


Il est toujours possible de commander et de recevoir tous les produits annoncés comme disponibles sur Amazon, a assuré Frédéric Duval, le directeur général de la filiale française du géant du commerce en ligne. Dans un courriel envoyé aux clients français d'Amazon, le patron précise que les délais de livraison affichés sur le site sont ajustés, mais c'est en fait déjà le cas depuis le début du confinement. Les commandes sont traitées par des entrepôts européens du groupe.

Image : Amazon.

Durant les quelques jours où l'entreprise va évaluer la situation sanitaire de ses six entrepôts français, les salariés resteront chez eux. Amazon leur versera 100% de leur salaire, sans passer par le dispositif de chômage partiel, contrairement à ce qui avait été suggéré (lire : Amazon suspend l'activité de ses entrepôts en France jusqu'au 21 avril). Amazon emploie plus de 10 000 personnes en France.

À l'origine, la suspension de l'activité devait durer jusqu'au 20 avril inclus. Mais « je ne peux pas confirmer aujourd'hui que [l'arrêt de l'activité] durera cinq jours », a expliqué Frédéric Duval devant les caméras de LCI. « Il est trop tôt pour parler de réouverture pour l'instant. Je ne suis pas en mesure de donner une date », ajoute-t-il.

Le patron d'Amazon France reste sur la ligne de défense de l'entreprise, qui regrette la décision du tribunal de Nanterre qui restreint l'activité du distributeur à la commercialisation des seuls produits dits essentiels pendant un mois. « Il y a des choses que l'on est choqué de voir, des godemichés ou des drones », a décrit à Franceinfo Emilien Williatte, délégué CGT du site de Douai. Le syndicat « estime [qu'Amazon] n'envoie pas des produits dits essentiels ».

Mais à qui revient le droit de dire que tel produit est essentiel ? Un syndicat, Amazon, la justice ? « Aujourd'hui, je ne sais pas dire si un coupe-ongles est un produit essentiel parce qu'il fait partie d'une catégorie d'hygiène ou si c'est un produit qu'on ne considère pas comme de l'hygiène. Je ne sais pas dire si un préservatif est un produit médical », reprend Frédéric Duval.

Cette ambiguïté et l'astreinte d'un million d'euros par jour et par infraction constatée pousse Amazon à « ne pas prendre de risques » et à fermer les centres de distribution. Le groupe regrette l'impact de cette décision sur « les milliers d’entreprises françaises qui vendent sur amazon.fr, nos collaborateurs et nos partenaires ». Mais cela ne changera finalement pas grand chose pour les clients.

Au moment du référé soumis au tribunal de Nanterre, plusieurs organisations syndicales avaient demandé la fermeture des entrepôts pour protéger la santé des salariés. Amazon a fait savoir que des mesures de distanciation sociale ont été mises en place, tout comme des nettoyages renforcés des sites, et que des produits de désinfection sont fournis aux employés. Cela n'a pas empêché plusieurs cas de contamination, dont un salarié de l'entrepôt de Brétigny-sur-Orge dans le coma, selon la CGT.

Les alternatives à Amazon

Si Amazon France est au cœur de la tempête et subit les foudres de la justice et des syndicats, ce n'est pas le cas pour les autres boutiques en ligne qui continuent de commercialiser toutes sortes de marchandises… y compris des produits pas franchement essentiels : Fnac, Darty, Boulanger, Cdiscount

Mais rien ne vous empêche de faire vos emplettes en ligne sur les déclinaisons européennes d'Amazon. La version allemande de la plateforme livre une grande partie de son catalogue en France, par exemple… En ce qui nous concerne, nous n'avons jamais rencontré de souci de livraison.


avatar Sindanárië | 

@l3chvck

"Même dans ce cas le jugement est ridicule. Ca voudrait dire qu'ils ont le droit de mettre en danger la sécurité des employés du moment qu'ils vendent des produits "essentiels".

Ca n'a strictement aucun sens ni aucune logique. Le problème de fond c'est de mettre en danger les employés, pas de vendre des produits essentiels ou non."

👍🏽

avatar pacou | 

@ArchiArchibald

Il faut encore mieux lire :
Amazon respecte les règles (sinon il y aurait eu une fermeture administrative avec une astreinte réelle et non hypothétique par jour jusqu’à la mise en conformité) MAIS ils sont plus forts que d’autres qu’ils dérangent. Et pas de bol, ils sont made in USA, pas allemand ou italien, et ça, c’est mal, en France.

Et ça c’est pas moi qui le dit, c’est le dirigeant des éditions Gallimard : il a dit ce matin sur France Info que si Amazon vend, c’est qu’ils sont organisés pour ça, contrairement aux autres.

Ce n’est jamais tout blanc, tout noir. Il y a énormément de nuance dans le gris en matière de politique/économie/syndicalisme. On ne sait pas comment sont organisés les Machiavéliques négociations de lobbying en sous terrain tant qu’on ne les a pas vu à l’œuvre même à petite échelle, vous pouvez me croire sur paroles.

avatar ArchiArchibald | 

@pacou

Si le dirigeant de Gallimard le dit, alors je n’ai plus rien à répondre... Une telle autorité morale... Impossible d’imaginer une collusion d’intérêts entre ses déclarations dans les médias et le fait que Amazon vende ses livres...

avatar pacou | 

@ArchiArchibald

Si seulement vous écoutiez quelqu’un d’autre que vous-même.

Il disait justement qu’il demandait à ce que les libraires puissent rouvrir leurs boutiques, que des libraires s’organisent déjà pour mutualiser leur ressources pour proposer eux aussi des ventes à distance, etc

Il ne prônait pas Amazon mais un modèle de distribution moderne et efficace que d’autres ne veulent pas mettre en place et qui pleurent à l’injustice quand un concurrent arrive.

L’adaptation, vous connaissez ?
Amazon ou d’autres réussissent car ils répondent à une demande de clients (apparemment nombreux).

Si vous avez des idées pour faire mieux tout en répondant à la demande non exprimée mais réelle des clients, libre à vous de le faire.

avatar fousfous | 

@pacou

Enfin après pour moi ça me semble inévitable que les librairies disparaissent, tout comme les loueurs de cassettes ont disparus.
Donc l'adaptation elle ne va pas plaire à tout le monde.

avatar gwen | 

@fousfous

Justement le gouvernement ainsi que pas mal de monde, à commencer par les éditeurs de livres, tiennent à ce que les librairies ne disparaissent pas comme les disquaires. Pleins de loi sont en place pour ça.

Néanmoins, Amazon fait parti des ventes de livres aujourd’hui.

Et heureusement qu’ils sont là car sinon les deux petites librairies au fin fond de la france ne pourraient pas m’envoyer les livres que je viens de commander via Amazon. On verra quand ça arrivera par contre. Je ne suis pas trop pressé.

avatar ArchiArchibald | 

@pacou

Les clients sans scrupules de gratter quelques euros sur le dos des conditions de travail... oubliant au passage qu’ils paieront en impôt (pour financer les indemnités chômage) ce qu’ils ont économisé en tuant les entreprises employant plus de personnel.

Continuons à encourager le modèle Amazon, et pleurons collectivement dans 20 ans sur les conditions de travail de nos enfants dans les entrepôts qui auront pour modèle ceux d’Amazon.
Un peu comme nos grands-parents ou parents ont acheté les produits dont la production était délocalisé en Chine, et qui ensuite ont pleuré dans les années 80 et 90 sur les délocalisations et la désindustrialisation.

avatar pacou | 

@ArchiArchibald

C’est pas en crachant sur les autres entreprises que ça ira mieux

Innovez et après on verra.

Je n’ai d’action d’aucune autre entreprise que la mienne, petite, donc bon je défend seulement la nuance dans les propos.

Quand une décision de justice touche une entreprise d’une telle taille, il y a toujours un iceberg quelque part et je serais bien malin (au sens biblique) de vous dire ce qu’il en est exactement. Je doute simplement que la condition humaine touche beaucoup la justice dans cette affaire.

avatar ArchiArchibald | 

@pacou

Donc ton présupposé c’est que la justice est téléguidée, les syndicats aussi... et quand les mouvements de grève contre Amazon sont internationaux, c’est quoi là encore ? Quand les journalistes du monde entier font des reportages sur les conditions de travail dans les entrepôts ?

Il s’agit là d’une entreprise multi-récidiviste et internationalement connue et reconnue pour avoir comme modèle économique de gratter sur le salariat pour être compétitive.

avatar pacou | 

@ArchiArchibald

Désolé d’avoir ouvert le débat sur un plan plus général que Amazon, c’est compliqué.

avatar CorbeilleNews | 

@ArchiArchibald

Merci 🙏

avatar Adodane | 

@pacou

Amazon réussi car il pratique la fraude à la TVA et l’optimisation fiscale.

avatar CorbeilleNews | 

@ArchiArchibald

🙏mouais heureusement qu’il est là gallimard 😝

avatar ArchiArchibald | 

@pacou

Amazon, au bout de dizaine et dizaine et dizaine de plaintes dans le monde entier, de reportages internationaux qui montrent leur pratiques... au bout d’un moment, le gris est très foncé quand même.

avatar pacou | 

@ArchiArchibald

Certainement, mais avez vous simplement une idée de la grisaille qui reigne ailleurs?
Pas de reportage sur d’autres boites car pas assez « intéressant » d’un point de vue journalistique.

Apple aussi est le diable. Je suis né avec et je peux vous dire que c’est le diable car d’autres l’ont décidé ainsi.

Quand a des plaintes, il y en a dans toutes les boites avec des effets de masse plus ou moins important en fonction de l’effectif, et je ne sais pas combien c’est pour Amazon dans le monde.

avatar ArchiArchibald | 

@pacou

Jamais rien entendu sur Apple au niveau des conditions de travail de ses salariés européens.

avatar pacou | 

@ArchiArchibald

Vous entendez mal: c’est horrible la pression en apple store : on doit faire des objectifs, rendez vous compte

avatar ArchiArchibald | 

@pacou

Je travaille en Apple Store. Bisous.

avatar pacou | 

@ArchiArchibald

Vous n’écoutez donc pas vos organisations syndicales, alors.

avatar Lemon19 | 

@ArchiArchibald

Enfin tu es chez toi avec ton salaire payé à 100% et tu donnes tes bons petits conseils à tout le monde surtout .

avatar Moonwalker | 

Encore une fois, tu es très mal informé.

avatar ArchiArchibald | 

@Moonwalker

J’ai lu ton message (très orienté) plus haut et je ne vois pas en quoi ça change les choses. Explique-moi...

avatar fier_mâle_blanc_cis_het | 

"Jamais rien entendu sur Apple au niveau des conditions de travail de ses salariés européens."

Même pas l'histoire du français qui a eu gain de cause au prud'hommes ya quelques années ? :)

avatar fier_mâle_blanc_cis_het | 

"Amazon, au bout de dizaine et dizaine et dizaine de plaintes dans le monde entier, de reportages internationaux qui montrent leur pratiques... au bout d’un moment, le gris est très foncé quand même."

Tu tiens le même discours avec apple ? :)

avatar max351 | 

@l3chvck

Les syndicats ? 5 entrepôts sur 6 ont été déclarés comme ne respectant pas les règles par le gouvernement lui-même. Ne mettons pas tout sur le dos des syndicats...

avatar fier_mâle_blanc_cis_het | 

Par le même gouvernement qui a poussé tout le monde à aller voter malgré les risques ? :)

avatar Sindanárië | 

@l3chvck

"N'oublions pas qu'à l'origine Amazon a été attaqué car les entrepôts ne respectaient pas aux yeux des syndicats les mesures de sécurité pour le COVID-19.
Et bizarrement les juges ont décidé qu'Amazon devait ne vendre que des produits "essentiels".
Quel rapport avec les mesures de sécurité ? Donc les employés peuvent continuer à travailler en dehors de toute mesure de sécurité du moment que sont vendus des "produits essentiels" ?
On aurait plutôt attendu des juges qu'ils demandent à Amazon de mettre leurs entrepôts en conformité sous peine d'astreintes à payer..."

👍🏽

avatar informatix33 | 

Effectivement , ma commande passée la veille de l’annonce vient de transiter par l’Angleterre

avatar cenker | 

Toujours aucun iPad de 2020 en stock .. moi qui comptait l’utiliser durant le confinement c’est foutu ..

avatar scanmb (non vérifié) | 

Et bin moi, j’aime bien les articles de M Bazoge

avatar Sindanárië | 

@scanmb

Te vois venir toi 🤔 on cherche un abonnement offert, hein ? 😬

avatar DamienLT | 

@Sindanárië

😂🤣

avatar scanmb (non vérifié) | 

@Sindanárië

Non, non
J’écrivais ça , car je le pense.
Idem pour les autres rédacteurs.
Mais les commentaires donnés par certains , montrent que beaucoup, au lieu d’exposer une pensée veulent imposer leur point de vue.
À une époque, on « rebondissait » avec humour ou «  clin d’oeil » sur un commentaire; aujourd’hui cela tourne au sarcasme ou à l’insulte.
On cherche a ôter la dignité de celui qui donne un avis .
En prenant un peu de recul, on peut relativiser, mais bon...
Les bonnes manières et le respect on désertés bien des commentaires.
J’ai l’impression que les gentlemen n’existent plus .
Cordialement

avatar Sindanárië | 

@scanmb

Eh bien ! Voilà en résumé comment fonctionnent les espaces de commentaires sur tous les sites qui le proposent !
C’est moche mais précisément réaliste 👍🏽
Merci 🙏🏽

avatar scanmb (non vérifié) | 

@Sindanárië

Je vous en prie

avatar fier_mâle_blanc_cis_het | 

"À une époque, on « rebondissait » avec humour ou « clin d’oeil » sur un commentaire; aujourd’hui cela tourne au sarcasme ou à l’insulte."

A l'époque des grèves dans les usines chinoises ça tournait surtout à l'insulte raciste non modérée...

avatar scanmb (non vérifié) | 

@fier_mâle_blanc_cis_het

Oulaaa
Au regard de vos commentaires, cela ne va pas fort aujourd’hui
Bon courage à vous
Covidement vôtre

avatar Steve Molle | 

Oui enfin il s’agit de ne pas tout mélanger. On ne discute pas de la politique d’Amazon mais des conditions de travail au milieu d’une crise sanitaire ..

Donc si leurs conditions sanitaires de travail sont soit disant mauvaises, il ne fait aucun doute que celles de mon Drive le sont aussi, celles de Darty aussi, de la Fnac aussi etc etc
.

Soyons cohérents : fermons tout par souci d’équité et mettons la clé du pays sous la porte.

avatar Sindanárië | 

@Steve Molle

"Oui enfin il s’agit de ne pas tout mélanger. On ne discute pas de la politique d’Amazon mais des conditions de travail au milieu d’une crise sanitaire ..

Donc si leurs conditions sanitaires de travail sont soit disant mauvaises, il ne fait aucun doute que celles de mon Drive le sont aussi, celles de Darty aussi, de la Fnac aussi etc etc
.

Soyons cohérents : fermons tout par souci d’équité et mettons la clé du pays sous la porte."

👍🏽

avatar CorbeilleNews | 

@Sindanárië

Et c’est qui les extrémistes pour le coup 🥵

avatar ArchiArchibald | 

@Steve Molle

Suppositions, suppositions, suppositions.

En fait, j’ai l’impression de discuter avec des gens qui tentent de se donner bonne conscience d’être client Amazon sans avoir d’argument autre que « ça doit être pareil ailleurs »...

Si ça peut vous permettre d’économiser sur le dos des salariés en toute bonne conscience, je vous laisse avec vos suppositions que « ça doit être pareil ailleurs ».

avatar Nonome77 | 

@ArchiArchibald

Seul contre tous. Tristesse. Après il y a peut-être une raison...

avatar ArchiArchibald | 

@Nonome77

La raison, elle est évidente : Amazon plait aux geeks peu politisés et peu fraternels.

avatar Nonome77 | 

@ArchiArchibald

Et c’est mal de ne pas être politisé et fraternel ? C’est moralement répréhensible ?C’est honteux ?

avatar pagaupa | 

@ArchiArchibald

« geeks peu politisés et peu fraternels »
Des abrutis en sorte! 😜

avatar pagaupa | 

@Nonome77

« Et c’est mal de ne pas être politisé et fraternel ? C’est moralement répréhensible ?C’est honteux ? »

Ça fait surtout un peu légume! 😂😂

avatar ArchiArchibald | 

@Nonome77

Non, mais ça explique la plupart des réponses. Quand on est client Amazon sans penser aux conséquences de notre choix, on n’a pas forcément envie que quelqu’un nous mettre le nez dans notre propre caca.

Le problème quand on n’est pas politisé, c’est que la politique nous rattrape tôt ou tard, comme le manque de solidarité.
Je parlais plus haut des gens qui, au début des délocalisations en Chine, n’ont pas boycotté les produits, et qui pleuraient 20 ans plus tard contre les délocalisations, la désindustrialisation de notre pays et le chômage.

avatar Nonome77 | 

@ArchiArchibald

Si on suit ton raisonnement le commerce induit un asservissement. Donc la solution est simple: on arrête le commerce.
Quand à la politisation des êtres et des esprits: ça réduit l’espace de réflexion à ses propres dogmes et empêche toute liberté de pensée et toute individualité.
On appelle ça une dictature intellectuelle.

avatar ArchiArchibald | 

@Nonome77

Pas du tout. Mon raisonnement est très simple : consommer est un acte éminemment politique de nos jours, tant le personnel politique a cédé son pouvoir aux entreprises.
Il faut donc garder en tête, à chaque achat, que l’on appuie un système (ou un autre).

Quand je préfère commander en ligne chez Apple un accessoire plutôt que chez Amazon, je paies plus cher mais je le fais parce que je sais ce que cela implique. Et tant pis si j’y perds un peu.

Quand j’achète un litre de lait frais au supermarché, je choisis un producteur local (quand c’est possible) plutôt que Lactel (entreprise condamnée à de multiples reprises).

Quand je choisis mes fruits et légumes, j’essaie d’aller dans un commerce local et choisir les productions françaises. C’est aussi un acte politique.

Je n’avais aucun à-priori contre Amazon, mais le cumuls de pratiques est accablant.

avatar Nonome77 | 

@ArchiArchibald

Je te rejoins sur le local. Mais il ne faut pas oublier que grâce à Amazon des centaines de personnes isolées à la campagne (parfois sans voiture) ont accès à la culture en pouvant s’acheter un livre, peuvent s’équiper en électronique ménager et ainsi de suite.
Et quand on voit le support Amazon (le seul équivalent à ma connaissance est Apple) je peux les comprendre de vouloir acheter sur cette plateforme.
Ça fait d’eux de mauvaises personnes ? Assurément non.
Tu as tes convictions et c’est tout à ton honneur. En revanche tu n’as pas le droits de juger les gens en fonction de tes convictions.
Ces personnes qui achètent sur Amazon ne sont pas mauvais. Le problème est que ton discours suppose le contraire.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR